Catégorie

Archive pour la catégorie « Drive-in »

DRIVE-IN : THE CRAWLING EYE (1958) et THE STRANGE WORLD OF PLANET X (1958)

DRIVE-IN : THE CRAWLING EYE (1958) et THE STRANGE WORLD OF PLANET X (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Aujourd’hui, dans notre Drive-in des Échos d’Altaïr, voici deux séries B de SF britanniques avec des monstres pour le prix d’une. Et comme les QUATERMASS EXPERIMENT, THE CRAWLING EYE et THE STRANGE WORLD OF PLANET X sont deux adaptations pour le cinéma de deux séries TV anglaises du milieu des années 50.

15011007384915263612862363 dans Cinéma bis anglais

THE CRAWLING EYE
Année : 1958
Réalisateur : Quentin Lawrence
Scénario : Jimmy Sangster
Production : Robert S. Baker & Monty Berman
Musique : Stanley Black
Pays : Royaume-Uni
Durée : 84 min
Interprètes : Forrest Tucker, Laurence Payne, Jennifer Jayne, Janet Munro, Warren Mitchell…

15011007394715263612862365 dans Drive-in

THE CRAWLING EYE est une production de la Tempean Films mais aussi des Southall Studios (qui est l’un des pionniers des studios en Grande-Bretagne) et connue sous divers titres comme CREATURE FROM ANOTHER WORLD, THE CREEPING EYE, THE FLYING EYE, mais surtout sous celui de THE TROLLENBERG TERROR.

Scénarisé par Jimmy Sangster surtout habitué à travailler sous la houlette de la Hammer Films (X THE UNKNOWN, LE CAUCHEMAR DE DRACULA…), THE CRAWLING EYE raconte une histoire d’invasion planétaire d’extraterrestres belliqueux.

15011007390215263612862364 dans Fifties SF

L’intrigue : En Suisse, au sein du brouillard au pied de la montagne de Trollenberg, des extraterrestres difformes et hideux, et aux pouvoirs télépathiques, tuent un par un les habitants de la région…

Mais je crois que le groupe punk THE MISFITS résumerait mieux le film que moi avec le morceau « Crawling Eye » issu de l’album « Famous Monsters » (1999) dont voici un fanclip très explicite où vous découvrirez les aliens cyclopéens et tentaculaires du film.

THE CRAWLING EYE est un grand classique de la série B de SF.

THE CRAWLING EYE EN ENTIER ET EN V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/x1980q5

15011007440315263612862366 dans Science-fiction

THE STRANGE WORLD OF PLANET X
Année : 1958
Réalisateur : Gilbert Gunn
Scénario : Paul Ryder
Production : George Maynard & John Bash
Musique : Robert Sharples
Pays : Royaume Uni
Durée : 75 min
Interprètes : Forrest Tucker, Gaby André, Martin Benson, Alec Mango, Wyndham Goldie…

15011007504315263612862370 dans Trapard

Adaptation d’un roman de René Ray, THE STRANGE WORLD OF PLANET X a lui aussi plusieurs titres d’exploitation comme THE CRAWLING TERROR, THE CRAWLING HORROR, ou encore COSMIC MONSTERS, des titres qui font finalement rêver d’une science-fiction très vintage.

L’intrigue : Le Docteur Laid a inventé une nouvelle machine scientifique créant un champ magnétique d’une puissance phénoménale et capable d’attirer les objets venus de distances très lointaines. Mais la machinerie aimante un vaisseau spatial qui s’écrase et répand sur Terre une horde d’insectes géants…

15011007512815263612862371

THE STRANGE WORLD OF PLANET X est une bonne série B de la fin des 50′s tournée en pleine période d’exploitation de films d’insectes géants (DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE, TARANTULA, THE DEADLY MANTIS). Culpabilisant peut-être moins que les Américains au sujet d’hypothétiques effets pervers d’hybridation par la bombe, les producteurs anglais du film préfèrent associer les insectes géants aux attaques d’extraterrestres. Ainsi toute la fin de THE STRANGE WORLD OF PLANET X est d’une merveille graphique avec des insectes démesurés évoluant dans le brouillard près de toiles d’araignées gigantesques. Un décor qui inspira sûrement l’American International Pictures qui produisit immédiatement EARTH VS THE SPIDER en septembre 1958.

- Trapard -

THE STRANGE WORLD OF PLANET X EN ENTIER ET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : LES ENFANTS DE L’ESPACE (1958)

DRIVE-IN : LES ENFANTS DE L'ESPACE (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15010307073115263612842509 dans Cinéma bis américain

LES ENFANTS DE L’ESPACE (The Space Children)
Année : 1958
Réalisateur : Jack Arnold
Scénario : Bernard C. Schoenfeld
Production : William Alland (Paramount Pictures)
Musique : Van Cleave
Pays : États-Unis
Durée : 69 min
Interprètes : Michel Ray, Adam Williams, Peggy Webber, Johnny Washbrook, Jackie Coogan…

LES ENFANTS DE L’ESPACE (1958, The Space Children) est un classique de la SF des 50′s, bien qu’il soit nettement moins connu que les autres films de Jack Arnold comme LE MÉTÉORE DE LA NUIT (1953, It came from Outer-Space), L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (1954, Creature from the Black Lagoon), TARANTULA (1955) ou encore L’HOMME QUI RÉTRÉCIT (1957, The Incredible Shrinking Man). Dave Altout & Sandrine B. retraçaient déjà une rétrospective d’Arnold en trois parties (1ère partie, 2e partie et 3e partie).

15010307073315263612842510 dans Drive-in

Jack Arnold ayant quitté la Universal Pictures en 1958 pour laquelle il a tourné tous les classiques précédemment cités, c’est William Alland qui produisit LES ENFANTS DE L’ESPACE pour la PARAMOUNT.

L’intrigue : En 1958, aux États-Unis, l’armée américaine se prépare à lancer dans l’espace une fusée atomique, mais un envahisseur extraterrestre veut faire échouer le projet en manipulant l’esprit des enfants des responsables du projet…

L’extraterrestre du film est une sorte de grand cerveau alien qui fut créé par Ivyl Burks qui le fit clignoter avec un nombre incalculable de néons, ce qui lui donne cet aspect fluorescent et inquiétant.

15010307073415263612842511 dans Fifties SF

Le monteur du film est Terry O. Morse qui s’est aussi quelques fois illustré en tant que producteur et réalisateur, notamment à travers deux films de SF : UNKNOWN WORLD (1951) et GODZILLA, KING OF THE MONSTERS ! (1956).

LES ENFANTS DE L’ESPACE est un beau film de SF qui semble augurer LE VILLAGE DES DAMNÉS (1960, Village of the Damned) que Wolf Rilla a réalisé deux années plus tard en Grande-Bretagne, bien que le message du film d’Arnold soit plutôt américain et centré sur la prévention d’une potentielle guerre atomique, un peu à l’instar du JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951) de Robert Wise. 

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE IN : X THE UNKNOWN (1956)

DRIVE IN : X THE UNKNOWN (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14122705014915263612826008 dans Cinéma bis anglais

X THE UNKNOWN
Année : 1956
Réalisateur : Leslie Norman ( & Joseph Losey)
Scénario : Jimmy Sangster
Production : Hammer Film Productions
Musique : James Bernard
Pays : Royaume-Uni
Durée : 81 min
Interprètes : Dean Jagger, Edward Chapman, Leo McKern, Anthony Newley, Jameson Clark…

14122705015915263612826009 dans Drive-in

Après FOUR SIDED TRIANGLE (1953, vous pouvez aussi regarder SPACEWAYS que Terence Fisher a tourné la même année, ici), voici une autre production de la Hammer Films avec X THE UNKNOWN (1956) qui fut initialement conçu par la firme anglaise pour être une suite au succès du MONSTRE (1955, The Quatermass Xperiment) réalisé par Val Guest. Vous pouvez relire nos articles sur les aventures du Professeur Quatermass ici ou ici. Mais l’écrivain Nigel Kneale ayant refusé à la Hammer qu’elle réutilise son personnage de Quatermass pour le film, X THE UNKNOWN raconte une autre histoire :

En Écosse, le professeur Adam Royston expérimente un signal radio capable d’atténuer les effets nucléaires. Une fissure se produit et une créature atomique et visqueuse s’extrait du sol…

14122705020915263612826010 dans Fifties SF

Exilé au Royaume-Uni et travaillant sous le nom de Joseph Walton après avoir été dénoncé et ajouté à la célèbre liste noire hollywoodienne, le réalisateur Joseph Losey a commencé le tournage du film avant d’être rapidement remplacé par Leslie Norman pour cause de maladie.

X THE UNKNOWN est avant tout une aventure militaire de science-fiction en noir et blanc, au sein de laquelle l’armée doit affronter une créature visqueuse qui inspirera sûrement la production de DANGER PLANÉTAIRE (1958, The Blob) d’Irwin S. Yeaworth Jr, qui pourrait en être un vague reboot colorisé et mettant en scène des teenagers (dont Steve McQueen).

- Trapard -

X THE UNKNOWN EN ENTIER ET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : FOUR SIDED TRIANGLE (1953)

DRIVE-IN : FOUR SIDED TRIANGLE (1953) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14122006294515263612808482 dans Cinéma bis anglais

FOUR SIDED TRIANGLE
Année : 1953
Réalisateur : Terence Fisher
Scénario : Paul Tabori & William F. Temple (d’après son roman)
Production : Hammer Film Productions
Musique : Malcom Arnold
Pays : Royaume-Uni
Durée : 81 min
Interprètes : Barbara Payton, James Hayter, Stephen Murray, John Van Eyssen, Percy Marmont…

Ce sont les récentes polémiques autours du teaser de STAR WARS VII, LE RÉVEIL DE LA FORCE (2015) qui m’ont donné envie d’inclure ce beau film anglais de SF, explorant la complexité du clonage humain, dans la rubrique du « Drive-in ».

14122006291015263612808481 dans Drive-in

Avec FOUR SIDED TRIANGLE, la Hammer Films se lança dans la vague de SF cinématographique des années 50. Réalisé par Terence Fisher à Bray Studios à Londres, le film est une fable morale sur fond de science-fiction adaptée du roman éponyme de William F. Temple.

L’intrigue : Bill et Robin sont deux amis d’enfance qui aiment Lena. À l’âge adulte, les deux hommes collaborent à l’invention d’une machine qui peut reproduire des doubles d’objets. Mais Lena réapparait et fait revivre aux deux hommes leurs anciens sentiments. Ils abandonnent leur travail et tandis que Robin et Lena s’aiment et ont l’intention de s’épouser, désespéré, Bill entreprend de créer un double de Lena. L’expérience réussit, et Bill créer une femme semblable à l’originale qu’il nomme Helen. Ainsi vient de se créer le fameux triangle à quatre côtés du titre, mais malheureusement l’expérience a engendré une copie trop conforme de Lena puisque Helen tombe elle aussi éperdument amoureuse de Robin…

14122006320315263612808483 dans Fifties SF

FOUR SIDED TRIANGLE est un excellent film de SF dont la superbe imagerie de laboratoire scientifique, ainsi que le sujet, anticipent beaucoup sur LA MOUCHE NOIRE (1958, The Fly) de Kurt Neumann, bien que le film de Terence Fisher ait été tourné en noir et blanc. Mais je vous laisse en juger par vous même.

FOUR SIDED TRIANGLE EN ENTIER ET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : UNKNOWN WORLD (1951)

DRIVE-IN : UNKNOWN WORLD (1951) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14121305154315263612790629 dans Cinéma bis américain

UNKNOWN WORLD
Année : 1951
Réalisateur : Terry O. Morse
Scénario : Millard Kaufman
Production : Irving A. Block, Jack Rabin & Robert L. Lippert (Lippert Pictures Inc.)
Musique : Ernest Gold
Pays : États-Unis
Durée : 74 min
Interprètes : Victor Kilian, Marilyn Nash, Bruce Kellogg, Otto Waldis, Tom Handley…

Ouille ! 1951 : avec la course aux armements, la Guerre Froide s’annonce déjà chaude au cinéma ! On aborde déjà la crainte d’une guerre atomique totale engendrée par l’ennemi soviétique en construisant des abris et en craignant l’alerte fatale qui annoncerait THIS IS NOT A TEST !

14121305171915263612790644 dans Drive-in

Un thème « actuel » qui permet à la Lippert Pictures de mettre en branle le projet d’UNKNOWN WORLD en y ajoutant quelques éléments de SF tout en adaptant à la fois les romans « At the Earth’s Core » d’Edgar Rice Burroughs et « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne (dont on peut évidemment préférer l’adaptation plus « victorienne » et en couleurs de 1959 avec James Mason).

L’intrigue : Le Dr Jérémie Morley est préoccupé par une guerre nucléaire imminente. Il organise une expédition de scientifiques qui utilisent une machine à propulsion nucléaire capable de forer dans la terre et la pierre, le Cyclotram. Ceci afin de trouver un environnement souterrain dans lequel l’humanité pourrait échapper à l’holocauste nucléaire. Bien que le financement gouvernemental de l’opération soit annulé, un autre financement de dernière minute issu d’un héritage d’un magnat de la presse, relance l’expédition. Malgré des rivalités amoureuses et les périls mortels que rencontre l’expédition, les scientifiques découvrent une énorme cavité remplie d’air, près d’un océan sous-terrain éclairé par une étrange lumière phosphorescente…

14121305310815263612790693 dans Fifties SF

Réalisé par Terry O. Morse, UNKNOWN WORLD démarre à la manière d’un documentaire ou d’un flash d’actualités d’époque pour évoluer doucement vers l’intrigue qui nous intéresse.

Bien que la Lippert Pictures fut l’une des grande productrice de films de dinosaures dans les années 50, vous ne croiserez aucun varan géant ni dimétrodon en cours de visionnage, mais le film possède bon nombre d’attributs de la SF moderne, dont le fameux Cyclotram ainsi que les univers souterrains plein d’irréalités magiques de la seconde moitié du film.

UNKNOWN WORLD est un petit classique de la SF qui a également été distribué sous les titres NIGHT WITHOUT STARS ou même TO THE CENTER OF THE EARTH.

- Trapard -

UNKNOWN WORLD EN ENTIER ET EN V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : THE FLYING SAUCER (1950)

DRIVE-IN : THE FLYING SAUCER (1950) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14120608195015263612770996 dans Cinéma bis américain

THE FLYING SAUCER
Année : 1950
Réalisateur : Mikel Conrad
Scénario : Howard Irving Young & Mikel Conrad
Production : Mikel Conrad (Film Classics Inc.)
Musique : Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Mikel Conrad, Pat Garrison, Hantz von Teuffen, Roy Engel, Lester Sharpe…

THE FLYING SAUCER (traduisez par « la soucoupe volante ») est une petite production méconnue de la Colonial Productions Inc., et distribuée aux États-Unis par la Film Classics Inc. Réalisé par Mikel Conrad qui s’octroie d’ailleurs le rôle principal, THE FLYING SAUCER ne serait pas vraiment un film mémorable de la SF des Fifties s’il n’était pas le tout premier long métrage à traiter du sujet alors très actuel des soucoupes volantes.

L’intrigue : La Guerre Froide a déjà commencé. Le service des renseignements américains apprend qu’un groupe secret de savants soviétiques est basé sur le territoire de l’Alaska dans le but d’étudier le phénomène des soucoupes volantes. Mike Trent, un riche propriétaire originaire d’Alaska, est recruté par la C.I.A. afin d’espionner les scientifiques soviétiques. Accompagné par l’agent Vee Langley qui adopte comme couverture celui d’infirmière particulière, ils s’installent dans une ferme de la région et sont accueillis par un gardien étrange, Hantz. Mike est très sceptique concernant l’existence des soucoupes volantes jusqu’à ce qu’il en aperçoit une traversant le ciel, à proximité de la ferme…

THE FLYING SAUCER est avant tout une série B d’espionnage sur fond de Guerre Froide. Et bien que légèrement bavard, le film trouve son intérêt dans la transition entre la fin des années 40 et le début des années 50, dans la répartition politique engendrant de nouveaux « méchants » au cinéma, ainsi que quelques bonnes scènes d’aventures et d’action.

- Trapard -

THE FLYING SAUCER EN ENTIER ET EN V.O.

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : THE GOLDEN BAT (1966)

DRIVE-IN : THE GOLDEN BAT (1966) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14112907173215263612748323 dans Cinéma bis japonais

THE GOLDEN BAT
Année : 1966
Réalisateur : Hajime Sato
Scénario : Sususmu Takaku
Production : Toei Company
Musique : Toshiaki Tsushima
Pays : Japon
Durée : ?
Interprètes : Sonny Chiba, Wataru Yamakawa, Hisako Tsukuba, Emiri Takami…

14112907173615263612748324 dans Drive-inSorti en salles la même année que la diffusion tv de la série ULTRAMAN (1966), voici un autre super-héros japonais : THE GOLDEN BAT ou « La Chauve-souris dorée ». Qu’on le nomme GOLDEN BAT ou ÔGON BATTO ou encore ÔGON BAT, FANTÔMAS, FANTAMAN, FANTASMAGORICO ou黄金バット, c’est un personnage de fiction créé par Takeo Nagamatsu et qui fut l’un des tout premiers super-héros japonais du XXe siècle. D’abord héros dans les années 30 des « kamishibai », sorte de pièce de théâtre ambulant où des artistes racontent des histoires en faisant défiler des illustrations sur des feuilles de papier devant les spectateurs. Puis quelques adaptations sous formes de mangas ont suivi, dont une par Osamu Tezuka en 1947 sous le nom de Kaitō Ōgon Bat (怪盗黄金バット). À noter également plusieurs séries animées comme celle-ci dont une produite en Corée du Sud en 1979 et connue sous le titre de BLACK STAR AND THE GOLDEN BAT.

Croisement entre le KRIMINAL des fumetti italiens, le KILLING des comics américains et le KILINK avec son squelette blanc peint sur un pyjama noir des séries Z turques, THE GOLDEN BAT est un héros à l’apparence squelettique vêtu d’une cape avec pour seule arme un bâton magique qui peut lancer des éclairs. Ses apparitions sont annoncées par la présence d’une chauve-souris dorée (Le Ôgon batto du titre original) et un rire caverneux censé terrifier ses ennemis.

L’intrigue : Ancien prêtre de l’oublié royaume d’Atlantide, il revient d’entre les morts pour protéger l’humanité. Relié psychiquement à la jeune Mary, il peut désormais apparaître parmi les humains, précédé de son rire effrayant…

14112907174215263612748325 dans Film des 60's

À la base, « Golden Bat » est un héros de manga qui a été adapté à plusieurs reprises dans les années 60, en films comme en dessin animé pour la télévision, avant que la Toei ne décide de porter ses aventures au grand écran avec THE GOLDEN BAT (1966, Ôgon batto) réalisé par Hajime Satô à qui l’on doit des films fantastiques comme HOUSE OF TERROR (1965, Kaidan semushi otoko) ou GOKÉ, BODY SNATCHER FROM HELL (1968, Kyuketsuki Gokemidoro).

On retrouve dans un des premiers rôles le jeune Shin’ichi Chiba, connu en France et aux USA sous le nom de Sonny Chiba dans les STREET FIGHTER (1974) puis dans LES ÉVADÉS DE L’ESPACE (1978), LES GUERRIERS DE L’APOCALYPSE (1979) ou encore dans X-OR (1982).

Dans THE GOLDEN BAT, Sonny Chiba fait partie de la troupe des Pearl Research Laboratory qui est plus ou moins un équivalent de la Patrouille Scientifique mondiale de la série ULTRAMAN. Le film est bourré d’action hyper-rythmée, de super décors et de science-fiction kitsch pour les fans de SF japonaise des Sixties.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : LES MONSTRES DE L’APOCALYPSE (1966)

DRIVE-IN : LES MONSTRES DE L'APOCALYPSE (1966) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14112207493815263612726502 dans Cinéma bis japonais

LES MONSTRES DE L’APOCALYPSE (Kairyū Daikessen)
Année : 1966
Réalisateur : Tetsuya Yamauchi
Scénario : Masaru Igami & Mokuami Kawatake
Production : ?
Musique : Toshiaki Tsushima
Pays : Japon
Durée : 94 min
Interprètes : Hiroki Matsukata, Tomoko Ogawa, Ryutaro Otomo, Bin Amatsu, Nobuo Kaneko…

14112207500715263612726506 dans Drive-in

LES MONSTRES DE L’APOCALYPSE (1966, Kairyū Daikessen) ou NINJA APOCALYPSE, ou encore THE MAGIC SERPENT et GRAND DUEL IN MAGIC, est un OVNI de la Toei Company Ltd. Réalisé par Tetsuya Yamauchi, d’après un scénario de Masaru Igami adapté d’une histoire de Mokuami Kawatake, LES MONSTRES DE L’APOCALYPSE est un tokusatsu mais aussi un kaiju féodal tout en étant un film fantastique de ninja. Le film retranscrit un conte populaire japonais, « Jiraiya Goketsu Monogatari » (« l’Histoire de Gallant Jiraiya »), une légende classique datant de plusieurs siècles démontrant que les méchants sont toujours punis.

14112207500015263612726505 dans Film des 60's

L’intrigue : Un riche et courageux orphelin recherchant le traître qui fomente une rébellion pour assassiner son père, et une jeune fille abandonnée à la recherche de sa famille affrontent de nombreux obstacles, dressés par des bandes de truands à la solde des traites qui surgissent en travers de leur route provoquant de terribles batailles. Leurs adversaires se transforment en de gigantesques monstres de l’age préhistorique en utilisant la magie ninja et font des ravages considérables lors de leurs combats, provoquant des destructions semblables à celles d’un tremblement de terre…

14112207494515263612726503 dans Science-fiction

LES MONSTRES DE L’APOCALYPSE est un pur Daikaijû avec des transformations de méchants en dragons. Après sa diffusion au Japon, l’Amercican International Television en a acheté une copie pour une diffusion tv aux États-Unis, comme elle le faisait régulièrement avec des films de SF soviétiques, les Macistes italiens et bon nombre de Kaijù de la Toei. Le film est sorti en VHS en France en 1980 sous ce titre des MONSTRES DE L’APOCALYPSE. Je me souviens d’ailleurs parfaitement l’avoir loué avec un copain en 1983 à Nouméa lorsque nous étions gamins, avec plusieurs films de Kung Fu et quelques Kaijù-eiga, et m’être demandé s’il s’agissait de l’un ou de l’autre genre, tellement arts martiaux et créatures nippones se mêlent les uns aux autres.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : INCUBUS (1966)

DRIVE-IN : INCUBUS (1966) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14111507413915263612705081 dans Cinéma bis américain

INCUBUS
Année : 1966
Réalisateur : Leslie Stevens
Scénario : Leslie Stevens
Production : Daystar Productions
Musique : Dominic Frontiere
Pays : États-Unis
Durée : 78 min
Interprètes : William Shatner, Milos Milos, Allyson Ames…

Il a été question d’INCUBUS il y a quelque temps dans un dossier de Mad Movies consacré aux réalisateurs qui n’ont tourné qu’un unique film. Et c’est le cas de cette perle rare tournée par le producteur Leslie Stevens qui est souvent considérée comme un film culte. Ceci vient surtout du fait qu’INCUBUS soit entièrement parlé en espéranto et que le film ait été perdu pendant de nombreuses années. La bande originale avait brûlé lors d’un incendie et toutes les copies étaient également brûlées, détruites ou perdues, la légende autour du film ayant évidemment été accentuée par le côté sulfureux de son sujet. Une copie avec des sous-titres français a cependant été retrouvée à la Cinémathèque française et la chaîne Sci Fi Channel en a financé la restauration.

L’intrigue : Sur une île, dans le village de Nomen Tuum, des succubes pervertissent les hommes avant de les tuer et les donner en pâture au dieu des ténèbres. L’une d’elles, Kia, voulant se lancer un défi plus difficile que de séduire les hommes trop facilement corruptibles, part à la rencontre de Marko, un jeune soldat blessé au front et revenu auprès de sa sœur, Arndis. Kia ne peut s’empêcher de tomber amoureuse de cet homme qui lui voue un amour pur. Souillée par ces sentiments, elle fait appel à son frère, le maître des ténèbres : Incubus. Il s’engage alors une lutte primitive entre le bien et le mal, les croyants et les démons…

14111507414815263612705083 dans Drive-in

Le réalisateur du film, Leslie Stevens, qui était avant tout scénariste et producteur pour la télévision, et notamment créateur de la série TV AU-DELÀ DU RÉEL (1963-1965, The Outer Limits), en restera à cet unique coup d’essai pour le cinéma. En plus de la perte de toutes les copies du film, les comédiens Milos Milos et Ann Atmar incarnant respectivement Incubus et Arndis se donnèrent la mort un an après le tournage dans des conditions assez mystérieuses, et la fille de l’actrice Eloise Hardt, jouant Amaël, fut kidnappée et assassinée. William Shatner fut l’un des seuls à ressortir grandi d’INCUBUS puisqu’il triomphait dès l’année suivante dans la série TV STAR TREK. Le même Shatner qui auparavant ne faisait que diverses apparitions dans des épisodes de séries TV comme ALFRED HITCHCOCK PRÉSENTE (1952-1962, Alfred Hitchcock Presents), LA QUATRIÈME DIMENSION (1959-1964, The Twilight Zone), ROUTE 66 (1960-1964), AU-DELÀ DU RÉEL (1963-1965), DES AGENTS TRÈS SPÉCIAUX (1964-1968, The Man from U.N.C.L.E.), LE FUGITIF (1963-1967, The Fugitive) et, au cinéma, un rôle étonnant de politicien haineux et ultra-conservateur dans LA HONTE (1962, The Intruder) de Roger Corman. C’est d’ailleurs plutôt amusant de le voir réciter de l’espéranto dans INCUBUS.

14111507415015263612705084 dans Fantastique

INCUBUS fut tourné dans le comté de Monterey en Californie, et craignant que les autorités lui refusent la permission de tourner un film d’horreur dans la région, Stevens a concocté un faux scénario intitulé « Religious Leaders of Old Monterey », en espéranto, et avec des indications scéniques et des descriptions sur des moines et des agriculteurs du Moyen-Âge.

INCUBUS a été réalisé lors d’une mini-mode de films précurseurs sur la sorcellerie et le satanisme qui déferla tout le long des années 60 et qui explosera vraiment dans les années 70. Des classiques se démarquant aussi du cinéma gothique des 60′s comme THE CARNIVAL OF SOULS (1962), L’ŒIL DU MALIN (1966, Eye of the Devil), ROSEMARY’S BABY (1967), LES VIERGES DE SATAN (1968, The Devil Rides Out), CURSE OF THE CRIMSON ALTAR (1968) et quelques autres… Et ne pas confondre INCUBUS (1966) de Leslie Stevens avec un autre très bon film sur ce même thème satanique et sorti en 1982 : INCUBUS (The Incubus) de John Hough.

14111507414515263612705082 dans Film des 60's

Plus fascinant et hypnotique que réellement angoissant, le film de Leslie Stevens rappellerait plutôt certaines ambiances médiévales légèrement spirituelles et sur-éclairées, avec des personnages empreints de légèreté théâtrale tournées et mis en scène par le Suédois Ingmar Bergman dans LA SOURCE (1960, Jungfrukällan), par exemple, et certains cadrages et relations entre personnages féminins dans INCUBUS rappelant même certaines scènes de PERSONA du même Bergman, qui est sorti la même année 1966.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



DRIVE-IN : DESTINATION PLANÈTE HYDRA (1966)

DRIVE-IN : DESTINATION PLANÈTE HYDRA (1966) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

14102508451515263612641130 dans Cinéma bis italien

DESTINATION PLANÈTE HYDRA (2+5 Missione Hydra)
Année : 1966
Réalisateur : Pietro Francisci
Scénario : Pietro Francisci
Production : ?
Musique : ?
Pays : Italie
Durée : ?
Interprètes : Leonora Ruffo, Mario Novelli, Roland Lesaffre, Kirk Morris, Leontine May, Alfio Caltabiano, Nando Angelini…

14102508453315263612641132 dans Drive-in

Ce n’est pas souvent que nous traitons de SF italienne des années 60 dans cette rubrique du Drive-in, outre la fameuse saga des GAMMA UNO d’Antonio Margheriti ou encore LE MONSTRE AUX YEUX VERTS (1962) de Romano Ferrara.

Avec DESTINATION PLANÈTE HYDRA (1966, 2+5 Missione Hydra) nous nous immergeons dans de la SF italienne de la seconde moitié des années 60, souvent drôle, légère, et où super-héros masqués en tous genres se côtoient sur fond d’intrigue urbaine.

14102508452615263612641131 dans Film des 60's

C’est d’ailleurs dans ce contexte urbain que démarre DESTINATION PLANÈTE HYDRA, Leonora Ruffo incarnant Louise, un jeune mannequin branchée et insouciante, impliquée dans une sombre histoire d’OVNI, ou une manière d’attirer un public jeune vers de la SF.

L’intrigue : Le Professeur Solmi, éminent spécialiste du nucléaire, est chargé d’enquêter sur un étrange phénomène qui se produit dans la région de Molino où un OVNI a été observé peu de temps auparavant. Une tâche radioactive qui s’étend sur le sol laisse deviner la présence d’une excavation souterraine soudainement révélée à la suite d’un tremblement de terre. Accompagné de sa fille Louise, de son assistant Martin Baldi et de deux ingénieurs, le Professeur Solmi descend explorer le gouffre. Ensemble ils y découvrent un engin spatial…

14102508454015263612641133 dans Science-fiction

DESTINATION PLANÈTE HYDRA est une des rares excursions dans le cinéma de science-fiction pour son réalisateur Pietro Francisci, plutôt habitué aux tournages de peplums comme LE PRINCE ESCLAVE (1952,   Le Meravigliose avventure di Guerrin Meschino), LA REINE DE SABA (1952, La regina di Saba), ATTILA, FLÉAU DE DIEU (1954, Attila), LES TRAVAUX D’HERCULE (1958, Le fatiche di Ercole), HERCULE ET LA REINE DE LYDIE (1959, Ercole e la regina di Lidia), LA CHARGE DE SYRACUSE (1960, L’Assedio di Siracusa), ou HERCULE, SAMSON ET ULYSSE (1963, Ercole sfida Sansone). Un joli palmarès auquel s’ajoutent des films d’aventures et de capes et d’épées comme ROLAND, PRINCE VAILLANT (1956, Orlando e i Paladini di Francia) et SIMBAD ET LE CALIFE DE BAGDAD (1973, Simbad e il califfo di Bagdad).

Bien qu’un peu long à démarrer pour celui qui veut se plonger d’emblée dans de la SF et avec un humour croquignolesque bien typique des années 60, la fin du film se situant sur la Planète Hydra est un régal pour qui apprécie les décors et les monstres kitschs.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



1...34567...11