Catégorie

Archive pour la catégorie « B.D. »

IKIGAMI, PRÉAVIS DE MORT

IKIGAMI, PRÉAVIS DE MORT dans Antipathes 15050108480515263613222884
Aujourd’hui, je vais vous parler d’un manga qui me tient particulièrement à cœur. D’un manga d’un genre bien particulier. Si vous êtes fan des œuvres d’anticipation dystopiques (tels que 1984, Le Meilleur des Mondes, Nous Autres, etc…), il est possible que cela vous plaise.
 
Ikigami, préavis de mort (イキガミ)
18070308440715263615789797 dans B.D.
Cela met tout de suite dans l’ambiance, n’est-ce pas ?
 
C’est un manga écrit par Motorô Mase, né en 1969 dans le département d’Aichi. Il reçut le prix de meilleur jeune auteur en 1998 pour sa première œuvre Area, mais c’est Ikigami qui lui vaudra les meilleures distinctions. En 2009, il reçut le prix spécial BD pour le festival international de la Science-Fiction « Les Utopiales », en 2010 il reçut le prix de Sélection Officielle du festival international de BD d’Angoulême, et d’autres comme le Grand Prix Polymanga du divertissement en 2010 et, toujours la même année, le Grand Prix de l’Imaginaire du festival Étonnants Voyageurs catégorie manga…
 
18070308503915263615789800C’est une œuvre, en dix volumes, publiée en version originale aux éditions Shogakukan(entre 2005 et 2012) et pour la version française aux éditions KAZÉ (entre 2009 et 2012).
 
Le manga aura aussi droit à une adaptation cinématographique (film live) en 2008 : IKIGAMI, PRÉAVIS DE MORT, réalisé par Tomoyuki Takimoto et scénarisé par Hiroyuki Yatsu, qui reprend trois des histoires des trois premiers tomes de la saga. Un excellent film là aussi. Bien que la fin diffère de celui du manga, il lui est très fidèle.

Avec dans les différents rôles : 
Shôta Matsuda : Kengo Fujimoto
Kôji Tsukamoto : Hidekazu Morio
Riko Narumi : Sakura Iizuka
Takayuki Yamada : Satoshi Iizuka
Akira Emoto : Counselor
Jun Fubuki : Kazuko Takazawa
Hitori Gekidan : Shimada
Haruka Igawa : Dr. Kondo
Yuta Kanai : Tsubasa Tanabe
Kazuma Sano (VF : Arnaud Laurent) : Naoki Takazawa
Takashi Sasano : Director Ishii
Sansei Shiomi : Nobutoshi Takazawa
 
L’histoire se situe dans un pays d’Asie imaginaire qui possède une loi somme toute particulière. La « loi pour la sauvegarde de la Prospérité Nationale » qui entend assurer la prospérité de la Nation en inculquant la valeur de la vie. « Comment ? » me demanderez-vous. « Pas si vite petits freluquets ! » vous répondrai-je !
 
18070308462415263615789798Lors de l’entrée à l’école, les nouveaux élèves doivent subir « la vaccination de prospérité nationale ». Et 0,1% des vaccins contient une nano-capsule. Icelle, se fixant dans une artère pulmonaire, doit, à une date et heure fixée entre 18 et 24 ans, éclater et causer la mort du citoyen. Comment instiller la valeur de la vie m’avez-vous demandé ? Eh bien tout simplement en sacrifiant au hasard un citoyen sur mille. Bien sûr, le citoyen à qui revient l’honneur de mourir pour le bien de la prospérité de la nation n’est au courant que 24 heures avant l’heure de son décès. Cela se fait via la délivrance par un livreur au service de la Mairie d’un Ikigami (soit d’un préavis de décès) sur lequel l’heure et la date du décès sont inscrites. Officiellement cette loi a pour objectif de diminuer les actes de délinquance, de suicide et d’améliorer la productivité chez sa population. Et c’est ce livreur qui sera le héros principal de notre histoire. Kengo Fujimoto, livreur pour le service d’État Civil de la Mairie. Il sera en charge de délivrer l’Ikigami à de jeunes gens désignés par le sort pour mourir dans les prochaines 24 heures. Il est un peu le messager de la mort en quelque sorte. Nous suivront donc, en plus de notre héros, la vie de chacun de ces jeunes gens confrontés à une fin inéluctable. Bien sûr, des avantages sont accordés aux désignés mais aussi à leur famille (les restaurants inscrits et les transports sont gratuits…). Mais cela leur est retiré en cas de contestation ou d’actes répréhensibles, souvent poussés par le désespoir. Voire même, en cas de préjudice commis, c’est à la famille de les réparer. Pour le reste de la population, en cas de contestation contre cette loi, le contrevenant est désigné, soit par une police spéciale en civile, soit dénoncé par des citoyens modèles, comme étant un élément dégénéré et se voit être rééduqué. Vous avez compris, je crois, que le système s’approche davantage d’une dictature que d’un État de droit.
18070308483115263615789799
 
C’est un manga passionnant et surtout bouleversant où la tragédie est omniprésente. Ça a été pour moi, autant vous le dire, une véritable claque. Le héros, notre livreur (que j’apprécie beaucoup au passage), est un de ces héros atypiques mais fascinant par le peu d’influence qu’il a sur son monde. Il est d’ailleurs dans un premier temps peu enclin à la subversion. Il se cache derrière un professionnalisme irréprochable et des manières qui lui permettent de traverser les épreuves que lui imposent son travail et la confrontation envers ces jeunes gens qu’il envoie à la mort.
Tout d’abord affecté par son rôle de livreur, il va vite prendre le pli sans jamais vraiment s’investir dans la vie de ses administrés. Il va cependant tout le long de l’histoire se poser des questions sur la légitimité de son rôle et de cette loi aberrante sans vraiment vouloir changer les choses. Quant aux jeunes gens, ils vivent tous leur dernières 24 heures différemment, certains se résignent, certains se vengent et d’autres luttent mais au bout du compte, le résultat est le même…
 
18070308555315263615789814Personnages principaux :
 
Kengo Fujimoto : 25 ans. Il est employé en tant que livreur au service d’État Civil de la Mairie détaché à la livraison des ikigamis. Bien qu’étant le héros il est assez effacé et sera plutôt le fil rouge qui relie et met en branle toutes ces vie simplement en frappant à leur porte.
 
Nanako Kubo : Psychologue clinicienne, elle est en charge des thérapies visant à suivre les personnes désignées par l’ikigami en situation de dépression.
 
M. Ishii : Chef du service d’État Civil, il est le supérieur de Kengo Fujimoto. C’est aussi lui qui remet les dossiers relatifs à l’Ikigami à Kengo Fujimoto. Dossiers qui lui viennent directement du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale (MSPS). Il a été livreur avant ça et, selon lui, a fait partie de la jeunesse qui s’est soulevée à l’époque de la mise en place de la loi.
 
Petite découverte que je vous conseille si vous avez le courage de vous y lancer.
 
D’ailleurs avant que j’oublie, je viens vous remettre l’ikigami. La date et l’heure fixées sont inscrites ici et je vais vous demander de signer là en-bas s’il vous plaît. Merci.
Je prie sincèrement pour le repos de votre âme.
 

- Antipathes -

18070308535415263615789804

Autres articles d’Antipathes :

Robot-cool (40) : Marvin / Nous Autres / Martiens, go Home ! / La Planète des Singes / Dirk Gently, le détective holistique / Bender / Spécial Frank Herbert / Le Cycle du Programme Conscience : Destination Vide / Le Cycle du Programme Conscience : L’Incident Jésus / Le Cycle du Programme Conscience : L’Effet Lazare / Le Cycle du Programme Conscience : Le Facteur Ascension / Le Cycle du Programme Conscience : Le Bestiaire de pandore

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



VALERIAN : SHINGOUZLOOZ INC.

VALERIAN : SHINGOUZLOOZ INC. dans B.D. 15050108480515263613222884

18041209001115263615663792 dans Science-fiction

« Une œuvre majeure ayant inspiré autant de créateurs, parcouru autant d’univers, ne pouvait totalement s’arrêter. Et d’ailleurs, dans les abîmes interstellaires, où se situent la fin et le commencement ?

C’est pourquoi Pierre Christin et Jean-Claude Mézières ont souhaité confier Valérian et Laureline à quelques auteurs, triés sur le volet, non pas pour une suite mais pour une figure libre, une relecture d’un univers propice à toutes les interprétations.

Après un Valérian réinterprété avec brio par Manu Larcenet, Wilfrid Lupano et Mathieu Lauffray revisitent, à leur façon, un épisode de cette série culte : quand le scénariste des Vieux fourneaux et le dessinateur de Long John Silver s’emparent de cet univers, le résultat est forcément décoiffant… »

Et « décoiffant », le mot est faible ! Ce Valérian : Shingouzlooz Inc. (éd. Dargaud) est plus qu’une relecture de la BD culte de Mézières et Christin : c’est un retour aux sources où voyages galactiques, rencontres délirantes, humour extraterrestre et aventure pleine d’action nous font oublier les derniers albums de nos auteurs favoris, un peu trop enclins dans la nostalgie du temps passé, sans compter ce trait devenu de plus en plus brouillon au fil du temps… Non, là, avec cet album hommage à nos héros favoris, on est en plein dans du Valérian pur jus comme on n’en avait plus connu depuis des lustres, et ça fait sacrément du bien ! Les dessins magnifiques illustrent une aventure SF rocambolesque à découvrir de toute urgence !

- Morbius – (morbius501@gmail.com)



VALÉRIAN – Valérian et Laureline, inspirateurs scientifiques

Image de prévisualisation YouTube



VALÉRIAN – L’expo

VALÉRIAN - L'expo dans B.D. 17072408472515263615165160

Débutée le 13 juin 2017, l’expo Valérian et Laureline se déroule actuellement à la Cité des sciences et de l’industrie, et ce jusqu’en février 2018 ! Heureux Métropolitains, comme je vous envie ! Planches originales, reproductions, science et science-fiction, tout est au rendez-vous pour satisfaire le visiteur et le fan de la BD. Et bien sûr, ce n’est pas un hasard si l’expo a lieu juste avant la sortie du film. Pour en savoir plus, cliquez ICI.

- Morbius -

17072101185915263615159960 dans Science-fiction



VALÉRIAN – Interview de Jean-Claude Mézières

VALÉRIAN - Interview de Jean-Claude Mézières dans B.D. 15050108480515263613222884

Voici une interview du dessinateur des albums de Valérian, Jean-Claude Mézières. Elle a été réalisée pour Geekopolis Festival.

Image de prévisualisation YouTube

17072101185915263615159960 dans Science-fiction



TARKAN LE HUN

TARKAN LE HUN dans B.D. 15050108480515263613222884

17011301285315263614769305 dans Cinéma bis

TARKAN est un guerrier Hun, et il est le héros d’une bande-dessinée turque créée par le dessinateur Sezgin Burak alors qu’il était résident en Italie où il travaillait pour l’agence artistique Studio D’Ami. La première aventure de Tarkan, Mars’ın Kılıcı (« L’épée de Mars ») a été publiée en feuilletons quotidiens dès 1967 dans le journal Hürriyet. Donc 10 ans avant les aventures du Viking THORGAL dont l’iconographie est assez proche.

17011301304515263614769306 dans Fantastique

Tarkan est né en tant que fils de chef de guerre des Huns sur un autel sur les hauteurs des montagnes caucasiennes. Ses parents sont tués et Tarkan est un orphelin élevé par des loups sauvages. Plus tard, il devient un guerrier au service de Attila le Hun. Mais le seul compagnon de Tarkan est son loup gris nommé simplement Kurt et il est parfois aidé par Kulke, un guerrier nain rusé et habile, ainsi que par Bige, une fille audacieuse et chaste amoureuse de lui.

17011301323615263614769307 dans Trapard

La dernière aventure de Tarkan, Milano’ya Giden Yol a été laissée inachevée en raison de la disparition de l’artiste en 1978. Le dessinateur Özcan Alper en proposa une version remaniée en 1983.

À noter, que les historiens turcs considèrent les Huns comme la souche ancestrale des Turcs modernes. Dès les années 1940, des héros huns de bandes-dessinées ont été édités en Turquie, comme Atilla Geliyor et Atilla’nın Ölümü, créés collectivement par Şahap Ayhan et Ayhan Erer à la fin des années 40.

17011301343515263614769308

TARKAN est un héros national et son prénom orthographié TARKAN ou TARKHAN est un nom turc et de la noblesse mongole qui est utilisé depuis des millénaires avant la publication de la bande-dessinée. Mais après le grand succès de celle-ci, TARKAN est devenu un prénom très populaire en Turquie.

17011301363315263614769310

Au cinéma, Tarkan le Hun est le héros de cinq longs-métrages turcs sortis entre 1969 et 1973, dont voici les titres. Et autant vous dire qu’il s’agit de splendides nanars tous inédits en France.

Tarkan: Marsın Kılıcı (1969) - Tarkan: Gümüş Eğer (1970) - Tarkan: Viking Kanı (1971) – Tarkan: Altın Madalyon (1972) – Tarkan: Kolsuz Kahramana Karşı (1973).

- Trapard -



LETTER 44 (T2)

( B.D., Flynn )

LETTER 44 (T2) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16051612535615263614229642 dans FlynnAprès avoir dévoré le premier tome de Letter 44, je me suis jeté directement sur le second tome pour voir ce qu’il allait maintenant se passer. Une fois de plus, il m’a été difficile de décrocher du récit de Charles Soule avant d’en avoir vu la fin tant c’est captivant et bien écrit. Ce mélange entre politique et science-fiction rend le récit bien plus intéressant qu’il ne l’aurait été s’il n’avait traité que d’un des deux sujets. C’est sans doute le côté « série TV » donné au comics qui le rend si attractif et prenant. Il faut dire que ce format fait tout pour fidéliser les téléspectateurs et les faire revenir à chaque fois. Adapter la chose au monde du comics ne peut que rendre service aux lecteurs.

Six mois après son investiture, le président Stephen Blades essaie toujours d’épargner son administration de l’incroyable révélation qu’il a reçu des mains de son prédécesseur : une présence alien serait en train de construire quelque chose dans la ceinture d’astéroïdes ! Pour enquêter, le précédent président avait envoyé en secret une mission par le biais du vaisseau spatial Clarke. Blades a un plan pour mettre un terme à la guerre au Moyen-Orient tout en préparant son peuple à cette inquiétante vérité, mais il doit faire face à de sérieuses menaces au sein de son gouvernement et à un nouveau et mystérieux danger venu de l’étranger. Pendant ce temps, les braves astronautes du Clarke ont finalement rencontré les aliens… et d’après leurs découvertes, la Terre pourrait bien être condamnée !

De son côté, Alberto Jiménez Alburquerque continue de parfaire son style et son trait déjà bien maitrisé. On sent quelques hésitations et on remarque à quelques endroits des petits défauts dans la réalisation des planches et dans le trait du dessinateur, cela dit, il conserve la force de son dessin et parvient à livrer quelques planches magnifiques.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1) / Stray Dog (T1) / Letter 44 (T1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LETTER 44 (T1)

LETTER 44 (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16041109375115263614137080 dans Flynn

Cela fait un bon moment que je n’ai pas lu de comics, l’occasion donc de me tourner vers ceux que j’avais dans ma pile à lire. C’est donc sur la série Letter 44, et plus particulièrement le premier tome, que je me suis posé et franchement, je ne regrette absolument pas !

Dure journée pour Stephen Blades, le 44e président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier qui va changer non seulement son propre destin, mais très probablement la face du monde. Depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais la rencontre du troisième type n’a pas encore eu lieu. Dans l’expectative de devoir combattre une invasion d’outre-espace et de pouvoir défendre l’humanité, Carroll a envoyé les troupes américaines sur tous les fronts, inlassablement, ce qui l’a rendu pour le moins impopulaire. Avait-il finalement raison de préparer la nation au désastre imminent ? Et quel sera le rôle de l’équipage du Clarke, le vaisseau d’observation envoyé vers l’« ennemi » voici trois ans déjà ?

Scénarisé par Charles Soule, qui n’est pas n’importe qui puisqu’il a bossé sur des séries telles que Swamp Thing, Superman/Wonder Woman ou encore Thunderbolts et She-Hulk, Letter 44 montre, au travers de ce premier tome, toutes ses qualités : récit bien construit, science-fiction de qualité, rebondissements et suspense prenants. En somme, Letter 44 a tout ce qu’il faut pour faire vivre au lecteur une aventure digne de ce nom.Autant vous dire que quand on arrive à rendre la politique passionnante, c’est bien qu’on a tout réussi, non ?

Du côté des feutres et des crayons se trouve Alberto Jiménez Alburquerque. Je n’étais pas très fan de son style visuel. Il y avait quelque chose dans son trait qui me dérangeait mais impossible de déterminer quoi. Mais au fil de l’histoire, je me suis aperçu qu’il rendait le récit de Soule encore plus dynamique et efficace, les deux allant parfaitement bien ensemble. Je ne suis toujours pas un grand fan de son style mais il reste indéniable qu’il renforce l’histoire, et c’est une très bonne chose.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1) / Stray Dog (T1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



STRAY DOG (T1)

STRAY DOG (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16032208390615263614080241 dans FantastiqueIshtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maîtresse de Toru. Fan de gothique, de magie noire, de steampunk, VanRah a développé Stray Dog pour mettre en avant cette figure fantastique méconnue qu’est celle du loup-garou. Son idée fut d’en faire ressortir tout le mystère, la magie et les problématiques qui lui sont liées. Ses lycans sont ordonnés en clans, suivent des règles et sont l’objet de malédictions qui donnent de l’ampleur et de l’intérêt à ces personnages. Son monde gothique et futuriste évoque le foisonnant univers d’Anne Rice, qui donna toute son ampleur aux personnages fantastiques. Auteure d’une dizaine de titres publiés à compte d’auteur sur le Net, star des sites américains Inkblazers et Deviantart, VanRah y affiche 283 000 pages vues régulières (930 000 en pic d’audience) pour plus de 10 000 followers ! Elle y brille par sa production manga tout autant que par ses talents reconnus d’illustratrice. Stray Dog fut élu lauréat du prix International des amateurs de comics et manga en 2011.

Petit tour du côté du manga français avec VanRah, dessinatrice et scénariste de la série Stray Dog dont le premier tome, particulièrement épais, est sorti l’été dernier. Je n’avais pas encore eu le temps de me pencher sur le pavé. Il faut dire que je ne suis pas très friand de ce genre d’histoires un peu gothique. Malgré tout, je me suis plongé dans cette lecture qui ne m’a pas forcément plu, mais ne m’a pas déplu non plus.

Comme je l’ai dit, je ne suis pas très lecteur d’univers gothique. J’ai surtout lu ce premier tome pour découvrir l’univers visuel de VanRah qui s’avère déjà bien développé. Très inspiré par les auteurs japonais, il n’en fait aucun doute, elle a su forger son propre trait et son propre style afin de se créer sa personnalité graphique. Et c’est plutôt réussi. Certes, on trouve quelques maladresses dans le dessin, certains passages montrant clairement un manque de maîtrise, malgré tout, le talent est là et c’est prometteur. Toutefois, j’avoue avoir été un peu moins emballé en ce qui concerne le scénario. Cela manque de développement et de travail sur l’écriture. C’est confus, très plat, et surtout trop classique. Les personnages manquent également de consistance, d’un truc pour les rendre plus vrais que de simples stéréotypes vus et revus. Reste tout de même que l’ensemble annonce de bonnes choses et VanRah devrait rapidement se faire un nom dans le milieu de la bande dessinée en France !

- Flynn -

(Stray Dog est publié aux éditions Glénat)

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



ABAAK (T1)

ABAAK (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16022609064015263614008531 dans Flynn

Abaak est un projet BD ambitieux, celui de réaliser une grande saga de science-fiction, à la manière de Druillet et Moebius. Mais est-ce une réussite ? Écrit et dessiné par la Puvilland’s Team (Paul et Jean-Louis Puvilland), le premier tome d’Abaak, publié chez Tartamudo, est là pour nous donner une réponse.

Si la BD débute comme quelque chose d’humoristique, la suite, elle, se veut relativement sérieuse. On commence avec Sprite, un dessinateur de BD qui présente sa nouvelle création à son éditeur. Ce dernier lui refuse la publication car il veut du R-É-A-L-I-S-M-E. Après quoi, Sprite se lance dans la création d’une épopée bédéesque, narrant l’histoire de deux peuples, le Protinus dirigé par la Reine Ferhocil, et le Neutrinus, présidé par Alomegastein. Ils se partagent l’empire de Plux, mais Ferhocil veut conquérir Neutrinus pour étendre son pouvoir. Mais alors qu’elle passe à nouveau à l’offensive après de nombreuses tentatives infructueuses, Alomegastein se retrouve, lui, face à un autre problème d’envergure. Un Neutron, astéroïde inconnu, se dirige droit sur leur empire et risque de détruire Plux ! Alomegastein veut donc tenter de sauver son peuple.

Le scénario proposé par Paul et Jean-Louis Puvilland est plutôt original. Commençant par une petite introduction assez drôle, on se retrouve très vite dans une véritable aventure de science-fiction, un Space Opera avec des vaisseaux, des affrontements, etc. Sauf qu’ici on ne suit pas des humains, mais des extraterrestres. Mais le scénario est trop inégal. Ça traîne en longueur pour au final pas grand-chose, surtout qu’il n’y a que peu de rebondissements, donc rien pour relancer l’intérêt du lecteur. En plus de quoi, il est assez difficile de se plonger dans l’histoire, on lit simplement, sans s’attacher aux personnages, sans prendre part au récit ou quoi. On est totalement en dehors de ce qu’il se passe.

Graphiquement, je n’ai pas trop adhéré au style. Si celui-ci permet d’obtenir quelques planches hallucinantes dans leur construction, et vraiment belles, dans l’ensemble, le résultat est brouillon et confus. Les explosions, les effusions de couleurs flashy, etc, ça fait trop, et on finit par ne plus rien comprendre. Ce n’est pas mal dessiné, les personnages et les vaisseaux sont sympathiques, quelques scènes sont impressionnantes, mais je n’aime pas, c’est mou, ça manque de dynamisme, et ça c’est, je pense, à cause de la technique employée.

Une série qui, encore une fois, a du potentiel. Malheureusement, il est difficile de l’exploiter et la science-fiction est un genre assez ardu à maîtriser, en BD plus qu’ailleurs.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



12345