ALIENS, 70 ANS DE CULTURE ET CONTRE-CULTURE

Posté le 10 janvier 2018

ALIENS, 70 ANS DE CULTURE ET CONTRE-CULTURE dans Littérature 14072703494415263612413227

Ne vous méprenez pas : rien à voir ici avec la célèbre saga ALIEN de Ridley Scott. Non, pour une fois Les Échos d’Altaïr reviennent à leurs premières amours car nous plongeons au cœur de l’ufologie, et c’est bien d’OVNI, de rencontres du troisième type, d’extraterrestres, de spécialistes ufologues, de témoignages et d’avis de sceptiques dont il est question à travers ce livre épais de Fabrice Canepa, publié aux éditions Tana : Aliens, 70 Ans de Culture et Contre-Culture.

18011005300015263615443213 dans Ufologie

« Car à travers ses efforts pour comprendre et interpréter cet autre absolu qu’est l’alien, elle [l'ufologie] nous en dit long sur nous-mêmes. C’est cette symbiose que j’ai cherché à mettre en évidence au fil de ce livre, en mettant systématiquement en parallèle l’histoire de la discipline et celle des hommes au cours de ces soixante-dix dernières années », nous dit l’auteur Fabrice Canepa dans son épilogue. Et c’est exactement à ça que nous avons droit dans ce livre passionnant à lire, si l’on s’intéresse de près ou de loin au mystère des fameux OVNI.

18011005354515263615443215Fabrice Canepa est scénariste, réalisateur, essayiste, biographe et traducteur. Rien que ça. Avec son livre grand format de plus de 200 pages (cartonnées), Aliens, 70 Ans de Culture et Contre-Culture, nous sommes confrontés à l’étrange histoire des OVNI à travers le temps. Entre témoignages troublants, mensonges, debunking, enquêtes, conspirationnisme, conclusions d’ufologues et de sceptiques, nous survolons diverses époques qui semblent chacune, à leur façon, donner forme au mythe… Vint en effet le temps des premières rencontres, puis celui des Gris, puis celui des abductions, puis celui des Reptiliens… « L’ufologie peut apparaître [...] comme l’esquisse d’une discipline qui serait à la sociologie ce que la psychanalyse est à la psychologie : une modélisation qui vaut moins par le caractère scientifiquement démontrable de ces postulats que par son efficience clinique et interprétative », nous précise Fabrice Canepa. Et pour mieux compléter son ouvrage, l’auteur met régulièrement en parallèle films et séries de science-fiction des différentes époques parcourues.

18011005314015263615443214

Aliens, 70 Ans de Culture et Contre-Culture ne manque pas de nous rappeler que, finalement, ces visiteurs venus d’un autre monde pourraient être tout simplement notre création, le produit de nos peurs, une sorte d’ « alien, miroir de l’homme. L’alien se dérobe d’autant plus facilement qu’il se plie à tous nos besoins, se faisant le reflet de nos inquiétudes les plus sourdes de notre temps », insiste Canepa. Et d’ailleurs, nombre d’ufologues ont aujourd’hui abandonné totalement l’hypothèse extraterrestre pour s’intéresser à d’autres explications, comme les dimensions parallèles, par exemple… De là à dire qu’aucun E.T. n’est jamais venu sur Terre depuis son existence…

18011005394315263615443216« Lorsqu’en juin 1947 Kenneth Arnold annonce à la radio qu’il vient d’apercevoir d’étranges objets volants non identifiés à proximité du mont Rainier, il ne peut se douter qu’il vient d’ouvrir la boîte de Pandore.

Soucoupes volantes, OVNI, extraterrestres, contactés, abductés… En l’espace de soixante-dix ans, c’est un pan tout entier de notre imaginaire qui va naître et se développer, porté à la fois par les incroyables révélations de l’ufologie et les folles spéculations de la science-fiction.

Des excursions sur Vénus aux bases secrètes de l’armée américaine, des soucoupes volantes aux triangles lumineux, des petits hommes verts de Mars aux Gris de Zeta Reticuli ou aux reptiliens métamorphes, le récit fondateur se déploie, se transforme et se complexifie à chaque décennie.

Sans préjuger de la réalité du phénomène, ce livre retrace les grandes étapes de cette histoire palpitante, et suit pas à pas ce qui est devenu bien plus qu’une simple croyance, un véritable mythe irrigant en profondeur notre vision du réel. » (quatrième de couverture)

À noter que notre Aliens, 70 Ans de Culture et Contre-Culture possède une couverture phosphorescente du plus effet la nuit, lorsque, posé sur une étagère de votre bibliothèque, vous pouvez apercevoir la tête de l’alien vous observer silencieusement de ses gros yeux noirs. Faites de beaux rêves… 

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez