LES DERNIERS JEDI : ANALYSE ET CRITIQUE – 5

Posté le 26 janvier 2018

LES DERNIERS JEDI : ANALYSE ET CRITIQUE - 5 dans Di Vinz 17121507083715263615414841

Pour cette cinquième partie de l’analyse-critique des DERNIERS JEDI, Di Vinz vous propose d’explorer ces trois nouveaux chapitres que sont « La connexion Rey – Kylo Ren », « La fin (expéditive ?) de Snoke » et « Tu n’es rien. » Les origines de Rey ». La quatrième partie est ICI si vous l’avez manquée hier.

18012604381715263615504057 dans Star Wars

La connexion Rey – Kylo Ren

Pendant ce temps sur Ahch-To, Rey en apprend plus sur les Jedi et sur les raisons de l’exil de Luke Skywalker. Dans le même temps, elle se retrouve confrontée à un phénomène étrange : elle semble « connectée » à Kylo Ren par le biais de la Force ! Depuis leurs mésaventures dans l’Épisode VII, un lien s’est créé entre eux, une évidence qui se verra questionnée plus tard. Voilà donc nos deux personnages principaux qui se parlent à des années lumières de distance, une chose que l’on n’avait encore jamais vue dans les films à un tel degré.

18012604423115263615504058Les liens de la Force sont très présents dans STAR WARS et son UE, notamment ceux qui relient les padawans à leur maître Jedi ou les membres d’une même famille comme c’était le cas entre Luke et Leia dès l’Épisode V, certes à des distances disons « réglementaires », mais rien n’a jamais contredit le fait qu’ils puissent être plus lointains. On nous le confirme ici avec une relation qui se noue entre Rey et Kylo Ren / Ben Solo, relation qui sera des plus tendues au début jusqu’à arriver à une certaine compréhension entre les deux protagonistes, si ce n’est plus. Chacun en apprend plus sur l’autre, c’est là que Rey découvrira la vérité de Ben selon laquelle Luke a essayé de le tuer à l’académie Jedi. Les choses sont en réalité plus compliquées que cela, et si Luke a bien été tenté d’en finir avec son neveu pour préserver la Force du côté obscur, ce ne fut qu’une pensée éphémère, trop tard cela dit car le mal était fait et Ben devint Kylo Ren. Un quiproquo malheureux qui nous éclaire d’autant plus sur ce qui pèse sur Luke et permet d’approfondir l’histoire de Ben Solo et les origines de Kylo. Notons qu’alors que Luke raconte qu’il sonda Ben dans son sommeil, il évoque Snoke en disant que ce-dernier avait déjà corrompu le jeune fils de Han et Leia. Comment donc ? Snoke était-il un professeur de l’académie qui a sombré du côté obscur et tenté d’emporter Ben avec lui ? Ou l’avait-il déjà combattu à ce moment là et il a tenté de le corrompre durant l’affrontement ? J’opterais pour la seconde option, on peut toujours spéculer, ça ne fait de mal à personne.

« J’ai adoré cette dualité entre les deux personnages, entre clair et obscur. « 

Quoi qu’il en soit cette histoire émeut Rey qui, à travers ses contacts répétés avec Ben, voit un espoir de le faire revenir du bon côté. Un sentiment accentué lorsque tous deux se touchent du bout des doigts, toujours à travers la Force. Alors les deux côtés de la Force, obscur et lumineux, se réunissent pour former l’équilibre ! C’est d’ailleurs à ce moment précis que le thème musical de la Force est le plus lisible et le plus sensé. J’ai adoré cette dualité entre les deux personnages, entre clair et obscur. Cela me rapelle Palpatine/Sidious affirmant que les Jedi et les Sith sont similaires, qu’ils se ressemblent en tous points. Rey et Kylo Ren sont les deux faces d’une même médaille, l’un ne peut exister sans l’autre, Luke le dit lui aussi lors de sa première leçon à Rey: « Sans obscurité, pas de lumière. » Ces deux-là étaient destinés à se rencontrer et à former ce tout, bien qu’ils ne soient pas forcément sur la même longueur d’onde. Ce sera encore plus explicite par la suite.

18012604354815263615504056

Au delà du fond, j’ai aimé la forme que prennent ces scènes de dialogue à distance. Elles sont criantes de réalisme ! Rian Johnson a voulu qu’Adam Driver soit présent pour toutes les scènes de Daisy Ridley afin que l’actrice joue comme si elle avait son interlocuteur en face d’elle. Et vice-versa, elle était présente sur les décors du vaisseau pour donner la réplique à l’acteur. Ainsi leur jeu s’en est retrouvé bonifié, couplé à un sens de la mise en scène très pointu du réalisateur, cela donne de très bonnes scènes, crédibles et savamment orchestrées.

La fin (expéditive ?) de Snoke

Finalement, Luke reste campé sur sa position et bien que Rey lui botte les fesses en l’effrayant avec son propre sabre laser, il n’en démord pas : il ne prendra pas le risque de se mêler à nouveau des affaires galactiques. Rey n’a donc plus qu’à tenter de convaincre Ben Solo de revenir du bon côté, ce qui semble quand même assez risqué malgré leurs récents rendez-vous. Elle quitte enfin l’île d’Ahch-To pour se rendre directement sur le vaisseau de Snoke et se livrer d’elle-même à Kylo. Il en faut une sacrée paire pour faire ça, cela me rappelle un certain héros dans l’Épisode VI. Tous deux finissent donc par se retrouver et, tandis que Kylo mène Rey à Snoke, ils échangent une dernière fois sur leur lien. Chacun a eu la vision de l’autre le rejoignant de son côté. Rey est tout de suite 18012604475515263615504059moins emballée mais garde confiance et espoir. Comme le dira Snoke, elle a l’âme d’une vraie Jedi, c’est bien la digne héritière de leur dogme et de Luke Skywalker. Elle y croira jusqu’au bout, même quand Kylo Ren la laisse se faire malmener par le Suprême Leader. Cette scène est bien la plus importante du film, on y apprend pas mal de choses de la bouche de Snoke.

Tout d’abord, il explique l’apparition et la puissance de Rey : en entraînant un champion du côté obscur, la Force allait forcément se débrouiller pour faire naître son alter égo lumineux. Cela fait sens si l’on se dit qu’Anakin/Vador a lui aussi débarqué au moment où les Jedi et le côté lumineux étaient à leur summum au temps de la République de Valorum, afin d’équilibrer la balance jusqu’à finalement la faire pencher dans l’autre sens. C’est aussi Snoke qui selon ses dires a mis en contact les deux enfants de la Force, sachant que Rey foncerait tête baissée dans le piège et que Kylo n’était pas assez fort pour se rendre compte du subterfuge. Là, je n’y crois qu’à moitié car je pense que le lien s’est créé de lui-même et que Snoke n’avait plus qu’à le renforcer. Il faut noter, à ce moment précis, le changement brutal qui s’opère en Kylo Ren. D’un seul regard, il foudroie Snoke. Il n’a pas aimé se faire duper ainsi, et c’est ce qui influencera son geste prochain. Je ne pense pas que c’était prémédité, je pense qu’il l’a décidé au dernier moment.

« Je me suis d’ailleurs toujours demandé pourquoi les Sith continuaient de prendre des apprentis sachant le sort qui les attend si ces derniers s’élèvent à leur niveau. »

Tandis que Snoke fait une démonstration vraiment impressionnante de son pouvoir en faisant voler Rey à droite à gauche comme s’il s’agissait d’une simple marionnette, il palabre et se complaît dans son arrogance sans limite, signe d’un mégalomane encore plus sûr de lui que ne l’était Dark Sidious au moment d’éxécuter Luke par la foudre Sith. Et on sait comment l’Empereur a fini. L’histoire se répète et le Suprême Leader Snoke, aveuglé par sa puissance démesurée, est berné par Kylo Ren qui manipule ses propres pensées afin de le tuer sans qu’il ne comprenne comment. Quel choc pour le spectateur ! Moi le premier. On s’attendait tous à ce que Snoke soit le méchant numéro 1 de cette postlogie, mais il n’en est finalement rien. Ce n’est qu’un rôle secondaire, un maître pour le réel ennemi qu’est Kylo Ren. Une fois n’est pas coutume, c’est la première fois qu’on voit à l’écran une fameuse tradition chère à l’esprit Sith selon laquelle l’apprenti doit tuer son Maître 18012604515315263615504060pour accomplir sa formation, si souvent évoqué dans l’UE et même par Sidious dans l’Épisode III quand il parle avec nostalgie de la mort de Dark Plaiguis, tué dans son sommeil par son apprenti. Guère plus reluisant comme mort d’ailleurs. Je me suis d’ailleurs toujours demandé pourquoi les Sith continuaient de prendre des apprentis sachant le sort qui les attend si ces derniers s’élèvent à leur niveau. Toutefois, jamais Snoke n’aurait pensé que Kylo Ren puisse se retourner contre lui, il le jugeait trop faible pour faire un tel tour de passe-passe et se jugeait lui-même beaucoup trop fort « Personne ne me trahit ! Personne ne peut me battre ! ». Une fin digne de lui malgré un côté expéditif qui a dû en laisser plus d’un sur son séant.

J’avoue que la première fois, j’étais déçu de son sort trop rapidement scellé à mon goût, mais j’étais aussi bluffé d’un tel coup de théâtre ! Et finalement, comme le disent tour à tour Luke Skywalker et Kylo Ren, il y a une volonté d’en finir avec ces histoires d’anciennes religions. « Snoke, Skywalker, les Sith, les Jedi, la rébellion… Toutes ces vieilles choses doivent s’éteindre. » Une fausse piste, encore une fois, qui sera annihilée par la suite. On enchaîne avec un combat incroyable opposant un team-up Rey/Kylo Ren à la garde prétorienne de Snoke. Les fameux gardes rouges hyper badass aperçus au début du film viennent confirmer toute leur classe ! On assiste alors à l’un des combat les plus beaux et les mieux chorégraphiés de toute la saga, loin des échanges de sabre timides de la trilogie et des valses dansantes de la prélogie. Là, on a affaire à de sacrés professionnels en ce qui concerne les chorés ! L’affrontement est brutal, intense et réaliste à la fois, foutrement bien tourné et doté d’une mise en scène extrêmement pointilleuse ! J’ai vu le film quatre fois, quatre fois j’étais aux anges, ravi qu’enfin un combat ressemble à un vrai combat dans ma saga préférée.

« Tu n’es rien. » Les origines de Rey

Une fois les gardes rouges vaincus non sans mal, on assiste à une nouvelle séquence de dialogue entre Rey et Kylo. La première veut qu’il arrête de massacrer les résistants en fuite, le second n’en a que faire et souhaite attirer Rey de son côté pour créer un nouvel ordre. On en apprend enfin plus sur Kylo Ren qui restera LE méchant de cette trilogie. Enfin, il est lui-même. Enfin, il s’assume complètement comme un tenant du côté obscur. Cela renvoie à leur seconde connexion, lorsque Rey lui redit qu’il est un monstre et que Kylo rétorque « Je suis un monstre » ou plus justement « Oui, j’en suis un », « Yes I am » en VO. Il tente par tous les moyens de convaincre notre héroïne, en jouant sur sa recherche de liens de parenté chez Han Solo puis chez 18012604551915263615504061Luke. Finalement vient la révélation. Rey ne serait la descendante de personne en particulier. Ce n’est qu’une fille sans importance, vendue par ses parents sur Jakku, une laissée pour compte qui « n’a rien à faire dans cette histoire ». Alors, tentative de l’amadouer ou vérité ? C’est très difficile à dire. Malgré le dédain et la colère de Kylo Ren qui est le petit fils de Dark Vador et doit faire face à une sombre inconnue aussi forte que lui, ce qui le mènerait à la rabaisser volontairement, aussi pour la ramener de son côté, je pencherais plutôt pour la vérité.

« j’aime cette idée que Rey ne sorte de nulle part, comme Anakin en son temps. »

D’une part, j’aime cette idée que Rey ne sorte de nulle part, comme Anakin en son temps, et qu’il ne faut pas nécessairement descendre d’une célèbre lignée pour être un élu de la Force (sinon les Jedi seraient tous des consanguins), une notion qui se verra explorée de nouveau avec le petit bonhomme aperçu à Canto Bight et qu’on verra à la fin, d’autre part parce qu’elle semble elle-même l’accepter et le confirmer lorsque Kylo lui met la pression : « C’était des parias » lâche-t-elle péniblement, des larmes coulant sur ses joues.

Certains seront peut-être déçus de cette révélation, en ce qui me concerne je suis très satisfait et j’espère qu’on en restera là, mais on n’est pas à l’abri d’une surprise, tout comme pour ce qui est de Snoke, qui avec son crâne fendu en deux me semble capable de tout, même de revenir d’entre les morts. Finalement, Rey se détournera de Kylo Ren. C’était à prévoir. Tous les deux vont se disputer le sabre de Luke dans un duel de télékinésie plein de suspense, avec ce plan de profil où tous deux sont éloignés par la puissance qu’ils dégagent, jusqu’à l’implosion du sabre laser faisant écho à la destruction du vaisseau de Snoke par Holdo. Le rythme est ici calculé avec une grande précision.

- Di Vinz -

Résultat de recherche d'images pour "the last jedi gif"

Au programme de la sixième partie prévue pour demain :

Maître Yoda : l’héritage des Jedi bafoué ?

La bataille finale de Crait

et

Un duel d’anthologie

15011505515715263612876237

Autres articles de Di Vinz :

Critiques express / Oblivion / Upside Down / Cloud Atlas / Iron Man 3 / After Earth /Star Trek Into Darkness / Man of Steel / World War Z / Pacific Rim – Wolverine, le Combat de l’Immortel – R.I.P.D. Brigade Fantôme / Elysium / Thor, le Monde des Ténèbres / Le Hobbit : La Désolation de Smaug / Snowpiercer, le Transperceneige / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné / X-Men Days of Future Past / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné (2) / Critiques express : Robocop & 47 Ronin / Lucy / Ninja Turtles / Edge of Tomorrow / Hercule / Jupiter, le Destin de l’Univers / Test : Alien Isolation / Jurassic World / Star Wars : Le Réveil de la Force / Deadpool / Batman V Superman / Midnight Special / Le Livre de la Jungle / Conjuring 2 / Warcraft : le Commencement / Captain America : Civil War / X-Men : Apocalypse / Logan / Alien Covenant / Independence Day : Resurgence / Star Trek : Sans Limites / Suicide Squad / Doctor Strange / Premier Contact / Assassin’s Creed / Rogue One : A Star Wars Story / Passengers / Les Derniers Jedi : analyse & critique – 1 / Les Derniers Jedi : analyse & critique – 2 / Les Derniers Jedi : analyse & critique – 3 / Les Derniers Jedi : analyse & critique – 4

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez