Catégorie

Archive pour la catégorie « Cinéma »

MONSTRES SACRÉS : LES JUDAS

MONSTRES SACRÉS : LES JUDAS dans Cinéma 14050303003115263612199975

SunZJb-2 dans Monstres sacrés

LES JUDAS

On ne vous présente pas les « Judas », ces cafards génétiquement modifiés qui s’adaptent tellement bien aux sous-sols de Manhattan qu’ils finissent par imiter leurs prédateurs : les humains. Ce sont les anti-héros de la trilogie MIMIC dont le premier, réalisé par Guillermo del Toro, plante le décor :

Une terrible épidémie transmise par des cafards ravage Manhattan, plusieurs milliers d’enfants sont contaminés et condamnés. Une action chimique étant impossible à cause de la résistance de ces insectes, le seul moyen est alors de trouver une arme biologique. Le seul espoir pour New York est de faire appel à une brillante entomologiste et généticienne : le Docteur Susan Tyler. Grâce à ces « Judas » (insectes génétiquement modifiés), elle va pouvoir combattre et éradiquer ces cafards porteurs de la maladie. Trois ans passent et plus de maladie. Mais quelque chose de bien pire attend New York. Un remède bien plus dévastateur que le mal…

SunZJb-1 dans Science-fiction

Si on délirait un peu, on pourrait presque imaginer ce même type de croisements à Nouméa avec les moustiques porteurs de wolbachia, avec de gros insectes mutants qui se cachent derrière un réverbère ou deux cages d’escaliers.

Les deux suites de la trilogie ne sont évidemment pas du même niveau que le film de del Toro. Le second, réalisé par Jean de Segonzac, se veut une suite directe du premier, mais le manque de budget pêche un peu sur la qualité du film. Étrangement, le budget semble être passé entièrement dans les maquillages des Judas. Mais MIMIC 2, LE RETOUR (2001) apporte néanmoins un élément supplémentaire à la mutation, puisque les Judas peuvent enfin imiter une morphologie humaine à leur convenance.

SunZJb-3 dans TrapardL’intrigue : Dans les lignes à haute tension de New York, trois hommes sont découverts assassinés d’une manière atroce : même leur visage est méconnaissable ! L’inspecteur Klaski découvre que les victimes connaissaient toutes Remy, l’ancienne assistante du Dr. Susan Tyler qui avait créé les « Judas » (des insectes génétiquement modifiés comme guérir une terrible maladie). C’est à ce moment que l’enfer se déclenche. Remy est attaquée par un insecte abominable mais intelligent. Les créatures sont devenues plus redoutables car elles peuvent prendre apparence humaine…

Quand à MIMIC 3, SENTINEL (2003) de J. T. Petty, il n’apporte pas grand chose de plus quant à la condition des Judas. Il serait plutôt sujet à polémiques, puisque là où le second volet est un petit nanar, le troisième ressemble plus à un film indépendant intimiste qui positionne son héros en observateur confiné, un peu comme l’était l’enfant aux cuillères du film de Guillermo del Toro :

Marvin est un jeune homme de 24 ans souffrant d’hypersensibilité chimique multiple. Confiné dans une chambre fermée, il occupe ses journées en prenant de nombreuses photographie et en observant son voisinage. Il va alors découvrir que les monstres insectes « Judas », qui ont terrorisé la ville quelques années plus tôt, sont de retour prêts à tout pour prendre leur revanche…

- Trapard -

f4nZJb-1

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis / Sssnake le cobra / Pazuzu / Sil / Pluton / Le docteur Freudstein / Le Monstre est Vivant / Les Hommes-Léopards / Victoria / Candyman

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



LIVIDE (2011)

LIVIDE (2011) dans Cinéma SxHWJb-1

LIVIDE

J’avais regardé LIVIDE à sa sortie en DVD et j’en étais resté sur une impression très mitigée. C’était à l’époque où cette nouvelle vague de l’horreur à la française commençait à toucher à sa fin, et que ses réalisateurs partaient un par un vers Hollywood. Et personnellement, j’attendais peut-être un peu trop des deux réalisateurs d’À L’INTÉRIEUR (2007). Du coup, j’avais été très déçu par une certaine forme de classicisme ultra-stylisée de ce nouveau film que j’ai redécouvert avec plus de plaisir ces jours-ci en Blu-ray.

RxHWJb-2 dans Fantastique

La HD m’a surtout permis de me concentrer sur le talent visuel d’Alexandre Bustillo et de Julien Maury, pour me détacher de la simplicité du sujet et d’en oublier le côté épuré de leur premier film qui m’avait tant plu.

L’intrigue : En Bretagne, la nuit d’Halloween. Lucie Clavel et deux copains décident sur un coup de tête de cambrioler la maison de Déborah Jessel, une professeure de danse classique, aujourd’hui centenaire énigmatique plongée dans le coma. Durant cette nuit tragique et fantastique, Lucie perce le mystère de cette maison et le secret de Déborah Jessel…

71HWJb-3 dans Trapard

Je vais éviter de tourner autour du thème du film au cas où certains ne l’auraient pas encore vu, mais que les deux cinéastes l’abordent sur le mode baroque apporte un plus indéniable à l’ensemble. Les décors et les accessoires sont en eux-mêmes des acteurs vivants de l’histoire et sont presque plus parlants que les personnages du film qui passent parfois au second plan. On trouve un peu aussi de cette magie du détail macabre dans AUX YEUX DES VIVANTS sorti en 2014. Et cela semblait presque évident qu’Alexandre Bustillo et Julien Maury aborderaient l’univers de MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE, fourni en détails rustiques, bien que les deux cinéastes ne sont pas vraiment allés là où on les attendait avec LEATHERFACE (2017).

Les encornures du scénario, le mélange des genres, la poésie macabre et l’atmosphère très anxiogène font très bon ménage dans LIVIDE. Et ce, malgré la présence de Catherine Jacob qui se fond finalement aussi bien dans ce décor morbide que Yolande Moreau dans celui de LA MEUTE (2010).

Une belle redécouverte pour ma part.

- Trapard -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



ROBOT-CRAIGNOS (120)

ROBOT-CRAIGNOS (120) dans Cinéma 13061310000015263611288446

uEiUJb-rotor dans Cinéma bis

R.O.T.O.R. ou Robotic Officer Tactical Operation Research est le robot détraqué du film éponyme R.O.T.O.R. (ou GALAXY HEROES en VHS) réalisé par Cullen Blaine.

L’intrigue : R.O.T.O.R. est un robot ultra-perfectionné et une formidable machine pour combattre le crime. Jusqu’au jour où ce défenseur de la loi va se détraquer et échapper à tout contrôle. Pour un simple excès de vitesse, il tue un automobiliste. Trop tard pour l’arrêter désormais, personne n’est à l’abri de ce justicier mécanique devenu fou…

rFiUJb-rotor4 dans Cinéma bis américain

Bien qu’inspiré de ROBOCOP sorti la même année, R.O.T.O.R. a tout d’un MANIAC COP (1988) ou d’un PSYCHO COP (1989). Sûrement à cause de son budget limité, notre cyborg moustachu ne se contente que de quelques balades en moto et de bagarres un peu molles. Le clou du film étant les gestuelles de l’acteur Brad Overturf jouant le robot, qui en fait des tonnes pour prouver qu’il est fait de mécanique articulée.

- Trapard -

ROTOR GIF by AEARONJER CIRCUMSTANCE | Gfycat

Autres vedettes de la catégorie Robot-Craignos :

Robot de Target Earth / Robot de Devil Girl from Mars / Robot de The Phantom Empire / Robot de The Robot vs. the Aztec Mummy / Robot de Vanishing Shadow /Robot de The Phantom Creeps / Robot de Undersea Kingdom / Robot de Superman (serial) / K1 / Ro-Man / Muffet / Robox / Robot géant des amazones de Star Crash / Robot de Flesh Gordon / 2T2 / Robot de Giant Robot / Gog / Kronos /Robot de The Space Giants / Robert / Wiki / Robots de The Lost Saucer / Robot de L’Invasion des Soucoupes Volantes / Jet Jaguar / Elias / QT-1 / Andy / Dot Matrix / Robot de The Goodies / Torg / Kryten / Robot de Dünyayi Kurtaran Adam /Robot de L’Homme Mécanique / Robot de Supersonic Man / Robot de Cosmo 2000 / Mechani Kong / Sparks / Robots de Ice Pirates / Maria (de Roboforce) / K-9Robot de The Bowery Boys Meet The Monsters / Robot de First Spaceship On Venus / « Friend » / RUR / Crow T. Robot, Gypsy & Tom Servo / Q / Tic Tac /Robowar / Robot de Frigia / Mark 1 / Kip / Doraemon / Robot de Métal Hurlant Chronicles /  Moguera / Robot de Galaxis / IG-88 / Stella / Metalogen Man / Tor /Robot de Superman Contre les Robots / Robot de Lost City / Robot de Supercar /Robot des Thunderbirds / Robot de Alien Armaggedon / Robot de Ikarie XB-1 /Robot de la série TV Superman (1951) / RuR (2) / Roscoe / Robots de Star Odyssey / Robot de La Edad de Piedra / Robot de l’épisode de La Quatrième Dimension : Oncle Simon / Stelekami / Auto / Eyeborgs / Astrul / Robot de Booby Trap / Vindicator / Robot de Bad Channels / Robots d’Alpha Cassiopée / Peebo / Robots de Super Inframan / TARS / Endhiran / Tor / Robot de Blake’s Seven / Vector & Hector / Robot des Arkonides / Robot de Yilmayan Seytan /Robots de La Guerre des Robots / Tau Zeta / Robot de L’Île aux Naufragés / Xar / JANIS 414 & BIO 2100 / Robot de Las Luchadoras contra el Robot Asesino / Robot de 3 Süper Adam / Robot de Klaun Ferdinand  a Raketa / SAM-104 / Robot de Moontrap / Decapitron / Vak & Krel / Robot de Mindwarp / Robot de Der Herr Der Welt / Minotaure / Samouraï Transformer / Klyton / Jen-Diki / Soaron & Terrasson / Robots de Wonder Woman / Orlak / Balbes / Robot de Star Virgin / Automatic Lover / Robot de Star Slammer / Robot de Radiorama / Robot de Robo Vampire / Robot de Top Line / Galax / Mandroïd

Robot « cool » ou « craignos » ?

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



JAMES CAMERON – HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION

JAMES CAMERON - HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION dans Cinéma 14072703494415263612413227

CO7IJb-1 dans Littérature

Paru en octobre 2019 chez Mana Books, « James Cameron : Histoire de la Science-Fiction » est le livre tiré de la série documentaire inédite en France et produite par AMC.

Il s’agit de la transcription écrite, sur plus de 220 pages, d’une série d’entretiens passionnants dirigés par le réalisateur James Cameron en compagnie de cinéastes tels que George Lucas, Steven Spielberg, Ridley Scott, Christopher Nolan et Guillermo del Toro, mais aussi Arnold Schwarzenegger. Chacun nous confie sa vision de la science-fiction, son approche à travers le cinéma, sans oublier ses origines littéraires très fréquemment abordées avec de très nombreuses références. James Cameron intervient également, non seulement en tant que maître de cérémonie mais aussi en tant que grand passionné du genre et fin connaisseur. On y évoque aussi les possibilités de vie dans l’univers et on y effleure prudemment l’ufologie…

Des dossiers thématiques très complets et richement illustrés  accompagnent l’ouvrage. Ainsi « Vies extraterrestres », « Dans l’espace lointain », « Les monstres », « Dystopie » et « Machines intelligentes ».

On est souvent agréablement surpris par l’érudition des intervenants, qui ne prennent pas le moins du monde la science-fiction pour de la rigolade. Leurs réflexions sur le genre sont pertinentes à souhait, notamment celles de Cameron, et nous révèlent bien des facettes de leur personnalité et de leur vision du genre SF, les deux étant souvent liés.

Quatrième de couverture :

« Tirés de la série documentaire produite par AMC, ces six entretiens menés personnellement par James Cameron font témoigner Guillermo del Toro, George Lucas, Christopher Nolan, Arnold Schwarzenegger, Ridley Scott et Steven Spielberg sur leur vision du genre, sur son impact et son évolution. Ces cinéastes primés nous entraînent dans des discussions fascinantes autour des extraterrestres, des voyages temporels, des intelligences artificielles ou encore des épopées spatiales. 

Richement illustré, notamment par des archives personnelles et inédites de James Cameron, ce livre offre une analyse poussée sur un genre qui continue à poser des questions, à explorer notre univers et à réjouir les spectateurs du monde entier. »

- Morbius – (morbius501@gmail.com)

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MONSTRES SACRÉS : CANDYMAN

MONSTRES SACRÉS : CANDYMAN dans Cinéma 14050303003115263612199975

CANDYMAN

H0s7Jb-candyman2 dans Fantastique

Je profite qu’un remake soit annoncé pour revenir sur le mythe cinématographique de CANDYMAN.

À l’origine, Candyman était un jeune peintre talentueux, Daniel Robitaille. Il était un fils d’esclave dont le géniteur avait réussi à faire fortune grâce au brevet de l’invention d’une machine à fabriquer des chaussures. Daniel Robitaille reçut la meilleure éducation possible, et comme il était très doué artistiquement, il commença à gagner sa vie en tirant le portrait de riches commanditaires. En 1890 il fut mandaté par un riche propriétaire terrien qui lui commanda une peinture de sa fille encore vierge. Daniel et la jeune héritière nouèrent une idylle et celle-ci tomba enceinte. Le père furieux de cet affront, qui plus est commis par un Noir, paya des voyous avinés pour lyncher Daniel Robitaille. Ils le rouèrent de coups avant de lui trancher la main droite puis le recouvrirent de miel pour le livrer en pâture aux abeilles qui le piquèrent jusqu’à la mort. Ils incinérèrent ensuite son corps et répandirent ses restes sur les champs qui deviendront des années plus tard le ghetto de Cabrini Green.

G0s7Jb-candyman1 dans Monstres sacrés

C’est la base de l’histoire de Clive Barker dans sa nouvelle « The Forbidden » et du premier CANDYMAN tourné en 1992 par Bernard Rose (PAPERHOUSE), dans lequel Daniel Robitaille envoûte la jeune étudiante Helen Lyle (Virginia Madsen) qui sombre peu à peu dans une forme de schizophrénie, mais qui laisse constamment planer un doute entre sa possible folie et la continuité romantique de la légende du Candyman.

Deux suites suivront le succès du film de Bernard Rose, développant des liens de parentés complexes entre Daniel Robitaille et ses deux héroïnes successives : CANDYMAN 2 (1995, Candyman: Farewell to the Flesh) de Bill Condon et CANDYMAN 3, LE JOUR DES MORTS (1997, Candyman: Day of the Dead) de Turi Meyer.

Mais dans les trois films, c’est l’excellent Tony Todd qui campe le double rôle de Daniel Robitaille/Candyman.

- Trapard -

Temps X Files: Candyman

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis / Sssnake le cobra / Pazuzu / Sil / Pluton / Le docteur Freudstein / Le Monstre est Vivant / Les Hommes-Léopards / Victoria

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



MONSTRES SACRÉS : LES HOMMES LÉOPARDS

MONSTRES SACRÉS : LES HOMMES LÉOPARDS  dans Cinéma 14050303003115263612199975

LES HOMMES LÉOPARDS

Jh0kJb-leopard1 dans FantastiqueQuand on essaye d’imaginer un homme léopard, l’image qui vient souvent à l’esprit est celle des sorciers tribaux d’Afrique noire recouverts de la tête aux pieds d’une longue peau d’animal tachetée. Mais le cinéma hollywoodien et la bande dessinée nous ont aussi habitués aux héros et héroïnes de la jungle vêtus de peau de bêtes, comme Tarzan qui a tué lui-même son léopard pour s’en faire un maillot de bain. C’est aussi le cas de la blonde Sheena ou d’Anita Lhoest dans le rôle de CAPTIVE GIRL (1950). Et même l’actrice amérindienne Acquanetta est souvent apparue dans ce type de rôle de sauvageonne. Elle se croise d’ailleurs la griffe en tant que grande prêtresse Lea avec Johnny Weissmuller dans TARZAN ET LA FEMME LÉOPARD (1946) de Kurt Neumann.

vk0kJb-leopard5 dans Monstres sacrésL’intrigue : Alors qu’il tente de venir en aide à des jeunes filles capturées par les hommes-léopards, Tarzan est lui-même fait prisonnier par la Grande prêtresse de la tribu…

Les tarzanides italiens abordent aussi le thème dans quelques fumetti, mais aussi au cinéma dans le film de Carlo Veo, SAMBO CONTRE LES HOMMES LÉOPARDS (1964).

L’intrigue : En Afrique, des scientifiques voient leurs véhicules embourbés dans les marais. Ils se font aider par le mystérieux Sambo (Tarzak en italien) et son serviteur. L’équipe lui demande comment éviter la tribu des Hommes Léopards. Sambo les rassure, mais il ignore que la tribu a un nouveau chef qui, sur l’initiative du sorcier, est un homme sanguinaire…

Qr0kJb-leopard6 dans Trapard

Mais Monsieur Wikipedia nous en dit un peu plus :

« Le léopard a une place importante dans certaines cultures africaines où l’animal, considéré comme le roi des animaux, est l’attribut des chefs. La société secrète Aniota peut être considérée comme l’origine de légendes sur les hommes-léopards, équivalents des loups-garous occidentaux. En Europe, le léopard est décrit pour la première fois dans les bestiaires comme un animal vil issu d’un croisement adultère entre le lion (leo) et un félin légendaire, le pard. »

Yt0kJb-leopard4C’est Jacques Tourneur et Val Lewton qui exploiteront le thème de l’homme léopard pour la RKO dans LEOPARD MAN (1943), à peine un an après le succès de la femme panthère de LA FÉLINE (1942).

L’intrigue : Au Mexique, un léopard s’échappe lors d’un numéro de cabaret. Alors que la police le recherche, une jeune femme est retrouvée morte, vraisemblablement attaquée par l’animal. Les recherches se poursuivent, et d’autres attaques surviennent. Contrairement aux enquêteurs, Jerry Manning pense que l’animal n’est pas responsable, mais qu’un déséquilibré profite de l’occasion pour commettre des crimes…

Le film reprend le meilleur des effets angoissants de LA FÉLINE, tout en y ajoutant des ambiguïtés supplémentaires avec la présence d’un léopard à la mélanine noire, d’une tireuse de cartes, le tout mâtiné de fortes superstitions mexicaines. Mais je ne vous en dit pas plus au cas où vous ne l’auriez jamais vu.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo / La princesse Asa Vajda / Ed Gein, le boucher de Plainfield / Quetzalcoatl / Le fétiche du guerrier Zuni / Octaman / Lady Frankenstein / Les rongeurs de l’apocalypse / Le baron Vitelius d’Estera / Les Tropis / Sssnake le cobra / Pazuzu / Sil / Pluton / Le docteur Freudstein / Le Monstre est Vivant

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



JERRY GOLDSMITH A DIT…

JERRY GOLDSMITH A DIT... dans B.O. TrRYIb-goldsmithJerry Goldsmith, compositeur de la musique du film ALIEN (1979), a déclaré à propos du film de Ridley Scott :

« Les personnages forment un ensemble bizarre, chaotique. Ils ne sont pas du tout attachants, ça ne me dérange pas qu’ils meurent. Des individus sales, rustiques, dans un environnement très sophistiqué, voilà qui offrait un cadre très intéressant pour moi qui devais écrire la musique. Très honnêtement, le seul pour qui j’ai commencé à avoir de la sympathie, c’est le monstre. Je me disais : « Personne n’ira voir ce film, vu qu’ils se détestent tous. »"



LIFE RETURNS (1935)

LIFE RETURNS (1935) dans Cinéma 13061310052715263611288458

LIFE RETURNS (1935)

tGQUIb-1 dans Le grenier du ciné SF

Voici un petit retour du côté du « Grenier du ciné SF » avec un mélodrame de science-fiction plutôt mièvre, mais intéressant à plusieurs niveaux. Il a été réalisé par Eugene Frenke et par James P. Hogan (réalisateur de THE MAD GHOUL.

L’intrigue : Un médecin qui a passé sa carrière à travailler sur les moyens de faire revivre les morts voit sa chance de prouver sa théorie en effectuant ses expériences sur un chien récemment décédé…

Jusqu’ici tout va bien, et LIFE RETURNS semble lorgner du côté du bouquin de Mary Shelley. Mais le film est en réalité tiré d’une histoire vraie. LIFE RETURNS célèbre les exploits scientifiques du biologiste Robert E. Cornish qui apparaît dans de courts inserts avec un bandeau chirurgical devant la bouche. À la base, Cornish était diplômé à l’âge de 18 ans de l’Université de Californie à Berkeley et doctorant à l’âge de 22 ans. Il a travaillé sur divers projets, dont un qui permettait de lire des journaux sous l’eau avec des lentilles spéciales. À ce sujet, vous en êtes les premiers informés, mais n’arrivant jamais à lire plus d’une page de la version papier CosmoFiction au fond de ma piscine, je revends mes lentilles avec un tuba à un prix modique sur Amazon.

LIQUIb-1a dans Trapard

Puis en 1932 (donc un an après la sortie du FRANKENSTEIN de James Whale), Robert E. Cornish s’est intéressé à l’idée de pouvoir redonner vie aux morts. La pierre angulaire de son expérience consistait en une planche à bascule ou une balançoire utilisée pour faire couler le sang des patients récemment décédés. En 1933, il a tenté de réanimer les victimes de crise cardiaque, de noyade et KIQUIb-1bd’électrocution avec la planche à bascule, mais sans succès. Cornish a ensuite décidé de perfectionner sa méthode sur les animaux et a réussi à faire revivre deux chiens (Lazarus IV et V) mis à mort cliniquement le 22 mai 1934 et en 1935. Il balançait des cadavres de haut en bas pour faire circuler le sang tout en injectant un mélange d’épinéphrine (adrénaline) et d’anticoagulants. Les deux derniers Lazarus sur les cinq mis à mort ont pu être réanimés, mais quelque temps seulement. On est donc loin du scénario de LIFE RETURNS dans lequel le scientifique au grand cœur interprété par Onslow Stevens, sauve le chien de son fils éploré en le ressuscitant.

80 ans après la sortie de LIFE RETURNS, Lions Gate Films et le réalisateur David Gelb ont tourné une variante moderne, spirituelle et horrifique des expériences de Robert E. Cornish avec THE LAZARUS EFFECT (2015) qui transforme le dit-Lazarus en « Laïka de l’exploration. de la Mort », et ceci deux ans avant la sortie du remake de FLATLINERS (2017).

aLQUIb-1Pour en revenir à Robert E. Cornish, comme ses expériences « ont réussi » sur des chiens, celui-ci a souhaité étendre ses essais cliniques sur un détenu condamné à mort à San Quentin. Celui-ci, Thomas McMonigle, a contacté Cornish pour lui offrir son corps pour une éventuelle réanimation après son exécution. Les forces de l’ordre californiennes ont refusé la requête de Cornish et de McMonigle en raison des craintes qu’un meurtrier réanimé se retrouve être de nouveau en liberté. L’expérience n’eu jamais lieue et Thomas McMonigle a bel et bien été exécuté, mais le thème du meurtrier ressuscité a énormément nourri le cinéma d’horreur des années 30-40-50 avec des films interprétés par Boris Karloff et Lon Chaney Jr comme LE MORT QUI MARCHE (1936), BEFORE I HANG (1940), L’ÉVADÉ DE LA CHAISE ÉLECTRIQUE (1941), MAN WITH TWO LIVES (1942) ou INDESTRUCTIBLE MAN (1956).

Vous pouvez regarder LIFE RETURNS en VO sur YouTube.

- Trapard -

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné SF :

Flash Gordon, de la BD aux serials / Croisières Sidérales / Aelita / Man Made Monster / Metropolis / Things to come / Docteur Cyclope / L’Ennemi sans Visage /Sur un Air de Charleston / La Femme sur la Lune / Le Tunnel / La Fin du Monde /I.F.1 ne répond plus / Buck Rogers au XXVe Siècle : Une Bataille Interplanétaire avec les Hommes-Tigres de Mars / Le Mort qui marche / Before I hang / The Ape / Le Capitaine Marvel / Le Voyage dans la Lune / A Trip to Mars /Le Voyage sur Jupiter / The Airship Destroyer / 20 000 Lieues sous les Mers (1916) / Paris qui dort / Sauce Piquante / The Beast of Borneo / Torture Ship /Emergency Landing / Le Voleur de Cadavres / Cerveaux de Rechange /Spécial Boris Karloff / Dr Renault’s Secret / Le Voyage Cosmique / Spy Smasher / The Mad Doctor of Market Street / Captive Wild Woman / L’Homme-Singe / Un Mariage Interplanétaire / L’Amour en l’An 2000 / Le Vol du Spationef 1

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



FILMS DE SECTES

FILMS DE SECTES dans Cinéma 8uuKIb-sect15

FILMS DE SECTES

Alors que les films de sectes païennes ont fait les choux gras du cinéma d’épouvante des années 60 jusqu’aux débuts des années 90, avec des somets comme THE WICKER MAN (1973) et RÉINCARNATIONS (1981), quelques titres phares ont rajouté de la paille sur le bûcher sacrificiel à partir de la fin des années 90 au moment où des informations en tous genres sur les illuminati et les franc-maçons commençaient à partir dans tous les sens sur internet. Voici quelques exemples de films d’horreur très connus avec des sectes autant urbaines que rurales : LA SECTE SANS NOM (1999), DAGON (2001), LE VILLAGE (2003), DARKNESS (2004), THE WOODS (2006), LES CHÂTIMENTS (2007), X-CROSS (2007), SEVENTH MOON (2008). Puis bien sûr le parodique HOT FUZZ (2007), les remakes de CHILDREN OF THE CORN, les deux relectures de THE WICKER MAN (THE WICKER MAN et THE WICKER TREE), le RED STATE de Kevin Smith, ou encore le retour de Tarantino sur l’affaire Sharon Tate dans ONCE UPON A TIME… IN HOLLYWOOD (2019). Et le film de secte n’est pas prêt de ralentir sa course puisque sont encore sortis dernièrement LE BON APÔTRE (2018) et MIDSOMMAR (2019).

rruKIb-sect14 dans Cinéma bis

En cette période de réunions familiales pour les fêtes de fin d’année, je vous propose une petite sélection de films de sectes au sens large que je trouve très sympas. La liste est loin d’être exhaustive, alors si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

SHROOMS (2007) de Paddy Breathnach. Irlande.

wKtKIb-sect1 dans DossierPlus connu pour ses bad trips sous hallucinogènes que pour ses messes noires, SHROOMS n’en reste pas moins une très bonne série B d’horreur alternant entre modernisme et austérité monastique avec son « Ordre des Chevaliers Noirs de Colmcille ».

L’intrigue : Une virée dans la forêt irlandaise entre amis pour faire du camping, l’idée est sympathique. Goûter aux champignons hallucinogènes, pourquoi pas. Surtout que c’est marrant de se promener dans les bois en voyant des créatures étranges et effrayantes. Jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’il ne s’agit pas uniquement d’hallucinations…

HEARTLESS (2009) de Philip Ridley. Grande-Bretagne.

aNtKIb-sect2 dans FantastiqueDernier film en date du photographe Philip Ridley (L’ENFANT MIROIR, LE JOUR DU CHÂTIMENT). Comme dans ses deux films précédents, Ridley explore le côté sombre de l’adolescence et sa perte de repères dans une ambiance d’apocalypse urbaine avec son lot de sectes démoniaques à capuches.

L’intrigue : Jamie, un jeune homme défiguré depuis la naissance par une tache qui lui recouvre une partie du corps, décide de signer un pacte avec le Diable pour accéder à la beauté extérieure…

WAKE WOOD (2009) de David Keating. Grande-Bretagne.

DOtKIb-sect3 dans TrapardUne bonne série B de la Hammer Films avec une secte païenne plus classique et avec une thématique assez proche de celle de THE WICKER MAN.

L’intrigue : Louise et Patrick sont sous le choc de la mort tragique de leur fille Alice. Ils décident de déménager dans une petite bourgade reculée appelée Wake Wood. C’est dans ce lieu qu’ils découvrent l’existence d’un rituel païen entretenu par les habitants depuis des décennies, et permettant de faire revenir d’outre-tombe pour une durée de trois jours n’importe quelle personne, afin de lui accorder un dernier adieu. A la fois effrayé et excité par cette perspective, le jeune couple sollicite l’aide des villageois pour ramener Alice à la vie. Mais une question fondamentale se pose : que feront-ils lorsque l’heure du départ définitif sera venue ?

LE VILLAGE DES OMBRES (2010) de Fouad Benhammou. France.

eQtKIb-sect4Une histoire classique mais béton, et sûrement l’un des films d’horreur français que j’ai le plus apprécié ces dernières années malgré toutes les critiques négatives que j’ai pu lire sur le web. Des personnages sont piégés dans une boucle temporelle entre présent et passé, un peu à la manière de WIND CHILL (2007) ou de TRIANGLE (2009). Et aussi de SHROOMS dans un certain sens. Mais LE VILLAGE DES OMBRES nous propulse jusque sous la Révolution Française dans les griffes de « L’Ordre du 8 » du village de Ruiflec. Le film est bien construit avec des énigmes qui se développent au fur et à mesure, donc tout l’inverse de X-CROSS de Kenta Fukasaku par exemple, qui nous raconte tout dès le début pour partir sur du grand-guignol costumé. Enfin bon, les goûts et les couleurs (des costumes)…

L’intrigue : Un groupe d’amis prend la route pour passer le week-end dans le village de Ruiflec. Arrivés sur place, certains disparaissent mystérieusement. Les autres, tout en essayant de retrouver leurs traces, vont tout faire pour rester en vie et échapper à l’emprise du Village des Ombres…

THE SHRINE (2010) de Jon Knautz. Canada.

3StKIb-sect5Un excellent film bourré de fausses pistes.

L’intrigue : Une journaliste aventureuse parvient à convaincre sa stagiaire et son copain photographe de partir en Pologne pour enquêter sur une disparition mystérieuse. Sur place le trio est confronté à un immense brouillard au milieu de la forêt, le même dont faisait référence le journal de voyage du disparu. Après s’être aventuré dans cet opaque brouillard pour y découvrir une statue démoniaque, le trio est accosté par les membres d’un culte qui les kidnappe pour prendre part à un sadique rituel…

KILL LIST (2011) de Ben Wheatley. Grande-Bretagne.

FUtKIb-sect6Une claque. Impossible d’en parler sans spoiler l’ensemble, mais qui mieux qu’un Anglais pour réaliser un très bon film sur le sujet ? De plus, Ben Wheatley a démontré son talent avec ses films suivants.

L’intrigue : Deux amis, un contrat, une famille. Un couple qui se déchire. Jay en déprime, Shel sa femme ne peut plus assumer seule les finances de leur famille. Jay devenu tueur à gage après une mission militaire ratée à Kiev, et son ami Gal acceptent un travail. Un contrat et une liste de noms. Des gens à éliminer. Une descente aux enfers dans la perversité de l’âme humaine à chaque nom rayé de la liste. Qui s’en sortira indemne ?

THE SACRAMENT (2013) de Ti West. États-Unis.

dXtKIb-sect7Le found-footage est un style de réalisation devenu désormais insupportable jusqu’à la nausée, mais paradoxalement ce film de Ti West (et d’Eli Roth à la production) passe plutôt bien et ne tombe pas dans dans la facilité habituelle malgré la simplicité du scénario.

L’intrigue : Patrick reçoit une invitation à rejoindre sa sœur Caroline installée à Eden Parish, une communauté religieuse autonome isolée au cœur d’une forêt et dirigée par un chef charismatique surnommé « Père ». Accompagné de deux amis journalistes caméra aux poings, Patrick soupçonne que sa sœur Caroline soit sous l’emprise d’une secte. Les premières interviews présentent une communauté heureuse de ses choix de vie, d’isolement et de partage. Mais cet apparent petit paradis va très vite sombrer dans l’horreur…

WHERE THE DEVIL HIDES (2014) de Christian E. Christiansen. États-Unis.

OZtKIb-sect8Entre WITNESS (1985) et LA FERME DE LA TERREUR (1981) avec une enquête policière au sein même d’une communauté Amish. Un film d’horreur agréable avec la jeune Alycia Debnam-Carey de FEAR THE WALKING DEAD (d’ailleurs dans cette série, il y a aussi une secte dont le rapport à la mort est assez particulier en cas d’apocalypse zombie).

L’intrigue : Le 6 juin 1994, six femmes d’une communauté Amish mettent au monde six filles, générant la peur dans la communauté que cela soit l’accomplissement d’une ancienne prophétie. La prophétie dit que six filles naîtront le sixième jour du sixième mois (6-6-6) et que l’une d’entre elles deviendra la main du Diable. Par peur, l’une des mères asphyxie sa fille avant de se planter un couteau dans la gorge. Les cinq filles restantes grandissent ensemble dans l’ignorance de la prophétie. Alors que leurs dix-huitième anniversaires arrivent, leurs faits et gestes sont surveillés par la communauté, surtout par le Père Beacon, qui voit toute action profane comme preuve que l’une d’entre elles est le sbire de Satan. Tout cela est de plus troublant, lorsque Mary, l’une des cinq jeunes filles, commence à avoir des visions qui laissent penser qu’elle pourrait être la main du Diable. Alors que la tension monte, un personnage mystérieux commence à tuer les filles une par une…

AVA’S POSSESSIONS (2015) de Jordan Galland. États-Unis.

9buKIb-sect9Un film d’épouvante à l’humour décalé sorti dans le sillage de THE LORDS OF SALEM (2012) mais qui lorgne plutôt du côté de ROSEMARY’S BABY (1967).

L’intrigue : Après avoir subi un exorcisme, Ava Dopkins essaie de vivre une vie normale. Ayant tout oublié du mois précédent, elle est obligée d’intégrer un groupe anonyme pour les personnes possédées. Elle tente de se rapprocher de ses amis, de retrouver un boulot mais surtout de savoir d’où viennent toutes ces taches dans son appartement. La vie d’Ava a été volée par un démon. Maintenant, il est temps de la récupérer…

COLONIA (2015) de Florian Gallenberger. Allemagne/Royaume-Uni/France/Luxembourg.

NduKIb-sect10Un film de secte dont le thème du retour de l’Ordre Nouveau se rapproche de certains classiques de la « Nazisploitation » comme CES GARÇONS QUI VENAIENT DU BRÉSIL (1978). Mais contrairement aux films fauchés de prisons pour femmes des années 70 dont l’action se situe en Amérique du Sud, COLONIA nous plonge radicalement dans les côtés sombres du régime du Général Pinochet et face aux dogmes d’une secte qui a bel et bien existé au Chili. Un film passionnant et tout public.

L’intrigue : Chili, 1973. Le Général Pinochet s’empare du pouvoir par la force. Les opposants au coup d’Etat descendent dans la rue. Parmi les manifestants, un jeune couple, Daniel photographe et son ami Lena. Daniel est arrêté par la nouvelle police politique. Il est conduit dans un camp secret, caché dans un lieu reculé au sein d’une secte dirigée par un ancien nazi. Une prison dont personne n’est jamais sorti. Pour retrouver son amant, Lena va pourtant rentrer dans la Colonia Dignidad…

THE INVITATION (2015) de Karyn Kusama. États-Unis.

HfuKIb-sect11Je vais simplement résumer l’intrigue pour ne pas spoiler ce film à l’ambiance paranoïaque et captivante (et je sais que ça fait toujours bizarre de dire que la paranoïa est captivante, mais on aime le cinéma d’horreur pour ça, non ?).

L’intrigue : Par une sombre nuit, Will est invité à un dîner chez son ex-femme et son nouveau mari. Au cours de la soirée, il s’aperçoit que ses hôtes ont d’inquiétantes intentions envers leurs invités…

GET OUT (2017) de Jordan Peele. États-Unis.

tiuKIb-sect12Le film de Jordan Peele a fait son petit effet et il est encore tout chaud. Donc si vous ne l’avez pas encore vu, c’est le bon moment.

L’intrigue : Chris Washington est un jeune photographe noir qui partage depuis plusieurs mois la vie de Rose Armitage. Il accepte de passer un week-end chez les parents de Rose, pour rencontrer sa belle-famille. Alors qu’il est inquiet des réactions que sa couleur de peau pourrait susciter, il est accueilli très chaleureusement par Dean et Missy Armitage. L’ambiance dans la grande propriété recèle cependant une atmosphère étrange, qui ne va pas en s’arrangeant lorsque les parents de Rose organisent une grande réception avec tous leurs proches.

Et en conclusion, voici le clip de RADIOHEAD réalisé en stop-motion en hommage à THE WICKER MAN (1973).

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) / Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-fiction et fantastique télévisés spécial 14 juillet / Science-fiction télévisée polonaise des années 60 / Cinéma de science-fiction des années 90 – première partie / Cinéma de science-fiction des années 90 – deuxième partie / Cinéma de science-fiction des années 90 : troisième partie / Quelques séries B fantastiques indonésiennes (1) / Quelques séries B fantastiques indonésiennes (2) / Quelques histoires classiques de fantômes japonais (1) / Vaisseaux (1) : Le règne des vaisseaux-fusées / Quelques histoires classiques de fantômes japonais (2) / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois / Quelques véhicules du futur d’autrefois (2) / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 1 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 2 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 3 / Narciso Ibáñez Menta / Super-héros de séries TV brésiliennes inédites en France / Vaisseaux (2) : L’invasion des vaisseaux soucoupes / Fin du monde spéciale 14 juillet / Le Cycle du Programme Conscience / Les 40 ans de Star Crash / Conan le Cimmérien / Blade Runner : 1992-2029-2049

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com

 



LES ENFANTS DE LA RIVIÈRE (1978)

LES ENFANTS DE LA RIVIÈRE (1978) dans Cinéma WNMHIb-water

LES ENFANTS DE LA RIVIÈRE (1978)

Titre original : The Water Babies

Réalisation : Lionel Jeffries

Scénario : Michael Robson et Lionel Jeffries, d’après la nouvelle de Charles Kingsley « The Water-Babies, A Fairy Tale for a Land Baby ».

Production : Ben Arbeid et Peter Shaw, Pethurst International Ltd.

Musique : Phil Coulter

Pays : Pologne-Royaume-Uni

Année : 1978

Interprètes : James Mason, Bernard Cribbins, Billie Whitelaw, Joan Greenwood, David Tomlinson…

WNMHIb-water3 dans Merveilleux

Voilà un film que j’ai mis quarante ans à retrouver, tout simplement parce que je ne me souvenais plus du tout de son titre. J’ai dû le voir à la télévision un Noël de 1979 ou de 1980 avec LE TRÉSOR DE LA MONTAGNE SACRÉE (1978) qui lui, au contraire, était souvent rediffusé.

Adapté de Charles Kingsley, l’alibi des ENFANTS DE LA RIVIÈRE était de faire rêver les gosses à partir d’un monde de misère qui s’égayait très vite avec de l’imaginaire sous forme d’animation féérique, tout comme MARY POPPINS (1964) et PETER ET ELLIOTT LE DRAGON (1977). Trois films qui ont très vite perdus de leur impact après les sorties de QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ? (1988) et de COOL WORLD (1992). J’ai commencé à essayer de retrouver ce film lorsque j’ai vu pour la première fois BOUGE PAS, MEURS, RESSUSCITE (1990) qui reprenait aussi l’argument de cambrioleurs qui utilisaient la petite taille d’un enfant pour le faire entrer par effraction dans des maisons à piller. Et finalement, le voilà en version française !

UNMHIb-water2 dans Trapard

L’intrigue : Tom, un jeune ramoneur, se retrouve injustement accusé d’un vol par des clients de son employeur. Dans sa fuite, il plonge dans un fleuve. Sous l’eau, il découvre un monde étrange et des créatures fantastiques qui l’entraînent dans une incroyable aventure…

C’est un joli conte de Noël avec une morale qui nous plonge dans un monde proche de Charles Dickens avec deux cambrioleurs aux allures de Burke et Hare, les vieux Mr. Grimes (James Mason) et Mastermanet (Bernard Cribbins) et une sorcière. La seconde partie du film alterne entre passages filmés et une animation très agréable de la fin des années 70.

- Trapard -

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



12345...72