Catégorie

Archive pour la catégorie « Cinéma bis américain »

MONSTRES SACRÉS : SIL

MONSTRES SACRÉS : SIL dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

19060909154015263616266773 dans Cinéma bis américain

SIL

Une civilisation extraterrestre répond aux messages envoyés par le SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence). Elle donne à la Terre la combinaison permettant de joindre de l’ADN extraterrestre à de l’ADN humain. Une équipe gouvernementale américaine débute l’expérience génétique sur un des cents ovules expérimentaux, préférant opter pour un embryon féminin. En effet, l’équipe pense qu’un hybride femelle sera plus docile et contrôlable.

Baptisé Sil, l’hybride connaît une croissance accélérée. Âgé d’une douzaine d’années, il parvient à s’échapper du laboratoire de recherche alors que les scientifiques s’apprêtaient à le détruire. Désormais en liberté, Sil poursuit sa croissance et devient une femme d’une vingtaine d’années dont le seul but est de s’accoupler afin d’assurer sa descendance et de permettre ainsi la domination de la Terre. 

19060909220515263616266782 dans Monstres sacrés

Extrêmement agile et rapide, et dotée d’une force extraordinaire, Sil est une redoutable créature qui n’hésite pas à tuer de sang froid tout individu faisant obstacle à sa mission. Son apparence humaine est celle d’une jeune femme blonde à la beauté sensuelle. En réalité, Sil est une sorte de créature reptilienne humanoïde dotée de tentacules répréhensibles et d’épines dorsales.

19060909191515263616266781 dans Science-fictionSil apparaît dans le film LA MUTANTE (Species, 1994) réalisé par Roger Donaldson. La créature hybride est jouée par la superbe Natasha Henstridge (mannequin et actrice canadienne, spécialiste des arts martiaux et ceinture noire de taekwondo…). L’apparence reptilienne de Sil a été conçue par le grand Giger, déjà à l’origine de l’un des monstres les plus célèbres de toute l’histoire du cinéma, l’Alien.

Natasha Henstridge reprendra son rôle de la créature dans deux autres suites : LA MUTANTE 2 (1998) et LA MUTANTE 3 (directement sorti en vidéo en 2004).

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

Résultat de recherche d'images pour "sil species creature gif"

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis / Sssnake le cobra / Pazuzu

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



LE DIX-HUITIÈME ANGE (1997)

LE DIX-HUITIÈME ANGE (1997) dans Cinéma bis 19042608240315263616212637

LE DIX-HUITIÈME ANGE (1997)

Réalisateur : William Bindley

Scénariste : David Seltzer

Musique : Jeff Eden Fair & Starr Parodi

Pays : États-Unis

Année : 1997

Interprètes : Christopher McDonald, Rachael Leigh Cook, Stanley Tucci, Wendy Crewson, Maximilian Schell…

LE DIX-HUITIÈME ANGE (1997, The Eighteenth Angel) aurait presque tout du téléfilm pour la ménagère assoupie dans son canapé, si David Seltzer, l’auteur de la trilogie LA MALÉDICTION n’était pas l’auteur du scénario.

L’intrigue : Après la mort suspecte de sa femme, un homme et sa fille se rendent en Italie où une secte prépare la résurrection de l’Antéchrist…

19042608263815263616212639 dans Cinéma bis américain

L’adolescente Lucy Stanton, interprétée par la jolie et incroyablement douée Rachael Leigh Cook (malgré les critiques qu’on peut lire par-ci par-là sur le net), est peu à peu détournée de la protection paternelle lorsqu’elle se rend compte qu’elle plait et qu’elle attire l’attention des photographes. Mais ceux-ci sont moins bien intentionnés que le prévoyait papa-gâteau, interprété par l’insipide Christopher McDonald qui est souvent cantonné aux rôles de père de famille et qui joue sûrement ici l’un des rares rôles dans lequel je l’apprécie, avec aussi THE ROAD KILLERS (1994) de Deran 19042608301215263616212676 dans FantastiqueSarafian. Disons que pour l’époque où le film est sorti, le sujet faisait sûrement beaucoup plus mouche qu’à l’heure des télé réalités truquées, des concours de maillots de bains sur Facebook où les photos sont parfois redirigées vers des sites classés X, ou servent à des harcèlement, ou vont même jusqu’à faire l’objet d’assassinats fanatiques en Irak. Est-ce donc déjà l’Apocalypse ? Personnellement, je me rangerais plutôt du côté du relativisme (de l’hédonisme ?) du philosophe Michel Serres qui pense que si « c’était mieux avant », c’est parce qu’on ne prend généralement pas en compte les avancées de la médecine dans cette constatation. Et qu’on oublie vite qu’il se pourrait bien que ce soit pire après !

Et ce DIX-HUITIÈME ANGE se laisse tout de même regarder avec plaisir malgré son scénario archi-connu, d’autant que son ambiance est très vite envoûtante. Évidemment, nous sommes très loin des complots apocalyptiques commandités par le malicieux Damien ThornMais disons qu’entre la trilogie initiale, et le téléfilm LA MALÉDICTION 4, L’ÉVEIL de 1991, LE DIX-HUITIÈME ANGE se rangerait facilement du côté du meilleur, avec sa secte dirigée par un Maximilian Schell vieillissant mais toujours aussi excellent (il jouait aussi le cardinal dans VAMPIRES de John Carpenter en 1998). De plus, le film cache un petit mystère supplémentaire qui rappelle le thème des YEUX SANS VISAGE de George Franju, mais je n’en dirai pas plus.

19042608320315263616212752 dans Trapard

Dans ce style dérivé de ROSEMARY’S BABY (1967), j’ai personnellement une petite préférence pour LA SEPTIÈME PROPHÉTIE de Carl Schultz sorti en 1988. Et allez savoir pourquoi les films de sectes et d’antéchrists ont resurgis à la fin des années 90 avec des dérivés plutôt réussis comme STIGMATA (1999) interprété par Patricia Arquette ? Si l’on met de côté l’expansion de l’Islam à cette période, je pense que la psychose fanatique vaguement biblique du tueur en série de SEVEN (1995) de David Fincher n’est pas innocente à cette petite « résurrection » qui a fait naître quelques petits monstres du genre avec RESURRECTION (1999) de Russell Mulcahy (avec Christophe Lambert), LES RIVIÈRES POURPRES (2000), ou encore SUSPECT ZERO (2004) d’E. Elias Merhige (avec Ben Kingsley).

- Trapard -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

 



SLITHIS (1978)

SLITHIS (1978) dans Cinéma bis 19031305281915263616156327

SLITHIS (1978)

SLITHIS (Spawn of the Slithis) est une série B indépendante imitant vaguement le thème de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (1954) de Jack Arnold, mais ancré dans la conscientisation écologiste des années 70, et situé entre les films d’attaques animales, les kaiju eiga japonais et les films de zombies italiens.

19031305292915263616156328 dans Cinéma bis américainBien que peu connue, d’une certaine manière, la créature hybride nommée Slithis (aussi appelée « Slithus » dans le film) anticipe de près celles de PROPHECY, LE MONSTRE (1979), des MONSTRES DE LA MER (1980), mais surtout celles de THE BEING (1983) et de C.H.U.D. (1984). Sans oublier TOXIC AVENGER (1985), PLUTONIUM BABY (1987) et tant d’autres films des années 80 avec leurs créatures purulentes en place des mutations plus classiques du cinéma de SF des 50′s.

L’intrigue : Dans la ville de Venice en Californie, une fuite de centrale nucléaire engendre un monstre marin mutant surnommé « Slithis », qui s’en prend d’abord aux animaux domestiques, puis à des SDF alcoolisés et à des hippies qui traînent la nuit…

19031305310015263616156329 dans Fantastique

Moins spectaculaire que les films cités plus haut et qui lui ont succédé, SLITHIS reste un bon divertissement à petit budget, avec son lot de personnages typiques des années 70 : les bourgeois vaguement bohèmes, les loubards.

19031305321815263616156330 dans TrapardLes attaques de la créature sont souvent filmées dans l’ombre ou de nuit, ce qui ne permet pas vraiment de se faire une idée précise de son aspect physique. Mais les scientifiques précisent dans le film qu’elle est née d’une nappe de pétrole qui est devenue un véritable organisme vivant suite à des rejets de produits toxiques. Et un peu à la manière du « Blob » ou plutôt de « La Chose », cette mixture toxique vivante absorbe d’autres êtres dont elle digère l’apparence afin de pouvoir la reproduire, et donc, de pouvoir passer inaperçue afin de traquer de nouvelles proies. Mais dans une certaine généralité, c’est la créature que vous pouvez voir sur les photos qui apparaît dans ce film de Stephen Traxler oublié des blogs francophones.

Vous pouvez le regarder entier en V.O. sur YouTube.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MONSTRES SACRÉS : SSSNAKE LE COBRA

MONSTRES SACRÉS : SSSNAKE LE COBRA dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

19012207065215263616086764 dans Cinéma bis américain

SSSNAKE LE COBRA

SSSNAKE LE COBRA c’est l’homme-serpent du film éponyme de Bernard L. Kowalski (NIGHT OF THE BLOOD BEAST, L’ATTAQUE DES SANGSUES GEANTES). D’ailleurs, il s’agit sûrement de son meilleur film. Entre LA MONSTRUEUSE PARADE, L’ÎLE DU DOCTEUR MOREAU et le film d’attaques animales, SSSNAKE LE COBRA (1973, SSSSSSS) est un vrai petit bijou des Seventies. Et il est loin d’être une rareté puisqu’il est autant sorti en France, en VHS qu’en DVD.

L’intrigue : Scientifique autant qu’ermite, le Docteur Carl Stoner consacre son existence à l’étude des serpents et à la collecte de leur venin. C’est du moins ce que l’homme laisse transparaître car en réalité, ses expériences vont bien au-delà de la simple observation. Rendu fou par son admiration du monde reptilien, Stoner entend ainsi créer une nouvelle race. Une espèce alliant à merveille la puissance, l’intelligence et l’agilité. Pour cela, notre scientifique concocte une substance miracle qu’il inocule sans sourciller à son jeune cobaye…

19012207065115263616086763 dans Fantastique

Les maquillages de l’homme-serpent (j’ai envie de vous dire qu’il n’est pas unique, mais ce serait trop vous en dire) ont été créés par Daniel C. Striepeke (la saga de LA PLANÈTE DES SINGES), assisté de John Chambers (L’ÎLE DU DOCTEUR MOREAU et SUPERBEAST). Peaux boursouflées et latex finement découpé sont à l’honneur dans le film de Kowalski.

Puis cet homme-cobra en latex me permet aussi de rebondir sur le récent article de Cosmofiction sur DREAMSCAPE (1984) puisque dans une scène de cauchemar, l’acteur David Patrick Kelly se transforme aussi en cobra géant, mais avec un effet de superposition plutôt raté.

Quand à SSSNAKE LE COBRA, il est interprété au naturel par le très jeune et méconnaissable Dirk Benedict presque six ans avant de devenir le lieutenant Starbuck de la série GALACTICA.

- Trapard -

Résultat de recherche d'images pour "SSSSSSS 1973 gif"

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



CHILDREN SHOULDN’T PLAY WITH DEAD THINGS (1972)

CHILDREN SHOULDN'T PLAY WITH DEAD THINGS (1972) dans Cinéma bis 19011107374715263616072076

CHILDREN SHOULDN’T PLAY WITH DEAD THINGS (1972)

Tout le paradoxe du début de la carrière de Bob Clark est dans ce titre enfantin de film d’horreur : CHILDREN SHOULDN’T PLAY WITH DEAD THINGS. Je ne m’attarderais pas sur ce qu’a réalisé Bob Clark après les années 80 que je trouve nettement plus conventionnel que ses débuts hésitants. En effet, après un petit conte de fées pour enfants avec THE EMPREROR’S NEW CLOTHES, Bob Clark a 19011107402515263616072078 dans Cinéma bis américainenchaîné en se jetant à pieds joints dans le cinéma de pure exploitation érotique, avec un film sexy plutôt « couillu » si j’ose dire, avec  SHE-MAN (1967). Pour comprendre ce film, il faut penser qu’une poignée de cinéastes américains cherchaient à concurrencer le succès de l’érotisme à l’européenne au milieu des années 60. Ainsi Russ Meyer lança sa série de films aux comédiennes à fortes poitrines, mettant en vedette Lorna Maïtland, par exemple. Joseph P. Mawra, lança quand à lui la série des Olga et ses call-girls criminelles, avec OLGA’S HOUSE OF SHAME (1964), OLGA’S GIRLS (1964) et OLGA’S DANCE HALL GIRLS (1969), un genre repris au Japon par Seijun Suzuki et par le « pink eiga ». Quand à Bob Clark, il n’a fait que développer les premiers essais du cinéma transgenre et travesti lancé par Ed Wood avec GLEN OR GLENDA (1953). Ce SHE-MAN est un peu bancal et oublié, mais il pourrait bien définir l’écart entre un film pour enfants et un film érotique spécialisé, et pourrait nous laisser imaginer l’originalité et la quête de créativité derrière CHILDREN SHOULDN’T PLAY WITH DEAD THINGS, sorte de film grindhouse complètement improbable et aux allures d’essai hippie macabre.

19011107402515263616072077 dans Fantastique

L’intrigue : Une troupe de théâtre dirigée par Alan, un maître de cérémonie aussi spécial que souriant dans ses réparties, se donnant un air supérieur du fait de sa place de metteur en scène, se rend sur une île déserte réputée pour son cimetière, afin d’y répéter une pièce et plus particulièrement une scène visant à la résurrection des morts, sans se douter que leurs incantations vont réellement fonctionner et réveiller les cadavres du cimetière. Alan compte bien répéter une scène importante de sa pièce impliquant la résurrection des morts. Ils vont ainsi passer par le cimetière avant d’aller s’installer dans la maison du gardien du cimetière, vide de tout habitant…

19011107440615263616072079 dans Film des 70'sLes deux films suivants de Bob Clark sont plus que cultes et très bien édités en France : LE MORT-VIVANT (1974, Dead of Night) avec son jeune G.I. zombie traumatisé par la guerre du Vietnam. Et surtout BLACK CHRISTMAS (1974) considéré comme étant le film ayant défini les codes du Slasher. Et en dehors des ses deux comédies typiques des années 80 et à l’humour un peu limite (PORKY’S 1 et 2), je connais mal le reste de la carrière de Clark.

Pour en revenir à CHILDREN SHOULDN’T PLAY WITH DEAD THINGS, le film ressemble à un conte macabre pour adultes, avec une première heure malheureusement trop bavarde avec de grands élans de mégalomanie de la part du maître de cérémonie. La dernière demi-heure étant la plus jouissive pour un fan de films d’horreur, puisque les zombies jaillissent en nombre de leurs tombes, et c’est le massacre finalement tant attendu qui commence. Et ces zombies-là aiment le cerveau bien juteux, et le cerveau d’un idiot, d’un prétentieux ou d’un génie, ça ne fait plus de différence.

19011107463615263616072080 dans Trapard

La fin du film se conclut dans une vieille maison encerclée par les cadavres, un type de scénario en huis-clos devenu inéluctable dans les années 70 depuis LA NUIT DES MORTS-VIVANTS (1968) de George A. Romero. En même temps, si vous étiez attaqué par une horde de zombies, que feriez-vous vous-mêmes ? Vous creuseriez un trou dans le sable ? Une question qui me rappelle tous ces mauvais films où un idiot poursuivi par une voiture court sur une route bordée de champs de maïs ou d’arbres, mais, comme par je ne sais quelle fatalité scénaristique, l’idiot reste toujours au milieu de la route…

- Trapard -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MONSTRES SACRÉS : LES TROPIS

MONSTRES SACRÉS : LES TROPIS dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

18122808535215263616051386 dans Cinéma bis américain

LES TROPIS

Les Tropis sont les héros malgré eux du roman de Vercors Les Animaux Dénaturés publié en 1952. En 1959, Vercors a lui-même adapté son roman pour le théâtre pour une pièce intitulée Zoo ou l’Assassin philanthrope. Je suppose que Vercors traitait autant métaphoriquement dans son histoire, de ce que l’on appelle aujourd’hui « Les Zoos humains » (les expositions coloniales), que de l’exploitation de l’homme par l’homme sur des principes éthiques de supériorités (lire aussi La Controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière).

Le livre raconte comment des anthropologues partis à la recherche du « chaînon manquant » découvrent celui-ci, non pas sous forme de fossile, mais d’une population vivante. L’espèce est nommée « Paranthropus greamiensis » en l’honneur de son découvreur Greame, et surnommée « Tropi ». Un homme d’affaires nommé Vancruysen imagine d’en faire une main-d’œuvre à bon marché, sans salaires ni droits, pour une usine de lainage. Dès lors, les anthropologues comprennent qu’il faudra bien répondre à la question « Les Tropis sont-ils des hommes ? ».

18122808582415263616051392 dans Fantastique

En 1969, Gordon Douglas (DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE) en tourne une adaptation avec le jeune Burt Reynolds (qui vient justement de nous quitter) avec SKULLDUGGERY en 1970.

L’intrigue : Lors d’une expédition en Papouasie-Nouvelle-Guinée, une tribu de créatures ressemblant à des singes, les Tropis, est utilisée comme esclave par les humains. Lorsqu’un des Tropis est présumé assassiné, le long procès pour meurtre est alors centré sur la question suivante : les Tropis sont-ils des humains ou des animaux ?

Dans le film, les créatures sont représentées sommairement comme de très belles femmes dénudées et recouvertes de long poils roux. Beaucoup, comme moi, ont dû être très intrigués en découvrant indirectement les Tropis par le biais du livre culte de Jean-Pierre Andrevon et d’Alain Schlockoff,  Cent Monstres du Cinéma FantastiqueN’est-ce pas, Morbius ? (Tout à fait Trapard)

18122808582615263616051393 dans Monstres sacrés

Les films de « chaînons manquants », du  Yéti  à l’homme-singe, ne manquent pas au cours de l’Histoire du cinéma, mais SKULLDUGGERY aborde le sujet de manière intelligente (tout comme le roman de Vercors) avec quelques touches d’humour antiraciste.

La même année, la Herman Cohen Production sort en Angleterre, TROG, L’ABOMINABLE HOMME DES CAVERNES de Freddie Francis, mais il s’agit plutôt d’une sorte de remake d’un classique de la série B des 50′s : THE NEANDERTHAL MAN (1953) de Ewald André Dupont

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : LES MANGEURS DE CHAIR (1964)

DRIVE-IN : LES MANGEURS DE CHAIR (1964) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18122207221115263616045463 dans Cinéma bis américain

LES MANGEURS DE CHAIR (The Flesh Eaters)
Année : 1964
Réalisateur : Jack Curtis
Scénario : Arnold Drake
Production : Jack Curtis, Terry Curtis & Arnold Drake (Cinema Distributors of America)
Musique : Julian Stein
Pays : États-Unis
Durée : 91 min
Interprètes : Martin Kosleck, Byron Sanders, Barbara Wilkin…

18122207293815263616045465 dans Drive-in

LES MANGEURS DE CHAIR (1964, The Flesh Eaters) est une très bonne surprise. Il s’agit de l’unique réalisation de Jack Curtis, un doubleur de dessins animés et de films japonais. On lui doit aussi les dialogues anglais d’un film français (ILS SONT NUS) et d’un film d’horreur argentin (PLACER SANGRIENTO).

L’intrigue : Une actrice alcoolique, sa secrétaire et un pilote d’hélicoptère sont contraints par le mauvais temps à se poser sur une île isolée. Malheureusement pour eux, cette île sert comme base d’expérimentation à un scientifique nazi qui essaye de mettre au point un puissant solvant capable de dissoudre les chairs humaines…

Résultat de recherche d'images pour "the flesh eaters 1964 gif"

THE FLESH EATERS est un film de science-fiction horrifique extrêmement bien réalisé avec quelques relents surréalistes à la Luis Buñuel lorsqu’un beatnik survolté débarque sur l’île à bord d’un radeau minuscule avec seulement, à son bord, un phonographe diffusant du jazz à plein volume. Le rythme du film est constamment soutenu, sans temps mort, à la manière d’Orson Welles, certains cadrages rappellent même, à certains égards, LE PROCÈS (1962), ce qui est plutôt étonnant pour une première réalisation.

18122207243015263616045464 dans Film des 60's

Pour ce qui est du solvant dévoreur de chairs, son origine est dévoilée tout le long du film. Il prend quelquefois des formes surprenantes à l’aide d’effets spéciaux plus ou moins réussis, jusqu’à l’immense créature finale qui ressemble à une sorte de crabe radioactif géant. La scène où le beatnik ingurgite une lotion fatale et voit ses tripes lui jaillir des intestins ramène aux futurs effets gores de  STREET TRASH  (1987).

On a aussi droit à une autre scène gore vers la fin du film, avant le combat final entre le héros et le monstre. Un combat d’anthologie qui conclut un film vraiment étonnant dont il n’existe malheureusement aucune édition française.

- Trapard -

LA SCÈNE GORE QUI ANTICIPE STREET TRASH :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage / Le Monstre des Abîmes / L’Invasion Martienne / L’Effroyable Secret du Docteur Hichcock

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MONSTRES SACRÉS : LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE

MONSTRES SACRÉS : LES RONGEURS DE L'APOCALYPSE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

18121208231315263616034127 dans Cinéma bis américain

LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE

Un lapin c’est mignon, et lorsqu’il est propre il a le pelage soyeux et les gosses aiment jouer avec. Mais quand ils sont des milliers et qu’ils deviennent le fléau des fermiers, là ils sont beaucoup moins mignons. Mais si en plus ils deviennent énormes et mettent en charpie tout être humain ou animal qui passent à leur portée, là ça devient l’apocalypse !

L’intrigue : À la suite d’une prolifération nuisible de lapins, des scientifiques mettent au point une hormone censée refréner leurs pulsions sexuelles, ce qui a pour conséquence inattendue d’accroître leur agressivité et leur poids. Ces derniers atteignent rapidement les 80 kilos et deviennent de terribles prédateurs…

18121208231315263616034126 dans Monstres sacrés

Le titre français du film de William F. Claxton (LES RONGEURS DE L’APOCALYPSE) et son titre original (THE NIGHT OF THE LEPUS) n’aident vraiment pas à la crédibilité du sujet, certains le hissant même au rang de nanar. Personnellement je trouve ça assez injuste puisque le film est passionnant et les acteurs sont très bons (Stuart Whitman, Janet Leigh, Rory Calhoun, et même le DeForest Kelley de la série STAR TREK). Les scènes d’attaques sont considérées comme ratées du fait de l’utilisation du ralenti qui était pourtant très fréquent dans le cinéma du début des années 70 (voir la saga des templiers d’Amando de Ossorio et certains films de Paul Naschy). Mais ce procédé étant passé de mode depuis longtemps, on a assez tendance à le décontextualiser pour le dénigrer.

Passée cette remarque, le point fort des RONGEURS DE L’APOCALYPSE (1972) c’est sa partie proche du documentaire et l’alerte consciente, en ces débuts des années 70, de l’impossibilité d’éradiquer une race animale sans chambouler tout l’ordre naturel. Le scientifique joué par Stuart Whitman développe même des stratégies de substitution pour éviter l’utilisation de produits chimiques ou l’éradication totale. Mais nos lapinous ne l’endenteront pas de cette oreille…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein

18031309271915263615610534 dans Science-fiction

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : L’INVASION MARTIENNE

DRIVE-IN : L'INVASION MARTIENNE dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18120807072315263616028791 dans Cinéma bis américain

L’INVASION MARTIENNE (Teenagers from Outer Space)
Année : 1959
Réalisateur : Tom Graeff
Scénario : Tom Graeff
Production : Tom Graeff (Tom Graeff Productions)
Musique : Tom Graeff (oui, oui, toujours lui)
Pays : Tom Gra… ah non, là c’est États-Unis
Durée : 85 min
Interprètes : Tom Graeff (ah oui, quand même !), David Love, Dawn Bender, Bryan Grant, Harvey B. Dunn,..

18120807101515263616028794 dans Drive-in

Voilà bien un nanar que j’ai mis des années à regarder en entier à cause de son ambiance prout prout et très teenagers. Mais c’est par les doublages français du DVD de Bach Films que j’ai franchi l’infranchissable et que j’ai adoré le film et ses incohérences volontaires.

L’intrigue : Une mission extraterrestre atterrit sur terre, à la recherche de pâturages éloignés pour élever les Gargons, les gigantesques et dangereuses créatures dont leur planète se nourrit. Derek, un jeune membre de l’équipage, découvre un médaillon portant des inscriptions près des ossements d’un chien désintégré par Thor, un de ses compagnons. Convaincu de la présence de vie intelligente sur terre, il s’oppose violemment au capitaine de l’expédition qui souhaite poursuivre ses investigations. Derek est maîtrisé puis s’enfuit. L’adresse sur le médaillon du chien va le conduire chez une jeune fille, Betty Morgan….

18120807101515263616028795 dans Fifties SF

L’INVASION MARTIENNE, un titre français peu connu qui cache un titre rendu culte par Jean-Pierre Putters (TEENAGERS FROM OUTER-SPACE) recèle plus d’une référence cinématographique. En tout cas, ce teen-movie m’a propulsé dans les années 80 pour plusieurs raisons. Déjà, les extraterrestres du film portent des uniformes identiques à ceux qu’arboreront les envahisseurs de la série V en 1983. Ensuite, la longue traque de Derek par l’impassible et sanguinaire Thor fait immanquablement penser à celle du T-800 dans le TERMINATOR de James Cameron, Thor se faisant même extraire du bras une balle de revolver sans aucune anesthésie. Plusieurs détails rappellent le scénario de RETOUR VERS LE FUTUR, comme lorsque le naïf Derek s’installe dans sa famille de Terriens ou lorsqu’il utilise l’électricité de la ville pour augmenter la puissance de son désintégrateur. Et enfin, toute l’ambiance dramatique de L’INVASION MARTIENNE en continuelle quête de sérieux rappelle évidemment des parodies faussement sérieuses comme  L’HOMME HOMARD VENU DE MARS (1989). D’ailleurs oserais-je vous dire (ou vous rappeler, si vous connaissez déjà le film) à quel crustacés font référence les Gargons, généralement entre-aperçus en ombres chinoises ?

Résultat de recherche d'images pour "teenagers from outer space gif"

Et personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour le style kitchounet de l’actrice Dawn Bender qui a fêté ses 83 ans en 2018. Dans L’INVASION MARTIENNE, elle est comme une hybridation parfaite entre l’actrice française Judith Henry dans LA DISCRÈTE (1990) et l’Américaine Maria de Medeiros dans PULP FICTION (1994).

Le clap de fin étant sûrement le meilleur moment de ce film destiné à un public adolescent en pleine période de post-Maccarthysme. Je vous en laisse juges.

- Le fils : Je suis désolé père, je me suis comporté comme un idiot et j’accepte mon châtiment.

- Le père : Je te pardonne, tu as corrigé tes erreurs. C’est la lecture de ce Livre qui t’a corrompu. Tu as perdu tes repères mais par bonheur c’est fini.

- Le fils : Je ne suis pas le seul à avoir lu ce livre, père.

- Le père : Oui, je suis au courant. D’ailleurs tu m’aideras à traquer les lecteurs potentiels de ce brûlot.

- Le fils : D’accord, père.

- Trapard -

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage / Le Monstre des Abîmes

18031309271915263615610534 dans Science-fiction

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : LE MONSTRE DES ABÎMES (1958)

DRIVE-IN : LE MONSTRE DES ABÎMES (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18120107030915263616019799 dans Cinéma bis américain

LE MONSTRE DES ABÎMES (Monster on the Campus)
Année : 1958
Réalisateur : Jack Arnold
Scénario : David Duncan
Production : Joseph Gershenson (Universal International)
Musique : 
Pays : États-Unis
Durée : 77 min
Interprètes : Arthur Franz, Joanna Cook Moore, Nancy Walters, Troy Donohue…

18120107064115263616019802 dans Drive-in

LE MONSTRE DES ABÎMES (ou LE MONSTRE DE L’ABÎME) est sûrement l’un des films de Jack Arnold les moins cités lorsqu’on met la carrière du réalisateur en avant. En effet, le film fut vendu comme un produit de drive-in par la Universal avec ce titre original bien ciblé : MONSTER ON THE CAMPUS.

L’intrigue : La terreur balaye le campus d’un collège après la découverte d’un poisson préhistorique qui transforme les animaux et les humains qui entrent en contact avec lui en monstres assoiffés de sang…

18120107064115263616019801 dans Fifties SF

Le scénario scientifiquement très peu crédible place aisément MONSTER ON THE CAMPUS au rang de nanar, ce qui est bien dommage au vu de la qualité de la réalisation de Jack Arnold comme toujours. Les effets spéciaux et les scènes d’angoisse sont particulièrement réussis et l’ensemble remplit pleinement son contrat de divertissement horrifique pour drive-in. Derrière le postulat d’infection préhistorique (???) à partir du sang d’un cœlacanthe fossilisé, il y a tout de même matière à rigoler, même s’il y a quelques très bonnes idées qui modernisent autant les thèmes du vampire et du loup-garou au cinéma, lorsque par exemple le héros se transforme de manière cyclique ou lorsqu’un moustique se met à véhiculer du sang contaminé. Et c’est évidemment du côté de cette modernité que LE MONSTRE DES ABÎMES se situe, faisant suite au vampirisme moderne de  THE VAMPIRE (1957) et au lycanthrope chimiquement modifié de  THE WEREWOLF (1956).

Résultat de recherche d'images pour "monster on the campus 1958 gif"

Mais comme l’écrivaient déjà Dave Altou et S.B. sur ce blog, selon Jack Arnold « le scénario manquait d’épaisseur, mais le manque de temps souvent caractéristique de ce genre de petite production empêcha toute révision ».

- Trapard -

BANDE-ANNONCE :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman / Indestructible Man / Monstres invisibles / Caltiki, le Monstre Immortel / Le Dernier Rivage

18031309271915263615610534 dans Science-fiction

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



12345...19