• Accueil
  • > Archives pour juillet 2015

Archives

Archive pour juillet 2015

LA SF SELON PHILIP JOSÉ FARMER

LA SF SELON PHILIP JOSÉ FARMER dans La SF selon... 15073010360415263613478286

Philip José Farmer :

« La science-fiction fait partie de cette catégorie de choses très nombreuses qui n’existent pas, mais qui ont tout de même un nom. »



VAISSEAUX SF : VAISSEAU DES MAÎTRES DU TEMPS

VAISSEAUX SF : VAISSEAU DES MAÎTRES DU TEMPS dans Science-fiction 13061310034815263611288456

15072912291715263613476445 dans Vaisseaux SF

VAISSEAU DES MAÎTRES DU TEMPS

Nous voyons ici l’un des vaisseaux du film d’animation de René Laloux : LES MAÎTRES DU TEMPS (1982). Ce vaisseau, commandé par Jaffar, possède la particularité d’avoir un poste de pilotage placé sous une immense coupole transparente donnant sur l’espace. Jaffar guidera, de son vaisseau, le petit Piel perdu sur la planète Perdide. L’histoire :

« Piel, un petit garçon en compagnie de son père, atterrit sur une planète sauvage, Perdide. Avant de mourir, son père réussit à contacter son ami Jaffar, et lui demande de sauver son fils Piel, désormais seul sur cette planète. Piel reçoit de son père un microphone, son seul moyen de contact avec Jaffar qui, avec des compagnons, vont lui parler tout au long du voyage en lui donnant de judicieux conseils. En compagnie de son vieil ami Silbad, un vieux boucanier rusé et plein de ressources, Jaffar se dirige vers Perdide pour sauver le petit Piel. Mais plusieurs incidents vont se dérouler au cours de l’aventure… sans compter que l’espace recèle bien des mystères. » (Wikipédia)

Ce magnifique vaisseau spatial dessiné par Moebius ne possède pas de nom, du moins il n’est cité à aucun moment de l’histoire. Un grand numéro 22 est peint sur sa coque. Un numéro de série ?… Nul ne le saura jamais.

- Morbius -

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young / Liberty 1 (Icarus)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



AJIN – Tome 1

( B.D., Flynn )

AJIN - Tome 1 dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

15072808114115263613474206 dans FlynnAjin est la série à suivre à partir de maintenant et ce, jusqu’à sa fin.

Écrite par Tsuina Miura et dessinée par Gamon Sakurai, la série parle d’une espèce d’hommes un peu particulière, celle des Ajins. Les Ajins sont des êtres immortels, dont le corps est auto-générant. Ceux-ci semblent dégoûter les humains « normaux ». Et lorsque Kei, lycéen parfaitement normal se fait renverser par un camion et revient à la vie devant ses camarades de classe, ça fait du bruit. Pris de panique face au destin qui l’attend, Kei prend la fuite, aidé par son ami Kai. Cependant, les Ajins n’étant pas en très grand nombre, en découvrir et en capturer un est le meilleur moyen d’avoir l’occasion de les étudier, de faire des expériences, etc. Kei n’aura donc pas la vie tranquille, traqué par la police et des « spécialistes » des Ajins…

Pour un seinen, Ajin est très typé shonen visuellement. Cela dit, le dessin de Gamon Sakurai est une véritable bombe, ultra-dynamique, super bien réalisé, avec des planches très belles et détaillées, son dessin dégage toutes les émotions de ses personnages avec talent. Mais une grosse partie du travail réside dans l’écriture de Tsuina Miura, fluide, bien découpée, avec une narration très agréable. On est directement pris dans l’action du récit, pas besoin de faire un effort pour s’accrocher, c’est même l’inverse, difficile de décrocher.

L’intrigue de ce premier volume pose principalement les bases mais aussi et surtout les mystères de l’intrigue qui vont se lever petit à petit. C’est très bien fait, tout est jaugé pour ne pas en dire trop, tout en ne laissant pas le lecteur dans l’incertitude. C’est donc passionnant et avec des personnages comme ceux de Ajin, dans un récit sombre, ça ne peut que fonctionner.

On attend la suite !

- Flynn -

(Ajin – Tome 1 est publié aux éditions Glénat)

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LA MINUTE DU CINÉMA BIS

Trapard est sur les ondes ! Le sentez-vous vibrer tous les troisièmes samedi du mois dans l’émission radio Endemix Weekend ? Il vous parle, en une minute, d’un cinéma qu’il affectionne particulièrement et que nous retrouvons grâce à lui régulièrement sur ce blog : le cinéma bis. Petite présentation de sa part…

LA MINUTE DU CINÉMA BIS  dans Cinéma 15072708181015263613471900

Julien Richard-Thomson.

Si vous vivez en Nouvelle-Calédonie et que vous aimez le Cinéma Bis ou Fantastique, tous les samedis matins de 9h à 11h a lieu l’émission « Endemix Weekend » sur NC 1ère, une émission présentée par Virginie, Gwen et Charlotte qui décortiquent pour vous la culture locale. Chaque samedi, une chronique dédiée à la culture geek et à l’informatique vous est proposée par Gwen. Et tous les troisièmes samedi de chaque mois, cette chronique offre sa place à une autre culture : celle du cinéma bis. L’actualité des shark-movies, du giallo, du film de zombies, des slashers et autres séries B d’horreur vous est déjà proposée depuis ce début d’année 2015.

Si vous n’êtes pas en Nouvelle-Calédonie, vous pouvez aussi suivre l’émission avec un léger différé à partir des podcasts de france-tv.

Voici le planning de La Minute du Cinéma Bis jusqu’à la fin de cette première saison : les samedis 28 août, 19 septembre et 14 novembre (pas de Minute Bis en octobre). Le 28 août, ce sera le réalisateur et producteur Julien Richard-Thomson qui présentera aux Calédoniens son nouveau DVD « Zombie Club, Spécial Cocktail ».

À bientôt sur les ondes !

- Trapard -

La Minute du Cinéma Bis, c’est ICI et ICI encore !



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.1

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.1 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Vous n’avez pas encore votre carte de membre ? Trop humain pour être entité, créature mutante ou alien dégénéré ?… Un petit effort et vous y parviendrez. N’attendez pas de moi la recette. Vous la trouverez tout seul, un jour ou l’autre, au fil de vos lectures ou de vos visions cinéphiles dans les territoires de l’Imaginaire. Mais lorsque vous l’aurez essayée, il sera trop tard pour revenir en arrière. Sachez que l’on ne joue pas impunément avec la 13e dimension…

15072601330215263613469252 dans Club des entités

A SCENT OF NEW-MOWN HAY

15072601445915263613469255« … Le plus horrible était que la victime ne mourait pas… Cette chose ne tuait pas. Cela n’était pas nécessaire. Il n’était pas dans son intérêt de tuer. Elle mêlait ses cellules à celles de sa victime.

Cette fusion donnait une créature à l’apparence encore humaine mais dont la substance n’était qu’une masse fongueuse. On obtenait ainsi une chose qui pouvait voir et se mouvoir et qui gardait peut-être quelques traces de pensées. Des pensées qui, en tout cas, n’auraient jamais qu’un seul but. Celui de contaminer les autres… »

(A Scent of New-Mown Hay, de John Blackburn, éd. New English Library, 1976)

LA MISSION DES DARIENS

15072601571415263613469262

Mais quelle est donc cette étrange cité ? Qu’abritent ses tours, ses bâtiments ? Où peut bien mener cette longue avenue centrale ?… La seule solution pour le savoir : embarquez à bord d’un Aigle de la base Alpha de COSMOS 1999 et découvrez l’épisode complet en français…

« Un énorme vaisseau croise la route de la Lune et lance un S.O.S.. Un Aigle avec à son bord une équipe médicale et scientifique se rend sur ce qui s’avère être un gigantesque vaisseau de transport parti depuis plus de 900 ans de sa planète d’origine. Les habitants sont les Dariens qui tentent de survivre depuis que des explosions ont détruit la plupart des installations et divisé les survivants en deux camps : les « civilisés », au nombre de 19, et les autres, beaucoup plus nombreux, vivant de façon primitive. John et Victor finiront par découvrir que les « civilisés » sont en fait anthropophages et essaient d’attirer les Alphans pour assurer leurs besoins nutritifs. » (Wikipédia)

Image de prévisualisation YouTube

« I’M THE KING OF THE WORLD ! »

ROBOT – ROBOT- ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT

15072602074515263613469265

Oui, c’est ce que pourrait s’écrier ce robot géant japonais. Cependant, il n’est qu’un simple jouet à la merci des enfants, et des grands enfants que nous sommes. Peut-être qu’un jour il aura la chance d’affronter Goldorak en chair et en os, pardon, en ressorts et en acier. En tout cas, les armées de Véga ne l’auraient sans doute pas renié, à condition qu’il puisse voler comme tous les Golgoths, bien sûr…

UNE MANTE PAS SI RELIGIEUSE

Cette magnifique mante religieuse géante, qui fait hurler de peur cette pauvre femme sans défense (oui, sans insecticide que peut-elle faire ?) s’est échappée du film LA CHOSE SURGIE DES TÉNÈBRES (The Deadly Mantis, 1957).

15072602175315263613469269

Souvenez-vous de notre Drive-in daté du 4 mai 2013 (mon Dieu, déjà !) où notre dévoué Trapard s’attaquait à la bestiole, et lui aussi sans insecticide ! Mais il a survécu, heureusement. L’insecte vedette du film a été religieusement conçu par un certain Fred Knoth, déjà coupable d’avoir utilisé ses talents d’artiste en effets spéciaux sur des films comme L’HOMME QUI RÉTRÉCIT (de Jack Arnold, 1957) ou L’OASIS DES TEMPÊTES. Une belle réussite dans l’ensemble, sauf lorsqu’elle vole…

À LA CONQUÊTE DE L’UNIVERS

15072602455515263613469284

Avec le X Ray Gun, inutile de vous dire que vous pouvez partir explorer l’univers en toute confiance car nul ne saura vous défier, à moins d’être fou ! Essayé et approuvé par les plus grands conquérants du cosmos, le X Ray Gun est issu des technologies les plus sûres. Son rayon mortel a déjà servi à Flash Gordon, Buck Rogers, James T. Kirk, le commandant Koenig, Barbarella, Stella Star et tant d’autres. L’Empire de Palpatine envisage même d’équiper ses légendaires Stormtroopers du X Ray Gun car son rayon ne peut jamais rater sa cible. Oui car son rayon unique peut contourner les obstacles afin d’atteindre la victime. Incroyable, n’est-ce pas ?

MORBIUS, DICTATEUR IMPITOYABLE

15072603201515263613469287Usurpation d’identité ! Morbius s’avère être, dans la dimension DOCTOR WHO, un dangereux criminel de guerre ! « Seigneur du Temps, Morbius est un dictateur impitoyable. Il dirige le Haut Conseil de Gallifrey et veut utiliser ses pouvoirs pour conquérir d’autres planètes au lieu de les observer. Il a des millions de partisans et d’admirateurs. » (Encyclopédie des Personnages Doctor Who, page 120, éd. Huginn & Muninn)

Mais pourquoi diable sont-ils allés greffer le cerveau de Morbius sur un monstre mutant fait à partir d’humain, de chien et de Birastrop ? Oui, car tout ce qu’il reste de Morbius n’est plus qu’un cerveau enfermé dans une bulle de plastique ! 

Image de prévisualisation YouTube

« Le Tardis se pose sur Karn, une planète dévastée, non loin de Gallifrey sur laquelle de nombreux vaisseaux semblent s’être écrasés. Le Docteur pense que le TARDIS a été entraîné de force par les Seigneurs du Temps et refuse de bouger. Non loin de là, les sœurs de Karn, une société de femme sorcières proches des Seigneurs du Temps, s’inquiètent car la flamme de la vie qu’elles sont censés surveiller, commence à s’éteindre. Elles gardent aussi un élixir permettant de vivre éternellement et pensent que le Docteur et Sarah Jane sont venus le voler. Elles usent de leur pouvoir pour s’emparer du TARDIS. » (Wikipédia)

À LA PROCHAINE DIMENSION

Il est temps à présent de vous quitter. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos dimanches bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouveaux extraits, de nouveaux objets issus des différents coins de l’univers. Il vous laisse méditer cette citation :

15072603281115263613469289

« Que se passe-t-il ? Est-ce le commencement de la fin ? Il n’est plus temps de s’étonner, il n’est plus temps de se demander pourquoi cela arrive ni même comment cela est possible. Nous n’avons que le temps de ressentir l’affreuse angoisse de la panique. Devons nous prier ou tout simplement courir et remettre la prière à plus tard ? Y aura-t-il un plus tard, la fin est-elle déjà commencée ? » (épisode Les Architectes de la Peur, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238



TONTON MARCEL ET LES ÉCHOS D’ALTAÏR

Un grand merci à Bernard Berger pour ce clin d’œil récent aux Échos d’Altaïr sur une de ses planches datant de 2005.

(Cliquez sur la BD pour la voir en plus grand.)

TONTON MARCEL ET LES ÉCHOS D'ALTAÏR dans Blog 15072508483615263613467680



DRIVE-IN : LE BARON DE LA TERREUR (1962) et LE MIROIR DE LA SORCIÈRE (1962)

DRIVE-IN : LE BARON DE LA TERREUR (1962) et LE MIROIR DE LA SORCIÈRE (1962) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15072508214315263613467658 dans Drive-in

LE BARON DE LA TERREUR (El Barón del Terror)
Année : 1962
Réalisateur : Chano Urueta
Scénario : Federico Curiel & Adolfo López Portillo
Production : Abel Salazar
Musique : Gustavo César Carrión
Pays : Mexique
Durée : 77 min
Interprètes : Abel Salazar, Ariadna Welter, David Silva, Germán Robles…

LE BARON DE LA TERREUR (1962, El barón del terror) est un petit classique de l’épouvante gothique mexicain réalisé par Chano Urueta. Moins connu que son comparse René Cardonna plutôt spécialisé dans le cinéma de « Lucha Libre » (films de lutteurs) à tendances fantastiques, Urueta n’en reste pas moins le tâcheron méticuleux d’un grand nombre de classiques mexicains comme LA SORCIÈRE (1954, La Bruja), LE MIROIR DE LA SORCIÈRE (1962, El Espejo de la Bruja), LA TÊTE VIVANTE (1963, La Cabeza Viviente), ainsi que certaines des premières aventures du lutteur masqué Blue Demon.

15072508214815263613467659 dans Fantastique

Tout comme les réalisateurs René Cardonna et Federico Curiel qui interprètent certains rôles dans LE BARON DE LA TERREUR, Chano Urueta est lui-même un touche à tout et comédien, notamment dans les grands films de Sam Peckinpah tournés au Mexique. LE BARON DE LA TERREUR (aka BRAINIAC en anglais) est un film gothique qui se laisse d’abord influencer par la vague lancée par LE MASQUE DU DÉMON (1960, La Maschera del Demonio) de Mario Bava et quelques productions anglaises de la Hammer Films. Mais son déroulement s’inscrit plutôt vers le « film de monstre » dont la créature au masque de démon ébouriffé est assez culte en soi et aura peut-être un jour le mérite d’être classé parmi les « Monstres Sacrés » de ce blog.

L’intrigue : En 1661 au Mexique, le baron Vitelius d’Estera, accusé de sorcellerie et de nécromancie, est condamné à être enterré vivant par le tribunal de l’Inquisition. Alors que son tombeau se referme, le baron jure d’exercer sa vengeance sur les descendants des inquisiteurs. Plus de 300 ans plus tard, une comète, qui était passée lors de l’exécution du baron, éclaire à nouveau le ciel mexicain. C’est alors que le baron revient d’entre les morts sous la forme d’une horrible créature, qui s’attaque aux descendants des inquisiteurs…

À noter l’incontournable présence d’Abel Salazar, belle gueule du cinéma d’épouvante mexicain de la fin des 50′s et du début des 60′s comme LE VAMPIRE (1957, El Vampiro), LE CERCUEIL DU VAMPIRE (1958, El Ataúd del Vampiro), L’HOMME ET LE MONSTRE (1959, El Hombre y el Monstruo), LA TÊTE VIVANTE (1963) ou encore LA MALDICIóN DE LA LLORONA (1963).

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Trapard

15072508270415263613467665

LE MIROIR DE LA SORCIÈRE  (El Espejo de la Bruja)
Année : 1962
Réalisateur : Chano Urueta
Scénario : Alfredo Ruanova
Production : Abel Salazar
Musique : Gustavo César Carrión
Pays : Mexique
Durée : 75 min
Interprètes : Dina de Marco, Rosa Arenas, Armando Calvo…

Autre petit classique du cinéma gothique de Chano Urueta inspiré du MASQUE DU DÉMON (1960) : LE MIROIR DE LA SORCIÈRE (1962, El espejo de la bruja). Sorcellerie, satanisme, cimetières et ambiances brumeuses sont au rendez-vous pour les fans du genre.

15072508270815263613467666

L’intrigue : XIXème siècle, dans une sombre demeure, face à un miroir magique, la sorcière Sara met en garde Elena, sa nièce, contre son époux le docteur Eduardo. Mais il est trop tard : Elena meurt empoisonnée, laissant la place à Deborah la nouvelle femme d’Eduardo. Malheureusement, le bonheur de cette dernière est de courte durée. Voulant faire disparaître le fantôme d’Elena, Eduardo lance une lampe à pétrole et les flammes brûlent Deborah. Pour redonner un visage humain à sa femme, il vole des cadavres pour effectuer des greffes… Mais Sara, la vindicative sorcière, en profite et remplace une des mains de Déborah par celle d’Elena…

Une série B particulièrement envoutante qui n’a rien à envier à bon nombre de grands films gothiques italiens, voire même anglais des Sixties comme LA CITÉ DES MORTS (1960, The City of the Dead), malgré son image en noir et blanc peu contrastée.

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



CITATION CÉLÈBRE : LE CABINET DU DOCTEUR BLACK

CITATION CÉLÈBRE : LE CABINET DU DOCTEUR BLACK dans Citation célèbre 15072301015815263613464058« Lorsque la mort arrive, la vie qui est au plus profond de vous sait que c’est votre destin. Elle griffe et se contorsionne avec une férocité sans égale. Puis, un court instant, la douleur disparaît et le son de la mort se fait entendre. Elle vous parcourt doucement, comme si de l’eau avait été suspendue dans l’air. Le son de sa voix vous salue d’une révérence, avec la neutralité d’un diplomate, afin que vous soyez apaisé par son sens et calmé par sa présence. »

(Le Cabinet du Docteur Black / E. B. Hudspeth)



LA PEUR QUI RÔDE (1994)

LA PEUR QUI RÔDE (1994) dans Cinéma bis 15072207542815263613460791

LA PEUR QUI RÔDE (1994)

Titre original : Lurking Fear
Réalisateur : C. Courtney Joyner
Scénariste : C. Courtney Joyner, d’après la nouvelle d’H.P. Lovecraft, Lurking Fear, 1923
Musique : Jim Manzie
Pays : États-Unis
Durée : 74 min
Acteurs : Jon Finch, Blake Bailey, Ashley Laurence, Jeffrey Combs…

15072207543015263613460793 dans FantastiqueLa ville de Leffer’s Corners est maudite sur plusieurs générations. L’ex-détenu John Martense retourne dans sa ville d’enfance de Leffert’s Corner après avoir purgé une peine de  4 ans pour un crime qu’il n’a pas commis. Il rend visite à un vieil ami familial, Knaggs, un entrepreneur de pompes funèbres qui détenait la moitié d’une carte que son père lui destinait. Elle conduit à un cimetière où le père de Martense a caché l’argent de son dernier hold-up. En arrivant à une église abandonnée, Martense est confronté à Cathryn, une jeune femme en quête de vengeance pour l’assassinat de sa sœur, et un docteur de village, Dr Haggis. Ce groupe est vite rejoint par un trio de criminels qui cherchent à trouver de l’argent que le père de John leur a volé. Pendant ce temps, des créatures humanoïdes rôdent sous les souterrains sacrés de Leffer’s Corners…

Petite production de Full Moon qui modernise une nouvelle d’H.P. Lovecraft. Full Moon, une compagnie qui s’est très spécialisée en adaptations de l’auteur des Mythes de Cthulhu, ayant même rachetés les droits d’exploitations de RE-ANIMATOR (1985) et FROM BEYOND (1986) du duo Gordon-Yuzna. On retrouve d’ailleurs Jeffrey Combs dans LA PEUR QUI RÔDE, lui qui a tourné autant 15072207542915263613460792 dans Trapardd’adaptations de Lovecraft pour Brian Yuzna que pour Charles Band qu’il doit bien au moins détenir un palmarès pour le nombre de petits rôles lovecraftiens au cinéma, à la télévision et en vidéo.

La réalisation du film de C. Courtney Joyner est simple, efficace et agréable, voire même un peu classique (série B des 90′s oblige). Évidemment, on ne peut que lui préférer NECRONOMICON (1994) de Brian Yuzna, Christophe Gans et Shūsuke Kaneko. Mais aussi L’ANTRE DE LA FOLIE (1994, In the Mouth of Madness) sortis tous les deux la même année, et on suppose que John Carpenter ne possédant aucun droit sur l’œuvre de Lovecraft s’en est finalement accaparé avec prouesse et finesse. Mais LA PEUR QUI RÔDE se place surtout dans la logique d’un bon divertissement à petit budget et malgré quelques passages éculés se laisse regarder avec plaisir. Au moins pour les attaques des créatures et pour son final bien lovecratien d’invasion par l’outre-monde.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube



L’HISTOIRE DES JEUX VIDÉO POLÉMIQUES – volume 2

L'HISTOIRE DES JEUX VIDÉO POLÉMIQUES - volume 2  dans Flynn 14072703494415263612413227

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

15072012133115263613455920 dans LittératureEn début d’année, je vous avais parlé d’un ouvrage sur les jeux vidéo, plus particulièrement ceux qui avaient créé la polémique. Cet ouvrage n’était autre que L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques de Benjamin Berget, livre que j’avais beaucoup apprécié (critique ici).

Étant donné qu’un second volume est sorti (et qu’un troisième est prévu), j’ai décidé de le lire aussi afin de découvrir de nouvelles informations sur ces jeux qui font la controverse. Bien évidemment, cette « suite » n’est en rien différente du premier volume, il est écrit de la même façon, avec les mêmes codes, le même découpage, etc. Seul le thème abordé change puisqu’on se penche cette fois-ci sur les jeux de torture et d’horreur. À l’honneur ici pour les jeux de torture : Chiller, Takeshi’s Challenge, Night Trap, Mortal Kombat, Manhunt 1 et 2, GTA V, The Punisher, Hotline Miami 1 et 2 ainsi que les Beat’em All dans leur ensemble. Pour ce qui est des jeux d’horreur on retrouve : Resident Evil, RE5, Silent Hill, Agartha, House of the Dead, Sanitarium et Rule of Rose.

J’avoue que la sélection « jeux de torture » m’a un peu surpris. Je ne vois pas vraiment ce que Takeshi’s Challenge, Mortal Kombat, GTA V ou encore certains Beat’em All viennent faire ici. Certes, on trouve des scènes de tortures dans certains des jeux, cela dit, ce n’en est pas le cœur même, ce n’est pas centré là-dessus. C’est la seule chose qui m’a gêné. Ca n’empêche pas le fait que les fiches et les anecdotes sont une fois de plus très intéressantes. Même si la sélection est discutable, on découvre de nouvelles choses, c’est le principal.

En dehors des fiches de jeux, on a aussi 3 « vue d’ensemble » dans lesquels l’auteur donne son point de vue sur différents débats et faits de société comme les dangers des jeux vidéo violents, le traitement médiatique des jeux vidéo ou encore l’addiction aux jeux vidéo. Enfin, une histoire de Shane_Fenton vient clore l’ouvrage.

Comme le premier volume, l’écrit est très documenté, il y a beaucoup de recherches et de notes en bas de pages. Suffisamment d’informations pour ne pas être perdu et pour bien tout comprendre. De surcroit, même si l’auteur expose son propre point de vue, il est ouvert sur ses propos, gardant de l’objectivité sans chercher à imposer ses idées mais plutôt à développer un débat. C’est une nouvelle fois un ouvrage de qualité, avec des explications claires et développées qu’il nous présente.

À découvrir !

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

(L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – volume 2 est publié aux éditions Mon petit éditeur)



12