Catégorie

Archive pour la catégorie « Antipathes »

PROGRAMME CONSCIENCE : LE BESTIAIRE DE PANDORE

PROGRAMME CONSCIENCE : LE BESTIAIRE DE PANDORE dans Antipathes 14072703494415263612413227

LE CYCLE DU PROGRAMME CONSCIENCE

- Ce chapitre fait suite aux quatre précédents sur le Cycle du Programme Conscience -

S’il y a bien quelque chose qui rend Pandore si hostile à la vie des colons, c’est bien la faune locale. Aussi, j’ai décidé de dresser à part une liste des créatures vivant sur la planète. Les amis, bienvenue sur Pandore.

18032806255215263615635782 dans Dossier : Le Cycle du Programme Conscience

LE BESTIAIRE DE PANDORE

Le Lectrovarech (Varech) : Aussi appelée Avata, elle peuple les eaux de Pandore à l’exception de certains lagons (surface d’eaux libres). Elle aurait un rôle écologique extrêmement important et notamment dans la conservation des terres émergées et dans la régulation des courants. Encore, cela ne s’arrête pas là. Les varechs seraient  la population intelligente, sentiante et consciente de la planète avec laquelle les colons vont devoir vivre. Les varechs produisent, le long de leurs tiges, des nodules qui brillent de diverses couleurs. Leurs racines plongent au plus profonds des eaux de Pandore et s’enfoncent profondément dans la roche sous la surface des océans. D’ailleurs celle-ci recherchent les panaches hydro thermiques riches en sédiments pour se nourrir. Leurs pulsations colorées (hypnotiques), serviraient à communiquer. En effet, certaines configurations sont reconnaissables. Cependant leur observation est difficile sous l’eau et les ondes radioélectriques qu’elles émettent brouillent les radars. Un peu à la manière des gyflottes, elles ont sur les humains des effets hallucinatoires, appelés « frago » car le psychisme semble se fragmenter à leur contact. Le Varech, pour 18032806371915263615635785 dans Littératureéchapper à la mort, évoluera dans une forme de mimétisme, supprimera son jeu de lumière et emmagasinera toutes les mémoires des personnes avec qui il aura été en contact. On ignore encore son lien avec Crista Galli. Véritable créature humaine surgie des eaux et du Varech.

Les Gyflottes (gyfs) : Les gyflottes ressemblent à de grandes poches (outres) orange flottant au gré des vents. Ces poches sont sphériques et tronquées au sommet, elles servent d’assise musculaire à leur voile membraneuse, elles sont surmontées d’une crête dentelées et peuvent atteindre jusqu’à 50 mètres d’envergure. Ces outres s’élèvent dans le ciel grâce à l’hydrogène qu’elles contiennent et laissent traîner au sol des filaments au nombre de 10. Les deux plus grands filaments accrochent quelque fois des roches, qui servent de lest et peuvent parfois capturer des créatures autochtones. Elles redescendent en libérant l’hydrogène dans un sifflement. Il est courant que les étincelles produites par les roches frottant sur le sol mettent feu à l’outre, auquel cas, la gyflotte se change en bombe mortelle dont les dégâts ne sont pas négligeables. Leur explosion libère de la poussière bleue, les spores. Non comestibles, leur contact provoque des spasmes, des troubles nerveux et des convulsions. D’ailleurs, les gyflottes seraient les vecteurs des Lectrovarechs. Elles sont d’ailleurs attirées par les feux et provoqueront volontairement les tirs des gardes chargés de la sécurité.

Les Névragyls : créatures vivant en essaim, elles ressemblent à de petits vers, à des larves insaisissables à la grande vivacité, et laissent une odeur d’acide en effervescence. Ce sont les créatures les plus craintes de la planète (avant les capucins). Les Névragyls adorent les cellules nerveuses. Elles entrent en groupe dans le corps de leur victime et remontent le long des voies nerveuses jusqu’au cerveau dans lequel elles se reproduisent et y enkystent leurs œufs. Lors de l’immersion de Pandore, les Névragyls vont s’adapter à la vie sous-marine et vont se  changer en vecteur sous-marin. Une drogue locale est conçue avec leurs œufs, « le gnou », aux effets psychoactifs (sédatifs, narcotiques, euphorisants). Si leur rôle de vecteur paraît assez léger, ils préparent leur survie en cas d’éventuelles résurgences des terres immergées. Leur faiblesse ? Le chlore.

18032503503115263615630865 dans Science-fiction

Les Gyronètes : Ces créatures ressemblent à des taupes et sont aussi myopes qu’elles. Mais là s’arrête la comparaison. Les plus beaux spécimens, longs d’à peu près une centaine de centimètres, peuvent peser jusqu’à 5 kg. Elles ont le teint gris foncé en parfait mimétisme avec les pierres alentours. Leur spécificité ? Elles sont d’une grande lenteur et libèrent un brouillard gluant (une toile) aux effets paralysants laissant leur victimes, en plus d’être paralysées, éveillées et parfaitement lucides tandis que la Gyronète se nourrit en pompant le sang de sa proie jusqu’à la dernière goutte, là aussi avec lenteur.  

Les Rapraps : Ce sont des rongeurs, des charognards bulbeux et multipèdes. Ils ont la langue rose et le museau roux. Ils se nourrissent des cadavres laissés par les prédateurs de Pandore. Ils sont capables d’avaler tout ce qui est moins dur que la roche. Ils ont survécu à l’immersion en vivant comme d’autres rongeurs sur les îles organiques fabriquées par les îliens. Leur mode de reproduction est connu pour le coup. Lorsque le mâle raprap se reproduit, ce dernier laisse son pénis dans la femelle comme un bouchon et icelle l’absorbe au bout d’un moment. Ce qui a différents avantages, deux pour être précis : la première, le sperme ne peut pas sortir, le second, celui des autres mâles ne peut y entrer non plus. La survie génétique du premier venu est assurée. Le mâle retrouve son pénis au bout de 18032806392315263615635786quelques semaines et ne peut donc pas se reproduire durant un même cycle. Difficiles à capturer, il est courant que ceux qui s’y essaient y laissent leur main.

Skats : Créatures aquatiques vivant en bancs, capables de dévorer des créatures faisant parfois des milliers de fois leur taille.

Les Capucins Vifs : Vifs car aussi vifs que les Faucheux, ils sont équipés de multiples pattes griffues et courtes, et une gueule en forme de capuchon replié. Ce capuchon dévoile en se soulevant d’horribles crocs en forme de sabres. D’ailleurs ces charmantes bestioles chassent en meutes, qu’elles aient faim ou non. Juste le plaisir du sang. Il est courant, que lorsqu’un congénère se blesse, l’odeur de son sang attire les siens qui le dévorent, tout simplement. Leur sang est de couleur verte. Dans la deuxième partie du cycle, et avec l’immersion des terres de Pandore, les capucins vont savoir très bien s’adapter à la vie marine. Leurs pattes arrières vont devenir énormes et surtout, leurs poils creux contenant des millions de poches d’air, qui avant auraient servis à les isoler de la chaleur ou du froid, leur servent maintenant de système de flottaison très efficace qui leur permet de chasser sur la surface de l’eau les bateaux des pêcheurs ou les îles organiques. Autre changement physique, leur capuchon a disparu pour laisser à la place une machine à tuer hérissées de crocs et de pattes griffues dont les griffes atteignent 15 cm de long. Parfois cependant, il arrive que certains revoient apparaître comme caractère régressif le capuchon. Si ces prédateurs sont craints, leurs fourrures, très appréciées, sont vendues très chères sur les marchés.

Les Platelles : Créatures ailées, multipattes, d’une dizaine de centimètres, à la tête hérissée de piquants, elles sont extrêmement rapides et surtout vénéneuses.

Mais pas seulement, les buissons sont toxiques et la moindre égratignure entraîne une mort certaine. Il y aussi il y a les Collards et les Faucheux dont nous ne savons rien mais dont les noms évocateurs sont plus qu’éloquents.

Bienvenue, sur Pandore.

- Antipathes -

18031309271915263615610534

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert / Le Cycle du Programme Conscience : Destination Vide / Le Cycle du Programme Conscience : L’Incident Jésus / Le Cycle du Programme Conscience : L’Effet Lazare / Le Cycle du Programme Conscience : Le Facteur Ascension

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



FRANK HERBERT : LE FACTEUR ASCENSION

FRANK HERBERT : LE FACTEUR ASCENSION dans Antipathes 14072703494415263612413227

LE CYCLE DU PROGRAMME CONSCIENCE

- quatrième partie - 

18032708540415263615634089 dans Dossier

LE FACTEUR ASCENSION

Publié sous le titre original The Ascension Factor en 1988 et en français chez Robert Laffont en 1988. Il est le quatrième tome du Cycle du Programme conscienceDernier tome du cycle, ce dernier sera écrit sous la plume de Bill Ransom seul, étant donnée la mort tragique de son co-auteur Frank Herbert. Car si ce dernier a lui aussi préparé l’intrigue et les personnages, Bill Ransom sera seul à l’écrire.

18032708553015263615634090 dans Dossier : Le Cycle du Programme ConscienceIl aura fallu presque une génération pour changer radicalement le paysage de Pandore. Des continents ont immergés et les îliens ont posé le pied à terre. Seuls quelques irréductibles siréniens vivent encore sous la surface de l’eau. Sauf que le changement ne s’arrête pas là. Le caisson hyber récupéré en orbite a apporté son lot de nouveautés, dont une personne, Raja Flatterie, sixième du nom. Ce dernier va prendre le contrôle de la planète par son autorité de psychiatre-aumônier, bien que ce titre ne sera que temporaire. Raja Flatterie sera très différent de ce qu’ont été les précédents. Il va diriger d’une main de fer la population de Pandore sous une dictature brutale et sanglante. Il aura le contrôle du marché (interdisant aux pêcheurs et aux producteurs de garder pour eux une partie de leur production), du rationnement et des réseaux d’holovision, donc de l’information. Il tiendra dans le creux de sa main les médias par le rachat de la Sirénienne de Commerce, alors propriétaire du studio et de l’holovision. Acquisition stratégique afin de servir sa propagande. Les accidents mortels serviront de prétexte à la destruction du Varech ou de ce qu’il en reste et à décrédibiliser un mouvement d’insurgés aux yeux du public. À côté de ça, sa milice n’hésitera pas à abattre femmes et enfants si ceux-là s’avèrent être d’hypothétiques éléments subversifs. Certains sont pendus au sommet de la falaise pour servir de leçon au reste de Kalaloch, la cité de la colonie ouvrière.

Pendant que le peuple meurt littéralement de faim, Flatterie qui se fait désormais appeler le Directeur, s’est lancé dans le projet « Spationef » où il décide de repartir dans l’espace à bord d’une nouvelle nef spatiale qui sera pilotée par un N.P.O, anciennement Alyssa Marsh.

Le Varech n’est pas en reste car Avata est devenue l’esclave du Directeur et se contente de modifier les courants. Bien qu’une partie échappe encore à son contrôle.

18032708564815263615634091 dans LittératureFace à cette violence, vont se soulever un petit groupe d’insurgés nommés « Les Enfants de l’Ombre ». Groupe secret qui se spécialisera dans le vol et le sabotage. Véritables pirates des ondes, ce groupe diffusera à la radio et à l’holovisions, l’émission pirate « La Voix de l’Ombre ».

Au milieu de tout ça, la mystérieuse Crista Galli, élevée au rang de divinité par certains, ou de calamité par d’autres, est la fille sortie mystérieusement des océans et sera capturée et séquestrée par le Directeur dès sa sortie des océans pandoriens. Elle sera cependant libérée par Ben Ozette, journaliste de l’holovision, lors d’une interview en privé avec elle. Ils auront pour l’un et l’autre le coup de foudre.
Aidé de ses amis et des moines zavatariens, Ben Ozettes combattra le Directeur et ses escadrons de la mort.

D’où vient Crista Galli et qui sont ces « Enfants de l’Ombre » ?

L’histoire se situe à peu près 25 ans après les événements contés dans L’Effet Lazare. Ben Ozette et Rico Lapush sont d’ailleurs d’anciens réfugiés de Guemes. Des humains dits « originaux », plus grands que les Pandoriens, sont revenus. Les îliens ne vivent plus sur les îles et les siréniens les ont rejoint sur Terre. Et si Nef a été le tyran des toutes premières générations, Flatterie prendra ici sa place pour clore le cycle.

On y retrouve d’ailleurs les thématiques de l’auteur. Notamment Crista Galli, qui, grâce à ses origines, peut avoir accès à la mémoire cellulaire des humains avec qui elle entre en contact physique. Cependant, dans ce tome, les auteurs traitent d’un sujet nouveau, celui des sciences de l’information, de la censure, de la propagande et de la propagation des rumeurs par les médias. Tout accident est imputé à un hypothétique attentat terroriste des « Enfants de l’Ombre », même les catastrophe naturelles. Quant au Projet Spationef et à la propagande de Flatterie sur Crista Galli, ils occupent les ondes pendant que la pénurie de vivres fait rage dans la population. « Nous avons faim et tout de suite ! »

Maintenant, les personnages principaux.

18032708583115263615634092 dans Science-fictionCrista Galli : Elle est une jeune femme qui semble avoir une vingtaine d’années. Elle est apparue mystérieusement dans les profondeurs du Varech dans les océans de Pandore il y a de ça 5 ans avant de refaire surface. Après quoi elle sera séquestrée cinq années durant par le Directeur et servira sa propagande. Il n’hésitera pas à faire courir des rumeurs sur elle. Physiquement elle est albinos, d’une pâleur spectrale à la peau diaphane, ses cheveux sont blancs et elle a les yeux verts. Cette coloration des yeux est très spécifique de ceux qui possèdent en eux les gènes du Varech. Très intelligente, elle est dotée d’une force de caractère. Elle a aussi accès par simple contact à toute la mémoire cellulaire de n’importe qui, à l’instar du Varech.

Ben Ozette : Journaliste d’une quarantaine d’années à l’holovision, il est pour les Pandoriens une véritable célébrité. Il est, avec son ami et collègue Rico LaPush, l’un des rescapés de la catastrophe de l’île de Guemes alors qu’il avait 15 ans. Il s’enfuira du domaine privé de Flatterie avec Crista Galli et deviendra, avec Rico, un fugitif pourchassé par Spider Nervi, le bras droit du Directeur.

Rico LaPush : Personne méfiante de nature, il est un fidèle ami de Ben Ozette qu’il ne quitte plus depuis la tragédie de Guemes. Il fut recruté comme technicien triangulateur dans l’équipe holographique.

Béatriz Tatoosh : Ancienne amie et amante de Ben Ozette, elle travaille à l’holovision. Elle a vécu avec ce dernier beaucoup d’aventures et ils ont risqué leur vie ensemble. Ces expériences communes les auront beaucoup rapprochés. Elle tombera amoureuse de Nano MacIntosh, humain issu du caisson hyber et responsable de l’Orbiteur. Elle sera chargée, par le Directeur, du projet Spationef et prendra des décisions courageuses sur l’exemple de Ben Ozette, ce qui lui vaudra des soucis.

18032709014615263615634095Elvira : 35 ans, pilote de l’hydroptère Poisson-Volant appartenant à l’holovision. Elle déteste, par-dessus tout, toute forme de changement de plan de dernière minute. Pilote hors-pair elle est la plus coriace de tous ceux recrutés par l’holovision. Douée autant dans les airs, sur mer qu’en immersion, elle n’a ni opinion, ni religion, ni ami. Le pilotage c’est toute sa vie.

Raja Flatterie : Sixième du nom issu du caisson hyber, il est le psychiatre-aumônier devenu Le Directeur. Titre qu’il s’octroya de lui-même lorsqu’il prit le pouvoir sur Pandore. La population habituée à être gouvernée par les psyos ne s’y opposera pas. Véritable dictateur à la poigne de fer et au désir pathologique de tout contrôler, son passé de clone l’affectera toujours. Il a peur et ses cauchemars sont récurrents. Il relancera le projet de la nef spatiale, mais cette fois celle-ci sera conduite par un NPO, anciennement Alyssa Marsh, qu’il décapitera lui-même pour mettre le cerveau en orbite au contrôle de la nef. Ce projet lui tient à cœur et mettra toute l’énergie et les ressources de la planète à cette fin. Quitte à laisser mourir toute une population.

Alyssa Marsh : Ancienne humaine conditionnée à devenir NPO. Avant sa capture par Flatterie elle se passionnera pour le Varech et l’étudiera. Elle refuse son destin de NPO mais y sera forcée. Elle aura une aventure avec le Directeur et ce dernier se chargera lui-même de la décapiter et de retirer son cerveau pour la brancher à la nef.

Spider Nervi : Bras droit et assistant particulier du Directeur et mercenaire, il a l’art et la manière de torturer ses prisonniers. Il est très reconnaissable à son visage hermétique même face au Directeur en personne. Sa tête semble être dans les normes si ce n’est l’absence de nez pour avoir à la place une fente visqueuse et la présence des yeux noirs. Il a aussi la peau foncée et parsemée de veines rouges saillantes et luminescentes.

18032709053215263615634096

Le Varech (Avata) : Véritable personnage à part-entière depuis le début de la saga, Avata n’aura de cesse de se faire annihiler par les humains qui tantôt le voient comme un ennemi à abattre, tantôt une divinité nommée. Il est la forme de vie consciente, intelligente et autochtone de Pandore. Avata prendra conscience de son esclavage et cherchera à récupérer son intégrité d’autrefois, aujourd’hui fragmentée. Avata aura conscience de ça et en ressentira une véritable frustration. Raja Flatterie fera tout d’ailleurs pour empêcher le Varech encore conscient et indompté d’entrer en contact avec le Varech lobotomisé qui lui sert de contrôleur des courants. Il pratiquera un élagage drastique des thalles car le Varech s’instruit par contacts des uns des autres, et il lui faut dompter le reste. Aussi il les isolera les uns les autres.

Les Moines Zavatariens : Groupe religieux vivant en Hermite à l’écart du monde civilisé se servant du Varech dans ses rituels. Il s’oppose en secret à la politique austère du Directeur.

- Antipathes -

Prochainement : Le bestiaire de Pandore

18031309271915263615610534

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert / Le Cycle du Programme Conscience : Destination Vide / Le Cycle du Programme Conscience : L’Incident Jésus / Le Cycle du Programme Conscience : L’Effet Lazare

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



FRANK HERBERT : L’EFFET LAZARE

FRANK HERBERT : L'EFFET LAZARE dans Antipathes 14072703494415263612413227

LE CYCLE DU PROGRAMME CONSCIENCE

- troisième partie -

18032608104915263615632449 dans Dossier

L’EFFET LAZARE

Publié sous le titre original The Lazarus Effect en 1983 et en français chez Robert Laffont en 1984. Il est le troisième volet du Cycle du Programme Conscience.

Petit saut dans le temps. Hop ! À pieds-joints !

18032608122415263615632450 dans Dossier : Le Cycle du Programme ConscienceNef a littéralement abandonné les Pandoriens et leur a laissé en partant un petit quelque chose qui gravite autour de la planète. Tiens, parlons-en de la planète car un changement radical dans l’écologie de ce monde a fait disparaître le peu de surface immergée de l’océan.

Une partie de la population, les descendants des clones M, vont vivre à la surface des océans dans des cités à bord d’îles organiques (aussi appelées vau-l’eau) dont la plus grande est Vashon. Ces îles (qu’il faut nourrir) flottent au grès des vents. Les spécificités génétiques des habitants, nommés « îliens », imposeront l’organisation d’une instance : « La Commission des formes de Vie ». Cette Commission est située sur Vashon, avec à sa tête Ward Keel, le Juge Suprême des Formes de Vie. Ce dernier sera en charge, sur l’étude du dossier médical de chaque nouveau-né, de décider si oui ou non celui-ci est apte à vivre.  Les dérives génétiques issues des manipulations de Jésus Louis ont fait que certains organismes sont mortellement nuisibles pour eux et les autres. Aussi, la commission composée de juges (dont le juge suprême) est chargée de statuer sur l’avenir du sujet. Les îliens ont bien sûr des difformités physiques : certains ont des bras trop longs, d’autres des têtes trop larges, des yeux trop grands, etc. Ce qui leur offre parfois quelques talents dans des domaines particuliers.
Ces derniers sont vulgairement surnommés « mutards » par les siréniens par mépris, voire entre îliens eux-mêmes par plaisanterie.

18032608134915263615632451 dans LittératureL’autre partie vit dans les fonds océaniques, en compagnie du varech qu’ils tentent d’éduquer, à l’intérieur d’une structure qui les abrite. Les « siréniens » sont beaucoup plus proches génétiquement des colons bien que plus petits. Leur vie passée sous les eaux les a rendu pâles, voire davantage et ils ne supportent plus aussi bien l’air sec de la surface. Ils doivent être humidifiés lorsqu’ils se retrouvent à l’air libre (moisturise me). Ils respirent dans l’eau grâce à des poissons à air mis au point par des bio-ingénieurs îliens. Les siréniens possèdent jalousement toute une technologie et des savoirs. Ils possèdent des compétences océanographiques poussées et écologiques. Ils se battent en secret pour restaurer le Varech, grâce à Vata, immerger les terres et récupérer le caisson hyber en orbite autour de Pandor. Pour se faire, un aérostat est en projet.
Ces derniers sont vulgairement surnommés «les phoques » par les îliens.

Cependant, s’il y a un domaine sur lequel ils sont d’accord, c’est l’importance de la vie. Les guerres sont dépassées et les meurtres inenvisageables. Quoi que, depuis, des fanatiques siréniens ont lancés des attaques terroristes sur certaines îles organiques.

18032608152615263615632452 dans Science-fictionLes personnages principaux :

Ward Keel : Îlien à la charge de Juge suprême des formes de vie. Il prend les décisions les plus difficiles de la communauté îlienne. Celle de décider de la vie et de la mort des nouveaux-nés devant ses géniteurs. Il possède une tête démesurée, un nez épaté au centre faisant la taille d’une main. Ses yeux sont situés aux extrémités de son crâne à angle-droit proche de ses tempes, l’un est bleu, l’autre brun. Son cou, trop mince pour supporter sa large tête, est soutenu par une prothèse qui le fait souffrir. Ward Keel est extrêmement intelligent et prend ses décisions avec beaucoup de discernement et de sagesse. Un personnage que j’apprécie énormément.

Queets Twisp : Îlien, pêcheur à bord de son coracle qui est sa seule richesse. Il est un vétéran dans sa profession et recueillera Brett Norton. Il possède des bras beaucoup trop longs qui atteignent 1,50 m. Cependant, même si ses mains traînent au sol, ses bras sont parfaitement adaptés à la pêche et lui permettent de remonter les filets sans difficulté.

Brett Norton : Jeune homme de 16 ans devenu pêcheur. Il est blond, grand, osseux et il a une morphologie jugée normale. Il possède de larges yeux gris qui lui permettent d’avoir une vue excellente et qui le rendent nyctalope. Il est issu d’une famille qu’il assume assez mal. Il sera recueilli par Queets Twisp qu’il verra comme un ami et fera aussi la rencontre de Scudi Wang avec qui il deviendra proche.

18032608170515263615632453

Scudi Wang : Jeune fille de 15 à 16 ans, elle est notamment la fille de Ryan Wang et Elina Wang et héritière de l’entreprise La Sirénienne de Commerce, à la tête de laquelle siège Kareen Ale. Espiègle de caractère, elle prendra grand soin de Brett quand elle recueillera ce dernier au fond de l’océan.

Kareen Ale : Le visage ovale, elle a les yeux bleus, les cheveux roux et le teint rosé. Elle est diplomate auprès des îliens, elle est aussi docteur en médecine et est choisie pour être à la tête de la Sirénienne de Commerce. Elle est aussi la tutrice de Scudi Wang, héritière légitime.

18032608190015263615632460Gelaar Galow : Il est blond aux yeux bleus et possède des cheveux ondulés. Il est considéré comme le plus bel individu mâle sirénien. Il travaille en tant que directeur de la communication sirénienne. Il est très imbu de sa personne et possède une grande violence et agressivité. Il fait partie d’un groupe aux intentions douteuses, voire hostiles.

Vata : Cette créature humaine, aux attributs féminins, est une montagne de chair aux cheveux démesurément longs qui poussent indéfiniment. Elle  vit au centre de Vashon dans un sommeil profond, baignant dans une solution nutritive entretenue par des poissons coprophages. Elle baigne en compagnie de son compagnon « satellite » Duque, qui rêve ses rêves et les interprète parfois à haute voix. Vata est surveillée par la psyo Simone Rocksack, et tous voient en elle la clé du réveil du Varech.

Et beaucoup d’autres qui auront aussi un rôle important à jouer dans l’histoire.

Bien que les îliens et les siréniens soient tous deux humains, leurs disparités environnementales, physiques mais aussi sociales vont les diviser. N’étant pas soumis aux mêmes conditions de vie, ils ne se comprennent pas. Les siréniens veillent sur les îliens afin de prévenir de tout accident mortel pouvant survenir 18032608212015263615632461(tempêtes, attaque de capucins) et veillent aussi et surtout à préserver leur avantage génétique en ne se mélangeant pas. En plus des surnoms qu’ils se donnent entre populations, les mœurs sont aussi extrêmement différentes, rendant parfois une cohabitation directe difficile.

L’enjeu c’est bien sûr le retour des terres immergées. Mais là aussi cela s’oppose au conservatisme îlien qui y voit un risque et un danger pour eux et leur mode de vie.

Autre enjeu, le retour du Varech qui est en sommeil. Mais il y a aussi la grande question (dont la réponse n’est pas quarante-deux) : Qu’y a-t-il dans le caisson en orbite laissé par Nef ? Autant de questions que je maintiendrai sans aucune réponse. (Alors non, quarante-deux ne marche pas, j’ai déjà essayé.)

- Antipathes -

Prochainement : Le Facteur Ascension

18031309271915263615610534

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert / Le Cycle du Programme Conscience : Destination Vide / Le Cycle du Programme Conscience : L’Incident Jésus

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



FRANK HERBERT : L’INCIDENT JÉSUS

FRANK HERBERT : L'INCIDENT JÉSUS dans Antipathes 14072703494415263612413227

LE CYCLE DU PROGRAMME CONSCIENCE

- deuxième partie -

18032503470715263615630863 dans Dossier

L’INCIDENT JÉSUS 

Publié sous le titre original The Jesus Incident en 1979 et en français chez Robert Laffont en 1981. Il est le second volet du Cycle du Programme conscience.

18032503484115263615630864 dans Dossier : Le Cycle du Programme ConscienceChangement de décor. Nous nous retrouvons sur la planète Pandore, une « frivolité de Nef »… Oui, Nef, et non plus la nef. Vaisseau atteignant maintenant à peu-près 60 km de long, qui a gagné avec le temps un grand nombre d’excroissances bulbeuses et tentaculaires dont les utilités restent, disons, incertaines. Depuis son éveil en tant que conscience, elle devient pour son équipage une véritable divinité omnisciente et omnipotente (Dieu ou Satan ?) et va mettre son équipage et les colons sous un ultimatum. Apprendre à véneFrer.

Et c’est pour cela que Nef va réveiller un fantôme qui nous surgit du passé : Raja Lon Flatterie qui prendra l’identité de Raja Thomas. Le nouveau psychiatre-aumônier. Vous comprendrez qu’au sein d’une colonie qui en possède déjà un, cela risque de faire au moins un jaloux.

C’est alors que nous suivons les habitants de Nef et les colons partis vivre à la surface de la planète Pandore autour de laquelle Nef est en orbite.

Pandore est une planète hostile sur laquelle vivent différentes espèces animales (qui feront l’objet d’un article à part entière) et abrite le Lectrovarech. La planète possède deux soleils : Réga et Alki qui s’alternent, non pas en jours mais en diurnes. Quant à sa constitution, elle est essentiellement océanique et ne possède que deux continents, Noirdragons, sur lequel est installé le Blockhaus, un avant-poste d’exploration, et le continent que Nef appelle l’Ovale.

18032503503115263615630865 dans Littérature

Mais Pandore c’est aussi et surtout le Lectrovarech. Il s’agit là d’une forme de vie intelligente à part-entière, un sorte d’entité globale qui vit sur toute la planète. Entité avec laquelle les humains devront vivre et cohabiter, bien que nous connaissons l’attitude hostile des humains envers les autres formes de vie. Le Lectrovarech ne fera hélas pas exception. Nef dira d’ailleurs pour plaisanter que l‘humain est la forme de vie la plus dangereuse sur la surface. Lorsque vous verrez le bestiaire de Pandore, vous comprendrez.

La population humaine pandorienne peut se diviser aisément en deux, voire en trois, mais nous y reviendrons.

18032503520015263615630866 dans Science-fictionIl y a les neftiles, ceux qui vivent à bord de Nef (dit côté nef) en orbite autour de Pandore et les colons, vivant sur la surface de la planète (dit côté sol) en sécurité à l’intérieur du Blockhaus (sécurité somme toute relative). D’ailleurs ces deux populations vont se distinguer rapidement. Si les neftiles vivent dans un confort fourni par Nef, les colons, eux, sont adaptés à un milieu hostile. Ces derniers sont vifs et systématiquement à l’affût du moindre danger. Mais une troisième catégorie va s’ajouter à tout ce beau monde d’étranges clones sortis des laboratoires de Jésus Louis, le bio-ingénieur (fou).

Qui sont les personnages principaux ?

Nous avons :

- Kerro Panille : Poète côté Nef. Il y sera envoyé sur Pandore pour communiquer avec le Lectrovarech. Il est connu pour vivre dans son propre monde. Physiquement il a le teint foncé et porte une barbe, c’est d’ailleurs le seul homme de toute la colonie à en porter une. Aussi, il est d’une grande perspicacité lorsqu’il s’agit d’observer les autres.

- Hali Ekel : Neftile, travaillant comme méditech, elle possède les cheveux coupés ras pour des raisons d’hygiène. Elle est amoureuse du poète. Nef lui fera vivre d’ailleurs une expérience biblique du passé.

- Waela TaoLini : Grande et mince, les cheveux noirs et les yeux marron bridés, elle est dotée d’un épiderme qui change de couleur suivant ses humeurs. Elle est membre de l’équipe de garde du Blockhaus côté sol et elle est équipée d’un crashfeu et d’un laztube. Elle tire une grande fierté du nombre de démons tués (créatures de Pandore) et est très confiante en ses réflexes et en ses propres aptitudes.

18032503532915263615630867- Winslow Ferry : Chirurgien, il vit dans un désordre monumental, alcoolique aussi, il est connu pour être un pervers notoire. Son poste au service Classement et Traitement le met devant les écrans des caméras de surveillances. Je vous laisse imaginer les abus professionnels auxquels il se livre. Il est chargé par ailleurs de surveiller Kerro Panille et de d’informer Jésus Louis sur toutes ses activités. Pour lui tout se vend. Surtout les informations qu’il glane sur les neftiles.

- Morgan Oakes : Psychiatre-aumônier (dit psyo) de 50 ans, corpulent sans pour autant être obèse, il a été nommé par son prédécesseur, le cynique psychiatre-aumônier Edmond Kingston. Il est le premier psyo à ne pas être nommé par Nef. Il est surnommé « Le Boss » dans son dos. De nature paranoïaque, il est en conflit permanent avec Nef qu’il nomme la nef par provocation.

- Jésus Louis : Homme de main de Morgan Oakes, il a à ses ordres son confident Sy Murdoch au sein du Lab I dans le Blockhaus où d’étranges clones sont fabriqués. Il est constamment suivi par un garde du corps Illuyank dont l’aspect physique au teint sombre et musclé fait contraste avec Jésus Louis. En effet, ce dernier est petit, des cheveux fillasses et des lèvres fines et décharnées. Il a le nez maigre, le regard sombre et le menton sec.

- Raja Thomas, alias Raja Flatterie : Véritable vestige du passé, celui que Nef appelle son « démon », est réveillé de son caisson hyber. Ce qui lui fera un choc et lui rappellera l’échec de sa mission. Il est envoyé comme psyo spécialiste en communication, officiellement pour entrer en contact avec le Lectrovarech en compagnie de Kerro Panille et de Waela TaoLini, mais officieusement envoyé par Nef pour mettre les humains face à l’ultimatum. Il faut que les humains apprennent réellement ce qu’est la véneFration. Il est mal vu cependant par Morgan Oakes qui voit en lui une provocation de « la nef ».

18032503550215263615630868Vous l’avez compris, la vie sur Pandore et sur la nef n’est pas la même, même si la disette, elle, est commune. Côté sol, les mœurs et la vie au sein du Blockhaus sont très différentes. Les gardes, qui veillent à la sécurité jouent à un jeu qui les met en danger mortel : « la péri ». Des équipes de chercheurs sont mobilisées pour tenter de faire des expéditions sur la surface de la planète et des généticiens dont Jésus Louis, s’activent à créer des clones adaptés à la vie pandorienne.

Côté nef, il y a toutes les équipes médicales et les serres hydroponiques. Toutes les naissances doivent se faire impérativement côté nef et les habitants dorment dans des hamacs. Morgan Oakes, qui fomente contre Nef, verra ses plans contrariés par l’arrivée du nouveau psyo avec qui il sera en rivalité.

Tout le roman est centré autour de l’aspect religieux, Nef, le vaisseau fait-Dieu, attend de ses humains qu’ils la VéneFrent, mais qu’est-ce que la véneFration ? Est-ce une prière ? Nef n’est pas satisfaite de l’attitude des humains et ces derniers ne répondent pas à ses attentes, d’où l’ultimatum et le choix d’envoyer Raja Flatterie pour mettre les humains face à leurs erreurs.

- Antipathes -

Prochainement : L’Effet Lazare

18031309271915263615610534

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert / Le Cycle du Programme Conscience : Destination Vide

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



FRANK HERBERT : DESTINATION VIDE

FRANK HERBERT : DESTINATION VIDE dans Antipathes 14072703494415263612413227

LE CYCLE DU PROGRAMME CONSCIENCE

- Destination Vide -

18032404395015263615629150 dans Dossier

De retour en compagnie de Frank Herbert. Si dans l’épisode précédent il fut question de deux œuvres très différentes, je vais là m’attarder sur une saga qui rivalise aisément avec celle de DuneEt cette fois-ci, on s’attaque à plus fort que soi : Le Cycle du Programme Conscience.

Comme il a été dit, ce cycle est bien moins connu que celui de Dune mais il n’a rien à envier à ce dernier.

Cette saga comporte quatre tomes :

  • Destination Vide (Destination : Void)

  • L’Incident Jésus (The Jesus Incident)

  • L’Effet Lazare (The Lazarus Effect)

  • Le Facteur Ascension (The Ascencion Factor)

Frank Herbert s’associera avec Bill Ransom pour l’écriture du cycle. Alors faisons un petit point, qui est-il ?

Bill Ransom est un écrivain et poète, né en 1945 à Puyallup (Washington). Il travailla dès l’âge de onze ans à temps plein dans l’agriculture. En 1970, il recevra à l’Université de Washington un BAC en Sociologie et en Anglais. Il étudiera ensuite, à l’Université du Nevada, la littérature américaine minoritaire et l’anglais ancien et moyen. Pendant six années il sera pompier instructeur et formateur en réanimation cardio-pulmonaire (RCP).

Il écrivit en 1979 avec Frank Herbert le premier tome de la saga, L‘Incident Jésus, après Destination Vide qui deviendra le Programme Conscience. Le dernier tome, Le Facteur Ascension, restera inachevé par la mort de Frank Herbert et Bill Ransom le terminera seul.

18032404513715263615629155 dans Dossier : Le Cycle du Programme Conscience

DESTINATION VIDE

Publié sous le titre original « Destion : Void » en 1966, il fut par la suite réédité en 1978 par Frank Herbert, d’une part à cause de l’influence qu’a eu sur lui « Le Monstre de Frankenstein » de Mary 18032404413815263615629151 dans LittératureShelley, d’autre part, afin de l’intégrer au sein du Cycle du Programme Conscience. Il fut par la suite édité en français en 1981 par Robert Laffont sous le titre de Destination Vide.

Morgan Hempstead (vulgairement surnommé Grand Papa), alors directeur du Programme Conscience sur Lunabase, regarde exploser la nef Terra V. Un autre échec, le cinquième. Le projet ? Envoyer aux confins de Tau Ceti des clones, considérés comme des biens d’équipement, mobilisés au sein d’une nef spatiale, Terra. Officiellement, ils sont envoyés dans le but de coloniser une planète habitable. Officieusement, ils ont pour objectif de créer une conscience artificielle à bord de la nef. Vous sentez venir les problèmes ?

Mais parlons de la nef, car elle est importante. Elle est décrite comme un ovoïde de fer blanc (l’Œuf de fer blanc). La nef est conduite et maintenue en état homéostatique jusqu’alors par un NPO (Noyau Psycho-Organique) et abrite en son sein toutes les espèces de la Terre en état d’hibernation sous forme embryonnaire, ainsi que des clones de remplacement.

Un NPO  est un cerveau retiré d’une boîte crânienne d’un corps mourant branché à l’ordinateur de la nef. Ça vous choque ?

Sauf que…

18032404432315263615629152 dans Science-fictionTrois NPO successifs deviennent complètement hors de contrôle, détruisant une partie de l’équipage à bord. Malheureusement, rien n’avait préparé l’équipage à ce dysfonctionnement pourtant majeur, et à cours de NPO de rechange, ils vont être confrontés à un problème. Le vaisseau ne peut être conduit autrement, étant beaucoup trop complexe. D’ailleurs, l’équipage restant, au nombre de quatre, se contentera des fonctions vitales qu’ils assureront à tour de rôle.

Alors, qui sont ces clones remplaçables balancés comme ça dans l’espace ?
Je vous présente l’équipage ombilical de la nef Terra :

Raja Lon Flatterie : Psychiatre-aumônier (combinaison intéressante dans la saga, car dans l’histoire, les psychiatres ont enfin admis leur rôle mystique, celui de sorcier de la tribu qu’ils remplissaient, aussi les deux fonctions ont été associées)

Gerrill Lon Timberlake : Ingénieur des équipements biofonctionnels, son conditionnement de clone l’a empêché de mettre un terme à la vie des NPO.

Prudence Lon Weygand : Chirurgien de grande classe et grande mathématicienne.

John Lon Bickel : Qui aura un rôle primordial dans la conception et la construction de la conscience artificielle.

18032404445215263615629153D’ailleurs, vous avez sans doute remarqué l’ajout d’un deuxième prénom, «Lon». Ce dernier est destiné à distinguer le clone. Car le clone n’est pas un individu et ne partage pas les droits de ce dernier. Comme il est précisé, il s’agit bien d’un bien d’équipement jetable, il sert aussi de cobaye pour les expériences alors interdites sur des humains et de « pièces détachées » biomédicaux. D’ailleurs, chacun d’entre eux est mis à l’écart dans des zones vierges de tout contact humain.

Aussi, l’arrêt brutal des NPO va mettre l’équipage dans une situation intenable, car il faut conduire la nef à bon port et sans NPO, cela est parfaitement impossible et illusoire. Une nécessité se fera donc sentir. Celle de construire une conscience artificielle pour remplacer les NPO. D’autant qu’une série de dysfonctionnements dans l’ordinateur et les systèmes de survie de la nef pousseront l’équipage dans leur retranchement. C’est sous les ordres explicites du susnommé « Grand Papa » que les clones Bickel, Prudence, Timberlake et Flatterie vont se mettre à la tâche.
Construire avec le matériel disponible, des blocs neurones, une conscience au sein de l’ordinateur de la nef qui soit les amènera à leur perte, soit à bon port.

18032404472915263615629154

Toute l’articulation philosophique, religieuse et scientifique (trois domaines maniés avec brio par l’auteur) ne vous aura pas échappé. Qu’est-ce qu’une conscience, comment la définir ? Qu’est-ce qui est vivant, à partir de quand le non vivant, constitutif du vivant, devient une structure vivante ? Qu’est-ce qui fait l’humain aussi ? Autant de questions que Frank Herbert soulève dans son roman passionnant, bien que très ardu parfois. Les personnages sont soumis constamment à l’enfermement, aux pressions exercées par leur mission, au confinement, au rapport envers les uns et les autres et leur condition de clone.

- Antipathes -

Prochainement : L’Incident Jésus

18031309271915263615610534

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



SPÉCIAL FRANK HERBERT

SPÉCIAL FRANK HERBERT dans Antipathes 14072703494415263612413227

ET L’HOMME CRÉA UN DIEU

suivi de

LA BARRIÈRE DE SANTAROGA

Connaissez-vous Frank Herbert ?

OK, je réalise que ma question paraît amplement stupide alors je la réitère.

Connaissez-vous les œuvres de Frank Herbert ?

Les lecteurs me répondront : « Oui, bien sûr, Dune ». Et en effet, il est bien question de l’auteur de cette saga fantastique en sept volumes. Saga poursuivie par son fils Brian Herbert, sur les notes laissées par son père, coécrit avec Kevin J Anderson, auteur de romans dans les univers de STAR WARS, X-FILES, entre autres, mais aussi de la saga originale La Saga des Sept Soleils.

17122009132415263615420001 dans LittératureEt mordicus, je reviens sur la question : « Qui est Frank Herbert ? »

Frank Herbert, né Frank Patrick Herbert Jr, est né le 08/10/1920 à Tacoma, Washington.

Frank Herbert aura très tôt la passion de l’écriture et en 1939, il ment sur son âge pour être embauché dans le Glendale Star. Mais sa carrière est interrompue par la guerre. Il part alors six mois dans l’US Navy comme photographe. À son retour, à l’Université de Washington, il suivra des cours d’écriture mais n’obtiendra pas de diplôme, ne s’intéressant qu’aux matières qui le passionnent. Ensuite, il ira dans le journalisme. Et c’est dans le Seattle Star, l’Oregon Statesman et le San Francisco Examiner’s California Living Magazine qu’il écrira ses articles. Durant la même période, il rencontrera en 1946 Beverly, sa femme, avec qui il aura deux fils, Brian en 1947 et Bruce, en 1951.

En 1952 il devient psychanalyste jungien et publie sa toute première nouvelle de science-fiction :  Looking for Something dans Astounding. D’ailleurs, ses études en psychologie, et plus précisément  la psychologie dans les profondeurs, lui inspireront Dragon sous la Mer publié en 1956.

Mais c’est en 1956, alors que l’Oregon l’envoie écrire un article sur l’avancée des dunes de sable et les moyens scientifiques mis en place pour les arrêter qu’une étincelle s’allume. Et même si à son retour il ne publiera jamais l’article, l’auteur se sera passionné pour le sujet. Après six années d’écriture, il accouche de son œuvre phare, Dune, en 1965 (volume de science-fiction qui sera le plus vendu au monde avec plus de 12 millions d’exemplaires). Une œuvre qui remportera le prix Nebula en 1965 et le Prix Hugo en 1966.

17122009153715263615420003 dans Science-fictionEn 1972, il s’arrête d’écrire des articles et s’adonne entièrement à l’écriture de ses romans. Et c’est en 1985 qu’il publie La Maison des Mères, dernier volume du Cycle de Dune qu’il dédiera à sa femme, Beverly, morte en 1984.

Il décédera le 11/02/1986 à Madison, Wisconsin laissant derrière lui quelques sagas inachevées.

Dune

  • Dune(Dune *)
  • Dune ** (Dune **)
  • Le Messie de Dune (Dune Messiah )
  • Les Enfants de Dune (Children of Dune)
  • L’Empereur Dieu de Dune (God Emperor of Dune)
  • Les Hérétiques de Dune (Heretics of Dune)
  • La Maison des Mères (Chapterhouse Dune)

Six volumes ou sept, si vous considérez les deux premiers en un seul volume ou en deux.

L’univers sera complété de Dune, la Genèse, Dune, les Origines, Avant Dune et Après Dune. (Un sacré coup de cœur pour la Genèse et les Origines tout de même).

Moins connue hélas, mais il est aussi l’auteur d’une seconde saga qui n’a rien à envier à la première :

Le Cycle de Programme Conscience. Le premier tome a été ré-écrit afin de l’intégrer dans la sage coécrite avec Bill Ransom (cette saga fera peut-être l’objet d’un article à part entière) :

  • Destination Vide
  • L’incident Jésus
  • L’Effet Lazare
  • Le Facteur Ascension 

Maintenant que le rêve vous a été vendu, oubliez tout ça, je n’ai ni l’intention de vous présenter un article concernant Dune, ni le Programme Conscience (même si je dois vous l’avouer, j’en ai vachement envie). 

Mais qu’a-t-il fait d’autre ?

À cette question je dirais que la réponse est vaste. Aussi, vais-je vous en présenter deux, deux plutôt courts :

  • Et l’homme créa un Dieu, Prélude à Dune
  • La Barrière de Santaroga

Deux parce que d’une part c’est Noël et que d’autre part c’est le weekend (ndlr : au moment où Antipathes écrit ces lignes, bien sûr).

17122009182615263615420005

ET L’HOMME CRÉA UN DIEU

(THE GODMAKERS)

Publié en 1972 sous le titre original de The Godmakers puis en France en 1988 chez Pocket, il regroupe successivement quatre nouvelles précédemment éditées 

You Take the High Road, publié en mai 1958,

Missing Link, publié en février 1959,

Operation Haystack, publié en mai 1959,

The Priests of Psi (Les Prêtres du psi), paru en 1960.

Bien que la dernière nouvelle, Les Prêtres du Psi, soit intégrée, la version du livre diffère de beaucoup avec la version originale.

17122009203215263615420006Nous suivons les aventures de Lewis Orne (surnommé Lew), fraîchement diplômé de l’École de Paix de Marak. Il est originaire de Chargon de Gemma, planète à forte pesanteur. Cette spécificité transparaît dans le physique de notre héro qui est trapu, fortement musclé, au visage carré parfois comparé à celui du bulldog. Quant à ses cheveux roux ils sont coupés en brosse. Son diplôme en poche, il rejoint le service du R.R. (Redécouverte et Rééducation). Cependant, c’est sur la planète Hamal, en mission, que sa vie va basculer. Cette mission consiste à enquêter sur les velléités belliqueuses que pourraient déceler la planète. C’est là le rôle du R.R, redécouvrir les planètes isolées afin de les rassembler au sein de l’Empire Galactique mais en évinçant toute possibilité d’une nouvelle guerre. Car cette galaxie sort tout droit d’un conflit qui fut dévastateur : La Guerre des Marches (La Guerre des Bords dans Les Prêtres du Psi) qui démantela l’empire en divers morceaux éparses.

Cette guerre opposa les Marakians et les Nathians, ces derniers étaient un peuple nomade dont l’organisation ne fut jamais vraiment démantelée.

Retour en mission donc, le Premier-Contact du R.R. va entraîner la mission de Lewis Orne, et l’incompétence totale et absolue de ce premier va mettre notre agent dans une situation compliquée.

17122009215815263615420007Car, si cette planète paraît au premier abord parfaitement paisible, un pressentiment met Orne mal à l’aise. Quelque chose ne va pas. Quelque chose ne colle pas (pas de rire, pas de jeux, pas d’émotions). C’est alors qu’il décide d’appuyer sur le bouton « Panique » (et non, nous ne sommes pas dans H2G2, merci) du boîtier vert qu’il porte sur lui. Cette action aux apparences anodines va faire changer l’avenir de la planète mais aussi celui de Lewis Orne.

C’est alors qu’intervient le second protagoniste, Umbo Stetson, agent de l’I.N. (Investigation-Normalisation). Ce dernier prendra note du rapport de l’agent du R.R.. et bien que les deux services ne soient pas en bon terme (en fait il ne peuvent pas se sentir), ils vont travailler ensemble à déterminer l’avenir de Hamal et des Hamalites. Et l’agent Stetson va très vitre mettre en avant ce qui cloche dans ce petit monde parfait. Car là est le rôle de l’I.N. mettre au pas les populations belliqueuses et les ramener de force si nécessaire à une vie pacifique.

Cette mission sera un succès et l’agent Stetson (surnommé Stet) va prendre Lewis Orne sous son aile, impressionné par la perspicacité de cet agent du R.R.. Lewis Orne repartira en missions non plus sous les ordres du R.R. mais de l’I.N. donc. Missions qui seront d’ailleurs couronnées de succès. 

Changement de décor :

« Les dieux sont fabriqués, pas engendrés ».

Nous allons faire maintenant escale sur Amel.

17122009244115263615420009En secret, les prêtres d’Amel, foyer de toutes les religions du monde connus, ou comme le prétendent certains, du monde inconnu, sont à la tâche. Cette planète a mis en place la trêve œcuménique afin qu’aucune religion ne se décident de prendre le dessus sur l’autre et entraîne une nouvelle guerre (pour faire court, pour pas qu’ils se tapent sur la margoulette). Sauf que… Cette planète est accusé de fomenter une guerre. Mais, parce qu’il y a un mais, car sans mais, pas d’histoire, il est impossible de prendre cette planète d’assaut. En effet, celle-ci est vénérée par ses adeptes et comme elle est source de toute religion, pas un soldat, croyants comme ils sont, n’osera y fouler le sol. C’est donc Orne qui y sera affecté, et c’est là que commence « Les prêtres du Psi ».

Qui est Orne pour les prêtres d’Amel, quelle est la force psi ?

Nous avons là un des petits chefs-d’œuvre de Frank Herbert. Car s’il est sous-titré Prélude à Dune, il n’a cependant aucun rapport avec ce dernier (ni dans l’histoire, ni dans la chronologie d’ailleurs). Par contre il y regroupe les thématiques appréciées par son auteur. Société matriarcale influente et discrète, mysticisme, religion, glorification d’un homme levé au rang divin… Mais aussi l’engrenage politique et militaire. Toutes ces idées se retrouvent dans la saga de Dune. L’histoire est courte, permet une immersion, et si elle n’a aucun rapport avec Dune, elle en donne les clés. Il y a peu d’action et donne la part belle aux questions existentielles, religieuses, mystiques et intellectuelles. Et surtout, des questionnements sur la violence, le soulèvement et in fine à la guerre en tant que telle (religieuse ou politique).

Je pense aussi (et c’est personnel) que ce livre ne dispense pas forcément de découvrir Les Prêtres du Psi. Je ne vous y oblige en rien cela dit. 

17122009280615263615420010

LA BARRIÈRE DE SANTAROGA

(THE SANTAROGA BARRIER)

Publié pour la première fois en 1967 sous le titre de The Santaroga Barrier puis en France en 1979 aux édition J-C LATTÈS.

Bon, cette fois nous redescendons sur Terre, et plus précisément aux États-Unies d’Amérique. Nous suivons Gilbert Dasein qui s’apprête à emprunter la route qui le mènera à la Vallée de Santaroga.

17122009301015263615420015Déjà plusieurs personnes étaient mortes durant ce projet, morts d’accidents naturels.

Ce projet ? S’intégrer au sein de Santaroga, vallée située près de Berkeley en Californie, et effectuer une étude sur la psychologie des habitants. Étude financée par les industries. En effet, ces habitants ne consomment rien de ce qui est produit à l’extérieur et les seuls ventes enregistrées sont celles des personnes étrangères à Santaroga qui ne sont que de passage. Alors quelle est donc cette barrière autour de Santaroga qui fait qu’aucun des habitants ne veut commercer avec l’étranger, qu’aucune industrie ne se pérennise et qu’est-ce qui fait qu’ils sont si fermés à toute campagne publicitaire nationale ? Comportement jugé comme étant non-américain. Voici une série de questions auxquelles il va devoir apporter une réponse. Et c’est à son chef de département, Dr Chemi Selador qu’il devra faire part de ses avancées.

Aussi, Gilbert Dasein est dépêché sur place pour effectuer ses études, mais ce dernier à un avantage conséquent sur les autres, il a déjà un pied à Santaroga. Je m’explique donc, à l’Université il a rencontré une fille, Jenny Sorge, originaire de Santaroga, avec laquelle il a été très proche, bien que cela fasse un moment déjà. Bien sûr, à la fin de son cursus, Jenny était repartie vivre à Santaroga (aucun habitant de Santaroga ne part vivre ailleurs), cependant, ce séjour va être difficile, car même s’il est considéré comme 17122009323715263615420028étant « l’ami de Jenny » il va essuyer des accidents mystérieux liés à de la « négligence » ? Aussi, il devra essuyer une attitude austère de la part de la population locale qui voit d’un mauvais œil ce ressortissant étranger. Il y a clairement dans leur attitude une hostilité non dissimulée.

Et surtout, le Jaspé. Quelle est cette drogue omniprésente dans le régime alimentaires des Santarogans. Ce champignon se retrouve partout, dans le fromage local, dans la bière local. Elle a pour effet d’étendre la perception et d’ouvrir la conscience à quelque chose. Notre héro se fera-t-il engloutir par Santaroga ?

Un roman thriller qui peut-être déplaira aux fans de SF pure, mais qui apporte une touche de fantastique et des questionnements propre à son auteur. D’ailleurs on est toujours dans une limite floue entre réalité et imaginaire. Un bon roman qui tend davantage du policier donc que de la SF mais qui se laisse lire et apprécier. Là encore on y retrouve ce qui fera plus tard, le succès de la saga de Dune.

Donc voilà, un article, qui j’espère vous aura plu. Article d’ailleurs évoquant Dune sans avoir à pérorer sur un seul des volumes de la saga.

- Antipathes -

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



ROBOT-COOL (49) : BENDER

ROBOT-COOL (49) : BENDER dans Antipathes 13061309574815263611288444

17102508523715263615338022 dans Robot-cool

Bender Bending Rodríguez. Bendin, soit Tordeur en français, robot portant le numéro 2716057, est un personnage secondaire de la série télévisée FUTURAMA créée par Matt Groening en 1999. La série est diffusée la première fois aux États-Unis de 1999 à 2003. Il est le meilleur ami de Fry, le personnage principal. Il est aussi un membre de l’équipe de la société de livraison le Planet Express (qui est aussi le nom du vaisseau) composé de :

17102508534515263615338023- Philip J. Fry : personnage principal de la série et meilleur ami de Bender, il a la vingtaine d’années et est né à New York au XXIe siècle avant de tomber par inadvertance dans un caisson d’hibernation pour se réveiller au XXXe sièce. Il passe d’une vie misérable de livreur de pizzas à livreur sur le vaisseau Planet Express. Stupide et de personnalité simple et naïve, il est amoureux de Leela.

- Professeur Hubert Farnsworth : né en prison, il aurait plus de 160 ans, il est le 32Xarrière petit-neveu de Fry et l’un des plus brillants scientifiques. C’est le propriétaire de la société de livraison Planet Express en plus d’être un inventeur de génie.

- Turanga Leela : d’origine inconnue, elle a la particularité d’être une cyclope. Elle est la capitaine de l’équipage actuel, soit subséquemment le troisième à succéder aux précédents, du vaisseau de livraison Planet Express.

- Amy Wong : à peu près 22 ans , héritière le famille la plus riche, les Wong. Elle est stagiaire à Planet Express. Le professeur la garde car elle a le même groupe sanguin que lui.

- Hermes Conrad : 45 ans et d’origine jamaïcaine, il est le comptable de la compagnie Planet Express et est champion de limbo.

- Dr Zoidberg : avec le physique d’un homard, il est originaire de la planète Décapod 10, médecin ignorant de l’anatomie humaine.

Je ne développerai pas davantage les personnages car ils ont leur complexité qui serait trop longue à développer, et ce n’est pas le sujet.

Résultat de recherche d'images pour "robot bender gif"

Bender Tordeur Rodriguez est tordeur de métier. Il tord le métal en somme. Physiquement il ressemble à une grande boîte de conserve, il est de forme cylindrique, de couleur grise, et possède deux grands yeux avec en plus une antenne au-dessus de sa tête qui semble être une chose très intime pour lui. Il a deux bras et deux jambes extensibles. Son sosie se nomme Flexo, à la différence que ce dernier possède un bouc.

17102508592215263615338024Il a été construit par une chaîne d’assemblage (Fábrica Robótica de la Madre) dans la ville de Tijuana en Basse-Californie au Mexique. Il est composé de ferraille, de fer, de titanium, de zinc et de dolomite. Il décide de quitter son travail avant de rencontrer Fry et après avoir découvert que ses barres servaient à fabriquer les cabines à suicide, très en vogue au XXXe siècle. C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elles qu’il rencontre Fry, ce dernier confondant la cabine à suicide avec une cabine téléphonique disparue depuis. Suite à cette rencontre, il décide de se reconvertir en livreur pour la société de livraison Planet Express. Il est constamment alcoolisé, étant donné que le carburant des robots est l’alcool, il est d’ailleurs ivre lorsqu’il est sobre. Il est pervers, proxénète, vulgaire (son expression favorites est « et mon cul c’est du téflon? ») et kleptomane, il adore l’argent. Il traîne dans des bars sordides pour robots et ne manque jamais une occasion d’humilier son meilleur ami. Il a un humour cynique très caractéristique et rit volontiers du malheur des autres sans le moindre scrupule. Cependant, il peut faire preuve de sensibilité et se montrer très émotif, il a été très affecté quand un jour Fry décida de partir vivre sans lui, car jusque là colocataires dans un réduit pour une personne.

17102509004615263615338025Son plus grand secret est sa passion pour la musique folklorique, cette passion refoulée resurgit lorsque Bender est en contact avec un élément magnétique.

Il y a pas mal de choses à dire sur ce personnage haut en couleur et j’en oublie sans doute énormément, mais j’espère que cela vous permettra de cibler au mieux le personnage, sa personnalité et peut-être de l’apprécier car c’est un personnage que je trouve vraiment drôle et désopilant…

Et mon cul, c’est du téflon ?

- Antipathes -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Cool :

 Robby / Maximilian / Hector / Gort / Twiki / Cylon / Maria / Robot (Perdus dans l’Espace) / V.I.N.CENT / Tobor / Robot de Silent Running / Androïde de MondwestC-3PO et R2-D2 / Terminator / Data / Androïdes de THX-1138 / Robocop / Steve Austin et Jaimie Sommers / Numéro 5 / Ilia / Robot-John / Nono / WALL-E / Robot Bikini / A.P.E.X. / Peepo / Chalmer / REM / Servante du Gardien / Danguard Ace /Géant de Fer / Protector 101 Killbot / Robot de Total Recall (2012) / Mechagodzilla / Zero / Inspecteur Gadget / MARK 13 / AMEE / Goldorak / Robot Sentry / Marvin / Olga / Questor / Robot de Xenogenesis / Robots de Pyrite / Evolver / Mycènes / Yoyo / Bio-droïdes

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DIRK GENTLY, LE DÉTECTIVE HOLISTIQUE

DIRK GENTLY, LE DÉTECTIVE HOLISTIQUE dans Antipathes 14072703494415263612413227

17071508373715263615149409 dans Fantastique

Douglas Adams à l’honneur aujourd’hui, avec sa saga Dirk Gently, le Détective Holistique.

On ne présente plus Douglas Adams, même si j’ai bien l’intention de le faire quand même. Il est l’auteur du Guide du Voyageur Galactique (H2G2 : The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy), space opera totalement loufoque et délirant.

17071508405515263615149410 dans LittératureAuteur britannique né le 11/03/1952 à Cambridge et mort d’une crise cardiaque le 11/05/2001 à Santa Barbara, Douglas Adams a pratiqué un grand nombre de métiers : brancardier, charpentier, vendeur de poulaillers, etc… Il entre à Cambridge et tente d’intégrer les « Footlights », club d’art dramatique à Cambridge College, troupe dont sont issus les Monty Python.

Et c’est bien dans l’écriture qu’il brille le plus. Il écrit tout d’abord des sketches pour les Monty Python (Flying Circus) avec lesquels il gardera des liens solides. À 25 ans il présentera à la radio sa série radiophonique maintenant bien connue sous le nom de H2G2 qui sera diffusée à partir de 1978, puis il écrit entre 1979 et 1992 la même saga en livre. Pour l’anecdote, à partir de 1978, Douglas Adams participe à l’écriture de « Pirate Planet » (Episode 99 saison 16), de « City Of Death » (épisode 105 saison 17) de la fameuse série DOCTOR WHO.

Dirk Gently donc (par ce qu’on digresse un peu là dis donc… donc) est une saga littéraire policier/fantastique/science-fiction/humour parue en trois tomes (en fait deux tomes et demi) publiés dans leur version originale subséquemment en 1987, en 1988 et en 2001.

17071508433015263615149411 dans Science-fiction

En français, aux éditions Stock puis chez Folio SF avec trois titres :

  • Dirk Gently : Un cheval dans la Salle de Bain (Dirk Gently’s Holistc Detective Agency)
  • Dirk Gently : Beau comme un Aéroport (The Long Dark Tea-Time of the Soul)
  • Dirk Gently : Fonds de Tiroir (précédemment : Le Saumon du Doute / The Salmon of Doubt)

Le troisième tome est une édition inachevée récupérant l’histoire laissée en suspend et divers autres textes de l’auteur.

Pour les adaptations en séries nous avons :

Entre 2010 et 2012 : Dirk Gently de Howard Overman sur BBC Four qui fut finalement annulée après un épisode pilote et quatre épisodes. Avec dans les rôles principaux :

  • Stephen Mangam : Dirk Gently
  • Darren Boyd : Richard, l’assistant de Dirk
  • Helen Baxendale : Susan, la compagne de Richard

17071508520815263615149414

Puis une nouvelle adaptation en 2016 en une saison de 8 épisodes, Dirk Gently, Détective Holistique (Dirk Gently’s Holistic Detective Agency) de Max Landis diffusée sur la BBC America. Avec dans les rôles principaux :

  • Samuel Barnett : Dirk Gently
  • Elijah Wood : Todd Brotzman, l’assistant de Dirk
  • Hannah Marks : Amanda, la sœur de Todd

Il semblerait d’ailleurs qu’une saison 2 soit à venir.

17071508543415263615149415Cette dernière adaptation est un véritable coup de cœur. Mais je m’éloigne un peu du livre.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je crois important de définir un peu ce qu’est l’holisme (synonyme de holistique), ou pour utiliser les mots de notre héros : « C’est l’interconnexion fondamentale de toutes choses. »

Petite description du personnage principal :

Svlad Cjelli, alias Dirk Gently originaire de Transylvanie du côté de sa mère selon ses dires. Il a étudié au Collège de Saint Cedd de Cambridge (Collège fictif inspiré des souvenirs que l’auteur a gardé du Collège Saint John de Cambridge) avant de s’y faire renvoyer et accessoirement conduire en prison. Étudiant paresseux et rondouillard, sujet de spéculations nombreuses autour de ses soi-disant dons de prémonition, il bénéficie d’une notoriété bien particulière et est le centre d’événements étranges. Plus tard, Dirk Gently lance son agence de détective holistique, agence aux méthodes absconses spécialisée dans la disparition des chats perdus et des divorces difficiles. Il travaille avec sa secrétaire Janice Smith en constante démission, qu’il ne paie pas, exigeant pour ses services une rémunération excessive à ses client(e)s qui 17071508583115263615149417ne paient pas non plus. Il poursuit ses enquêtes avec la conviction profonde que tout est interconnecté, c’est la méthode holistique. C’est un homme enveloppé, accro à la cigarette et amateur de pizzas. Il porte un costume en gros tissu beige clair usé et tâché, une chemise à carreaux rouges, une cravate à rayures vertes et d’épaisses lunettes à montures métalliques. Description valable pour la première rencontre avec le personnage mais très représentative de ses goûts vestimentaires complètement dépareillés, dont chaque vêtement est en guerre ouverte avec l’autre. Il justifie ses notes de frais extravagants auprès de sa clientèle par ses méthodes d’investigations, ou plutôt embobine sa clientèle avec de longues tirades sur la mécanique quantique, la théorie du chat de Schrödinger, l’inter-connectivité de toute chose, etc… Il n’hésitera pas à faire passer un séjour aux Bahamas pour de l’investigation dont les liens avec l’enquête échappent bien sûr aux yeux des profanes (les clients).

17071508562315263615149416

Résumons sans spoiler :

Un meurtre paranormal, un esprit vengeur, un aéroport qui explose de manière totalement spontanée… Ses méthodes d’investigation l’amèneront toujours en devant des ennuis et dans des situations hors du commun des mortels. Oubliez les indices minutieux, les déductions brillantes et les relevés d’empreintes (oubliez Sherlock Holmes et autre Philip Marlowe), Dirk Gently est un détective plutôt tourné 17071509022215263615149418vers la physique quantique et le paranormal. Il suit ses pistes avec une méthode holistique, totalement instinctive en navigation zen (c’est-à-dire, pour se rendre quelque part, il suit une voiture qui a l’air de savoir où elle va), ce qui donnera assez souvent des résultats plutôt improbables. Il y côtoiera des meurtres, des fantômes, des monstres, des extraterrestres, des vaisseaux spatiaux, des voyages dans le temps et autres créatures fantastiques et folkloriques.

Dirk Gently est aussi et surtout un excellent roman d’humour, très agréable à lire. Le rythme y est constamment maintenu, pas d’ennui, vous aurez l’impression que tout se suit sans interruption. La saga n’a jamais été achevée mais elle a su imposer dans le paysage son personnage atypique. Son œuvre mélange avec brio Fantastique, Science-Fiction, Policier, et tout ça agrémenté d’un humour absurde et délirant dans la même veine que H2G2.
Pour l’anecdote, Douglas Adams prévoyait d’intégrer Dirk Gently dans l’univers étendu de H2G2, mais ce projet ne vit jamais le jour.

Je vous recommande les livres mais aussi son adaptation dans la série de 2016 qui est vraiment une perle à part entière, même dans son propre genre qui serait de toute façon difficile à cerner. Cependant, si la série reprend beaucoup d’éléments de l’œuvre originale, elle propose quelque chose de tout à fait différent. Ne vous attendez pas forcément à voir ce que vous avez lu.

Bref, un coup de cœur.

- Antipathes -

Résultats de recherche d'images pour « dirk gently animated gif »

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



LA PLANÈTE DES SINGES (roman)

LA PLANÈTE DES SINGES (roman) dans Antipathes 14072703494415263612413227

La Planète des Singes est un roman de science-fiction écrit par Pierre Boulle et publié en 1963.17060506372015263615076410 dans Littérature

Pierre Boulle est né en 1912 à Avignon et mort à Paris le 31 janvier 1994. Pour la petite biographie, il obtient son diplôme d’ingénieur à l’École supérieure d’électricité. Il part vivre ensuite en Extrême-Orient et devient planteur de caoutchouc en Malaisie de 1936 à 1939 pour finir par s’installer en Indochine. En 1941 il s’engage dans les Forces françaises libres et combat les troupes japonaises en Chine, en Birmanie et dans la péninsule Indochinoise. Il est fait prisonnier mais réussit à s’évader en 1944 et regagne la France.

Aussi connu pour ses romans comme Le Pont de la rivière Kwaï inspiré par son expérience militaire en Asie, publié en 1951, il obtient le prix Saint-Beuve en 1952 (prix annuel qui récompense un écrivain dans les catégories roman, poésie, essai et critique), il est aussi adapté au cinéma en 1957 par David Lean (The Bridge on the River Kwai), Les Contes de l’Absurde récompensé par le prix de la Nouvelle en 1953, Le Bourreau publié en 1954 et bien d’autres.

La Planète des Singes a été repris au cinéma successivement :

  • En 1968 par Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston dans le rôle principal, LA PLANÉTE DES SINGES (Planet of the Apes)
  • En 1970 par Ted Post, LE SECRET DE LA PLANÈTE DES SINGES (Beneath the Planet of the Apes)
  • En 1971 par Don Taylor, LES ÉVADÉS DE LA PLANÈTE DES SINGES (Escape from the Planet of the Apes)
  • En 1972 par J. Lee Thompson, LA CONQUÊTE DE LA PLANÈTE DES SINGES (Conquest of the Planet of the Apes)
  • En 1973 par J. Lee Thompson, LA BATAILLE DE LA PLANÈTE DES SINGES (Battle for the Planet of the Apes)
  • En 2001 par Tim Burton, LA PLANÈTE DES SINGES (Planet of the Apes)
  • En 2011 par Rupert Wyatt, LA PLANÈTE DES SINGES : LES ORIGINES (Rise of the Planet of the Apes)
  • En 2014 par Matt Reeves, LA PLANÈTE DES SINGES : L’AFFRONTEMENT (Dawn of the Planet of the Apes)
  • En 2017 par Matt Reeves, LA PLANÈTE DES SINGES : SUPRÉMATIE (War for the Planet of the Apes)
  • Et en série TV en 1974 par Anthony Wilson, LA PLANÈTE DES SINGES (Planet of the Apes)
  • 17060506392515263615076411 dans Science-fiction

Palmarès impressionnant surtout lorsque l’on sait que les scénaristes ont pris énormément de liberté quant à l’œuvre originale. Les producteurs ont eu un parti pris très différent du livre quant à l’origine des singes. Sans doute la raison évoquée dans le livre ne leur plaisait pas. (simple interprétation de ma part) :

SPOILER [Pierre Boulle ne cherche en réalité aucune excuse extérieure (expérience génétique qui aurait mal tournée par exemple) à la dégénérescence de l’humanité. Celle-ci s’est encrassée d’elle-même dans sa propre apathie et à son renoncement à toute activité intellectuelle.] FIN DU SPOILER

17060506420015263615076412Plaçons le décor : Un couple de « riches oisifs » en vacances dans l’espace, Jinn et Phyllis, s’il faut les nommer, découvrent une bouteille jetée dans l’espace. À l’intérieur de cette dernière, des feuillets manuscrits rédigés dans un langage de la Terre. Ces manuscrits racontent l’histoire que va vous conter ce roman.

Nous sommes en l’an 2500, l’humanité a fait des prouesses en matière de voyage dans l’espace. Trois personnages : le savant professeur Antelle, son disciple le jeune physicien Arthur Levain et le héros de l’histoire Ulysse Mérou, journaliste. Tous les trois sont en partance pour une expédition scientifique dans le système de Bételgeuse (Alpha Orionis, pour les intimes) dans la constellation d’Orion. Quelle fut d’ailleurs leur surprise lorsqu’ils découvrirent, apparemment si loin de la Terre, une planète habitable et peuplée qui plus est.

C’est donc sur la planète, qu’ils baptiseront Soror, la deuxième en partant de l’étoile du système, que vit une seconde race intelligente dans l’univers, composée de…

Suspense ?

17060506432715263615076413De singes ! (Félicitations ! Vous venez de gagner un four à micro-ondes !)

De peur de vous spoiler, je passerai sur les détails du résumé. Alors pour faire court, voici les grandes lignes du début de l’intrigue : Lorsque l’équipe d’exploration, Arthur, Antelle et Ulysse survole Soror, elle découvre pour la première fois, hors de la Terre, des installations de ce qui semble être une ville. Afin de vérifier tout ça de plus près, elle décide de se déposer non loin de là en pleine forêt à l’aide d’une navette détachée du vaisseau principal. Là, les membres d’équipage font la rencontre avec cette « créature » humaine qu’ils appelleront Nova et avec sa tribu humaine-animale, sauvage, qui semble avoir beaucoup d’animosité envers tout ce qui est signe de civilisation (technologie, vêtements, attitudes…). Ensuite, tout s’enchaîne très vite. Nos héros sont pris en chasse dans une battue violente organisée par la race dominante de la planète contre les hommes, et c’est à la suite de ça qu’Ulysse est fait prisonnier et ses compagnons portés disparus. S’ensuit les expériences pavloviennes menées sur Ulysse et Nova, tous deux enfermés en cage. Captivité qui durera des jours durant lesquelles les hommes seront sous observation scientifique. Et c’est dans ce laboratoire qu’Ulysse rencontrera la chimpanzé Zira qui aura beaucoup d’affection pour lui et qui lui sera d’une aide très précieuse, ainsi que son fiancé Cornélius. Il rencontrera aussi cet orang-outan borné, Zaïus qui ne voit en cet humain qu’un animal imitateur, une sorte de bête de foire sans grand attrait.

17060506455315263615076415Si je passe vite sur le résumé, c’est aussi parce qu’une approche sociologique de cette société simienne s’impose. Alors on va se l’imposer.

La société simienne se divise en trois familles distinctes : les Orangs-outans, les Gorilles et les Chimpanzés. 

Les Orangs-outans sont l’élite intellectuelle, les représentants de la science officielle. Ils sont responsables du savoir scientifique, des dogmes, de la transmission du savoir auprès des jeunes et notamment de la rédaction des livres scolaires. Ils tirent leur science des livres qu’ils lisent grâce à leur stupéfiante mémoire.

Les Gorilles sont d’anciens seigneurs. Autoritaires, ils aiment diriger et chasser. Les plus pauvres servent aux besognes, comme bras armés, des responsables de la sécurité, du maintien de l’ordre au sein de la société. Bien que leur influence soit beaucoup plus insidieuse que ça. Il n’est pas rare d’ailleurs qu’un Orang-outan travaille pour un Gorille.

Les Chimpanzés sont les chercheurs, en bas de l’échelle, c’est par eux que se font les découvertes scientifiques. Ils sont aussi travailleurs et créatifs.

17060506472715263615076416Quant aux humains, ce sont des bêtes, ils sont le bétail de la société simienne, mais aussi des cobayes de laboratoire. Leur anatomie proche du singe est une aubaine pour la recherche scientifique notamment dans le domaine neurologique et génétique. Bien que l’Homme étant d’essence inférieur aux singes, certaines découvertes sur Soror… Bref.

SPOILER [Cependant, si les singes sont aussi intelligents que les humains puissent l’être dans le monde d’origine d’Ulysse, leur évolution est malgré tout en pleine stagnation depuis, disons, un certain nombre de millénaires. Imaginez une société où les responsables de la transmission du savoir se contenteraient de recopier simplement ses prédécesseurs et où les successeurs en feraient autant.FIN DU SPOILER

Je vous conseille vivement de lire La Planète des Singes, et si vous l’avez déjà lu il y a longtemps de le relire, c’est toujours un plaisir à découvrir et à redécouvrir. Pierre Boulle a un véritable talent de conteur qui n’est plus à démontrer. La Planète des Singes se présente comme un témoignage légué aux générations suivantes, aux successeurs, sur des feuilles de papiers enfermées dans une bouteille en verre abandonnée dans l’espace, une forme de mise en garde peut-être.

Tiens justement, mesdames, messieurs, lorsque vos maîtres vous promèneront, merci de ne pas mordre les enfants qui viendraient vous caresser, ça ne se fait pas.

- Antipathes -

17060506514715263615076417

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home !

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



MARTIENS, GO HOME !

MARTIENS, GO HOME ! dans Antipathes 14072703494415263612413227

Salut Toto ! Des Martiens, la science-fiction en compte une kyrielle de toutes les formes et de toutes les couleurs. Mais là, il sera question de la plus clichée des représentations qui soit. De petits hommes verts goguenards, de 70 à 90 centimètres, à six doigts et à la langue bien pendante.

17010205101715263614742859 dans LittératureMartiens, go home ! Martiens, rentrez chez vous ! Un court roman de parodie de science-fiction de Fredric Brown publié pour la première fois dans la revue Astounding Science-Fiction en septembre 1954 (dont l’excellent dessin de couverture est de Frank Kelly Freas) et édité par la suite en France chez Denoël, en 1955. Dernièrement, il fut publié par Folio SF en 2016. Il sera aussi adapté en film dans une comédie intitulée MARTIANS, GO HOME ! en 1990 par David Odell.

Vous connaissiez sans doute déjà Fredric Brown ? Né le 29 octobre 1906 à Cincinnati (Ohio) et décédé le 11 mars 1972 à Tucson (Arizona), c’est un auteur bien connu dans la SF parodique avec à son actif Univers en Folie (What mad universe, avec les machines à coudre). Il est également célèbre pour ses nouvelles très courtes aux chutes étonnantes comme les recueils Fantômes et Farfafouilles (Nightmares and Geezenstacks), Une étoile m’a dit (Space on my Hands), Paradoxe Perdu (Paradox Lost) ou encore Lune de miel en enfer (Honeymoon in hell, dont une des nouvelles, Arena, posera un problème légal avec un épisode de STAR TREK, Arena, à cause de leur similarité). C’est avec beaucoup de créativité que l’auteur mélange : SF, fantastique, classique et policier, le tout accompagné d’un humour parfois cynique et acerbe mais pas seulement. D’abord auteur de polars et de romans policiers, il se glissa très vite dans la SF et en devint un incontournable.

17010205125815263614742861 dans Science-fictionRevenons donc à nos Martiens.
L’histoire commence le 26 mars 1954, dans une cabane quelque part dans le désert de Californie, par la rencontre du héros, puisqu’il en faut un, Luke Devereaux, célibataire, trente-sept ans, auteur de SF en manque d’inspiration, et d’un Martien qui frappe à la porte : « Salut, Toto ! C’est bien la Terre, ici ? ».

L’avez-vous deviné ? Des petits hommes verts envahissent la planète bleue, mais que nenni d’armes lasers redoutables, de robots gigantesques en forme de crabe et de grands vaisseaux spatiaux. Ces petits Martiens sont passés maîtres dans l’art du couimage (en clair ils savent couimer) et dans celle d’user leur salive à des fins vexatoires. Appelant les dames « Chouquette » et les messieurs « Toto », ils vont se servir de leur longue langue (verte, soit dit au passage) pour nous faire vaciller le sens commun et accessoirement notre fragile équilibre mental. De véritables petits démons à la peau verte d’une franchise désarmante, d’une impudence méprisante et d’une exaspérante tendance à dévoiler toutes les vérités et tous les secrets.

C’est avec une légèreté dans l’écriture et un simplisme qui n’est qu’apparent que Fredric Brown met l’humanité devant ses démons tels que l’hypocrisie, la dissimulation, la violence, la guerre… À vous de vous faire votre avis. Rapide à lire, c’est toujours un bon moment de rigolade à passer en compagnie de ces odieuses petites créatures.

Allez, salut Toto !

- Antipathes -

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



12