CONTACTS

Posté le 30 avril 2015

CONTACTS  dans Court-métrage fantastique calédonien 13100208544615263611602685

Dans le domaine des courts-métrages purement fantastiques ou inspirés par le fantastique, les Calédoniens ne sont pas en reste. Pour preuve cette catégorie qui leur est entièrement consacrée et où Trapard nous présente de temps à autre une œuvre de son choix. Suivez le guide !

15043008350015263613219648 dans Fantastique

CONTACTS

Réalisation : Roland Rossero / Produit par Duol Productions & Roland Rossero / Comédiens : Laurent Rossini, Siman Wenethem, Olivia Duchesne, Kimsy Foinant, Linda Terii, Sera Whaap, Samy Whaap, Pierre Poudewa / Équipe technique – Directeur de la photographie : Marc Le Chélard / Cadre : Olivier Gresse / Électricien : Samuel Breton / Assistant Réalisateur : Terence Chevrin / Images sous-marines : Jean-Michel Boré / Ingénieur du son : Maxime Brillou / Musique : Kal Baudoin / Montage : Alice Daumas / Mixage : Nicolas Hollman / Supervision de post-production : Niaouliwood / Maquillage : Karine Coen / Assistante : Nina Lecante / Régie : Ariane Hennino, Erwann Bournet

15043008361915263613219654 dans Nouvelle-Calédonie

Le dernier court-métrage de Roland Rossero est un beau film fantastique tiré d’une des nouvelles de son recueil éponyme « Contacts » que j’avais pu lire il y a déjà quelques années de ça. La dite-nouvelle était d’ailleurs celle que j’avais préférée puisqu’elle présentait deux des thèmes les plus fascinants du genre fantastique : un passage vers une autre dimension (ici, une grotte taboue) et le voyage à travers le temps, l’ensemble aboutissant à une mise en abîme entre le passé et le présent.

L’intrigue : À travers le passage mystérieux d’une grotte, symbole de réconciliation, cette fable fantastique retrace trois différents contacts entre les populations de la Nouvelle-Calédonie : le premier est violent, le deuxième est manqué et le troisième serein, car le temps apporte ses lumières…

15043008362115263613219655 dans Trapard

CONTACTS (2013) a obtenu le Nautile du Meilleur Scénario au XVIe Festival du Cinéma de La Foa en 2014. Personnellement je trouve que le film de Roland Rossero mise surtout sur son ambiance, souvent onirique, et les comédiens et l’image très soignée y sont pour beaucoup. Mais contrairement à LA LISTE qui partait dans plusieurs directions, j’ai beau tourner CONTACTS dans plusieurs sens dans mon esprit, j’y trouve très peu de grilles de lecture, un peu comme si le spectateur se devait de glisser doucement vers une certaine simplicité et un propos consensuel, le synopsis citant même ouvertement un extrait de paragraphe de l’Accord de Nouméa. Peut-être est-ce dû au récent rapprochement culturel entre les provinces Sud et Nord de la Nouvelle-Calédonie et le fait qu’elles aient toutes les deux participé à la production du film. Néanmoins, pour qui suit les premiers essais filmiques du réalisateur, il retrouvera avec plaisir bon nombre de détails de ses années vécues à Koumac (Province Nord), jusqu’à l’apparition de ses premiers comédiens fétiches comme par exemple Sammy Whaap.

15043008362315263613219656

N’est-ce pas finalement le tournage du film qui est une boucle temporelle au-delà de son sujet, d’où cette sensation de tendresse et d’extrême simplicité ressenties par le spectateur ? Et le Docteur Berg, protagoniste central du film, n’est-il pas le Docteur Rossero ancien chirurgien-dentiste pratiquant en Province Nord avant de se mettre au cinéma et à la Littérature ? Faudrait lui poser la question à lui, du coup. En plus de Sammy Whaap, on retrouve avec plaisir le couple (sur scènes comme dans la vie) Laurent Rossini-Olivia Duchesne dont la miss nous campe un personnage mi-mélo, mi-burlesque assez agérable. Et en plus de retrouver avec plaisir Pierre Poudewa en toute fin de film, c’est à Siman Wenethem que je tire mon chapeau (les vieux comme moi qui mettent leur casquette à l’endroit, l’appellent Ludovic Wenethem). Ce jeune danseur, slameur et yamakasi se hisse déjà autant aux lianes du cinéma calédonien qu’à celles de la grotte mythique de WALPOLE, L’ÎLE MYSTÉRIEUSE (2011), autre film de contacts entre le présent et le passé et dont Siman incarnait à l’écran le fameux Wacapo. Le même Siman Wenethem qui racontait d’ailleurs avec passion aux Échos d’Altaïr d’anciennes légendes sur certains coins à Lifou, lorsqu’on le lançait sur l’étrange sujet des grottes millénaires.

Pour ce qui est du film de Roland Rossero, peut-être vaut-il mieux finalement le regarder avec simplicité et sérénité comme l’indique le « troisième contact » qui est énoncé dans le scénario ci-dessus.

- Trapard -

Autres courts-métrages présentés dans Court-Métrage Fantastique Calédonien :

Tout sur Mammaire / Pause Pipi / Double Personnalité / Escamotage / L’A6 : Une Sale Grippe / La Dame et le Bonhomme / Fermez vos F’nêtres / Tuez-moi / La Dame Blônch / Détresse.com / Un Jour… / Innocente / Le Sablier / Les Papillons /Nouméa 2097 / Seules / Vers le Petit Coin et Au-delà / Zombie Madness / De l’Autre Côté du Miroir / Vermines / Les Bras de Fer & Le Cœur Soleil / La Liste / 13 & Red / Trauma / La fin du monde / L1F3 0f N0L1f3 /Pourquoi suis-je toujours derrière toi alors que ton dos reflète tant ma solitude ? / Bref, on a fait un Exorcisme

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

2 commentaires pour « CONTACTS »

  1.  
    kimsy foinant
    5 octobre, 2016 | 6:12
     

    j ‘ adore mon film de la part de kimsy foinant

  2.  
    trapard
    5 octobre, 2016 | 11:08
     

    Merci de ton passage, jeune comédienne !

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez