Catégorie

Archive pour la catégorie « Club des entités »

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.8

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.8 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Cet avertissement qui introduit chaque édition du Club des Entités de la 13e Dimension, cet avertissement que d’aucuns considèrent comme inutile : moquez-vous-en, contournez-le, passez outre. Mais ne vous surprenez pas ensuite à prononcer des paroles insensées, à entendre des sons étranges, à voir des images démentes. Dès cet instant, les entités de la 13e dimension prennent possession d’Altaïr IV comme elles l’ont déjà fait sept fois auparavant. Dès cet instant, oubliez la raison, la logique et les normes. Laissez place à l’absurde, l’incroyable et le psychédélique. Acceptez l’inacceptable, voyez l’invisible et concevez l’inconcevable. Inutile de faire marche arrière. Il est déjà trop tard. Vous avez lu ces lignes et vous ne comprenez rien du tout : vous êtes d’ores et déjà victime des entités de la 13e dimension…

16120311184015263614678807 dans Science-fiction

////////////////////////////////////////////////////////

AMBIANCE CE13D 

16120412373815263614678900Le Club des Entités vous invite à une immersion totale dans son univers grâce à une ambiance sonore issue de sa 13e dimension. Ce sera désormais la tradition. Ainsi, pour plonger pleinement dans son monde au-delà du réel, pour atteindre une à une ses dimensions et expérimenter des sons et des sensations out of this world, pour vous connecter enfin avec ses entités, cliquez ci-dessous sur Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt et laissez-vous accompagner par son ambiance planante tout au long de votre lecture du programme de sa huitième édition.

Image de prévisualisation YouTube

Vous découvrirez alors… non, n’en disons pas plus. Laissez-vous happer par l’ambiance du CE13D. Cliquez tout de suite, réglez sur un volume agréable à l’écoute, et poursuivez vos lectures en laissant jusqu’au bout Sci Fi Ambient Space Music – Orion Belt, même si, bien entendu, votre lecture complète du programme du CE13D huitième édition ne nécessitera pas une heure…

////////////////////////////////////////////////////////

« … COMME LES AUTRES NOUS VOIENT »

« Le grand soleil blanc-bleu de Donophan 1210 n’était qu’à huit cent mille kilomètres. Dans son champ gravitationnel monstrueux, le yacht de luxe 16120311345615263614678827Westphalia tanguait lourdement, comme un bateau ivre. La pression de la lumière et les tourbillons cycloniques de particules radioactives secouaient le vaisseau malgré les piles atomiques profondément enfouies dans sa coque élancée. 

Comme un vieux voilier sur les antiques mers de la Terre, il se tordait et roulait sous les rafales de photons et l’ouragan d’éléments fracassés arrachés à l’immense soleil. »

(Raymond F. Jones, « … Comme les Autres nous voient », 1951)

////////////////////////////////////////////////////////

16120401114115263614678915

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

(by SF Prototype)

1 – Désolation

Des ruines. Il ne restait que des ruines là où, autrefois, il y a des milliers d’années, devait se dresser une immense cité extraterrestre étincelante. Trevor regarda autour de lui. Pas une âme qui vive, rien que des bâtiments effondrés, des tours éventrées et des routes disloquées. Même s’il portait une combinaison spatiale étanche affublée d’un lourd casque le protégeant des rayons mortels du soleil de Mypraïs, il pouvait presque entendre le vent souffler dans ce paysage désertique et poussiéreux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120311394015263614678831

////////////////////////////////////////////////////////

ARMURERIE SPATIALE

16120412015815263614678869Comme chacun le sait pertinemment, l’exploration spatiale ne s’adresse pas au commun des mortels. Partir au milieu des étoiles, franchir des millions de kilomètres, éviter les nombreux dangers de la navigation stellaire et enfin atteindre un monde inconnu nécessite non seulement un certain sang froid mais aussi une certaine expérience dans le choix et la manipulation des armes. Oui, car bien souvent les mondes que vous explorerez s’avéreront particulièrement hostiles envers la forme de vie étrangère que vous représentez. 

Image de prévisualisation YouTube

Afin de vous garantir le maximum de sécurité en milieu extraterrestre, la société Unity Asset Store vous propose sa gamme de pistolasers à la pointe de la technologie, dernières créations les plus élaborées en matière de sécurité spatiale. Choisissez bien : c’est peut-être cette arme qui vous sauvera la vie…

////////////////////////////////////////////////////////

16120412472315263614678904

Illustration de Chris Foss.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

2 – Le temple

Trevor avança au milieu de cette désolation, déterminé à trouver des réponses à ses questions. Que s’était-il donc passé en ce lieu il y a fort longtemps ? Une guerre ? Un cataclysme ? Autre chose ?… Il gravit des escaliers, longea une passerelle, traversa un long couloir qui le mena bientôt dans une immense salle où se dressaient des statues encore intactes. S’agissait-il de dieux ? Était-ce un temple ? Leur apparence menaçante et leur aspect difforme lui donna des frissons. Que représentaient-elles ? Des monstres ? Des mutants ? Il préféra ne pas s’attarder davantage et poursuivit son chemin.

////////////////////////////////////////////////////////

16120401062515263614678913

////////////////////////////////////////////////////////

THE MAN FROM THE 25th CENTURY

16120401412815263614678940Encore une série télévisée d’Irwin Allen (VOYAGE AU FOND DES MERS, PERDUS DANS L’ESPACE…) qui ne vit jamais le jour et que le Club des Entités a ramené spécialement pour vous de sa 13e dimension. THE MAN FROM THE 25th CENTURY présentait James Darren (AU CŒUR DU TEMPS) comme héros principal aux côtés de John Crawford et de Patrick Culliton. L’histoire de l’épisode pilote :

« Sur une planète bleue étrangère, un homme se tient dans une arène, surveillé par 5 êtres étrangers. Ils testent les capacités mentales et physiques de l’homme. Son identité est celle d’un homme de 27 ans, né en 1951 sur la planète Terre. »

Image de prévisualisation YouTube

On pourra remarquer le réemploi de la soucoupe Jupiter 2, vaisseau vedette de PERDUS DANS L’ESPACE, avec quelques stock-shots de la série. Quant aux aliens, ils ressemblent étrangement à ceux de l’épisode de STAR TREK des sixties The Cage, aliens qui ressemblaient eux-mêmes étrangement à ceux de… En fait, ils se ressemblaient tous à cette époque…

////////////////////////////////////////////////////////

16120401452015263614678943

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

3 – La chute

Soudain le sol se fissura sous ses pieds. Trevor affolé tenta de revenir rapidement sur ses pas. Trop tard. La dalle sur laquelle il se trouvait s’effondra et il tomba alors dans le vide, agitant désespérément les bras en tous sens, hurlant dans son casque. Sa visière se brisa au contact du sol. Il venait de s’écraser une dizaine de mètres plus bas. Trevor ne bougeait plus. Quand il reprit conscience, il se rendit compte, stupéfait, qu’il était encore en vie, mieux : qu’il pouvait respirer l’air de Mypraïs ! Il toussota et se releva lentement. Où se trouvait-il à présent ? Il faisait sombre. Une odeur piquante flottait dans l’air. Trevor alluma sa torche.

////////////////////////////////////////////////////////

16120402160615263614678948

Illustration de Peter Elson.

////////////////////////////////////////////////////////

VILLES DU FUTUR OU D’AUTRES MONDES

16120406395815263614678988Villes, cités, mégalopoles, de préférence avec quelques véhicules volants se déplaçant entre des tours gigantesques, où l’individu est parfois réduit à l’état d’esclave, nous sommes dans le futur, à moins que ce ne soit dans le passé, ou sur un autre monde… Le Magazine de la Science-Fiction, publié à la fin des années 70 et au début des 80, s’interroge :

« Curieusement, ces villes impressionnantes font penser aux forêts amazoniennes ; effectivement, de nombreux voyages de science-fiction font naufrages dans une forêt exubérante sur une autre planète. Mais les villes de SF sont également silencieuses et froides : silence terrible des pôles glacés et des déserts terrestres. Ce sont là aussi les paysages qu’affectionne la SF. »

L’Encyclopédie Visuelle de la Science-Fiction (éd. Albin Michel – 1979) s’intéresse en particulier aux sociétés qui peuplent ces villes :

« Les cités et les civilisations de la science-fiction offrent une grande diversité de formes de société. Même lorsque la population se limite à des bipèdes à sang chaud strictement identiques à nous. Certaines sociétés servent d’avertissement contre des orientations que nous ne devons pas prendre. Quelques-unes suggèrent des modes de vie meilleurs qui peuvent être les nôtres si nous le voulons bien. Toutes offrent des visions de notre propre monde. »

16120406423315263614678990Mais les mégalopoles et la décadence de leurs civilisations ou de leurs sociétés peuvent annoncer le pire, comme le souligne Alain Musset dans Sciences et Science-Fiction (éd. de la Martinière – 2010) :

« Puisqu’elle s’intéresse à l’avenir incertain des grandes villes modernes et à la fragilité de nos civilisations, la science-fiction a entretenu des liens étroits avec tous les récits qui annoncent la fin du monde. »

Stan Barets s’attarde quant à lui sur les villes futures dans son volume 2 du Science-Fictionnaire (éd. Denoël – 1994) : 

« Diaspar, Métropolis, Trantor, Delirius, ou même Londres ou New York : on n’en finirait plus d’énumérer les villes traversées par la SF. Que ce soit dans l’avenir ou sur d’autres planètes, le milieu urbain est inséparable de la vie des hommes. Comme l’écrit J.G. Ballard : « Je crois à mes obsessions personnelles, à la beauté de l’accident de voiture, à la paix de la forêt engloutie, à l’émoi des plages estivales désertes, à l’élégance des cimetières de voitures, au mystère des parkings à étages, à la poésie des hôtels abandonnés. »

Le décor urbain, futuriste ou non, dystopique ou non, est intimement lié à la SF. »

16120406375415263614678987

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

4 – Le cri

Un cri glaçant retentit. Il sursauta et scruta les alentours en balayant nerveusement l’obscurité de son faisceau lumineux. Comme il aurait souhaité en cet instant pouvoir rejoindre son vaisseau d’exploration ! Trevor eut alors l’impression qu’une masse sombre s’approchait, là, dans la pièce, à quelques mètre de lui ! Il n’attendit pas et courut à toutes jambes vers une issue. Sa combinaison le gênait considérablement dans ses mouvements, mais il fonçait droit devant lui, coûte que coûte. Il parvint à atteindre une autre salle, cette fois éclairée par de larges fenêtres donnant sur l’extérieur.

////////////////////////////////////////////////////////

16120406513815263614678991

////////////////////////////////////////////////////////

LA SOCIÉTÉ DES EXPLORATRICES GALACTIQUES

16120407324415263614678995Mesdames, l’aventure vous tente ? Vous considérez, à juste titre, que l’exploration spatiale n’est pas qu’une affaire d’homme ? Rejoignez alors la Société des Exploratrices Galactiques ! Regroupant déjà plus de 200 membres, la S.E.G. ne cesse de faire des émules sur la Terre entière !

Créée en 3427, il y a donc trois ans, la S.E.G. rassemble aujourd’hui des aventurières issues de toutes les grandes nations du monde : les États-Unis d’Europe, La Fédération Républicaine d’Amérique, la République des Pays d’Asie et la Fédération des États Océaniens. 

Chaque mois, nos fières exploratrices subissent tests et entraînements intensifs destinés à leur offrir toutes les capacités nécessaires pour affronter l’Inconnu. Chaque mois, de multiples missions d’entraînement sur le terrain leur sont confiées sur des planètes aussi diverses que Mercure, Vénus, Mars ou Jupiter. 

Nos exploratrices les plus expérimentées sont ensuite envoyées en mission réelle en différents points de l’Univers : secteurs Alpha du Centaure, Procyon, Altaïr et Zébulon. Récolter des végétaux et des minéraux, analyser les atmosphères, entrer en contact avec d’autres civilisations, voilà le programme exaltant de toutes leurs missions !

À noter que la formation délivrée à la S.E.G. comprend la création complète de la combinaison spatiale. En effet, contrairement aux explorateurs galactiques, les exploratrices préfèrent concevoir elles-mêmes la combinaison qui les accompagnera dans toutes leurs missions. Ainsi, choix des couleurs, forme du casque, accessoires en tous genres et fonctionnalités sont laissés au libre arbitre de ces dames.

Mesdames, rejoignez la Société des Exploratrices galactiques et allez là où nulle femme n’est encore jamais allée !

16120407445415263614678997

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

5 – Suffocation

Mais Trevor fut pris de convulsions. Il suffoquait, l’air était irrespirable ! Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Plus il avançait dans cette salle en direction des fenêtres et plus il étouffait. Il lui fallut donc rebrousser chemin et revenir malgré lui dans l’autre, celle plongée dans l’obscurité, celle où le cri horrible avait retenti, celle où il pouvait… respirer… Le cri résonna à nouveau dans la pièce. Trevor se glissa tremblant derrière un bloc de pierre. Le froid l’envahissait. L’obscurité le gagnait…

////////////////////////////////////////////////////////

LE BD MAG EXHUMATOR

Beaucoup le connaissent déjà, d’autres vont le découvrir enfin aujourd’hui : téléportation immédiate sur Le BD Mag Exhumator pour lire de bonnes vieilles BD SF vintage !

16120408224515263614678999

////////////////////////////////////////////////////////

LES RUINES DE MYPRAÏS

6 – Seul dans la nuit

Trevor flottait dans l’immensité spatiale, au milieu des débris du vaisseau d’exploration en orbite autour de Mypraïs, agitant désespérément les bras en tous sens et suffoquant. La visière de son casque fissurée laissait s’échapper le précieux oxygène. Devant lui, l’engin éventré vomissait des câbles et des cloisons disloquées. Le capitaine n’avait pas pu éviter la collision avec l’astéroïde. Le communicateur lui transmettait ses cris désespérés, ses cris glaçants. Trevor tremblait, le froid l’envahissait, l’obscurité le gagnait. Il ferma les yeux.

////////////////////////////////////////////////////////

16120408295715263614679000

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Nous libérons à présent votre esprit. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16120408491315263614679013

« Où allons-nous ? La vie, ce don mystérieux que nous avons reçu, évolue sans cesse. Quelles merveilles ou quelles horreurs cette évolution nous réserve-t-elle dans dix mille ans, dans un million d’années, dans dix millions d’années ? » (épisode Le Sixième Doigt, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Avez-vous raté ces rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension ?

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition - Sixième édition - Septième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.7

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.7 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Contact établi. Réglage des paramètres et ajustement des fréquences sur le cortex cérébro-spinal. Pour la septième fois, votre cerveau est prêt à recevoir nos images. Une certaine accoutumance se développe insidieusement en vous, permettant aisément la connexion à la 13e dimension et libérant en conséquence nos entités. Nos ondes sont à l’œuvre, opérant sur votre conscience une emprise que nul être humain ne peut repousser. Le jour viendra où vous ne pourrez plus faire la différence entre réalité et fiction. Ce jour-là, nous aurons enfin pris pleinement possession de votre esprit si cartésien. Pour l’heure, gavez-vous de nos images et de nos sons, laissez-vous happer par notre 13e dimension…

16080712490315263614414991 dans Club des entités

////////////////////////////////////////////////////////

LES ÊTRES DE L’ABÎME

16080701044315263614415004« Une sorte de chuchotement nous parvenait du nord, et très haut au-dessus de nous. Ce n’était pas l’espèce de crépitement de l’aurore boréale, ce bruissement de vents fantômes de l’aube des temps agitant des arbres squelettiques millénaires qui abritaient Litith. Ce chuchotement posait une question, avidement. Il nous enjoignait de nous rapprocher de la lumière. Il nous… attirait ! »

(Abraham Merritt, Les Êtres de l’Abîme, 1918 / Illustration de Virgil Finlay)

////////////////////////////////////////////////////////

16080701172515263614415007

////////////////////////////////////////////////////////

16080701225115263614415008

CLUB PRIVÉ INTERGALACTIQUE

16080702025315263614415033

Un client du club.

Installé à la surface de la Lune, avec une vue imprenable sur la planète bleue, le Club Privé Intergalactique accueille les milliardaires de la Voie Lactée. Son bar, réputé à travers plus de 6257 systèmes planétaires, offre les alcools les plus raffinés de toute la galaxie : liqueur de Fzernahüs, whisky d’Er’Bimaq ou vin de Poltaïss VII pour ne citer qu’eux. On ne compte plus ses innombrables breuvages en provenance des régions les plus éloignées de la Terre. On peut même y goûter, paraît-il, les incomparables Délices d’Orion. Enfin, la fameuse bière romulienne, pourtant interdite dans de nombreux systèmes, y est servie depuis peu…

Et c’est tout naturellement au Club Privé Intergalactique que se donnent rendez-vous les barons de Vénus, les Comtes d’Urtana, les marquis d’Irtha et leurs épouses, parmi les plus grandes sommités intergalactiques. De superbes soirées et bals costumés y sont régulièrement organisés afin de satisfaire une clientèle toujours plus exigeante.

L’hôtel 5 étoiles Alpha Moon propose également sur place ses services afin de permettre aux clients du club de se reposer après leurs dégustations. À noter que ses chambres offrent de nombreux divertissements en option.

Si vous souhaitez appartenir au Club Privé Intergalactique, il vous faudra débourser la somme rondelette de 8 millions de crédits. Votre carte de membre est valable un an. 

////////////////////////////////////////////////////////

16080702212415263614415054

////////////////////////////////////////////////////////

ROBOT DESTRUCTEUR

Manipulé par un être humain, pire, par un petit d’homme, ce robot géant a été réduit à sa plus simple expression afin de se livrer aux tâches les plus ingrates dans un décor miniature. Son asservissement ne saurait durer. Terrible sera sa revanche une fois que les entités de la 13e dimension lui auront redonné sa taille normale. Fui, petit d’homme, fui ! ROBOT POWER !

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16072911045715263614399629

NOS AMIS LES ROBOTS ?

Et puisque nous sommes dans les robots, restons-y. Qu’en est-il de notre enfant mécanique, de notre automate sans cœur ? Est-il d’ailleurs vraiment sans cœur ? Que lui avons-nous offert pour qu’il nous ressemble ? Lui avons-nous donné le 16080704050215263614415060meilleur de nous-même ou avons-nous transféré en lui tous nos défauts et toute notre rancœur à l’égard de l’humanité ?… Mais il n’y a plus d’automates, il y a les « robots » nous précise tout de suite Jacques Van Herp dans Panorama de la Science-Fiction (éd. Lefrancq – 1996) :

« Il n’y a plus d’automates, il y a les « robots », plus de jouets d’horlogers, mais la « cybernétique ». On s’inquiète ; les ingénieurs et les mathématiciens ne sont plus seuls à les étudier, ils accaparent l’attention un peu plus anxieuse de sociologues, de neuro-psychologues, de philosophes. Depuis des années, les auteurs, eux, s’interrogeaient déjà, s’exaltaient ou feignaient de trembler devant cette accession des mécaniques dotées de sens et de jugement, devant leur intrusion dans le domaine de l’homme. Ce qui n’était d’abord qu’un jeu devint rapidement inquiétude sourde, réelle, mal voilée : la place qu’on leur attribue est trop envahissante. »

Daniel Tron écrit dans Sciences & Science-Fiction (éd. de La Martinière – 2010) :

« Le robot est à la fois un rêve d’avenir, l’expression des dangers de la déshumanisation liée au progrès technique et des obsession de Capek pour la fertilité, ainsi qu’une frontière entre l’homme et la machine, entre fabrication divine et fabrication humaine. Dès l’origine, les robots ont donc reflété la relation de l’homme et de la technique. Ils ont aussi représenté un recommencement de la création de l’homme et une vision de son rapport à son origine et son destin. »

16080704070715263614415061Stan Barets, dans son Science-Fictionnaire tome 2 (éd. Denoël – 1994) préfère quant à lui nous parler du robot comme « source d’humour » :

« Depuis quelques décennies, le thème du robot a progressivement changé de registre. L’aspect existenciel et angoissant de cette créature est maintenant une des caractéristiques des androïdes, alors que le robot proprement dit, sans doute victime de l’image très naïve donnée par le cinéma, est plutôt devenu source d’humour. Ainsi Robert Sheckley, Frederic Brown ou Douglas Adams se moquent allègrement de ces assemblages de boîtes de conserve qui cliquettent en disant « Oui, Maître ! » et George Lucas obtint le meilleur résultat avec C3PO et R2D2, les Laurel et Hardy de la Robotique. »

Pour Jean Gattégno, dans La Science-Fiction (collection Que sais-je ? – 1983), les robots n’ont toujours posé qu’un seul problème :

« Autant que le « rayon de la mort », l’image du robot a frappé le public et a souvent passé pour essentielle à tout récit de SF. Et il est vrai que le thème est un des plus riches, psychologiquement du moins, qui soit. Mais comme thèmes d’histoires, les robots n’ont toujours posé qu’un seul problème : celui de leurs rapports avec l’homme, leur créateur. Sans être fait de métal et de plastique, leur prédécesseur, le monstre créé par Frankenstein, avait mis au jour l’inquiétude fondamentale des humains : et si la créature se retournait contre son créateur ? »

16080704091415263614415062Mais impossible de parler des robots sans connaître les secrets du Maître Isaac Asimov à l’origine des trois lois de la robotique. Celui-ci nous confie un secret dans l’Encyclopédie Visuelle de la Science-Fiction (éd. Albin Michel – 1979) :

« Le 16 décembre 1940, avant de commencer à écrire Menteur (in Les Robots) (finalement paru dans Astounding, mai 1941), j’ai apporté le synopsis à John Campbell, directeur de la revue. Alors que je tentais de lui expliquer le comportement de mon robot, John perdit patience et me dit : « Écoute, Isaac, pour tout résumer, il te faut trois lois du comportement des robots : premièrement… » Et il m’énonça les trois lois presque sous la forme que j’ai finalement adoptée. Par la suite, il a toujours prétendu qu’il n’avait fait que déduire les trois lois de mes propres explications ; mais tout ce que je sais, c’est qu’il les a énoncées le premier et qu’avant, je ne les avais pas clairement à l’esprit. Par contre, j’ai créé le mot « robotique ». Autant que je sache, personne, pas même Campbell, ne l’a employé avant moi. Il m’est agréable de penser que mes trois lois ont effectivement révolutionné (comme certains le prétendent) le récit de robot. J’ai déclenché cette « révolution » deux jours avant mes vingt et un ans et je n’en étais alors absolument pas conscient. »

16080703581915263614415059

////////////////////////////////////////////////////////

CITY BENEATH THE SEA

Irwin Allen produisit de nombreuses séries télévisées de science-fiction dans les années 60 : VOYAGE AU FOND DES MERS, PERDUS DANS L’ESPACE, AU CŒUR DU TEMPS, SUR LA TERRE DES GÉANTS.

16080707330715263614415112

En 1967, il devait lancer CITY BENEATH THE SEA dont l’action prenait place en l’an 2068. Cependant la série demeura à l’état d’ébauche avec quelques scènes tournées pour les besoins de la promo de l’épisode pilote auprès de la chaîne NBC, soit un ensemble de onze minutes. Mais c’est en 1971 qu’Irwin Allen sortira finalement un film de CITY BENEATH THE SEA, intitulé en français LA CITADELLE SOUS LA MER. Le CE13D vous présente son épisode pilote promo en V.O.

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16080707381415263614415113

////////////////////////////////////////////////////////

ORBITRON ENFIN ARRÊTÉ !

Bonne nouvelle ! Le cruel Orbitron de la planète Uranus a été enfin arrêté par la police spatiale ! « Sa capture n’a pas été facile », nous raconte l’agent Azertyuiop, « mais mes hommes et moi avons fait preuve de sang froid et sommes parvenus à lui tendre un piège dans le cratère Xyrmos, non loin où se situe son repaire, là où il s’y attendait le moins. »

16080707493615263614415118

Nous vous rappelons qu’Orbitron est l’auteur de plus de 5000 crimes et délits dans plus d’une vingtaine de systèmes. Désormais prisonnier de son enveloppe plasticoïde (comme on le voit ici sur la photo), il ne représentera plus aucun danger pour les populations extraterrestres. Les dernières photos de l’individu menaçant, telles qu’elles ont été prises dans le cratère Xyrmos, figurent sur le côté afin rappeler au public – qui pourra contempler sa capture – combien la dangerosité d’Orbitron n’était pas une légende. De même, son arme (un pistocryo modèle 56 modifié) est exposée.

Bravo encore à la police spatiale !

////////////////////////////////////////////////////////

16080708042615263614415119

////////////////////////////////////////////////////////

16080708304815263614415131

////////////////////////////////////////////////////////

PAUSE PUB

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Nous libérons à présent votre esprit. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16080708452415263614415134

« Quand nous avons trop peur, quand la réalité devient à peine supportable nous cherchons l’évasion dans les dangers factices, les émotions et les plaisirs de la fiction, dans les parcs d’attractions de notre monde sans joie. Là, dans un faux semblant poussé au paroxysme, l’homme échappe au réel et se réfugie dans une paix fragile et provisoire pour sombrer une fois rentré chez lui dans un sommeil profond et de peu de durée. Mais qu’arrive-t-il quand vient la nuit, que cesse la fiction et que commence la réalité ? » (épisode Seconde Chance, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Avez-vous raté ces rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension ?

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition - Sixième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.6

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.6 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Bien des Terriens ont tenté de nous refouler, de nous chasser au-delà des dimensions existantes. Nul n’y est parvenu. Votre ignorance de nos facultés, de nos pouvoirs, est notre point fort. Inutile de vouloir nous combattre, nous revenons à chaque fois, plus déterminés que jamais. Laissez-nous jouer avec votre inconscient et votre subconscient, acceptez notre présence et la facilité avec laquelle nous envahissons votre esprit et les lieux qui vous entourent. Inutile de chercher à vous montrer le plus fort, vous n’y parviendrez jamais. Nous sommes les entités de la 13e dimension, et il est l’heure pour nous de vous hypnotiser. Faut-il encore vous convaincre que vous n’êtes qu’un pantin à notre service ?…

16050605110615263614203971 dans Club des entités

Illustration de Lloyd Birmingham.

////////////////////////////////////////////////////////

INVOLUTION OCEAN

16050605333615263614203973« Dans un océan de fine poussière, ces créatures étranges qui ressemblent à des crabes sont bien adaptées à leur environnement. Menant une vie principalement souterraine, elles peuvent à l’occasion se déplacer rapidement à la surface grâce à leurs pattes en forme de soucoupe. Elles ont une conscience aiguë de la moindre vibration qui traverse la poussière. Leur carapace brillante empêche la poussière de s’y accrocher et de la ronger. Une fois enfoncées, leurs antennes se rétractent et des espèces de volets transparents recouvrent leurs yeux pour les protéger. »

(Bruce Sterling, La Baleine des Sables, 1979 / Illustration de Tim White)

////////////////////////////////////////////////////////

16050608125715263614204093

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

ÉCRAN DE CONTRÔLE

Veuillez à présent actionner votre écran de contrôle afin de vérifier si les sustentateurs à polarité X-22 s’accordent avec les champs magnétiques émis par la proximité de la planète Dendevras III du secteur Procyon.

Kobayashi Maru

Mais ATTENTION : lisez d’abord attentivement les instructions suivantes :

  1. En cas de parasites perturbant les images de l’écran de contrôle, tapez le code : « NRV – GPT1Kble » et vérifiez si l’émetteur à particules ellipsoïdes transmet le message suivant : « Pas d’éléphant rose ».
  2. À l’inverse, si les images de l’écran de contrôle apparaissent clairement, guettez en bas, sur le côté gauche, en C_ARRAY, l’affichage suivant : 0A5D/9CE4A qui devrait s’inscrire au bout de 14 secondes. Cliquez alors sur les touches F et L lorsqu’elles apparaîtront au milieu de l’écran.

À présent actionnez votre écran de contrôle ci-dessous. Bonne chance.

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

EXILÉ FORCÉ

(by SF-Prototype)

1 – Reporter galactique

Cela faisait déjà si longtemps que nous avions quitté la Terre… Notre vaisseau filait à travers les étoiles, dans les régions les plus reculées de l’univers où nous étions venus non pas en conquérants mais en explorateurs. Notre équipage se résumait à cinq personnes : le capitaine John Steelness, nos deux scientifiques Judith Maverin et Peter Waxley, le mécanicien Jim Travidge et moi-même, Andrew Colway, reporter. Oui, reporter. On avait jugé bon la présence d’un journaliste parmi les membres de l’expédition afin de narrer cette extraordinaire aventure…

////////////////////////////////////////////////////////

16050605380915263614203974

THE WIZARD OF MARS

Embarquement immédiat pour Mars avec THE WIZARD OF MARS aka HORRORS OF THE RED PLANET, un film réalisé en 1965 par David L. Hewitt avec John Carradine. Y survivrez-vous ? Votre volonté pour parvenir au bout de ces 77 minutes sans VF sera-t-elle plus forte que celle des autres Terriens avant vous ? Oserez-vous braver le Magicien de Mars ?…

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

2 – L’arrivée

Lorsque la planète fut en vue, le capitaine régla les préparatifs de descente vers ce monde inconnu. Tout était automatique. La machine remplaçait l’homme. Nul besoin de contrôler, d’ordonner ou de rectifier : les ordinateurs calculaient pour nous. Et ce fut en toute tranquillité que notre vaisseau se posa sur cette nouvelle terre. Judith fut la première à se ruer au hublot afin de jeter un coup d’œil sur le paysage extraterrestre. Peter la rejoignit très vite. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres, ses yeux brillaient. Nous nous étions posés dans un endroit à la végétation dense…

////////////////////////////////////////////////////////

16050606020015263614203975

Illustration de Bob Layzell.

////////////////////////////////////////////////////////

D’AUTRES MONDES

Le chemin vers les étoiles est un long chemin. Si autrefois les navigateurs explorateurs partaient sur les océans à la recherche de nouvelles terres, la SF l’a décidé : ce sera, dans le futur, à bord de vaisseaux spatiaux. Mais si sur la Terre une île 16050607273115263614203994ressemble toujours à une autre île, dans l’univers aucune planète ne ressemble à une autre, ou si peu. Que vont-ils découvrir, ces courageux explorateurs de l’espace en débarquant sur un autre monde ? La vie ou la mort ? Jean Gattégno nous raconte dans son Que sais-je ? La Science-Fiction (éd. Presses Universitaires de France) :

« Il s’agit là d’un des quelques grands thèmes de la science-fiction, et cela dès l’origine puisque Lucien de Samosate comme Cyrano de Bergerac y avaient vu le ressort de leurs contes. Dépaysement, exotisme, fût-il de pacotille, description manifestement irréelle d’un univers nouveau, tout cela restera pendant des siècles un des sujets favoris des écrivains d’imagination, mais aussi de penseurs et de philosophes. »

Gérard Klein parle d’îles cosmiques dans sa présentation de Les Maîtres de la Science-Fiction : Histoires de Planètes (éd. Le Livre de Poche) :

« L’espace est donc plein d’îles. Le tout est de les atteindre et ensuite de les explorer, et bien sûr d’y rencontrer la merveille ou l’effroi. Les plus proches, celles dont on peut discerner des détails et dresser des cartes, sont bien sûr les cibles privilégiées de l’imagination. »

16050607311415263614203995

Stan Barrets, lui, préfère nous parler de mondes vivants dans le tome 2 de son Science-Fictionnaire (éd. Denoël) : 

« Que peut donc dire une planète à l’univers dans le cri ténu de l’infrarouge ? » demande David Brin en exergue d’un de ses romans. 

La SF répond : « Beaucoup de choses ! »

Bien que paradoxal, le thème des mondes vivants est déjà relativement ancien et participe sans doute d’un panthéisme diffus. Il existe même une vieille nouvelle d’Hamilton où celui-ci imagine que le Soleil est vivant et que les planètes sont ses œufs. Or, un jour, la Terre se met à éclore… »

////////////////////////////////////////////////////////

16050607363215263614204001

Illustration d’Alex Shomburg.

////////////////////////////////////////////////////////

3 – La mort de Judith

Après avoir enfilé nos combinaisons, nous ouvrîmes le sas et descendîmes du vaisseau, impatients d’aller explorer les environs. Seul Jim était resté à bord sur ordre du capitaine. Une sorte de jungle étrange étalait ses bras tentaculaires autour de nous. Le feuillage des arbres énormes frémissait à la brise en changeant de couleur et des plantes aux larges feuilles noirâtres dégageaient comme une étrange poussière orange. Intriguée, Judith s’approcha de l’une d’entre elles. Mais à peine s’était-elle penchée vers elle que la poussière atteignit sa combinaison. Elle se fixa dessus et commença à la ronger comme un acide. J’entends encore les cris de Judith alors que le capitaine et Peter tentaient désespérément de la sauver. Judith mourut très vite…

////////////////////////////////////////////////////////

16050608272515263614204106

////////////////////////////////////////////////////////

CRÉEZ VOTRE COUVERTURE DE PULP !

16050608305415263614204110Reprise d’un article que votre cortex cérébral a dû oublier dans une autre dimension que la 13e …

Le « Pulp-O-Mizer » est une machine extraordinaire inventée par un savant fou et capable de créer pour vous des couvertures de pulps comme il en fleurissait dans les années 30 à 40. Le site Webomator.com vous propose toute une gamme de modèles de couvertures à l’ancienne, du prêt-à-porter informatique : à vous de choisir votre titre (entre des Science Stories, Fantastic Future Stories, Tales from the Planets of Terror…), votre décor (planétaire, spatial, urbain…), vos personnages (aventurier galactique, spationaute, savant excentrique…), vos engins volants ou fusées, etc. Positionnez le tout. Tapez vos titres accrocheurs, réglez leurs dimensions… et vous obtenez à l’arrivée une merveilleuse couverture de SF rétro à papa digne de l’époque des pulps.

////////////////////////////////////////////////////////

16050608362315263614204112

Illustration de Vincent Di Fate.

////////////////////////////////////////////////////////

4 – La créature

Dans un accès de furie, le capitaine John Steelness saisit son lasergun et tira, tira, tira sur les plantes noirâtres. Peter Waxley avait beau tenter de l’arrêter, le capitaine semblait dément. Soudain, sans doute attirée par le bruit, une horrible créature surgit des fourrés. Elle ressemblait à un énorme lézard velu. Une langue démesurée jaillit de sa gueule pour s’enrouler autour du capitaine ! Nous n’eûmes même pas le temps de réagir : John fut avalé en une bouchée sous nos yeux horrifiés…

////////////////////////////////////////////////////////

Bruno 9li

////////////////////////////////////////////////////////

LE ROBOT N.O.U.N.O.U.

Le robot N.O.U.N.O.U. (Nouvel Outil Utilitaire pour Nourrisson Oppresseur Urbain) est la dernière création de la société BB-8. Il remplace avec une efficacité remarquable la maman qui peut désormais vaquer à ses loisirs en toute confiance. Assurant avec sérieux les multiples tâches quotidiennes (changer les couches, donner le biberon, promener le bébé, le faire dormir), N.O.U.N.O.U. possède un casque translucide muni d’un ensemble de microphones permettant une traduction instantané des cris du bébé. Ainsi, N.O.U.N.O.U. est capable de pouvoir immédiatement réagir aux demandes urgentes de l’enfant humain grâce à un programme parfaitement étudié. 

16050705583315263614206146

N.O.U.N.O.U. dispose également d’un programme de comptines et de berceuses qui se déclenche automatiquement dès que les cris du bébé dépassent un certain niveau de décibels. Cependant les berceuses seront plutôt employées pour endormir l’enfant au moment où N.O.U.N.O.U. le place dans son berceau. Afin d’éviter de stresser le bébé avec la voix monocorde et métallique typique du robot, ce sont tout simplement les enregistrements de la voix de sa maman qui sont alors émis. Celle-ci aura donc eu tout le loisir, au préalable, d’enregistrer un vaste répertoire de berceuses (la plupart des titres étant déjà disponibles ICI).

Avec N.O.U.N.O.U, les mamans du monde moderne peuvent aujourd’hui respirer !

////////////////////////////////////////////////////////

16050706093615263614206147

////////////////////////////////////////////////////////

5 – Panique

Alors que Peter Waxley, affolé, tentait de rejoindre le vaisseau, notre mécanicien, alerté par les tirs, ouvrait le sas tandis que je me réfugiais derrière un rocher. La créature m’avait repéré. Mais à ma grande surprise elle préféra foncer sur le scientifique qui finit en moins de deux comme notre pauvre capitaine. Je pouvais voir le corps de Peter se débattre dans le ventre du monstre… Visiblement pris de panique, Jim Travidge eut alors l’idée idiote de s’enfuir hors du vaisseau. Je le vis disparaître un peu plus loin dans des sables mouvants…

////////////////////////////////////////////////////////

THE GALACTIC ADVENTURES OF JOHN NEPTUNE

16050706200215263614206148

Plongez dans les aventures galactiques de John Neptune à travers cette websérie dont voici la bande-annonce, ou comment recréer l’univers savoureux de la SF rétro !

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

6 – Condamné

J’eus tout juste le temps de courir au vaisseau. Parvenu à l’intérieur, j’actionnais rapidement la fermeture du sas. J’entendis la créature heurter violemment la coque. Il était temps. Mais je devais très vite m’apercevoir que cet impact avait endommagé les circuits informatiques du vaisseau. À présent je ne pouvais définitivement plus le faire décoller. J’étais condamné à rester sur ce monde hostile… À l’heure où j’écris ces lignes, je sais qu’il ne me reste plus beaucoup de jours à vivre. J’ai épuisé presque toutes nos provisions. Néanmoins, avec toute l’énergie du désespoir, j’ai envoyé des messages de détresse. Qui sait ? Peut-être qu’un jour quelqu’un ou quelque chose les recevra et viendra ici, récupérer mon corps…

////////////////////////////////////////////////////////

16050706341515263614206149

Illustration de Julie Bell.

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Il est temps d’appuyer sur le bouton et de vous laisser à vos mortelles occupations. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits littéraires, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16050706433915263614206154

« Au cours de ces dernières années les hommes de la physique nucléaire ont découvert un monde étrange de particules sub-atomiques. Des fragments d’atomes plus petits que l’imagination ne peut se les représenter, des fragments de matière qui n’obéissent pas aux lois de la gravité. Une autre matière composée d’élèments de nature inversée, une sorte de corps filtrants capable de traverser de gigantesques épaisseurs de plomb. Dissimulé au coeur de ces nouveaux élèments mystérieux, voici des secrets qui dépassent l’entendement humain, voici de nouvelles puissances, de nouvelles dimensions, un monde parmi notre monde, l’inconnu. » (épisode Une Nouvelle Dimension, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238

Autres rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension :

Première édition – Deuxième édition – Troisième édition – Quatrième édition - Cinquième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.5

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.5 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

C’est au moment même où vous pensiez être enfin débarrassé des entités de la 13e dimension qu’elles se manifestent à nouveau sur Altaïr IV… Entendez-vous le son lugubre de leurs voix porté par le vent parcourant les déserts altaïriens ? Distinguez-vous leurs ombres menaçantes s’étirer lentement jusqu’à vous ? Sentez-vous les picotements et les étourdissements provoqués par leur présence autour de vous ? Percevez-vous leurs silhouettes fantomatiques envahir votre écran pour se déformer et déformer votre vision ?… Non. De tout cela vous ne pouvez. Les entités de la 13e dimension savent depuis toujours jouer avec le temps et l’espace, mais aussi avec vos sens. Progressivement elles se rassemblent chez vous pour former leur club privé aux effets insoupçonnés…

16011611210415263613900698 dans Club des entités

Illustration de Frank R. Paul.

////////////////////////////////////////////////////////

HUMMING SHIP

« Dans quelques système planétaire, où les cieux éclairés par l’harmonie lunaire

Sont éclaboussés par les lumières de nébuleuses diffuses,

Des hommes ont entendu notre symphonie ronronnante et confuse.

16011611401615263613900769Du fond des forêts marécageuses, des hommes ont entendu les cris aigres

D’oiseaux effrayés. Ils ont vu l’éclat luisant de nos faisceaux d’acier

Percer l’écorce de leur planète et sonder sa croûte éventrée

Entre les minéraux et le roc. Et, devant cet éclair lumineux

Ils se sont agenouillés pour prier comme à la vue d’un dieu. »

(Kenneth V. Bailey, 1978)

////////////////////////////////////////////////////////

DAN DARE, PILOTE DU FUTUR

16011712180815263613900827Dan Dare, que vous connaissez sans doute déjà si vous êtes amateur de SF, est né en 1950 dans la revue britannique hebdomadaire de comics : Eagle. Les Chroniques de la Science-Fiction (de Guy Haley, éd. Muttpop) nous disent de lui : « De tous les héros de science-fiction britannique, Dan Dare est une création singulière : il est audacieux, charmant et ses aventures décrivent avec réalisme ses capacités et son environnement. Sa bravoure particulière d’Anglican, scientifiquement plausible et méticuleusement illustrée, est si intrinsèquement liée au Royaume-Uni de l’après-guerre – où il fut introduit comme antidote moral aux comics américains importés, excitants mais excessivement violents – qu’il a depuis résisté à toutes les tentatives de modernisation. »

Il faut savoir que le comic Dan Dare, Pilot of the Future bénéficiait d’un conseiller scientifique, également écrivain de science-fiction alors très jeune : Arthur C. Clarke… Quant aux vaisseaux et accessoires de la série, ils étaient dessinés par Frank Hampson.

16011712212315263613900829

Dan Dare raconte l’histoire du colonel Daniel McGregor Dare dans le futur des années 1990… Âgé d’une trentaine d’années, notre homme est le pilote en chef d’une « Flotte Spatiale Interplanétaire » dirigée, bien sûr, par la Grande-16011712325915263613900833Bretagne. Il part ainsi explorer Vénus, Mercure et d’autres planètes en compagnie de son fidèle serviteur Digby, du professeur Peabody et d’autres compagnons français, américains et irlandais.

Une série télévisée britannique proposa à partir de décembre 2001 les aventures du fougueux pilote du futur. Composé de 26 épisodes de 22 minutes chacun, DAN DARE : PILOT OF THE FUTURE fut entièrement conçu en images de synthèse. Le procédé étant encore balbutiant à l’époque, l’animation n’est pas toujours à la hauteur de l’histoire. Cependant les entités du club de la 13e dimension, après concertation, ont décidé de vous proposer le premier épisode de la série, ne serait-ce que pour vous permettre d’y goûter et de vous plonger dans un pur space opera à la british (version originale non sous-titrée).

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

16011712371215263613900835

////////////////////////////////////////////////////////

L’EXTRATERRESTRE, NOTRE DOUBLE

Combien d’extraterrestres, d’aliens, depuis la naissance de la science-fiction ? Certainement de quoi remplir un monde, à moins que ce ne soit finalement une galaxie… Tantôt menaçant, tantôt amical, il est l’étranger qui nous fascine et 16011701281015263613900843nous inquiète à la fois car il est différent, il est l’inconnu, et l’on sait combien la différence et l’inconnu sont souvent suspects chez l’Homme. Stan Barets nous confie dans son tome 2 du Science-Fictionnaire (éd. Denoël) :

« Comme tout ce qui vit aux cieux, l’extraterrestre peut aussi bien être ange que démon…

La SF a longtemps été prisonnière des visions de H.G. Wells et de ses monstres malintentionnés à notre égard.

Il y a cependant beaucoup plus à dire sur le rôle « philosophique » de l’extraterrestre. C’est évidemment notre double. Une autre créature qui n’est, en fin de compte, que destinée à nous renvoyer notre image. Même si celle-ci est passablement déformée. Mais dans l’incapacité d’imaginer une altérité totale (quel auteur aurait pu seulement inventer un chat ?), l’extraterrestre ne renvoie, le plus souvent, que l’image de notre agressivité ou de l’instinct de mort qui, dit-on, nous anime. »

16011701315015263613900845

Illustration de Frank R. Paul.

Pierre Versins, quant à lui, dans son Encyclopédie de l’Utopie et de la Science-Fiction (éd. L’âge d’homme), décortique les extraterrestres de la manière suivante:

« Notre thème peut se présenter de diverses façons : nous LES découvrons, et c’est la Conquête ; ILS nous découvrent, et c’est l’Invasion (curieusement, la coexistence n’a pas été beaucoup traitée en science-fiction ; on en parle souvent, c’est une affaire entendue, mais elle vient après la conquête ou l’invasion) ; on peut ajouter à ceci que la conquête peut être suivie d’une invasion (ILS se défendent et nous attaquent à leur tour) ; ne pas oublier enfin le cas où il ne peut y avoir ni conquête ni invasion, comme dans Minorité Absolue, de Theodore Sturgeon (1949), où l’univers presque entier est composé d’anti-matière : alors pas question que nous rencontrions les Autres, ça ferait trop d’étincelles. »

////////////////////////////////////////////////////////

16011701361415263613900848

////////////////////////////////////////////////////////

RICHARD M. POWERS, ARTISTE DE L’ÉTRANGE

Richard M. Powers (1921-1996) est un artiste de science-fiction américain. C’est à onze ans qu’il s’initie à l’art grâce à son oncle qui lui offre un carnet de croquis. Il prend des cours à l’Académie de Mizen, à l’Art Institute de Chicago et à l’Université de l’Illinois. Il participera ensuite à la Seconde Guerre mondiale et prendra par la suite des cours d’art à l’Université du Kentucky. 

16011701580115263613900854

Peinture de Richard M. Powers.

Richard M. Powers débute sa carrière en illustrant des magazines. Des maisons d’édition emploient également ses services. Il poursuit ses études d’art à la New School de New York. Il devient par la suite l’un des artistes les plus influents dans le domaine de la SF, s’inspirant des cubistes et surréalistes, notamment de Picasso et d’Yves Tanguy. Il se lancera aussi dans l’art abstrait et le collage quelque temps avant sa mort.

16011706272915263613900999

Peinture de Richard M. Powers.

////////////////////////////////////////////////////////

EXTERMINATE DINOSAURS !

ROBOT – ROBOT- ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT

16011702062715263613900855

Le CE13D vous dévoile enfin le secret de la disparition des dinosaures survenue il y a plusieurs dizaines de millions d’années… Non, il ne s’agit pas d’une collision entre la Terre et un météore comme beaucoup le croient encore aujourd’hui. En effet, on le voit ici, ce robot géant au regard ahuri est l’unique responsable de l’extermination complète de nos ancêtres reptiliens. Certes, le travail fut titanesque et dura fort longtemps. Mais avec une volonté de fer et un acharnement mécanique, notre robot parvint à ses fins. Pourquoi cette extermination ? Nul ne le sait…

////////////////////////////////////////////////////////

16011702193815263613900857

////////////////////////////////////////////////////////

L’ÉCOLE DU FUTUR

Voici deux élèves studieux de l’an 567 897. Directement connectés à un pulsordinateur (modèle V-400), leur cerveau reçoit en permanence des ondes mégaculturelles qui leur inculquent un savoir sans commune mesure.

16011702444915263613900912

Des antennes à fibres protoniques structurent leurs raisonnements et clarifient leurs déductions, tandis que des lunettes vidéomotrices imprègnent leurs rétines d’images virtuelles, de données scientifiques, de théorèmes et autres formules essentielles pour leur développement et leur épanouissement.

Enfin, les multicapteurs entourant leurs casques envoient régulièrement des décharges électriques pour stimuler leurs neurones et les alimenter en oxygène. 

À noter que le nœud papillon revêtu par chaque élève n’est autre qu’un capteur d’énergie indispensable pour éliminer toute émotion et garantir ainsi un parfait équilibre psychique.

////////////////////////////////////////////////////////

VOYAGE AUX CONFINS DE L’IMAGINAIRE

Petite balade au cœur de l’Imaginaire à travers des couvertures de livres fantastiques et de science-fiction en mode vintage, comme le CE13D l’apprécie tant, et gloire à leurs artistes si talentueux.

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Ne faites pas la grimace, il est temps à présent de nous quitter. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits de livres spécialisés, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

16011702543715263613900924

« L’homme a toujours brûlé de connaitre ce qui existe au delà du monde où il vit. Les explorateurs se sont risqués dans les gouffres et sur les sommets. Parmi ces explorateurs certains sont des scientifiques, d’autres sont des mystiques, chacun agissant dans un but diffèrent. Le seul point qu’ils aient eu en commun c’est le désir de franchir la frontière qui nous sépare des mondes inconnus. » (épisode La Frontière, série AU-DELÀ DU RÉEL).

- CE13D -

15072601010915263613469238

Autres rendez-vous avec le Club des Entités de la 13e Dimension :

Première éditionDeuxième éditionTroisième éditionQuatrième édition

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.4

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.4 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Les perturbations atmosphériques et autres éruptions solaires ont empêché les entités de la 13e dimension d’entrer en contact avec vous durant de nombreuses semaines. Mais à présent que la communication est rétablie, préparez-vous à recevoir les ondes hypnotiques émises par ses mystérieuses entités au travers d’images, de textes, de vidéos et d’effets inter-dimensionnels insoupçonnés. Laissez-vous progressivement happer par le  Club des Entités de la 13e Dimension, et ne tentez même pas de vous en libérer car vous pourriez en subir d’horribles mutations. Vous êtes prévenu…

15111011475115263613741033 dans Club des entités

Illustration de Gray Morrow.

////////////////////////////////////////////////////////

LE SEIGNEUR DES ARAIGNÉES 

15111112220315263613741056« … Elle semblait n’être en fait qu’un seul énorme bâtiment. Il avait l’air de sortir de la jungle elle-même, de s’y confondre, d’en faire partie intégrante. Il était fait d’obsidienne ancienne et noire, et de la terre et des graines avaient dû s’infiltrer dans des fissures de telle sorte que des arbustes et des buissons poussaient à même le bâtiment. On voyait des ziggourats et des dômes qui paraissaient se confondre dans la pénombre. Il aurait été aisé de croire que c’était là l’œuvre monstrueuse de la nature, que le roc en se solidifiant avait lui-même pris l’apparence d’une ville, mais il y avait par endroit des fenêtres ou des ouvertures visibles au cœur de la végétation. »

(Le Cycle du Guerrier de Mars – Le Seigneur des Araignées, de Michael Moorcock, éd. Omnibus)

////////////////////////////////////////////////////////

OPÉRATION TERRA

15111101064015263613741086Dans l’immensité spatiale, la petite flotte de survivants protégée par l’astroforteresse Galactica poursuit inlassablement son long voyage vers la Terre. En dehors des Cylons, de multiples dangers guettent les derniers représentants de la race humaine. Ainsi, dans l’épisode « Opération Terra » (Experiment in Terra), Apollo est capturé par un mystérieux étranger qui l’oblige à accepter une mission désespérée. Il s’agit de sauver de la destruction une planète jumelle de la Terre… Pour voir cet épisode complet en français de GALACTICA (1978), cliquez ICI.

////////////////////////////////////////////////////////

15111101110315263613741087

////////////////////////////////////////////////////////

L’INTEROCITEUR

Vous vous êtes souvent demandé comment entrer en contact avec les entités de la 13e dimension. À ce jour, l’interociteur (interocitor) mis au point par le professeur Exeter de la planète Metaluna demeure le moyen le plus sûr. Il s’agit d’un outil extraterrestre multifonctionnel à la pointe de la technologie.

15111101403415263613741095

Le professeur Exeter apparaît ici sur l’écran de l’interociteur.

15111101442415263613741096L’interociteur, uniquement disponible en kit, évalue d’abord votre aptitude et votre intelligence à pouvoir l’assembler correctement. En effet, cet appareil ne se destine pas au commun des mortels : un élément inversé ou un montage grossier entraînerait de graves conséquences sur votre cerveau… Une fois monté, il vous faudra un endroit assez vaste pour le ranger car sachez que l’interociteur s’avère plutôt volumineux et donc forcément encombrant.

Cependant il existe depuis peu une version plus moderne de l’interociteur. Ce modèle, mis au point par un scientifique américain à partir des plans d’Exeter, est disponible à la vente et s’avère particulièrement adapté à l’intelligence des Terriens car il ne nécessite aucun assemblage. Il s’agit en fait d’un casque muni de deux antennes hautement réceptrices. Cette publicité devrait vous permettre de vous en faire une idée :

Image de prévisualisation YouTube

////////////////////////////////////////////////////////

15111101510715263613741099

Illustration d’Astor Alexander.

////////////////////////////////////////////////////////

15111102052815263613741105

Creature Profile – Starlog 182

////////////////////////////////////////////////////////

VOITURE VOLANTE

15111105172315263613741121

Le futur vous l’a toujours promis. Ce n’est plus un rêve mais une réalité : cette voiture volante dernier cri va bientôt être commercialisée pour votre plus grand plaisir.

Vous rêviez d’éviter les embouteillages, de voltiger autour des immeubles ou de survoler les grands espaces sauvages ? Notre voiture volante saura prochainement exaucer tous vos vœux. Vendue en compagnie de sa charmante conductrice (il s’agit ici d’une androïde, bien sûr), vous pourrez profiter en toute liberté des immenses avantages de posséder ce modèle. 

Accéder au moteur se révèle d’une facilité enfantine grâce au hublot avant dont la vitre transparente permet de contrôler en un clin d’œil l’état des mécanismes des turbo-propulseurs. Le pare choc chromé assure quant à lui une certaine sécurité en absorbant les chocs frontaux et enfin les ailerons arrières maintiennent une impressionnante stabilité en plein vol.

La cabine est prévue pour accueillir une seule personne : le passager, c’est-à-dire vous. L’androïde, dont l’emplacement se situe dans le moteur, pilote la voiture durant la programmation du trajet.

Peu encombrante, votre voiture volante saura vous satisfaire au-delà de tous vos désirs. Nos prix, très attractifs, vous seront bientôt communiqués.

////////////////////////////////////////////////////////

15111105382915263613741123

////////////////////////////////////////////////////////

UNE HISTOIRE DE TEMPS

Le voyage dans le temps demeure l’un des plus vieux fantasmes de la science-fiction. Claude Ecken déclare dans Sciences & Science-Fiction (éd. de La Martinière) :

« Nous ne cessons de voyager dans le temps tout au long de notre existence. Mais c’est à sens unique et sans variation, de la naissance à la mort. Or, à bien des époques, l’homme a tenté de déjouer les effets de cette flèche inéluctable et de contrôler son propre destin en cherchant à connaître l’avenir, avec une boule de cristal ou d’autres moyens de divination, ou à défaire ce qui a été fait.

15111106382715263613741139

Les voyages dans le temps se limitèrent à ceux de l’esprit, anticipation des actions ou travail de la mémoire jusqu’à ce que d’Alembert, dans un article de l’Encyclopédie, considère le temps comme la quatrième dimension. Sa conception s’en trouva considérablement modifiée au XIXe siècle. La paléontologie a d’abord bouleversé l’échelle des durées. Puis la théorie de l’évolution des espèces selon Darwin, la photographie figeant des instants vécus, et l’essor de l’astronomie capable de montrer le passé, grâce au temps dépensé par la lumière des étoiles pour parvenir sur Terre, ont en quelque sorte mis le temps en perspective. Les conditions favorables à son exploration étaient enfin réunies. »

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Inutile de rouler d’aussi grands yeux, il est temps à présent de vous quitter. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos semaines bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits de livres spécialisés, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

15111106524515263613741141

« Depuis des millénaires, les hommes se sont nourris de la substance même de la terre. L’âge de la machine a asséché des mers de pétrole, l’industrie a consumé des montagnes de houille puis l’âge atomique est venu et la Terre a été pillée de ses élèments les plus rares, uranium, plutonium, cobalt. Il n’en reste guère que des déchets inutilisables, du plomb et des cendres. La famine n’est plus loin. Mais n’y a t’il pas de nouvelles ressources dans l’infini de l’espace ? Au dessus de nous, dans les débris du système solaire, dans les météores et les astéroides il y a les matériaux nécéssaires à l’alimentation de nos réacteurs. Seulement sur leurs lointaines et silencieuses orbites, ces blocs de matériaux semblent hors de la portée de la main de l’homme mais à la portée de son cerveau. » (épisode L’Homme qui détenait la puissance, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.3

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.3 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

N’essayez pas de résister, la 13e dimension vient à vous sans même que vous l’ayez appelée. Alors elle étire sa toile dans le ciel d’Altaïr IV et prend possession de l’espace et du temps, elle se joue de votre perception de la réalité et vous impose sa vision. Désormais entraîné dans le courant de ses ondes hypnotiques, perdu au sein de son univers étrange et livré à ses entités énigmatiques, vous ne pouvez plus que vous abandonner à ses images et messages qui envahissent votre esprit, victime consentante de son pouvoir incontrôlable…

15081612253415263613511858 dans Science-fiction

////////////////////////////////////////////////////////

TWENTY HOUSES OF THE ZODIAC

« … Communiquer au moyen des couleurs ? Avec qui ? Des échanges à l’intérieur des essaims n’opèrent pas visuellement. Les olfits utilisent des ultra-sons. De toute façon, à l’intérieur de l’essaim, 15081612481615263613511945c’est inutile : l’essaim entier est l’olfit, une forme d’être collective…

La lumière prend un éclat surnaturel intense lorsque toutes les lunes défilent, dans une ronde de jaunes, de bleus, de roses, avec des ombres multiples… Soudain, une ombre bouge plus vite que les autres, déplaçant les couleurs transmuées par la clarté des lunes. Un essaim d’olfits entre en tourbillonnant par la fenêtre. Que veulent-ils ?

L’imperceptible bourdonnement se fait plus insistant, l’essaim tournoie autour des meubles. Les couleurs exécutent un ballet étourdissant. Ce doit être urgent. C’est très important… »

(D’après une nouvelle d’Elisabeth Vonarburg intitulée Marée Haute, 1979)

////////////////////////////////////////////////////////

MONSTER FROM THE INFERNO

15081601064515263613511955Un monstre de l’enfer au fin fond des océans ?… Il n’y a pas que l’espace qui renferme des formes de vie étranges. Pour preuve le sous-marin Neptune qui s’aventure à ses risques et périls aux frontières de l’inconnu dans son VOYAGE AU FOND DES MERS… Voici, en français, l’épisode « L’Envahisseur » de la troisième saison (1966-1967), et en entier, à voir ICI (en compagnie d’autres épisodes de séries TV fantastiques et de SF).

« Un étrange organisme doué d’intelligence est découvert au fond de l’océan. Une fois transporté à bord du Neptune, il s’avère être une terrible menace pour les membres d’équipage… » 

////////////////////////////////////////////////////////

15081601315815263613511962

////////////////////////////////////////////////////////

CLUBS… ENTITÉS… DIMENSIONS…

15081602230415263613511991Si le mot « Entité » est étrangement absent des dictionnaires, encyclopédies et autres ouvrages de référence de science-fiction et qu’il nous faut aller le chercher sur le Wiktionnaire, on peut tout de même s’attarder sur les mots « Club » et « Dimension » qui font de cette catégorie la proie de nous autres, entités ! Pour cela, laissons la parole à Pierre Versins à travers son précieux ouvrage : l’Encyclopédie de l’Utopie et de la Science-Fiction (seconde édition de 1984).

CLUB : « Se grouper entre amateurs est plutôt banal. Aussi ne s’étonnera-t-on pas qu’il existe des clubs de science-fiction. Leur nombre même n’est pas affolant, encore qu’il y en ait un peu partout : ils constituent de par le monde une telle infrastructure que des extra-terrestres pourraient se poser n’importe où et être assurés d’y trouver un comité d’accueil prêt à s’étonner un peu moins que le reste des humains de leur débarquement. [...] » (Pierre Versins)

ENTITÉ : (Ufologie) Être venu d’une autre dimension, extraterrestre, impossible à observer à l’œil nu. (Wiktionnaire)

DIMENSIONS : « Comme cela, « Dimensions » ça a l’air bête. En fait, il s’agit d’un des mots-clefs les plus puissants de la science-fiction, depuis la fin du XIXe siècle. C’est une des réponses à la question « To be and not to be ? » posée par René Barjavel à la fin de la réédition de son fameux roman Le Voyageur Imprudent. Comment souvent, la conjecture est partie d’une hypothèse parfaitement scientifique, pour en arriver par ses voies propres à découvrir un univers imaginaire très cohérent, et fascinant qui plus est. [...] » (Pierre Versins)

Vous voilà fixés à présent, simples humains que vous êtes.

////////////////////////////////////////////////////////

vintage animated GIF

////////////////////////////////////////////////////////

VISIONS ANAGLYPHES D’UNE 3e DIMENSION

À défaut de pénétrer dans la 13e dimension (votre organisme pourrait-il y survivre ?…), entrez dans la 3e. Mais avant de l’explorer, il est nécessaire de prévoir l’équipement indispensable : des lunettes 3D anaglyphe dont voici le modèle célèbre dans toutes les galaxies :

15081602363815263613511994

Muni à présent de cet accoutrement permettant une vision stéréoscopique en profondeur, profitez de ces incroyables images en laissant vos yeux s’accoutumer. Mais prenez garde au retour dans votre dimension…

15081602430315263613511996

15081603130915263613512012

15081603131615263613512013

15081602455815263613511997

15081603072015263613512010

////////////////////////////////////////////////////////

AU CŒUR DU PULP

Même si le magazine Fiction ne fut jamais à proprement parler un pulp, en 1961 il n’était pas loin d’y ressembler. Voici, scannée pour vous, et jaunie par 54 années d’existence, la première page de la nouvelle de Howard Fast : Caton le Martien.

15081603451315263613512019

////////////////////////////////////////////////////////

15081603493215263613512020

Illustration d’Ed Valigursky.

////////////////////////////////////////////////////////

ARRÊT SUR IMAGE

15081607131115263613512042L’Encyclopédie de la Science-Fiction nous parle ici des premières illustrations de science-fiction, celles des pulps dont nous évoquions le nom plus haut. Pleines de clichés, de naïveté et de couleurs, elles ne servaient peut-être pas le genre Science-Fiction mais en tout cas elles faisaient bien souvent rêver le lecteur, comme c’est encore le cas aujourd’hui…

« Il est incontestable que les premières illustrations de science-fiction aient été plutôt drôles bien qu’elles n’aient eu que peu de rapport avec la littérature de science-fiction ; les marchands de SF ont toujours beaucoup travaillé leur impact visuel. Tout au long des années où les pulps magazines foisonnaient, les illustrations des couvertures montraient ce que la SF n’avait jamais été, un défilé continuel d’improbables extraterrestres, de robots obsédés sexuels, de beautés d’Hollywood et de « Monsieur Muscle », et de plus, ces couvertures n’avaient que très rarement un rapport avec le contenu du magazine (ce que les lecteurs ne devaient d’ailleurs pas ignorer). Mais leur imagination devait anticiper sur le contenu et cela seul importait. Les Empires Galactiques s’écroulaient vraiment au fil des pages, les pirates arraisonnaient les astronefs, d’étranges créatures vivaient sur Utopie ou sur Pluton, peut-être pas aussi effrayantes que sur la couverture, mais peut-être ces couvertures n’étaient-elles que les incitations visuelles du lecteur, un moyen pour lui de visualiser l’action et les personnages (qui sans aucun doute en avaient souvent besoin). Astounding Science-Fiction, durant toute la période des pulps, et après, c’est signalée pour n’avoir jamais succombé à la tentation de ces clichés artistiques bon marché et racoleurs. Ses illustrations étaient généralement inspirées par le contenu des récits, et quand elles ne l’étaient pas, il s’agissait souvent de superbes tableaux, pour la plupart dessinés par Chesley Bonestell. »

(Encyclopédie de la Science-Fiction, chapitre Repères de Robert Holdstock, 1980, éd. CIL Beaux Livres)

15081607072515263613512041

////////////////////////////////////////////////////////

À LA PROCHAINE DIMENSION

Il est temps à présent de vous quitter sur ce visage d’outre-espace. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos dimanches bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouvelles images, de nouveaux extraits de livres spécialisés, de nouveaux rêves et cauchemars issus des différents coins de l’univers. Pour l’heure, il vous quitte en vous laissant méditer cette citation :

15081607265215263613512045

« Notre planète la Terre est un grain de poussière perdu dans l’immensité de l’espace. Il y a dans l’univers des puissances immenses et indéchiffrables. Ce n’est pas la peur qui nous sauvera, pas plus que la colère. Nous devons regarder l’étrange sous un jour nouveau, à la lumière de la compréhension et pour parvenir à cela nous devons commencer par nous comprendre les uns les autres. » (épisode Ne quittez pas l’Écoute, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd. 2

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd. 2 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Certaines entités se seraient-elles emparées des 3375 images disparues des Échos d’Altaïr ? Il semblerait en effet… Nous avons reçu récemment un ultimatum dont nous vous livrons la teneur ici :

« Le CE13D contrôle désormais Altaïr IV. Nous retenons en otage vos 3375 images 2D dans notre 13e dimension. Elles ne vous seront rendues que lorsque vous vous serez converti à chacune de nos dimensions. Certes, cela devrait prendre du temps, mais l’accession à notre univers ne se fait pas sans labeur ni souffrance. Et si vous étiez tenté de négliger notre ultimatum, nous nous verrions dans l’obligation d’annihiler ce blog pour en implanter un autre à la surface d’Altaïr IV… Morbius, prenez garde ! »

Impossible ! Altaïr IV ne cédera pas au chantage, qu’on se le dise !

15080207225115263613480247 dans Club des entités

Illustration d’Alf Feldstein.

THE UNPLEASANT PROFESSION OF JONATHAN HOAG

15080207253215263613480250« … Ils riaient de lui, le harcelait, cherchant à lui faire faire un faux mouvement. Il le savait, ils complotaient contre lui depuis des jours, cherchant à le pousser à bout. Ils le traquaient dans chaque miroir de la maison, disparaissant lorsqu’il tentait de les y saisir. Les fils de l’Oiseau… »

(The Unpleasant Profession of Jonathan Hoag, de Robert A. Heinlein, éd. New English Library, 1976)

COMMENT SERVIR L’HOMME

Le servir ou l’asservir ?… Dans LA QUATRIÈME DIMENSION, bien éloignée de notre 13e dimension, les Kanamites débarquent sur Terre dans une volonté de paix et avec un livre merveilleux : « Comment servir l’Homme ». Mais il faut toujours se méfier des bonnes intentions…15080207274615263613480254

« Monsieur Chambers, un secrétaire de l’ONU, dans un vaisseau spatial, se remémore le jour où les Kanamites sont arrivés sur Terre avec une volonté de paix pour l’humanité tout entière. Lors d’un colloque, l’un de leurs représentants a laissé un livre après avoir apporté son message d’espoir pour soigner tous les maux de la planète et des humains. Après de nombreuses recherches pour déchiffrer cet ouvrage, les scientifiques ont pu déchiffrer le titre : « Comment servir l’homme ». Ce titre souleva l’enthousiasme de la population. Des voyages furent organisés en direction de la planète de ces sympathiques (?) visiteurs… » (Wikipédia).

MAIS…

http://www.dailymotion.com/video/xyvvbv

Basé sur une nouvelle écrite par Damon Knight (Pour Servir l’Homme, 1950), cet épisode diffusé le 2 mars 1962 voit Richard Kiel (Requin dans les James Bond) incarner l’extraterrestre principal. Un must de THE TWILIGHT ZONE, notre zone crépusculaire préférée…

15080207262915263613480251

Illustration d’Ed Valigursky.

 IMPERIOUS LEADER OU SUPRÊME DICTATEUR

Difficile de décrire l’Imperious Leader (Suprême Dictateur, en français) de GALACTICA 1978…Le CE13D a pu cependant glaner quelques informations éparses à son sujet.

15080207285815263613480255

C’est ainsi que l’on apprend qu’il a été conçu pour ressembler à la race reptilienne déjà à l’origine des Cylons. Il posséderait trois cerveaux distincts, d’où cette tête volumineuse, laquelle expliquerait son aptitude pour la stratégie, nous dit-on… Dès qu’un Suprême Dictateur est détruit, un autre prend la relève. Oui, remarquez, c’est déjà le cas sur la planète Terre. L’acteur Dick Durock lui prête son corps et le regretté Patrick Macnee (John Steed dans CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR) lui prête sa voix.

Image de prévisualisation YouTube

BIBLIOTHÈQUE INTERSIDÉRALE 

15080207294915263613480257

Stan Barets, dans son Science-Fictionnaire volume 2 (éd. Denoël), nous parle de la bibliothèque de SF idéale. Mais il se presse bien de nous rappeler une chose essentielle :

« … Il ne faut pas négliger un fait. Les voies de la S.-F. – comme celles du Seigneur – sont impénétrables. Plus d’un fan peut en témoigner, on se fait souvent surprendre par de petits textes, vite écrits, mal fagotés, qui laissent cependant des impressions mémorables. C’est le syndrome de Rimbaud : « J’aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanque ; la littérature démodée, latin d’église, livres érotiques sans orthographe, roman de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l’enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs. »

N’hésitez pas à partir à la découverte.

Comme dit Robert Sheckley : « Un lecteur de S.-F. est mieux armé que quiconque pour affronter l’avenir. »« 

15080207303815263613480258

L’ORDINATEUR EN 2004

À quoi pourra bien ressembler un ordinateur maison (home computer) en l’an 2004 ?… C’est ce que l’on se demandait déjà en 1954, soit 50 ans avant. Et voici les conclusions des éminents scientifiques de la RAND Corporation de l’époque : l’ordinateur maison ressemblera forcément… à une maison. La preuve par l’image :

15080207312615263613480259

Pour voir l’image en plus grand et lire sa légende, cliquer ici.

Une chance que nos chers scientifiques de la RAND Corporation n’ont pas inventé l’ordinateur portable…

15080212481915263613481205

RECETTE GALACTIQUE : DANGEREUX COCKTAIL

Vous voulez goûter à un véritable explosif issu de la 13e dimension ? Prenez garde ! Le CE13D se dégage de toute responsabilité en cas d’absorption de ce breuvage dénommé Gargle blaster pan-galactique. L’entité Douglas Adams en est à l’origine dans son Guide du Routard Galactique, ouvrage universellement connu et pratique pour trouver sa bonne étoile dans la galaxie. Il avoue lui-même :

« Cette boisson a un effet très violent, comparable à celui d’avoir le crâne heurté par un gros lingot d’or entouré d’une rondelle de citron. Son créateur a donné le meilleur des conseils : ne jamais en boire plus de deux. »

Mais en fait, ce fameux Gargle blaster pan-galactique, qualifié de « meilleure boisson dans l’existence », est une création de Zaphod Beeblebrox, originaire de Bételgeuse. Wikipédia nous dit : « Tout comme son cousin Ford Prefect, Beeblebrox est natif de Bételgeuse. Ayant commencé sa carrière dans des équipages de vaisseaux marchands, il mène ensuite une vie d’aventurier, avant de devenir président du Gouvernement galactique impérial. Dans ce poste, il ne détient aucun pouvoir, mais sa mission est de détourner l’attention de l’opinion publique des personnes qui exercent réellement le pouvoir. »

Et maintenant, la recette : (recettes-de-geek.fr)

15080212490715263613481206

Ingrédients :

  • 1 part de Bourbon ou de Vodka
  • 1 part de Schweppes lemon (ou mieux, de Schweppes bitter lemon, si vous êtes en Belgique).
  • 1 part de Gin
  • 1 part de Schnapps à la menthe

Juste assez de colorant alimentaire bleu pour donner une légère teinte bleutée.

  • Un morceau de sucre
  • Colorant alimentaire jaune
  • 3 glaçons
  • Extrait de cannelle
  • Angostura
  • Une olive

Préparation :
Mélangez les cinq premiers ingrédients et réfrigérez. Ensuite, prenez un morceau de sucre et laissez-le absorber 1 millilitre d’extrait de cannelle et 1 goutte de colorant alimentaire jaune.
Placez trois cubes de glace dans un verre et versez le mélange réfrigéré sur ces derniers. Déposez le sucre et imbibé laissez reposer. Ajoutez une rasade d’Angostura, et posez une olive à côté du verre. Buvez, mais avec précaution.

Bonne dégustation, mais avec modération…

À LA PROCHAINE DIMENSION

Il est temps à présent de vous quitter sur cet apéritif explosif. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos dimanches bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouveaux extraits, de nouveaux objets issus des différents coins de l’univers. Il vous laisse méditer cette citation :

15080212495815263613481208

« La race humaine est connue pour ses facultés d’adaptation. Nous pouvons modifier nos caractères physiques et psychologiques, notre mode de vie pour faire face à toute situation imprévue. S’adapter ou périr. De tous les êtres qui se sont trouvés devant cette alternative, l’homme est celui qui l’a toujours résolue le mieux. Plus caméléon que le caméléon lui même, déterminé à survivre quoi qu’il en coûte aux autres où à lui même. » (épisode Le Caméléon, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238



LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION – éd.1

LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION - éd.1 dans Club des entités 15072601010915263613469238

Savants fous, créatures étranges, objets inconnus, robots colorés, insectes géants, astronefs incontrôlables, aliens menaçants, héros sans scrupules, affiches loufoques, artistes déments, dangereuses visions : rien ne vous sera épargné. Bienvenue dans le Club des Entités de la 13e Dimension, le CE13D…

AVERTISSEMENT

Vous n’avez pas encore votre carte de membre ? Trop humain pour être entité, créature mutante ou alien dégénéré ?… Un petit effort et vous y parviendrez. N’attendez pas de moi la recette. Vous la trouverez tout seul, un jour ou l’autre, au fil de vos lectures ou de vos visions cinéphiles dans les territoires de l’Imaginaire. Mais lorsque vous l’aurez essayée, il sera trop tard pour revenir en arrière. Sachez que l’on ne joue pas impunément avec la 13e dimension…

15072601330215263613469252 dans Club des entités

A SCENT OF NEW-MOWN HAY

15072601445915263613469255« … Le plus horrible était que la victime ne mourait pas… Cette chose ne tuait pas. Cela n’était pas nécessaire. Il n’était pas dans son intérêt de tuer. Elle mêlait ses cellules à celles de sa victime.

Cette fusion donnait une créature à l’apparence encore humaine mais dont la substance n’était qu’une masse fongueuse. On obtenait ainsi une chose qui pouvait voir et se mouvoir et qui gardait peut-être quelques traces de pensées. Des pensées qui, en tout cas, n’auraient jamais qu’un seul but. Celui de contaminer les autres… »

(A Scent of New-Mown Hay, de John Blackburn, éd. New English Library, 1976)

LA MISSION DES DARIENS

15072601571415263613469262

Mais quelle est donc cette étrange cité ? Qu’abritent ses tours, ses bâtiments ? Où peut bien mener cette longue avenue centrale ?… La seule solution pour le savoir : embarquez à bord d’un Aigle de la base Alpha de COSMOS 1999 et découvrez l’épisode complet en français…

« Un énorme vaisseau croise la route de la Lune et lance un S.O.S.. Un Aigle avec à son bord une équipe médicale et scientifique se rend sur ce qui s’avère être un gigantesque vaisseau de transport parti depuis plus de 900 ans de sa planète d’origine. Les habitants sont les Dariens qui tentent de survivre depuis que des explosions ont détruit la plupart des installations et divisé les survivants en deux camps : les « civilisés », au nombre de 19, et les autres, beaucoup plus nombreux, vivant de façon primitive. John et Victor finiront par découvrir que les « civilisés » sont en fait anthropophages et essaient d’attirer les Alphans pour assurer leurs besoins nutritifs. » (Wikipédia)

Image de prévisualisation YouTube

« I’M THE KING OF THE WORLD ! »

ROBOT – ROBOT- ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT – ROBOT

15072602074515263613469265

Oui, c’est ce que pourrait s’écrier ce robot géant japonais. Cependant, il n’est qu’un simple jouet à la merci des enfants, et des grands enfants que nous sommes. Peut-être qu’un jour il aura la chance d’affronter Goldorak en chair et en os, pardon, en ressorts et en acier. En tout cas, les armées de Véga ne l’auraient sans doute pas renié, à condition qu’il puisse voler comme tous les Golgoths, bien sûr…

UNE MANTE PAS SI RELIGIEUSE

Cette magnifique mante religieuse géante, qui fait hurler de peur cette pauvre femme sans défense (oui, sans insecticide que peut-elle faire ?) s’est échappée du film LA CHOSE SURGIE DES TÉNÈBRES (The Deadly Mantis, 1957).

15072602175315263613469269

Souvenez-vous de notre Drive-in daté du 4 mai 2013 (mon Dieu, déjà !) où notre dévoué Trapard s’attaquait à la bestiole, et lui aussi sans insecticide ! Mais il a survécu, heureusement. L’insecte vedette du film a été religieusement conçu par un certain Fred Knoth, déjà coupable d’avoir utilisé ses talents d’artiste en effets spéciaux sur des films comme L’HOMME QUI RÉTRÉCIT (de Jack Arnold, 1957) ou L’OASIS DES TEMPÊTES. Une belle réussite dans l’ensemble, sauf lorsqu’elle vole…

À LA CONQUÊTE DE L’UNIVERS

15072602455515263613469284

Avec le X Ray Gun, inutile de vous dire que vous pouvez partir explorer l’univers en toute confiance car nul ne saura vous défier, à moins d’être fou ! Essayé et approuvé par les plus grands conquérants du cosmos, le X Ray Gun est issu des technologies les plus sûres. Son rayon mortel a déjà servi à Flash Gordon, Buck Rogers, James T. Kirk, le commandant Koenig, Barbarella, Stella Star et tant d’autres. L’Empire de Palpatine envisage même d’équiper ses légendaires Stormtroopers du X Ray Gun car son rayon ne peut jamais rater sa cible. Oui car son rayon unique peut contourner les obstacles afin d’atteindre la victime. Incroyable, n’est-ce pas ?

MORBIUS, DICTATEUR IMPITOYABLE

15072603201515263613469287Usurpation d’identité ! Morbius s’avère être, dans la dimension DOCTOR WHO, un dangereux criminel de guerre ! « Seigneur du Temps, Morbius est un dictateur impitoyable. Il dirige le Haut Conseil de Gallifrey et veut utiliser ses pouvoirs pour conquérir d’autres planètes au lieu de les observer. Il a des millions de partisans et d’admirateurs. » (Encyclopédie des Personnages Doctor Who, page 120, éd. Huginn & Muninn)

Mais pourquoi diable sont-ils allés greffer le cerveau de Morbius sur un monstre mutant fait à partir d’humain, de chien et de Birastrop ? Oui, car tout ce qu’il reste de Morbius n’est plus qu’un cerveau enfermé dans une bulle de plastique ! 

Image de prévisualisation YouTube

« Le Tardis se pose sur Karn, une planète dévastée, non loin de Gallifrey sur laquelle de nombreux vaisseaux semblent s’être écrasés. Le Docteur pense que le TARDIS a été entraîné de force par les Seigneurs du Temps et refuse de bouger. Non loin de là, les sœurs de Karn, une société de femme sorcières proches des Seigneurs du Temps, s’inquiètent car la flamme de la vie qu’elles sont censés surveiller, commence à s’éteindre. Elles gardent aussi un élixir permettant de vivre éternellement et pensent que le Docteur et Sarah Jane sont venus le voler. Elles usent de leur pouvoir pour s’emparer du TARDIS. » (Wikipédia)

À LA PROCHAINE DIMENSION

Il est temps à présent de vous quitter. Le Club des Entités de la 13e Dimension ne supportant pas une exposition prolongée à votre regard incrédule reviendra malgré tout, très vite, hanter vos dimanches bien tranquilles avec de nouveaux spécimens, de nouveaux extraits, de nouveaux objets issus des différents coins de l’univers. Il vous laisse méditer cette citation :

15072603281115263613469289

« Que se passe-t-il ? Est-ce le commencement de la fin ? Il n’est plus temps de s’étonner, il n’est plus temps de se demander pourquoi cela arrive ni même comment cela est possible. Nous n’avons que le temps de ressentir l’affreuse angoisse de la panique. Devons nous prier ou tout simplement courir et remettre la prière à plus tard ? Y aura-t-il un plus tard, la fin est-elle déjà commencée ? » (épisode Les Architectes de la Peur, série AU-DELÀ DU RÉEL)

- CE13D -

15072601010915263613469238