Archives

Archive pour avril 2018

SOLO : NOUVEAU TRAILER, NOUVELLE AFFICHE

SOLO : NOUVEAU TRAILER, NOUVELLE AFFICHE dans Star Wars 18040909221915263615658589

Image de prévisualisation YouTube



LE « LOST IN SPACE » D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

LE

C’est le 13 avril prochain que Netflix lancera le très attendu reboot de la célèbre série télévisée des sixties : LOST IN SPACE (PERDUS DANS L’ESPACE). Les Échos d’Altaïr vous proposent un retour sur les origines de la série, ses projets avortés, son long métrage et bien sûr une présentation de sa nouvelle version…

18030709260515263615599554 dans Science-fiction

DES ROBINSON DANS L’ESPACE

Aux origines, il y avait une gentille petite série télévisée de science-fiction très kitsch des années 1960, aux histoires d’une naïveté touchante et aux costumes et décors très colorés : LOST IN SPACE, ou PERDUS DANS L’ESPACE en français.

Résultat de recherche d'images pour "lost in space 1965 gif"

Le feuilleton, créé par Irwin Allen, alors grand spécialiste de programmes TV familiaux (VOYAGE AU FOND DES MERS, AU CŒUR DU TEMPS, AU PAYS DES GÉANTS…) et plus tard réalisateur de LA TOUR INFERNALE, L’INÉVITABLE CATASTROPHE, LE DERNIER SECRET DU POSÉIDON… s’inspire d’une BD intitulée The Space Family Robinson (publiée en 1962 par Gold Key Comics) et du roman Le Robinson Suisse (de Johann David Wyss, publié en 1812). CBS et la 20th Century Fox vont négocier un accord avec Gold Key Comics afin d’utiliser le nom Robinson et de proposer des histoires sans aucun rapport avec celles publiées par la BD.

18040802472315263615656512 dans Série TV

Mais que raconte la série ?… PERDUS DANS L’ESPACE narre les aventures de la famille Robinson qui a été choisie, en 1997, pour se rendre dans le système Alpha du Centaure afin d’y fonder une colonie. Saboté par le Dr Smith (Jonathan Harris), le vaisseau qui les accueille, le Jupiter 2, est dévié de sa trajectoire et son équipage se retrouve définitivement perdu dans l’espace… Échoués sur une planète 18040802495615263615656513extraterrestre visiblement déserte, nos héros vivent des aventures étranges où des aliens issus de tout l’Univers viennent leur rendre visite plus ou moins volontairement…

LOST IN SPACE compte 83 épisodes (28 en noir et blanc) de 49 minutes répartis sur 3 saisons programmées de 1965 à 1968. La série fut diffusée en France en 1991 (!) sur la très regrettée La Cinq.

Guy Williams, célèbre pour son rôle de Zorro dans la série éponyme, incarne le bon père de famille John Robinson aux côtés de June Lockhart dans le rôle de Maureen Robinson, la mère. Dans les enfants on trouve Will Robinson (joué par Bill Mummy, célèbre bien des années plus tard pour son rôle de Lennier dans l’excellente série BABYLON 5) aux côtés de Judy Robinson (Marta Kristen) et Penny Robinson (Angela Cartwright, sœur de Veronica Cartwright qui jouera dans ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER en 1979). Enfin, un robot conçu par Robert Kinoshita (le papa de Robby le Robot) et réalisé par Bob May accompagne la famille Robinson tout au long des épisodes. Il deviendra presque aussi célèbre que Robby, le robot du chef-d’œuvre PLANÈTE INTERDITE (1956), film que vous connaissez bien sur ce blog !

Résultat de recherche d'images pour "lost in space 1965 gif"

PERDUS DANS L’ESPACE s’adresse volontairement à un public très jeune et sa diffusion a lieu dans les programmes familiaux. Lisses, propres et sans défauts, les personnages sont des stéréotypes vivant du modèle familial américain tel qu’on le conçoit dans les années 50 et 60. Seul le professeur Smith se révèle être le plus sournois d’entre tous, même si ses pièges et autres exactions s’avèrent plus risibles qu’autre chose. La série possède d’ailleurs un ton humoristique très marqué, volontaire et parfois même involontaire, avec l’apparition de créatures extraterrestres à l’allure grotesque. Elle apparaît 18040802531015263615656515aujourd’hui aux yeux des fans de SF comme un produit de piètre qualité, voire très médiocre. Mais LOST IN SPACE n’a jamais eu l’intention d’atteindre le niveau d’un STAR TREK, autre série SF diffusée alors à la même époque. N’oublions pas qu’il s’agit d’un divertissement pour enfant, n’allez surtout pas chercher plus loin.

C’est John Williams lui-même (oui, le compositeur des B.O.F. de STAR WARS, LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE, E.T., JURASSIC PARK…), appelé alors Johnny Williams, qui compose le délirant générique de la série !

Alors que PERDUS DANS L’ESPACE connaît encore un certain succès en 1968, la série est brutalement annulée au bout de ses 83 épisodes. Et c’est tout simplement par le journal Variety que les membres de la distribution apprennent la mauvaise nouvelle… Mais LOST IN SPACE a désormais atteint un niveau suffisamment populaire pour lui permettre de revenir, cinq ans plus tard, en 1973, sous la forme d’un dessin animé…

Découvrez un épisode complet de PERDUS DANS L’ESPACE en V.F. : ICI.

LOST IN SPACE : LE DESSIN ANIMÉ

ABC s’associe au studio Hanna-Barbera en 1973 pour produire le pilote de l’adaptation en dessin animé de LOST IN SPACE. D’une durée de 44 minutes, ce premier épisode est réalisé par Charles A. Nichols et reprend les célèbres personnages de la série TV. Mais le projet est aussitôt abandonné… Voici l’épisode en question (en V.O.) :

Image de prévisualisation YouTube

LOST IN SPACE : LE BLOCKBUSTER

En 1998, soit 30 ans après la fin de la série, c’est le grand retour de LOST IN SPACE… au cinéma et non à la télévision ! Réalisé par Stephen Hopkins (FREDDY 5 : L’ENFANT DU CAUCHEMAR, PREDATOR 2…), PERDUS DANS L’ESPACE est un blockbuster doté d’un budget de 80 millions de dollars (joli pour l’époque), produit par New Line Cinema, et qui doit 18040803024915263615656517lancer une nouvelle franchise cinématographique ! L’histoire est la suivante : 

« En 2058, l’Humanité est proche de sa fin, par manque de ressources. La famille Robinson est donc envoyée dans l’espace, dans le vaisseau Jupiter 2, pour procéder à la construction d’un anneau orbital à proximité de la planète Alpha Prime afin de lancer la colonisation de celle-ci. Mais le Dr Smith, membre d’un groupe insurrectionnel appelé « la Sédition » qui veut faire échouer le projet, a réussi à pénétrer dans le vaisseau avant son départ et à saboter le robot responsable de la sécurité de la famille. Ce sabotage conduit le vaisseau à s’écarter de sa trajectoire et celui-ci se perd dans un espace et un temps inconnus, le saut non contrôlé en hyperespace ayant propulsé Jupiter 2 dans le futur. L’intelligence et l’ingéniosité du plus jeune de la famille lui permettront de construire une machine à voyager dans le temps qui rétablira en partie la situation initialement souhaitée. »

18040803003315263615656516

Bien que très souvent critiqué (il faut avouer que son histoire s’avère un peu tordue…), PERDUS DANS L’ESPACE n’en demeure pas moins un bon divertissement cinématographique aux images souvent très belles et aux effets spéciaux très réussis. Notons aussi un formidable travail concernant le design, qu’il s’agisse des costumes comme des décors high tech.

18040803075815263615656519Malgré sa mauvaise réputation, le film a cependant reçu des nominations aux prix des meilleurs costumes (Vin Burnham, Robert Bell et Gilly Hebden), meilleurs maquillages (Peter Robb-King), meilleur jeune espoir masculin (Jack Johnson), meilleur film de science-fiction, meilleurs effets spéciaux (Angus Bickerton) et meilleur second rôle masculin (Gary Oldman) lors de l’Académie des Films de Science-Fiction, Fantastique et Horreur, en 1999.

Il a cependant également été nominé au prix du plus mauvais remake lors des Razzie Awards, en 1999…

Dans les rôles principaux, nous trouvons un joli casting composé de : William Hurt (John Robinson), Mimi Rogers (Maureen Robinson), Matt LeBlanc (Don West), l’excellent Gary Oldman (Dr Zachary Smith), Jack Johnson (Will Robinson) et Heather Graham (Judy Robinson). À noter que certains acteurs de la série d’origine (Angela Cartwright, Marta Kristen, Mark Goddard et June Lockhart.) font une courte apparition.

PERDUS DANS L’ESPACE obtient 136 millions de dollars au box office international, résultats insuffisants pour couvrir les frais de publicité et de marketing développés autour du film. La franchise cinématographique qui devait naître est donc annulée. Retour à la télévision…

La bande-annonce du film en V.F. :

Image de prévisualisation YouTube

LOST IN SPACE : LE PREMIER RETOUR TV

Fin 2003 : WB Television Network s’empare de LOST IN SPACE et prépare une nouvelle série télévisée. Le pilote est réalisé par John Woo (MISSION IMPOSSIBLE 2, PAYCHECK…). L’histoire est quelque peu revue et corrigée : plus de Dr Smith et on trouve un nouvel enfant Robinson appelé David, alors que Penny Robinson n’est plus qu’un bébé.

Intitulé The Robinsons : Lost in Space, le pilote est produit par Synthesis Entertainment, Irwin Allen Productions, Télévision Twentieth Century Fox et Regency Television. L’histoire est la suivante :

18040803133015263615656520

« John Robinson est un héros de guerre sortant d’une invasion extraterrestre et a décidé d’emmener sa famille dans une autre colonie ailleurs dans l’espace. Cependant le vaisseau est attaqué par les extraterrestres, David est perdu au milieu de tout cela, et les Robinson, avec Don, sont forcés de s’échapper dans le petit « Space Pod » du Jupiter 2 du vaisseau-mère. « 

Mais le projet tombe aux oubliettes pour on ne sait quelles raisons obscures alors que le pilote a été réalisé. On peut le voir dans cette vidéo (en V.O.) qui vous présente sa première partie :

Image de prévisualisation YouTube

LOST IN SPACE : NETFLIX CONTRE-ATTAQUE

Et ce sera finalement Netflix qui reprendra le flambeau avec le grand retour de LOST IN SPACE sous forme de série. Annoncé pour le 13 avril 2018, l’événement à de quoi mettre l’eau à la bouche des fans de SF, et plus particulièrement des fans de space opera ! Le projet était en développement depuis 2014. 

18040803174715263615656522Produit par Legendary Television, Synthesis Entertainment et Applebox, ce LOST IN SPACE 2018 a été conçu par Matt Sazama et Burk Sharpless (DRACULA UNTOLD, GODS OF EGYPT…) et se composera de 10 épisodes. L’ensemble s’annonce soigné et très ambitieux. L’histoire :

« En l’an 2046, la famille Robinson et le vaisseau spatial Jupiter 2 sont victimes d’un incident perturbant l’espace-temps. Ils s’écrasent sur une planète inconnue. À des années-lumière de leur destination prévue, les Robinson, et d’autres colons eux-mêmes échoués sur place, luttent contre un environnement étranger et leurs propres démons personnels alors qu’ils tentent de quitter la planète. »

18040803210915263615656523Le professeur Smith est désormais remplacé par une femme (incarnée par Parker Posey), effet de mode lassant et très artificiel uniquement destiné à satisfaire les féministes rageuses. Dans les autres rôles, nous trouvons Toby Stephens (John Robinson), Molly Parker (Maureen Robinson), Ignacio Serrichio (Don West), Taylor Russell (Judy Robinson), Mina Sundwall (Penny Robinson) et Maxwell Jenkins (Will Robinson). Demeure l’énigme autour du robot, qui semble un être artificiel plus ou moins biomécanique découvert sur la planète, d’après les extraits… À vérifier.

Il ne nous reste plus maintenant qu’à découvrir le résultat final, en espérant qu’il soit à la hauteur de nos espérances !

En attendant, regardez cette vidéo complète qui vous présente le récapitulatif des bandes annonces de la nouvelle série et aussi son très beau générique :

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES

MAGAZINES : PARUTIONS RÉCENTES ET PROCHAINES dans Magazine 18040609593915263615653634

18040609593715263615653633 dans Magazine

18040609593415263615653632

18040609594115263615653635



LAISSE-MOI ENTRER

LAISSE-MOI ENTRER dans Fantastique 14072703494415263612413227

18040408253215263615649982 dans Littérature

Je voudrais aujourd’hui vous présenter Laisse-moi entrer de Lindqvist. C’est un auteur que j’affectionne particulièrement et je ne ressors pas indemne de ses lectures terriblement touchantes.

Ce livre m’a simplement bouleversée. D’un simple thriller avec pour thème le vampirisme (ici pas de stéréotype, ce n’est pas beau, ce n’est pas romantique), je me suis retrouvée dans un Stockholm en plein hiver.

18040408264615263615649988 dans Marie-LaureC’est noir, c’est quelque peu glauque et sanglant : j’ai eu froid, j’ai tremblé et j’ai même pleuré devant ces personnages aux vies tristes et pleines de solitude, à telle point qu’on apprend à les aimer, à s’attacher et à ne plus vouloir les quitter, à savoir comment tout cela finira et espérer des happy end pour chacun (ou presque… non ce n est pas un conte de fées !). Du fait, la fin me laisse sur ma faim, je ne voulais pas qu’il se termine (mais un livre qui me touche me fait toujours ça).

Si vous avez aimé le film MORSE, adaptation suédoise du livre, n’hésitez pas et plongez dans l’univers d’Eli et Oskar, vous en apprendrez plus et aurez même quelques surprises importantes, mais chuuuut !… Je ne dirai rien de plus, pas de spoil, à vous de découvrir.

PS : Il y a aussi une adaptation américaine, LET ME IN, mais je ne l’ai pas tentée du tout celle ci, trop peur de la déception.

- Marie-Laure -

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



EXPLORATHÈME – Philip K. Dick : Visionnaire du Temps

Explorathème, c’est aussi la présentation d’auteurs, de cinéastes ou d’artistes à travers des vidéos, avec des points de vue de fans ou d’experts. Aujourd’hui :

PHILIP K. DICK : VISIONNAIRE DU TEMPS

Image de prévisualisation YouTube

Autres sujets présentés dans Explorathème :

Le Space Opera / L’Heroic Fantasy / Le Cyberpunk / Le Steampunk / Portrait de H.P. Lovecraft / Lovecraft, explorer l’indicible / Jules Verne, l’invitation au voyage / L’Histoire Sans Fin, le livre / Nicolas Stanzick : Les Monstres d’Universal



WHOVIAN’S WHO ! – Le Maître Cerveau

WHOVIAN'S WHO ! - Le Maître Cerveau dans Carine 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

18040205373215263615645400 dans Whovian's Who

LE MAÎTRE CERVEAU

Le Master Brain (« Maitre Cerveau ») est l’ordinateur tout puissant qui dirige le Pays de la Fiction dans « The Mind Robber ». Il est toutefois dépourvu d’imagination et doit asservir un humain afin de pouvoir utiliser ses victimes, complètement privées de leur libre arbitre et obéissant aux histoires qu’invente le Maitre du Pays de la Fiction, sa victime principale. 

Dans « The Mind Robber », le Master Brain asservit un écrivain de 1926. Celui ci affirme être l’auteur des aventures du « Capitaine Jack Harkaway » publiées dans le magazine « The Ensign ». Non seulement l’imagination de cet homme est au service du Master Brain, mais ses perceptions de la réalité sont altérées. 

Lorsque le Deuxième Docteur est entraîné dans le Pays de la Fiction suite à l’activation d’une unité d’urgence dans le TARDIS, le Maitre asservi par le Master Brain voit une opportunité de retrouver sa liberté. Mais le Master Brain a d’autres projets, il veut conquérir la Terre et dominer ses habitants, les privant de leur libre arbitre en les transformant en personnages de fiction. 

18040205401215263615645401

Le Docteur réussit à libérer le Maître en le déconnectant. Jamie et Zoe détruisent le Master Brain en le surchargeant. 

Dans l’audio « Legend of the Cybermen », Zoe reconstruit un Master Brain et s’y connecte afin de combattre les Cybermen. Ces derniers cherchent à détruire l’imagination des humains afin de les rendre dociles et de les conquérir. Zoe les transforme en personnages de fiction et ils cessent d’exister. 

Dans le roman « Condundrum », le Moine connecte Jason au Master Brain avec un câble épais. Son apparence est celle d’un globe luminescent tournant au dessus du Maître du Pays de la Fiction.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones / Les Caméléons / Les Cybermats / Mondas / Jack Watling / Abigail Pettigrew / Les Dulciens / Le Maître de la Fiction / Tobias Vaughn / Les Krotons / Anne Travers

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com 



LA PAGE STAR TREK (n°7)

LA PAGE STAR TREK (n°7) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

Cette septième Page STAR TREK laisse la parole à un trekkie : Jean-Yves. Ce dernier vous raconte la belle histoire de l’Enterprise à travers le temps et l’espace…

Résultat de recherche d'images pour "star trek enterprise gif"

(((((( THE ENTERPRISE : A STAR TREK STORY ))))))

Petit clin d’œil à la saga STAR WARS, que j’affectionne aussi beaucoup, ne participant pas à la guerre intergalactique des Warsiens contre les Trekkiens. J’assume pleinement, puisque les deux n’ont jamais joué dans la même catégorie. STAR WARS est de la Fantasy pure et ne peut, par sa situation temporelle, être assimilée à de la Science-Fiction, puisqu’elle n’est pas projective, et STAR TREK flirte avec l’Anticipation, se présentant comme un futur acceptable et possible. Bref, ce n’est pas le sujet. Mais c’est ma publication, donc je fais ce que je veux. J’avais envie de vous parler de l’USS Enterprise. C’est curieux, tout le monde je pense connaît ce nom. Tout d’abord, il faut lui rendre ses racines. Attachons-nous à la partie non-fictionnelle tout d’abord.

18040102191715263615643859 dans Publifan

Enterprise est un nom historiquement fort pour les Américains. Lors de la Guerre d’Indépendance, ce fut un navire de guerre lancé en 1775 et qui finit brûlé pour empêcher sa capture en 1777. C’est à lui sûrement qu’ont pensé les scénaristes de STAR TREK : GENERATIONS en utilisant le Lady Washington, un brick qui reprend la structure générale des loops du milieu du 18e siècle et, plus personnellement cela raisonne pour le trekkie qui est en moi, comme un écho temporel à la destruction de l’USS Enterprise NCC 1701 dans STAR TREK III. Curieusement, dans le même temps, en 1776, une goélette portant le même nom et officiant comme navire corsaire fit son apparition.

18040102162515263615643858 dans Star TrekEn 1799, une nouvelle goélette, nommée Enterprise fera partie de la flotte engagée dans le tout premier conflit des États-Unis suivant leur indépendance, contre les États du Maghreb, qu’on nommera guerre Barbaresque ou Guerre de Tripoli (Libye).

On sait peu de chose sur le trois-mâts Enterprise lancé en 1874, si ce n’est qu’il sera revendu en 1909 et qu’il sera suivi d’un patrouilleur, mis en service durant la Première Guerre mondiale, de 1917 à 1919.

Mais le bâtiment qui forgera l’assise historique du nom Enterprise est sans conteste l’USS Enterprise CV-6, porte-avions héroïque de la campagne 18040102213915263615643860du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale. Ce navire essuya les pires attaques et en ressortit parfois à la limite de la destruction, Il fut le premier à être surnommé Big E. Ce fut le navire le plus décoré de la Navy et reste considéré comme l’un des plus importants de l’Histoire des États-Unis, avec la frégate… USS Constitution (ça ne s’invente pas !) du 18e siècle, qui, 220 ans après son lancement, navigue toujours.

Enfin, en 1961, sera lancé le premier porte-avions à propulsion nucléaire, l’USS Enterprise CVN-65, qui fera son apparition dans STAR TREK IV et sera retiré du service actif en 2012. Voilà qui clôt l’histoire navale de l’Enterprise et nous amène à ce qui constituera le premier paradoxe temporel trekkien.

En effet, l’USS Enterprise fera sa première apparition télévisuelle en 1966 et pourtant, il sera à l’origine du nom d’un autre vaisseau spatial qui, paradoxalement, lui sera antérieur sur une ligne temporelle définie par la série elle-même, alors que celle-ci aura déjà disparu des studios de production depuis 6 ans. OV-101, c’est son petit nom officiel, fut la première navette spatiale américaine, Devant être initialement baptisée Constitution (décidément) elle fut renommée sous la pression des fans de la série qui inondèrent la Nasa de plus de 200.000 lettres en ce sens.

18040102260215263615643861

Je parle de premier paradoxe car ce ne sera pas le seul dans l’Histoire de l’Enterprise, vous allez le découvrir ou le redécouvrir en entrant maintenant dans la partie fictionnelle de cette histoire.

Penchons nous un peu sur la trame temporelle de la série et de ses dérivés. Si l’on s’en tient à ce que nous venons de parcourir, il n’y a pas de vaisseau Enterprise lancé entre 1975 et 2245, date à laquelle sera lancé le vaisseau fédéré immatriculé NCC-1701. STAR TREK se mettra elle-même des barrières, en instituant qu’il fut le premier vaisseau fédéré à porter le nom et plus tard, les scénaristes devront jongler avec ces jalons, ce que certains nomment le Canon. L’histoire de l’Enterprise se construira à travers quatre supports : la série, la série animée, qui établira Robert April comme le premier Capitaine de l’Enterprise, les films dérivés de la série originelle et enfin les séries dérivées. Je ne vais pas vous faire un cours sur la série elle-même, attachons nous à l’Enterprise. Tout au long des trois saisons de la série, nous apprendrons à connaître son fonctionnement ses règles mais le vaisseau lui-même ne subira pas de transformation visible. Il faudra attendre 1979 et la sortie de STAR TREK : 18040102303715263615643862THE MOTION PICTURE pour le voir évoluer et prendre la forme qu’affectionnent généralement le plus les fans. Mais, au-delà de cette mise à jour, le film apportera une nouvelle pierre a l’édifice : sur une des parois de la salle de détente du vaisseau, le Commandant Decker montre la lignée des vaisseaux Enterprise à Ilia. Et là, surprise, entre la navette américaine et le vaisseau fédéré, un nouveau vaisseau prend place. Il sera défini plus tard comme le XCV-330. Et encore une fois, STAR TREK sera visionnaire car la forme en anneau sera utilisée par la Nasa elle-même sur des recherches de propulsion en… 2015 ! C’est ce que je considère comme le second paradoxe de cette histoire, puisqu’elle construit son passé en avançant dans son futur.

Et ce n’est pas fini ! Star Trek n’aura de cesse d’être pourtant une fuite en avant. Gene Roddenberry voulait un monde qui ne soit pas uniquement centré sur des personnages aux incarnations jetables, mais plutôt une exploration sur la longueur de la Condition Humaine. Ainsi, de son vivant, et sur toute l’ère Harve Benett ou celle de Rick Berman, jamais l’équipage originel ou son vaisseau ne seront « recastés » STAR TREK restera exploratoire et non redondante. Dont acte. Ainsi donc, durant 25 ans, et même alors que la Nouvelle Génération aura éclos en 1987, l’Enterprise NCC 1701 (puis son pendant NCC 1701-A) et son équipage feront leur route ensemble de THE MOTION PICTURE à THE UNDISCOVERED COUNTRY.

18040102341115263615643863

Dans la lucarne encore cathodique, faisant un bond de 80 ans dans le futur, et laissons ainsi une marge assez grande pour ne pas impliquer les acteurs de la série originelle tout en s’offrant l’opportunité de le faire en usant des subterfuges trekkiens au besoin. Nous découvrons l’Enterprise NCC 1701-D, lancé en 2363. Voilà qui laisse d’entrée supposer qu’il y a eu un B et un C. Nous y reviendrons.

18040102372515263615643864Comme toujours, STAR TREK construit en avançant son fabulaire à reculons. C’est ainsi que nous découvrirons dans Yesterday’s Enterprise (Saison 3, épisode 15) le prédécesseur du vaisseau de classe Galaxy, l’Enterprise NCC 1701-C, de classe Ambassador du Capitaine Rachel Garett.

Et c’est à nouveau à rebours, alors que la série aura cédé la place à sa première adaptation cinématographique, que nous découvrirons le chaînon manquant entre l’Enterprise de Kirk et celui du Capitaine Garett, l’Enterprise NCC1701-B, de classe Excelsior, sous le commandement du Capitaine John Harriman, un type de vaisseau introduit dans STAR TREK III.

La série s’effaçant dès lors au profit du grand écran, l’Enterprise D dut céder la place, tout comme l’exploration dut la laisser à l’action. Avec FIRST CONTACT, la franchise et TNG prennent un nouveau virage et l’Enterprise un nouveau visage, sous les traits de l’Enterprise NCC1701-E de classe Sovereign qui sera à l’affiche des trois derniers films de la Nouvelle Génération : FIRST CONTACT, INSURRECTION et NEMESIS.

Résultat de recherche d'images pour "star trek enterprise gif"

À cet instant de la trame, trois choix s’offrent à nous. Soit nous considérons que l’incident de Hobus décrit dans la mini-série IDW COUNTDOWN a eu lieu, et donc nous suivons la trame temporelle baptisée Kelvin Timeline, soit nous considérons qu’il n’a pas eu lieu et nous rebroussons chemin grâce à la série ENTERPRISE pour ajouter, aux deux extrémités de l’Histoire de la Fédération connue, deux nouvelles pierres à l’édifice. Soit on accepte les deux et on continue d’apprécier le voyage sans se poser de question.

18040102442115263615643865Considérons d’abord la trame ENTERPRISE. Lancée en 2001, la série a relevé le défi de nous faire accepter, 35 ans plus tard, que l’USS Enterprise de la série originelle était bien supérieur au vaisseau de Archer, lancé en 2251 soit presque un siècle avant le vaisseau iconique de Kirk, pourtant imaginé quarante ans plus tôt. Et les scénaristes de retomber sur leur pattes, avec cette assertion que l’Enterprise de Kirk était le premier vaisseau de la Fédération à porter le nom, en situant l’action juste avant la fondation de la dite Fédération. Ainsi, l’honneur est sauf. Voici donc le NX-01 premier vaisseau à atteindre la distorsion 5, première pierre à l’édifice USS Enterprise de la série.

18040102470815263615643866Car, comme STAR TREK seul sait s’y amuser et s’y aventurer, Archer, pourtant situé bien avant Kirk sur la ligne temporelle, pourra contempler un vaisseau bien postérieur à celui de Picard, l’Enterprise NCC 1701-J. Ce vaisseau est intéressant. Lancé au 26e siècle, il s’agit d’un vaisseau temporel. On peut donc légitimement se demander s ‘il ne sera pas le dernier de la lignée puisqu’une fois que les barrières de l’espace et du temps sont brisées, à quoi peut bien servir un vaisseau ? Avec l’Enterprise J, la fuite en avant s’arrête donc.. pour le moment. ENTERPRISE sera déprogrammée en 2005 et, quatre ans plus tard, lorsque les studios voudront relancer la franchise, ils n’auront pas, comme ce fut le cas auparavant, de série sur laquelle s’appuyer.

Ayant besoin d’un produit d’appel, Paramount choisira de rebooter la série originelle sur grand écran, en prenant soin de laisser la trame d’origine poursuivre sa route en situant la nouvelle dans un univers parallèle du multivers. Vous n’avez pas tout suivi ? Je vous rassure, eux non plus.

Les événements antérieurs à la naissance de James.T Kirk ayant été modifiés, les enjeux de la Fédération étant plus défensifs qu’exploratoires, la flotte et ses éléments s’en sont aussi trouvés modifiés, dans cet univers. Nous croiserons deux vaisseaux Enterprise : le NCC 1701 et le NCC1701-A qui lui succédera après la destruction de l’Enterprise dans l’attaque menée contre lui dans STAR TREK : BEYOND.

Résultat de recherche d'images pour "star trek enterprise gif"

Mais STAR TREK est toujours plein de surprises, et alors que la franchise revient sur le petit écran par le biais de DISCOVERY, mettant en scène la demi-sœur adoptive de Spock sur un vaisseau à propulsion sporique, procédé que la Fédération finira par abandonner car il implique un coût humain, la première saison s’achève sur l’apparition du vaisseau du Capitaine Christopher Pike, augurant de la fin de la guerre avec les Klingons et de la reprise de la mission exploratoire pacifique de Starfleet. Bien sur, les designers ont voulu réactualiser le vaisseau mais le résultat est plutôt agréable, même pour un vieux puriste, filant son rêve de meilleur.

Et laissant gonfler la voile
de cette Caravelle gris argenté
voguant vers cette obscure clarté
qui tombe des étoiles.

- Jean-Yves -

Résultat de recherche d'images pour "star trek discovery gif"

(((((((((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! ))))))))))))))))

À bientôt pour la prochaine Page STAR TREK. En attendant, longue vie et prospérité, bien sûr !

Résultat de recherche d'images pour "star trek enterprise animated series gif"

Les autres Pages STAR TREK sur Les Échos d’Altaïr :

n°1n°2n°3n°4n°5, n°6

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



12