DRIVE-IN : MERMAIDS OF TIBURON (1962)

Posté le 14 février 2015

DRIVE-IN : MERMAIDS OF TIBURON (1962) dans Cinéma 13051809153815263611200263

15021405272815263612963149 dans Drive-in

MERMAIDS OF TIBURON
Année : 1962
Réalisateur : John Lamb
Scénario : John Lamb
Production : John Lamb 
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 76 min
Interprètes : George Rowe, Diane Webber, Gaby Marlone, Timothy Carey…

MERMAIDS OF TIBURON est un film indépendant et exotique qui rappelle d’ailleurs assez cette quête d’exotisme à deux balles de certaines productions de Roger Corman de la fin des 50′s. Comme par exemple SHE GODS OF SHARK REEF (1958), un film d’aventures un peu bricolé et à l’ambiance pseudo-polynésienne. C’est d’ailleurs Filmgroup, une petite firme de distribution de Roger Corman, qui achètera vite les droits d’exploitation de MERMAIDS OF TIBURON, ce film de sirènes un peu dénudées du Pacifique Nord.

L’intrigue : Un biologiste spécialiste des milieux maritimes se rend sur la côte mexicaine pour y effectuer des recherches d’ordre scientifique mais aussi historique. Il convoite en effet un trésor sensé dormir sous la toute petite île de Tiburon. À sa grande surprise, il découvrira que les eaux la bordant sont peuplées d’humanoïdes : les légendaires sirènes…

MERMAIDS OF TIBURON serait bien agréable si le réalisateur John Lamb n’avait pas tourné d’interminables scènes sous-marines qui devraient ravir les amoureux des fonds marins, mais qui n’aident en rien à la fluidité de l’intrigue. Dans les deux tiers du film, ça nage paisiblement pendant de très longues minutes où humains et sirènes se déploient parmi les coraux et la faune marine sous le regard mi-endormi du spectateur. Un spectateur qui s’endormirait complètement si l’apparition de ce joli ban de sirènes n’était pas un prétexte à de longues scènes de topless de la part de femmes-poissons qui en ont perdu leurs écailles pendant l’aventure, et qui se dandinent sous l’eau avec leurs deux longues jambes agrémentées de palmes en caoutchouc, de strings en poils de castor et de coiffures dignes des ménagères modèles américaines des 60′s.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez