WHOVIAN’S WHO ! – William Hartnell

Posté le 16 janvier 2019

WHOVIAN'S WHO ! - William Hartnell  dans Carine 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

19011604490615263616078203 dans Whovian's Who

WILLIAM HARTNELL

Né le 8 janvier 1908 à Saint Pancras (Londres), William Hartnell est le seul enfant de Lucy Hartnell, mère célibataire et fille d’un fermier du Devon. Sa mère a travaillé pendant la Première Guerre mondiale, probablement en tant qu’infirmière en Belgique. Durant son enfance, il a passé plusieurs années à Carney, élevé par l’épouse d’un fabriquant de bottes. Malgré tous ses efforts pour retrouver la 19011604500615263616078204trace de son père, il n’en a jamais découvert l’identité. Il cachera son ascendance illégitime durant des années en inventant des histoires au sujet de ce père qu’il n’a jamais connu. Ses vacances se passaient à la ferme de ses grands-parents où il a appris à monter à cheval.

Billy, comme on l’appelait à l’époque, a quitté l’école à 14 ans sans perspective d’avenir. Hugh Blaker, artiste et collectionneur d’art renommé, remarque William au « Boy’s Club » où il est allé dessiner les jeunes boxeurs. Il le prend sous son aile (sa mère était devenue gouvernante chez Hugh Blaker) et lui offre l’opportunité de se former en tant que jockey. Plus tard, il lui offre des cours à l’école de théâtre Italia Conti, puis à l’Imperial Service College, dont il fuira la discipline et le régime strict.

En 1924, Hugh réussit à faire engager William Hartnell au Frank Benson Theatre, où il travaille comme machiniste, et occasionnellement il interprète des petits rôles. Durant la Seconde Guerre mondiale, il est incorporé dans un régiment de blindés : le Tank Corps. Il n’y restera que 18 mois et sera démobilisé pour dépression nerveuse. Il revient alors vers l’industrie du cinéma et de la télévision. Jusqu’en 1944 il interprète des rôles comiques, puis on lui offre le rôle du sergent Ned Fletcher dans « The Way Ahead ». À partir de là, il jouera des policiers, des voyous ou des soldats.

19011604520515263616078205

En 1958 William Hartnell incarne le sergent Grimshaw dans « Carry On Sergeant » et en 1963 il interprète un conseiller municipal dans « Heaven Above ! » aux côtés de Peter Sellers.

Son premier rôle régulier à la télévision est celui du Sergent Major Percy Bullimore dans « The Army Game » de 1957 à 1961. Peu après, Verity Lambert, jeune productrice d’une nouvelle série de science-fiction, lui propose le rôle titre du Docteur. Hésitant au départ, il finit par se laisser convaincre par Verity et Warris Hussein, le réalisateur. La perspective de sortir du stéréotype où il était plongé et l’opportunité de devenir populaire auprès de la jeunesse ne l’ont pas laissé insensible.

19011604542115263616078206La série lui rapporte 315 £ par épisode, ce qui est relativement conséquent à l’époque (Anneke Wills et Michael Craze n’en gagnaient qu’environ 60 par épisode en 1966). Hartnell était connu pour ses coups de gueule, ce qui lui valut quelques problèmes avec les réalisateurs ou avec la production.

En 1965 il perd sa tante Bessy, probablement la personne qui l’a le plus chéri durant sa jeunesse. La série, qui tournait à la cadence folle d’une quarantaine d’épisodes par an, ne lui laisse pas l’occasion de se rendre à ses funérailles, ce qui le met dans un profond désarroi. De plus, Hartnell supportait mal le changement de direction de la série et multipliait les colères.

En 1966, William Hartnell doit se résoudre à quitter la série : souffrant d’artériosclérose dégénérative, il commence à perdre la mémoire. Le producteur Innes Lloyd et le scénariste Gerry Davis ont alors l’idée de donner au Docteur la possibilité de se régénérer au moment de sa mort. Le rôle est repris par Patrick Troughton, un acteur de 12 ans son cadet. L’idée d’un Docteur totalement différent plaisait plus à William Hartnell qu’une pâle copie de lui même. 

Malgré une santé vacillante, William Hartnell continuera à tourner pour la télévision et le cinéma pendant encore environ 10 ans. Il reprendra son rôle du Docteur dans l’épisode anniversaire « The Three Doctors » en 1972.

William Hartnell est hospitalisé en décembre 1974 et décède d’une attaque cardiaque le 23 avril 1975 à l’age de 67 ans.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Résultat de recherche d'images pour "william hartnell doctor who gif"

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones / Les Caméléons / Les Cybermats / Mondas / Jack Watling / Abigail Pettigrew / Les Dulciens / Le Maître de la Fiction / Tobias Vaughn / Les Krotons / Anne Travers / Le Maître Cerveau / Jon Pertwee / Les Ambassadeurs / Malcolm Hulke / L’Axos / Azal / Les Soloniens / Le professeur Sondergaard

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com 

Un commentaire pour « WHOVIAN’S WHO ! – William Hartnell »

  1.  
    Antipathes
    17 janvier, 2019 | 22:32
     

    Ah mon héro ! Brillamment interprété par David Bradley que ce soit dans le documentaire de la BBC que dans le dernier spécial noe Twice Upon A Time.

    Merci pour cet hommage. :)

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez