SUPERZAM EL INVENCIBLE (1971)

Posté le 9 novembre 2018

SUPERZAM EL INVENCIBLE (1971)

SUPERZAM EL INVENCIBLE (1971) dans Cinéma bis 18110907291215263615987660L’intrigue : Trois extraterrestres atterrissent sur Terre et se lient d’amitié avec un petit berger. À l’aide de pistolets laser, ils font disparaître les humains qu’ils croisent sur leur chemin. Mais, toujours à l’affut, Superzam veille au grain…

À mi-chemin entre Superman et un catcheur mexicain masqué, Superzam est le type-même du super-héros costumé old-school, délivrant de jeunes et jolies femmes ligotées et attachées sur les rails des trains. Il a une super-ouïe et vole littéralement au secours de la veuve et de l’orphelin (de préférence orpheline), pour les sauver… mais seulement après avoir rossé leurs agresseurs. Son torse arrête les balles des revolvers et il tord les armes à feu comme des tiges de caramel mou. Le film de Federico Curiel ne s’embarrasse pas vraiment de logique, ici les héros masqués sont forts, musclés, machos et ont des voix de velours lorsqu’ils poussent la chansonnette.

Entre deux matchs de lucha libre, Superzam survole Mexico à la recherche des gangs de maffiosi armés jusqu’aux manches et avec les visages et les bouches figés sous des bas de nylon trop serrés.

Mentions spéciales pour le costume doré de Superzam, dont la cape se noue au niveau du cou et se termine en cravate, et pour la déco futuriste super ringarde de l’assistant de Superzam qui surveille la ville à l’aide de caméras de surveillance.

18110907291315263615987661 dans Science-fiction

Quand à nos trois extraterrestres, ce sont trois nains en costumes d’astronautes avec des ampoules clignotantes sur le haut des casques. Après quelques quiproquos, ils communiquent avec Superzam à l’aide de la télépathie pour lui demander de l’aide après leur crash accidentel et leur manque d’oxygénation. L’histoire de THE MAN FROM PLANET X (1951) n’est pas loin…

Superzam ou Ssuperzam n’est autre que le catcheur masqué Superzan qui a officié dans une poignée de films fantastiques après celui-ci (EL CASTILLO DE LAS MOMIAS DE GUANAJUATO, SUPERZAM Y EL NINO DEL ESPACIO, LOS VAMPIROS DE COYOACAN, LA MANSION DE LAS 7 MOMIAS…).

- Trapard -

LA BANDE-ANNONCE DU FILM :

Image de prévisualisation YouTube

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez