DRIVE-IN : L’ÎLE DU SADIQUE (1960)

Posté le 24 janvier 2015

DRIVE-IN : L'ÎLE DU SADIQUE (1960) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15012406030815263612900600 dans Drive-in

L’ÎLE DU SADIQUE (Ein Toter hing im Netz)
Année : 1960
Réalisateur : Fritz Böttger
Scénario : Fritz Böttger
Production : Gaston Hakim & Wolf C. Hartwig
Musique : ?
Pays : Allemagne
Durée : 82 min
Interprètes : Alexander D’Arcy, Rainer Brandt, Walter Faber, Helga Franck…

L’ÎLE DU SADIQUE (1960, Ein Toter hing im Netz ) est une petite production fauchée d’Allemagne de l’Ouest de la Rapid-Film et d’Intercontinental Filmgesellschaft qui a été tournée en Yougoslavie. Beaucoup connaissent ce film sous son titre américain de HORRORS OF SPIDER ISLAND ou parfois IT’S HOT IN PARADISE (en raison de l’érotisme exploité dans le film). Ou encore LA MORT DANS LE FILET, un titre que je trouve nettement plus sympathique en regard du sujet du film.

L’intrigue : Une équipe de tournage prend l’avion mais celui-ci s’écrase en mer. Les survivants se retrouvent sur une île infestée de dangereuses araignées. Lorsqu’un des survivants, Gary, est mordu par une de ces araignées, il se transforme en un monstre-araignée géant…

15012406040215263612900602 dans Fantastique

L’ÎLE DU SADIQUE avec ses faux airs de productions de Roger Corman comme ATTACK OF THE CRAB MONSTERS (1957) se laisse voir avec un second degré agréable, mais certains passages bien que peu effrayants sont assez réussis. Notamment les scènes dévoilant le monstre-araignée (qui soit dit en passant, ressemble plus à une sorte d’ogre qu’à un croisement d’arachnide).

Le film n’est pas réellement érotique mais plutôt coquin, et il a été exploité aux États-Unis en 1962 sous la bannière de la Sexploitation et ce sont les spectateurs américains qui ont dû être déçus ! Au début des années 60, le cinéma US exploitait déjà beaucoup de « Nudies » (des films avec des beautés nues) et de « Nudists » (des histoires se déroulant au milieu de camps de naturistes), seuls certains indépendants mêlaient les diverses exploitations (sexe et horreur) comme Herschell Gordon Lewis (BLOOD FEAST, 2000 MANIACS) quand d’autres se spécialisaient dans les sujets avec des comédiennes aux fortes poitrines (Russ Meyer et Doris Wishman).

15012406034915263612900601 dans Trapard

L’ÎLE DU SADIQUE est un mélange de film d’horreur et d’humour très léger à la Russ Meyer. Et vous serez sûrement d’accord avec moi, mais suivre les mésaventures junglesques d’une dizaine de plantureuses teutonnes se bastonnant ou exhibant leurs attraits à tout bout de champ n’est pas forcément désagréable en soi, même si ça a tendance à bien casser le rythme et le suspense du film.

- Trapard -

L’ÎLE DU SADIQUE en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

3 commentaires pour « DRIVE-IN : L’ÎLE DU SADIQUE (1960) »

  1.  
    trapard
    20 juillet, 2015 | 10:13
     

    Apparemment il existe trois versions de ce film : une soft, une légèrement sexy et encore une autre, plus rare avec des nudités et qui aurait été diffusée dans le « Cinéma de Quartier » de Jean-Pierre Dionnet.
    Les différentes copies que l’on trouve en dvd sont américaines et allemandes. La version américaine la plus éditée est HORRORS OF SPIDER ISLAND, qui est une version soft. Et la version allemande, EIN TOTER HING IM NETZ, est une version intermédiaire, un peu plus sexy.

  2.  
    trapard
    1 décembre, 2015 | 3:11
     

    Bon…Après recherches, il semblerait qu’il existe 9 versions remontées du film.
    Donc l’allemande : EIN TOTER HING IM NETZ.
    Puis cinq versions anglo-américaines : HORRORS OF SPIDER ISLAND…IT’S HOT IN PARADISE…THE SPIDER’S WEB…GIRLS OF SPIDER ISLAND….BODY IN THE WEB.
    Une version belge : DANS LE FILET DU SADIQUE.
    Et deux françaises : LA MORT DANS LE FILET (Les Films Marbeuf) et L’ÎLE DU SADIQUE (Europrodis).

    Fritz Böttger est crédité comme réalisateur et scénariste du film, mais aux dires d’Alexander D’Arcy (À NOUS LA LIBERTÉ, COMMENT ÉPOUSER UN MILLIONNAIRE, BLOOD OF DRACULA’S CASTLE) qui interprète l’impresario mais aussi la créature arachnide de l’île, ce serait lui-même qui aurait réécrit et tourné le film entièrement.

    À noter enfin, la présence de la superbe et pulpeuse actrice autrichienne Barbara Valentin (1940–2002) que l’on voit au centre de la dernière photo de cet article et dont L’ÎLE DU SADIQUE est le second film dans lequel elle apparaît.
    En 1959, elle jouait une danseuse de cabaret dans un autre classique du cinéma fantastique allemand : LA FEMME NUE ET SATAN (Die Nackte und der Satan ou Des Satans nackte Sklavin) de Victor Trivas.

    http://morbius.unblog.fr/2015/06/06/drive-in-la-femme-nue-et-satan-1959/

  3.  
    trapard
    5 octobre, 2016 | 11:01
     

    Je viens de me rendre compte qu’Herschell Gordon Lewis nous a quitté il y a peu…(1929-2016)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez