• Accueil
  • > Archives pour juillet 2016

Archives

Archive pour juillet 2016

SÉQUENCE B.O. : LOGAN’S RUN – MAIN TITLE TV SERIES

Le film L’ÂGE DE CRISTAL (Logan’s Run, 1976) obtint suffisamment de succès en salles pour décrocher sa propre série télévisée. Celle-ci ne dura cependant qu’une seule saison, de 1977 à 1978. Ceux qui s’en rappellent gardent le souvenir d’une série télévisée très agréable à suivre, avec des voitures étonnantes et un androïde sympathique. Mais ils doivent certainement se rappeler aussi du générique. Composé par Laurence Rosenthal (METEOR en 1979, LE CHOC DES TITANS en 1981 et tant d’autres !), il s’éloigne complètement du Main Title de Jerry Goldsmith pour le film. C’est, pourrions-nous dire, le générique typique des séries TV américaines des seventies que l’on pouvait régulièrement entendre à la télévision, et ce sans aucune connotation péjorative de ma part. Laurence Rosenthal lui a apporté sa petite touche futuriste avec un son électronique obsédant.

Voici le Main Title, suivi du End Title, de la série télévisée L’ÂGE DE CRISTAL.

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

Autres extraits en Séquence B.O. :

Poltergeist / Predator / Le Voyage Fantastique de Sinbad / Jason et les Argonautes /Star Crash / Edward aux Mains d’Argent / Evil Dead 3 : l’Armée des Ténèbres /Ladyhawke / Lifeforce / Les Sorcières d’Eastwick / Godzilla 2014 : la musique / Wing Commander / Vingt Mille Lieues sous les Mers / Lost in Space (Perdus dans l’Espace)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



BANDE-ANNONCE DE STAR TREK : DISCOVERY

C’est à présent officiel : la nouvelle série télévisée STAR TREK prévue pour 2017 s’intitulera STAR TREK : DISCOVERY ! Nous y verrons l’USS Discovery partir pour de nouvelles aventures là où nul homme n’est encore jamais allé ! Mais mieux encore : voici la toute première bande-annonce de STAR TREK DISCOVERY ! On y découvre l’USS Discovery qui n’est autre que la reprise étonnante des designs conçus en 1975 par Ralph McQuarrie (STAR WARS) et Ken Adams en vu d’une série TV qui ne vit jamais le jour. Attention : le vaisseau possède une forme très particulière… ENGAGE !

Image de prévisualisation YouTube



BANDE-ANNONCE DE « KONG : SKULL ISLAND »

BANDE-ANNONCE DE

À découvrir d’urgence : cette impressionnante bande-annonce de KONG : SKULL ISLAND ! Le film, réalisé par Jordan Vogt-Roberts, sortira le 10 mars 2017 sur les écrans. On y explorera l’île légendaire où vit un King Kong d’une taille phénoménale (rien à voir avec le précédent). Tout cela, nous dit-on, en vu de la rencontre incroyable entre notre singe géant et le roi des monstres… Godzilla ! Mais ça, c’est pour un autre film…

Image de prévisualisation YouTube



L’ENTERPRISE ET GODZILLA

Deux bandes-annonces récentes et nouvelles pour STAR TREK BEYOND et le tout nouveau GODZILLA japonais ! On regarde ça ?

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube



PARAMOUNT, ROBINSON CRUSOÉ ET MARS

PARAMOUNT, ROBINSON CRUSOÉ ET MARS dans Cinéma 16071703580115263614378713

Attention : film rare ! Paramount Channel diffusera lundi 18 juillet (pour la France) et mardi 19 juillet (pour la Nouvelle-Calédonie) le film de science-fiction ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS (1964). Amateurs de raretés, bienvenue.

Ne me demandez pas ce que je pense de ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS (Robinson Crusoe on Mars) : je ne l’ai tout simplement encore jamais vu ! Et pourtant, cela fait depuis déjà longtemps que je le vois cité dans les longues listes de films sur la planète rouge. Je m’en vais donc vite combler cette lacune avec la programmation de cette perle rare sur Paramount Channel ce mardi 19 juillet, sur le Caillou, à 20h40, d’autant plus qu’il est signé Byron Haskin, réalisateur de LA GUERRE DES MONDES (1953)…

16071704024715263614378714 dans Science-fiction

Je ne m’attends pas à un chef-d’œuvre du genre, ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS ayant plutôt, de manière générale, la réputation d’un film moyen. Mais vous me savez amateur de films de science-fiction anciens, je ne risque donc pas de louper ma mise en orbite autour de la planète Mars ce mardi 19 !

L’histoire est la suivante :

« Le commandant Kit Draper et le colonel McReady font une expédition sur Mars. Pour éviter une météorite, ils épuisent tout leur carburant et leur vaisseau reste en orbite autour de la planète. Ils descendent sur Mars, mais McReady meurt lors de l’atterrissage. Draper reste seul avec le singe Mona. Il parvient à survivre en découvrant que certains minéraux, sous l’action de la chaleur, produisent de l’oxygène. Il va ainsi se construire un abri dans une grotte. Jusqu’au jour où il découvre un squelette. Il voit ensuite arriver un mystérieux vaisseau extraterrestre. Draper s’approche et voit qu’il amène des esclaves extraterrestres pour exploiter le sous-sol de Mars. » (Wikipédia)

16071704032715263614378715

Le scénario, écrit par John C. Higgins et Ib Melchior, s’inspire bien sûr de l’œuvre de Daniel Defoe publiée en 1719 et intitulée Robinson Crusoé. On trouve dans les rôles principaux Paul Mantee (LA BATAILLE DE LA MER DE CORAIL, ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX, APOLLO 13…) et Adam West (le Batman de la série télévisée éponyme en 1966 !). À noter que le film avoisine tout de même les 2 heures avec ses 110 minutes et qu’une édition DVD française est disponible.

- Morbius -

BANDE-ANNONCE EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube



LA PAGE STAR WARS (n°8)

LA PAGE STAR WARS (n°8) dans La page Star Wars 16012311192115263613918609

Alors que se déroule actuellement à Londres la convention Star Wars Celebration Europe, les premières affiches et making of du premier spin-off de la saga, A STAR WARS STORY : ROGUE ONE, se dévoilent. Le film sort en décembre de cette année, et c’est avec une énorme impatience que les fans du monde entier l’attendent car il semblerait bien que nous ayons enfin notre nouvel EMPIRE CONTRE-ATTAQUE ! De son côté, STAR WARS VIII vient de connaître son clap final et, pour finir, la troisième saison de STAR WARS REBELS s’annonce plutôt prometteuse. Bref, que du bon dans cette galaxie très lointaine, alors ouvrons vite cette huitième Page STAR WARS !

16071605352115263614376953 dans Star Wars

:::::::::: ROGUE ONE : EXTRAITS DU TOURNAGE ::::::::::

On commence sans plus attendre par cette vidéo toute fraîche qui nous présente en presque trois minutes des extraits du tournage de ROGUE ONE, mais aussi des séquences nouvelles du film avec de nombreux nouveaux personnages et soldats de l’Empire ! FABULEUX !

Image de prévisualisation YouTube

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16071605525215263614376954

:::::::::: ATTENTAT DE NICE : HOMMAGE DES FANS ::::::::::

Le Star Wars Celebration Europe 2016 n’a pas oublié de rendre hommage aux victimes de l’attentat de Nice. C’est la merveilleuse Gwendoline Christie qui s’en est chargée dans un discours plein d’émotion que vous pouvez découvrir ICI. Que la Force soit avec elle pour toujours.

16071606035415263614376955

:::::::::: LA FORCE EST AVEC L’AS DE TRÈFLE ! ::::::::::

16071606194215263614376965C’est là où je m’adresse uniquement aux fans calédoniens qui connaissent bien les deux librairies L’As de Trèfle ! Si ce n’est déjà fait, je vous recommande vivement de vous rendre à L’As de Trèfle Magenta où vous découvrirez, au premier étage, des rayons bien achalandés en livres STAR WARS de toutes sortes. Qu’il s’agisse des romans, des BD, des ouvrages d’art ou de référence, vous trouverez forcément votre bonheur, sans compter quelques goodies disponibles sur place. Le stock est régulièrement renouvelé avec des nouveautés en provenance de France. Actuellement en vente, un magnifique livre-poster intitulé Star Wars : Les Icônes de la Force (publié chez Huginn & Muninn). La quatrième de couverture nous dit :

« Découvrez dans ce recueil 20 images de légende réalisées par la crème de l’illustration internationale. Retrouvez le talent de John Alvin, Jeffrey Brown, Philippe Druillet, Tom Jung, Roger Kastel, Ralph McQuarrie ou encore Olly Moss, ainsi que des créations inédites de Max Dalton, Phantom City Creative, Tiny Kitten Teeth et Jon Vermilyes. Ces 20 posters exclusifs et officiels sont tous détachables et prêts à être encadrés. »

tumblr_mdtppqWyVw1rlapeio1_500

:::::::::: MARCHE IMPÉRIALE ::::::::::

Je vous propose d’écouter pour le plaisir la Marche Impériale, superbe thème archi connu aujourd’hui de la saga STAR WARS et que l’on a pu entendre pour la toute première fois dans L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE, en 1980. John Williams est à la baguette pour ce concert de l’année dernière qui rendait hommage à sa carrière. Silence…

Image de prévisualisation YouTube

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

16071607063515263614376971

:::::::::: L’INTÉRÊT PHILOSOPHIQUE DE STAR WARS ::::::::::

16071606561315263614376970Voici ce que pense le philosophe britannique Julian Baggini de la philosophie de STAR WARS. Son avis s’étale sur quatre pages parues dans l’excellent numéro hors-série de Philosophie Magazine intitulé : Star Wars, le mythe tu comprendras (octobre 2015). Je me contenterai donc ici d’un extrait que j’ai volontairement choisi pour sa froideur et son côté peut-être un peu trop condescendant. On est heureusement loin de l’avis de ses confrères…

« L’intérêt philosophique de STAR WARS se dévoile dès lors qu’on regarde derrière les mythes de Celluloïd et les enseignements Jedi ; il réside dans le contraste entre l’histoire racontée sur l’écran et celle qui se joue hors de l’écran, celles-ci se fondant dans un récit qui montre comment la contre-culture des sixties a fini absorbée par la culture de masse américaine. C’est là le vrai tao de STAR WARS, dans lequel le Yin de la spiritualité et le Yang du matérialisme cheminent de concert, non pas en opposant la face lumineuse et la face sombre de la Force mais en les mariant. Trop de spectateurs se laissent distraire par la rassurante sagesse Jedi de Yoda et d’Obi-Wan Kenobi, même si elle n’offre guère mieux en définitive qu’un bric-à-brac spirituel et une philosophie de comptoir. Ce n’est pas que leurs enseignements soient entièrement faux mais que, faute d’ancrage dans une vision du monde profonde et élaborée ce ne sont que des platitudes. »

tumblr_me4kx1BSAD1rlapeio1_500

:::::::::: STAR WARS REBELS SAISON 3 ::::::::::

16071611451515263614378649

Bande-annonce explosive de la saison 3 de STAR WARS REBELS avec l’arrivée… du Grand Amiral Thrawn !

Image de prévisualisation YouTube

:::::::::: STAR WARS : AMULET OF URLON ::::::::::

Un intéressant petit fan film que voilà. Je vous laisse le découvrir tranquillement et vous donne rendez-vous dans plusieurs semaines pour la neuvième Page STAR WARS…

Image de prévisualisation YouTube

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS !

- Morbius -

Les autres Pages STAR WARS sur Les Échos d’Altaïr :

n°1n°2n°3l’Édition Spécialen°4n°5n°6, n°7

tumblr_o5afpvOEsw1rlapeio1_540

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



VAISSEAUX SF : VAISSEAU D’E.T.

VAISSEAUX SF : VAISSEAU D'E.T. dans Science-fiction 13061310034815263611288456

16071508332915263614375532 dans Vaisseaux SF

VAISSEAU D’E.T.

Possédant une apparence très originale, le vaisseau d’E.T. que l’on découvre dans le film éponyme réalisé en 1982 par Steven Spielberg devait être au départ une simple soucoupe volante. Mais son design définitif a été conçu par le grand Ralph McQuarrie (déjà à l’origine des vaisseaux et engins de la trilogie classique de la saga STAR WARS). Et c’est ainsi que d’une soucoupe volante nous sommes passés à une sorte de cloche de plongée… ou de marmite… ou de je ne sais quoi d’étrange et de bien extraterrestre !

16071508365915263614375533

L’utilisation habile de divers jeux d’éclairage placés dessus, autour et dessous le vaisseau d’E.T. rappelle quelque peu certains ovnis d’un autre chef-d’œuvre de Steven Spielberg : RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE (1977). L’aspect du vaisseau est volontairement rassurant et contourne efficacement le côté inquiétant qu’aurait pu réserver l’apparence d’une soucoupe volante.

- Morbius -

16071508375715263614375534

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young /Liberty 1 (Icarus) / Vaisseau des Maîtres du Temps / NSA Protector / Vaisseau darien / Vaisseau de Saturn 3 /Valkyrie / Ajax / Orion III

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



« FUTUR IMMÉDIAT », LE FANZINE QUI NE VIT JAMAIS LE JOUR

Après avoir définitivement quitté le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie en 1996, je devais m’aventurer dans le projet d’une nouvelle association toujours destinée à promouvoir l’Imaginaire sur le Caillou, association dont j’ai déjà raconté la courte histoire ici. Ce nouveau club de SF et de Fantastique devait s’appeler Futur Immédiat. Et en 1997, soit six ans après la disparition de CosmoFiction, je me sentais prêt à me relancer dans le fanzinat avec la création de ce qui aurait dû être le « journal officiel » de l’association, un fanzine tout simplement appelé Futur Immédiat…

16071402552215263614374083 dans Nouvelle-Calédonie

J’ai miraculeusement conservé jusqu’à aujourd’hui ces archives du fanzine Futur Immédiat. Elles ont échappé belle à mes grands tris réguliers et autres massacres de paperasses dont je suis un spécialiste, des rituels démoniaques auxquels les pages originales de CosmoFiction n’ont malheureusement pas échappé il y a de nombreuses années, sans compter quelques fanzines métropolitains dont le fameux Hollywood-sur-Seine que j’appréciais tant pourtant… Je vous fait donc profiter ici de ces archives, si la petite histoire des associations et des fanzines de SF et de Fantastique de Nouvelle-Calédonie vous intéresse…

16071407174115263614374094

En 1997, alors que l’association Futur Immédiat possède déjà son bureau et ses statuts loi 1901, je réfléchis à un projet de fanzine. Comme pour ce nouveau club, je souhaite quelque chose de sérieux et avant tout destiné aux fantasticophiles et non aux novices. Mon expérience au Sci-Fi Club m’a refroidi et je ne veux plus attirer certains pseudos amateurs de SF et de fantastique davantage parasites que membres actifs et motivés. Dans ces conditions je me doute que l’association ne regroupera pas un grand nombre d’adhérents et que le fanzine ne s’adressera qu’à des passionnés, mais c’est ce que je souhaite pleinement. Adieu l’humour et le ton souvent léger de CosmoFiction Fanzine, place à la rigueur !

16071407195815263614374099

Pour réaliser un fanzine, il faut une équipe. Je cherche donc des participants, des chroniqueurs. Quelques membres du bureau et aussi d’anciens adhérents du Sci-Fi Club me rejoignent très vite sur ce projet, tels Laurent Saï et Didier Besson. Mais on y trouve aussi un Scifile (adhérent du Sci-Fi Club) en la personne de Christian Saï car il est également membre du bureau de Futur Immédiat. Une sorte d’agent double, si on peut dire ! Je contacte également quelques connaissances comme Frédéric Ohlen qui participait déjà autrefois à CosmoFiction et Pierre Faessel (qui est alors le gérant de la merveilleuse librairie Montaigne aujourd’hui disparue), un homme passionné de SF, de fantastique, de polar et j’en passe, et qui a toujours soutenu les projets du Sci-Fi Club. Tous acceptent après une rapide présentation du projet de fanzine.

16071407195115263614374098

Pour Futur Immédiat Fanzine, j’ai prévu des rubriques aux titres évocateurs. Ainsi « Les yeux sans visage » pour la partie ciné, télé et vidéo, « Le château d’encre » pour le côté littéraire du zine, « La foire des ténèbres » pour la rubrique consacrée aux jeux vidéo, aux musiques de films et aux produits dérivés en vente à Nouméa, « Parole de fan » pour une tribune libre qui devait revenir à chaque numéro, « Génération manga » pour les fameuses BD japonaises et même une rubrique « Petites annonces »… j’ai vraiment bon espoir ! La rubrique « Dossier » doit accompagner chaque numéro du fanzine avec au moins un sujet traité.

16071407243115263614374103

Les travaux sont lancés, nous commençons tous à écrire et je me souviens redécouvrir une certaine énergie pour cela. Je me lance dans deux dossiers, l’un sur les films de Kevin Connor traitant des mondes perdus et oubliés, l’autre sur les films où la planète Mars est la vedette. Et puis je me défoule en écrivant un long article sur cette formidable série télévisée qu’est BABYLON 5, je défends INDEPENDENCE DAY envers et contre tous et je m’en prends au cinéma français toujours aussi méfiant envers le genre fantastique, pendant que Laurent me prépare des critiques de films sortis en vidéo et que Didier me propose celle du jeu Diablo. Pierre rédige son avis sur le roman Desolation Road de Ian McDonald et je crois que Frédéric m’avait préparé quelque chose sur la Lune, mais je n’ai pas retrouvé son article. Je me retrouve avec beaucoup de contenu et je suis impatient de coucher tout ça sur le papier avec une belle mise en page !

16071407200815263614374100

Je travaille alors sur la Une de Futur Immédiat Fanzine. J’essaie plusieurs versions dont une couverture que l’on voit ici avec une peinture de Coruscant utilisée pour STAR WARS ÉPISODE I. À noter qu’à ses tout débuts, le fanzine devait s’appeler… Les Échos d’Altaïr ! Un nom qui avait déjà été envisagé pour le fanzine officiel du Sci-Fi Club de la fin des années 80 mais qui sera finalement écarté à l’avantage de CosmoFiction. Je m’amuse avec les photos, les polices de caractère et les cliparts ! Travailler avec un ordi s’avère tellement plus pratique et confortable qu’avec une machine à écrire !

16071407201815263614374101

Et puis soudain, voilà qu’entre temps une agence de publicité nouvellement créée me contacte pour la mise en place d’un magazine gratuit ! On me propose d’y participer, d’y parler SF et de Fantastique. Bref, il s’agit tout simplement du transfert de Futur Immédiat Fanzine vers un journal « pro » ! Seulement voilà, il est question d’une sorte de Paru Vendu bourré d’annonces et de publicités en tous genres entrecoupées d’articles sur la SF et le Fantastique… Mais l’aventure est tentante et j’ai bien envie de la connaître. L’agence travaille alors sur le logo de l’association Futur Immédiat. Nos contacts sont réguliers jusqu’à ce que l’on commence à me faire passer pour un pigeon. Prises de tête, engueulades de toutes sortes, pertes de documents et j’en passe font que le projet tombe vite à l’eau, entraînant également dans sa chute le projet de fanzine car je suis découragé. Désormais je n’éprouve plus aucune envie, et certainement pas celle de me remettre au travail sur le fanzine ni même l’association. Et comme je le dis ici : « Fatigué de devoir continuellement me battre pour des projets, pas encore totalement remis de mes derniers mois passés au Sci-Fi Club, et n’ayant jamais senti une réelle motivation de la part du bureau de Futur Immédiat, je larguais définitivement ce projet d’association. » On était pourtant si près du but…

16071407281815263614374108

Les pages que vous pouvez voir ici, y compris la couverture du numéro 1 de Futur Immédiat Fanzine, sont pour la plupart des ébauches, des brouillons inachevés, sauf en ce qui concerne les pages sur les dossiers Kevin Connor et Mars. On y trouve aussi des critiques tapées à la machine par certains chroniqueurs et non encore mises en page. Certains de ces dossiers et articles n’ont pas été écrits en vain. Ils ont été publiés ici, sur Les Échos d’Altaïr. Ainsi par exemple Les mondes perdus de Kevin Connor, Fascinante planète Mars, Le cinéma fantastique français existe-t-il ?, Independence Day.

On termine par l’édito qui devait être publié dans le premier numéro de Futur Immédiat Magazine :

16071409295815263614374146

« Futur Immédiat Magazine, c’est parti ! Totalement dédié à l’Imaginaire et à ses adeptes, nombreux en Nouvelle-Calédonie, il se veut non seulement la vitrine de l’association FUTUR IMMÉDIAT (présentée dans ce numéro) mais aussi, et surtout, une formidable plate-forme pour ceux qui souhaitent parler Science-Fiction et Fantastique. En effet ouvert à tous, ce magazine n’a pas d’autre ambition que de promouvoir l’Imaginaire sur notre bon vieux Caillou ! Nous remercions donc tous les participants à ce premier numéro, ainsi que tous les annonceurs qui ont permis l’aboutissement de ce fabuleux projet : faire de FUTUR IMMÉDIAT MAGAZINE un gratuit tout en couleur ! Dorénavant, nous nous retrouverons tous les deux mois pour vous offrir le panorama de l’Imaginaire le plus complet à travers nos rubriques : ciné, télé, vidéo, romans, BD, mangas, CD ROM, musiques de films, tribune libre, courrier des lecteurs et petites annonces. Un ou deux dossiers se joindront également à chaque numéro. Dans FUTUR IMMÉDIAT MAGAZINE, le temps n’existe plus. Nous pourrons tout aussi bien vous parler d’un film des années 1950 comme du dernier Spielberg, d’un roman datant de quelques années comme du dernier Andrevon ! Enfin, rappelez-vous toujours que ce magazine est le vôtre. La tribune libre « Parole de fan » vous tente ? Vous voulez exprimer votre opinion sur un sujet, susciter des réactions ? Vous souhaitez nous faire part de votre point de vue sur le journal ? Écrivez-nous, nous attendons avec impatience vos réactions !

Nous ne sommes plus qu’à trois ans de l’an 2000, du troisième millénaire… jamais le futur nous a paru si proche, si IMMÉDIAT. »

- Morbius -

16071407382415263614374111

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



TEST : HALO 5, GUARDIANS

TEST : HALO 5, GUARDIANS dans Axel 15050108480815263613222885

Halo. Cette licence liée à la Xbox, et uniquement à la Xbox, du moins pour l’instant, vu la nouvelle politique de Microsoft. Sept jeux sont sortis de cet univers précurseur dans bien des domaines : cinq volumes de « la trame principale » et deux autres de type « univers étendus », Reach et ODST. Cet univers de type space opera est aussi riche qu’infini, et les gars de 343 Industries ont été malin de casquer le héros principal dès le départ, afin d’imaginer n’importe qui sous l’armure du Major, puisqu’on ignore également son nom. Ce 5e opus va être l’épisode de bon nombre de révélations, mais ça on y reviendra (très partiellement) plus tard.

16070905595915263614363707 dans Jeu vidéo

Parce qu’avant, on a les graphismes ! Historiquement Halo a toujours fait honneur aux différentes générations de Xbox pour lesquelles le jeu a été développé. Et très clairement, c’est toujours le cas ici, mais on avait eu un avant-goût de ce que les développeurs pouvaient faire avec une Xbox One avec l’édition Masterchief collection, sortie fin 2014, regroupant les quatre premiers opus, avec un deux remasterisé de A à Z et de toute beauté. Si on n’est pas déçu du résultat, on regrettera certains détails à la texture légère, à l’image de ce que le dernier Star Wars Battlefront nous a montré. Et comme le jeu s’avère bien plus complet que ce dernier, prévoyez de la place sur le disque dur : 87.2 Go ! Les effets sont de toute beauté, les reflets également, certes nombreux, mais pas trop éblouissants pour apprécier le reste.

L’autre avantage avec Halo c’est que même si on a conscience de suivre un couloir lors de la campagne, le jeu a tendance à nous le faire oublier, tant l’impression de profondeur est présente. Dans les vaisseaux, de grandes baies vitrées seront là pour regarder un espace infini dans lequel vous pourrez suivre des combats aériens. Sur les planètes rocheuses, nombreux seront les précipices, et grande sera la plaine luxuriante de flore exotique. Halo a bien SON univers et laisse libre à notre imagination de se poser tout un tas de question, comme quel genre d’espèce peut vivre sur cette planète si aride ou si dense selon l’endroit où vous êtes. Et quand les graphismes suivent, c’est d’autant plus prenant.

16070906054615263614363708 dans Science-fiction

Et c’est encore plus vrai quand on constate que la licence soigne toujours autant sa narration. De nombreuses cinématiques entrecouperont les phases de jeu, tantôt tirées du moteur graphique du jeu, tantôt avec une réalisation encore plus soignée. Les éléments sont distribués avec parcimonie et il faudra être attentif également dans les phases de jeu où certains moments clés seront dévoilés. C’est un régal à suivre. D’autant qu’une nouveauté fait son apparition : vous allez non pas suivre quasiment, voire exclusivement, le Major durant toute l’aventure, mais un nouveau Spartan, Lock, inconnu jusque-là. Son armure lui est exclusive et sa mission sera de ramener le major qui n’est toujours pas rentré de sa précédente mission. Est-il désormais un traître ? C’est ce que Lock devra découvrir au fur et à mesure de l’aventure car en effet, les intentions du Major ne sont pas claires… Je n’en dis pas plus que le synopsis !

16070906060615263614363709

Une des principales caractéristiques après les deux citées, c’est de dézinguer du Convenant, et depuis peu, du Promethéen ! Avec un gameplay qui lui était propre, mais qui commençait à vieillir ! Dans cet opus, on retrouve un gameplay plus dynamique qui se retrouve sur bon nombre de FPS, le type « à la call of » parce qu’il faut bien l’admettre, on n’a pas trouvé mieux jusqu’ici. Une gâchette pour viser, une autre pour tirer. Les autres spécificités de Halo sont bien conservées. Autant dire que c’est un régal, rien n’est dénaturé, il est au contraire plus vivant, de même lorsque vous faites un saut, vous n’atterrissez plus sur la marche suivante comme avant, on le voit utiliser ses bras pour grimper. On pilotera toujours des warthogs, mangoustes, banshee, scorpions, et même un chasseur promethéen, dont j’ai oublié le nom. Le plaisir de retrouver nos engins est bien là, et la liste n’est pas exhaustive. Pour la première fois, vous embarquez avec vous trois PNJ, rappelant ainsi des mécaniques de jeu de Star Wars Republic Commando (2005), lui-même inspiré de Halo. C’est d’ailleurs sympa l’équipe, vous pouvez les placer, mais tous les trois à un même endroit. Vous pouvez aussi leur désigner une cible.

Mais… Mais on dirait qu’il est tout bon ce jeu ! En effet, on s’en rapproche grandement ! Mais il a avec lui un défaut majeur, proche de l’impardonnable de mon point de vue, ce qui m’a d’ailleurs freiné lors de l’achat : l’absence de coop locale. Ce mode qui a toujours été présent, aujourd’hui sacrifié pour de la coop en ligne. Ma chérie et moi avions beaucoup apprécié ce mode et fait toutes les campagnes ensemble. L’attente de ce 5e opus était grande ! C’est donc un mode historique qui s’en va, étant un vieux de la vieille, perso le multi n’est pas ma grande passion. Si les campagnes des FPS sont généralement courtes, elles restent intenses ! Dommage de ne pas avoir pu partager ça avec elle une 5e fois !

Au-delà de ce défaut, il faut reconnaître un jeu réussi, dans la continuité de ce que cette grande licence du jeu vidéo a pu offrir, tout en se renouvelant suffisamment pour apporter un renouveau bienvenue.

Note : 16/20, parce la perte du mode coop, ça vaut bien trois points de moins !

- Axel -

Image de prévisualisation YouTube

Autres jeux vidéo présentés dans la catégorie Jeu Vidéo :

Wing Commander : la saga / Final Fantasy XIII-2 / Alien Isolation / Sword Art Online : Hollow Fragment / Tearaway / Gravity Rush / Dragon Age Inquisition / Teenage Mutant Ninja Turtles : Fall of the Foot Clan / Dragon Ball Z : Shin Budokai / Super Mario Land 2 : 6 Golden Coins / Star Wars Republic Commando / One Piece Unlimited World Red / The Witcher 3 : Wild Hunt / Ryse Son of Rome / Star Wars Battlefront / Tomb Raider Definitive Edition / Sword Art Online : Lost Song / Dragon Ball Xenoverse

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

Un petit détour par les magazines, ça faisait longtemps ! Que du bon pour les semaines à venir si vous savez encore tourner des pages au lieu de faire glisser un doigt sur un écran froid… On retrouve L’Écran Fantastique et ses superbes Unes sur le futur ROGUE ONE : A STAR WARS STORY, le prochain Mad Movies, le Star Wars Insider et le nouveau Science et Inexpliqué consacré aux ovnis. On reviendra plus souvent sur les mags désormais, comme autrefois.

MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES dans Magazine 16070206500215263614347555

16070206500615263614347556 dans Magazine

16070206501515263614347558

16070206501115263614347557