JORDAN VOGT-ROBERTS A DIT…

Posté le 23 janvier 2017

JORDAN VOGT-ROBERTS A DIT... dans Cinéma 17012307075415263614792645Jordan Vogt-Roberts, réalisateur de KONG : SKULL ISLAND, a déclaré :

« Comme beaucoup de monde dans ce business, j’ai tendance à me sentir un peu déprimé face au manque d’intérêt que les spectateurs peuvent porter aux longs-métrages classiques, à plus forte raison en noir et blanc. Ce qui est « vieux » ne semble plus intéresser personne. Même au sein du monde du cinéma : beaucoup d’acteurs ne prennent pas la peine de revoir des films avec Greta Garbo. Ce manque de désir me paraît choquant. »

(interview parue dans Mad Movies 303 de janvier 2017)

3 commentaires pour « JORDAN VOGT-ROBERTS A DIT… »

  1.  
    trapard
    24 janvier, 2017 | 18:56
     

    Punaise, quelle barbe !! :D

    …Mais je suis d’accord avec lui.

  2.  
    trapard
    24 janvier, 2017 | 19:27
     

    Le truc c’est qu’il y a eu une vague de réalisateurs comme Tarantino qui ont contredit dans les années 90 ce que l’on nous apprenait dans les années 80, et auparavant. Autrement dit : qu’il est inutile de se cultiver et de maîtriser ce qu’il se faisait auparavant pour faire des films. Donc beaucoup de jeunes ou nouveaux réalisateurs et cinéphiles (geeks ?) sont de véritables ignares. Ça n’enlève rien au talent de certains mais ils n’ont aucune connaissance du travail de leurs aînés.

  3.  
    25 janvier, 2017 | 10:28
     

    Quant aux spectateurs qui ne supportent pas les vieux films, et encore moins ceux en noir et blanc, on en connaît quelque chose ici avec l’échec vibrant du cycle Cinéma Vintage organisé récemment par le Sci-Fi Club. Et le pire, c’est que certains membres de ce club avouent ouvertement leur désintérêt total pour les classiques cinématographiques de la SF et du Fantastique.. A en mourir de rire si ce n’est à pleurer..

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez