TEARAWAY

Posté le 6 mars 2015

TEARAWAY dans Axel 15050108480815263613222885

15030608173315263613039577 dans AxelSony ayant misé sur les éditeurs indépendants, peu d’exclus sur cette console sont sorties. Mais il y en a : l’équipe de Little Big Planet s’est penchée sur la console pour y pondre, autant le dire directement, une pépite ! C’est l’un des incontournables de la console, celui qu’on pourrait mettre en numéro 1 (on pourrait seulement, car devant il y a un indétrônable que je présenterai très prochainement ).

Difficile de savoir par où commencer tant ce jeu a de qualités, alors pourquoi pas débuter comme d’habitude : les graphismes.

Ne cherchez pas, aucun jeu ne lui ressemble. Tearaway a SA signature visuelle tant la direction artistique s’est lâchée. Techniquement très abouti, notre environnement est fait de papier, de carton et de papier : les personnages, les décors, les particules flottantes, tout est en papier plié enroulé, les fleurs sont des origamis, les persos ont droit à leurs patron téléchargeables et imprimables au fur et à mesure de l’aventure ! Peu d’aliasing, des traits très fins, c’est un parti pris qui s’avère payant, pour les petits comme pour les grands!

Une fois cette claque assimilée, il faut se préparer à la suivante : l’histoire. À première vue ce jeu est prévu pour les enfants (pegi 3). Pourtant, du haut de mes 28 ans j’ai été pris dedans. Vous incarnez Iota, une enveloppe en guise de tête et équipée de 5 bandes de papier pour le corps (torse, 2 bras, 2 jambes). Vous devez délivrer un message à une sorte de dieu du monde de Tearaway, le Vou (et ce dieu, c’est… vous !). Plusieurs fois proche de la réussite, vous êtes bloqué par les Scraps, ces vilaines petites boîtes de carton saccageant tout sur leur passage. Vos aventures vous feront découvrir de très beaux endroits, rencontrer plein de créatures, et pas mal d’entre elles vous demanderont leur aide, pas toujours obligatoire pour avancer, mais très sympa à faire. Voilà les grandes lignes sans spoilers, on se prend très vite à cette histoire toute mignonne!

15030608192515263613039579

La 3e claque c’est le gameplay, qui utilise toutes, absolument toute les capacités de la Vita, vous rappelant, si besoin est, quelle vitrine technologique Sony nous a pondu avec cette console : le micro, les 2 caméras, le gyroscope, le pavé tactile arrière, l’écran tactile et bien sûr les traditionnels boutons. J’espère ne rien avoir oublié.

En plus de tout utiliser, c’est fait avec intelligence, et non abusive. Ainsi, par exemple, le pavé tactile arrière servira à dégager des obstacles/ennemis en faisant apparaître vos doigts sur l’écran en déchirant une membrane. Et dans l’espace qu’il reste, au lieu de mettre un facile fond noir, la caméra filme ce qui vous entoure, dans le but de lier le monde de Tearaway au vôtre. Et c’est réussi. La caméra frontale vous filme à de nombreuses reprises car après tout, vous êtes le Vou, et vous aurez besoin de photographier ce qui vous entoure à plusieurs reprises. En dehors de ça nous avons droit à un gameplay plus classique et évolutif au fur et a mesure de l’aventure.

Il sera demandé à plusieurs reprises de dessiner des objets qui seront directement implantés dans le jeu, bien que ça soit très approximatif. Si vous faites un carré à la place d’une couronne, ça passe.

15030608205715263613039580

Pour ce qui est de la durée de vie, comptez une dizaine d’heures pour faire l’histoire. Pour finir les niveaux à 100%, c’est une autre histoire ! Il faudra pour chaque niveau ramasser un certain nombre de confettis, éliminer un certain nombre de Scraps, trouver un certain nombre de cadeaux, et enfin aider un certain nombre de personnes. Et c’est pas simple tout le temps !

Bien qu’une version PS4 soit en préparation, je vois mal ce jeu ailleurs que sur la Vita. Je regrette toutefois une histoire un peu courte, bien qu’elle soit très bien écrite et très bien scénarisée, avec ni trop, ni pas assez de rebondissements.

Pour conclure, si vous possédez une Vita, vous devez jouer à ce jeu, et le prochain que je présenterai (Gravity Rush)

17/20 !

- Axel -

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez