• Accueil
  • > Archives pour octobre 2017

Archives

Archive pour octobre 2017

WEG 2017 : LES PHOTOS

WEG 2017 : LES PHOTOS dans Blog 13100208544615263611602685

Voici quelques souvenirs du Week-End Geek 2017 des 28 et 29 octobre. Merci à Trapard pour les photos 1 à 18 !

17103108272515263615347911 dans Nouvelle-Calédonie

17103108272115263615347910

17103108272815263615347912

17103108281515263615347916

17103108273215263615347913

17103108290015263615347920

17103108273515263615347914

17103108275815263615347915

17103108285215263615347918

17103108285715263615347919

17103108281815263615347917

17103108291815263615347921

17103108270015263615347908

17103108411515263615347929

17103108411715263615347936

17103108413415263615347937

17103108415315263615347940

17103108420715263615347945

17103108492615263615347952

17103108492815263615347953

17103108493015263615347954

17103108493215263615347955

17103108493415263615347956

17101806504515263615326440



ET UN WEG DE PLUS !

ET UN WEG DE PLUS ! dans Blog 13100208544615263611602685

Le premier acte du Week-End Geek 2017 s’est achevé hier dimanche. Le second aura lieu ce week-end, à l’Université de la Nouvelle-Calédonie, pour le traditionnel tournoi de jeux de rôle. On revient aujourd’hui sur les 28 et 29 octobre où associations, exposants, youtubeurs, cosplayers, dessinateurs et doux rêveurs ont pu se rencontrer dans la joie et la bonne humeur afin de célébrer comme il se doit leur amour de la culture de l’Imaginaire…

17103008222015263615346087 dans Nouvelle-Calédonie

Mince ! Mais où sont passés Trapard, Antipathes, Eliott et Morbius ?

Revenir d’un Week-End Geek c’est revenir avec des souvenirs, des images, des couleurs et des sons plein la tête, c’est la possibilité surréaliste d’y croiser une Wonder Woman plus vraie que nature, de parler avec un gamin de 10 ans fan de THE WALKING DEAD (oui, oui…), de trouver son bonheur steampunk dans le recoin d’un stand ou de s’apercevoir avec soulagement qu’il y a encore plus fou que vous.

17103008272615263615346089

Le WEG 2017 n’a pas failli à sa réputation. L’événement organisé par le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie a rassemblé une multitude incroyable de geeks de tous âges et de toutes générations, à laquelle se mêlaient également fantasticophiles et imaginophiles calédoniens et métropolitains.

17103008292215263615346090Le stand des Échos d’Altaïr était comme chaque année présent grâce à l’invitation du Sci-Fi Club. On y trouvait notre fidèle Trapard qui n’a pas raté l’occasion de nous obtenir quelques dédicaces (que vous découvrirez prochainement) et bien sûr de magnifiques photos (Trapard c’est aussi et d’abord Le Cri du Cagou avec ça mais aussi ça !), Antipathes qui nous a entraîné dans de longues conversations instructives, passionnantes et passionnées sur la littérature fantastique et de SF, et aussi, pour la première fois, Eliott, le youtubeur de la chaîne FRENCH WALKERS, chaîne entièrement dédiée à l’univers de THE WALKING DEAD, avec qui nous avons pu parler non seulement zombies mais aussi courts métrages amateurs. 

Et le public, n’en parlons pas. Entre le curieux avide de connaître ce que sont Les Échos d’Altaïr, l’impatient qui se jette sur l’édition spéciale de CosmoFiction Fanzine, l’incrédule qui fronce le sourcil « à la Spock » rien qu’à la vue du stand, l’étonné qui découvre en 2017 l’existence d’un blog calédonien de 2009 consacré exclusivement à l’Imaginaire, l’habitué qui nous congratule chaleureusement avec la bave aux lèvres, l’effaré qui recule quand on lui tend un flyer des Échos d’Altaïr, l’extasié face aux goodies, posters et affiches du stand, la sympathique trekkie venue pour dénicher son dictionnaire visuel STAR TREK, les heureux gagnants du concours CosmoFiction Fanzine hésitant douloureusement entre le tournevis sonique, le porte-clé STAR WARS et les Pint Size Heroes de Funko Pop, que d’instants inoubliables !

17103008315415263615346091

Attention aux zombies, Eliott !

Au risque de nous répéter, ce furent deux jours formidables, dans une dimension où le geek projette ses pas, une dimension où peuvent se glisser par les innombrables portes du temps, ses désirs les plus fous. Une zone où l’imagination vagabonde entre la science et la superstition, le réel et le fantastique, la crudité des faits et la matérialisation des fantasmes. Ah merci Rod Serling, tu m’as franchement bien aidé pour terminer cet article !

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

La vidéo du WEG 2017 est dispo ICI. On peut également y voir le stand altaïrien !

Les photos de cet article, sauf la première, sont de Trapard.

(L’album photo WEG 2017 suivra prochainement !)

17101806504515263615326440

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



RENDEZ-VOUS DEMAIN AU WEEK-END GEEK !

RENDEZ-VOUS DEMAIN AU WEEK-END GEEK ! dans Blog 13100208544615263611602685

17101708254515263615324952 dans Nouvelle-Calédonie

Le stand des Échos d’Altaïr est fin prêt pour le grand événement du week-end : le WEG 2017 !

On vous y attend dès 9h avec impatience, à la Maison des Artisans. Venez nous retrouver Morbius, Trapard et même Antipathes ! On sera très contents de discuter avec vous. 

17102709560815263615341356

Venez profiter également de la présence du youtuber Eliott de la chaîne FRENCH WALKERS, grand fan de THE WALKING DEAD !

Sans compter bien sûr tout le programme exceptionnel qui vous est proposé par le Sci-Fi Club.

17102709560615263615341355

Le rendez-vous est absolument IN-CON-TOUR-NA-BLE pour tout geek, tout fantasticophile, tout imaginophile et tout Altaïrien qui se respecte ! Et vous vous respectez, non ?

Participez également à notre concours présent dans l’édition spéciale de CosmoFiction fanzine Week-End Geek. Demandez votre exemplaire gratuit au stand et répondez aux deux questions. Gagnez et repartez avec des goodies uniques sur le Territoire !

17102709560415263615341354

À demain et aussi dimanche car c’est un WEG de deux jours, ne l’oubliez pas !



KILLDOZER ! (1974)

KILLDOZER ! (1974) dans Science-fiction 17102608551515263615339862

KILLDOZER ! (1974)

Réalisation : Jerry London

Scénario : Ed MacKillop, d’après le roman de Theodore Sturgeon

Production : Herbert F. Solow pour Universal Television et ABC

Musique : Gil Mellé

Pays : États-Unis. Février 1974

Interprètes : Clint Walker, James Wainwright, Carl Betz, Neville Brand, James A. Watson, Jr., Robert Urich…

17102608563515263615339863 dans TrapardKILLDOZER est un téléfilm de science-fiction horrifique diffusé le 2 février 1974 sur les réseaux de Universal Television aux USA. Il est adapté d’un court roman de Theodore Sturgeon qui parut en 1944 dans le magazine « Astounding Stories », et traduit en France en 1971 au moment de la sortie en salles du téléfilm de Steven Spielberg, DUEL. La différence entre le téléfilm de Spielberg et celui de Jerry London se fait au niveau des origines des dysfonctions des deux bolides : dans KILLDOZER, le bulldozer est contrôlé par une force extraterrestre inconnue, tandis que le camion de DUEL et son pilote restent une énigme de bout en bout.

Il se trouve qu’en juin 1973, Stephen King fait publier dans le magazine « Cavalier » (un journal pour adultes dans le style de « Playboy »), sa nouvelle « Trucks » (ou « Poids 17102609003315263615339864Lourds » en français, paru en 1980 en France dans le recueil « Danse Macabre ») qui décrit la peur des machines qui se rebellent contre les humains, et notamment les engins électriques, jusqu’aux camions, et même un bulldozer. Même si la nouvelle « Trucks » annonce un peu à l’avance, la philosophie des TERMINATOR, sans vraiment faire référence à une quelconque entité extraterrestre, Stephen King semble évidemment s’être inspiré du roman de Theodore Sturgeon. De toute façon, ce n’est pas une nouveauté que King se soit régulièrement inspiré des écrits et des thématiques des grands auteurs de pulps des années 40 et 50. Il a d’ailleurs adapté lui-même sa nouvelle avec MAXIMUM OVERDRIVE, qui semble un peu fade à côté de l’autre événement similaire de l’année 1986, PHANTOM (The Wraith) avec son bolide futuriste d’origine inconnue.

Pour en revenir à KILLDOZER, voici son intrigue : Une météorite s’écrase sur la surface de la Terre sur une île au large des côtes de 17102609021215263615339866l’Afrique. De nombreuses années plus tard, après que les forces de la nature l’aient ensevelie, des foreurs viennent construire une piste d’atterrissage pour une compagnie pétrolière sur ce site devenu une île inhabitée. Le contremaître Kelly et le conducteur du bulldozer Mack déterrent la météorite et celle-ci émet alors un son étrange. Lorsque le bulldozer (un Caterpillar D9 dans le film, un Caterpillar D7 dans le roman) est utilisé pour tenter de déplacer la météorite, celle-ci émet une lumière bleue aveuglante qui semble créer une grosse dysfonction inconnue au bulldozer. Mack, qui se trouve à proximité, tombe malade et meurt quelques heures plus tard, alors que Chub, le mécanicien de l’équipe, ne trouve rien d’anormal concernant le bulldozer inopérant, mais peut entendre le son étrange de la lame. Le contremaître Kelly ordonne que le bulldozer ne soit plus utilisé, mais l’ouvrier Beltran ignore l’interdiction. Le bulldozer, malveillant commence à se déchaîner et détruit la seule radio bidirectionnelle du camp et entreprend de tuer les ouvriers un par un…

17102609021215263615339865

17102609055015263615339869KILLDOZER, malgré son scénario minimaliste, est un très bon téléfilm de « bolides assassins ». Au niveau des années 70, on aurait un peu tendance à l’oublier de la liste des bons films du genre comme DUEL ou ENFER MÉCANIQUE (1977, The Car), du fait qu’il soit inédit en France. Deux mois après sa diffusion sur les ondes américaines, le téléfilm engendra une adaptation en bande dessinée dans Marvel Comics « Worlds Unknown # 6 », en avril 1974. Il est d’ailleurs culte aux États-Unis au point qu’un groupe de punk hardcore, mais aussi un groupe lyonnais se fassent appeler KILLDOZER. Même Robert Rodriguez y fait référence dans PLANET TERROR (2007) pour une vieille dépanneuse incassable nommée «The Killdozer».

- Trapard -

LE TÉLÉFILM EN ENTIER ET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube



ROBOT-COOL (49) : BENDER

ROBOT-COOL (49) : BENDER dans Antipathes 13061309574815263611288444

17102508523715263615338022 dans Robot-cool

Bender Bending Rodríguez. Bendin, soit Tordeur en français, robot portant le numéro 2716057, est un personnage secondaire de la série télévisée FUTURAMA créée par Matt Groening en 1999. La série est diffusée la première fois aux États-Unis de 1999 à 2003. Il est le meilleur ami de Fry, le personnage principal. Il est aussi un membre de l’équipe de la société de livraison le Planet Express (qui est aussi le nom du vaisseau) composé de :

17102508534515263615338023- Philip J. Fry : personnage principal de la série et meilleur ami de Bender, il a la vingtaine d’années et est né à New York au XXIe siècle avant de tomber par inadvertance dans un caisson d’hibernation pour se réveiller au XXXe sièce. Il passe d’une vie misérable de livreur de pizzas à livreur sur le vaisseau Planet Express. Stupide et de personnalité simple et naïve, il est amoureux de Leela.

- Professeur Hubert Farnsworth : né en prison, il aurait plus de 160 ans, il est le 32Xarrière petit-neveu de Fry et l’un des plus brillants scientifiques. C’est le propriétaire de la société de livraison Planet Express en plus d’être un inventeur de génie.

- Turanga Leela : d’origine inconnue, elle a la particularité d’être une cyclope. Elle est la capitaine de l’équipage actuel, soit subséquemment le troisième à succéder aux précédents, du vaisseau de livraison Planet Express.

- Amy Wong : à peu près 22 ans , héritière le famille la plus riche, les Wong. Elle est stagiaire à Planet Express. Le professeur la garde car elle a le même groupe sanguin que lui.

- Hermes Conrad : 45 ans et d’origine jamaïcaine, il est le comptable de la compagnie Planet Express et est champion de limbo.

- Dr Zoidberg : avec le physique d’un homard, il est originaire de la planète Décapod 10, médecin ignorant de l’anatomie humaine.

Je ne développerai pas davantage les personnages car ils ont leur complexité qui serait trop longue à développer, et ce n’est pas le sujet.

Résultat de recherche d'images pour "robot bender gif"

Bender Tordeur Rodriguez est tordeur de métier. Il tord le métal en somme. Physiquement il ressemble à une grande boîte de conserve, il est de forme cylindrique, de couleur grise, et possède deux grands yeux avec en plus une antenne au-dessus de sa tête qui semble être une chose très intime pour lui. Il a deux bras et deux jambes extensibles. Son sosie se nomme Flexo, à la différence que ce dernier possède un bouc.

17102508592215263615338024Il a été construit par une chaîne d’assemblage (Fábrica Robótica de la Madre) dans la ville de Tijuana en Basse-Californie au Mexique. Il est composé de ferraille, de fer, de titanium, de zinc et de dolomite. Il décide de quitter son travail avant de rencontrer Fry et après avoir découvert que ses barres servaient à fabriquer les cabines à suicide, très en vogue au XXXe siècle. C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elles qu’il rencontre Fry, ce dernier confondant la cabine à suicide avec une cabine téléphonique disparue depuis. Suite à cette rencontre, il décide de se reconvertir en livreur pour la société de livraison Planet Express. Il est constamment alcoolisé, étant donné que le carburant des robots est l’alcool, il est d’ailleurs ivre lorsqu’il est sobre. Il est pervers, proxénète, vulgaire (son expression favorites est « et mon cul c’est du téflon? ») et kleptomane, il adore l’argent. Il traîne dans des bars sordides pour robots et ne manque jamais une occasion d’humilier son meilleur ami. Il a un humour cynique très caractéristique et rit volontiers du malheur des autres sans le moindre scrupule. Cependant, il peut faire preuve de sensibilité et se montrer très émotif, il a été très affecté quand un jour Fry décida de partir vivre sans lui, car jusque là colocataires dans un réduit pour une personne.

17102509004615263615338025Son plus grand secret est sa passion pour la musique folklorique, cette passion refoulée resurgit lorsque Bender est en contact avec un élément magnétique.

Il y a pas mal de choses à dire sur ce personnage haut en couleur et j’en oublie sans doute énormément, mais j’espère que cela vous permettra de cibler au mieux le personnage, sa personnalité et peut-être de l’apprécier car c’est un personnage que je trouve vraiment drôle et désopilant…

Et mon cul, c’est du téflon ?

- Antipathes -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Cool :

 Robby / Maximilian / Hector / Gort / Twiki / Cylon / Maria / Robot (Perdus dans l’Espace) / V.I.N.CENT / Tobor / Robot de Silent Running / Androïde de MondwestC-3PO et R2-D2 / Terminator / Data / Androïdes de THX-1138 / Robocop / Steve Austin et Jaimie Sommers / Numéro 5 / Ilia / Robot-John / Nono / WALL-E / Robot Bikini / A.P.E.X. / Peepo / Chalmer / REM / Servante du Gardien / Danguard Ace /Géant de Fer / Protector 101 Killbot / Robot de Total Recall (2012) / Mechagodzilla / Zero / Inspecteur Gadget / MARK 13 / AMEE / Goldorak / Robot Sentry / Marvin / Olga / Questor / Robot de Xenogenesis / Robots de Pyrite / Evolver / Mycènes / Yoyo / Bio-droïdes

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



EXPLORATHÈME – Le Space Opera

Certains s’y risquent et tentent de nous exposer leur vision des choses, d’autres sont convaincus de détenir la vérité et la réponse à nos questions. Explorathème vous propose d’explorer librement et sans retenue les principaux thèmes de l’Imaginaire : space opera, cyberpunk, steampunk, heroic fantasy… à travers des vidéos, des points de vue de fans ou d’experts. Aujourd’hui :

LE SPACE OPERA

Image de prévisualisation YouTube



ROBOT-CRAIGNOS (108)

ROBOT-CRAIGNOS (108) dans Robot-craignos 13061310000015263611288446

17102210312715263615333719 dans Trapard

Soaron et Terrasson (ou Blastarr, dans la version originale) sont deux biotrons (ou « Bio-Dreads ») issus de la série américano-canadienne CAPTAIN POWER ET LES SOLDATS DU FUTUR (1987-1988, Captain Power and the soldiers of the future). L’ensemble de la série rappelle les vieux serials de SF ou les vieilles séries TV des 50′s comme ROCKY JONES, TOM CORBETT ou CAPTAIN VIDEO. À cela on ajoute une touche moderne de Mecha japonais, un peu de M.A.S.K. et de STAR WARS, et un peu de la philosophie des TERMINATOR. Et cela donne une série commandée par l’entreprise de jouets Mattel. Voici ce qu’en dit un collectionneur sur le blog kaleïcollections : « Non seulement la série est une série avec de vrais acteurs, dont chaque épisode coûtait un million de dollars, mais en plus la série abordait des thèmes (très) adultes dans le cadre d’un conflit armé et désespéré.Une particularité de la série est d’inclure un segment interactif qui permet aux enfants de tirer directement sur l’écran de télévision avec un pistolet en forme d’avion futuriste pour toucher les cibles rouges apparaissant sur les protagonistes. »

CAPTAIN POWER ET LES SOLDATS DU FUTUR comptait 22 épisodes de 22 minutes et visait autant un public jeune ou joueur, que les adultes, développant des thèmes sombres et post-apocalyptiques. Gary Goddard, réalisateur d’un autre projet Mattel (la version cinéma des MAÎTRES DE L’UNIVERS avec Dolph Lundgren) est l’un des créateurs de la série. Il co-écrira en 1989 le téléfilm CAPTAIN POWER : THE BEGINNING. Mais la série ne dura pas car jugée trop violente pour les enfants, mais aussi trop coûteuse.

17102210331015263615333720

L’intrigue : En 2147, la Terre a été dévastée par la Guerre des Métaux, qui a vu s’opposer humains et machines et s’est conclue par la victoire de ces dernières. Désormais maîtresses du monde, les machines appelées Biotrons, gouvernées par le Seigneur Biotron, traquent les derniers humains. Pour combattre cette oppression se crée une équipe de combattants dirigés par le capitaine Jonathan Power, fils du génial inventeur Stuart Power, inventeur de la bio-armure qui leur permet de résister aux machines. Aux côtés de la résistance humaine, ce groupe appelé « les soldats du futur » engage la lutte contre les Biotrons…

CAPTAIN POWER ET LES SOLDATS DU FUTUR mélangeait acteurs et effets numériques, et bien que la série soit innovatrice et révolutionnaire pour son époque, les Biotrons n’en restent pas moins très craignos dans leurs déplacements pour un spectateur contemporain. Néanmoins pour ne pas froisser les fans de l’époque, je vais présenter comme il se doit Soaron et Blastarr, pour leur rendre un hommage mérité.

Tout comme Golem 13 lançant régulièrement des kaïjus contre les héros de SAN KU KAÏ, le Seigneur Biotron commande régulièrement à Soaron et à Blastarr d’attaquer nos Soldats du Futur.

Pour ce qui est de Soaron, voici quelques informations extraites du web et traduites de l’Anglais :

17102210345315263615333721« Soaron peut penser par lui-même et il est capable d’auto-régénération lorsqu’il est endommagé ou détruit. Il ressemble à un oiseau avec un corps humain. Il a un bec en guise de bouche et ses pieds ressemblent à ceux d’un oiseau, mais il a les mains et le torse humain. De temps en temps, on aperçoit une queue qui ondule autour de son dos. À l’origine, Soaron était le « fils favori » du Seigneur de l’Empire. Armé d’un Digitizer sur son avant-bras gauche, Soaron a survolé l’Empire, détruisant des colonies égarées. Il faisait régulièrement le sale boulot de l’Empereur, supervisant des unités et détruisant tout ce qui restait du monde. Parfois, il a l’étrange habitude de courir dans son « Jump-Ship » chaque fois qu’il est en vol, et l’Empereur l’emploie habituellement pour traquer les Soldats du Futur ou pour fournir un soutien aérien quand le Captain Power effectue des assauts au sol. Malheureusement, Soaron est souvent facilement dupé et il est régulièrement incapable de comprendre le concept de «piège». Soaron a finalement perdu son statut de fils favori quand L’Empereur a créé Blastarr. Bien que plus sophistiqué, Blastarr est également pris aux pièges, mais il est plus difficile à endommager. Pourtant, quand il s’agit de fiabilité, L’Empereur sait qu’il peut compter sur la loyauté de Soaron, car Blastarr apparaît parfois quelque peu rebelle. »

17102210361215263615333722Quand à Blastarr : « Conçu comme une unité terrestre pour pouvoir atteindre les zones inaccessibles à Soaron. Si les Soldats du Futur n’avaient pas ruiné la phase de Charon, Blastarr aurait eu des centaines de frères – en fait, il était le seul qui était «parfait». Un autre Biotron a également été créée en même temps que Blastarr, Lackki, cependant celui-ci était une « mutation » imparfaite. Blastarr est construit comme un char d’assaut et il a la puissance de feu nécessaire. Des explosions laser émanent du bout de ses doigts (tandis que les feux de Soaron sortent de ses yeux et des émetteurs de ses avant-bras) et il a aussi un bouclier qui se déploie sur son avant-bras droit pendant la bataille. Les pieds de Blastarr ont des chaînes de chenilles qui lui permettent de naviguer sur différents types de terrains sans difficulté et à grande vitesse. Il existe une rivalité quasi-fraternelle entre Blastarr et Soaron qui se battent pour être les favoris de l’Empereur. »

Moins présent, un troisième biotron, Xenon n’apparait que dans la deuxième saison de la série : « Le xénon possède un exosquelette d’énergie pure qui rend souvent indistincts sa forme, sa taille, ou son emplacement exact. Son énergie nucléaire est canalisée à travers l’exosquelette sous la forme d’explosions dévastatrices, capables de faire fondre tout ce qu’elles frappent. Xenon est un biotron véritablement monstrueux qui est dédié uniquement à la mort inévitable et à la destruction. »

- Trapard -

LE PREMIER ÉPISODE EN VERSION FRANÇAISE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap / Decapitron / Vak & Krel / Robot de Mindwarp / Robot de Der Herr Der Welt / Minotaure / Samouraï Transformer / Klyton / Jen-Diki

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Elwyn Jones

WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

ELWYN JONES

17102008300915263615331113 dans Whovian's WhoÉcrivain et producteur de télévision, Elwyn Jones est né le 19 décembre 1923 au Pays de Galles. Il a fait ses études à la London School of Economics en 1944 et a commencé sa carrière dans le journalisme, d’abord en tant que reporter, ensuite comme éditeur. 

C’est en 1950 qu’il débute à la BBC, d’abord pour le Radio Times, puis à partir de 1957 pour la télévision. 

Il est un des co créateurs de Z-CARS, série pour laquelle il écrit plusieurs scénarios, ainsi que pour le spin off « Softly, Softly ». 

De 1963 à 1966 il a un poste important à la BBC comme « chef des séries » sous la direction de Sidney Newman.

Il co-écrit le scénario « The Highlanders » pour DOCTOR WHO, mais rappelé pour une nouvelle saison de Z-CARS, il doit laisser le soin à Gerry Davis de terminer le scénario, l’abandonnant à l’état d’ébauche. 

17102008312415263615331114

À partir de 1965, il travaille comme écrivain indépendant, écrivant régulièrement pour le Sunday Telegraph. Il est également l’auteur de plusieurs romans policiers. 

Il décède à son domicile le 19 mai 1982 dans le Cardiganshire.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



RÉTROACTION (1997)

RÉTROACTION (1997) dans Cinéma bis 17101908463415263615328238

RÉTROACTION (1997)

Titre original : Retroactive

Réalisation : Louis Morneau

Scénario : Michael Hamilton-Wright, Robert Strauss, Philip Badger.

Musique : Tim Truman

Production : Cohiba Pictures. Pays : Étays-Unis.

Interprètes : James Belushi, Kylie Travis, Shannon Whirry, Rayanne, Frank Whaley, Jesse Borrego, M. Emmet Walsh…

17101908495115263615328239 dans Science-fiction

Je ne sais pas du tout quel a été le sort réservé à ce film à sa sortie et s’il a été distribué à sa juste valeur à la fin des années 90, mais je l’ai trouvé en DVD en Zone 2 en langues anglaise et espagnole, et avec des sous-titres français. Cependant certains blogs indiquent qu’il existe une version française. Mais la version originale m’a assez plu, surtout pour le jeu et l’accent de James Belushi.

17101908524715263615328240 dans TrapardEn dehors de quelques belles têtes d’affiches comme Belushi, M. Emmet Walsh ou Frank Whaley, j’ai tout de même longtemps hésité à regarder le film de peur d’être déçu. Il faut dire que Louis Morneau à la réalisation, ce n’est pas une valeur ajoutée pour une bonne série B. De cet ancien réalisateur des « écuries de Roger Corman », j’avais découvert il y a une quinzaine d’années à la télévision, sa NUIT DES CHAUVE-SOURIS, qui n’est pas mauvais mais qui n’apporte pas grand chose au genre. Puis par la suite, j’ai aussi découvert ses nanars en DVD (CARNOSAUR 2, HITCHER 2, UNE NUIT EN ENFER 2). Bref, rien de très motivant d’autant que dès les premières minutes de RÉTROACTION, le manque de budget se fait déjà ressentir. Mais une fois l’intrigue installée, je me suis pris au jeu, pensant d’abord suivre un thriller avec une légère touche de SF. Puis le film bascule soudainement dans de la SF pure et dure, sur le thème du voyage dans le temps et avec un jeu incessant de boucles temporelles.

L’intrigue : Autour d’une route paumée en plein désert du Texas, 2 femmes et 4 hommes vivent et revivent différemment la même histoire grâce à une machine à remonter dans le temps. Leurs destins vont se croiser, à répétition, sans que personne n’échappe vraiment à son sort…

17101908542015263615328241

Disons que ces histoires de courses-poursuites à travers les boucles temporelles n’ont rien de très originales et sont le lot d’un grand nombre de films et de téléfilms de SF. Généralement, au fur et à mesure de ces films, ça devient même souvent agaçant et répétitif. Mais RÉTROACTION a les qualités d’un film qui surprend sans cesse, les boucles temporelles s’accumulant tellement qu’on finit par en oublier quel personnage a conscience de quoi lors de ces retours incessants. Un peu comme ce jeu où l’on cache une pièce de monnaie sous un verre identique à deux autres et qu’on les mélange jusqu’à perdre de vue le verre qui cache la pièce. Et au final, même si RÉTROACTION n’a rien de très original comme sujet, ce jeu incessant de fausses vérités et de vrais mensonges finit par rendre le film passionnant.

- Trapard -

LA BANDE-ANNONCE EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube



VERDICT DU SONDAGE FILMS 2017

( Sondage )

VERDICT DU SONDAGE FILMS 2017 dans Sondage 17101806473115263615326439

Plus la peine de voter  ! Depuis ce matin, le sondage sur les principaux films fantastiques et de SF de l’année 2017 est terminé. Vous pouvez toujours donner votre cotation, mais celle-ci ne sera désormais plus prise en compte. Les Échos d’Altaïr remercie tous les Altaïrien(ne)s et internautes qui ont participé et leur rappelle que les résultats seront également publiés dans CosmoFiction Fanzine Edition Spéciale du Week-End Geek 2017. Voici donc le verdict final…

- ALIEN COVENANT : Bon

- LA BELLE ET LA BÊTE : Honnête

- ÇA : ?

- COLOSSAL : Bon

- LES GARDIENS DE LA GALAXIE, Vol. 2 : Excellent

- GET OUT : Excellent

- GHOST IN THE SHELL : Bon

- LA GRANDE MURAILLE : Médiocre

- KONG : SKULL ISLAND : Bon

- LIFE, ORIGINE INCONNUE : Honnête

- LOGAN : Excellent

- LA MOMIE : Médiocre

- PIRATES DES CARAÏBES 5 : Médiocre

- LA PLANÈTE DES SINGES : SUPRÉMATIE : Bon

- QUELQUES MINUTES APRÈS MINUIT : Honnête

- RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL : Honnête

- SPIDER-MAN : HOMECOMING : Bon

- SPLIT : Excellent

- LA TOUR SOMBRE : ?

- TRANSFORMERS 5 : THE LAST KNIGHT : Nul

- VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES : Bon

- WONDER WOMAN : Bon

On constate donc à l’arrivée que si aucun film n’atteint le niveau suprême de « Chef-d’œuvre », quatre atteignent tout de même le niveau « Excellent » avec LES GARDIENS DE LA GALAXIE : VOL.2, GET OUT, LOGAN et SPLIT. Un seul se paye le niveau « Nul », c’est bien sûr TRANSFORMERS 5 : THE LAST KNIGHT.

On pourra également remarquer que les votants ont fait preuve de justesse et de modération, notamment en réévaluant ALIEN : COVENANT et VALÉRIAN ET LA CITÉ DES MILLE PLANÈTES. Je regrette pour ma part que QUELQUES MINUTES APRÈS MINUIT n’obtienne qu’un simple « Honnête » du calibre de celui d’un RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL, mais ce n’est que mon point de vue…

ÇA et LA TOUR SOMBRE n’ont pu obtenir de cotation puisque plusieurs étaient à égalité à leur niveau.

BLADE RUNNER 2049 est arrivé un peu trop tard pour entrer dans notre sondage. J’aurais été curieux de découvrir votre verdict…

Encore une fois merci à toutes et tous !

- Morbius – (morbius501@gmail.com)



12