DRIVE-IN : CINQ SURVIVANTS (1951)

Posté le 13 octobre 2018

DRIVE-IN : CINQ SURVIVANTS (1951) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18101307051715263615940031 dans Drive-in

CINQ SURVIVANTS (Five)
Année : 1951

Réalisateur : Arch Oboler
Scénario : Arch Oboler
Production : Columbia Pictures
Musique : Henry Russell
Pays : États-Unis
Durée : 93 min
Interprètes : William Philipps, Susan Douglas Rubes, James Anderson, Charles Lampkin, Earl Lee…

18101307091115263615940032 dans Fifties SF

CINQ SURVIVANTS est sûrement l’un des tout premiers films post-apocalyptiques, si ce n’est le premier. Je crois que ce film d’Arch Oboler pouvait encore être classé en 1951 dans la rubrique des « Films Noirs » de séries B, les thèmes inhérents aux débuts de la Guerre Froide commençant à peine à dénaturer le genre vers la science-fiction. On y retrouve en tout cas beaucoup de thèmes chers au Film Noir : les violences intérieures, la drogue, la jeunesse, le viol…

L’intrigue : Après une catastrophe nucléaire, cinq survivants, 4 blancs et un noir, trouvent refuge dans une maison abandonnée : une femme enceinte, un guide de l’Empire State Building, un caissier de la banque de Santa Barbara, un employé de la même banque et un explorateur. Des tensions se forment dans le groupe, certains prônent un retour à la terre et à l’agriculture quand d’autres souhaitent vivre du pillage des restes de l’humanité…

18101307091215263615940033 dans Science-fiction

En plus d’être un socle pour beaucoup de futurs films post-apocalyptiques, CINQ SURVIVANTS semblent aussi avoir influencé pas mal de classiques. Le début du film d’Oboler avec le personnage féminin terrorisé qui, une fois arrivé dans le chalet, alterne entre mutisme et hystérie, ressemble beaucoup aux péripéties de Barbara (« Ils viennent te chercher, Barbara ! ») au début de NIGHT OF THE LIVING DEAD (1968) de Romero. Et même le début de  TARGET EARTH (1954), où l’on voit une jeune femme errer seule dans une ville dévastée jusqu’au moment où elle croise un homme agité qu’elle prend instantanément pour un violeur. Puis concernant ce fameux groupe de survivants constitué d’une seule femme et d’un seul afro-américain, cela ramène évidemment à THE LAST WOAN ON EARTH (1960) de Roger Corman, et à la thématique de LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959) avec Harry Belafonte, bien qu’il ne soit jamais question de racisme mais plutôt de solidarité face aux différences. Une question alors essentielle pour Hollywood face aux nouvelles propagandes soviétiques.

18101307091315263615940034 dans Trapard

Mais le vrai thème du film ce sont finalement les vieilles valeurs américaines d’après la Crise monétaire : faut-il patiemment repartir à zéro et tout reconstruire ? Ou peut-on céder aux nouvelles facilités des grandes mégapoles en pillant son prochain, même mort ? Les films post-apocalyptiques des années 1970 aux années 2010 ont réglé depuis longtemps ces questions d’éthique. Et entre-temps, Rick Grimes a même appris au père Gabriel Stokes à tuer son prochain zombie dans THE WALKING DEAD.

Mais en 1951, les films américains avaient une portée internationale dans l’après-guerre. Et nos survivants plantent finalement le même drapeau de futurs labeurs aspergés d’huile de coude sur la terre dévastée de CINQ SURVIVANTS que sur la planète Zyra du CHOC DES MONDES (1951, When Worlds Collide) de Rudolph Maté.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

2 commentaires pour « DRIVE-IN : CINQ SURVIVANTS (1951) »

  1.  
    trapard
    19 octobre, 2018 | 17:45
     

    Salut Morbius,
    Si le cœur t’en dit, je peux te faire un autre drive-in pour demain.

  2.  
    19 octobre, 2018 | 17:49
     

    Pourquoi tu me demandes ça ici au lieu de me l’envoyer par mail ? :) Je suis toujours preneur, tu le sais déjà. Merci à toi, ô courageux Trapard !

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez