SWORD ART ONLINE : HOLLOW FRAGMENT

Posté le 4 janvier 2015

SWORD ART ONLINE : HOLLOW FRAGMENT dans Axel 15050108480815263613222885

15010408140115263612844975 dans Jeu vidéoSword Art Online : Hollow Fragment est tiré du très bon manga éponyme, un manga que je ne pourrais que conseiller ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un jeu en ligne qui se situe dans l’année 2022, une époque où la réalité augmentée est déjà obsolète. Les joueurs ne peuvent plus se déconnecter, le créateur du jeu leur annonçant que pour quitter celui-ci il leur faudra finir les 100 paliers sans mourir car toute mort virtuelle équivaudra à une mort physique ! Voilà pour le synopsis. Dans une ambiance de rpg fantastique, franchement c’est à voir !

Revenons au jeu : sorti le 20 août 2014, SAO : Hollow Fragment représente en fait 2 jeux réunis en un seul : le premier était une sortie PSP au Japon et le second sur PS Vita, toujours dans le même pays. Disponible en Europe qu’en version dématérialisée, et uniquement sur la PS Vita, la première partie propose une fin alternative au manga, dans le monde de l’Aincrad. On y incarne Kirito, le héros du manga, même si on peut le personnaliser un peu.

Il n’y a pas de monde réellement ouvert, mais plus des zones où, même si on découvre tous les recoins, il n’y a pas vraiment de choix de directions. J’ai fait jusque là 4 paliers et la sauce est toujours la même : trouver la salle du boss, effectuer une quête secondaire pour obtenir des infos sur lui et buter un « sous boss ».

Si les parcours et les ennemis ne représentent pas de difficultés majeures, les boss sont réellement de plus en plus durs ! La tactique et le bouton rond seront vos armes, en plus de quelques coups spéciaux qui, s’ils sont mis au bon moment (quand votre partenaire vous les demande) seront très efficaces.

15010408140415263612844976

Disponible uniquement en japonais sous-titré anglais, il va falloir s’intéresser à cette langue pour certains (comme moi, mais désormais je sais ce que signifie « stun the enemy » ou encore le mot « dodge »).

Dans la plus pure tradition de rpg nippons, on a des phases de dialogue « passives » : elles ne sont pas en cinématique dans les décors du jeu mais en style manga, avec un décor 2 dimensions en arrière plan. Phases de jeu inutiles, car il faut savoir que le héros, Kirito, est un lover dans la série. Donc si son harem est bien représenté et ses dialogues plutôt sympas dans ce sens, très sincèrement ils ne s’avèrent pas utiles et sont assez lassants à force ! Le bouton rond sera votre meilleur allié.

Le côté rpg est bien mis en avant avec de nombreuses armes, armures et autres, mais le choix de la personnalisation est court car les stats sont trop éloignées entre différents objets, à moins de consentir à sacrifier quelques points de stats, il faudra les meilleures pièces, et pas forcement les plus belles ! La progression du style de combat est plutôt lente une fois un certain niveau atteint, comme beaucoup de rpg. Dans la ville, en présence de beaucoup de pnj, des problèmes de frame rate sont à noter.

15010408140615263612844977

Un jeu où je m’éclate beaucoup, ayant bien apprécié le manga qui est la condition numéro 1 pour prendre SAO : Hollow Fragment ! Les morts d’adversaires sont superbement refaites par exemple, on y retrouve bien l’ambiance !

Loin d’être le meilleur jeu de ce style, il n’en est pas non plus mauvais même s’il n’apporte rien de nouveau, si ce n’est l’univers du manga. Et sans cet univers, je ne me serais jamais lancé dedans. Je n’ai pas encore testé l’autre partie du jeu qui est, parait-il, beaucoup plus ouverte et plus intéressante. Mais j’ai lu dans les critiques de joueurs qu’il était conseillé de faire la partie Aincrad avant d’attaquer les choses sérieuses.

Enfin en 4 paliers, j’ai déjà 12 heures de jeu à mon actif, ce qui en dit long sur sa durée de vie !

Note : 14/20

- Axel -

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez