Catégorie

Archive pour la catégorie « Drive-in »

DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956)

DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15050907304115263613249345 dans Cinéma bis américain

THE WEREWOLF
Année : 1956
Réalisateur : Fred F. Sears
Scénario : Robert E. Kent
Production : Sam Katzman (Columbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 79 min
Interprètes : Steven Ritch, Don Megowan, Joyce Holden, Eleanore Tanin, Kim Charney…

Petite production de Sam Katzman, THE WEREWOLF a été réalisé par un tâcheron du cinéma bis, Fred F. Sears autant capable du meilleur (LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT, THE NIGHT THE WORLD EXPLODED) comme du pire (THE GIANT CLAW). Quant à THE WEREWOLF (1956), il a été scénarisé par Robert E. Kent y transposant le mythe du loup-garou dans les États-Unis contemporains, comme ce sera le cas avec Pat Fielder pour THE VAMPIRE (1957) et THE RETURN OF DRACULA (1958) propulsant à l’époque moderne ces trois séries B anachroniques du cinéma d’horreur à de la pure science-fiction.

15050907304815263613249346 dans Drive-in

L’intrigue : Après qu’un homme ait été attaqué dans la rue, la police organise une chasse à l’homme envers son agresseur. Seulement, les forces de l’ordre ne savent pas vraiment si elles doivent pourchasser un homme ou un animal sauvage. Pendant ce temps, deux scientifiques essaient de dissimuler leur expérience funeste : suite à un accident de voiture, ils ont injecté du sang de loup irradié à la victime, rendue amnésique par le crash…

THE WEREWOLF est un petit film passionnant de bout en bout, et autant profiter sur Dailymotion si vous ne l’avez jamais vu.

- Trapard -

THE WEREWOLF en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/x15an68

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LA TRILOGIE DE L’OSI

DRIVE-IN : LA TRILOGIE DE L'OSI dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

LA TRILOGIE DE L’OSI

(OFFICE OF SCIENTIFIC INVESTIGATION)

L’OSI est née de l’esprit d’Iván Törzs, producteur pour la télévision américaine d’origine hongroise plus particulièrement spécialisé dans les programmes télévisés mêlant science et science-fiction comme par exemple VOYAGE AU FOND DES MERS (1964) d’Irwin Allen. Il a néanmoins produit une poignée de films de drive-in donnant le premier rôle à son ami Richard Carlson (LE MÉTÉORE DE LA NUIT, THE MAZE, L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LA NOIR NOIR) dont cette trilogie de science-fiction mettant en vedette les agents scientifiques de l’OSI, ou « Bureau d’Enquête Scientifique » : le Dr. Jeffrey Stewart (Richard Carlson), le Dr. Dan Forbes (King Donovan) et le Dr. Richard Donald Stanton (William Lundigan).

La trilogie de L’OSI a été lancée la même année que la première saison de la série TV anglaise des aventures du Professeur Bernard Quatermass, un autre scientifique de renom dans la SF des 50′s. Les membres de l’OSI sont en quelque sorte des dérivés pour adultes de SPACE PATROL, de CAPTAIN VIDEO AND HIS VIDEO RANGERS ou de ROCKY JONES, SPACE RANGER, dont ces héros de la télévision sont plutôt des aventuriers que des scientifiques. D’ailleurs en 1966, la télévision japonaise créera un équivalent plus sophistiqué du « Bureau d’Enquête Scientifique » mais pour un public plus jeune, avec sa « Patrouille Scientifique mondiale » avec ULTRAMANEt l’Italie lancera aussi, en 1960, la série de space-opera pour drive-in (rachetée par l’American International Television) : THE GAMMA ONE, avec ses scientifiques de l’espace. C’est sans oublier les services scientifiques du MI6 de James Bond et de l’U.N.C.L.E., des AGENTS TRÈS SPÉCIAUX (1964-1968)…

13051809153815263611200263 dans Cinéma bis américain

15050206494315263613226428 dans Drive-in

THE MAGNETIC MONSTER
Année : 1953
Réalisateur : Curt Siodmak & Herbert L. Strock
Scénario : Curt Siodmak & Ivan Tors
Production : Ivan Tors & George Van Marter (United Artists)
Musique : Blaine Sanford
Pays : États-Unis
Durée : 76 min
Interprètes : Richard Carlson, King Donovan, Jean Byron, Harry Ellerbe…

Moins science-fictionnel que les deux suivants, THE MAGNETIC MONSTER est un vrai produit de l’imaginaire et de modernité pour l’époque. Il anticipe déjà GODZILLA (1954) et tous les films à venir sur la paranoïa des effets atomiques potentiels.

15050206494915263613226429 dans Fifties SF

L’intrigue : Un élément inconnu se transforme en un métal instable lorsqu’il est traité avec des particules Alpha, consommant une grande quantité d’énergie, doublant de taille toutes les onze heures et tuant des personnes à coup de fortes doses de radiations mortelles. Deux scientifiques de l’OSI isolent l’élément et sont obligés de le nourrir d’énergie lorsqu’il a faim afin d’éviter son implosion. Tandis que la particule grossit, sa menace pour la Terre devient de plus en plus claire et les scientifiques élaborent l’hypothèse que la suralimentation pourrait le détruire. La particule est transportée vers un générateur expérimental sous l’océan développée au Canada qui peut produire près de 900 million de volts. Malgré le peu de chances de réussite, l’élément est finalement stabilisé…

Contrairement à RIDERS TO THE STARS et à GOG, THE MAGNETIC MONSTER a été tourné en noir et blanc et avec une réalisation légèrement statique, finalement plus adaptée à la télévision.

THE MAGNETIC MONSTER en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Science-fiction

15050206515215263613226430 dans Trapard

RIDERS TO THE STARS
Année : 1954
Réalisateur : Richard Carlson & Herbert L. Strock
Scénario : Curt Siodmak & Ivan Tors
Production : Maxwell Smith, Herbert L. Strock & Ivan Tors (United Artists)
Musique : Harry Sukman
Pays : États-Unis
Durée : 81 min
Interprètes : William Lundigan, Herbert Marshall, Richard Carlson, Martha Hyer…

Second volet des aventures de l’OSI. Le film est en couleurs, mais il est sûrement le moins passionnant des trois.

15050206520115263613226431

L’intrigue : Un groupe de scientifiques hautement qualifiés de l’OSI, dont le Dr Richard Stanton et le Dr Jerry Lockwood, sont recrutés pour un projet spatial secret. Ils subissent une série de tests physiques et psychologiques rigoureux, au cours desquels Stanton se laisse séduire par la belle Jane Flynn, l’un des testeurs-recruteurs. Après que la plupart des candidats aient été éliminés du projet, les quatre candidats sélectionnés vont devoir se préparer à un long voyage au-delà des étoiles…

RIDERS TO THE STARS en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263

15050206535315263613226432

GOG
Année : 1954
Réalisateur : Herbert L. Strock
Scénario : Tom Taggart, Ivan Tors & Richard G. Taylor
Production : Ivan Tors (United Artists)
Musique : Harry Sukman
Pays : États-Unis
Durée : 85 min
Interprètes : Richard Egan, Constance Dowling, Herbert Marshall, John Wengraf…

En plus d’être le plus passionnant et le plus fantaisiste, GOG est le volet le plus connu de la trilogie de l’OSI. La présence des robots Gog et Magog y est forcément pour beaucoup, si ce n’est son sujet de potentielle dévastation atomique qui anticipe déjà les futurs films post-apocalyptiques.

15050206540115263613226433

L’intrigue : Les agents de l’OSI sont réquisitionnés pour enquêter au Nouveau-Mexique sur la mort de nombreux scientifiques d’un laboratoire de recherche spatial construit sous le désert et du potentiel sabotage de l’ordinateur central : le NOVAC (Nuclear Operative Variable Automatic Computer). Il se trouve que Gog et Magog sont deux robots qui opèrent dans le laboratoire et qui ont été reprogrammés par des agents ennemis pour prendre le contrôle de la pile atomique centralisée par le NOVAC afin de provoquer une explosion atomique en chaîne sur le territoire des États-Unis…

GOG en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula / Red Planet Mars

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : RED PLANET MARS (1952)

DRIVE-IN : RED PLANET MARS (1952) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15042607042615263613205342 dans Cinéma bis américain

RED PLANET MARS
Année : 1952
Réalisateur : Harry Horner
Scénario : Anthony Veiller & John L. Balderston
Production : Donald Hyde & Anthony Veiller (United Artists)
Musique : Mahlon Merrick
Pays : États-Unis
Durée : 87 min
Interprètes : Peter Graves, Andrea King, Herbert Berghof, Walter Sande…

L’intrigue : Le monde panique lorsqu’un scientifique américain établit un contact radio avec Mars en utilisant un équipement développé par un criminel de guerre nazi. Lorsque les États-Unis reçoivent les messages d’une vie idéale sur Mars, où l’espérance de vie serait de 300 ans et où l’abondance agricole et l’efficacité énergétique seraient prodigieuses, les populations sont prises de panique…

Ah, les années 40-50, période où les nazis avaient tout inventé sans le savoir et même le moyen de communiquer avec les Martiens… À la base, le film de Harry Horner est l’adaptation d’une pièce de théâtre de John L. Balderston et John Hoare, « Red Planet » jouée en 1932, puis elle fut réécrite pour le film par Balderston et Anthony Veiller.

15042607043515263613205343 dans Drive-in

Peter Graves (STALAG 17, KILLERS FROM SPACE, IT CONQUERED THE WORLD et il est le vieux pilote des Y’A-T’IL UN PILOTE DANS L’AVION 1 & 2) et Andrea King se partagent les rôles principaux.

Si le coffret « Destination Mars » édité par Artus Films n’est pas épuisé, vous pourrez découvrir RED PLANET MARS avec des sous-titrages. En attendant, le voici en V.O. avec ses bons effets spéciaux d’époque et l’ambiance anxiogène autours de la planète rouge si l’on considère que celle-ci représentait le bloc communiste et le poids de l’inconnu en pleine Guerre Froide sur les frêles épaules américaines. Bon film !

- Trapard -

RED PLANET MARS en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook en cliquant ici !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : BILLY THE KID VS DRACULA (1966)

DRIVE-IN : BILLY THE KID VS DRACULA (1966) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15031405104215263613067589 dans Cinéma bis américain

BILLY THE KID VS DRACULA 
Année : 1966
Réalisateur : William Beaudine
Scénario : Carl K. Hittleman
Production : Carroll Case
Musique : Raoul Kraushaar
Pays : États-Unis
Durée : 73 min
Interprètes : Chuck Courtney, John Carradine, Melinda Plowman, Virginia Christine, Walter Janovitz…

L’intrigue : Le comte Dracula traverse l’Ouest américain dans l’intention de faire d’une propriétaire d’un ranch sa prochaine victime. Son fiancé, le hors-la-loi Billy the kid, devra la sauver des crocs du saigneur de la nuit…

Voici finalement le retour du western gothique dans ce Drive-in, après DANS LES GRIFFES DU VAMPIRES (1959) d’Edward Dein. Bien qu’avec William Beaudine, on se retrouve toujours dix marches plus bas, au niveau de la qualité.

15031405123715263613067590 dans Drive-in

Tournés la même année par Beaudine dans un ranch californien, BILLY THE KID VS DRACULA et JESSE JAMES MEETS FRANKENSTEIN’S DAUGHTER sont un peu du même acabit : des décors de Far-West, une petite ambiance mexicaine, des cowboys et un vampire d’un côté et la petite-fille exilée du célèbre baron suisse.

En prime, John Carradine alors très âgé, incarne le vieil aristocrate des Carpathes en plein Far-West. Un Dracula forcément trop âgé pour être crédible, d’autant que William Beaudine ne rattrape pas son sujet avec sa réalisation plate et classique. On ne peut que lui préférer sa participation à la série avec Bruce Lee, LE FRELON VERT (1966-1967, The Green Hornet), à la même période.

- Trapard -

BILLY THE KID VS DRACULA en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/x18d6kl

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER (1965)

DRIVE-IN : FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER (1965) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15030707533815263613041840 dans Cinéma bis américainFRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER
Année : 1965
Réalisateur : Robert Gaffney
Scénario : R. H. W. Dillard, George Garrett & John Rodenbeck
Production : Stanley P. Darer, Alan V. Iselin & Robert McCarthy
Musique : Ross Gaffney
Pays : États-Unis
Durée : 79 min
Interprètes : Marilyn Hanold, James Karen, Lou Cutell, Nancy Marshall, David Kerman…

C’est assez compliqué de présenter FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER, aka DUEL OF THE SPACE MONSTERS, aka FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MEN, aka MARS ATTACKS PUERTO RICO ou encore MARS ATTACKS PUERTO RICO… tant ce film de Robert Gaffney est culte et mauvais à la fois.

L’intrigue : Aux États-Unis, dans les années 60, en pleine période de conquête spatiale dans le contexte de la Guerre froide, après avoir perdu trois fusées d’affilée qui ont toutes explosé en vol de façon mystérieuse, la NASA décide de limiter la casse en n’envoyant non plus un astronaute humain mais un androïde, le dénommé Frank Saunders. Ce que la NASA ignore, c’est que ses fusées sont la cible d’extraterrestres venus de Mars, qui réduisent à néant cette nouvelle tentative qu’ils prennent pour une attaque de missile. Ayant réussi à s’éjecter, l’astro-robot est pourchassé au sol par une poignée de Martiens qui lui carbonisent la moitié du visage d’un coup de rayon laser. Son cerveau électronique gravement endommagé, l’androïde erre désormais sur les plages de Porto Rico, ne répondant plus qu’à son seul instinct de survie. Frank Saunders est devenu… Frankenstein ! (Nanarland)

15030707530015263613041838 dans Drive-in

FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER est un grand nanar dans la lignée des Ed Wood des 50′s et autres ROBOT MONSTER (1953), mais avec cette touche psychédélico-jazzy très Sixties en plus, et cet univers de SF kitsch mais toujours joyeuse de certaines productions mexicaines comme LA NAVE DE LOS MONSTRUOS (1960) ou CONQUISTADOR DE LA LUNA (1960). Comme les deux films de SF de Rogelio A. González précités, FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER ne se prend pas vraiment au sérieux et c’est ce qui le rend encore délectable cinquante ans après sa sortie.

Si vous ne l’avez jamais vu, profitez qu’il soit sur YouTube en ce moment pour passer un moment agréable, avec le sourire.

- Trapard -

 FRANKENSTEIN MEETS THE SPACE MONSTER en entier et en V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU (1961)

DRIVE-IN : LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU (1961) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15022807362315263613018731 dans Cinéma bis anglais

LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU (The Day the Earth Caught Fire)
Année : 1961
Réalisateur : Val Guest
Scénario : Wolf Mankowitz & Val Guest
Production : Val Guest & Frank Sherwin Green
Musique : Stanley Black
Pays : Royaume Uni
Durée : 96 min
Interprètes : Janet Munro, Leo McKern, Edward JuddMichael Goodliffe, Bernard Braden…

LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU (1961, The Day the Earth Caught Fire) est une petite production indépendante de Val Guest (THE QUATERMASS XPERIMENT) qu’il a lui-même réalisée. Nous sommes ici à mi-chemin entre le post-nuke et le film catastrophe de pure science-fiction.

15022807363415263613018732 dans Drive-in

L’intrigue : Lorsque les États-Unis et l’Union Soviétique procèdent simultanément à une série d’explosions nucléaires, le London Daily Express rapporte de curieux changements climatiques partout dans le monde. Mais lorsque les journalistes creusent un peu plus profondément, ils découvrent que les explosions qui ont frappé la Terre l’ont déplacée de son axe, la propulsant tout droit vers le soleil. Alors que la chaleur empire et que les inondations dévastent la planète, que les villes explosent dans le chaos, l’humanité forme un dernier espoir : créer une nouvelle et massive détonation qui pourra ré-équilibrer l’orbite de la Terre…

« Le plus étonnant ici est toutefois que le nucléaire est présenté comme étant aussi bien la source des maux que le remède. Nous suivons les événements dramatiques par les yeux d’un journaliste et le film a un petit aspect documentaire en nous montrant la façon de travailler d’un grand journal londonien. En voyant le film soixante ans plus tard, on ne peut que faire le parallèle avec le réchauffement climatique : les catastrophes naturelles montrées ici sont celles que l’on craint aujourd’hui. Ce film anglais n’a bénéficié que d’un petit budget mais Val Guest a su utiliser intelligemment des images d’archives de catastrophes réelles et user d’astuces assez habiles, le plus étonnant étant une vision de la Tamise asséchée. Ces effets spéciaux sont l’œuvre de Les Bowie. » (L’Œil sur L’Écran)

- Trapard -

LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU en entier et en V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959)

DRIVE-IN : LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15022107213515263612992784 dans Cinéma bis américain

LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (The World, the Flesh and the Devil)
Année : 1959
Réalisateur : Ranald MacDougall
Scénario : Ranald MacDougall
Production : Sol C. Siegel, George Englund & Harry Belafonte
Musique : Miklós Rósza
Pays : États-Unis
Durée : 95 min
Interprètes : Harry Belafonte, Inger Stevens, Mel Ferrer…

LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959, The World, the Flesh and the Devil) de Ranald MacDougall est l’un des post-nukes les plus fascinants des années 50-60, le film énonce d’ailleurs les codes futurs du genre.

15022107233215263612992791 dans Drive-in

L’intrigue : Suite à un éboulement, Ralph Burton, un mineur, reste coincé au fond d’une mine pendant cinq jours. Lorsqu’il en ressort, il découvre une ville rasée, dévastée par une guerre atomique. L’homme solitaire rencontre Sarah, une survivante du cataclysme, mais leur idylle est interrompu lorsqu’apparaît un troisième survivant…

Une intrigue qui, si elle était poussée plus loin, rappellerait presque l’histoire d’Anthony ‘Buck’ Rogers : “J’avais 20 ans quand la guerre mondiale s’est arrêtée et je fus démobilisé du service aérien. J’ai obtenu un emploi d’arpentage aux niveaux inférieurs d’une mine abandonnée, près de Pittsburgh, dans laquelle l’atmosphère avait une saveur piquante très particulière et la roche s’effritait et brillait étrangement. Je me mis à l’examiner quand soudain le toit derrière moi s’est effondré et… ». Inconscient, le corps de Buck Rogers est préservé par un gaz étrange et comme plongé dans un état de coma, il se réveille et sort de la mine en 2429 après JC, au milieu d’une nouvelle guerre…

15022107253215263612992792 dans Fifties fantastique

Mais LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE permet surtout au comédien Harry Belafonte de pousser la chansonnette au milieu des décombres et d’assurer un excellent jeu d’acteur. Son personnage aurait inspiré, pour certains, celui du DERNIER SURVIVANT (1985, The Quiet Earth), le film néo-zélandais de Geoff Murphy, et annonce potentiellement celui tenu par Vincent Price dans JE SUIS UNE LÉGENDE (1964, The Last Man on Earth).

Enfin, pour rester dans un ordre d’idées de ce qu’était le film post-apocalyptique à l’époque du MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959), voici quelques titres emblématiques du genre des 50′s et du tout début des 60′s : CINQ SURVIVANTS (1951, Five) d’Arch Oboler – DAY THE WORLD ENDED (1955) de Roger Corman – WORLD WITHOUT END (1956) d’Edward Bernds - TEENAGE CAVEMAN (1958) de Roger Corman - LE DERNIER RIVAGE (1959, On the Beach) de Stanley Kramer – LA DERNIÈRE FEMME SUR TERRE (1960, Last Woman on Earth) de Roger Corman – ATOMIC WAR BRIDE (1960) de Veljko Bulajic – Et dans un certain sens : LA MACHINE À EXPLORER LE TEMPS (1960, The Time Machine) de George Pal.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : MERMAIDS OF TIBURON (1962)

DRIVE-IN : MERMAIDS OF TIBURON (1962) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15021405272815263612963149 dans Cinéma bis américain

MERMAIDS OF TIBURON
Année : 1962
Réalisateur : John Lamb
Scénario : John Lamb
Production : John Lamb 
Musique : ?
Pays : États-Unis
Durée : 76 min
Interprètes : George Rowe, Diane Webber, Gaby Marlone, Timothy Carey…

MERMAIDS OF TIBURON est un film indépendant et exotique qui rappelle d’ailleurs assez cette quête d’exotisme à deux balles de certaines productions de Roger Corman de la fin des 50′s. Comme par exemple SHE GODS OF SHARK REEF (1958), un film d’aventures un peu bricolé et à l’ambiance pseudo-polynésienne. C’est d’ailleurs Filmgroup, une petite firme de distribution de Roger Corman, qui achètera vite les droits d’exploitation de MERMAIDS OF TIBURON, ce film de sirènes un peu dénudées du Pacifique Nord.

L’intrigue : Un biologiste spécialiste des milieux maritimes se rend sur la côte mexicaine pour y effectuer des recherches d’ordre scientifique mais aussi historique. Il convoite en effet un trésor sensé dormir sous la toute petite île de Tiburon. À sa grande surprise, il découvrira que les eaux la bordant sont peuplées d’humanoïdes : les légendaires sirènes…

MERMAIDS OF TIBURON serait bien agréable si le réalisateur John Lamb n’avait pas tourné d’interminables scènes sous-marines qui devraient ravir les amoureux des fonds marins, mais qui n’aident en rien à la fluidité de l’intrigue. Dans les deux tiers du film, ça nage paisiblement pendant de très longues minutes où humains et sirènes se déploient parmi les coraux et la faune marine sous le regard mi-endormi du spectateur. Un spectateur qui s’endormirait complètement si l’apparition de ce joli ban de sirènes n’était pas un prétexte à de longues scènes de topless de la part de femmes-poissons qui en ont perdu leurs écailles pendant l’aventure, et qui se dandinent sous l’eau avec leurs deux longues jambes agrémentées de palmes en caoutchouc, de strings en poils de castor et de coiffures dignes des ménagères modèles américaines des 60′s.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LES YEUX DE L’ENFER

DRIVE-IN : LES YEUX DE L'ENFER dans 3D anaglyphe 13051809153815263611200263

15020708581715263612939186 dans Canuxploitation

LES YEUX DE L’ENFER (The Mask)
Année : 1961
Réalisateur : Julian Roffman
Scénario : Franklin Delessert, Sandy Haver, Frank Taube & Slavko Vorkapich
Production : Julian Roffman & Nat Taylor
Musique : Louis Applebaum
Pays : Canada
Durée : 83 min
Interprètes : Paul Stevens, Claudette Nevins, Bill Walker…

LES YEUX DE L’ENFER (1961, The Mask) est un film canadien du début des Sixties tourné en relief. Le film n’est d’ailleurs pas entièrement en 3D puisque seulement certaines séquences oniriques nécessitent l’utilisation de lunettes pour le procédé anaglyphe, celles où les personnages vont cauchemarder au contact du fameux masque du titre.

15020708582215263612939188 dans Cinéma bis

L’intrigue : Un jeune homme décide de se débarrasser d’un masque qui, chaque fois qu’il le porte, le transforme en un monstre assassin. Il l’expédie à son médecin et se suicide. Le docteur va donc se retrouver seul avec le masque mystérieux…

Alors que le film est pour l’essentiel tourné en noir et blanc, les quelques rares scènes en relief sont en couleurs, un ajout qui renforce l’effet d’hallucinations. Pour le reste, LES YEUX DE L’ENFER est un film tout ce qu’il y a de plus banal. Wikipédia indique que Julian Roffman est un producteur, scénariste et réalisateur canadien né à Montréal et décédé en 2000, mais personnellement et même si je connais ce film depuis pas mal d’années grâce à la VHS d’époque, je ne connais aucune autre participation du réalisateur à aucun film.

15020708581915263612939187 dans Drive-in

Malgré son côté sombre LES YEUX DE L’ENFER fait évidemment penser à THE MASK (1994) de Chuck Russell, bien que la comparaison soit tout de même très légère. Le film rappelle aussi parfois certains effets des longs-métrages brésiliens de José Mojica Marins qui ne se privait jamais d’effets visuels impressionnants pour l’époque.

Le film étant sur YouTube, vous pourrez le découvrir pour vous en faire une opinion.

- Trapard -

LES YEUX DE L’ENFER EN ENTIER, EN V.O. ET EN 3D :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : L’ÎLE DU SADIQUE (1960)

DRIVE-IN : L'ÎLE DU SADIQUE (1960) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15012406030815263612900600 dans Cinéma bis allemand

L’ÎLE DU SADIQUE (Ein Toter hing im Netz)
Année : 1960
Réalisateur : Fritz Böttger
Scénario : Fritz Böttger
Production : Gaston Hakim & Wolf C. Hartwig
Musique : ?
Pays : Allemagne
Durée : 82 min
Interprètes : Alexander D’Arcy, Rainer Brandt, Walter Faber, Helga Franck…

L’ÎLE DU SADIQUE (1960, Ein Toter hing im Netz ) est une petite production fauchée d’Allemagne de l’Ouest de la Rapid-Film et d’Intercontinental Filmgesellschaft qui a été tournée en Yougoslavie. Beaucoup connaissent ce film sous son titre américain de HORRORS OF SPIDER ISLAND ou parfois IT’S HOT IN PARADISE (en raison de l’érotisme exploité dans le film). Ou encore LA MORT DANS LE FILET, un titre que je trouve nettement plus sympathique en regard du sujet du film.

L’intrigue : Une équipe de tournage prend l’avion mais celui-ci s’écrase en mer. Les survivants se retrouvent sur une île infestée de dangereuses araignées. Lorsqu’un des survivants, Gary, est mordu par une de ces araignées, il se transforme en un monstre-araignée géant…

15012406040215263612900602 dans Drive-in

L’ÎLE DU SADIQUE avec ses faux airs de productions de Roger Corman comme ATTACK OF THE CRAB MONSTERS (1957) se laisse voir avec un second degré agréable, mais certains passages bien que peu effrayants sont assez réussis. Notamment les scènes dévoilant le monstre-araignée (qui soit dit en passant, ressemble plus à une sorte d’ogre qu’à un croisement d’arachnide).

Le film n’est pas réellement érotique mais plutôt coquin, et il a été exploité aux États-Unis en 1962 sous la bannière de la Sexploitation et ce sont les spectateurs américains qui ont dû être déçus ! Au début des années 60, le cinéma US exploitait déjà beaucoup de « Nudies » (des films avec des beautés nues) et de « Nudists » (des histoires se déroulant au milieu de camps de naturistes), seuls certains indépendants mêlaient les diverses exploitations (sexe et horreur) comme Herschell Gordon Lewis (BLOOD FEAST, 2000 MANIACS) quand d’autres se spécialisaient dans les sujets avec des comédiennes aux fortes poitrines (Russ Meyer et Doris Wishman).

15012406034915263612900601 dans Fantastique

L’ÎLE DU SADIQUE est un mélange de film d’horreur et d’humour très léger à la Russ Meyer. Et vous serez sûrement d’accord avec moi, mais suivre les mésaventures junglesques d’une dizaine de plantureuses teutonnes se bastonnant ou exhibant leurs attraits à tout bout de champ n’est pas forcément désagréable en soi, même si ça a tendance à bien casser le rythme et le suspense du film.

- Trapard -

L’ÎLE DU SADIQUE en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



123456...11