ZONE 39 (1996)

Posté le 5 mars 2018

ZONE 39 (1996) dans Cinéma bis 18030507122115263615595923

ZONE 39 (1996)

Réalisation : John Tatoulis

Production : Colin South

Scénario : Deborah Parsons

Musique : Burkhard von Dallwitz

Pays : Australie

Année : 1996

Interprétation : Carolyn Bock, Peter Phelps, William Zappa…

18030507133715263615595925 dans Science-fictionVoilà une bonne série B australienne d’anticipation dystopique qui change un peu des films post-apocalyptiques musclés et des nanars de l’espace sortis en DTV dans les années 90. Le budget est plutôt léger mais l’histoire est plutôt bonne.

L’intrigue : Au bout du monde, dans un désert qui semble infini, il y la zone 39, une frontière entre les Républiques Fédérées et l’Union des Nouveaux Territoires. Quarante ans après la Troisième Guerre mondiale, la paix règne, précaire. Le lieutenant Megaw est chargé de la surveillance de la Zone et de l’élimination des intrus…

Voici aussi une petite traduction d’une interview du réalisateur australien John Tatoulis, pour donner un peu le ton du film :

« Dans ZONE 39, j’ai exploré un certain nombre de thèmes. L’un d’eux était la façon dont une personne traite le chagrin, comme la perte d’un être aimé. Je crois que quelqu’un ne meurt vraiment que lorsqu’on arrête de penser à lui. Je pense qu’une fois que nous avons oublié cette personne, une fois que cette personne cesse de vivre dans nos souvenirs, alors cette personne est vraiment morte. Souvent, cela prend beaucoup de temps pour que cette personne meure vraiment dans le cœur des gens. Je voulais explorer ce thème dans un environnement vers lequel je pense que nous nous dirigeons, celui d’exister dans une société qui est particulièrement hostile à l’individu et qui le contrôle et l’isole totalement. »

18030507152415263615595926 dans Trapard

D’un côté, le film montre une forme de déshumanisation à travers une société qui laisse imaginer un monde libre au-delà d’une certaine zone 39. Mais une fois celle-ci transgressée, le héros n’y trouve finalement que solitude, isolement et démons intérieurs. Au final, cela donne un film très sombre, que seuls le manque de budgets et les défauts du film, arrivent à relativiser.

Vous pouvez le trouver sur YouTube, en version complète, mais uniquement en V.O.

- Trapard -

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

4 commentaires pour « ZONE 39 (1996) »

  1.  
    Lio
    5 mars, 2018 | 18:54
     

    Bel écart entre la 1ère affiche qui lorgne vers l’image de fin de THX1134 et la 2nde qui rappelle les jaquettes foutraques de DVD d’action produites à la chaîne dans les 90′s ! Du coup, « Zone 39″ ressemblerait presque à la rencontre improbable de Tarkovski avec Michael Dudikoff. Ca attise ma curiosité :)

  2.  
    5 mars, 2018 | 21:28
     

    Trapard a le don d’attiser notre curiosité en nous faisant découvrir des ovnis cinématographiques. ;-)

  3.  
    trapard
    6 mars, 2018 | 2:21
     

    Hahaha Bonjour Lio (comme la chanteuse ?)
    Disons qu’entre Tarkovski et Michael Dudikoff il existe une telle intervalle que l’on peut y trouver ZONE 39 comme sûrement des milliers d’autres films. :D :D
    Bon, c’est pas THX1138 non plus, c’est un cran en-dessous. C’est beaucoup moins appliqué et moins sophistiqué, mais ça reste de la bonne SF des 90′s.

  4.  
    nel
    6 mars, 2018 | 5:51
     

    Je viens de me rendre compte que, dans mon message, j’ai testé le mix entre « THX-1138″ et « 1984″… En tout cas, j’irai jeter à oeil dans la Zone ! Merci Trapard :)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez