SPÉCIAL FRANK HERBERT

Posté le 20 décembre 2017

SPÉCIAL FRANK HERBERT dans Antipathes 14072703494415263612413227

ET L’HOMME CRÉA UN DIEU

suivi de

LA BARRIÈRE DE SANTAROGA

Connaissez-vous Frank Herbert ?

OK, je réalise que ma question paraît amplement stupide alors je la réitère.

Connaissez-vous les œuvres de Frank Herbert ?

Les lecteurs me répondront : « Oui, bien sûr, Dune ». Et en effet, il est bien question de l’auteur de cette saga fantastique en sept volumes. Saga poursuivie par son fils Brian Herbert, sur les notes laissées par son père, coécrit avec Kevin J Anderson, auteur de romans dans les univers de STAR WARS, X-FILES, entre autres, mais aussi de la saga originale La Saga des Sept Soleils.

17122009132415263615420001 dans LittératureEt mordicus, je reviens sur la question : « Qui est Frank Herbert ? »

Frank Herbert, né Frank Patrick Herbert Jr, est né le 08/10/1920 à Tacoma, Washington.

Frank Herbert aura très tôt la passion de l’écriture et en 1939, il ment sur son âge pour être embauché dans le Glendale Star. Mais sa carrière est interrompue par la guerre. Il part alors six mois dans l’US Navy comme photographe. À son retour, à l’Université de Washington, il suivra des cours d’écriture mais n’obtiendra pas de diplôme, ne s’intéressant qu’aux matières qui le passionnent. Ensuite, il ira dans le journalisme. Et c’est dans le Seattle Star, l’Oregon Statesman et le San Francisco Examiner’s California Living Magazine qu’il écrira ses articles. Durant la même période, il rencontrera en 1946 Beverly, sa femme, avec qui il aura deux fils, Brian en 1947 et Bruce, en 1951.

En 1952 il devient psychanalyste jungien et publie sa toute première nouvelle de science-fiction :  Looking for Something dans Astounding. D’ailleurs, ses études en psychologie, et plus précisément  la psychologie dans les profondeurs, lui inspireront Dragon sous la Mer publié en 1956.

Mais c’est en 1956, alors que l’Oregon l’envoie écrire un article sur l’avancée des dunes de sable et les moyens scientifiques mis en place pour les arrêter qu’une étincelle s’allume. Et même si à son retour il ne publiera jamais l’article, l’auteur se sera passionné pour le sujet. Après six années d’écriture, il accouche de son œuvre phare, Dune, en 1965 (volume de science-fiction qui sera le plus vendu au monde avec plus de 12 millions d’exemplaires). Une œuvre qui remportera le prix Nebula en 1965 et le Prix Hugo en 1966.

17122009153715263615420003 dans Science-fictionEn 1972, il s’arrête d’écrire des articles et s’adonne entièrement à l’écriture de ses romans. Et c’est en 1985 qu’il publie La Maison des Mères, dernier volume du Cycle de Dune qu’il dédiera à sa femme, Beverly, morte en 1984.

Il décédera le 11/02/1986 à Madison, Wisconsin laissant derrière lui quelques sagas inachevées.

Dune

  • Dune(Dune *)
  • Dune ** (Dune **)
  • Le Messie de Dune (Dune Messiah )
  • Les Enfants de Dune (Children of Dune)
  • L’Empereur Dieu de Dune (God Emperor of Dune)
  • Les Hérétiques de Dune (Heretics of Dune)
  • La Maison des Mères (Chapterhouse Dune)

Six volumes ou sept, si vous considérez les deux premiers en un seul volume ou en deux.

L’univers sera complété de Dune, la Genèse, Dune, les Origines, Avant Dune et Après Dune. (Un sacré coup de cœur pour la Genèse et les Origines tout de même).

Moins connue hélas, mais il est aussi l’auteur d’une seconde saga qui n’a rien à envier à la première :

Le Cycle de Programme Conscience. Le premier tome a été ré-écrit afin de l’intégrer dans la sage coécrite avec Bill Ransom (cette saga fera peut-être l’objet d’un article à part entière) :

  • Destination Vide
  • L’incident Jésus
  • L’Effet Lazare
  • Le Facteur Ascension 

Maintenant que le rêve vous a été vendu, oubliez tout ça, je n’ai ni l’intention de vous présenter un article concernant Dune, ni le Programme Conscience (même si je dois vous l’avouer, j’en ai vachement envie). 

Mais qu’a-t-il fait d’autre ?

À cette question je dirais que la réponse est vaste. Aussi, vais-je vous en présenter deux, deux plutôt courts :

  • Et l’homme créa un Dieu, Prélude à Dune
  • La Barrière de Santaroga

Deux parce que d’une part c’est Noël et que d’autre part c’est le weekend (ndlr : au moment où Antipathes écrit ces lignes, bien sûr).

17122009182615263615420005

ET L’HOMME CRÉA UN DIEU

(THE GODMAKERS)

Publié en 1972 sous le titre original de The Godmakers puis en France en 1988 chez Pocket, il regroupe successivement quatre nouvelles précédemment éditées 

You Take the High Road, publié en mai 1958,

Missing Link, publié en février 1959,

Operation Haystack, publié en mai 1959,

The Priests of Psi (Les Prêtres du psi), paru en 1960.

Bien que la dernière nouvelle, Les Prêtres du Psi, soit intégrée, la version du livre diffère de beaucoup avec la version originale.

17122009203215263615420006Nous suivons les aventures de Lewis Orne (surnommé Lew), fraîchement diplômé de l’École de Paix de Marak. Il est originaire de Chargon de Gemma, planète à forte pesanteur. Cette spécificité transparaît dans le physique de notre héro qui est trapu, fortement musclé, au visage carré parfois comparé à celui du bulldog. Quant à ses cheveux roux ils sont coupés en brosse. Son diplôme en poche, il rejoint le service du R.R. (Redécouverte et Rééducation). Cependant, c’est sur la planète Hamal, en mission, que sa vie va basculer. Cette mission consiste à enquêter sur les velléités belliqueuses que pourraient déceler la planète. C’est là le rôle du R.R, redécouvrir les planètes isolées afin de les rassembler au sein de l’Empire Galactique mais en évinçant toute possibilité d’une nouvelle guerre. Car cette galaxie sort tout droit d’un conflit qui fut dévastateur : La Guerre des Marches (La Guerre des Bords dans Les Prêtres du Psi) qui démantela l’empire en divers morceaux éparses.

Cette guerre opposa les Marakians et les Nathians, ces derniers étaient un peuple nomade dont l’organisation ne fut jamais vraiment démantelée.

Retour en mission donc, le Premier-Contact du R.R. va entraîner la mission de Lewis Orne, et l’incompétence totale et absolue de ce premier va mettre notre agent dans une situation compliquée.

17122009215815263615420007Car, si cette planète paraît au premier abord parfaitement paisible, un pressentiment met Orne mal à l’aise. Quelque chose ne va pas. Quelque chose ne colle pas (pas de rire, pas de jeux, pas d’émotions). C’est alors qu’il décide d’appuyer sur le bouton « Panique » (et non, nous ne sommes pas dans H2G2, merci) du boîtier vert qu’il porte sur lui. Cette action aux apparences anodines va faire changer l’avenir de la planète mais aussi celui de Lewis Orne.

C’est alors qu’intervient le second protagoniste, Umbo Stetson, agent de l’I.N. (Investigation-Normalisation). Ce dernier prendra note du rapport de l’agent du R.R.. et bien que les deux services ne soient pas en bon terme (en fait il ne peuvent pas se sentir), ils vont travailler ensemble à déterminer l’avenir de Hamal et des Hamalites. Et l’agent Stetson va très vitre mettre en avant ce qui cloche dans ce petit monde parfait. Car là est le rôle de l’I.N. mettre au pas les populations belliqueuses et les ramener de force si nécessaire à une vie pacifique.

Cette mission sera un succès et l’agent Stetson (surnommé Stet) va prendre Lewis Orne sous son aile, impressionné par la perspicacité de cet agent du R.R.. Lewis Orne repartira en missions non plus sous les ordres du R.R. mais de l’I.N. donc. Missions qui seront d’ailleurs couronnées de succès. 

Changement de décor :

« Les dieux sont fabriqués, pas engendrés ».

Nous allons faire maintenant escale sur Amel.

17122009244115263615420009En secret, les prêtres d’Amel, foyer de toutes les religions du monde connus, ou comme le prétendent certains, du monde inconnu, sont à la tâche. Cette planète a mis en place la trêve œcuménique afin qu’aucune religion ne se décident de prendre le dessus sur l’autre et entraîne une nouvelle guerre (pour faire court, pour pas qu’ils se tapent sur la margoulette). Sauf que… Cette planète est accusé de fomenter une guerre. Mais, parce qu’il y a un mais, car sans mais, pas d’histoire, il est impossible de prendre cette planète d’assaut. En effet, celle-ci est vénérée par ses adeptes et comme elle est source de toute religion, pas un soldat, croyants comme ils sont, n’osera y fouler le sol. C’est donc Orne qui y sera affecté, et c’est là que commence « Les prêtres du Psi ».

Qui est Orne pour les prêtres d’Amel, quelle est la force psi ?

Nous avons là un des petits chefs-d’œuvre de Frank Herbert. Car s’il est sous-titré Prélude à Dune, il n’a cependant aucun rapport avec ce dernier (ni dans l’histoire, ni dans la chronologie d’ailleurs). Par contre il y regroupe les thématiques appréciées par son auteur. Société matriarcale influente et discrète, mysticisme, religion, glorification d’un homme levé au rang divin… Mais aussi l’engrenage politique et militaire. Toutes ces idées se retrouvent dans la saga de Dune. L’histoire est courte, permet une immersion, et si elle n’a aucun rapport avec Dune, elle en donne les clés. Il y a peu d’action et donne la part belle aux questions existentielles, religieuses, mystiques et intellectuelles. Et surtout, des questionnements sur la violence, le soulèvement et in fine à la guerre en tant que telle (religieuse ou politique).

Je pense aussi (et c’est personnel) que ce livre ne dispense pas forcément de découvrir Les Prêtres du Psi. Je ne vous y oblige en rien cela dit. 

17122009280615263615420010

LA BARRIÈRE DE SANTAROGA

(THE SANTAROGA BARRIER)

Publié pour la première fois en 1967 sous le titre de The Santaroga Barrier puis en France en 1979 aux édition J-C LATTÈS.

Bon, cette fois nous redescendons sur Terre, et plus précisément aux États-Unies d’Amérique. Nous suivons Gilbert Dasein qui s’apprête à emprunter la route qui le mènera à la Vallée de Santaroga.

17122009301015263615420015Déjà plusieurs personnes étaient mortes durant ce projet, morts d’accidents naturels.

Ce projet ? S’intégrer au sein de Santaroga, vallée située près de Berkeley en Californie, et effectuer une étude sur la psychologie des habitants. Étude financée par les industries. En effet, ces habitants ne consomment rien de ce qui est produit à l’extérieur et les seuls ventes enregistrées sont celles des personnes étrangères à Santaroga qui ne sont que de passage. Alors quelle est donc cette barrière autour de Santaroga qui fait qu’aucun des habitants ne veut commercer avec l’étranger, qu’aucune industrie ne se pérennise et qu’est-ce qui fait qu’ils sont si fermés à toute campagne publicitaire nationale ? Comportement jugé comme étant non-américain. Voici une série de questions auxquelles il va devoir apporter une réponse. Et c’est à son chef de département, Dr Chemi Selador qu’il devra faire part de ses avancées.

Aussi, Gilbert Dasein est dépêché sur place pour effectuer ses études, mais ce dernier à un avantage conséquent sur les autres, il a déjà un pied à Santaroga. Je m’explique donc, à l’Université il a rencontré une fille, Jenny Sorge, originaire de Santaroga, avec laquelle il a été très proche, bien que cela fasse un moment déjà. Bien sûr, à la fin de son cursus, Jenny était repartie vivre à Santaroga (aucun habitant de Santaroga ne part vivre ailleurs), cependant, ce séjour va être difficile, car même s’il est considéré comme 17122009323715263615420028étant « l’ami de Jenny » il va essuyer des accidents mystérieux liés à de la « négligence » ? Aussi, il devra essuyer une attitude austère de la part de la population locale qui voit d’un mauvais œil ce ressortissant étranger. Il y a clairement dans leur attitude une hostilité non dissimulée.

Et surtout, le Jaspé. Quelle est cette drogue omniprésente dans le régime alimentaires des Santarogans. Ce champignon se retrouve partout, dans le fromage local, dans la bière local. Elle a pour effet d’étendre la perception et d’ouvrir la conscience à quelque chose. Notre héro se fera-t-il engloutir par Santaroga ?

Un roman thriller qui peut-être déplaira aux fans de SF pure, mais qui apporte une touche de fantastique et des questionnements propre à son auteur. D’ailleurs on est toujours dans une limite floue entre réalité et imaginaire. Un bon roman qui tend davantage du policier donc que de la SF mais qui se laisse lire et apprécier. Là encore on y retrouve ce qui fera plus tard, le succès de la saga de Dune.

Donc voilà, un article, qui j’espère vous aura plu. Article d’ailleurs évoquant Dune sans avoir à pérorer sur un seul des volumes de la saga.

- Antipathes -

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

3 commentaires pour « SPÉCIAL FRANK HERBERT »

  1.  
    20 décembre, 2017 | 22:05
     

    Un sacré article ! Merci bien Antipathes. ;-)

  2.  
    Antipathes
    20 décembre, 2017 | 22:40
     

    De rien.
    Il m’a tenu à cœur, ça a tourné longtemps dans ma tête avant de le poser sur ordi.

  3.  
    Antipathes
    21 décembre, 2017 | 1:25
     

    « (ndlr : au moment où Antipathes écrit ces lignes, bien sûr) »
    Exact c’est vrai. XD

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez