LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.8

Posté le 4 décembre 2016

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.8 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Cet avertissement qui introduit chaque édition du Club des Entités de la 13e Dimension, cet avertissement que d’aucuns considèrent comme inutile : moquez-vous-en, contournez-le, passez outre. Mais ne vous surprenez pas ensuite à prononcer des paroles insensées, à entendre des sons étranges, à voir des images démentes. Dès cet instant, les entités de la 13e dimension prennent possession d’Altaïr IV comme elles l’ont déjà fait sept fois auparavant. Dès cet instant, oubliez la raison, la logique et les normes. Laissez place à l’absurde, l’incroyable et le psychédélique. Acceptez l’inacceptable, voyez l’invisible et concevez l’inconcevable. Inutile de faire marche arrière. Il est déjà trop tard. Vous avez lu ces lignes et vous ne comprenez rien du tout : vous êtes d’ores et déjà victime des entités de la 13e dimension…

16120311184015263614678807 dans Science-fiction

////////////////////////////////////////////////////////

AMBIANCE CE13D 

16120412373815263614678900Le Club des Entités vous invite à une immersion totale dans son univers grâce à une ambiance sonore issue de sa 13e dimension. Ce sera désormais la tradition. Ainsi, pour plonger pleinement dans son monde au-delà du réel, pour atteindre une à une ses dimensions et expérimenter des sons et des sensations out of this world, pour vous connecter enfin avec ses entités, cliquez ci-dessous sur Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt et laissez-vous accompagner par son ambiance planante tout au long de votre lecture du programme de sa huitième édition.

Image de prévisualisation YouTube

Vous découvrirez alors… non, n’en disons pas plus. Laissez-vous happer par l’ambiance du CE13D. Cliquez tout de suite, réglez sur un volume agréable à l’écoute, et poursuivez vos lectures en laissant jusqu’au bout Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt, même si, bien entendu, votre lecture complète du programme du CE13D huitième édition ne nécessitera pas une heure…

////////////////////////////////////////////////////////

« … COMME LES AUTRES NOUS VOIENT »

« Le grand soleil blanc-bleu de Donophan 1210 n’était qu’à huit cent mille kilomètres. Dans son champ gravitationnel monstrueux, le yacht de luxe 16120311345615263614678827Westphalia tanguait lourdement, comme un bateau ivre. La pression de la lumière et les tourbillons cycloniques de particules radioactives secouaient le vaisseau malgré les piles atomiques profondément enfouies dans sa coque élancée. 

Comme un vieux voilier sur les antiques mers de la Terre, il se tordait et roulait sous les rafales de photons et l’ouragan d’éléments fracassés arrachés à l’immense soleil. »

(Raymond F. Jones, « … Comme les Autres nous voient », 1951)

////////////////////////////////////////////////////////

16120401114115263614678915

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

(by SF Prototype)

1 – Désolation

Des ruines. Il ne restait que des ruines là où, autrefois, il y a des milliers d’années, devait se dresser une immense cité extraterrestre étincelante. Trevor regarda autour de lui. Pas une âme qui vive, rien que des bâtiments effondrés, des tours éventrées et des routes disloquées. Même s’il portait une combinaison spatiale étanche affublée d’un lourd casque le protégeant des rayons mortels du soleil de Mypraïs, il pouvait presque entendre le vent souffler dans ce paysage désertique et poussiéreux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120311394015263614678831

////////////////////////////////////////////////////////

ARMURERIE SPATIALE

16120412015815263614678869Comme chacun le sait pertinemment, l’exploration spatiale ne s’adresse pas au commun des mortels. Partir au milieu des étoiles, franchir des millions de kilomètres, éviter les nombreux dangers de la navigation stellaire et enfin atteindre un monde inconnu nécessite non seulement un certain sang froid mais aussi une certaine expérience dans le choix et la manipulation des armes. Oui, car bien souvent les mondes que vous explorerez s’avéreront particulièrement hostiles envers la forme de vie étrangère que vous représentez. 

Image de prévisualisation YouTube

Afin de vous garantir le maximum de sécurité en milieu extraterrestre, la société Unity Asset Store vous propose sa gamme de pistolasers à la pointe de la technologie, dernières créations les plus élaborées en matière de sécurité spatiale. Choisissez bien : c’est peut-être cette arme qui vous sauvera la vie…

////////////////////////////////////////////////////////

16120412472315263614678904

Illustration de Chris Foss.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

2 – Le temple

Trevor avança au milieu de cette désolation, déterminé à trouver des réponses à ses questions. Que s’était-il donc passé en ce lieu il y a fort longtemps ? Une guerre ? Un cataclysme ? Autre chose ?… Il gravit des escaliers, longea une passerelle, traversa un long couloir qui le mena bientôt dans une immense salle où se dressaient des statues encore intactes. S’agissait-il de dieux ? Était-ce un temple ? Leur apparence menaçante et leur aspect difforme lui donna des frissons. Que représentaient-elles ? Des monstres ? Des mutants ? Il préféra ne pas s’attarder davantage et poursuivit son chemin.

////////////////////////////////////////////////////////

16120401062515263614678913

////////////////////////////////////////////////////////

THE MAN FROM THE 25th CENTURY

16120401412815263614678940Encore une série télévisée d’Irwin Allen (VOYAGE AU FOND DES MERS, PERDUS DANS L’ESPACE…) qui ne vit jamais le jour et que le Club des Entités a ramené spécialement pour vous de sa 13e dimension. THE MAN FROM THE 25th CENTURY présentait James Darren (AU CŒUR DU TEMPS) comme héros principal aux côtés de John Crawford et de Patrick Culliton. L’histoire de l’épisode pilote :

« Sur une planète bleue étrangère, un homme se tient dans une arène, surveillé par 5 êtres étrangers. Ils testent les capacités mentales et physiques de l’homme. Son identité est celle d’un homme de 27 ans, né en 1951 sur la planète Terre. »

Image de prévisualisation YouTube

On pourra remarquer le réemploi de la soucoupe Jupiter 2, vaisseau vedette de PERDUS DANS L’ESPACE, avec quelques stock-shots de la série. Quant aux aliens, ils ressemblent étrangement à ceux de l’épisode de STAR TREK des sixties The Cage, aliens qui ressemblaient eux-mêmes étrangement à ceux de… En fait, ils se ressemblaient tous à cette époque…

////////////////////////////////////////////////////////

16120401452015263614678943

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

3 – La chute

Soudain le sol se fissura sous ses pieds. Trevor affolé tenta de revenir rapidement sur ses pas. Trop tard. La dalle sur laquelle il se trouvait s’effondra et il tomba alors dans le vide, agitant désespérément les bras en tous sens, hurlant dans son casque. Sa visière se brisa au contact du sol. Il venait de s’écraser une dizaine de mètres plus bas. Trevor ne bougeait plus. Quand il reprit conscience, il se rendit compte, stupéfait, qu’il était encore en vie, mieux : qu’il pouvait respirer l’air de Mypraïs ! Il toussota et se releva lentement. Où se trouvait-il à présent ? Il faisait sombre. Une odeur piquante flottait dans l’air. Trevor alluma sa torche.

////////////////////////////////////////////////////////

16120402160615263614678948

Illustration de Peter Elson.

////////////////////////////////////////////////////////

VILLES DU FUTUR OU D’AUTRES MONDES

16120406395815263614678988Villes, cités, mégalopoles, de préférence avec quelques véhicules volants se déplaçant entre des tours gigantesques, où l’individu est parfois réduit à l’état d’esclave, nous sommes dans le futur, à moins que ce ne soit dans le passé, ou sur un autre monde… Le Magazine de la Science-Fiction, publié à la fin des années 70 et au début des 80, s’interroge :

« Curieusement, ces villes impressionnantes font penser aux forêts amazoniennes ; effectivement, de nombreux voyages de science-fiction font naufrages dans une forêt exubérante sur une autre planète. Mais les villes de SF sont également silencieuses et froides : silence terrible des pôles glacés et des déserts terrestres. Ce sont là aussi les paysages qu’affectionne la SF. »

L’Encyclopédie Visuelle de la Science-Fiction (éd. Albin Michel – 1979) s’intéresse en particulier aux sociétés qui peuplent ces villes :

« Les cités et les civilisations de la science-fiction offrent une grande diversité de formes de société. Même lorsque la population se limite à des bipèdes à sang chaud strictement identiques à nous. Certaines sociétés servent d’avertissement contre des orientations que nous ne devons pas prendre. Quelques-unes suggèrent des modes de vie meilleurs qui peuvent être les nôtres si nous le voulons bien. Toutes offrent des visions de notre propre monde. »

16120406423315263614678990Mais les mégalopoles et la décadence de leurs civilisations ou de leurs sociétés peuvent annoncer le pire, comme le souligne Alain Musset dans Sciences et Science-Fiction (éd. de la Martinière – 2010) :

« Puisqu’elle s’intéresse à l’avenir incertain des grandes villes modernes et à la fragilité de nos civilisations, la science-fiction a entretenu des liens étroits avec tous les récits qui annoncent la fin du monde. »

Stan Barets s’attarde quant à lui sur les villes futures dans son volume 2 du Science-Fictionnaire (éd. Denoël – 1994) : 

« Diaspar, Métropolis, Trantor, Delirius, ou même Londres ou New York : on n’en finirait plus d’énumérer les villes traversées par la SF. Que ce soit dans l’avenir ou sur d’autres planètes, le milieu urbain est inséparable de la vie des hommes. Comme l’écrit J.G. Ballard : « Je crois à mes obsessions personnelles, à la beauté de l’accident de voiture, à la paix de la forêt engloutie, à l’émoi des plages estivales désertes, à l’élégance des cimetières de voitures, au mystère des parkings à étages, à la poésie des hôtels abandonnés. »

Le décor urbain, futuriste ou non, dystopique ou non, est intimement lié à la SF. »

16120406375415263614678987

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

4 – Le cri

Un cri glaçant retentit. Il sursauta et scruta les alentours en balayant nerveusement l’obscurité de son faisceau lumineux. Comme il aurait souhaité en cet instant pouvoir rejoindre son vaisseau d’exploration ! Trevor eut alors l’impression qu’une masse sombre s’approchait, là, dans la pièce, à quelques mètre de lui ! Il n’attendit pas et courut à toutes jambes vers une issue. Sa combinaison le gênait considérablement dans ses mouvements, mais il fonçait droit devant lui, coûte que coûte. Il parvint à atteindre une autre salle, cette fois éclairée par de larges fenêtres donnant sur l’extérieur.

////////////////////////////////////////////////////////

16120406513815263614678991

////////////////////////////////////////////////////////

LA SOCIÉTÉ DES EXPLORATRICES GALACTIQUES

16120407324415263614678995Mesdames, l’aventure vous tente ? Vous considérez, à juste titre, que l’exploration spatiale n’est pas qu’une affaire d’homme ? Rejoignez alors la Société des Exploratrices Galactiques ! Regroupant déjà plus de 200 membres, la S.E.G. ne cesse de faire des émules sur la Terre entière !

Créée en 3427, il y a donc trois ans, la S.E.G. rassemble aujourd’hui des aventurières issues de toutes les grandes nations du monde : les États-Unis d’Europe, La Fédération Républicaine d’Amérique, la République des Pays d’Asie et la Fédération des États Océaniens. 

Chaque mois, nos fières exploratrices subissent tests et entraînements intensifs destinés à leur offrir toutes les capacités nécessaires pour affronter l’Inconnu. Chaque mois, de multiples missions d’entraînement sur le terrain leur sont confiées sur des planètes aussi diverses que Mercure, Vénus, Mars ou Jupiter. 

Nos exploratrices les plus expérimentées sont ensuite envoyées en mission réelle en différents points de l’Univers : secteurs Alpha du Centaure, Procyon, Altaïr et Zébulon. Récolter des végétaux et des minéraux, analyser les atmosphères, entrer en contact avec d’autres civilisations, voilà le programme exaltant de toutes leurs missions !

À noter que la formation délivrée à la S.E.G. comprend la création complète de la combinaison spatiale. En effet, contrairement aux explorateurs galactiques, les exploratrices préfèrent concevoir elles-mêmes la combinaison qui les accompagnera dans toutes leurs missions. Ainsi, choix des couleurs, forme du casque, accessoires en tous genres et fonctionnalités sont laissés au libre arbitre de ces dames.

Mesdames, rejoignez la Société des Exploratrices galactiques et allez là où nulle femme n’est encore jamais allée !

16120407445415263614678997

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

5 – Suffocation

Mais Trevor fut pris de convulsions. Il suffoquait, l’air était irrespirable ! Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Plus il avançait dans cette salle en direction des fenêtres et plus il étouffait. Il lui fallut donc rebrousser chemin et revenir malgré lui dans l’autre, celle plongée dans l’obscurité, celle où le cri horrible avait retenti, celle où il pouvait… respirer… Le cri résonna à nouveau dans la pièce. Trevor se glissa tremblant derrière un bloc de pierre. Le froid l’envahissait. L’obscurité le gagnait…

////////////////////////////////////////////////////////

LE BD MAG EXHUMATOR

Beaucoup le connaissent déjà, d’autres vont le découvrir enfin aujourd’hui : téléportation immédiate sur Le BD Mag Exhumator pour lire de bonnes vieilles BD SF vintage !

16120408224515263614678999

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

6 – Seul dans la nuit

Trevor flottait dans l’immensité spatiale, au milieu des débris du vaisseau d’exploration en orbite autour de Mypraïs, agitant désespérément les bras en tous sens et suffoquant. La visière de son casque fissurée laissait s’échapper le précieux oxygène. Devant lui, l’engin éventré vomissait des câbles et des cloisons disloquées. Le capitaine n’avait pas pu éviter la collision avec l’astéroïde. Le communicateur lui transmettait ses cris désespérés, ses cris glaçants. Trevor tremblait, le froid l’envahissait, l’obscurité le gagnait. Il ferma les yeux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120408295715263614679000

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Nous libérons à présent votre esprit. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16120408491315263614679013

« Où allons-nous ? La vie, ce don mystérieux que nous avons reçu, évolue sans cesse. Quelles merveilles ou quelles horreurs cette évolution nous réserve-t-elle dans dix mille ans, dans un million d’années, dans dix millions d’années ? » (épisode Le Sixième Doigt, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Avez-vous raté ces rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension ?

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition - Sixième édition - Septième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

4 commentaires pour « LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.8 »

  1.  
    trapard
    5 décembre, 2016 | 11:16
     

    Ah tiens, j’avais loupé le CE13D hier soir !
    Toujours aussi décalé de l’espace-temps et mieux que la Suprême Dimension !!!
    https://www.youtube.com/watch?v=vq0Wmqk-hwg

    C’est Anacho qui va être content de voir son blog mis à l’honneur !

    Je n’avais jamais entendu parler de cette série avortée d’Irwin Allen, THE MAN FROM THE 25th CENTURY. Un « contemporain » de Buck Rogers ? En tout cas, le scénario donnait très envie.

    Voyage sympa avec le CE13D, ça manquait !
    Du coup, s’il y a quelques paroles d’un nouvel Altaïrien dans deux jours, je pourrais peut-être pouvoir proposer un nouveau robot-craignos à intercaler avant le weekend.

  2.  
    5 décembre, 2016 | 12:09
     

    Il y aura bien des paroles altaïriennes dans deux jours ! N’hésite pas pour ton robot-craignos.

  3.  
    Anacho
    7 décembre, 2016 | 3:32
     

    très bel article, et que dire des images qui l’accompagne !
    Et bien sur merci pour le BdMag !!!!

  4.  
    7 décembre, 2016 | 14:53
     

    Merci Anacho.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez