DRIVE-IN : LA TRILOGIE DE L’OSI

Posté le 2 mai 2015

DRIVE-IN : LA TRILOGIE DE L'OSI dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

LA TRILOGIE DE L’OSI

(OFFICE OF SCIENTIFIC INVESTIGATION)

L’OSI est née de l’esprit d’Iván Törzs, producteur pour la télévision américaine d’origine hongroise plus particulièrement spécialisé dans les programmes télévisés mêlant science et science-fiction comme par exemple VOYAGE AU FOND DES MERS (1964) d’Irwin Allen. Il a néanmoins produit une poignée de films de drive-in donnant le premier rôle à son ami Richard Carlson (LE MÉTÉORE DE LA NUIT, THE MAZE, L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LA NOIR NOIR) dont cette trilogie de science-fiction mettant en vedette les agents scientifiques de l’OSI, ou « Bureau d’Enquête Scientifique » : le Dr. Jeffrey Stewart (Richard Carlson), le Dr. Dan Forbes (King Donovan) et le Dr. Richard Donald Stanton (William Lundigan).

La trilogie de L’OSI a été lancée la même année que la première saison de la série TV anglaise des aventures du Professeur Bernard Quatermass, un autre scientifique de renom dans la SF des 50′s. Les membres de l’OSI sont en quelque sorte des dérivés pour adultes de SPACE PATROL, de CAPTAIN VIDEO AND HIS VIDEO RANGERS ou de ROCKY JONES, SPACE RANGER, dont ces héros de la télévision sont plutôt des aventuriers que des scientifiques. D’ailleurs en 1966, la télévision japonaise créera un équivalent plus sophistiqué du « Bureau d’Enquête Scientifique » mais pour un public plus jeune, avec sa « Patrouille Scientifique mondiale » avec ULTRAMANEt l’Italie lancera aussi, en 1960, la série de space-opera pour drive-in (rachetée par l’American International Television) : THE GAMMA ONE, avec ses scientifiques de l’espace. C’est sans oublier les services scientifiques du MI6 de James Bond et de l’U.N.C.L.E., des AGENTS TRÈS SPÉCIAUX (1964-1968)…

13051809153815263611200263 dans Drive-in

15050206494315263613226428 dans Fifties SF

THE MAGNETIC MONSTER
Année : 1953
Réalisateur : Curt Siodmak & Herbert L. Strock
Scénario : Curt Siodmak & Ivan Tors
Production : Ivan Tors & George Van Marter (United Artists)
Musique : Blaine Sanford
Pays : États-Unis
Durée : 76 min
Interprètes : Richard Carlson, King Donovan, Jean Byron, Harry Ellerbe…

Moins science-fictionnel que les deux suivants, THE MAGNETIC MONSTER est un vrai produit de l’imaginaire et de modernité pour l’époque. Il anticipe déjà GODZILLA (1954) et tous les films à venir sur la paranoïa des effets atomiques potentiels.

15050206494915263613226429 dans Science-fiction

L’intrigue : Un élément inconnu se transforme en un métal instable lorsqu’il est traité avec des particules Alpha, consommant une grande quantité d’énergie, doublant de taille toutes les onze heures et tuant des personnes à coup de fortes doses de radiations mortelles. Deux scientifiques de l’OSI isolent l’élément et sont obligés de le nourrir d’énergie lorsqu’il a faim afin d’éviter son implosion. Tandis que la particule grossit, sa menace pour la Terre devient de plus en plus claire et les scientifiques élaborent l’hypothèse que la suralimentation pourrait le détruire. La particule est transportée vers un générateur expérimental sous l’océan développée au Canada qui peut produire près de 900 million de volts. Malgré le peu de chances de réussite, l’élément est finalement stabilisé…

Contrairement à RIDERS TO THE STARS et à GOG, THE MAGNETIC MONSTER a été tourné en noir et blanc et avec une réalisation légèrement statique, finalement plus adaptée à la télévision.

THE MAGNETIC MONSTER en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Trapard

15050206515215263613226430

RIDERS TO THE STARS
Année : 1954
Réalisateur : Richard Carlson & Herbert L. Strock
Scénario : Curt Siodmak & Ivan Tors
Production : Maxwell Smith, Herbert L. Strock & Ivan Tors (United Artists)
Musique : Harry Sukman
Pays : États-Unis
Durée : 81 min
Interprètes : William Lundigan, Herbert Marshall, Richard Carlson, Martha Hyer…

Second volet des aventures de l’OSI. Le film est en couleurs, mais il est sûrement le moins passionnant des trois.

15050206520115263613226431

L’intrigue : Un groupe de scientifiques hautement qualifiés de l’OSI, dont le Dr Richard Stanton et le Dr Jerry Lockwood, sont recrutés pour un projet spatial secret. Ils subissent une série de tests physiques et psychologiques rigoureux, au cours desquels Stanton se laisse séduire par la belle Jane Flynn, l’un des testeurs-recruteurs. Après que la plupart des candidats aient été éliminés du projet, les quatre candidats sélectionnés vont devoir se préparer à un long voyage au-delà des étoiles…

RIDERS TO THE STARS en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263

15050206535315263613226432

GOG
Année : 1954
Réalisateur : Herbert L. Strock
Scénario : Tom Taggart, Ivan Tors & Richard G. Taylor
Production : Ivan Tors (United Artists)
Musique : Harry Sukman
Pays : États-Unis
Durée : 85 min
Interprètes : Richard Egan, Constance Dowling, Herbert Marshall, John Wengraf…

En plus d’être le plus passionnant et le plus fantaisiste, GOG est le volet le plus connu de la trilogie de l’OSI. La présence des robots Gog et Magog y est forcément pour beaucoup, si ce n’est son sujet de potentielle dévastation atomique qui anticipe déjà les futurs films post-apocalyptiques.

15050206540115263613226433

L’intrigue : Les agents de l’OSI sont réquisitionnés pour enquêter au Nouveau-Mexique sur la mort de nombreux scientifiques d’un laboratoire de recherche spatial construit sous le désert et du potentiel sabotage de l’ordinateur central : le NOVAC (Nuclear Operative Variable Automatic Computer). Il se trouve que Gog et Magog sont deux robots qui opèrent dans le laboratoire et qui ont été reprogrammés par des agents ennemis pour prendre le contrôle de la pile atomique centralisée par le NOVAC afin de provoquer une explosion atomique en chaîne sur le territoire des États-Unis…

GOG en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula / Red Planet Mars

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

5 commentaires pour « DRIVE-IN : LA TRILOGIE DE L’OSI »

  1.  
    trapard
    2 mai, 2015 | 16:46
     

    OSI !! :D

    Je n’ai jamais suivi les aventures des « Sentinelles de l’air » mais ça pourrait presque être comme l’OSI du futur semble-t’il.

    http://morbius.unblog.fr/2014/12/28/thunderbirds-2015/

  2.  
    2 mai, 2015 | 17:11
     

    En tout cas, j’ai découvert bien des choses, moi, car jamais je n’avais fait le rapport entre ces trois films ! Thanks Mr Trapard !

  3.  
    trapard
    2 mai, 2015 | 17:33
     

    Je ne sais pas pourquoi c’est si peu indiqué sur les blogs francophones, alors que si tu cherches des infos en anglais sur Iván Törzs, tout y est précisé.

  4.  
    trapard
    1 mai, 2017 | 0:37
     

    Salut Morbius,
    Pour la chaîne Youtube de LEA, j’ai trouvé GOG dans une excellente qualité HD et avec des sous-titres pas trop mauvais :

    https://www.youtube.com/watch?v=Sbp7JLVJk90

  5.  
    1 mai, 2017 | 7:34
     

    Il y est déjà. :) Je dois bientôt reparler de la chaîne car elle s’est largement étoffée dans diverses catégories.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez