MONSTRES SACRÉS : OCTAMAN

Posté le 15 novembre 2018

MONSTRES SACRÉS : OCTAMAN dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

18111507261615263615996210 dans Fantastique

OCTAMAN

Si OCTAMAN (1971) n’était un film d’horreur grindhouse pur jus, on aurait pu penser à un bon vieux kaiju-eiga japonais. Mais nous n’en sommes pas si éloigné au fond, puisqu’OCTAMAN est un film écologique aux valeurs hippies assumées, avec en plus une thématique qui anticipe de 8 ans celle de PROPHECY, LE MONSTRE et de son grizzli-mutant : la pollution engendrant des hybridations animales. Les personnages du film abordent le problème de la pollution, mais ils dissertent aussi sur de potentielles mutations post-Hiroshima chez les pieuvres, ce qui rapproche par la même occasion OCTAMAN de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (1954).

L’intrigue : Au Mexique, une expédition scientifique découvre des bébés pieuvres étranges. Lorsqu’ils les capturent, les « parents » débarquent pour terroriser l’expédition…

18111507284115263615996211 dans Monstres sacrés

Comme dans le cinéma de monstres japonais ou dans PROPHECY, cette créature mi-homme mi-pieuvre traque ceux qui ont le malheur d’attraper ses petits pour les étudier. Elle tue sans vergogne scientifiques ou aventuriers qui lui barrent la route à l’aide de ses tentacules. Ses techniques de combat qui vont de l’étranglement aux revers de tentacules dans les dents, la rapproche énormément de celles des catcheurs. En 2004, le réalisateur Minoru Kawasaki ne s’y est pas trompé en mettant en scène son calamar catcheur revanchard dans THE CALAMARI WRESTLER.

18111507301315263615996212 dans TrapardLa référence directe à L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR est flagrante, lorsque Octaman commence à vouer une passion obsessionnelle pour une jeune scientifique qu’il transporte dans ses bras vers la plage, sûrement pour l’emmener dans une quelconque cavité rocheuse au fond de l’océan, le coquin. L’autre référence est sans doute GEZORA, le calamar belliqueux géant des ENVAHISSEURS DE L’ESPACE d’Ishirō Honda, sorti un an à peine avant OCTAMAN.

Malgré son look ringard en costume et bottes de latex, les apparitions de l’homme-pieuvre sont plutôt jouissives pour le spectateur. Ce sont les maquilleurs Rick Baker, alors très jeune, ainsi que Doug Beswick qui en furent à l’origine…

- Trapard -

Résultat de recherche d'images pour "octaman 1971 gif"

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez