Catégorie

Archive pour la catégorie « Cinéma bis américain »

PARAMOUNT, ROBINSON CRUSOÉ ET MARS

PARAMOUNT, ROBINSON CRUSOÉ ET MARS dans Cinéma bis 16071703580115263614378713

Attention : film rare ! Paramount Channel diffusera lundi 18 juillet (pour la France) et mardi 19 juillet (pour la Nouvelle-Calédonie) le film de science-fiction ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS (1964). Amateurs de raretés, bienvenue.

Ne me demandez pas ce que je pense de ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS (Robinson Crusoe on Mars) : je ne l’ai tout simplement encore jamais vu ! Et pourtant, cela fait depuis déjà longtemps que je le vois cité dans les longues listes de films sur la planète rouge. Je m’en vais donc vite combler cette lacune avec la programmation de cette perle rare sur Paramount Channel ce mardi 19 juillet, sur le Caillou, à 20h40, d’autant plus qu’il est signé Byron Haskin, réalisateur de LA GUERRE DES MONDES (1953)…

16071704024715263614378714 dans Cinéma bis américain

Je ne m’attends pas à un chef-d’œuvre du genre, ROBINSON CRUSOÉ SUR MARS ayant plutôt, de manière générale, la réputation d’un film moyen. Mais vous me savez amateur de films de science-fiction anciens, je ne risque donc pas de louper ma mise en orbite autour de la planète Mars ce mardi 19 !

L’histoire est la suivante :

« Le commandant Kit Draper et le colonel McReady font une expédition sur Mars. Pour éviter une météorite, ils épuisent tout leur carburant et leur vaisseau reste en orbite autour de la planète. Ils descendent sur Mars, mais McReady meurt lors de l’atterrissage. Draper reste seul avec le singe Mona. Il parvient à survivre en découvrant que certains minéraux, sous l’action de la chaleur, produisent de l’oxygène. Il va ainsi se construire un abri dans une grotte. Jusqu’au jour où il découvre un squelette. Il voit ensuite arriver un mystérieux vaisseau extraterrestre. Draper s’approche et voit qu’il amène des esclaves extraterrestres pour exploiter le sous-sol de Mars. » (Wikipédia)

16071704032715263614378715 dans Science-fiction

Le scénario, écrit par John C. Higgins et Ib Melchior, s’inspire bien sûr de l’œuvre de Daniel Defoe publiée en 1719 et intitulée Robinson Crusoé. On trouve dans les rôles principaux Paul Mantee (LA BATAILLE DE LA MER DE CORAIL, ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX, APOLLO 13…) et Adam West (le Batman de la série télévisée éponyme en 1966 !). À noter que le film avoisine tout de même les 2 heures avec ses 110 minutes et qu’une édition DVD française est disponible.

- Morbius -

BANDE-ANNONCE EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube



DRIVE-IN : LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (1955)

DRIVE-IN : LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (1955) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

16040908441315263614132114 dans Cinéma bis américain

LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (Creature with the Atom Brain)
Année : 1955
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : Curt Siodmak
Production : Sam Katzman (Columbia Pictures)
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 69 min
Interprètes : Richard Denning, Angela Stevens, Lane Chandler, Michael Granger…

16040908455015263614132119 dans Drive-in

This is the Return of the Altaïr’s Echoes’ Drive-in tonight ! Et avec un petit classique de la SF atomique réalisé par Edward L. Cahn himself (VOODOO WOMAN & ZOMBIES OF MORA TAU, INVASION OF THE SAUCER MEN, IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE, CURSE OF THE FACELESS MAN et tant d’autres classiques en équilibre entre séries B et Z).

Avec son budget serré, LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (Creature with the Atom Brain) a té scénarisé par Curt Siodmak dont vous trouverez sur ce blog des bribes de sa longue carrière dédiée à la science-fiction de I.F.1 NE RÉPOND PLUS (1932) jusqu’à BRIDE OF THE GORILLA (1951).

L’intrigue : En Californie, un meurtre étrange laisse perplexe la police et le docteur Chet Walker. Et pour cause, le coupable est officiellement décédé depuis pas mal de temps, il laisse derrière lui des empreintes digitales lumineuses et essuie des tirs de revolver à bout portant sans sourciller. Le docteur Chet Walker et l’inspecteur Dave Harris se lancent sur une affaire où les cadavres sembleraient être des zombies créés par d’anciens scientifiques nazis travaillant secrètement à partir de l’énergie atomique…

16040908453615263614132117 dans Fifties SF

Exactement le genre de scénario de film que j’aimerais voir à l’affiche aujourd’hui. Bien sûr, ici les zombies atomiques sont très old-school et antérieurs à LA NUIT DES MORTS-VIVANTS (1968) de George Romero. Il faut les concevoir à la manière des hommes automatisés de NEUTRON CONTRA LOS AUTOMATAS DE LA MUERTE (1960), de SANTO CONTRA LOS ZOMBIS (1962), ou même de CARTES SUR TABLE (1966) de Jesùs Franco. Ce sont avant tout des machines humaines destinées à tuer et bricolées par quelques savants tordus.

Dans le film d’Edward L. Cahn, c’est l’acteur belge George Bruggeman avec ses épaules larges et son nez épaté qui incarne la « Créature ». Après quelques recherches furtives sur IMDB je me rends compte que George Bruggeman a eu une carrière extrêmement dense au cinéma comme à la télévision jusqu’à sa disparition en 1967. Mais une carrière uniquement faite de figurations ou de petits rôles de costauds ou de brutes rarement créditées dans les génériques (« uncredited » semble être le cachet de sa notoriété selon IMDB). Au moins dans LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE, il a enfin un beau rôle à sa mesure et fort en présence, mais toujours autant « uncredited ». À l’inverse, Richard Denning est en tête d’affiche, et encore auréolé du succès relatif des drive-in de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (il était aussi le jeune ténébreux affrontant une invasion apocalyptique de robots extraterrestres dans TARGET EARTH).

16040908454315263614132118 dans Science-fiction

LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE est une bonne série B avec un peu tous les ingrédients que recherche un fan de séries B de science-fiction horrifique des 50′s : énergie atomique, savants fous et cobayes incontrôlables…

- Trapard -

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

http://www.dailymotion.com/video/x208og2

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : L’INTELLIGENCE MARTIENNE

MONSTRES SACRÉS : L'INTELLIGENCE MARTIENNE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

16020307352415263613943339 dans Cinéma bis américain

Cette tête vous dit sans doute quelque chose, j’espère… C’est tout de même l’une des plus célèbres du cinéma de science-fiction car il s’agit de l’Intelligence Martienne (ou Martian Mastermind), devant laquelle je vous prie de bien vouloir vous incliner sous peine d’une invasion prochaine. Merci.

Notre Monstre Sacré du jour apparaît dans le grand classique des Fifties : LES ENVAHISSEURS DE LA PLANÈTE ROUGE (Invaders from Mars, 1953, William Cameron Menzies). L’histoire :

« Un jeune garçon passionné d’astronomie aperçoit une nuit une soucoupe volante atterrir dans un banc de sable à proximité de sa maison. Il prévient son père, un scientifique qui travaille sur une mission secrète pour une fusée à propulsion atomique. Tenu de signaler tout fait suspect, le père part inspecter les lieux. Au petit matin, sa femme s’inquiète de son absence, mais il revient bientôt, avec un regard vague et un caractère irascible … » (Wikipédia)

Même si elle pourra faire sourire certains aujourd’hui, on ne pourra pas reprocher à cette représentation alien son manque d’originalité, surtout pour un film des années 50 au petit budget de série B et à une époque où les effets spéciaux relevaient bien souvent du défi.

16020308142515263613943356 dans Fifties SF

L’Intelligence Martienne contrôle par télépathie, comme on s’en doute, les Martiens venus sur Terre et dont le but, comme on s’en doute, s’avère l’invasion de la planète. Cet alien, à l’apparence particulièrement étrange, représente une tête macrocéphale aux reflets dorés plantée sur un petit torse, tel un buste, d’où s’échappent des tentacules qui se meuvent constamment. Celle-ci se trouve enfermée dans un globe de cristal. Totalement muette, le regard dénué de tout sentiment, l’Intelligence Martienne exprime la froideur implacable des Martiens.

Bien plus réussie que les Martiens humanoïdes du film (des mutants nous dit-on…), l’Intelligence Martienne fut jouée par l’actrice naine Luca Potter. Celle-ci se tenait accroupie derrière une petite plateforme d’où seul son visage maquillé dépassait. Les tentacules étaient contrôlés hors-champ.

À noter que d’autres aliens des années 50 possédaient des cerveaux disproportionnés, ainsi le mutant de la planète Métaluna des SURVIVANTS DE L’INFINI (1955) pour ne citer que lui.

- Morbius -

tumblr_lrhf1jCb9c1qzr8nao1_500 dans Monstres sacrés

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : TARANTULA

MONSTRES SACRÉS : TARANTULA dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

15111709391215263613757501 dans Cinéma bis américain

Les araignées ont toujours provoqué une certaine répulsion, voire une répulsion certaine, chez beaucoup de personnes… La tarentule fait partie de cette grande et noble famille appelée arachnide qui étend sa toile depuis l’aube des temps sur le monde des animaux. Mais je vois déjà Wikipédia m’interrompre pour préciser bien vite :

« Les anglophones nomment tarantula les araignées que les francophones nomment mygale. Souvent, dans des livres de vulgarisation ou des documentaires audiovisuels, on voit le mot tarantula associé au mot de tarentule. »

Dans ce cas, qu’est-ce qu’une tarentule ?… Wikipédia de poursuivre : « Le mot tarentule désigne une araignée mythique de la province de Tarente en Italie, ou bien l’araignée Lycosa tarantula également originaire de cette région d’Italie. » 

Bien. Cependant la tarentule italienne ne ressemble en rien à la vedette de notre catégorie Monstres Sacrés d’aujourd’hui qui est, quant à elle, une vraie mygale, donc finalement une tarentule chez les anglophones, vous me suivez ?… Alors, afin de ne froisser personne, autrement dit ni les spécialistes ni les arachnides, nous emploierons dans cet article le mot Tarantula (pas même le mot mygale et encore moins le mot tarentule) comme s’il s’agissait véritablement du nom de notre Monstre Sacré du jour et non du titre du film réalisé par Jack Arnold en 1955.

15111709403715263613757504 dans Fifties SF

L’histoire du film TARANTULA : « Dans un laboratoire isolé, le Professeur Gerald Deemer travaille sur un nutriment qui permettrait de soulager la famine que menace de provoquer l’accroissement de population. Ses expérimentations ont abouti à certains résultats ; mais au prix de sérieux déboires. Un jour qu’il s’est absenté, deux de ses collègues s’injectent le nutriment, avec des conséquences effroyables les conduisant progressivement à la mort par ce qui semble être l’acromégalie. L’un des deux meurt, tandis que l’autre attaque le professeur et lui injecte le produit avant de mourir. Pendant leur combat, une tarentule géante qui a elle aussi reçu une injection s’évade de sa cage. Dès lors, elle ne cesse de grandir, et s’en prend aussi bien au bétail qu’aux humains. » (Wikipédia)

15111709414815263613757506 dans Monstres sacrés

Notre Tarantula géante va alors se promener tranquillement dans le désert américain par l’intermédiaire d’effets spéciaux utilisant adroitement une véritable araignée grossie grâce à des rétroprojections et des doubles expositions. On doit cette réussite à Clifford Stine, lequel emploiera également une énorme tête réalisée pour des plans rapprochés, notamment ceux montrant la bestiole regardant derrière les fenêtres d’une maison. À noter que cette tête servira aussi au film MISSILE TO THE MOON (1959). Enfin, des séquences entières de TARANTULA atterriront dans HAVE ROCKETT WILL TRAVEL (1959). Le recyclage hollywoodien d’époque, quoi.

Notre Tarantula, après avoir provoqué bien des frayeurs mais aussi des morts, sera brûlée vive par un tout jeune Clint Eastwood incarnant un pilote de l’armée de l’air américaine.

- Morbius -

L’avis des spécialistes :

« À la manière de THEM !, TARANTULA met l’accent sur la férocité de l’insecte à sa taille normale, comme pour mieux faire comprendre au public les ravages qu’il peut causer à l’échelle augmentée. » (Jean-Pierre Putters / Ze Craignos Monsters, le Retour / éd. Vents d’Ouest)

« Le film d’Arnold, au suspense soutenu et aux trucages acceptables, n’exploite pas cet aura mythique (encore que l’aspect sexuel soit nettement indiqué, lors d’une séquence fameuse où l’araignée couvre de son corps la maison où s’est réfugiée l’héroïne, et s’y livre à une danse copulatoire qui ferait rougir le chaste King Kong) : il s’agit une fois encore d’expériences scientifiques qui tournent mal ; heureusement l’armée est là, et la pauvre Tarantula finit sous les bombes au napalm, comme bien d’autres avant et après elles… » (Jean-Pierre Andrevon & Alain Schlockoff / Cent Monstres du Cinéma Fantastique / éd. Jacques Glénat)

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957)

DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Voici un double programme pour ce Drive-in du weekend, avec deux films de magie noire signés Edward L. Cahn. L’un produit par l’American International pictures et l’autre par Sam Katzman. Alors accrochez-vous bien, car la cadence des djembés et votre rythme cardiaque risquent de ne faire plus qu’un seul et unique son : celui de votre cri d’angoisse étouffé par les pelletées de terre qui s’accumuleront sur vous…

15091908063915263613593024 dans Cinéma bis américain

VOODOO WOMAN
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : Russ Bender & V.I. Voss
Production : Alex Gordon (American International Pictures)
Musique : John Blackburn & Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Marla English, Tom Conway, Mike Connors, Martin Wilkins, Jean Davis…

Marla English (THE SHE-CREATURE) et Tom Conway (LA FÉLINE, VAUDOU, BRIDE OF THE GORILLA) réunis dans ce film qui ressemblerait presque à un bel hommage au cinéma d’épouvante des 40′s de Jacques Tourneur et aux films d’aventures mystérieuses et junglesques hollywoodiens.

L’intrigue : Au cœur de la jungle, un savant fou utilise les pratiques vaudou des indigènes pour ses expériences. Il désire créer des êtres invincibles à son service. Quand une expédition de chercheurs d’or arrive au village, le scientifique réalise que Marilyn Blanchard, le chef de l’expédition, serait un sujet parfait pour ses expérimentations…

15091908064715263613593025 dans Drive-in

Considéré comme l’un des plus mauvais film de tous les temps, VOODOO WOMAN reflète néanmoins le savoir faire de son réalisateur qui nous plonge au sein d’une ambiance étrange et malsaine dans de faux décors caribéens. La fameuse créature du film que vous apercevrez dans la bande-annonce ci-dessous est un maquillage créé par le mythique Paul Blaisdell.

En 1966, l’American International Pictures engagera Larry Buchanan pour tourner un remake télévisé complètement craignos de VOODOO WOMAN avec CURSE OF THE SWAMP CREATURE que vous pouvez consulter en version complète sur YouTube.

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Fifties fantastique

15091908085315263613593027 dans Trapard

ZOMBIES OF MORA TAU
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : George H. Plympton & Bernard Gordon
Production : Sam Katzman (Culumbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 70 min
Interprètes : Gregg Palmer, Joel Ashley, Allison Hayes, Autumn Russell, Morris Ankrum…

Un film de zombies des 50′s, aussi Z soit-il, ça reste tout de même une curiosité. Surtout lorsque l’un des plus grands producteurs de serials des années 30 & 40, Sam Katzman, et son scénariste George H. Plympton, en sont à l’origine.

15091908085615263613593028

L’intrigue : Des anciens marins devenus zombies gardent le trésor dans les cales de leur ancien navire, une épave coulée quelques soixante années plus tôt. Un groupe de pilleurs d’épave, faisant fi de la légende, décident d’explorer les lieux, persuadés y trouver des diamants. Il vont se rendre compte à leur dépends que de la légende à la réalité, il n’y a souvent qu’un coup de palmes…

Avec ZOMBIES OF MORA TAU, on s’éloigne des fresques et des frasques junglesques de VOODOO WOMAN pour une ambiance plus gothique et fantomatique assez proche des serials des 40′s dans sa réalisation et son rythme. Un film de bateau maudit modernisé dans lequel les zombies remplacent les habituels fantômes. Une marque de fabrique qui évoluera en 1977 grâce à Ken Wiederhorn et à sa horde de zombies-nazi issue du COMMANDO DES MORTS-VIVANTS (Shock Waves).

http://www.dailymotion.com/video/x19nnz6

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



SKEETER (1993)

SKEETER (1993) dans Cinéma bis 15090811561115263613566279

SKEETER (1993)

Titre original : Skeeter
Réalisateur : Clark Brandon
Scénaristes : Darlene Andrea, Clark Brandon, Lanny Horn & Joseph Luis Rubin
Musique : David Lawrence
Pays : États-Unis
Durée : 95 min
Acteurs : Jay Robinson, Michael J. Pollard, Charles Napier, Stacy Edwards…

Des déchets toxiques sont enterrés dans le désert, non loin d’une petite ville. Alors que l’eau semble contaminée et que le bétail disparaît progressivement, la ville subit l’attaque de moustiques géants, contaminés eux-aussi par les produits toxiques…

15090811561315263613566280 dans Cinéma bis américainEh oui, encore des moustiques géants ! Après MOSQUITO (1995) voici donc SKEETER, sorti à peine deux ans auparavant. À la différence que les moustiques de ce dernier sont plus d’une origine radioactive liée à la pollution terrestre que transmise par l’outre-espace. Mais au final, le résultat est le même : ça grouille et bourdonne de partout dans le ciel. Un scénario qui ressemble assez à celui de THEM ! (1954, Des monstres attaquent la ville) et ses fourmis géantes, ou encore à celui de L’HORRIBLE INVASION (1977, Kingdom of the Spiders) et sa horde de tarentules meurtrières. Ça vole pas haut, si je puis dire, mais pour qui aime les films d’attaques animales de séries B, on reste dans la norme : des moustiques sanguinaires, mais moins gros que ceux de MOSQUITO mais tout aussi voraces. Et Charles Napier en guest-star du bis dézingant du gros moustique à la carabine. Et enfin, la jolie Tracy Griffith (NEW-YORK, DEUX HEURES DU MATIN où elle jouait aux côtés de sa demi-soeur Mélanie Griffith) qui joue ici, une jolie gardienne rousse de troupeau. Au final, SKEETER est un bon petit polar de SF sans prétentions.

- Trapard -



DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958)

DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Histoire d’appréhender doucement le prochain été calédonien qui s’annonce bien chaud et fatigant, voici deux films d’arbres tueurs en milieux tropicaux pour ce nouveau « Drive-in ».

15090509560815263613557041 dans Cinéma bis américain

FROM HELL IT CAME
Année : 1957
Réalisateur : Dan Milner
Scénario : Jack Milner & Richard Bernstein
Production : Jack Milner (Allied Artists)
Musique : Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Tod Andrews, Tina Carver, Linda Watkins, Gregg Palmer…

Série Z de l’Allied Artists, produite par les frères Milner qui deux ans auparavant avaient déjà sortis THE PHANTOM FROM 10 000 LEAGUES (1955) et sa grosse bébête subaquatique inspirée de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR.

15090509561315263613557042 dans Cinéma bis anglais

L’intrigue : Le prince héritier d’une île des Mers du Sud est victime d’un mystérieux assassinat et il est retrouvé mort, un couteau enfoncé dans le cœur. Il a été victime d’un complot ourdi par un sorcier du clan qui dénonçait les relations amicales du prince avec des scientifiques américains qui ont installés leur laboratoire sur l’île. Le prince est enterré dans un tronc d’arbre creux et abandonné jusqu’à ce qu’une radiation nucléaire le ranime sous la forme de  » Tabanga « , une créature ancestrale mi-arbre mi-démon. Le monstre décime alors un par un les habitants de l’île…

Ce FROM HELL IT CAME est une de ces perles du Z des 50′s avec des créatures improbables créées par Paul Blaisdell et une légère touche de science-fiction à découvrir sans modération.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/xyt4ma

13051809153815263611200263 dans Drive-in

15090509591515263613557049 dans Fifties fantastique

THE WOMAN EATER
Année : 1958
Réalisateur : Charles Saunders
Scénario : Brandon Fleming
Production : Guido Coen (Eros Films)
Musique : Edwin Astley
Pays : Angleterre
Durée : 70 min
Interprètes : George Coulouris, Vera Day, Peter Wayn, Joyce Gregg, Joy Webster…

THE WOMAN EATER ou WOMANEATER est une petite production fantastique anglaise des 50′s de Fortress Film Productions, du type de certaines séries B de la Hammer Films de la décennie suivante. Bien mieux scénarisée et réalisée que FROM HELL IT CAME, cette série B réalisée par Charles Saunders (THE MAN WITHOUT A BODY) n’en reste pas éloigné des frontières du Z de par son sujet et sa créature aux branches articulées.

15090509592015263613557050 dans Fifties SF

L’intrigue : Dans les profondeurs de la jungle amazonienne, un arbre carnivore se nourrit du sang de jeunes femmes et génère un fluide qui peut tout détruire alentours. Un autel en son honneur est vénéré par des indigènes qui effectuent des rites sacrificiels afin d’apaiser sa colère. Mais un scientifique anglais, le Docteur Moran, en exploration dans la jungle, fait saisir la plante carnivore afin de l’emporter chez lui dans son laboratoire où il la soumet à de nombreux tests. Mais pour cela, il se retrouve dans l’obligation de trouver des jeunes femmes pour nourrir l’arbre…

Mention spéciale à George Coulouris (il jouait le tuteur du jeune Charles Foster Kane dans CITIZEN KANE) qui incarne dans THE WOMAN EATER le Docteur Moran, un Mad Doctor assez méconnu mais particulièrement savoureux.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER (1965)

DRIVE-IN : THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER (1965) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15081506033415263613509890 dans Cinéma bis américain

THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER
Année : 1965
Réalisateur : John Hall
Scénario : Joan Gardner
Production : Edward Janis (U.S. Films)
Musique : Frank Sinatra Jr. & Chuck Sagle
Pays : États-Unis
Durée : 70 min
Interprètes : John Hall, Sue Casey, Arenold Lessing, Elaine DuPont, Walker Edmiston…

15081506034715263613509892 dans Drive-in

Sorti aux États-Unis en septembre 1965, THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER de Jon Hall est un « Beach party film », c’est-à-dire, un teen-movie musical dont l’action se déroule sur des plages californiennes et incluant souvent des scènes de danses et de surf (quoique le “surf-film” est aussi un sous-genre à part entière). Vous trouverez généralement les mots “Beach”, “Bikini”, “Surf” ou “Muscle” dans les titres de ces séries B. Et parfois du Fantastique comme THE GHOST IN THE INVISIBLE BIKINI (1966) et quelques autres. La musique des Beach Boys et certains films d’Elvis Presley situés à Hawaï en sont aussi des dérivés. Les “Beach party films” sont à ne pas confondre avec les “Nudies” ou films de naturistes, et c’est par conséquent le mot “Bikini” et l’âge des comédiennes qui fait la différence…

L’intrigue : Des surfers sont brutalement assassinés. Le coupable est un monstre marin ou un parent jaloux des adolescents ?

15081506034215263613509891 dans Fantastique

Autrement dit : AMSTERDAMNED (1988) vingt-trois ans plus tôt et en moins bon. Quoique, pour qui aime les ambiances familiales, teens & jazzy des Sixties, THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER est un vrai régal. Et quoi qu’aussi, le film est nettement trop bavard si on s’attend à de régulières attaques de cette ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR en caoutchouc mou et qui fait des plis. Mais ça reste une bonne curiosité pour les cinéphiles explorateurs. Et autant profiter que YouTube le propose en version complète pour se faire son idée.

- Trapard -

THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MOSQUITO (1995)

MOSQUITO (1995) dans Cinéma bis 15081108213015263613499433

MOSQUITO (1995)

Titre original : Mosquito
Réalisateur : Gary Jones
Scénariste : Tom Chaney, Steve Hodge, Gary Jones
Musique : Allen Lynch et Randall Lynch
Pays : États-Unis
Durée : 93 min
Acteurs : Gunnar Hansen, Rachel Loiselle, Tim Lovelace, Steve Dixon, Ron Asheton…

15081108233415263613499434 dans Cinéma bis américainUn vaisseau extraterrestre s’écrase dans un parc national aux États-Unis. Des moustiques commencent à se nourrir des corps des aliens morts, et se retrouvent avec la taille de vautours. Ils se montrent alors très agressifs, tuant notamment chaque être humain qu’ils croisent. Quelques survivants se regroupent pour combattre ces insectes mutants…

MOSQUITO n’est évidemment pas en tête de liste des grands films de SF des Nineties, mais il reste un bon divertissement. Pour sa source, on pense évidemment et immanquablement aux moustiques fossilisés de JURASSIC PARC sorti à peine deux ans auparavant, et peut-être un peu à TICKS (1993) de Tony Randel, avec sa horde de tiques tueurs mutants… Alors pourquoi pas des moustiques géants numérisés du coup ?

15081108262315263613499439 dans Science-fictionMOSQUITO est la première réalisation personnelle de Gary Jones qui a d’abord travaillé sous la houlette de Sam Raimi sur L’ARMÉE DES TÉNÈBRES (1993) et sur la série XENA, LA GUERRIÈRE. D’ailleurs on trouve beaucoup de références à EVIL DEAD dans ce film de Gary Jones. Mais à part une pseudo suite du CROCODILE (2000) de Tobe Hooper sortie en 2002, il est surtout connu pour un autre film d’insecte géant de l’espace archi-diffusé à la télévision et archi-édité et réédité en DVD : SPIDERS (2000) dont voici l’intrigue qui vous rappellera immanquablement quelque chose : Que dissimule le crash sur terre d’une navette spatiale ? Trois étudiants un peu trop curieux au goût des Services Secrets découvrent que les astronautes menaient dans l’espace une mission ultra confidentielle visant à transformer une araignée ordinaire en créature terrifiante. Une arme vivante et monstrueuse que le choc n’a pas détruit. Désormais, l’araignée est là, plus vivante que jamais, prête à se multiplier et à lâcher sur le monde les légions de sa progéniture mutante… (Allociné)

15081108271915263613499440 dans TrapardDu coup, MOSQUITO semble être un avant-goût de ce que sera SPIDERS cinq ans plus tard : des vaisseaux, des post-ados pas très finauds mais étudiants en sciences supérieures, des images de synthèse par-ci et des prothèses en latex par-là, de l’humour absurde (pour ne pas dire mongoloïde) et du gore… Un cocktail qui fait malheureusement la recette de nombreux DTV à petits budgets du milieu des années 90 jusqu’aux années 2000, et dont on n’écartera que quelques rares réussites comme BIG ASS SPIDER (2013) de Mike Mendez. Et ce qui démarque un Gary Jones du lot c’est qu’au même titre qu’un Jim Wynorski, qu’un Mike Mendez ou qu’un des premiers films de Peter Jackson, de Sam Raimi ou des frères Coen, c’est qu’il évite de se prendre trop au sérieux lorsqu’il n’en a pas les moyens (financiers ou au niveau de l’originalité de son scénario). MOSQUITO est donc de cet acabit : bête et décalé, mais plutôt sympa. Restent les attaques des moustiques géants qui sont complètement ratées mais marrantes.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube



DRIVE-IN : THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES… (1964)

DRIVE-IN : THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES... (1964) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15080808123215263613493542 dans Cinéma bis américain

THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES WHO STOPPED LIVING AND BECAME MIXED-UP ZOMBIES
Année : 1964
Réalisateur : Ray Dennis Steckler
Scénario : Gene Pollock & Robert Silliphant
Production : Ray Dennis Steckler
Musique : André Brummer & Libby Quinn
Pays : États-Unis
Durée : 92 min
Interprètes : Cash Flagg, Carolyn Brandt, Brett O’Hara, Atlas King…

15080808123515263613493546 dans Drive-in

Avec un tel titre, je me frotte d’ores et déjà les mains avec un large sourire en imaginant Morbius tentant de lui trouver une place dans l’encadrement de son blog. En parcourant Wikipédia, j’ai d’ailleurs trouvé quelques indications au sujet du titre improbable de ce petit film indépendant et culte de Ray Dennis Steckler :

« Son titre en fait, à sa sortie, le second titre de film d’horreur le plus long après THE SAGA OF THE VIKING WOMEN AND THEIR VOYAGE TO THE WATERS OF THE GREAT SEA SERPENT (1957) de Roger Corman. Le film ne devait, à l’origine, pas porter ce titre. Selon les dires du réalisateur, il devait être nommé THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES, ou WHY I STOPPED LIVING AND BECAME A MIXED-UP ZOMBIE ; le titre a été changé suite à la réalisation du film de Stanley Kubrick, DOCTEUR FOLAMOUR, dont le titre original est DR. STRANGELOVE : OR HOW I LEARNED TO STOP WORRYING AND LOVE THE BOMB, afin d’éviter tout risque de bataille judiciaire. »

L’intrigue : « Madame Estrella, diseuse de bonne aventure gitane pratiquant son art au sein d’une fête foraine, a la bizarre manie de défigurer des hommes à l’acide (souvent ses anciens amants), avant de les enfermer dans une espèce de réduit où ils deviennent rapidement cinglés. Par ailleurs, dans un cabaret local, la danseuse vedette, Marge, a de gros problèmes d’alcoolisme qui risquent de lui faire perdre son travail. Lorsqu’elle va consulter la voyante, cette dernière lui tire les cartes et lui annonce qu’il va lui arriver quelque chose de terrible… » (Horreur.net)

15080808123915263613493549 dans Fantastique

Vendu comme étant le premier film musical de monstres, THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES est avant tout un film complètement déjanté et mi-baroque, mi-bad-trip sous hallucinogènes. Un style que le brésilien José Mojica Marins utilisera à outrance en ces débuts de 60′s, mais en noir et blanc. Parallèlement, Herschell Gordon Lewis, lui, préférera faire jaillir le rouge cramoisi dans les scènes cannibalo-culinaires de BLOOD FEAST (1963) et de 2000 MANIACS (1964). Ray Dennis Steckler utilise plutôt des cadrages surprenants et tordus, et des grands angles pour simuler des impressions étranges et la folie dans THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES. Un petit classique qui donne le mal de l’air et à découvrir si ce n’est pas déjà le cas.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



1...56789...20