• Accueil
  • > Cinéma
  • > DRACULA N’EST PAS IMMORTEL… MALHEUREUSEMENT…
DRACULA N’EST PAS IMMORTEL… MALHEUREUSEMENT…

Posté le 12 juin 2015

DRACULA N'EST PAS IMMORTEL... MALHEUREUSEMENT... dans Cinéma 15061111422515263613357053

On avait fini par le croire immortel, ce grand seigneur de l’Histoire du Cinéma Fantastique et de Science-Fiction. Mais non. Christopher Lee vient de nous quitter à 93 ans…

On ne reviendra pas ici sur son immense carrière cinématographique (225 films). Et ne parlons pas de ses participations dans divers autres domaines dont notamment la télévision, la musique, les doublages et j’en oublie forcément. À l’image de son immense talent, son parcours est impressionnant et riche. Il impose le respect.

Je revoyais justement hier STAR WARS II : L’ATTAQUE DES CLONES, et je me disais que notre homme possédait une santé de fer à l’âge de 93 ans. Il aura été un formidable Comte Dooku dans la saga de George Lucas, Christopher Lee ayant accepté d’y jouer le rôle de ce personnage machiavélique pour suivre les traces de son illustre prédécesseur et ami dans la vie : Peter Cushing, le grand Moff Tarkin dans STAR WARS IV : UN NOUVEL ESPOIR.

Mais bien entendu, Christopher Lee, c’est d’abord et avant tout les glorieuses années de la Hammer et ce rôle qui lui collera à la peau toute sa vie : Dracula. Je connais beaucoup de personnes autour de moi qui n’aiment pas le Fantastique, mais quand ces personnes voient la photo de Christopher Lee, tout de suite elles me disent : « C’est pas lui qui a joué Dracula au cinéma ? »

Christopher Lee aura beau essayer de s’en défaire, il restera à jamais pour beaucoup, en particulier pour moi, le grand Dracula de la Hammer, même s’il fut également un incroyablement crédible Saroumane dans LE SEIGNEUR DES ANNEAUX de Peter Jackson ou un dangereux Comte Dooku dans STAR WARS. Notre homme aura fréquenté des cinéastes de tous horizons, Terence Fisher, Don Sharp, John Gilling, Freddie Francis, Roy Ward Baker, Kevin Connor, Olivier Dahan, Tim Burton, Joe Dante, George Lucas, Peter Jackson… et tous les genres : fantastique, horreur, science-fiction, heroic fantasy, comédie, aventure, action…

Christopher Lee était le dernier des Géants du Cinéma Fantastique d’antan, le dernier. Ce grand Monsieur, que j’ai pu croiser un jour au festival d’Avoriaz édition 1993, m’a tellement impressionné que je n’ai pas osé lui demander un autographe… Et pourtant, il avait le sourire et semblait bien éloigné de tous ces rôles de méchants que le cinéma lui offrait régulièrement, si injustement. En plus, notre homme, fort cultivé, parlait un français impeccable. Et cette voix… unique… Et ce talent, cette classe…

Christopher Lee mérite aujourd’hui amplement ce repos éternel, mais aussi cette reconnaissance éternelle que nous lui devons tous, amoureux du Cinéma Fantastique et de Science-Fiction, tout comme ce cinéma lui doit énormément.

Il nous manquera éternellement, assurément.

Merci, mille fois merci à vous, Monsieur Christopher Frank Carandini Lee.

- Morbius -

Un commentaire pour « DRACULA N’EST PAS IMMORTEL… MALHEUREUSEMENT… »

  1.  
    trapard
    14 juillet, 2015 | 1:57
     

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez