MOSQUITO (1995)

Posté le 11 août 2015

MOSQUITO (1995) dans Cinéma bis 15081108213015263613499433

MOSQUITO (1995)

Titre original : Mosquito
Réalisateur : Gary Jones
Scénariste : Tom Chaney, Steve Hodge, Gary Jones
Musique : Allen Lynch et Randall Lynch
Pays : États-Unis
Durée : 93 min
Acteurs : Gunnar Hansen, Rachel Loiselle, Tim Lovelace, Steve Dixon, Ron Asheton…

15081108233415263613499434 dans Cinéma bis américainUn vaisseau extraterrestre s’écrase dans un parc national aux États-Unis. Des moustiques commencent à se nourrir des corps des aliens morts, et se retrouvent avec la taille de vautours. Ils se montrent alors très agressifs, tuant notamment chaque être humain qu’ils croisent. Quelques survivants se regroupent pour combattre ces insectes mutants…

MOSQUITO n’est évidemment pas en tête de liste des grands films de SF des Nineties, mais il reste un bon divertissement. Pour sa source, on pense évidemment et immanquablement aux moustiques fossilisés de JURASSIC PARC sorti à peine deux ans auparavant, et peut-être un peu à TICKS (1993) de Tony Randel, avec sa horde de tiques tueurs mutants… Alors pourquoi pas des moustiques géants numérisés du coup ?

15081108262315263613499439 dans Science-fictionMOSQUITO est la première réalisation personnelle de Gary Jones qui a d’abord travaillé sous la houlette de Sam Raimi sur L’ARMÉE DES TÉNÈBRES (1993) et sur la série XENA, LA GUERRIÈRE. D’ailleurs on trouve beaucoup de références à EVIL DEAD dans ce film de Gary Jones. Mais à part une pseudo suite du CROCODILE (2000) de Tobe Hooper sortie en 2002, il est surtout connu pour un autre film d’insecte géant de l’espace archi-diffusé à la télévision et archi-édité et réédité en DVD : SPIDERS (2000) dont voici l’intrigue qui vous rappellera immanquablement quelque chose : Que dissimule le crash sur terre d’une navette spatiale ? Trois étudiants un peu trop curieux au goût des Services Secrets découvrent que les astronautes menaient dans l’espace une mission ultra confidentielle visant à transformer une araignée ordinaire en créature terrifiante. Une arme vivante et monstrueuse que le choc n’a pas détruit. Désormais, l’araignée est là, plus vivante que jamais, prête à se multiplier et à lâcher sur le monde les légions de sa progéniture mutante… (Allociné)

15081108271915263613499440 dans TrapardDu coup, MOSQUITO semble être un avant-goût de ce que sera SPIDERS cinq ans plus tard : des vaisseaux, des post-ados pas très finauds mais étudiants en sciences supérieures, des images de synthèse par-ci et des prothèses en latex par-là, de l’humour absurde (pour ne pas dire mongoloïde) et du gore… Un cocktail qui fait malheureusement la recette de nombreux DTV à petits budgets du milieu des années 90 jusqu’aux années 2000, et dont on n’écartera que quelques rares réussites comme BIG ASS SPIDER (2013) de Mike Mendez. Et ce qui démarque un Gary Jones du lot c’est qu’au même titre qu’un Jim Wynorski, qu’un Mike Mendez ou qu’un des premiers films de Peter Jackson, de Sam Raimi ou des frères Coen, c’est qu’il évite de se prendre trop au sérieux lorsqu’il n’en a pas les moyens (financiers ou au niveau de l’originalité de son scénario). MOSQUITO est donc de cet acabit : bête et décalé, mais plutôt sympa. Restent les attaques des moustiques géants qui sont complètement ratées mais marrantes.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

2 commentaires pour « MOSQUITO (1995) »

  1.  
    11 août, 2015 | 17:33
     

    Hmmm… A choisir, je préfère ceux qui donnent la dengue !

  2.  
    trapard
    11 août, 2015 | 18:15
     

    Ceux-là rendent dingue :D

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez