PAROLES D’ALTAÏRIEN – 14

Posté le 18 janvier 2017

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 14 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Yéti

16101809365515263614563484

Yéti (à ne pas confondre avec l’abominable homme des neiges, bien sûr) est membre du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie, alors autant vous dire que l’Imaginaire, il connaît ! Mais l’univers des jeux de rôle est aussi l’une de ses grandes passions, il lui permet de goûter à « des centaines de vies différentes durant quelques heures par semaine. » Le pouvoir de l’Imaginaire est sans limite… On lui laisse la parole à présent.

« J’aime la SF, la fantasy, le cyberpunk ou le steampunk. Du moment qu’on a le moyen de voir le monde différemment, j’adhère ! »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17011805211015263614780683Je crois que c’est un processus qui a duré toute l’enfance. Quand j’étais petit, j’ai toujours inventé des histoires autour de mes jouets. Et puis avec les Lego, je ne me suis jamais contenté du modèle de la boîte, j’inventais toutes sortes de vaisseaux spatiaux, idem avec les Playmobil où les mondes et époques se côtoyaient.

Au niveau littéraire, c’est Jules Verne qui m’a donné goût à l’Imaginaire et à la Science-Fiction. Et puis, à la télé, il y avait les premiers mangas : GOLDORAK, ALBATOR, CAPITAINE FLAM… Cette somme de choses m’a amené à me passionner pour des genres jugés à l’époque complètement mineurs. Quant au cinéma, mon premier souvenir marquant, c’est LE TROU NOIR de Disney. J’avais les deux robots Vincent et Maximilian en maquettes. Ensuite, j’ai vu L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE et DUNE qui m’ont définitivement ancré dans ce monde !

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17011805261015263614780684Je peux sans forfanterie dire que je suis totalement éclectique. J’aime la SF, la fantasy, le cyberpunk ou le steampunk. Du moment qu’on a le moyen de voir le monde différemment, j’adhère !

Te considères-tu comme « geek » ?

Complètement. Non pas par effet de mode, mais parce que j’ai toujours été plongé dans l’univers geek. Ce n’est pas ma seule passion, loin s’en faut, mais en terme de loisirs, c’est ça qui m’occupe le plus. En tout cas, j’ai toujours été un grand accroc à tout ce qui définit aujourd’hui cette culture. Jeux, informatique, littérature ou cinéma.

« Je réponds toujours « Je sais » quand on me dit « Je t’aime ». »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17011805285515263614780685Difficile de trouver des préférences. Je pense que STAR WARS dans son ensemble est très haut dans ma hiérarchie. Mais j’ai aussi beaucoup apprécié des films de fantasy comme WILLOW ou LEGEND quand j’étais plus jeune, et récemment la trilogie du SEIGNEUR DES ANNEAUX. Il y a aussi les ALIEN et BLADE RUNNER qui m’ont marqué. Mais si je devais trancher, je resterai sur STAR WARS… Surtout depuis l’excellente surprise ROGUE ONE !

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Pour les romans, aucune hésitation, Asimov est mon préféré. Que ce soient Les Robots ou Fondation, je suis un très grand fan ! Ensuite, Dan Simmons, qui a la particularité de toucher à beaucoup de genres différents. Et puis, chez les francophones, René Barjavel, qu’on a un peu tendance à oublier, alors que ses romans et nouvelles sont vraiment de premier ordre, et Maurice Dantec, qui est un maître de l’horreur et du fantastique.

Je n’oublie pas de rendre hommages au précurseurs, et surtout à ceux qui m’ont fait aimer ce genre, Jules Verne et Edgar Alan Poe.
En BD, j’ai découvert Valérian et Laureline quand j’étais gamin… C’était vraiment magique. Je suis un peu moins BD aujourd’hui, mais j’aime beaucoup Lanfeust, Thorgal et les Chroniques de la Lune Noire.

17011805355915263614780686

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Difficile de hiérarchiser des souvenirs ! Surtout que j’ai tendance à occulter les mauvais. Allez, une petite anecdote d’enfance. En 6ème, j’étais invité à l’anniversaire de la fille avec laquelle je voulais sortir… Et le matin, un samedi, une fièvre de 40° ! Je voulais quand même aller au collège pour ne pas rater la fête. Mes parents n’ont rien voulu savoir, et me voilà cloué au lit ! Pour me consoler, ils m’ont offert la figurine de Bomber X… C’était déjà ça !

« Je crois que la science-fiction est une projection à la fois de ce que l’on a envie de voir pour l’avenir et de ce que l’on craint pour le futur ! « 

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Je réponds toujours « Je sais » quand on me dit « Je t’aime ».

Comment définirais-tu la science-fiction ?

17011805382515263614780687Je crois que la science-fiction est une projection à la fois de ce que l’on a envie de voir pour l’avenir et de ce que l’on craint pour le futur ! Beaucoup d’œuvres de SF sont des critiques sociales. Des utopies ou des dystopies. Il est plus facile de décrire nos sociétés ayant tourné à la dictature à travers un contenu d’anticipation que d’écrire une œuvre sur les dérives autoritaires de tel ou tel aspect de notre époque. 1984 de George Orwell n’est rien d’autre que la crainte de voir les démocraties se changer imperceptiblement en dictature par le biais de la manipulation des médias et de la propagande. Et malheureusement, on en est de plus en plus proche.

La SF permet, par rapport à un genre donné, de s’affranchir de certains codes. On peut voir STAR WARS comme un western avec des nazis ! Si un réalisateur propose de tourner un western avec des nazis, il sera au mieux cantonné à un film parodique, une farce grand public. Avec la SF, ça passe ! Dans 1984, Orwell traite de questions religieuses, du fanatisme, et d’autres questions sociales, sans prendre le risque de heurter les consciences religieuses particulièrement exacerbées aux États-Unis. Bref, quel que soit le sous genre, je pense que la SF est avant tout une projection de notre vision du monde contemporain.

« C’est le plus souvent à travers le jeu de rôle que je vis ma passion pour l’Imaginaire. »

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je la vis plutôt beaucoup… Trop selon ceux qui ne la partagent pas ! Avoir les yeux qui s’écarquillent quand je rentre dans une boutique de goodies, ça paraît incongru pour les « moldus ». Pourtant, ce sont des cavernes d’Ali Baba où on a envie de tout acheter.

17011805424315263614780691

Et puis, il y a le jeu de rôle… Je n’en ai pas encore parlé, et pourtant, c’est ma grande passion, et c’est le plus souvent à travers le JdR que je vis ma passion pour l’Imaginaire. Ma bibliothèque de jeux est bien garnie et ne cesse de s’enrichir. Le rythme des parties paraît dingue vu de l’extérieur, mais je ne m’en lasse pas ! Retrouver les copains, les personnages, les faire vivre et mourir… C’est une exaltation sans fin. On rit beaucoup, on a des grand moments d’émotion, on s’ennuie parfois aussi. Bref, des centaines de vies différentes durant quelques heures par semaine.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Ne jamais cesser de rêver !

Merci Yéti ! Que la Force soit avec toi et… même si tu n’apprécies pas vraiment STAR TREK, je te souhaite Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez