ROBOT-COOL (46) : MYCÈNES

Posté le 30 juin 2017

ROBOT-COOL (46) : MYCÈNES dans Robot-cool 13061309574815263611288444

17063008501315263615121932 dans Trapard

Je dois bien reconnaître que j’ai été très partagé entre le design ringard et l’aura géniale du robot Mycènes pour décider s’il est cool ou craignos. Mais le personnage m’a tellement plu que c’est sa personnalité qui l’emporte finalement sur son look de cavalier éléctro-mécanique à la cage thoracique ventileuse. Sous cette lourde et encombrante carapace de ferraille noirâtre, c’est le metteur en scène de théâtre, peintre et photographe suisse Armand Abplanalp qui incarne Mycènes.

Il est est le héros central du téléfilm de l’ORTF en deux parties d’environ 90 minutes chacune, MYCÈNES, CELUI QUI VIENT DU FUTUR (1972). La deuxième partie se conclut de manière un peu abrupte puisque, apparemment, d’après Wikipédia, ce téléfilm aurait dû se prolonger par une série, mais elle fut annulée, car les téléspectateurs se plaignaient d’un scénario incompréhensible. Je ne suis d’ailleurs pas du tout d’accord avec cette opinion, la première partie est bavarde et lente à se développer mais je l’ai trouvée fascinante. Elle jongle sans cesse entre dystopie à la Orwell et Huxley, post-apocalyptique et avec une légère touche de MATRIX avant l’heure. Je suppose que les téléspectateurs français n’étaient pas encore près pour ce genre de sujet en 1972.

17063008501415263615121933

L’intrigue : Mycènes est un robot qui vient du futur. Dans sa planète d’origine, appelée « la planète fermée », il évolue dans un univers labyrinthique, habité par d’étranges créatures à la tête en forme d’œuf. Un instituteur et une infirmière de 1972 se trouvent enfermés sur cette planète après y être entrés par un portail temporel. Mycènes va les aider à en sortir. Il les suivra en 1972 pour y vivre quelques aventures terriennes…

Pour être plus précis, le couple prisonnier se retrouve téléporté dans un univers parallèle à la Terre qui a pour date 5 001 972, la planète bleue ayant été dévastée par une bombe atomique aux alentours de l’an 10 000. Le scénariste Aimé Michel est à l’origine de la première partie, la meilleure à mon goût, titrée La Planète fermée. Tandis que ni IMBD, ni Wikipédia, ni le site de l’INA n’indiquent que Stefan Wul est l’auteur du scénario de la seconde partie, La Piste sans étoile, nous montrant Mycènes errant de villes en villes en quête d’adaptation, travaillant même dans un cirque. Stefan Wul qui a peu participé à l’élaboration de scénarios de films, mais il est tout de même le co-auteur, avec Roland Topor, de celui de LA PLANÈTE SAUVAGE qui sortira, à peine un an et demi après la diffusion de MYCÈNES, CELUI QUI VIENT DU FUTUR.

Vous pouvez acheter les deux parties téléchargeables du téléfilm via le site de l’INA.

- Trapard -

17063008501515263615121934

Autres vedettes de la catégorie Robot-Cool :

 Robby / Maximilian / Hector / Gort / Twiki / Cylon / Maria / Robot (Perdus dans l’Espace) / V.I.N.CENT / Tobor / Robot de Silent Running / Androïde de MondwestC-3PO et R2-D2 / Terminator / Data / Androïdes de THX-1138 / Robocop / Steve Austin et Jaimie Sommers / Numéro 5 / Ilia / Robot-John / Nono / WALL-E / Robot Bikini / A.P.E.X. / Peepo / Chalmer / REM / Servante du Gardien / Danguard Ace /Géant de Fer / Protector 101 Killbot / Robot de Total Recall (2012) / Mechagodzilla / Zero / Inspecteur Gadget / MARK 13 / AMEE / Goldorak / Robot Sentry / Marvin / Olga / Questor / Robot de Xenogenesis / Robots de Pyrite / Evolver

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

3 commentaires pour « ROBOT-COOL (46) : MYCÈNES »

  1.  
    30 juin, 2017 | 17:33
     

    Une trouvaille intéressante. Merci Trapard.

  2.  
    Don Pedro
    1 septembre, 2017 | 3:18
     

    Très bon article, qui résume bien les choses !!!
    étonnamment, j’ai été profondément marqué par ces 2 épisodes et la présence imposante d’ Armand Abplanalp.
    j’ai été très surpris à l’époque que si peu de gens aient capté ces 2 épisodes que j’ai trouvé extraordinairement mystérieux et captivants…..alors que je n’avais que 11 ans à l’époque, et je me souvient même de cette phrase que Mycènes citait: « je suis et ne suis pas, n’étant que l’ombre de moi même’.
    Soit, depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours était fasciné par les choses concernant l’espace/temps et les mondes parallèles, et j’ai vraiment, mais vraiment regretté que cette série que j’adorais par dessus tout n’aie pas continué.
    Alors un grand merci pour ce bon article, qui me ramène si loin derrière….dans le temps ;-)

  3.  
    trapard
    1 septembre, 2017 | 7:59
     

    De rien, Don Pedro. Et merci pour tes souvenirs, c’est toujours fascinant quand une personne ancre la culture sf dans le temps comme tu le fais ici.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez