MON DICO STAR TREK : W COMME… WISE !

Posté le 1 juin 2016

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : W COMME... WISE ! dans Mon dico Star Trek 16060107311515263614273640

C’est à l’un des plus grands cinéastes hollywoodiens que l’on doit le grand retour de STAR TREK en 1979 : Robert Wise. Choisi par la Paramount, le réalisateur du JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951), de WEST SIDE STORY (1961), de LA MAISON DU DIABLE (1963), de LA MÉLODIE DU BONHEUR (1965) et du MYSTÈRE ANDROMÈDE (1971) s’est déjà essayé à de nombreux genres, dont le fantastique et la science-fiction qu’il a su honorer par des œuvres devenues très vite des classiques.

16060107332415263614273644 dans Star TrekQuand on lui demande « pourquoi STAR TREK ? », l’homme répond :« J’ai pensé que c’était le moment. J’ai toujours été intéressé par la science-fiction, encore que je n’ai réalisé que deux films relevant de ce genre. J’ai pensé qu’il était temps pour moi de faire un film de science-fiction qui se situerait dans l’espace ! Mes deux autres films se passaient sur Terre. Dans LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA, il y avait un visiteur extraterrestre débarquant d’une fusée… C’est vraiment cela qui me passionnait, plus que toute autre chose. J’étais donc heureux d’avoir la possibilité d’explorer ce thème plus à fond. L’idée de réaliser STAR TREK m’a plu dès le début : c’était d’une telle qualité… J’ai vraiment été fasciné et j’ai aussitôt voulu faire un film qui traitait de l’expérience de la vie dans l’espace. »

Cependant Robert Wise ne connaît rien à STAR TREK. Il n’a quasiment rien vu de la série… « J’en avais évidemment entendu parler, mais je n’étais pas un passionné de STAR TREK au début de la 16060107352015263614273645série télévisée, et je n’en avais vu que quelques épisodes – dont j’avais pensé qu’ils étaient bien faits, mais je n’en étais pas fanatique ! Lorsque la Paramount m’a demandé si j’étais intéressé par la mise en scène du film, j’ai répondu que je ne savais pas trop, qu’il me fallait prendre connaissance du scénario, et que, bien sûr, je devais voir d’autres épisodes du feuilleton tv. Je me suis familiarisé avec tout cela, et surtout avec tous les éléments qui l’ont rendu tellement populaire ! C’est ainsi que les choses se sont passées : j’ai lu le scénario et j’ai visionné une douzaine d’épisodes afin de m’en imprégner et de me décider. »

Une fois embarqué sur le vaisseau Enterprise, Wise fait immédiatement changer tous les célèbres costumes de l’équipage. « C’est moi qui ai insisté pour que les costumes soient changés. Et cela dès que je suis arrivé ! Les costumes originels ressemblaient plus à des pyjamas qu’à autre chose ! On aurait vraiment trop dit une bande dessinée, si vous voyez ce que je veux dire ! » Problème : le spectateur sent à peine la différence sinon que l’on passe de pyjamas colorés à des pyjamas ternes…

16060107370915263614273647

Robert Wise, en réalisateur chevronné et talentueux, honore son contrat et livre une super production de plus de 40 millions de dollars (un record pour l’époque) : STAR TREK, THE MOTION PICTURE. C’est un film de science-fiction magnifique, qui côtoie bien souvent 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE par son sujet et son intelligence. Même si le succès est au rendez-vous, le film est jugé trop froid, trop éloigné de l’univers de la série. Nicholas Meyer rectifiera le tir en 1982 avec STAR TREK II : LA COLÈRE DE KHAN.

- Morbius -

(Extraits de l’interview de Robert Wise publiée dans L’Écran Fantastique n°13)

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme ! / G comme… Gore ! / H comme… Humanisme ! / I comme… Idiotie ! / J comme… Jeu ! / K comme… Klingon ! / L comme… Livre ! / M comme… Machine ! / N comme… Nourriture ! / O comme… « Orion Slave Girl » ! / P comme… Passion ! / Q comme… Q ! / R comme… Risa ! / S comme… Star Wars ! / T comme… Trekkie ou trekker ! / U comme… Uniforme ! / V comme… Vaisseau !

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

13041407204515263611082950

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez