LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.5

Posté le 17 janvier 2016

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.5 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

C’est au moment même où vous pensiez être enfin débarrassé des entités de la 13e dimension qu’elles se manifestent à nouveau sur Altaïr IV… Entendez-vous le son lugubre de leurs voix porté par le vent parcourant les déserts altaïriens ? Distinguez-vous leurs ombres menaçantes s’étirer lentement jusqu’à vous ? Sentez-vous les picotements et les étourdissements provoqués par leur présence autour de vous ? Percevez-vous leurs silhouettes fantomatiques envahir votre écran pour se déformer et déformer votre vision ?… Non. De tout cela vous ne pouvez. Les entités de la 13e dimension savent depuis toujours jouer avec le temps et l’espace, mais aussi avec vos sens. Progressivement elles se rassemblent chez vous pour former leur club privé aux effets insoupçonnés…

16011611210415263613900698 dans Club des entités

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

HUMMING SHIP

« Dans quelques système planétaire, où les cieux éclairés par l’harmonie lunaire

Sont éclaboussés par les lumières de nébuleuses diffuses,

Des hommes ont entendu notre symphonie ronronnante et confuse.

16011611401615263613900769Du fond des forêts marécageuses, des hommes ont entendu les cris aigres

D’oiseaux effrayés. Ils ont vu l’éclat luisant de nos faisceaux d’acier

Percer l’écorce de leur planète et sonder sa croûte éventrée

Entre les minéraux et le roc. Et, devant cet éclair lumineux

Ils se sont agenouillés pour prier comme à la vue d’un dieu. »

(Kenneth V. Bailey, 1978)

////////////////////////////////////////////////////////

DAN DARE, PILOTE DU FUTUR

16011712180815263613900827Dan Dare, que vous connaissez sans doute déjà si vous êtes amateur de SF, est né en 1950 dans la revue britannique hebdomadaire de comics : Eagle. Les Chroniques de la Science-Fiction (de Guy Haley, éd. Muttpop) nous disent de lui : « De tous les héros de science-fiction britannique, Dan Dare est une création singulière : il est audacieux, charmant et ses aventures décrivent avec réalisme ses capacités et son environnement. Sa bravoure particulière d’Anglican, scientifiquement plausible et méticuleusement illustrée, est si intrinsèquement liée au Royaume-Uni de l’après-guerre – où il fut introduit comme antidote moral aux comics américains importés, excitants mais excessivement violents – qu’il a depuis résisté à toutes les tentatives de modernisation. »

Il faut savoir que le comic Dan Dare, Pilot of the Future bénéficiait d’un conseiller scientifique, également écrivain de science-fiction alors très jeune : Arthur C. Clarke… Quant aux vaisseaux et accessoires de la série, ils étaient dessinés par Frank Hampson.

16011712212315263613900829

Dan Dare raconte l’histoire du colonel Daniel McGregor Dare dans le futur des années 1990… Âgé d’une trentaine d’années, notre homme est le pilote en chef d’une « Flotte Spatiale Interplanétaire » dirigée, bien sûr, par la Grande-16011712325915263613900833Bretagne. Il part ainsi explorer Vénus, Mercure et d’autres planètes en compagnie de son fidèle serviteur Digby, du professeur Peabody et d’autres compagnons français, américains et irlandais.

Une série télévisée britannique proposa à partir de décembre 2001 les aventures du fougueux pilote du futur. Composé de 26 épisodes de 22 minutes chacun, DAN DARE : PILOT OF THE FUTURE fut entièrement conçu en images de synthèse. Le procédé étant encore balbutiant à l’époque, l’animation n’est pas toujours à la hauteur de l’histoire. Cependant les entités du club de la 13e dimension, après concertation, ont décidé de vous proposer le premier épisode de la série, ne serait-ce que pour vous permettre d’y goûter et de vous plonger dans un pur space opera à la british (version originale non sous-titrée).

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16011712371215263613900835

////////////////////////////////////////////////////////

L’EXTRATERRESTRE, NOTRE DOUBLE

Combien d’extraterrestres, d’aliens, depuis la naissance de la science-fiction ? Certainement de quoi remplir un monde, à moins que ce ne soit finalement une galaxie… Tantôt menaçant, tantôt amical, il est l’étranger qui nous fascine et 16011701281015263613900843nous inquiète à la fois car il est différent, il est l’inconnu, et l’on sait combien la différence et l’inconnu sont souvent suspects chez l’Homme. Stan Barets nous confie dans son tome 2 du Science-Fictionnaire (éd. Denoël) :

« Comme tout ce qui vit aux cieux, l’extraterrestre peut aussi bien être ange que démon…

La SF a longtemps été prisonnière des visions de H.G. Wells et de ses monstres malintentionnés à notre égard.

Il y a cependant beaucoup plus à dire sur le rôle « philosophique » de l’extraterrestre. C’est évidemment notre double. Une autre créature qui n’est, en fin de compte, que destinée à nous renvoyer notre image. Même si celle-ci est passablement déformée. Mais dans l’incapacité d’imaginer une altérité totale (quel auteur aurait pu seulement inventer un chat ?), l’extraterrestre ne renvoie, le plus souvent, que l’image de notre agressivité ou de l’instinct de mort qui, dit-on, nous anime. »

16011701315015263613900845

Illustration de Frank R. Paul.

Pierre Versins, quant à lui, dans son Encyclopédie de l’Utopie et de la Science-Fiction (éd. L’âge d’homme), décortique les extraterrestres de la manière suivante:

« Notre thème peut se présenter de diverses façons : nous LES découvrons, et c’est la Conquête ; ILS nous découvrent, et c’est l’Invasion (curieusement, la coexistence n’a pas été beaucoup traitée en science-fiction ; on en parle souvent, c’est une affaire entendue, mais elle vient après la conquête ou l’invasion) ; on peut ajouter à ceci que la conquête peut être suivie d’une invasion (ILS se défendent et nous attaquent à leur tour) ; ne pas oublier enfin le cas où il ne peut y avoir ni conquête ni invasion, comme dans Minorité Absolue, de Theodore Sturgeon (1949), où l’univers presque entier est composé d’anti-matière : alors pas question que nous rencontrions les Autres, ça ferait trop d’étincelles. »

////////////////////////////////////////////////////////

16011701361415263613900848

////////////////////////////////////////////////////////

RICHARD M. POWERS, ARTISTE DE L’ÉTRANGE

Richard M. Powers (1921-1996) est un artiste de science-fiction américain. C’est à onze ans qu’il s’initie à l’art grâce à son oncle qui lui offre un carnet de croquis. Il prend des cours à l’Académie de Mizen, à l’Art Institute de Chicago et à l’Université de l’Illinois. Il participera ensuite à la Seconde Guerre mondiale et prendra par la suite des cours d’art à l’Université du Kentucky. 

16011701580115263613900854

Peinture de Richard M. Powers.

Richard M. Powers débute sa carrière en illustrant des magazines. Des maisons d’édition emploient également ses services. Il poursuit ses études d’art à la New School de New York. Il devient par la suite l’un des artistes les plus influents dans le domaine de la SF, s’inspirant des cubistes et surréalistes, notamment de Picasso et d’Yves Tanguy. Il se lancera aussi dans l’art abstrait et le collage quelque temps avant sa mort.

16011706272915263613900999

Peinture de Richard M. Powers.

////////////////////////////////////////////////////////

EXTERMINATE DINOSAURS !

ROBOT – ROBOT- ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT

16011702062715263613900855

Le CE13D vous dévoile enfin le secret de la disparition des dinosaures survenue il y a plusieurs dizaines de millions d’années… Non, il ne s’agit pas d’une collision entre la Terre et un météore comme beaucoup le croient encore aujourd’hui. En effet, on le voit ici, ce robot géant au regard ahuri est l’unique responsable de l’extermination complète de nos ancêtres reptiliens. Certes, le travail fut titanesque et dura fort longtemps. Mais avec une volonté de fer et un acharnement mécanique, notre robot parvint à ses fins. Pourquoi cette extermination ? Nul ne le sait…

////////////////////////////////////////////////////////

16011702193815263613900857

////////////////////////////////////////////////////////

L’ÉCOLE DU FUTUR

Voici deux élèves studieux de l’an 567 897. Directement connectés à un pulsordinateur (modèle V-400), leur cerveau reçoit en permanence des ondes mégaculturelles qui leur inculquent un savoir sans commune mesure.

16011702444915263613900912

Des antennes à fibres protoniques structurent leurs raisonnements et clarifient leurs déductions, tandis que des lunettes vidéomotrices imprègnent leurs rétines d’images virtuelles, de données scientifiques, de théorèmes et autres formules essentielles pour leur développement et leur épanouissement.

Enfin, les multicapteurs entourant leurs casques envoient régulièrement des décharges électriques pour stimuler leurs neurones et les alimenter en oxygène. 

À noter que le nœud papillon revêtu par chaque élève n’est autre qu’un capteur d’énergie indispensable pour éliminer toute émotion et garantir ainsi un parfait équilibre psychique.

////////////////////////////////////////////////////////

VOYAGE AUX CONFINS DE L’IMAGINAIRE

Petite balade au cœur de l’Imaginaire à travers des couvertures de livres fantastiques et de science-fiction en mode vintage, comme le CE13D l’apprécie tant, et gloire à leurs artistes si talentueux.

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Ne faites pas la grimace, il est temps à présent de nous quitter. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits de livres spécialisés, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16011702543715263613900924

« L’homme a toujours brûlé de connaitre ce qui existe au delà du monde où il vit. Les explorateurs se sont risqués dans les gouffres et sur les sommets. Parmi ces explorateurs certains sont des scientifiques, d’autres sont des mystiques, chacun agissant dans un but diffèrent. Le seul point qu’ils aient eu en commun c’est le désir de franchir la frontière qui nous sépare des mondes inconnus. » (épisode La Frontière, série AU-DELÀ DU RÉEL).

- CE13D -

15072601010915263613469238

Autres rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension :

Première éditionDeuxième éditionTroisième éditionQuatrième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

6 commentaires pour « LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.5 »

  1.  
    Deleuze Olivier
    17 janvier, 2016 | 19:35
     

    L’école du futur … Un pur moment kitch … J’en suis encore hilare devant mon écran :-D … C’est fou de voir comme l’imagination s’emballe dès lors qu’on détourne les objets du quotidien pour en faire des artefacts de SF. Et le noeud pap’ … Et que dire du pull over, en damier tricoté main ? Peut être s’agit il d’un ingénieux système qui échappe encore à notre intelligence de primate sous évolué ?

  2.  
    17 janvier, 2016 | 19:43
     

    Exactement. Les entités n’ont pas souhaité s’attarder sur l’utilité du pull over en damier, nous n’aurions pu comprendre ont-elles précisé…

  3.  
    trapard
    17 janvier, 2016 | 20:16
     

    Un dimanche très reposant en compagnie des entités CE13D.
    Du coup, j’ai découvert Dan Dare et la série de 2001 dont je n’avais jamais entendu parler. Un dimanche culturel accompli pour le coup !

  4.  
    17 janvier, 2016 | 21:36
     

    Comme quoi, la 13e dimension a du bon ! ;-)

  5.  
    trapard
    17 janvier, 2016 | 22:49
     

    Oui depuis qu’Angus Scrimm a cessé de l’utiliser pour nous téléporter sur Terre ses hordes de goules anémiques !!

    Phantasm 5 : Ravager (2016) semble assez mal parti tandis que le CE13D a pris un peu d’avance avec son édition 5. Vivement l’édition 6 !

  6.  
    18 janvier, 2016 | 8:01
     

    Hé, hé !

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez