VALÉRIAN ET LAURELINE EN LIVE AU CINÉMA !

Posté le 13 mai 2015

VALÉRIAN ET LAURELINE EN LIVE AU CINÉMA ! dans Cinéma 15051308470115263613261919

15051308593715263613261996 dans Science-fictionC’est LA news de la semaine, que dis-je, de l’année : les héros de la célèbre bande-dessinée française Valérian et Laureline vont enfin connaître leur heure de gloire au cinéma, et en live ! Merci qui ? Merci Luc Besson ! Début du tournage fin 2015 pour une sortie prévue en 2017, et ce n’est pas un poisson d’avril, euh, de mai !

Incroyable mais vrai ! Depuis le temps que j’attendais cette nouvelle (ne reste plus qu’à adapter ULYSSE 31 en live et ce sera parfait !), je ne peux que me réjouir ! Valérian et Laureline vont avoir les honneurs du cinéma, on vient d’apprendre la folle nouvelle il y a quelques heures, et elle fait déjà beaucoup, beaucoup parler d’elle !

Luc Besson a décidé d’adapter la BD de Christin et Mézières. C’était, paraît-il, son grand projet secret depuis 2012. Il a tenu longtemps avant de nous le dévoiler, le bougre ! Ce sera donc un grand film de SF, un space opera qui ne reprendra pas forcément intégralement la BD L’Empire des Mille Planètes dont il utilise le titre en anglais (Valerian and the City of Thousand Planets), mais sans doute plusieurs éléments de la série des albums.

15051308510915263613261944

Valérian version Dane DeHaan…

Dans les rôles principaux, on trouve Dane DeHaan pour Valérian (il a joué le Gobelin dans THE AMAZING SPIDERMAN : LE DESTIN D’UN HÉROS) et Clara Delevingne. Si, excusez-moi, Dane fait un peu trop « minet » pour incarner Valérian (j’ai beau comparer, je ne vois aucune ressemblance), à l’inverse Clara semble, je dis bien « semble », être une vraie Laureline ! Le casting sera en tout cas forcément international pour une distribution à travers le monde, le film s’annonçant comme un blockbuster, space op oblige.

15051308511315263613261945

Laureline version Clara Delevingne…

Alors si certains s’inquiètent déjà de Luc Besson aux commandes, en ce qui me concerne je ne peux qu’approuver. Non pas parce qu’il porte mon nom de famille, et non pas que je sois un fan de l’homme réalisateur (LE CINQUIÈME ÉLÉMENT ne me plaît pas plus que ça, LUCY m’a bien amusé, quant au reste, LE GRAND BLEU et compagnie, je m’en fous royalement), mais simplement parce que c’est un Français, un réalisateur français qui aime la SF (vous en comptez combien des réalisateurs frenchies qui aiment la SF au pays de Molière ?…), parce que le gars a malgré tout du talent qu’on le veuille ou non et parce que les albums de Valérian et Laureline, bourrés d’humour et d’action, conviennent parfaitement à son style de cinéma. L’homme, en plus, est grand fan de nos agents spatio-temporels, et puis n’oublions pas que  Mézières a déjà travaillé avec lui sur LE CINQUIÈME ÉLÉMENT (la conception des taxis volants et de nombreux décors de la ville).

Reste à espérer que l’exécrable Éric Serra ne composera pas la B.O., que le film bénéficiera d’un bon scénar respectant l’esprit de la BD, que les effets spéciaux seront grandioses et que, surtout, VALERIAN AND THE CITY OF THOUSAND PLANETS (rien que le titre fait déjà rêver !) connaîtra un tel succès que plusieurs suites seront mises en chantier ! 

Moi, j’y crois et je suis totalement partant pour l’aventure !

- Morbius -

7 commentaires pour « VALÉRIAN ET LAURELINE EN LIVE AU CINÉMA ! »

  1.  
    Bout de Geek
    14 mai, 2015 | 18:41
     

    Ton enthousiasme aurait tendance à me rassurer.
    J’espère que tu as raison et qu’à travers ce projet, Luc Besson va enfin réaliser le bon film qu’on attend de puis 20 ans.
    En attendant allons voir Mad Max…

  2.  
    14 mai, 2015 | 21:36
     

    Exact. :)

  3.  
    trapard
    15 mai, 2015 | 0:42
     

    Pas vraiment d’accord avec la remarque de Bout de Geek. Personnellement j’ai beaucoup aimé son adaptation des Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec. J’ai encore mes vieilles éditions des BDs d’Adèle Blanc-Sec à la maison dont j’aime retrouver régulièrement l’univers depuis une trentaine d’années et le film de Besson ne m’en a pas du tout éloigné, au contraire !
    Après ça dépend des goûts évidement et ça dépend des intentions de Besson (Luc, pas Hervé). Et chacun met ce qu’il veut derrière « bon film ».
    Par contre, je n’ai lu que de rares épisodes des aventures de Valérian, il va donc être temps de m’y mettre plus à fond avant la sortie du film !

  4.  
    trapard
    15 mai, 2015 | 1:28
     

    Juste pour développer un peu sur le sujet Besson : personnellement, comme Morbius, je ne fais partie ni de ceux qui rejettent tout Besson ni de ceux qui adhèrent à fond.
    Je n’aime pas toujours le Luc Besson producteur qui truste les projets des autres ou qui fait des choix trop simples. Par exemple, depuis « Subway » et ça s’est décuplé par la suite, Besson s’en prend -scénaristiquement parlant- implacablement dans ses scénarios personnels aux forces de l’ordre, les tournant en ridicule…que ça en devient navrant. Ça me fait penser à ces réalisateurs des années 1910 qui cherchaient constamment à ridiculiser les « gros ». Maintenant on obsessionne sur un métier. :-/
    Mais lorsque je pense au Luc Besson scénariste, il a tout de même cette faculté d’être toujours identifiable, un peu comme avec une sensibilité propre comme fil conducteur. Et ça, on le retrouve chez très peu de réalisateurs exceptés les grands comme John Carpenter et une poignée d’autres. Et ce fil conducteur on le retrouve autant dans les polars, les films de kung-fu, de yamakasi, les Banlieues 13 et autres films d’action qu’il a écrit pour d’autres réalisateurs. Et je trouve ça assez fort pour quelqu’un qui a nettement plus de moyens financiers que n’importe quel bon réalisateur de séries B comme Carpenter par exemple.
    Puis enfin, Luc Besson arrive tout de même à créer des échanges incroyables depuis une vingtaine d’années, que ce soit dans la production ou l’édition, avec des grands comédiens hong-kongais, thaïlandais, américains. Et beaucoup des réalisateurs français qui tournent aujourd’hui à Hollywood des films fantastiques ou d’horreur ont commencé sous la houlette de Luc Besson. Franchement, Besson c’est notre Roger Corman à nous, avec des moyens financiers et du talent en plus. Grâce aux éditions DVD d’Europa Corp j’ai découvert de très bons films thaïlandais ou de petites séries B américaines d’horreur très sympas.
    Enfin pour ce qui est des réalisations persos de Besson, à part les Arthur que je n’accroche pas trop et « Angel-A » que j’ai trouvé mou, j’aime tous ses autres films et même son documentaire « Atlantis » que je suis allé voir au cinéma à l’époque. D’ailleurs de « Nikita » à « Jeanne D’Arc » je les ai tous vu au cinoche.
    En fait (et ça n’a rien à voir avec la remarque de Bout de Geek), je ne comprends pas vraiment l’animosité qui peut ressortir de certains débats autour de Luc Besson. Certains trouvent même nuls ses films avant de les avoir vu. Je me demande si ça ne vient pas du fait que Besson soit riche et Français à la fois. Moi j’admire ce monsieur.
    Et franchement, adapter les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec fallait être culotté pour le faire !

  5.  
    15 mai, 2015 | 7:42
     

    Merci pour ton intervention très argumentée et intéressante, Trapard.

  6.  
    trapard
    15 mai, 2015 | 17:39
     

    Bah j’y ajouterai juste un point qui me semble important. Quand j’étais lycéen, Besson avait sorti « Subway » et « Le Grand Bleu » et « Nikita n’était pas très loin. À ce moment là, la presse à commencé à parler des fameux « 3 B ».
    Autrement dit, les 3 révélations du cinéma français avec une consonance de « cinéma d’auteur » : Bertrand Blier, Jean-Jacques Beineix et Luc Besson.
    Beineix ne tourne plus, Blier suit son bonhomme de chemin du cinéma personnel et Luc Besson fait l’inverse : du cinéma à grand spectacle à l’opposé du cinéma un peu intimiste de ses débuts.

  7.  
    trapard
    16 mai, 2015 | 1:03
     

    Ah, et les deux « Banlieue 13″ sont tout de même 100 fois mieux que tous les post-nuke italiens réunis :D

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez