Catégorie

Archive pour la catégorie « Drive-in »

DRIVE-IN : INDESTRUCTIBLE MAN (1956)

DRIVE-IN : INDESTRUCTIBLE MAN (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18102708234315263615965566 dans Drive-in

INDESTRUCTIBLE MAN
Année : 1956

Réalisateur : Jack Pollexfen
Scénario : Vy Russell, Sue Dwiggins
Production : Jack Pollexfen (C.G.K. Productions / Allied Artists Pictures
Musique : Albert Glasser
Pays : États-Unis
Durée : 72 min
Interprètes : Lon Chanet Jr., Max Showalter, Marian Carr…

Dans la lignée de MAN-MADE MONSTER (1941) aka L’ÉCHAPPÉ DE LA CHAISE ÉLECTRIQUE, de SHOCKER (1989) de Wes Craven, et d’ELECTRIC DRAGON 80 000 VOLTS (2001) de Sogo Ishii… ou comment l’électricité peut arriver à prendre le contrôle d’un corps humain.

18102708250215263615965567 dans Fifties SF

L’intrigue : Charles ‘Butcher’ Benton, un criminel dangereux, est condamné à mort sur la chaise électrique. Après son exécution, son corps est soumis à une expérience scientifique inédite : des chercheurs vont tenter de ramener le psychopathe à la vie à l’aide de courant électrique à haute tension…

INDESTRUCTIBLE MAN réutilisant sa star vedette (Lon Chaney Jr) ressemble presque à un remake de  MAN-MADE MONSTER. Mais derrière l’épopée tragique de cet homme électrique indestructible, s’ajoute une longue intrigue policière chère au « Film noir » très en vogue dans les années 40 (et ce, jusque dans le cinéma d’Ed Wood, mais de manière moins subtile).

18102708270115263615965569 dans Science-fiction

INDESTRUCTIBLE MAN est un film de série B, parfois maladroit, mais prenant de bout en bout. Lon Chaney Jr, déjà vieillissant, était dans cette période des Fifties, un peu dans l’ombre de ses grands succès de la Universal Pictures. Et cela s’en ressent jusque dans son jeu, souvent intense mais peu appliqué, certaines de ses interventions étant à la limite de la caricature ou du nanar.

- Trapard -

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants / The Snow Creature & Snowman

18031309271915263615610534 dans Trapard

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : THE SNOW CREATURE (1954) / SNOWMAN (1955)

DRIVE-IN : THE SNOW CREATURE (1954) / SNOWMAN (1955) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18102005284315263615952373 dans Drive-in

THE SNOW CREATURE
Année : 1954

Réalisateur : W. Lee Wilder
Scénario : Myles Wilder
Production : W. Lee Wilder (United Artists)
Musique : Manuel Compinsky
Pays : États-Unis
Durée : 69 min
Interprètes : Paul Langton, Leslie Denison, William Phipps, Teru Shimada…

THE SNOW CREATURE de W. Lee Wilder est connu en France sous le titre, L’ABOMINABLE HOMME DES NEIGES. Certains blogs le répertorient aussi avec comme titre, LE REDOUTABLE HOMME DES NEIGES au risque de le confondre avec le bon film anglais de Val Guest de 1957.

18102005322815263615952376 dans Fifties fantastique

Mais le film de W. Lee Wilder est tout de même un cran en-dessous de celui de la Hammer Film. Néanmoins il se laisse regarder, d’autant qu’il s’agit du tout premier film de Yéti.

L’intrigue : Le Dr. Frank Parrish, un botaniste travaillant pour une fondation part en expédition en Himalaya afin de prélever des spécimens de plantes en compagnie de Peter Wells un photographe, de Subra un guide Sherpa et de porteurs. Dans la nuit, Leva, le frère de Subra rejoint le campement afin de prévenir ce dernier que Tala son épouse a été enlevée par un Yéti. Subra tente alors de convaincre Parrish de partir à la recherche de sa femme mais le botaniste refuse convaincu que le Yéti n’est qu’une légende locale…

18102005322815263615952377 dans Trapard

THE SNOW CREATURE commence à la manière d’un documentaire bourré de maladresses, puis lorsque la sauce prend, on alterne entre l’histoire de KING KONG avec son géant velu exilé en pleine ville américaine, traquant les humains… et THEM (1954), lorsque le Yéti se retrouve lui-même traqué dans les larges couloirs des égouts de Los Angeles.

La créature n’a du Yéti que l’apparence angoissante, lorsqu’elle est filmée dans l’obscurité. Dans la lumière, il s’agit avant tout d’un grand bonhomme affublé de peaux de bêtes…

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263

18102005425415263615952378

SNOWMAN
Année : 1955

Réalisateur : Ishirô Honda
Scénario : Takeo Murata
Production : Tomoyuki Tanaka (Toho)
Musique : Masaru Sato
Pays : Japon
Durée : 95 min
Interprètes : Momoko Kochi, Akira Takarada, Akemi Negishi…

Les créatures de SNOWMAN ou SNOW BEAST MAN, ou mieux connu en France sous le titre de HALF HUMAN, sont nettement plus crédibles. D’ailleurs, contrairement à L’ABOMINABLE HOMME DES NEIGES, tout le film d’Ishirô Honda tient le spectateur à l’aide d’une intrigue et d’une ambiance très angoissantes. Et les décors sont particulièrement bons. Les Yétis du film de Honda sont des créatures mi-hommes, mi-simiesques, dans la logique du mythe du chaînon manquant. Les designs des costumes sont évidemment très liés aux classiques du kaiju-eiga, le surplus de latex faisant le reste.

L’intrigue : Des villageois japonais vénèrent un monstre et son fils qui vivent dans une caverne. Des personnes du monde du spectacle entendent parler des créatures, et décident de capturer le monstre…

18102005453115263615952380

Moins connu qu’Akira Ifukube, compositeur du célèbre thème des GODZILLA, Masaru Satō, ayant plutôt composé les airs tragiques de la plupart des premiers films d’Akira Kurosawa, nous offre une palette de variantes atmosphériques pour HALF HUMAN.

Le scénario du film est assez proche de ceux de certains des premiers kaiju-eiga en développant un traditionalisme paysan dominé par des croyances ancestrales donnant du sens à la cruauté de la créature. Un traditionalisme soumis qui sera repris maintes et maintes fois jusque dans le cinéma bis italien et philippin des années 80.

18102005504715263615952381

Des quelques films de Yétis, des années 70 à 2010 que j’ai pu regarder, le film d’Ishirô Honda peut faire figure de relique, mais c’est à mon avis et de loin, le plus abouti des films du genre, avec celui de Val Guest cité plus haut.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1 / Cinq Survivants

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : CINQ SURVIVANTS (1951)

DRIVE-IN : CINQ SURVIVANTS (1951) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

18101307051715263615940031 dans Drive-in

CINQ SURVIVANTS (Five)
Année : 1951

Réalisateur : Arch Oboler
Scénario : Arch Oboler
Production : Columbia Pictures
Musique : Henry Russell
Pays : États-Unis
Durée : 93 min
Interprètes : William Philipps, Susan Douglas Rubes, James Anderson, Charles Lampkin, Earl Lee…

18101307091115263615940032 dans Fifties SF

CINQ SURVIVANTS est sûrement l’un des tout premiers films post-apocalyptiques, si ce n’est le premier. Je crois que ce film d’Arch Oboler pouvait encore être classé en 1951 dans la rubrique des « Films Noirs » de séries B, les thèmes inhérents aux débuts de la Guerre Froide commençant à peine à dénaturer le genre vers la science-fiction. On y retrouve en tout cas beaucoup de thèmes chers au Film Noir : les violences intérieures, la drogue, la jeunesse, le viol…

L’intrigue : Après une catastrophe nucléaire, cinq survivants, 4 blancs et un noir, trouvent refuge dans une maison abandonnée : une femme enceinte, un guide de l’Empire State Building, un caissier de la banque de Santa Barbara, un employé de la même banque et un explorateur. Des tensions se forment dans le groupe, certains prônent un retour à la terre et à l’agriculture quand d’autres souhaitent vivre du pillage des restes de l’humanité…

18101307091215263615940033 dans Science-fiction

En plus d’être un socle pour beaucoup de futurs films post-apocalyptiques, CINQ SURVIVANTS semblent aussi avoir influencé pas mal de classiques. Le début du film d’Oboler avec le personnage féminin terrorisé qui, une fois arrivé dans le chalet, alterne entre mutisme et hystérie, ressemble beaucoup aux péripéties de Barbara (« Ils viennent te chercher, Barbara ! ») au début de NIGHT OF THE LIVING DEAD (1968) de Romero. Et même le début de  TARGET EARTH (1954), où l’on voit une jeune femme errer seule dans une ville dévastée jusqu’au moment où elle croise un homme agité qu’elle prend instantanément pour un violeur. Puis concernant ce fameux groupe de survivants constitué d’une seule femme et d’un seul afro-américain, cela ramène évidemment à THE LAST WOAN ON EARTH (1960) de Roger Corman, et à la thématique de LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959) avec Harry Belafonte, bien qu’il ne soit jamais question de racisme mais plutôt de solidarité face aux différences. Une question alors essentielle pour Hollywood face aux nouvelles propagandes soviétiques.

18101307091315263615940034 dans Trapard

Mais le vrai thème du film ce sont finalement les vieilles valeurs américaines d’après la Crise monétaire : faut-il patiemment repartir à zéro et tout reconstruire ? Ou peut-on céder aux nouvelles facilités des grandes mégapoles en pillant son prochain, même mort ? Les films post-apocalyptiques des années 1970 aux années 2010 ont réglé depuis longtemps ces questions d’éthique. Et entre-temps, Rick Grimes a même appris au père Gabriel Stokes à tuer son prochain zombie dans THE WALKING DEAD.

Mais en 1951, les films américains avaient une portée internationale dans l’après-guerre. Et nos survivants plantent finalement le même drapeau de futurs labeurs aspergés d’huile de coude sur la terre dévastée de CINQ SURVIVANTS que sur la planète Zyra du CHOC DES MONDES (1951, When Worlds Collide) de Rudolph Maté.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique / Ikarie XB-1

18031309271915263615610534

Cliquez ici pour rejoindre Le Groupe d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



DRIVE-IN : IKARIE XB-1 (1963)

DRIVE-IN : IKARIE XB-1 (1963) dans Cinéma 13051809153815263611200263

16042308065715263614173534 dans Drive-in

IKARIE XB-1
Année : 1963
Réalisateur : Jindřich Polák
Scénario : Stanislas Lem
Production : Studios Barrandov
Musique : Zdeněk Liška
Pays : Tchécoslovaquie 
Durée : 86 min
Interprètes : Zdeněk Štěpánek, Radovan Lukavský, František Smolík, Otto Lackovič, Jozef Adamovič…

16042308070715263614173535 dans Film des 60's

Difficile de passer derrière Morbius pour présenter le film de SF tchèque IKARIE XB-1 tant son article abordant l’allure craignos du robot du film est très complet. Je partagerai plutôt mon ressenti sur le film sorti en Tchécoslovaquie sous le titre IKARIE XB-1 et distribué aux États-Unis sous le titre VOYAGE TO THE END OF THE UNIVERSE.

L’intrigue : En l’an 2163, le vaisseau Ikarie XB-1 est envoyé vers la mystérieuse Planète Blanche orbitant autour de l’étoile Alpha du Centaure. Naviguant à une vitesse presque équivalente à celle de la lumière, son voyage dure vingt-huit mois. Durant le vol, les quarante membres d’équipage doivent cohabiter et faire face à des situations telles que la rencontre avec un vieux vaisseau du XXe siècle doté d’un armement nucléaire, celle avec une étoile sombre aux effets radio-actifs mortels et la folie d’un membre de l’équipage qui menace de faire sauter le vaisseau…

16042308071315263614173536 dans Science-fiction

C’est donc la version tchèque que j’ai découverte avec un sous-titrage français, et je dois bien reconnaître qu’au niveau SF des 60′s produit par le bloc de l’Est, c’est ce que j’ai vu de mieux. Mieux que de la SF polonaise, mieux que de la SF russe. Pour ce qui est des 70′s, c’est une autre affaire.

D’abord le film est fondamentalement tchèque même si cela reste du space-opera. Qui connait le cinéma tchèque des 60′s (autrement dit, la Nouvelle-Vague tchèque) de Jiří Menzel, de Miloš Forman et le cinéma fantastique de Otakar Vávra, se sentira comme un poisson dans l’eau. Ensuite, l’ambiance et les décors sont alloués au space-opera et restent simples mais toujours efficaces.

16042308072115263614173537 dans Trapard

D’ailleurs ce sont deux mots qui nous traversent forcément en suivant le film de bout en bout, simple mais efficace. La réalisation en noir et blanc est soignée, la réalisation par Jindrich Polák est très maîtrisée et le rythme du film est tel que, comme je le disais plus haut, IKARIE XB-1 semble plus moderne que n’importe quel film soviétique tourné lors de cette décennie.

Sans parler du message anti-militariste et objectivement contre la course aux armements nucléaires.

- Trapard -

(IKARIE XB-1 est disponible ICI en version originale sous-titrée en anglais)

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau / Le Tueur au Cerveau Atomique

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (1955)

DRIVE-IN : LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (1955) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

16040908441315263614132114 dans Cinéma bis américain

LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (Creature with the Atom Brain)
Année : 1955
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : Curt Siodmak
Production : Sam Katzman (Columbia Pictures)
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 69 min
Interprètes : Richard Denning, Angela Stevens, Lane Chandler, Michael Granger…

16040908455015263614132119 dans Drive-in

This is the Return of the Altaïr’s Echoes’ Drive-in tonight ! Et avec un petit classique de la SF atomique réalisé par Edward L. Cahn himself (VOODOO WOMAN & ZOMBIES OF MORA TAU, INVASION OF THE SAUCER MEN, IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE, CURSE OF THE FACELESS MAN et tant d’autres classiques en équilibre entre séries B et Z).

Avec son budget serré, LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE (Creature with the Atom Brain) a té scénarisé par Curt Siodmak dont vous trouverez sur ce blog des bribes de sa longue carrière dédiée à la science-fiction de I.F.1 NE RÉPOND PLUS (1932) jusqu’à BRIDE OF THE GORILLA (1951).

L’intrigue : En Californie, un meurtre étrange laisse perplexe la police et le docteur Chet Walker. Et pour cause, le coupable est officiellement décédé depuis pas mal de temps, il laisse derrière lui des empreintes digitales lumineuses et essuie des tirs de revolver à bout portant sans sourciller. Le docteur Chet Walker et l’inspecteur Dave Harris se lancent sur une affaire où les cadavres sembleraient être des zombies créés par d’anciens scientifiques nazis travaillant secrètement à partir de l’énergie atomique…

16040908453615263614132117 dans Fifties SF

Exactement le genre de scénario de film que j’aimerais voir à l’affiche aujourd’hui. Bien sûr, ici les zombies atomiques sont très old-school et antérieurs à LA NUIT DES MORTS-VIVANTS (1968) de George Romero. Il faut les concevoir à la manière des hommes automatisés de NEUTRON CONTRA LOS AUTOMATAS DE LA MUERTE (1960), de SANTO CONTRA LOS ZOMBIS (1962), ou même de CARTES SUR TABLE (1966) de Jesùs Franco. Ce sont avant tout des machines humaines destinées à tuer et bricolées par quelques savants tordus.

Dans le film d’Edward L. Cahn, c’est l’acteur belge George Bruggeman avec ses épaules larges et son nez épaté qui incarne la « Créature ». Après quelques recherches furtives sur IMDB je me rends compte que George Bruggeman a eu une carrière extrêmement dense au cinéma comme à la télévision jusqu’à sa disparition en 1967. Mais une carrière uniquement faite de figurations ou de petits rôles de costauds ou de brutes rarement créditées dans les génériques (« uncredited » semble être le cachet de sa notoriété selon IMDB). Au moins dans LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE, il a enfin un beau rôle à sa mesure et fort en présence, mais toujours autant « uncredited ». À l’inverse, Richard Denning est en tête d’affiche, et encore auréolé du succès relatif des drive-in de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (il était aussi le jeune ténébreux affrontant une invasion apocalyptique de robots extraterrestres dans TARGET EARTH).

16040908454315263614132118 dans Science-fiction

LE TUEUR AU CERVEAU ATOMIQUE est une bonne série B avec un peu tous les ingrédients que recherche un fan de séries B de science-fiction horrifique des 50′s : énergie atomique, savants fous et cobayes incontrôlables…

- Trapard -

LE FILM COMPLET EN VERSION ORIGINALE :

http://www.dailymotion.com/video/x208og2

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater / Voodoo Woman & Zombies of Mora Tau

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957)

DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Voici un double programme pour ce Drive-in du weekend, avec deux films de magie noire signés Edward L. Cahn. L’un produit par l’American International pictures et l’autre par Sam Katzman. Alors accrochez-vous bien, car la cadence des djembés et votre rythme cardiaque risquent de ne faire plus qu’un seul et unique son : celui de votre cri d’angoisse étouffé par les pelletées de terre qui s’accumuleront sur vous…

15091908063915263613593024 dans Cinéma bis américain

VOODOO WOMAN
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : Russ Bender & V.I. Voss
Production : Alex Gordon (American International Pictures)
Musique : John Blackburn & Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Marla English, Tom Conway, Mike Connors, Martin Wilkins, Jean Davis…

Marla English (THE SHE-CREATURE) et Tom Conway (LA FÉLINE, VAUDOU, BRIDE OF THE GORILLA) réunis dans ce film qui ressemblerait presque à un bel hommage au cinéma d’épouvante des 40′s de Jacques Tourneur et aux films d’aventures mystérieuses et junglesques hollywoodiens.

L’intrigue : Au cœur de la jungle, un savant fou utilise les pratiques vaudou des indigènes pour ses expériences. Il désire créer des êtres invincibles à son service. Quand une expédition de chercheurs d’or arrive au village, le scientifique réalise que Marilyn Blanchard, le chef de l’expédition, serait un sujet parfait pour ses expérimentations…

15091908064715263613593025 dans Drive-in

Considéré comme l’un des plus mauvais film de tous les temps, VOODOO WOMAN reflète néanmoins le savoir faire de son réalisateur qui nous plonge au sein d’une ambiance étrange et malsaine dans de faux décors caribéens. La fameuse créature du film que vous apercevrez dans la bande-annonce ci-dessous est un maquillage créé par le mythique Paul Blaisdell.

En 1966, l’American International Pictures engagera Larry Buchanan pour tourner un remake télévisé complètement craignos de VOODOO WOMAN avec CURSE OF THE SWAMP CREATURE que vous pouvez consulter en version complète sur YouTube.

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Fifties fantastique

15091908085315263613593027 dans Trapard

ZOMBIES OF MORA TAU
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : George H. Plympton & Bernard Gordon
Production : Sam Katzman (Culumbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 70 min
Interprètes : Gregg Palmer, Joel Ashley, Allison Hayes, Autumn Russell, Morris Ankrum…

Un film de zombies des 50′s, aussi Z soit-il, ça reste tout de même une curiosité. Surtout lorsque l’un des plus grands producteurs de serials des années 30 & 40, Sam Katzman, et son scénariste George H. Plympton, en sont à l’origine.

15091908085615263613593028

L’intrigue : Des anciens marins devenus zombies gardent le trésor dans les cales de leur ancien navire, une épave coulée quelques soixante années plus tôt. Un groupe de pilleurs d’épave, faisant fi de la légende, décident d’explorer les lieux, persuadés y trouver des diamants. Il vont se rendre compte à leur dépends que de la légende à la réalité, il n’y a souvent qu’un coup de palmes…

Avec ZOMBIES OF MORA TAU, on s’éloigne des fresques et des frasques junglesques de VOODOO WOMAN pour une ambiance plus gothique et fantomatique assez proche des serials des 40′s dans sa réalisation et son rythme. Un film de bateau maudit modernisé dans lequel les zombies remplacent les habituels fantômes. Une marque de fabrique qui évoluera en 1977 grâce à Ken Wiederhorn et à sa horde de zombies-nazi issue du COMMANDO DES MORTS-VIVANTS (Shock Waves).

http://www.dailymotion.com/video/x19nnz6

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958)

DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Histoire d’appréhender doucement le prochain été calédonien qui s’annonce bien chaud et fatigant, voici deux films d’arbres tueurs en milieux tropicaux pour ce nouveau « Drive-in ».

15090509560815263613557041 dans Cinéma bis américain

FROM HELL IT CAME
Année : 1957
Réalisateur : Dan Milner
Scénario : Jack Milner & Richard Bernstein
Production : Jack Milner (Allied Artists)
Musique : Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Tod Andrews, Tina Carver, Linda Watkins, Gregg Palmer…

Série Z de l’Allied Artists, produite par les frères Milner qui deux ans auparavant avaient déjà sortis THE PHANTOM FROM 10 000 LEAGUES (1955) et sa grosse bébête subaquatique inspirée de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR.

15090509561315263613557042 dans Cinéma bis anglais

L’intrigue : Le prince héritier d’une île des Mers du Sud est victime d’un mystérieux assassinat et il est retrouvé mort, un couteau enfoncé dans le cœur. Il a été victime d’un complot ourdi par un sorcier du clan qui dénonçait les relations amicales du prince avec des scientifiques américains qui ont installés leur laboratoire sur l’île. Le prince est enterré dans un tronc d’arbre creux et abandonné jusqu’à ce qu’une radiation nucléaire le ranime sous la forme de  » Tabanga « , une créature ancestrale mi-arbre mi-démon. Le monstre décime alors un par un les habitants de l’île…

Ce FROM HELL IT CAME est une de ces perles du Z des 50′s avec des créatures improbables créées par Paul Blaisdell et une légère touche de science-fiction à découvrir sans modération.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/xyt4ma

13051809153815263611200263 dans Drive-in

15090509591515263613557049 dans Fifties fantastique

THE WOMAN EATER
Année : 1958
Réalisateur : Charles Saunders
Scénario : Brandon Fleming
Production : Guido Coen (Eros Films)
Musique : Edwin Astley
Pays : Angleterre
Durée : 70 min
Interprètes : George Coulouris, Vera Day, Peter Wayn, Joyce Gregg, Joy Webster…

THE WOMAN EATER ou WOMANEATER est une petite production fantastique anglaise des 50′s de Fortress Film Productions, du type de certaines séries B de la Hammer Films de la décennie suivante. Bien mieux scénarisée et réalisée que FROM HELL IT CAME, cette série B réalisée par Charles Saunders (THE MAN WITHOUT A BODY) n’en reste pas éloigné des frontières du Z de par son sujet et sa créature aux branches articulées.

15090509592015263613557050 dans Fifties SF

L’intrigue : Dans les profondeurs de la jungle amazonienne, un arbre carnivore se nourrit du sang de jeunes femmes et génère un fluide qui peut tout détruire alentours. Un autel en son honneur est vénéré par des indigènes qui effectuent des rites sacrificiels afin d’apaiser sa colère. Mais un scientifique anglais, le Docteur Moran, en exploration dans la jungle, fait saisir la plante carnivore afin de l’emporter chez lui dans son laboratoire où il la soumet à de nombreux tests. Mais pour cela, il se retrouve dans l’obligation de trouver des jeunes femmes pour nourrir l’arbre…

Mention spéciale à George Coulouris (il jouait le tuteur du jeune Charles Foster Kane dans CITIZEN KANE) qui incarne dans THE WOMAN EATER le Docteur Moran, un Mad Doctor assez méconnu mais particulièrement savoureux.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER (1965)

DRIVE-IN : THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER (1965) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15081506033415263613509890 dans Cinéma bis américain

THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER
Année : 1965
Réalisateur : John Hall
Scénario : Joan Gardner
Production : Edward Janis (U.S. Films)
Musique : Frank Sinatra Jr. & Chuck Sagle
Pays : États-Unis
Durée : 70 min
Interprètes : John Hall, Sue Casey, Arenold Lessing, Elaine DuPont, Walker Edmiston…

15081506034715263613509892 dans Drive-in

Sorti aux États-Unis en septembre 1965, THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER de Jon Hall est un « Beach party film », c’est-à-dire, un teen-movie musical dont l’action se déroule sur des plages californiennes et incluant souvent des scènes de danses et de surf (quoique le “surf-film” est aussi un sous-genre à part entière). Vous trouverez généralement les mots “Beach”, “Bikini”, “Surf” ou “Muscle” dans les titres de ces séries B. Et parfois du Fantastique comme THE GHOST IN THE INVISIBLE BIKINI (1966) et quelques autres. La musique des Beach Boys et certains films d’Elvis Presley situés à Hawaï en sont aussi des dérivés. Les “Beach party films” sont à ne pas confondre avec les “Nudies” ou films de naturistes, et c’est par conséquent le mot “Bikini” et l’âge des comédiennes qui fait la différence…

L’intrigue : Des surfers sont brutalement assassinés. Le coupable est un monstre marin ou un parent jaloux des adolescents ?

15081506034215263613509891 dans Fantastique

Autrement dit : AMSTERDAMNED (1988) vingt-trois ans plus tôt et en moins bon. Quoique, pour qui aime les ambiances familiales, teens & jazzy des Sixties, THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER est un vrai régal. Et quoi qu’aussi, le film est nettement trop bavard si on s’attend à de régulières attaques de cette ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR en caoutchouc mou et qui fait des plis. Mais ça reste une bonne curiosité pour les cinéphiles explorateurs. Et autant profiter que YouTube le propose en version complète pour se faire son idée.

- Trapard -

THE BEACH GIRLS AND THE MONSTER en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES… (1964)

DRIVE-IN : THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES... (1964) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15080808123215263613493542 dans Cinéma bis américain

THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES WHO STOPPED LIVING AND BECAME MIXED-UP ZOMBIES
Année : 1964
Réalisateur : Ray Dennis Steckler
Scénario : Gene Pollock & Robert Silliphant
Production : Ray Dennis Steckler
Musique : André Brummer & Libby Quinn
Pays : États-Unis
Durée : 92 min
Interprètes : Cash Flagg, Carolyn Brandt, Brett O’Hara, Atlas King…

15080808123515263613493546 dans Drive-in

Avec un tel titre, je me frotte d’ores et déjà les mains avec un large sourire en imaginant Morbius tentant de lui trouver une place dans l’encadrement de son blog. En parcourant Wikipédia, j’ai d’ailleurs trouvé quelques indications au sujet du titre improbable de ce petit film indépendant et culte de Ray Dennis Steckler :

« Son titre en fait, à sa sortie, le second titre de film d’horreur le plus long après THE SAGA OF THE VIKING WOMEN AND THEIR VOYAGE TO THE WATERS OF THE GREAT SEA SERPENT (1957) de Roger Corman. Le film ne devait, à l’origine, pas porter ce titre. Selon les dires du réalisateur, il devait être nommé THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES, ou WHY I STOPPED LIVING AND BECAME A MIXED-UP ZOMBIE ; le titre a été changé suite à la réalisation du film de Stanley Kubrick, DOCTEUR FOLAMOUR, dont le titre original est DR. STRANGELOVE : OR HOW I LEARNED TO STOP WORRYING AND LOVE THE BOMB, afin d’éviter tout risque de bataille judiciaire. »

L’intrigue : « Madame Estrella, diseuse de bonne aventure gitane pratiquant son art au sein d’une fête foraine, a la bizarre manie de défigurer des hommes à l’acide (souvent ses anciens amants), avant de les enfermer dans une espèce de réduit où ils deviennent rapidement cinglés. Par ailleurs, dans un cabaret local, la danseuse vedette, Marge, a de gros problèmes d’alcoolisme qui risquent de lui faire perdre son travail. Lorsqu’elle va consulter la voyante, cette dernière lui tire les cartes et lui annonce qu’il va lui arriver quelque chose de terrible… » (Horreur.net)

15080808123915263613493549 dans Fantastique

Vendu comme étant le premier film musical de monstres, THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES est avant tout un film complètement déjanté et mi-baroque, mi-bad-trip sous hallucinogènes. Un style que le brésilien José Mojica Marins utilisera à outrance en ces débuts de 60′s, mais en noir et blanc. Parallèlement, Herschell Gordon Lewis, lui, préférera faire jaillir le rouge cramoisi dans les scènes cannibalo-culinaires de BLOOD FEAST (1963) et de 2000 MANIACS (1964). Ray Dennis Steckler utilise plutôt des cadrages surprenants et tordus, et des grands angles pour simuler des impressions étranges et la folie dans THE INCREDIBLY STRANGE CREATURES. Un petit classique qui donne le mal de l’air et à découvrir si ce n’est pas déjà le cas.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : ATARAGON (1963)

DRIVE-IN : ATARAGON (1963) dans Cinéma bis banni-re2-4c382ee

ataragon-4c3835c dans Cinéma bis japonais

ATARAGON (Kaitei gunkan)
Année : 1963
Réalisateur : Ishirô Honda
Scénario : Schinichi Sekizawa
Production : Tomoyuki Tanaka
Musique : Akira Ikukube
Pays : Japon
Durée : 96 min
Interprètes : Tadao Takashima, Yoko Fujiyama, Yu Fujiki, Ken Uehara…

Production de la Toho Company, et distribuée par l’American International Pictures (AIP), ATARAGON (1963, Kaitei gunkan) est un classique de la SF réalisé par Ishirô Honda. Le scénario est l’adaptation d’une série de nouvelles pour enfants, « Kaitei okaku » de l’écrivain Shunrō Oshikawa, qui sont légèrement inspirées des aventures écrites par Jules Verne et qui ont été illustrées par Shigeru Komatsuzaki.

ataragon2-4c38378 dans Drive-in

L’intrigue : La terre tremble violemment. Les secousses sont provoquées par l’Empire sous-marin de Mu, un peuple belligérant cherchant à imposer ses règles au-dessus de niveau de la mer. Dans leur croisade, les Muans sont aidés et protégés par leur Dieu Manda, un serpent de mer colossal. Tous les espoirs reposent sur le capitaine Jinguji qui, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, s’est installé sur une ile du Pacifique et a construit, avec des ingénieurs, un appareil de destruction, l’Ataragon, projetant des gaz congélateurs à -280 degrés. Avec cet appareil, il espère venger son pays, le Japon…

ATARAGON débute comme une fausse suite de LA VAPEUR HUMAINE (1960) mais l’histoire nous plonge ensuite dans un film visuellement époustouflant et grandiose, surtout lors de l’immersion vers l’Empire Mu. Le tout sur fond de patriotisme japonais d’après-guerre et de compositions musicales d’Akira Ifukube (GODZILLA). Si vous n’avez jamais vu ATARAGON, je vous suggère de regarder la bande-annonce américaine du film pour vous en faire une idée.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



12345...11