Catégorie

Archive pour la catégorie « Cinéma bis »

CONTAMINATION.7 (1993)

CONTAMINATION.7 (1993) dans Cinéma bis 17041208134315263614977638

CONTAMINATION.7 (1993)

Titre original : The Crawlers

Réalisation : Joe D’Amato et Fabrizio Laurenti

Scénario : Fabrizio Laurenti, Albert Lawrence et Daniele Stroppa

Production : Filmirage

Musique : Carlo Maria Cordio

Interprètes : Mary Sellers, Jason Saucier, Bubba Reeves, Chelsi Stahr

L’intrigue : Les habitants d’une petite communauté sont attaqués par des racines radioactives poussant dans la forêt…

Voici le scénario de ce CONTAMINATION.7, cette série B inédite chez nous et co-réalisée par Joe D’Amato et Fabrizio Laurenti qui, en dehors de ce film et du mollasson DÉMONIAQUE PRÉSENCE (1988, La Casa 4) n’a tourné que pour la télévision italienne.

17041208133915263614977637 dans Science-fictionApparemment co-produit par Filmirage avec des fonds italiens, canadiens et américains, le film fut en partie tourné en 1989 et ne sortit en VHS qu’en 1993 sous divers titres comme THE CRAWLERS, CREEPERS, CONTAMINATION.7 ou encore TROLL 3 ou TROLL 3 : CONTAMINATION POINT.7. Ce qui ne me semble pas être une idée intelligente, vu le niveau des deux premiers TROLLS. À savoir aussi que Joe D’Amato avait déjà utilisé en 1990 dans les circuits d’exploitations américains, le titre de TROLL 3 qui faire circuler le dernier épisode de la saga d’Ator : ATOR 4, QUEST OF THE MIGHTY SWORD. De plus, le film n’a jamais été officiellement édité en DVD et il est considéré comme étant tombé dans le domaine public.

Un sacré imbroglio commercial qui n’a pas du tout aidé CONTAMINATION.7 à se faire distribuer avec intelligence, ni à se faire apprécier à sa juste valeur, car derrière ce mélange de titres bidons et un budget plutôt limité se cache une série B plutôt agréable. L’histoire du film est évidemment éculée et les effets spéciaux sont minimalistes, mais la plupart des scènes du film se laissent suivre agréablement. Et cette histoire de forêt contaminée et aux branches et lianes rebelles reste une idée plaisante pour qui aime ce genre de films anti-atomique dérivé des années 50 aux faux airs d’EVIL DEAD.

17041208173715263614977639 dans Trapard

À noter enfin que la sulfureuse Laura Gemser des BLACK EMMANUELLE cessa sa carrière de comédienne en 1992, et que de 1988 à 1993 elle fut la costumière d’une poignée de films de D’Amato sous divers pseudonymes dont Laurette Gemser ou Laurette Marcia Gemser. CONTAMINATION.7 (1993) a été sa toute dernière contribution pour ce métier.

- Trapard -

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



ROBOT-CRAIGNOS (100)

ROBOT-CRAIGNOS (100) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

17040608545915263614966959 dans Robot-craignos

Franchement, le Decapitron aurait tout du Robot-cool s’il n’était pas le héros d’un immense navet : DECAPITRON (1986) de Peter Manoogian. Son design le rapproche du T-800 de TERMINATOR (1984) et même l’acteur Patrick Reynolds ressemble un peu à Schwarzy derrière son demi-masque métallique. Mais le premier est un cyborg tandis que le Decapitron est un androïde. Il est armé d’un bras lance-missile et il peut s’encaster dans un petit véhicule tout terrain qui lui donne des airs de Centaure du futur tout le long du film. C’est simplement dommage que le film de Peter Manoogian ne tienne pas les promesses d’un scénario intéressant, mais légèrement éculé aussi (voir SHORT CIRCUIT ou le pilote long de la série avortée, HUMAN DEFENDER…).

L’intrigue : Le professeur Reeves veut devenir le maître du monde en faisant un saut dans le temps à l’époque de la Rome antique et donc modifier le futur… Pour cela, il utilise un être mi-homme, mi-robot qui se déplace dans le passé afin de faire le crash test dummy (dispositifs anthropomorphes d’essai ou mannequins d’essai de choc). Une fois, la machine à voyager dans le temps opérationnelle, le professeur n’a plus besoin du Decapitron et veut l’envoyer à la casse. Et là, tout bascule…L’androïde accompagné d’un ninja, d’un militaire et d’une scientifique ont alors pour mission d’annihiler une machine dévastatrice. Leur nom : les Eliminators…

À savoir qu’en réalité le film DECAPITRON n’existe pas… Si vous visitez les forums anglo-saxons traitant de DECAPITRON, vous vous rendrez compte que l’arnaque est désormais culte et que nos éditeurs français sont un sujet de plaisanteries.

Voici une petite explication trouvée sur le site Horreur.net :

17040608550015263614966960 dans Science-fiction« Explications sur le titre français DECAPITRON (second titre en fait, après la VHS de chez Fox, ELIMINATORS), n’ayant absolument aucun rapport avec le film. Pénétrons alors dans le monde aussi hallucinant que fascinant de la série Z des années 80, et plus particulièrement dans celui de la société Empire de Charles Band, un des plus gros fournisseurs du marché en productions fantastiques fauchées. Sa méthode de base pour se lancer dans la production était simple : arriver sur les marchés du film (comme Cannes par exemple) avec une flopée de projets alléchants dans des Press Books. Pour appâter d’éventuels investisseurs, il fait réaliser une affiche la plus attrayante possible avec des titres accrocheurs (« Shoot to kill », « Inhuman », « Mechanizer » – tout trois jamais tournés), des visuels chocs et si possible un ou deux noms d’acteurs connus (qu’on peut reprendre de projet en projet). Ensuite, il suffit de savoir faire le bateleur pour vendre les concepts.
Résultat : sur vingt projets, deux ou trois seulement aboutissent…et encore le résultat tient rarement les promesses de l’affiche ! Si « ELIMINATORS, tourné au rabais en coproduction avec l’Espagne en 1986, voit bien le jour, ce n’est pas le cas de DECAPITRON, projet de SF lancé en 1989 et devant être tourné par Peter Manoogian là encore (il s’agit d’un des ‘Yes Man’ favori de Band). Une belle histoire de robot tueur pourvu de cinq têtes interchangeables remplies de gadgets mortels. Un budget pharaonique de 10 millions de dollars est même envisagé !
Cependant, les problèmes financiers d’Empire et l’échec de ROBO JOX (1989), l’autre grosse production cybernétique du groupe, stoppe net le film en pré-production. DECAPITRON ne sera jamais tourné. Le design (et le nom) du robot serviront pour la série des PUPPET MASTER. Reste le visuel de l’affiche de pré-vente…Et c’est là que rentrent en jeu nos grands amis de chez Initial !
Si Fox a déjà édité le film en France fin ’80 sous son nom d’ELIMINATORS, cela n’empêche pas Initial de refiler ce film aux supermarchés au début des années 90, histoire de gonfler son catalogue.
Avec ou sans les droits ? … Il est fort probable qu’on ne se soit pas trop posé de questions existentielles chez cet éditeur vidéo connu pour sa totale absence de scrupules…Et comme en plus chez Initial on n’aime pas gâcher, on s’est souvenu de ce super titre bien accrocheur, et de cette belle affiche probablement repêchée au marché du film de Cannes. D’autant que les noms du producteur, du réalisateur et des scénaristes sont les mêmes. Ni vu ni connu « je t’embrouille », voilà un nouveau titre tout nouveau tout chaud, idéal pour escroquer le chaland ! »

17040608550215263614966961

À cet éclaircissement par Horreur.net j’ajouterai une expérience personnelle : j’ai acheté aux alentours de 2008 ou 2009, dans une grande surface de Nouméa, une édition DVD Zone 2 avec comme titre ELIMINATORS, un titre qui était aussi indiqué dans le générique du film. Mais le film en question était SYNTHOÏD 2030 ou CRASH AND BURN que Charles Band a sorti en 1990 au moment où il créait Full Moon Entertainment et qu’il se débarrassait de sa vieille Empire Pictures. SYNTHOÏD 2030 a été tourné juste après ROBOT JOX et Charles Band le vendit comme un ROBOT JOX 2. Mais SYNTHOÏD 2030 n’a rien à voir avec la saga des ROBOT WARS et il n’y a aucun robot géant dans le film, mais plutôt une sorte de cyborg et une intrigue post-apocalyptique vaguement pompée sur celles des TERMINATOR. D’où l’astuce de vendre le DVD comme un faux-ELIMINATORS…

Pour conclure avec cet article sur le pseudo-Decapitron et son look d’androïde mal bricolé, le film est un bon gros nanar. Mais pour qui aime les films d’aventures des 80′s qui mélangent énormément d’ingrédients (exotisme, action, SF, arts-martiaux, civilisations antiques…), sans prise de tête… le spectacle vaut tout de même le détour.

- Trapard -

17040608550515263614966962

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



HORS CONTRÔLE (1992)

HORS CONTRÔLE

HORS CONTRÔLE (1992) dans Cinéma bis 17031108014915263614909426Titre original : Severed ties

Réalisateur : Damon Santostefano

Scénario : Michael Ferris, John Brancato, John Nystrom

Musique : Daniel Licht

Distribué par : Fangoria Films et Sony Pictures Home Entertainment

Date de sortie : 2 septembre 1992

Interprètes : Oliver Reed, Elke Sommer, Johnny Legend, Garrett Morris, Billy Morrissette, Roger Perkovich.

Distribué par Fangoria Films, ce HORS CONTRÔLE est un film de science-fiction bien déjanté. L’ambiance drôle, paranoïaque et décalée rappelle le cinéma de SF du début des 90′s comme les films SANGLANTE PARANOÏA (1990), BORROWERS, LE CHASSEUR DE TÊTES (1991), BASKET CASE 2 & 3 (1990-1991) et le thème est assez proche de celui de BODY PARTS, qui lui-même est un dérivé des MAINS D’ORLAC. D’ailleurs, le rapport à la monstruosité de HORS CONTRÔLE rappelle beaucoup BASKET CASE 2 & 3, et, plus généralement, tout le cinéma de Frank Henenlotter.

17031108060515263614909428 dans Science-fictionL’intrigue : Un scientifique mène des recherches sur la régénération des parties du corps humain. Son obsession va enfin trouver une application après qu’il ait perdu un bras lors d’un accident. Mais l’expérience tourne mal. Le nouveau membre, créé à partir des gènes d’un lézard et d’un tueur en série, développe la capacité d’agir selon sa propre initiative…

On retrouve dans des seconds rôles le grand Oliver Reed de LA NUIT DU LOUP-GAROU (1961) et CHROMOSOME 3 (1979) 17031108080515263614909430 dans Trapardqui dans les années 90 tournait dans un peu tout et n’importe quoi, et l’ex-starlette du cinéma d’exploitation européen des 60′s, Elke Sommer (PIÈGE AU GRISBI, BARON VAMPIRE, LA MAISON DE L’EXORCISME…). Les autres comédiens, moins connus, sont des habitués du cinéma bis des années 80 & 90 : Johnny Legend (LA FIANCÉE DU RE-ANIMATOR)et Billy Morissette (GHOULIES 3).

À noter que Fangoria Films a aussi distribué, la même année 1992, un très bon post-nuke tout aussi déjanté : MINDWARP, avec Bruce Campbell excellent et sur le point de tourner EVIL DEAD 3, L’ARMÉE DES TÉNÈBRES (1993), mais aussi l’excellente série de western steampunk, BISCO COUNTY JUNIOR sur laquelle nous reviendrons sur Les échos d’Altaïr.

- Trapard -



UTOPIC FASHION : LA CLASSE EN TOUTES CIRCONSTANCES

UTOPIC FASHION : LA CLASSE EN TOUTES CIRCONSTANCES dans Cinéma bis 13061310015515263611288448

Et si on s’attardait parfois sur les vêtements à travers les films et les séries de science-fiction ? Et si on explorait les tendances ou les fantasmes exprimés à travers les designs les plus fous, les plus kitchs ou les plus provocants de la SF, mais aussi à travers les plus austères, les plus sérieux ou les plus envisageables dans un avenir plus ou moins éloigné ? Place à Utopic Fashion !

17020609353915263614827196 dans Science-fiction

Avoir la classe en toutes circonstances n’est pas chose facile dans l’espace, mais certaines créatures extraterrestres humanoïdes possèdent indéniablement ce charme exotique dont raffolent les explorateurs galactiques. Pour preuve cette Kaena, chef d’équipage alien en provenance de la planète Hydra, que nul n’oserait défier sous peine d’y perdre, si ce n’est la vie, au moins son cœur… 

Et pour mener à bien ses missions tout comme ses hommes d’équipage, Kaena a su allier l’élégance à la défense. Ici vêtue de sa tenue de combat (si, si), elle sait combien il est important de pouvoir diriger ses troupes au doigt et… à l’œil. L’ensemble, fort léger car volontairement aéré, démontre le raffinement sophistiqué d’une civilisation hautement évoluée et située aux confins de la galaxie.

La classe en toutes circonstances, Kaena en a fait son credo dans DESTINATION PLANÈTE HYDRA (de Pietro Francisci, 1966)… 

- Morbius -

Autres articles publiés dans la catégorie Utopic Fashion :

Les femmes de la Lune / Stella et son bikini spatial / Glamour Altaïra / Le futur sera à poils / Tenue des sables / Le X sera soft ! / Cuir moulant et satin kitsch /Paillettes cosmiques / Walkyrie spatiale / Les bouclettes de Zarth Arn / Ah la la, l’alu ! / Conquérantes de l’Univers / Logiquement vulcain / Les couleurs de l’espace / Blouson spatial anti-vampire / L’avenir des pyjamas du futur / Tenue décontractée pour la Lune / Uniformes galactiques / Les coquets de la haute technologie spatiale / Des tenues sobres pour l’Orion / Un XXIIIe siècle plutôt sexy / Clodettes intergalactiques / Bleu de travail spatial / À la mode de Terra

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



LA QUATRIÈME RENCONTRE (1978)

LA QUATRIÈME RENCONTRE (1978) dans Cinéma bis 17020508563915263614825402

LA QUATRIÈME RENCONTRE (1978) de Mario Gariazzo

L’intrigue : Un vaisseau spatial a atterri non loin d’une petite ville de Californie, laissant derrière lui d’étranges capsules dans un champ. En pleine séance de pose, un photographe et son modèle sont perturbés par une indéfinissable présence. Lorsqu’il développe ses épreuves, le photographe aperçoit la présence du vaisseau sur plusieurs clichés. Il s’empresse de faire part de sa découverte à son ami reporter Tony Harris qui essaie, tant bien que mal, de convaincre la direction de son journal de l’importance de l’événement. En compagnie de l’expert Perry Coleman, il va tenter de faire éclater la vérité au grand jour. Mais une organisation secrète, spécialisée dans les phénomènes extraterrestres, a tout intérêt à étouffer ces informations…

17020508564315263614825404 dans Science-fiction

La sortie de cette série B italienne, OCCHI DALLE STELLE aka EYES BEHIND THE STARS, fait évidemment suite au succès mondial de RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE (1977), on y retrouve d’ailleurs certains ingrédients du scénario du film de Steven Spielberg. Mais le budget étant nettement moindre, le réalisateur Mario Gariazzo s’est plutôt contenté de confronter politique et ufologie. Avec aussi une petite ambiance paranoïaque de série B qui donne un peu de saveur à un thème abordé de manière trop éculée.

Ne cherchez pas de communication musicale extraterrestre du type Simon dans LA QUATRIÈME RENCONTRE, l’ambiance y est plutôt sombre et gothique.

- Trapard -

17020508564115263614825403 dans Trapard



EXORCISMO (1975)

EXORCISMO (1975) dans Cinéma bis 17020308232415263614821333

EXORCISMO (1975) de Juan Bosch

L’intrigue : Après avoir participé à une cérémonie satanique en Afrique, Leila n’est plus la même. La jeune femme insulte tout le monde et ne semble plus être elle-même. Lorsque des membres de sa famille sont retrouvés morts, le prêtre du village suspecte qu’une entité démoniaque se sert du corps de Leila pour accomplir des meurtres. En entreprenant un exorcisme, le Père Adrian Dunning réveille la colère de l’entité et la révèle au grand jour…

17020308244115263614821334 dans Fantastique

Réalisé en 1975, EXORCISMO est un des nombreux succédanés (succès damnés?) de L’EXORCISTE (1974, The Exorcist) de William Friedkin. Paul Naschy a co-produit EXORCISMO a partir d’un de ses scénarios de longue date, à ses dires, s’octroyant même le rôle du prêtre.

Le film raconte ni plus ni moins l’histoire de L’EXORCISTE, mais sous cette enveloppe européenne du début des seventies qui mêle des intrigues d’horreur à d’interminables scènes très teenagers : un compromis du cinéma anglais, italien et espagnol pour attirer les nouvelles générations post-soixante-huitardes vers un cinéma de genre plutôt classique.

17020308261515263614821336 dans Trapard

Cette production est sûrement la plus mal-aimée de la filmographie de Paul Naschy, y compris par ses actuels fans. Mais, à sa sortie, elle a bénéficié d’un réel succès commercial et lucratif pour Naschy tout en étant son œuvre la moins personnelle et la plus opportuniste. De plus, EXORCISMO s’étend en de longs bavardages (et à la rigueur, heureusement dans ce sens que les jeunes comédiennes soient plutôt jolies…). Et les manifestations maléfiques sont très rares et très espacées, elles sont finalement confinées durant les vingt dernières minutes du film. Subsiste néanmoins une ambiance très étrange tout le long du film, celle-ci accentuée par la musique d’Alberto Argudo bercée par un chœur féminin plutôt inquiétant.

Par certains égards, certaines scènes rappellent beaucoup plus LA MALÉDICTION (1975, The Omen) que L’EXORCISTE. Le scénario du film de Friedkin servant surtout d’articulation pour celui de Juan Bosch, exceptée la fin du film évidemment, qui reprend un bon nombre des artifices du film de Friedkin, mais avec les moyens techniques et spectaculaires en moins….

- Trapard -



LE MASSACRE DES MORTS VIVANTS (1974)

LE MASSACRE DES MORTS VIVANTS (1974) dans Cinéma bis 17013006540015263614812778

LE MASSACRE DES MORTS-VIVANTS (1974)

LE MASSACRE DES MORTS-VIVANTS aka NON SI DEVE PROFANARE IL SONNO DEI MORTI aka LET SLEEPING CORPSES LIE aka THE LIVING DEAD AT THE MANCHESTER MORGUE. Le film de Jorge Grau est nettement plus connu sous ce titre anglo-saxon.

L’intrigue : George, un jeune homme écologiste, fait la rencontre d’Edna alors qu’il vient passer un week-end à la campagne. Ensemble, ils se retrouvent en moins de vingt-quatre heures menacés par une bande de morts-vivants qu’un appareil conçu pour affoler les systèmes nerveux des insectes a ramené à la vie…

17013007003315263614812779 dans Fantastique

Tourné en plein courant fort de l’écologie dans les 70′s, un mouvement qui se répercutait jusque dans le cinéma d’horreur avec des films qui se faisaient prédicateurs d’une nature en mutation et en rébellion, LE MASSACRE DES MORTS-VIVANTS annonce aussi la future grande vague des films de zombies des années 80, ressuscités par des débordements chimiques, bactériologiques ou atomiques.

17013007015815263614812780 dans Trapard

Très européen (avec une production répartie entre l’Espagne, l’Angleterre et l’Italie et un tournage en Grande-Bretagne), le film de Jorge Grau possède une esthétique et une ambiance nouvelle qui existait peu avant lui dans le genre du « film de morts-vivants », à part peut-être dans le film espagnol, LE MARAIS AUX CORBEAUX (1974, El pantano de los cuervos) de Manuel Caño. Ce nouveau style est forcément le point d’orgue de l’influence des futurs classiques du genre tournés par Lucio Fulci. (Les zombies italiens sont ICI)

Petite note : à éviter le doublage français du film dont le manque de sérieux décrédibilise le sujet. Choisir plutôt la version anglo-saxonne sous-titrée.

- Trapard -



LA ORGIA NOCTURNA DE LOS VAMPIROS (1974)

LA ORGIA NOCTURNA DE LOS VAMPIROS (1974) dans Cinéma bis 17012404255815263614794845

LA ORGIA NOCTURNA DE LOS VAMPIROS (1974)

Aka THE VAMPIRES NIGHT ORGY, aka GRAVE DESIRES, aka L’ORGIA NOTTURNA DEI VAMPIRI.

17012404272015263614794846 dans FantastiqueL’intrigue : Un groupe de travailleurs se rend en bus dans la ville de Bojoni afin d’y honorer un contrat, mais pendant le voyage le chauffeur est foudroyé par une crise cardiaque. Le groupe tente de trouver refuge dans un village très décrépi et qui semble complètement désert. Mais au petit matin, des habitants finissent par se montrer alors que l’autobus subit une panne mystérieuse qui empêche le groupe de reprendre la route. Il va rapidement s’avérer que le village est peuplé de vampires…

Un film de Leon Klimovsky sans Paul Naschy est forcément une curiosité. D’autant plus que l’intrigue de LA ORGIA NOCTURNA DE LOS VAMPIROS a de très intéressants faux airs de SALEM’S LOT.

Au final ce n’est pas un grand film mais il distille une ambiance assez inquiétante, très nocturne. Et nous sommes à mille lieues du cinéma gothique de vampires, le sujet étant traité de manière moderne et rurale dans les ruelles pentues et inquiétantes d’un petit village espagnol.

Le film de Klimovsky possède aussi un petit quelque chose du cinéma d’Amando de Ossorio (réalisateur de la tétralogie des Templiers-Zombies) avec ses brouillards et ses ralentis. 

- Trapard -



ROBOT-CRAIGNOS (96)

ROBOT-CRAIGNOS (96) dans Cinéma bis 13061310000015263611288446

17011907464515263614782601 dans Robot-craignos

Voici le robot qui hantera vos nuits !

Malgré sa tête de jeune premier et sa moustache à la Don Diego de la Vega, il est l’un des méchants du film turc ÇILGIN KIZ VE ÜÇ SÜPER ADAM aka 3 SÜPER ADAM ou encore 3 SUPERMEN VS MAD GIRL réalisé en 1973 par Cavit Yürüklü. Et ça se voit qu’il est méchant à sa très dissuasive perceuse-laser en plastique mou !

17011907480215263614782602 dans Science-fiction

Les 3 Supermen en question sont les dérivés turcs des 3 Supermen qui sont les héros de plusieurs nanars humoristiques italiens des années 60, 70 et même 80 avec LES SUPERMEN À TOKYO.

17011907494715263614782603 dans Trapard

Les Supermen italiens luttent contre le crime et la mafia italienne avec un humour assez particulier (voire même très agaçant). Et dans SUPERMEN CONTRE LES AMAZONES (1973), on les retrouve carrément dans un péplum exotique affrontant des Amazones, mais aussi des Chinois pratiquant les arts-martiaux…Bref, la surenchère n’était pourtant pas nécessaire mais le cinéma bis turc ne pouvait s’empêcher de sauter à pieds joints sur la franchise. Les scénaristes de 3 SÜPER ADAM ayant même ajouté un côté gaffeur et maladroit à nos trois compères affrontant cette fois-ci le chef d’une secte mafieuse et démoniaque. Et nos 3 Supermen se retrouvant confronté à toute une horde malfaisante dont le fameux robot tueur à la perceuse-laser en plastique mou !

- Trapard -

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino

Robot « cool » ou « craignos » ?

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



3 DEV ADAM (1973)

3 DEV ADAM (1973) dans Cinéma bis 17011608124415263614775136

3 DEV ADAM (1973) de T. Fikret Uçak

Le film turc 3 DEV ADAM est aussi connu sous le titre THREE GIANT MEN ou encore THE TURKISH SPIDERMAN.

Alors oui, c’est un TURKISH SPIDERMAN, mais ce n’est pas avec le Spiderman que l’on connait tous. Celui-ci, c’est un méchant : un vrai ! Un Black Spiderman, bien qu’il soit vêtu de rouge et de vert.

17011608135715263614775137 dans Fantastique

L’intrigue : Istambul, Spiderman et ses hommes poursuivent une femme sur la plage. Ils l’attrapent, l’enterrent jusqu’au cou dans le sable et la tuent sauvagement à l’aide d’une hélice de bateau. La police turque appelle à la rescousse deux supers héros : Captain America et Santo le justicier au masque d’argent !

Comme souvent, le cinéma turc est un vrai vivier du cinéma bis qui mélange un peu toutes les influences et toutes les cultures à l’instar de certains péplums surréalistes italiens.

17011608154715263614775138 dans Trapard

Si l’on a déjà vu BATMAN se battre aux côtés de ROBIN contre la Mafia turque dans BEDMEN YARSADA ADM (1973), ou encore KILINK, le KRIMINAL turc dans une série de films fantastiques. Ou encore SUPERMAN, BATWOMAN, STAR TREK, STAR WARS, HALOWEEN, I SPIT ON YOUR GRAVE, RAMBO, le trio italien des SUPERMEN, ou encore E.T. à la sauce aigre-douce turque. Là, franchement CAPTAIN AMERICA aux côté du SANTO mexicain affrontant un SPIDERMAN cruel et lubrique…Il fallait y penser !

Enfin bref. C’est du nanar, c’est très mal réalisé, très mal joué. Mais ça bastonne bien, ça court et ça castagne dans les ruelles d’Istambul. Puis certaines scènes sont ultra-violentes. Pour un navet, ça reste du bon spectacle finalement.

- Trapard -

3 DEV ADAM EN VERSION COMPLÈTE TURQUE AVEC DES SOUS-TITRES ANGLAIS :

Image de prévisualisation YouTube



12345...20