PAROLES D’ALTAÏRIEN – 4

Posté le 10 novembre 2016

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 4 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Gilles Goberot

16101809365515263614563484

Notre quatrième Altaïrien s’appelle Gilles Goberot, adhérent du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie si je ne m’abuse, et littéraire passionné !

« Il m’arrive de relire des livres plusieurs années après, juste pour ressentir l’émotion spécifique que j’avais ressentie à leur première lecture. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

16111008320715263614623597Je suis né en 1967, il y aura bientôt 50 ans. Mes premiers souvenirs de lecture, en dehors des Oui Oui, c’est la collection Voyages Extraordinaires de Jules Verne que j’ai eue avant mes dix ans, et c’est par cet auteur que je suis entré dans la science-fiction. Le deuxième fait marquant a été mon arrivée à Chalon-sur-Saône en 1978 et la découverte de sa bibliothèque municipale. C’est là que je suis devenu un bibliovore car j’allais y chercher tous les mercredis et samedis ma dose de bouquins, et c’est là où j’ai eu le deuxième choc littéraire de ma vie avec la découverte du premier et du deuxième tome du Seigneur des Anneaux. Je me souviens avoir commencé le premier tome un samedi après-midi au retour de la bibliothèque et avoir passé tout le week-end jusqu’au dimanche soir plongé dans le monde de Frodon. Le plus dur a été d’attendre la sortie du troisième tome, et pendant des semaines et des mois je suis passé à la bibliothèque dans le rayon roman à la lettre ‘T’ en attendant de voir la suite du roman. C’est bizarre, avec le recul je vois que je n’ai jamais pensé à demander à mes parents de m’acheter ce troisième tome.
16111008340415263614623610La troisième période a été mon séjour en cité universitaire à Grenoble. C’est là que j’ai découvert les bouquinistes et les centaines de romans de SF d’occasion dans les collections J’ai lu ou d’anticipation.
Avec mon arrivée en Nouvelle-Calédonie en 1989, vu le prix des bouquins j’ai redécouvert le plaisir d’emprunter des livres aux bibliothèques jusqu’à il y a quelques années où je me suis mis au livre numérique et à la liseuse numérique qui est devenue à ce jour ma seule source de lecture de romans

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Ça c’est une bonne question ! J’ai toujours fait l’analogie entre la lecture d’un roman et la dégustation d’un plat. Est-ce que je préfère la choucroute, le cassoulet, les frites, les crevettes etc… ? Pour la lecture c’est pareil, il m’arrive de relire des livres plusieurs années après, juste pour ressentir l’émotion spécifique que j’avais ressentie à leur première lecture. D’une façon générale j’aime bien le space opera et la fantasy, mais je n’ai pas d’a priori et il y a des chefs-d’œuvre dans d’autres styles.

Te considères-tu comme « geek » ?

Non, pour cela j’aurais dû naître 15 ans plus tard même si je me souviens avoir passé des nuits entières à jouer sur l’ordinateur, avoir vu et revu des épisodes de STAR TREK, de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR, avoir regardé tous les épisodes de GOLDORAK, mais ça ne fait pas de moi un geek.

16111008371215263614623641

« Mes meilleurs souvenirs en tant qu’amateur de SF, ça a été ma venue au Sci-Fi Club où j’ai pu rencontrer des jeunes accros à l’Imaginaire, de sortir la tête de mes bouquins et de découvrir le cinéma de SF. »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

Les série TV préférées de ma jeunesse sont CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR, LA QUATRIÈME DIMENSION, STAR TREK et plus récemment la série anglaise du DOCTOR WHO. En ce moment je regarde la série LUCIFER que je comparerais à un vin pétillant, la série L’EXORCISTE qui se bonifie d’épisode en épisode, ainsi que WESTWORLD qui a beaucoup de potentiel mais qui a tendance un 16111008394615263614623667peu à s’enliser.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Il y en a beaucoup trop et je ne saurais pas tous les citer de tête, autant chercher sur Internet les listes des 100 meilleurs romans de SF. En space opera l’univers Honor Harrington et la saga Miles Vorkosigan qui sont des livres que j’ai lus et revus récemment, il y a bien sûr la saga Les Seigneurs de l’Instrumentalité, un chef-d’œuvre méconnu La Plaie et sans doute d’autres encore qui ne me viennent pas à l’esprit maintenant. En fantasy, l’incontournable Seigneur des Anneaux même si cela fait quelques années que je ne l’ai pas relu, le cycle de Majiipoor, et j’ai eu un coup de foudre pour un livre : Le Fléau de Chalion, et la saga Conan de ma jeunesse. Les auteurs qui me reviennent rapidement : David Weber, David Brin, Lois McMaster Bujold, Orson Scott Card, Tolkien of course, Lovecraft et Robert E Howard.

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Mes meilleurs souvenirs en tant qu’amateur de SF, ça a été ma venue au Sci-Fi Club où j’ai pu rencontrer des jeunes accros à l’Imaginaire, de sortir la tête de mes bouquins et de découvrir le cinéma de SF, les mangas et la série STAR TREK : THE NEXT GENERATION ainsi que les jeux de rôle. En termes de mauvais souvenirs, le crash de mon ordinateur avec les centaines de ebooks piratés qu’il y avait dessus.

« Quand j’étais jeune, je me mettais dans ma bulle et me déconnectais de tout ce qui m’entourait avant de plonger dans mon roman, mon film, ma série ou mon jeu. »

16111008431515263614623693

Comment définirais-tu la science-fiction ?

Je ne me souviens pas avoir lu un livre de SF ou de fantasy où des sentiments comme la peur, la haine, l’amour, etc. n’apparaissent pas. Donc en faisant court : l’auteur fait découvrir d’autres dimensions ; temporalités ou univers à travers les comportements des protagonistes de son histoire.

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Quand j’étais jeune, je me mettais dans ma bulle et me déconnectais de tout ce qui m’entourait avant de plonger dans mon roman, mon film, ma série ou mon jeu. Maintenant que je suis grand-père, j’ai un peu plus de recul, et même si j’ai du plaisir à replonger dans ma bulle de SF je suis plus à l’écoute de ceux qui m’entourent car c’est la vraie vie.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Je voudrais bien que mon petit-fils ait une planète au moins aussi habitable que celle que j’ai connue quand j’étais jeune. Vu la situation actuelle, c’est un miracle qu’il faudrait plutôt qu’un vœu.

Merci Gilles ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

2 commentaires pour « PAROLES D’ALTAÏRIEN – 4 »

  1.  
    Skarn
    11 novembre, 2016 | 6:27
     

    Tout a fait d’accord avec Gilles en ce qui concerne les séries l’Exorciste et Westworld.

  2.  
    trapard
    11 novembre, 2016 | 8:24
     

    Joli parcours et je tire mon chapeau à ta culture littéraire, Gilles Goberot !

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez