Catégorie

Archive pour la catégorie « Cinéma bis américain »

UTOPIC FASHION : LES COQUETS DE LA HAUTE TECHNOLOGIE SPATIALE

UTOPIC FASHION : LES COQUETS DE LA HAUTE TECHNOLOGIE SPATIALE dans Cinéma bis 13061310015515263611288448

Et si on s’attardait parfois sur les vêtements à travers les films et les séries de science-fiction ? Et si on explorait les tendances ou les fantasmes exprimés à travers les designs les plus fous, les plus kitchs ou les plus provocants de la SF, mais aussi à travers les plus austères, les plus sérieux ou les plus envisageables dans un avenir plus ou moins éloigné ? Place à Utopic Fashion !

gigantes-planetarios-4c3823c dans Cinéma bis américain

Voici quelques tenues mi-exotiques outre-spatiales mi-high-tech issues de GIGANTES PLANETARIOS (1966) le film de space-opera mexicain d’Alfredo B. Crevenna.

Le résumé : Un scientifique mexicain découvre les plans destructeurs du tyran qui règne sur la Planète de la Nuit Éternelle. Prêt à tout pour sauver la Terre, il s’envole vers cette planète avec un petit groupe d’Astronautes dont un boxeur qui a juste le temps de s’extraire du ring et d’enlever ses gants avant d’enfiler sa tenue de l’espace…

15080507595915263613488298 dans Science-fiction

Mais ce ne sera pas de cette tenue-là dont il sera question dans cet article, mais plutôt de celle qui fait office d’uniforme à une civilisation plus avancée que la nôtre. Autrement dit, une tenue de la Grèce Antique avec un coutelas à même la hanche et un gros médaillon sur le torse de ces messieurs de la haute technologie. Ceux-là ornent aussi un magnifique casque rectangulaire en plastique, genre de sièges pour bébés pour les transports en véhicules mais posés à l’envers sur le haut de la tête, et l’ensemble surmonté de petites antennes de transistor à piles. On se demanderait bien ce qu’ils peuvent « capter » avec de telles antennes en aluminium, si les années 60 n’étaient pas aussi celles de Lucien Jeunesse et de son célèbre « Jeu des 1000 Francs »… Comment ? Allo ? Ah, Morbius me dit via notre inter-com privé que les Mexicains ne devaient sûrement pas écouter Lucien Jeunesse parcequ’il animait son émission dans la langue de Molière. Donc en effet, c’est assez logique, tu as raison Morbius. Du coup ce sont forcément des antennes qui ne servent à rien. Ah, les coquets de l’espace ! Mais attends Morbius, tu utilises quelle fréquence là ? J’ai cru entendre la voix d’un habitant de la Planète de la Nuit Éternelle au moment-même où tu me contactais. Oh non !!!

- Trapard -

15080508005015263613488299 dans Utopic fashion

Autres articles publiés dans la catégorie Utopic Fashion :

Les femmes de la Lune / Stella et son bikini spatial / Glamour Altaïra / Le futur sera à poils / Tenue des sables / Le X sera soft ! / Cuir moulant et satin kitsch /Paillettes cosmiques / Walkyrie spatiale / Les bouclettes de Zarth Arn / Ah la la, l’alu ! / Conquérantes de l’Univers / Logiquement vulcain / Les couleurs de l’espace / Blouson spatial anti-vampire / L’avenir des pyjamas du futur / Tenue décontractée pour la Lune / Uniformes galactiques

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LA PEUR QUI RÔDE (1994)

LA PEUR QUI RÔDE (1994) dans Cinéma bis 15072207542815263613460791

LA PEUR QUI RÔDE (1994)

Titre original : Lurking Fear
Réalisateur : C. Courtney Joyner
Scénariste : C. Courtney Joyner, d’après la nouvelle d’H.P. Lovecraft, Lurking Fear, 1923
Musique : Jim Manzie
Pays : États-Unis
Durée : 74 min
Acteurs : Jon Finch, Blake Bailey, Ashley Laurence, Jeffrey Combs…

15072207543015263613460793 dans Cinéma bis américainLa ville de Leffer’s Corners est maudite sur plusieurs générations. L’ex-détenu John Martense retourne dans sa ville d’enfance de Leffert’s Corner après avoir purgé une peine de  4 ans pour un crime qu’il n’a pas commis. Il rend visite à un vieil ami familial, Knaggs, un entrepreneur de pompes funèbres qui détenait la moitié d’une carte que son père lui destinait. Elle conduit à un cimetière où le père de Martense a caché l’argent de son dernier hold-up. En arrivant à une église abandonnée, Martense est confronté à Cathryn, une jeune femme en quête de vengeance pour l’assassinat de sa sœur, et un docteur de village, Dr Haggis. Ce groupe est vite rejoint par un trio de criminels qui cherchent à trouver de l’argent que le père de John leur a volé. Pendant ce temps, des créatures humanoïdes rôdent sous les souterrains sacrés de Leffer’s Corners…

Petite production de Full Moon qui modernise une nouvelle d’H.P. Lovecraft. Full Moon, une compagnie qui s’est très spécialisée en adaptations de l’auteur des Mythes de Cthulhu, ayant même rachetés les droits d’exploitations de RE-ANIMATOR (1985) et FROM BEYOND (1986) du duo Gordon-Yuzna. On retrouve d’ailleurs Jeffrey Combs dans LA PEUR QUI RÔDE, lui qui a tourné autant 15072207542915263613460792 dans Fantastiqued’adaptations de Lovecraft pour Brian Yuzna que pour Charles Band qu’il doit bien au moins détenir un palmarès pour le nombre de petits rôles lovecraftiens au cinéma, à la télévision et en vidéo.

La réalisation du film de C. Courtney Joyner est simple, efficace et agréable, voire même un peu classique (série B des 90′s oblige). Évidemment, on ne peut que lui préférer NECRONOMICON (1994) de Brian Yuzna, Christophe Gans et Shūsuke Kaneko. Mais aussi L’ANTRE DE LA FOLIE (1994, In the Mouth of Madness) sortis tous les deux la même année, et on suppose que John Carpenter ne possédant aucun droit sur l’œuvre de Lovecraft s’en est finalement accaparé avec prouesse et finesse. Mais LA PEUR QUI RÔDE se place surtout dans la logique d’un bon divertissement à petit budget et malgré quelques passages éculés se laisse regarder avec plaisir. Au moins pour les attaques des créatures et pour son final bien lovecratien d’invasion par l’outre-monde.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube



DRIVE-IN : BLOOD OF THE ZOMBIE (1961)

DRIVE-IN : BLOOD OF THE ZOMBIE (1961) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15071808300915263613450603 dans Cinéma bis américain

BLOOD OF THE ZOMBIE
Année : 1961
Réalisateur : Barry Mahon
Scénario : Barry Mahon
Production : Barry Mahon & Brandon Chase
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : John McKay, Linda Ormond, Monica Davis, Clyde Kelly, Darlene Myrick…

BLOOD OF THE ZOMBIE (1961) aka THE DEAD ONE est une petite série B indépendante réalisée par Barry Mahon. Ce n’est pas un très grand film en soi, mêlant d’interminables scènes de cabarets (les aficionados d’accessoires et véhicules US des Sixties apprécieront forcément) à d’autres interminables scènes de transes vaudous. Malgré une petite ambiance de Louisiane pré-fabriquée qui aurait pu être encore plus dévoilée, BLOOD OF THE ZOMBIE se laisse regarder surtout pour sa seconde partie plus gothique avec son zombie verdâtre et chevelu errant dans son costume mortuaire.

15071808301015263613450604 dans Drive-in

L’intrigue : À la Nouvelle Orléans, en Louisiane, le cousin d’une jeune femme récemment mariée étant le seul descendant masculin, revendique la plantation familiale. Refusant de renoncer à ce qu’elle pense lui appartenir, la jeune femme utilise le vaudou pour ressusciter son frère mort. Ainsi le mort-vivant dénommé « The Dead One » va tuer les collaborateurs de son cousin…

C’est assez dommage que BLOOD OF THE ZOMBIE paraisse si mou et soit si lent à démarrer, parce qu’il est évident qu’il était effrayant à l’époque de sa sortie. Pour aujourd’hui, il reste surtout une curiosité du genre pour fans de zombies old-school.

- Trapard -

BLOOD OF THE ZOMBIE en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : TEENAGE ZOMBIES (1959)

DRIVE-IN : TEENAGE ZOMBIES (1959) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15070407385815263613418320 dans Cinéma bis américain

TEENAGE ZOMBIES
Année : 1959
Réalisateur : Jerry Warren
Scénario : Jerry Warren
Production : Jerry Warren (Governor Films Inc.)
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 73 min
Interprètes : Katherine Victor, Don Sullivan, Steve Conte, J.L.D. Morrison, Brianne Murphy…

TEENAGE ZOMBIES est une série B indépendante produite, écrite et réalisée par Jerry Warren (THE INCREDIBLE PETRIFIED WORLD, THE WILD WORLD OF BATWOMAN) et visant un public de drive-in, d’où le groupe de très jeunes héros en tête d’affiche, sorte de « Goonies » avant l’heure.

L’intrigue : Une scientifique tourmentée créé un gaz neurotoxique afin de mettre en transe de nombreux adolescents de la région et ainsi de réunir une armée d’esclaves à sa merci…

15070407385915263613418321 dans Drive-in

Le film de Jerry Warren est un de ces produits vite réalisés, vite mis en boîte pour un exploitation éclair sur grand écran. Ne comptez pas sur de superbes maquillages ou de luxueux laboratoires scientifiques, la déco reste très sommaire et c’est à l’intrigue très rythmée de tenir le spectateur. Les prises de vues du film sont larges et maladroites, une marque de fabrique et une manœuvre qui deviendront celles de nombreuses séries B indépendantes de drive-in des Sixties faisant ainsi prendre l’air à leurs tournages très loin des studios, mais donnant aussi naissance à des classiques du genre comme LE CARNAVAL DES ÂMES (1962), INCUBUS (1966), LA NUIT DES MORTS-VIVANTS (1968) et bien d’autres. Ainsi, encore un peu bancal, TEENAGE ZOMBIES (1959) présente un sujet encore très ancré dans la période des 30′s et 40′s avec son lot de zombies (et même un gorille-zombie !) hypnotisés par un(e) savant(e) folle, le tout propulsé dans une ambiance teen en plein air. Vous pourrez vous faire votre propre idée à l’aide de la version complète qui se trouve en ce moment postée sur YouTube en V.O.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort / L’Homme et le Monstre

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



ROBOT-CRAIGNOS (85)

ROBOT-CRAIGNOS (85) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

15063009122915263613409680 dans Cinéma bis américainEt voilà ce qui se passe lorsqu’un robot souhaite ressembler à l’empereur Ming. Mais désolé, il ne suffit pas de posséder la collerette, le costume en aluminium et la grosse ceinture pour endosser le rôle. Non, non, ce serait trop facile !

Et puis cet air hagard est loin, très loin d’inquiéter. En effet, pourquoi cette bouche éternellement ouverte ? Oui, car Tor (c’est son nom) demeure bouche ouverte tout le long de cet énorme nanar intitulé LE RETOUR DU CAPITAINE NEMO (The Amazing Captain Nemo, 1978), version condensée d’une mini série télévisée pour une distribution en salles. S’étonne-t-il de participer à un navet qui ne se refuse aucune limite en bafouant joyeusement Vingt mille Lieues sous les Mers de Jules Verne ? Aperçoit-il son reflet dans une glace ? Entend-il les spectateurs hurler leur colère dans la salle ou voit-il tout simplement qu’il est désormais répertorié dans la catégorie Robot-craignos des Échos d’Altaïr ?…

Tor est le bras droit d’un terrible scientifique, le professeur Cunningham (incarné par Burgess Meredith dans son plus mauvais rôle), qui souhaite détruire le monde. Il est accompagné d’autres androïdes dont on vous épargnera l’apparence car ici la vedette c’est Tor et pas les autres.

Mais Tor sortira-t-il enfin de sa Tor-peur énigmatique ? Parviendra-t-il à Tor-piller ses ennemis de son sous-marin ? Vous le saurez en regardant LE RETOUR DU CAPITAINE NEMO ! 

- Morbius -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran

Robot « cool » ou « craignos » ?

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : SPACE MASTER X-7 (1958)

DRIVE-IN : SPACE MASTER X-7 (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15053008231715263613313593 dans Cinéma bis américain

SPACE MASTER X-7
Année : 1958
Réalisateur : Edward Bernds
Scénario : George Worthing & Yates Daniel Mainwaring
Production : Bernard Glasser (Twentieth Century Fox Film Corporation)
Musique : Josef Zimanich & Harry Bluestone
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Bill Williams, Lyn Thomas, Robert Ellis, Paul Frees, Rhoda Williams…

15053008232215263613313594 dans Drive-in

SPACE MASTER X-7 est une série B indépendante de la Regal Films tournée rapidement par Edward Bernds et avec un budget de $125,000 (dont $25,000 ont servi à payer les scénaristes). La sortie en juin 1958 de ce petit film catastrophe de science-fiction était destinée à capitaliser sur le récent décollage du satellite Explorer 1 en février de la même année.

L’intrigue : Une sonde spatiale de retour sur Terre est recouverte par un mystérieux champignon, qui, lorsqu’il est accidentellement exposé à du sang humain, se transforme en une solution proche de la rouille sans cesse croissante. La corrosion semble s’étendre très vite et risque de prendre des proportions considérables si elle n’est pas enrayée à temps…

15053008232815263613313595 dans Fifties SF

Le film est surtout une longue course-poursuite pour arrêter un fléau imminent. Mais avec son budget limité, SPACE MASTER X-7 mise malheureusement plus sur le jeu des comédiens Robert Ellis, Bill Williams et Lyn Thomas que sur de bons gros effets spéciaux. L’ensemble ressemble assez au final à une des aventures du Professeur Quatermass mais transposé aux États-Unis, avec ce rythme vif inhérent aux productions américaines. Entre film d’espionnage et film catastrophe, l’ensemble est plutôt agréable à suivre.

- Trapard -

SPACE MASTER X-7 en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos / Target Earth

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : TARGET EARTH (1954)

DRIVE-IN : TARGET EARTH (1954) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15052306160915263613290193 dans Cinéma bis américain

TARGET EARTH
Année : 1954
Réalisateur : Sherman A. Rose
Scénario : James H. Nicholson, Wyott Ordung & William Raynor
Production : Herman Cohen (Allied Artists Pictures Corporation)
Musique : Paul Dunlap
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Kathleen Crowley, Richard Denning, Richard Reeves, Virginia Grey, Robert Roark…

TARGET EARTH est une petite série B indépendante produite par Herman Cohen et réalisée par Sherman A. Rose. Les scénaristes Wyott Ordung, William Raynor et James H. Nicholson (futur producteur de l’American International Pictures) ont adapté la nouvelle de science-fiction « Deadly City » de Paul W. Fairman qui fut publiée en mars 1953 dans le magazine IF.

15052306161615263613290194 dans Drive-in

L’intrigue : Une grande ville a été entièrement évacuée. Une force extra-terrestre composée de robots l’a envahie et a réduit l’humanité à néant ! Frank et une poignée d’autres personnes se réveillent dans une ville déserte. Non seulement ils vont devoir échapper aux patrouilles de robots, mais ils vont également devoir faire face à un psychopathe qui s’est joint à eux. Pendant ce temps-là, les scientifiques sont entrés dans une folle course contre la montre pour tenter de sauver la Terre de l’annihilation…

Un scénario extraordinaire qui annonce forcément plus de promesses que le petit budget qui fut alloué pour le tournage de TARGET EARTH puisse exaucer. Et évidemment dans ce sens, l’armada de robots extraterrestres du film ne se compose que d’un unique spécimen dont l’ombre inquiétante plane sur tout le film. C’est l’acteur Steve Calvert qui incarne le robot de l’espace bien qu’il soit plutôt un habitué des rôles simiesques dans le cinéma fantastique puisqu’il est le gorille de BRIDE OF THE GORILLA (1951) et de BELA LUGOSI MEETS A BROOKLYN GORILLA.

15052306162615263613290196 dans Fifties SF

Néanmoins tout le film dégage une excellente ambiance post-apocalyptique, les comédiens Richard Denning, Kathleen Crowley, Virginia Grey et Richard Reeves évoluant dans un Chicago déserté et totalement déshumanisé. Et rien que pour ça, TARGET EARTH vaut le coup d’œil. Et puis franchement… ce robot… rien que pour lui, il faut voir le film. Ce même robot qui a eu le privilège d’inaugurer la catégorie des Robots-craignos de ce blog il y a déjà quelques années.

- Trapard -

TARGET EARTH en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/xmsl8p

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos 

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LES CRÉATURES DE KOLOS (1965)

DRIVE-IN : LES CRÉATURES DE KOLOS (1965) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15051607240815263613270542 dans Cinéma bis américain

LES CRÉATURES DE KOLOS (The Human Duplicators)
Année : 1965
Réalisateur : Hugo Grimaldi
Scénario : Arthur C. Pierce
Production : Sandy Frank (Woolner Brothers Pictures Inc.)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 80 min
Interprètes : Richard Kiel, Hugh Beaumont, George Nader, Dolores Faith…

15051607251915263613270543 dans Drive-in

LES CRÉATURES DE KOLOS ou THE HUMAN DUPLICATORS est un film indépendant américain de la petite firme Woolner Brothers Pictures. Ce n’est pas un grand film de SF mais il est somme toute assez agréable à suivre en reprenant un des thèmes chers des 60′s : le clonage. Voir THE CREATION OF HUMANOÏDS de 1962, ATTACK OF THE ROBOTS de 1966 ainsi que l’un des épisodes de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR dans lequel John Steed et Emma Peel affrontent une horde de clones. Sans oublier, bien entendu, les très sexy Bikini Machines du Dr Goldfoot ou encore les sanguinaires Astro-Zombies du Dr. DeMarco ! Nous sommes évidement déjà très loin de FOUR SIDED TRIANGLE (1953) de Terence Fisher avec son clonage unique, car avec LES CRÉATURES DE KOLOS c’est l’invasion de la planète Terre qui débute…

15051607252315263613270544 dans Film des 60's

L’intrigue : Les maîtres d’une autre galaxie donnent mission à l’agent cosmique Kolos, un androïde, d’établir une nouvelle colonie sur Terre. Afin d’infiltrer la société humaine, Kolos se rend chez le professeur Dornheimer, qui effectue des recherches en cybernétique, et prend le contrôle de son laboratoire. Il crée alors des répliques de grands savants qu’il envoie subtiliser du matériel scientifique. L’enquête sur les vols et la disparition des scientifiques que mène l’agent de la NIA Glenn Martin, le conduit rapidement à la demeure du professeur Dornheimer. Il y rencontre Lisa, la nièce du professeur, jeune fille aveugle, qui le met au courant des étranges activités de son oncle et de Kolos…

15051607252815263613270545 dans Science-fiction

Voir ou revoir LES CRÉATURES DE KOLOS c’est aussi l’occasion de retrouver feu-Richard Kiel dont ce petit film de SF de 1965 le sortait un peu de son cantonnement dans des rôles insipides de géants musclés, voire même d’homme préhistorique dans le très mauvais EEGAH ! (1962). Et ce, juste avant d’être le géant Voltaire, serviteur du Dr Miguelito Loveless, un nain maléfique et ennemi juré de James West et d’Artemus Gordon qu’il côtoie dans plusieurs épisodes des MYSTÈRES DE L’OUEST entre 1965 et 1968.

Ici il est Kolos, géant extraterrestre à la voix caverneuse de Sylvester Stallone en VF et se déplaçant à l’aide d’un télé-transporteur sidéral aux effets visuels déjà proches de ceux de la célèbre téléportation de STAR TREK de 1966. Donc attention au Kolos !

- Trapard -

LES CRÉATURES DE KOLOS en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/xmtbyz

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956)

DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15050907304115263613249345 dans Cinéma bis américain

THE WEREWOLF
Année : 1956
Réalisateur : Fred F. Sears
Scénario : Robert E. Kent
Production : Sam Katzman (Columbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 79 min
Interprètes : Steven Ritch, Don Megowan, Joyce Holden, Eleanore Tanin, Kim Charney…

Petite production de Sam Katzman, THE WEREWOLF a été réalisé par un tâcheron du cinéma bis, Fred F. Sears autant capable du meilleur (LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT, THE NIGHT THE WORLD EXPLODED) comme du pire (THE GIANT CLAW). Quant à THE WEREWOLF (1956), il a été scénarisé par Robert E. Kent y transposant le mythe du loup-garou dans les États-Unis contemporains, comme ce sera le cas avec Pat Fielder pour THE VAMPIRE (1957) et THE RETURN OF DRACULA (1958) propulsant à l’époque moderne ces trois séries B anachroniques du cinéma d’horreur à de la pure science-fiction.

15050907304815263613249346 dans Drive-in

L’intrigue : Après qu’un homme ait été attaqué dans la rue, la police organise une chasse à l’homme envers son agresseur. Seulement, les forces de l’ordre ne savent pas vraiment si elles doivent pourchasser un homme ou un animal sauvage. Pendant ce temps, deux scientifiques essaient de dissimuler leur expérience funeste : suite à un accident de voiture, ils ont injecté du sang de loup irradié à la victime, rendue amnésique par le crash…

THE WEREWOLF est un petit film passionnant de bout en bout, et autant profiter sur Dailymotion si vous ne l’avez jamais vu.

- Trapard -

THE WEREWOLF en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/x15an68

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



TIME RUNNER (1993)

TIME RUNNER (1993) dans Cinéma bis 15050708495815263613243198

TIME RUNNER

Année : 1993
Réalisateur : Michael Mazo
Scénaristes : beaucoup !
Production : Lloyd A. Simandl – John A. Curtis
Musique : Braun Farnon – Robert Smart
Pays : États-Unis
Durée : 90 min
Acteurs : Mark Hamill, Rae Dawn Chong, Brion James, John Maclaren…

15050708521015263613243199 dans Cinéma bis américainEn l’an 2022, l’humanité est sur le point d’être envahie par une force extraterrestre, son dernier espoir réside dans le pilote de chasse Michael Raynor qui est lancé à travers le temps et remonte jusqu’en 1992. Traqué sans relâche par un agent impitoyable appartenant à une organisation ultra-secrète du gouvernement, Raynor apprend qu’il peut affecter l’avenir et, avec l’aide de la scientifique Karen McDonald, tente d’alerter les autorités de la menace extraterrestre qui approche.

TIME RUNNER est un mélange de STAR WARS et de TERMINATOR avec dans le rôle principal Mark -Luke Skywalker- Hamill qui, dix ans après LE RETOUR DU JEDI, semble définitivement condamné à une modeste carrière d’acteur.

15050708541015263613243200 dans PublifanJe vous rassure tout de suite, ce film n’est pas aussi nul qu’il en a l’air. Même si certaines scènes sont un peu ridicules, genre : ça canarde dans tous les coins et personne n’est touché. Ou bien quand le héros a des visions du futur qui apparaissent devant lui et que peuvent voir aussi les autres personnes à ses côtés ! On apprend aussi que les voyages dans le temps donnent la migraine et que les scientifiques de laboratoire portent des armes ! Sans oublier les faux raccords : la voiture se fait exploser une vitre et dans la scène suivante elle est toujours bien là !

Quant aux acteurs, ils n’ont pas l’air tous convaincus qu’ils tournent un chef-d’œuvre, Rae Dawn Chong en premier, assez transparente (qui tirait pourtant son épingle du jeu dans COMMANDO et dans CRYING FREEMAN). Mark Hamill quant à lui semble plutôt concerné et la joue façon Michael Biehn dans TERMINATOR (à qui il ressemble un peu dans certaines scènes, l’effet brushing sans doute).

15050708561315263613243201 dans Science-fictionLe toujours très imposant Brion James, vu notamment dans BLADE RUNNER, tient le rôle du président qui s’avérera au final être un méchant ! Pas vraiment une surprise : dès qu’on aperçoit sa grande carcasse on ne doute pas un instant qu’il penchera du côté obscur de la Force ! De plus, sa présence à l’écran est assez limitée. En fait le vrai bad-guy du film est joué par certain Mark Baur, acteur plutôt inconnu, dont la carrière se limite à seulement quatre films. Pour son premier rôle au cinéma il interprète Freeman, un agent du gouvernement cruel, du genre à montrer sa carte avant de tuer de sang-froid un vieillard. On notera en passant une ressemblance avec Rutger Hauer époque Répliquant.

15050708581015263613243202BLADE RUNNER, STAR WARS, TERMINATOR… On aura bien compris : les producteurs et le réalisateur connaissent leurs classiques et brassent large. Mais si le scénario ne brille pas par son originalité, il y a malgré tout deux ingrédients qui sont présents dans cette série B de science-fiction pour pouvoir passer un bon moment : de l’action et des effets spéciaux. Ces derniers sont par ailleurs plutôt pas mal pour ce genre de film dont le budget devait certainement être minuscule. Ce qui explique peut-être l’emploi de quelques ralentis interminables qui permettent d’atteindre la durée standard d’ 1h30.

À côté de ces deux éléments indispensables on regrettera peut-être l’absence d’un peu d’humour (il est quelque fois présent mais c’est souvent de manière involontaire) et une touche d’érotisme toujours bienvenue.

Au final TIME RUNNER est plutôt sympathique même si on n’en gardera pas un grand souvenir après visionnage.

- Buliwyf -

Image de prévisualisation YouTube



1...678910...20