Catégorie

Archive pour la catégorie « Citation célèbre »

CITATION CELEBRE : LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS

CITATION CELEBRE : LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS dans Citation célèbre 12111811482115263610565492« J’ai déjà exposé, jeudi dernier, à quelques-uns d’entre vous, les principes de ma machine pour voyager dans le Temps, et je vous l’ai montrée telle qu’elle était, mais inachevée et sur le métier. Elle y est encore maintenant, quelque peu fatiguée par le voyage, à vrai dire ; l’une des barres d’ivoire est fendue, et une traverse de cuivre est faussée ; mais le reste est encore assez solide. Je pensais l’avoir terminée le vendredi ; mais vendredi, quand le montage fut presque fini, je m’aperçus qu’un des barreaux de nickel était trop court de deux centimètres et demi exactement, et je dus le refaire, de sorte que la machine ne fut entièrement achevée que ce matin. »

(Herbert George Wells / La Machine à Explorer le Temps)

(Les Échos d’Altaïr ne sont en aucun cas responsables des liens publicitaires présents dans les textes)



CITATION CELEBRE : LE SEIGNEUR DES ARAIGNEES

CITATION CELEBRE : LE SEIGNEUR DES ARAIGNEES dans Citation célèbre 12110409564515263610512134« Cette ville ressemblait à une énorme bâtisse s’étendant dans la jungle. On aurait dit qu’elle avait poussé dans la jungle, qu’elle en faisait partie intégrante. Elle était en vieille obsidienne sombre et, dans ses fissures, là où la terre était tombée, poussaient de petits arbres. On apercevait des ziggourats et des dômes qui semblaient flotter dans le demi-jour. Rien de plus simple que d’imaginer qu’il s’agissait de quelque monstruosité de la nature. Les pierres avaient pu flotter et se solidifier dans l’apparence d’une ville. »

(Michael Moorcock / Le Cycle du Guerrier de Mars : Le Seigneur des Araignées)



CITATION CELEBRE : LA FAUNE DE L’ESPACE

CITATION CELEBRE : LA FAUNE DE L'ESPACE dans Citation célèbre 12102411100915263610472317« Zorl rôdait inlassablement. La nuit noire, sans lune et presque sans étoiles, cédait comme à regret sa place à une aube rougeâtre et désolée qui se levait à la gauche de Zorl. Pour le moment, la lumière naissante était pâle et n’annonçait aucune chaleur. Elle dévoilait, en s’étalant, un paysage de cauchemar. »

(A.E. Van Vogt / La Faune de l’Espace)



CITATION CELEBRE : LA LEGION DE L’ESPACE

CITATION CELEBRE : LA LEGION DE L'ESPACE dans Citation célèbre 12101609500115263610439962« Ils poursuivirent leur route à travers le cristal noir de l’espace interstellaire fourmillant d’étoiles. Les quatre hommes, qui dormaient à peine, étaient à bout de nerfs. Seul Jay Kalam gardait sa courtoisie et son calme coutumiers. John Star était blême et ses yeux brûlaient d’inquiétude. Hal Samdu grommelait sans cesse, crispant ses poings énormes et menaçant des ennemis imaginaires. Même Giles Habibula maigrissait, et la peau pendait sous ses yeux creusés et plombés. Jour après jour, le Soleil s’amenuisait. Bételgeuse et Rigel le faisaient paraître minuscule ; bientôt, il ne fut plus qu’une petite étoile blanche perdue parmi les splendeurs d’Orion. »

(Jack Williamson / La Légion de l’Espace)



CITATION CELEBRE : BILBO LE HOBBIT

CITATION CELEBRE : BILBO LE HOBBIT dans Citation célèbre 12100212492015263610386728« Dans un trou vivait un hobbit. Ce n’était pas un trou déplaisant, sale et humide, rempli de bouts de vers et d’une atmosphère suintante, non plus qu’un trou sec, nu, sablonneux, sans rien pour s’asseoir ni sur quoi manger : c’était un trou de hobbit, ce qui implique le confort. »

(JRR Tolkien / Bilbo le Hobbit)



CITATION CELEBRE : LES ETRES DE L’ABIME

CITATION CELEBRE : LES ETRES DE L'ABIME dans Citation célèbre 12092412561015263610355147« Devant nous, au nord, un rai de lumière jaillit, montant vers le zénith. Il avait surgi derrière la montagne déchiquetée vers laquelle nous nous dirigions depuis le matin. Le rayon lumineux transperça une sorte de colonne de brume bleue dont les bords étaient aussi vivement délimités que la pluie tombant des extrémités d’une nuée d’orage. On aurait dit un faisceau de projecteur pénétrant l’azur, mais ne projetant aucune ombre. »

(Abraham Merritt / Les Êtres de l’Abîme / nouvelle publiée en 1918)



CITATION CELEBRE : MEMOIRES D’IJON TICHY

CITATION CELEBRE : MEMOIRES D'IJON TICHY dans Citation célèbre 12090901352815263610298144« Je n’ai vu qu’une fois, en tout et pour tout, l’homme dont je voudrais vous parler aujourd’hui. Sa vue vous ferait frémir. C’était un être difforme et bossu, d’un âge incertain, au visage recouvert d’une enveloppe de peau qui paraissait trop grande pour lui, tant elle formait de rides et de plis. En outre, un des muscles de son cou étant plus court que les autres, il tenait perpétuellement la tête inclinée sur le côté ; on aurait dit qu’il s’efforçait ainsi d’apercevoir sa bosse, puis se ravisait à mi-chemin. »

(Stanislas Lem / Mémoires d’Ijon Tichy / nouvelle publiée en 1971)



CITATION CELEBRE : LE MONDE QUE J’AVAIS QUITTE

CITATION CELEBRE : LE MONDE QUE J'AVAIS QUITTE dans Citation célèbre 12083110385915263610265130

« Woodropp avait acheté mon cadavre à la morgue. Rien d’étonnant à cela ; rien d’extraordinaire non plus à ce que je me sois retrouvé à la morgue. Je m’étais tout simplement ouvert les veines dans la salle de bains de l’hôtel « Au Nouveau Monde ». Si je n’avais pas été en retard pour payer ma chambre, on ne m’aurait pas trouvé aussi vite, ou, plus exactement, on m’aurait trouvé trop tard. Mais je devais de l’argent et c’est d’ailleurs en partie pour ça que j’ai fait cette tentative infructueuse pour m’évader dans un monde meilleur. J’avais une furieuse envie d’y retrouver mes parents imprévoyants et de leur dire ma façon de penser sur eux et, en général, sur tous ceux qui procréent des enfants pour notre État civilisé. »

(Anatoli Dneprov / Le monde que j’avais quitté / nouvelle publiée vers 1950)



CITATION CELEBRE : SONATE SANS ACCOMPAGNEMENT

CITATION CELEBRE : SONATE SANS ACCOMPAGNEMENT dans Citation célèbre 12082212505415263610233786

« Les tests préliminaires auxquels il avait été soumis à l’âge de six mois révélèrent chez Christian Haroldsen une prédisposition au rythme et un sens aigu du timbre. Il subit d’autres tests, bien entendu, qui préfiguraient de nombreuses voies possibles mais ces deux éléments constituaient les signes dominants de son zodiaque personnel et, déjà, leur renforcement était notable. On fournit à ses parents des quantités de bandes enregistrées  présentant une très grande variété de sons et consigne leur fut donnée de les faire jouer constamment, que leur fils fût à l’état de veille ou qu’il dormit. »

(Orson Scott Card / Sonate sans accompagnement / nouvelle publiée en 1979)

Aujourd’hui sur la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr : Making des THUNDERBIRDS



CITATION CELEBRE : CE QU’ON S’AMUSAIT !

« Ce soir-là, Margie nota l’événement dans son journal. A la page qui portait la date du 17 mai 2155, elle écrivit : Aujourd’hui, Tommy a trouvé un vrai livre !

C’était un très vieux livre. Le grand-père de Margie avait dit un jour que, lorsqu’il était enfant, son propre grand-père lui parlait du temps où les histoires étaient imprimées sur du papier.

On tournait les pages, qui étaient jaunes et craquantes, et il était joliment drôle de lire des mots qui restaient immobiles au lieu de se déplacer comme ils le font maintenant – sur un écran, comme il est normal. Et puis, quand on revenait à la page précédente, on y retrouvait les mêmes mots que lorsqu’on l’avait lue pour la première fois. »

(Isaac Asimov / Ce qu’on s’amusait ! / nouvelle publiée en 1951)



123456...9