Catégorie

Archive pour la catégorie « Fantastique »

CRITIQUE EXPRESS : CONJURING 2

Pour finir l’année, Di Vinz se déchaîne et se lance pour nous dans sa review 2016 de quelques films désormais disponibles en DVD ou Blu-ray ! Aujourd’hui :

CRITIQUE EXPRESS : CONJURING 2 dans Cinéma 16122605055915263614726331

CONJURING 2 : LE CAS ENFIELD

L’histoire : Une nouvelle histoire vraie issue des dossiers d’Ed et Lorraine Warren : l’une de leurs enquêtes les plus traumatisantes.
Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s’agira d’une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes… (allocine.fr)

Réalisateur : James Wan

Acteurs : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Frances O’Connor…

16122605073515263614726338 dans Di VinzPas vraiment mon style de film, cependant j’ai accroché. Le premier m’avait complètement laissé de marbre et c’est aussi le cas avec cette suite, mais j’ai été plus intéressé par le déroulement de l’intrigue et je voulais vraiment savoir comment toute cette histoire de possession démoniaque allait se terminer.

Malheureusement j’ai également été déçu par le final. Les effets sont réussis, certes, et les acteurs pas mauvais, même les plus jeunes, ce qui sauve un peu les meubles, pourtant je peine à comprendre quel réel intérêt on peut avoir à regarder ce style de film, qui ne fait pas du tout peur, à aucun moment, alors que c’est a priori l’effet recherché.

Note : 12/20

- Di Vinz -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de Di Vinz :

Critiques express / Oblivion / Upside Down / Cloud Atlas / Iron Man 3 / After Earth /Star Trek Into Darkness / Man of Steel / World War Z / Pacific Rim – Wolverine, le Combat de l’Immortel – R.I.P.D. Brigade Fantôme / Elysium / Thor, le Monde des Ténèbres / Le Hobbit : La Désolation de Smaug / Snowpiercer, le Transperceneige / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné / X-Men Days of Future Past / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné (2) / Critiques express : Robocop & 47 Ronin / Lucy / Ninja Turtles / Edge of Tomorrow / Hercule / Jupiter, le Destin de l’Univers / Test : Alien Isolation / Jurassic World / Star Wars : Le Réveil de la Force / Deadpool / Batman V Superman / Midnight Special / Le Livre de la Jungle

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



CRITIQUE EXPRESS : LE LIVRE DE LA JUNGLE

Pour finir l’année, Di Vinz se déchaîne et se lance pour nous dans sa review 2016 de quelques films désormais disponibles en DVD ou Blu-ray ! Aujourd’hui :

CRITIQUE EXPRESS : LE LIVRE DE LA JUNGLE dans Cinéma 16122405090115263614723990

LE LIVRE DE LA JUNGLE

L’histoire : Les aventures de Mowgli, un petit homme élevé dans la jungle par une famille de loups. Mais Mowgli n’est plus le bienvenu dans la jungle depuis que le redoutable tigre Shere Khan, qui porte les cicatrices des hommes, promet d’éliminer celui qu’il considère comme une menace. Poussé à abandonner le seul foyer qu’il ait jamais connu, Mowgli se lance dans un voyage captivant, à la découverte de soi, guidé par son mentor la panthère Bagheera et l’ours Baloo. Sur le chemin, Mowgli rencontre des créatures comme Kaa, un python à la voix séduisante et au regard hypnotique et le Roi Louie, qui tente de contraindre Mowgli à lui révéler le secret de la fleur rouge et insaisissable : le feu. (allocine.fr)

Réalisateur : Jon Favreau

« Comment ont-ils osé? » Voilà ce que je me suis dis quand j’ai appris que Disney comptait refaire ses classiques en live action movie. Je suis trop attaché à ces dessins-animés pour accepter ça ! Et puis j’ai regardé LE LIVRE DE LA JUNGLE et… Force est de constater que c’est un très bon film, en tous points fidèles à l’œuvre originale, ce que je salue.

On voit bien que les animaux et certains décors sont en image de synthèse par rapport au jeune acteur incarnant Mowgli, mais le tout est homogène et rends parfaitement bien à l’écran. Sherkan est 16122405105715263614723991 dans Di Vinzincroyablement badass et la seule critique que j’aurai à faire sur ce film concerne sa violence. À l’époque, Sherkan ou Kaa avaient beau être des « méchants », ils restaient élégants pour l’un et drôle pour l’autre. Ici, ils sont tellement réalistes que j’ai du mal à imaginer un gamin de 6 ans (âge minimum conseillé) ne pas être terrifié. Cela m’amène à une réflexion sur l’exacerbation de la violence au cinéma par rapport à il y a ne serait-ce que vingt ans. À part ce fait, cette adaptation est une franche réussite.

Note : 15/20

- Di Vinz -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles de Di Vinz :

Critiques express / Oblivion / Upside Down / Cloud Atlas / Iron Man 3 / After Earth /Star Trek Into Darkness / Man of Steel / World War Z / Pacific Rim – Wolverine, le Combat de l’Immortel – R.I.P.D. Brigade Fantôme / Elysium / Thor, le Monde des Ténèbres / Le Hobbit : La Désolation de Smaug / Snowpiercer, le Transperceneige / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné / X-Men Days of Future Past / Critiques express DVD, Blu-ray et ciné (2) / Critiques express : Robocop & 47 Ronin / Lucy / Ninja Turtles / Edge of Tomorrow / Hercule / Jupiter, le Destin de l’Univers / Test : Alien Isolation / Jurassic World / Star Wars : Le Réveil de la Force / Deadpool / Batman V Superman / Midnight Special

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LES COMPAGNONS D’ELEUSIS

LES COMPAGNONS D'ELEUSIS dans Fantastique 14012708415615263611933240

LES COMPAGNONS D’ELEUSIS

16121905511915263614715445 dans Publifan

Réalisation : Claude GRINBERG

Scénario : Alain PAGE

Musique : Georges DELERUE

Acteurs : Bernard ALANE (Vincent Delamare), Catherine SELLERS (Emmanuelle Vaccari), Marcel DALIO (Mafel), Hubert GIGNOUX (Verdier), Thérèse LIOTARD (Sophie Verdier), Pierre TABARD (Beaumont)

16121906063515263614715452 dans Série TVVincent Delamare, journaliste radio à Paris, enquête sur une organisation secrète se faisant appeler Les Compagnons d’Eleusis, qui bouleverse les marchés financiers en déposant dans plusieurs banques des quantités impressionnantes d’or et en distribuant des (petits) lingots dans les rues. L’or utilisé proviendrait du trésor des TEMPLIERS, découvert lors du percement d’une ligne de métro dans la capitale française. Le but de cette société secrète étant de débarrasser le monde moderne de l’esclavage des valeurs matérielles au profit de valeurs spirituelles et morales.

De plus en plus obsédé par cette enquête, Vincent voit sa petite amie, Thérèse, dont le père banquier, Verdier, est directement concerné par cette histoire, s’éloigner de lui. À cause de son obstination mais également par jalousie vis à vis d’Emmanuelle, une antiquaire et amie de son père, dont Vincent ne reste pas insensible aux charmes et qui semble en savoir plus qu’elle ne veut en dire.

Malgré plusieurs lettres de mise en garde des Compagnons d’Eleusis, le banquier, quant à lui, tente par tous les moyens de comprendre cette affaire. Notamment en prenant conseil auprès de Beaumont, un riche et mystérieux homme d’affaire.

Après des fouilles dans le Paris souterrain et historique de Nicolas Flamel* et une rencontre avec une troublante antiquaire qui semble détenir le secret de la longévité, le jeune journaliste découvrira la crypte où se réunissent les Compagnons d’Eleusis, ainsi que l’identité de leur chef et provoquera (involontairement) la défaite de la société.

16121905540415263614715446

Tiré du roman d’Alain Page, qui est ici également l’auteur du scénario, ce feuilleton de 30 épisodes de 15 minutes fut diffusé sur TF1 en 1975 (rediffusé en 1997 sous la forme de 6 épisodes d’une heure).

On y retrouve une intrigue à la Da Vinci Code au cours de laquelle il sera question de Templiers, de sociétés secrètes, de trésors cachés, de passages secrets et même de télépathie.

La principale qualité de ce feuilleton est qu’on ne sait pas trop sur quoi l’histoire va déboucher.

16121905560915263614715447

C’est avec intérêt et curiosité qu’on suit l’évolution de l’enquête de ce journaliste, chaque épisode apportant son lot de questions dont on attend impatiemment les réponses dans l’épisode suivant. Qui est exactement ce Beaumont, dont une des bibliothèques est en fait un passage secret qui mène à une pièce dans laquelle est disposé un fauteuil rouge servant de « connexion » avec d’autres télépathes se faisant appeler les « Veilleurs »? Pourquoi le patron de Vincent veut absolument qu’il laisse tomber cette enquête? Qu’est-ce qui rend si inquiète Emmanuelle à chaque fois que le journaliste trouve une piste? Et ce libraire, Mafel, qui est-il réellement ?…

Autant de questions qui demanderont un minimum d’attention aux téléspectateurs car de nombreux personnages traversent la série, apparaissant et disparaissant au gré de l’histoire…

16121905574715263614715448

Dans la lignée des COMPAGNONS DE BAAL ou de BELPHÉGOR, LES COMPAGNONS D’ELEUSIS reste une production française modeste, les moyens qui étaient ceux de la première chaîne française dans les années 70 n’étaient pas ceux d’aujourd’hui, les décors intérieurs se limitent à quelques pièces où les acteurs se retrouveront à dialoguer tout au long des épisodes : le banquier dans son bureau ou dans une salle de réunion avec d’autres banquiers, l’antiquaire dans son magasin, la patron de la radio dans ses locaux, Beaumont dans sa maison…

Même chose pour les extérieurs, on passe de la campagne un peu tristounette de la banlieue parisienne à quelques rues (souvent les mêmes) de la capitale.

16121906035515263614715450

Mais l’essentiel n’est pas là, car l’interprétation est de qualité. Vincent Delamare est joué par Bernard Alane, comédien de théâtre et doubleur dans de nombreux films et dessins-animés mais aussi partenaire de Louis de Funès qui lui a offert son premier rôle au cinéma, c’était lui l’hiberné dans Hibernatus. Aux côtés de Bernard Alane, on trouve notamment Hubert Gignoux, également homme de théâtre qui joue ici le banquier Verdier, et Marcel Dalio (Mafel), acteur ayant connu une grande carrière au cinéma et qui fut lui aussi partenaire de de Funès à deux reprises (le tailleur dans L’AILE OU LA CUISSE et surtout RABBI JACOB, le vrai, dans LES AVENTURES DE RABBI JACOB).

16121905594815263614715449

Rabbi Jacob et Hibernatus réunis.

Un autre bon point est la qualité des dialogues avec quelques phrases pleines de sous-entendus ou de messages cachés qui prendront tout leur sens bien plus tard.

Un feuilleton de bonne facture à découvrir ou redécouvrir pour les plus anciens, qui malgré son âge réussit toujours à intriguer et mériterait une sortie DVD.

*La légende dit qu’il fut alchimiste et qu’il pouvait changer les métaux en or.

- Buliwyf -

Premier épisode complet de la série LES COMPAGNONS D’ELEUSIS :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Série TV :

Supernatural / Cosmos 1999 / Legend of the Seeker / Star Trek remasterisé / Le Prisonnier, nouvelle série / Les séries d’Irwin Allen / Trois épisodes de Cosmos 1999 / Les Envahisseurs / Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être… / Enterprise / Stargate Universe / Night Gallery / Dossiers Brûlants (Kolchak, the Night Stalker) / The Starlost / Scream Show / Voyage au Fond des Mers / Star Maidens ou Les Filles du Ciel / Space Command / Space Academy / Belphégor /La Brigade des Maléfices / Jason of Star Command / Métal Hurlant Chronicles /Spectreman / Vampire Diaries / The Robinsons : Lost in Space / Hex : la Malédiction / Lost Girl / MS3K ou Mystery Science Theater 3000 / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : Saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Les Aventures du Docteur Fu Manchu / Doctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4 / Lost Girl : saison 4 / Almost Human : saison 1 / Doctor Who : saison 8 / Ascension : saison 1 / S.O.S. Terre / Tales of Frankenstein / Ark II / Class : For Tonight We Might Die / The Walking Dead : Signs / Genesis II

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



NARCISO IBÁÑEZ MENTA, COMÉDIEN OUBLIÉ

NARCISO IBÁÑEZ MENTA

Je vais vous toucher quelques mots au sujet d’un comédien important mais malheureusement complètement oublié : Narciso Ibáñez Menta (1912-2004).

NARCISO IBÁÑEZ MENTA, COMÉDIEN OUBLIÉ dans Cinéma bis 16121708023115263614712041

J’ai découvert son cinéma il y a une quinzaine d’années, quelque temps avant son décès, lorsque mes parents sont revenus d’un court voyage en Argentine avec dans leurs valises trois classiques du cinéma d’horreur argentin en VHS : EL EXTRAÑO CASO DEL HOMBRE Y LA BESTIA (1951), LA BESTIA DEBE MORIR (1952) et EL VAMPIRO NEGRO (1953). « Mais quel est donc cet obscur cinéma dont nous parle encore Trapard cette fois-ci ? » me direz-vous ? Une question qui me rappelle une remarque de Skarn dans son entretien dans Paroles d’Altaïrien où il disait que le geek se sentait souvent 16121708252515263614712061 dans Dossierseul face à sa culture et ses discussions. Sachez que pour ma part, je me sens même seul au milieu des geeks. Je m’explique : j’ai grandi et passé ma vie en Nouvelle-Calédonie et assez peu voyagé, et donc à chaque fois qu’un membre de ma famille a quitté le Territoire pour tel ou tel voyage, au lieu de lui demander de me ramener un film ou un livre qu’on trouve partout, je lui ai toujours dit : « Trouve-moi les trucs les plus Z, amateurs ou obscurs du pays où tu vas ». Au final, je n’ai jamais eu de coffrets STAR WARS ou ALIEN ou de séries TV. Mon vrai plaisir, quitte à passer un mauvais moment, c’est de découvrir des films complètement improbables. Et pour les classiques du cinéma argentin, ça a été une véritable découverte pour moi qui ne connaissais surtout que les grandes lignes du cinéma fantastique mexicain. Je suis donc ce genre de Geek-là et c’est ainsi que je me suis intéressé à Narciso Ibáñez Menta.

16121708045715263614712042 dans Dossier : Narciso Ibanez Menta

Narciso Ibáñez Menta, qui est un peu comme le Vincent Price d’Amérique du Sud, était un comédien d’une grande finesse et très cultivé, ayant incarné de nombreux rôles fantastiques au théâtre, comme pour la télévision et le cinéma en Argentine, en Uruguay et en Espagne. Il a notamment incarné LE FANTÔME DE L’OPÉRA et DR. JEKYLL ET M. HYDE dans des pièces de théâtre dans les années 30 à Buenos Aires, une carrière théâtrale remarquée qui le propulsa vers de grands rôles cinématographiques. Narciso Ibáñez Menta est aussi le père de Narciso Ibáñez Serrador (LES RÉVOLTÉS DE L’AN 2000) qui l’un comme l’autre, se sont toujours attachés aux grands thèmes du Fantastique et au cinéma de genre.

Vous pouvez consulter certains de ses films sur YouTube, en versions complètes mais en espagnol. En voici quelques exemples :

16121708085015263614712043 dans Fantastique- UNA LUZ EN LA VENTANA (1942) de Manuel Romero. Le film est ICI.

Ce film est considéré comme le tout premier film d’horreur réalisé en Argentine et lançant la carrière légendaire de Narciso Ibáñez Menta.

Une infirmière travaille dans une villa, où elle s’occupe des soins médicaux d’une vieille femme paraplégique. Le Dr Herman y vient aussi régulièrement, mais les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être, et la vieille femme est moins âgée qu’il n’y paraît. Elle souffre d’acromégalie, une maladie causée par une sécrétion excessive d’hormones de croissance, qui est aussi est produite par la glande pinéale et le Dr Herman a l’intention de pratiquer une transplantation…

- EL QUE RECIBE LAS BOFETADAS (1947) de Boris H. Hardy. Le film est ICI.

16121708230015263614712053 dans TrapardNarciso Ibáñez Menta y reprend le rôle culte de Lon Chaney dans LARMES DE CLOWN (1924, He Who Gets Slapped) tourné par Victor Sjöström et adapté du roman russe de Leonid N. Andreïev, « Tot, kto poluchayet poshchechini » (1922).

- LA MUERTE ESTÁ MINTIENDO (1950) de Carlos F. Borcosque. Le film est ICI.

Pour sauver la vie de son frère, un homme tue un maître chanteur, mais c’est son frère qui est accusé…

- LA CALLE JUNTO A LA LUNA (1951) de Román Viñoly Barreto. Le film est ICI.

Biopic de la vie du poète argentin Evaristo Carriego (incarné par Narciso Ibáñez Menta) située dans le Buenos Aires des années 1890-1910…

16121708120615263614712044

- LA BESTIA DEBE MORIR (1952) de Román Viñoly Barreto. Le film est ICI.

Petite production argentine de la Esmeralda Films, LA BESTIA DEBE MORIR est la première adaptation du roman de Nicholas Blake, « The Beast must Die ». Les deux suivantes étant nettement plus connues puisqu’il s’agit du film de Claude Chabrol interprété par Jean Yanne, QUE LA BÊTE MEURE (1969) et le film anglais de la Amicus qui est très largement inspiré, voir même très éloigné du roman, LE MYSTÈRE DE LA BÊTE HUMAINE (1974, The Beast must Die) de Paul Annett et avec Peter Cushing.

Un écrivain dont la fille a été tuée par un chauffard qui a pris la fuite part en quête de vengeance.

Bien qu’un peu bavard, LA BESTIA DEBE MORIR n’en reste pas moins « un film d’acteurs ». Et Ibáñez Menta tient le film sur ses épaules, malgré la réalisation fluide de Román Viñoly Barreto.

16121708151715263614712045

- PROCESADO 1040 (1958) de Rubén W. Cavalloti. Le film est ICI.

Un honnête homme emprisonné à tort, explore l’horreur des murs froids de l’intérieur de la prison…

- OBRAS MAESTRAS DEL TERROR (1960) de Enrique Carreras.

Le film le plus connu de Narciso Ibáñez Menta. C’est un film à sketchs adapté de « Le cas de M. Valdemar », « La Barrique d’amontillado » et « Le cœur révélateur » d’Edgar Allan Poe. Le film est ICI.

16121708184715263614712046OBRAS MAESTRAS DEL TERROR est un autre film de la Argentina Sono Film, tourné en plein âge d’or du Fantastique. Sorti juste avant la vague gothique d’adaptations d’Edgar Allan Poe par Roger Corman avec LA CHUTE DE LA MAISON USHER (1960, House of Usher) qui en fut le point de départ, OBRAS MAESTRAS DEL TERROR est un film à sketchs en noir et blanc qui adapte « Le cas de M. Valdemar », « La Barrique d’amontillado » et « Le cœur révélateur ». Tourné par le cinéaste péruvien Enrique Carreras, le scénario d’OBRAS MAESTRAS DEL TERROR a été mis en forme à partir des trois nouvelles citées plus haut, par le journaliste Rodolfo Manuel Taboada, puis par le cinéaste Narciso Ibáñez Serrador. Ce dernier, né en Uruguay, a réalisé une partie de sa carrière pour la télévision dans son pays avant d’entamer une carrière cinématographique en Espagne avec des classiques de l’épouvante mondialement connus comme LA RÉSIDENCE (1969) et surtout LES RÉVOLTÉS DE L’AN 2000 (1976).

L’intrigue : Un médecin hypnotise un malade en phase terminale pour tenter de retarder sa mort dans l’épisode Le cas de M. Valdemar. Un homme étrangle sa femme infidèle dans un tonneau de vin, dans l’épisode La Barrique d’amontillado. Un meurtrier croit entendre le rythme cardiaque de sa victime le dénoncer, dans Le cœur révélateur.

Comme son fils Narciso Ibáñez Serrador, Narciso Ibáñez Menta a beaucoup travaillé pour la télévision argentine et espagnole et notamment pour la série TV, HISTORIAS PARA NO DORMIR. Par exemple ICINarciso Ibáñez Serrador dirige son père dans LA PESADILLA, un épisode gothique sur un sujet de vampires, pour le Canal 11 de Buenos Aires (26 septembre 1974). Et ICI, le fils dirige encore le père en 1982, dans la même série HISTORIAS PARA NO DORMIR mais produite et diffusée par la télévision espagnole, dans un épisode intitulé FREDDY.

- Trapard -

16121708204415263614712049

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 1 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 2 / Lucha libre : Les justiciers masqué mexicains – 3

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (3)

Croisements entre les héros du cinéma de catch nord-américain et les super-héros costumés des DC Comics, ces fameux « luchadores » sont très nombreux à avoir eu leurs moments de gloire cinématographique au Mexique mais aussi au-delà de ses frontières. Je profite qu’un certain nombre de films de lucha libre soient consultables en entiers (mais en v.o.) sur YouTube pour vous présenter quelques-uns de ces justiciers masqués (si vous avez raté le début, consultez les parties 1 et 2).

LUCY OSORIO, LOS CAMPEONES JUSTICIEROS, LE PROFESSEUR ZOVEK et LOS JAGUARES

 LUCY OSORIO 

LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (3) dans Cinéma bis 94667722

 Elle est incarnée par l’actrice Norma Lazareno. 

94667695 dans Dossier

Elle est l’héroïne d’un bon film d’horreur de lucha libre réalisé par René Cardona.

- SEX MONSTERS (1969) aka LA HORRIPILANTE BESTIA HUMANA aka NIGHT OF THE BLOODY APES de René Cardona. Le film est ICI.

Un film étonnamment gore pour son époque. Julio, Le fils du Dr Krauzman est très malade et va mourir. Son père lui greffe le cœur d’un gorille pour le sauver, mais il se transforme en un monstre dément qui tue tout ce qui bouge, redevenant humain de temps en temps. Lucy Osorio devra affronter la créature à l’apparence simiesque. 

94667769 dans Dossier : Justiciers Masqués Mexicains 

LOS CAMPEONES JUSTICIEROS 

94695094 dans Fantastique 

C’est la fine équipe réunie avec :

BLUE DEMON

MIL MÀSCARAS

LA SOMBRA VENGADORA (Le retour !)

TINIEBLAS

BLACK SHADOW

- LOS CAMPEONES JUSTICIEROS (1971) de Federico Curiel.

Nos cinq héros du ring vont être confrontés à la Mano Negra, mieux connu sous le nom de Dr Marius Zarkoff, qui a réussi à créer une armée de lutteurs nains. Zarkoff commence à kidnapper La Sombra Vengadora et plusieurs femmes et c’est l’affrontement inévitable avec les autres CAMPEONES JUSTICIEROS…

LE PROFESSEUR ZOVEK 

94734629 dans Trapard

Zovek (1940-1974) 

Voilà un lutteur très différent des précédents puisque ZOVEK, de son vrai nom Francisco Javier Chapa del Bosque, était surtout un magicien très réputé au Mexique pour ses spectacles très spectaculaires. Il était le Harry Houdini ou le David Copperfield mexicain, mais dans des domaines très divers et très spécialisés. Ses pouvoirs magiques étaient entourés de toutes sortes de légendes et de mystères, et il était autant connu comme télékinésiste, comme hypnotiseur que comme un excellent sportif.

Le Professeur Zovek était un expert des arts martiaux, il a maîtrisé plusieurs styles orientaux comme le judo, le karaté et le yoga, comme la boxe occidentale et la lucha libre mexicaine, jusqu’à l’escrime. Il a combiné ces sports et a créé son propre système physique qu’il a enseigné à des troupes d’élite de l’armée mexicaine et la police militaire qu’on appelait les  »combatekas ».

94734560

Il s’est fait connaître de tout le Mexique, en 1969, lors d’une émission diffusée sur la télévision mexicaine dans laquelle on le voyait escaladant une prison et se libérant de pièges mortels. Il participa à de nombreuses autres émissions, risquant sa vie dans des buts caritatifs, et bien que ses pouvoirs de magicien étaient mis en doute, ses spectacles étaient très populaires et très physiques. Le but de ces émissions étaient aussi de jouer avec des records comme de nager pendant huit heures sans s’arrêter dans le but de récolter de l’argent pour la Croix-Rouge, comme de sauter à la corde pendant près de 9 heures, d’arrêter 8 motos en course en utilisant ses dents reliées à un dispositif avec un rouage de longues chaînes…

94734527

Il est devenu si célèbre que des producteurs de cinéma lui ont offert un contrat de 9 films. Il tourna L’INCROYABLE PROFESSEUR ZOVEK (1972) ainsi que BLUE DEMON Y ZOVEK EN LA INVASION DE LOS MUERTOS (1974), tous les deux réalisés par René Cardona. Mais ZOVEK ne put tourner toutes ses scènes pour le second film, car parallèlement au tournage, participant à l’inauguration d’un cirque dans la région de Cuautitlan Izcalli, il fit une chute d’une hauteur de 200 mètres d’un hélicoptère et se tua sur le coup.

- L’INCROYABLE PROFESSEUR ZOVEK (1972)

Trois scientifiques meurent dans un crash d’avion. Grâce à ses pouvoirs psychiques, Zovek découvre que le Professeur Druso est le seul survivant et qu’il veut utiliser les recherches des autres scientifiques afin de transformer les gens en monstres…

L’univers chaotique de la fin du film n’est pas sans rappeler celui de CABAL (1990, Nightbreed) de Clive Barker.

- BLUE DEMON Y ZOVEK EN LA INVASION DE LOS MUERTOS (1974).

 Le Professeur Bruno Volpi voit d’étranges apparitions sur une falaise. Il envoie un message au professeur Zovek pour lui demander de l’aider à découvrir leurs sens. Zovek utilise ses pouvoirs pour comprendre qu’une tragédie cosmique va se dérouler. Leurs craintes se révèlent fondées quand une boule de feu tombe du ciel provoquant la résurrection des morts devenant des zombies avides de chair humaine…

LOS JAGUARES

ci-dessous : EL JAGUAR DES COLUMBIA

en compagnie de SANTO

94837924

À l’origine, il y a le catcheur colombien EL JAGUAR DES COLUMBIA qui pratiquait la lucha libre mexicaine en Amérique du Sud comme au Mexique. Le réalisateur colombien, Juan Manuel Herrera réunit trois catcheurs arborant le costume du Jaguar de Colombie et fit produire deux films de lucha libre au Mexique à une époque où le genre était sur le déclin. Il réalisa lui-même deux films d’action et fantastiques modernes mettant en vedettes les trois JAGUARES.

- KARLA CONTRA LOS JAGUARES (1974)

Karla est à la tête d’un groupe de scientifiques qui créent des automates commettant des vols dans les banques pour son compte personnel. Les Jaguars sont appelés par la police pour tenter de contrecarrer les plans de Karla…

Le film est ICI.

- LOS JAGUARES CONTRA EL INVASOR MISTERIOSO (1975). 

Des extraterrestres ont l’intention de conquérir l’économie de la Terre grâce à la vente de milliers de diamants. Pour arrêter ce plan sinistre, les autorités demandent l’aide des Jaguars…

Le film est ICI.

Enfin, pour conclure ce dossier, un certain nombre de ces lutteurs aujourd’hui décédés ou très âgés ont déjà leur succession assurée. Ainsi EL HIJO DE SANTO est catcheur et comédien dans un certain nombre de films, EL HIJO DE BLUE DEMON est présent sur les rings et EL HIJO DE ZOVEK continue de pratiquer des spectacles de magie très visuels et très physiques. Et d’autres catcheurs mexicains apparaissent de temps à autres, comme EL FANTASMA et EL HIJO DEL FANTASMA.

- Trapard -

- FIN DU DOSSIER -

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 1 / Lucha libre : Les justiciers masqués mexicains – 2

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (2)

Croisements entre les héros du cinéma de catch nord-américain et les super-héros costumés des DC Comics, ces fameux « luchadores » sont très nombreux à avoir eu leurs moments de gloire cinématographique au Mexique mais aussi au-delà de ses frontières. Je profite qu’un certain nombre de films de lucha libre soient consultables en entiers (mais en v.o.) sur YouTube pour vous présenter quelques-uns de ces justiciers masqués (la première partie du dossier est disponible ici).

BLUE DEMON, EL ENMASCARADO DE ORO, LAS MUJERES PANTERAS, LA MUJER MURCIELAGO et MIL MÀSCARAS

LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (2) dans Cinéma bis 16120305102515263614676996

BLUE DEMON, EL DEMONIO AZÙL

autrement dit, LE DÉMON BLEU.

Alejandro Muñoz Moreno (1922-2000)

BLUE DEMON est largement considéré comme l’un des plus grands catcheurs mexicains de son temps. Il a commencé sa carrière cinématographique en apparaissant comme caméo dans plusieurs films 16120305150015263614676998 dans Dossierde lucha libre tournés en 1961.

Petite parenthèse avec cet ASESINOS DE LA LUCHA LIBRE (1962) réalisé par Manuel Muñoz et qui est un mélange de thriller policier plutôt rural et de western avec une enquête qui se déroule dans le milieu du catch. Un luchador de la région y est suspecté de plusieurs meurtres. BLUE DEMON y joue un rôle de luchador avant de jouer les premiers rôles qu’on lui connait à partir de 1964.

En 1964, Enrique Vergara, le producteur des films Santo qui étaient alors très populaires, a décidé de diversifier ses têtes d’affiches en proposant à BLUE DEMON, alors âgé de 42 ans, de jouer dans sa propre série de films de lucha libre. Les sujets de ses films sont alors très semblables à ceux des films avec SANTO qui demanda une augmentation de salaire puisque Vergara voulait mettre en avant une deuxième star de cinéma lui faisant ainsi de l’ombre.

16120305123915263614676997 dans Dossier : Justiciers Masqués MexicainsDe 1964 à 1977, BLUE DEMON a joué dans un total de 25 films de lucha libre. Parmi ces films, SANTO est la co-vedette de neuf d’entre eux, bien que les deux lutteurs n’ont jamais été de bons amis dans la vie. Dans trois de ses films, BLUE DEMON a joué en tant que chef d’un escadron de super-héros masqués, appelés LOS CAMPEONES JUSTICIEROS.

Comme pour SANTO, je partagerai aussi quelques liens de films avec BLUE DEMON qui sont consultables sur YouTube.

- BLUE DEMON CONTRA EL PODER SATÀNICO (1966) de Chano Urueta. Le film est ICI.

Un alchimiste est emprisonné et condamné à mort, mais il se place dans une sorte transe mortelle avant son exécution en utilisant une puissance satanique et il est enterré. Cinquante ans plus tard, deux fossoyeurs déterrent son cercueil et sont tués par le sorcier ressuscité. Alors qu’il commence à assassiner de jeunes femmes, Blue Demon intervient…

- LA SOMBRA DEL MURCIÉLAGO (1966) de Federico Curiel.

16120305191015263614676999 dans FantastiqueCelui-ci n’est pas sur YouTube mais il a l’air vraiment excellent avec son mélange des thèmes du Fantôme de l’Opéra et du film de vampires :

Un ancien lutteur nommé « Bat » a pris sa retraite après que son visage ait été défiguré lors une confrontation. Désormais, il vit dans une grotte, dans laquelle il joue l’organe entouré d’assistants fantomatiques qui lui kidnappent des femmes pour son plaisir personnel, jusqu’à ce que Blue Demon intervienne…

Voici quelques titres où BLUE DEMON y côtoie EL SANTO :

- SANTO Y BLUE DEMON EN EL MUNDO DE LOS MUERTOS (1970) de Gilberto Martínez Solares.

Année 1676 : un ancêtre de Santo est victime de la malédiction d’une sorcière maléfique. Trois siècles plus tard, Santo aidé de Blue Demon sera obligé de descendre dans le monde des morts pour casser le maléfice et sauver sa bien-aimée…

16120305215615263614677000 dans Trapard- SANTO CONTRA LAS MOMIAS DE GUANAJUATO (1972) de Federico Curiel.

BLUE DEMON se retrouve aux côtés de SANTO, mais aussi de MIL MÀSCARAS et de SATAN pour affronter des momies aztèques ressuscitées qui s’échappent d’un musée…

- SANTO Y BLUE DEMON CONTRA EL DR. FRANKENSTEIN (1974) de Miguel M. Delgado.

Santo, et son partenaire Blue Demon, sont une fois de plus aux prises avec le mal après la mort de l’épouse bien-aimée du Dr Irving Frankenstein. Celui-ci devient obsédé par le besoin de la ramener à la vie. Pour cela il fait kidnapper et tuer de belles jeunes femmes pour recréer un être mi-zombie, mi-robot qui exécutera ses ordres…

EL ENMASCARADO DE ORO

autrement dit, L’HOMME AU MASQUE D’OR

94484646 

Je n’ai jamais vu cet EL ENMASCARADO DE ORO CONTRA EL ASESINO INVISIBLE (1965), incarné par le luchador Jorge Rivero et réalisé par René Cardona, et je le regrette bien.

LAS MUJERES PANTERAS

autrement dit, LES FEMMES PANTHÈRES

Ariadna Welter, Elizabeth Campbell et Yolanda Montes (Tongo)

94512228

Les films des deux LUCHADORAS ont forcément inspiré d’autres films avec de jolies catcheuses, et c’est le cas avec ces MUJERES PANTERAS, où Elizabeth Campbell y a d’ailleurs un nouveau rôle de catcheuse affrontant d’autres monstres.

LA MUJERES PANTERAS (1967) de René Cardona. Le film est ICI.

Satanasa est la redoutable adversaire principale de nos deux luchadoras et elle est également impliquée avec une bande de gangsters locaux dans un culte de femmes panthères sanguinaires. Une de ces femmes panthères, Tongo, est une artiste de boîte de nuit qui se transforme périodiquement en monstre félin et égorge ses victimes. Nos luchadoras doivent affronter des femmes panthères sur le ring ainsi que la sorcière Satanasa qui se cache dans une grotte avec ses serviteurs et qui pratique la magie noire pour faire ressusciter une armée de zombies…

 LA MUJER MURCIELAGO

autrement dit, LA FEMME CHAUVE-SOURIS

94640925

LA MUJER MURCIELAGO c’est la FEMME CHAUVE-SOURIS, et c’est évidemment une version mexicaine de BATWOMAN.

Souvenez-vous : de 1966 à 1968, Adam West et Burt Ward incarnaient Batman et Robin dans la série TV américaine ultra-culte. BATGIRL, la version au féminin et pour teenagers de BATMAN créé en 1961 par DC Comics (tandis que BATWOMAN avait déjà été créée en 1956) débarque elle aussi sur les petits écrans avec le personnage de Barbara Gordon alias Batgirl dans la dernière saison de la série 16120305253315263614677001dès 1967 sous les traits de la jeune et jolie Yvonne Craig. Ce qu’il manquait peut-être à Yvonne Craig et à Batgirl, c’était une touche moins teen, plus adulte et plus sexy finalement, et voila sûrement pourquoi le cinéaste mexicain René Cardona a offert à la pulpeuse comédienne italienne Maura Monti le rôle de Batwoman. Maura Monti incarnait justement l’une des séduisantes Martiennes affrontant Santo, el Enmascarado de Plata dans SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS d’Alfredo B. Crevenna l’année précédente.

Après avoir été défiguré par Batwoman lors d’un combat, le Dr Williams, un savant fou, espère prendre sa revanche sur la justicière masquée. Pour cela, le savant kidnappe des lutteurs afin de leur prélever la glande pinéale qu’il greffe à des poissons, pour ainsi pouvoir créer une race mutante d’hommes poissons capables d’évoluer sur terre comme dans les mers…

MIL MÀSCARAS

autrement dit, MILLE MASQUES

(il change régulièrement de masque et de look)

aka Aaron Rodríguez Arellano 

94640952

Mil Mascaras est l’un des rares combattants qui possède le statut de légende au Mexique, aux États-Unis, en Amérique du Sud et au Japon.

Au début de 1966, le producteur mexicain Enrique Vergara était à la recherche d’un nouveau lutteur masqué pour jouer dans des films d’horreur de lucha libre jusqu’à ce qu’il trouve le personnage de MIL MÀSCARAS. C’est Valente Pérez Hernández (alors propriétaire du magazine de catch Lucha Libre) qui créa le personnage. Les deux stars régulières des productions Vergara n’étaient plus disponibles pour tourner dans ses films. SANTO venait de le quitter pour un litige sur son contrat tandis que BLUE DEMON s’était blessé de manière inattendue et a exigé un temps de convalescence. Sans vouloir perdre de profits, Vergara a décidé d’offrir un rôle à MIL MÀSCARAS dans ses deux prochains films. MIL MÀSCARAS tourna finalement durant 15 années, et en apparaissant dans un total de 17 films. 

Mil Mascaras est toujours actif dans la lucha libre aujourd’hui, du haut de ses soixante et onze ans. Il a des milliers de fans partout dans le monde monde, et ses films sont devenus cultes et très recherchés et collectionnés par les fans du genre.

16120305325515263614677003Voici quelques-uns de ces films trouvés ça et là sur YouTube :

- MIL MÀSCARAS (1966) de Jaime Salvador.

Ce premier film, intitulé tout simplement MIL MÀSCARAS a été tourné en noir et blanc, et était inspiré par les bandes dessinées ou romans mettant en scène le personnage de DOC SAVAGE alors très populaire dans les années 60. En gros, une équipe de scientifiques a, dès sa naissance, entraîné son corps et son esprit pour leur donner des capacités quasi surhumaines. Il en a gardé une énorme force physique, une très grande endurance, une mémoire photographique, une maîtrise parfaite de la lucha libre et de larges connaissances scientifiques. Il redresse les torts et punit les méchants…

- LAS VAMPIRAS (1968) de Federico Curiel.

Une histoire de vampires dans lequel MIL MÀSCARAS côtoie John Carradine.

En 1970, de nouveau sous la direction de Curiel, Mil Mascaras est lié aux deux autres plus grands combattants de cinéma mexicain – Blue Demon et El Santo – dans le 16120305303615263614677002film LAS MOMIAS DE GUANAJUATO, une production qui bénéficie d’un succès d’estime parmi les fans le genre.

- EL PODER NEGRO (1975) d’Alfredo B. Crevenna.

Ce film raconte la vie du catcheur EL PODER NEGRO. Entre discrimination raciale et l’environnement rude des dockers mexicains, ascension d’un jeune catcheur africain…

EL PODER NEGRO est un des rares films de la Blaxploitation des films de Lucha Libre et le catcheur afro-américain y côtoie de nombreuses célébrités comme le body-builder, Sergio Oliva, et évidemment, MIL MÀSCARAS.

Le dernier film dans lequel MIL MÀSCARAS fait équipe avec BLUE DEMON et SANTO a été MISTERIO EN LAS BERMUDAS (1977), qui est considéré par les fans de cinéma de lucha libre mexicains comme les derniers grands classiques de cette longue série.

- Trapard -

- FIN DE LA DEUXIÈME PARTIE -

16120305432115263614677008

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2 / Lucha libre : les justiciers masqués mexicains – 1

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (1)

Non, ce ne sont ni les BIO-MAN ni les POWER RANGERS, mais ce sont aussi des Justiciers aux grands cœurs. Ils ne sont pas japonais mais mexicains et ils étaient déjà présents sur les écrans dans les années 50 et 60. Sur la photo, c’est une partie de l’équipe de LOS CAMPEONES JUSTICIEROS, des catcheurs mexicains pratiquant la « lucha libre » nationale mexicaine. Croisements entre les héros du cinéma de catch nord-américain et les super-héros costumés des DC Comics, ces fameux « luchadores » sont très nombreux à avoir eu leurs moments de gloire cinématographique au Mexique mais aussi au-delà de ses frontières. Je profite qu’un certain nombre de films de lucha libre soient consultables en entiers (mais en v.o.) sur YouTube pour vous présenter quelques-uns de ces justiciers masqués.

LUCHA LIBRE : LES JUSTICIERS MASQUÉS MEXICAINS (1) dans Cinéma bis 16112606054915263614659808

LA SOMBRA VENGADORA, SANTO, NEUTRON, ÁNGEL ET SATAN et LAS LUCHADORAS

LA SOMBRA VENGADORA

autrement dit, L’OMBRE VENGERESSE.

Mais il est aussi connu comme étant THE AVENGING SHADOW,

Mais vous pouvez l’appeler LA SOMBRA.

Il est le « Luchador » du cinéma le plus agile et le plus souple.

Sûrement l’un des plus anciens héros des films de lucha libre. Il affronte le Mal caché derrière son masque noir strié d’un éclair blanc et sa longue cape noire, et il est souvent le héros de westerns mexicains où il est, tel Zorro, un autre vengeur masqué, le complice des péones et des opprimés. Il est considéré comme l’un des premiers héros arborant ce look gothique latino-américain dont il est en quelque sorte la franchise dès les années 1950 avec 6 films. D’abord catcheur et cascadeur pour le cinéma, ses quatre premières apparitions en tête d’affiche sont dans LA SOMBRA VENGADORA, LA SOMBRA VENGADORA CONTRA LA MANO NEGRA, EL TESORO DE PANCHO VILLA, et EL SECRETO DE PANCHO VILLA, tournés dans cet ordre, et tous les quatre en 1954, et réalisés 16112606085815263614659809 dans Dossierpar Rafael Baledon. Puis, il apparaît dans les westerns EL CORREO DEL NORTE et LA MASCARA DE LA MUERTE réalisés en 1960 par Zacharias Gomez Urquiza qui a aussi tourné LA VENGANZA DE LA SOMBRA, en 1961. Enfin LA SOMBRA VENGADORA a joué dans LOS CAMPEONES JUSTICIEROS, en 1970, avec toute une équipe de Luchadores Vengeurs.

Un exemple de sujet avec LA SOMBRA VENGADORA : EL TESORO DE PANCHO VILLA : Pendant la Révolution, Pancho Villa a caché un trésor avec l’intention de l’utiliser pour le bien du peuple. Il a écrit l’emplacement du trésor sur 5 pièces. Après la mort de Villa, une bande de coupes-gorge tente de voler le trésor mais elle devra affronter La Sombra qui se met sur son chemin…

LA SOMBRA VENGADORA CONTRA LA MANO NEGRA (1954) de Rafael Baledón.

C’est un film noir de gangsters, dont l’intrigue est contemporaine des années 50. La Sombra y affronte un grand Méchant, là où la police est inefficace LA MANO NEGRA. On y retrouve quelques ingrédients du cinéma de SF comme le bossu, le savant fou et ses mystérieux pouvoirs et inventions. 

16112606105315263614659810 dans Dossier : Justiciers Masqués Mexicains

EL SANTO, EL ENMASCARADO DE PLATA

autrement dit, LE SAINT AU MASQUE D’ARGENT,

ou plus simplement SANTO.

Rodolfo Guzmán Huerta (1917-1984)

EL SANTO de son vrai nom Rodolfo Guzmán Huerta était un catcheur mexicain de « lucha libre ». Lorsque le cinéma s’est intéressé aux catcheurs – comme c’était aussi le cas en France comme avec Lino Ventura, Robert Duranton, Maurice Tillet, L’Ange Blanc, Le Bourreau de Béthune, Chéri Bibi ou André le Géant – Santo est devenu acteur d’une très longue série de films très populaires de 1958 à 1982, souvent de Fantastique ou de SF et dont il est le héros et justicier masqué. SANTO est sûrement le catcheur le plus mondialement connu et la star de la lucha libre au cinéma au Mexique.

16112606233815263614659816 dans Fantastique

La plupart des films dans lesquels SANTO est la vedette sont des films de Fantastique, de Science-Fiction ou d’Horreur. Je n’établirai pas la liste complète de sa filmographie, mais j’indiquerai plutôt quelques-unes de ses aventures qui sont consultables sur YouTube.

16112606200415263614659815 dans Trapard- SANTO CONTRA LOS ZOMBIES (1962) de Benito Alazraki.

Trois inspecteurs de police recherchent un scientifique disparu récemment revenu d’un voyage à Haïti. L’un des inspecteurs demande alors l’aide du catcheur Santo qui va devoir affronter des morts-vivants extraordinairement forts…

- SANTO CONTRA EL CEREBRO DIABÓLICO (1963) de Federico Curiel.

Le Cerveau Diabolique est un savant fou qui mène des expériences sur des humains après les avoir assassiné. Cependant, avant de s’attaquer à ce fou dangereux, Santo va devoir se venger d’un mystérieux personnage surnommé La Sombra Negra, responsable de la mort de sa sœur…

- SANTO CONTRA EL HACHA DIABÓLICA (1964) de José Díaz Morales. Le film est ICI.

El Santo est pris dans une bataille mortelle avec un maniaque armé d’une hache issu du passé, nommé Le Capuchon Noir. El Santo, porté décédé et projeté à l’époque de l’Inquisition est inhumé par un groupe de moines. Le Capuchon Noir vend alors son âme à Satan pour atteindre l’immortalité et pouvoir ainsi se venger de Santo et pour assassiner celle qu’il aime en secret : Alicia, la fiancée de Santo. Lorsque El Santo revient de l’au-delà pour continuer sa croisade contre l’injustice et qu’il constate le meurtre d’Alicia, c’est un combat redoutable qui commence…

- SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS (1967) d’Alfredo B. Crevenna. Le film est ICI.

16112606174915263614659814SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS est la 15e aventure de Santo, el Enmascarado de Plata, notre justicier masqué et héros catcheur mexicain de « lucha libre ». C’est également l’un des rares films de Santo qui fût distribué en France, Santo y est rebaptisé pour l’occasion SUPERMAN.

Les Martiens, menés par leur chef Argos, arrivent déterminés à imposer un désarmement nucléaire total sur Terre. Leur première apparition à la télé n’étant pas prise au sérieux, ils décident d’effrayer les habitants de la Terre pour les convaincre. Ils atterrissent au Mexique en désintégrant au passage un bon nombre de spectateurs innocents. Ils enlèvent de force aussi quelques Terriens pour les emmener sur Mars, bien que Santo assisté de son ami, le Prof, tente de les en empêcher…

16112606143215263614659811

Bien qu’il s’agisse d’une des aventures de Santo, SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS mélange plusieurs influences. La première est plutôt évidente puisqu’elle réside dans une sorte de jeu des 7 différences entre l’affiche mexicaine (ci-dessus) de SANTO EL ENMASCARADO DE PLATA VS LA INVASION DE LOS MARCIANOS (tourné en 1966) et celle (ci-dessous) de ROBINSON CRUSOE SUR MARS sorti aux États-Unis en 1964.

16112606143515263614659812

Le spitch martien rappelle évidemment celui de Klaatu dans LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951, The Day the Earth Stood Still) qui vient d’abord sur Terre pour apporter un message de Paix.

94380655

Puis les bikinis dorés des jeunes et jolies Martiennes sont évidemment calqués sur ceux qui ont été portés deux ans avant cette aventure de Santo, par les robots féminins de DR. GOLDFOOT AND THE BIKINI MACHINE (1965) de Norman Taurog et ceci, bien que SUPERMAN CONTRE L’INVASION DES MARTIENS soit tourné en noir et blanc (il s’agit d’ailleurs de l’avant-dernière aventure de Santo a être en N&B).

Pour ce qui est du fier port de tête, nos Martiens abordent la casquette pharaonique qui pourrait s’apparenter aussi aux casquettes de triathlètes avec les protèges-nuques derrière ou plus ou moins à la coiffe de la Légion Étrangère, à la différence que le haut des coiffes des Martiens est totalement plat et lisse.

Ils portent aussi, mâles comme femelles, la cape dorée à col large.

94380672

La soucoupe volante du film, bien que très stylisée 50′s sur l’affiche ci-dessous, n’en ressemble pas moins à l’image à une sorte de récipient en inox fermé par un petit couvercle et qui semble se tenir maladroitement en suspend dans un espace réalisé à l’aide d’un vague matte painting.

Autre point commun avec LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951) : à l’arrivée des Martiens sur un stade de sport, c’est la panique. Et l’extraterrestre ci-dessous, c’est Argos et malgré son air djeunz qui se laisse tomber la bouclette sur les épaules, genre hardos, il possède aussi, si vous observez bien le haut de sa casquette carrée : un troisième oeil. Celui-ci émet un rayon invisible qui dématérialise tout individu qui passe à sa portée. Virile, le mec ! 

94380867

Et Santo étant un catcheur, il y a évidemment de la baston dans le film !

De plus, il se trouve que les Martiens, eux aussi pratiquent les rudiments de la « lucha libre », ce qui tombe plutôt bien, vous ne trouvez pas ? Et ils sont d’ailleurs plutôt doués dans ce catch à la sauce mexicaine  ! Enfin, s’ils avaient plutôt pratiqué le ping-pong, ça aurait nettement moins bien fonctionné, je crois…

Et Santo étant un Gentil et les Martiens étant les Méchants, ces derniers n’hésitent pas une seule seconde à truquer les combats de catch en s’aidant de leurs super-pouvoirs, et ça : c’est pas du jeu !

- SANTO CONTRA CAPULINA (1968) de René Cardona.

Parodie des aventures de Santo avec le comique Capulina. VIRUTA et CAPULINA est un duo de comiques très célèbres au Mexique qui jouaient les Nigauds dans les années 50 et 60, un peu à la manière d’Abbott et Costello, mais avec un côté Mariachi grimaçant et très drôle en plus.

Ils ont joué ensemble dans un grand nombre de films souvent parodiques inspirés des thèmes du Fantastique et de la SF qui étaient en vogue au Mexique dans les années 50 jusqu’aux années 70. C’est le cas du voyage dans le temps avec LA EDAD DE PIEDRA (1964), la sorcellerie avec SE LOS CHUPO LA BRUJA (1958) ou autres SANTO CONTRA CAPULINA (1968), CAPULINA CONTRA LOS VAMPIROS (1971), CAPULINA CONTRA LAS MOMIAS DE GUANAJUATO (1973) ou CAPULINA CONTRA LOS MONSTRUOS (1974). Dans les années 70, de par son charisme, Capulina a continué seul à un être la star d’un certain nombre de comédies sans son compagnon Viruta.

- SANTO CONTRA LOS CAZADORES DE CABEZAS (1969) de René Cardona. Le film est ICI.

Le Dr Mathus, un savant fou, utilise du sang humain pour ressusciter les morts. El Santo devra arrêter le médecin qui a décidé d’utiliser son armée de zombies pour se lancer à la conquête du monde…

-SANTO EN LA VENGANZA DE LAS MUJERES VAMPIRO (1970) de Federico Curiel.

La Reine des Vampires, Mayra est réveillée par le Dr Brancov des siècles après avoir été empalée dans son cercueil. El Santo est un des descendants de l’exterminateur de vampires et il traque le savant fou ainsi que Mayra dont l’armée qu’elle a vampirisé est grandissante de jour en jour…

- SANTO CONTRA LA MAGIA NEGRA (1972) d’Alfredo B. Crevenna. Connu en France sous le titre de MAGIE NOIRE À HAÏTI.

Envoyé à Port-au-Prince par Interpol, Santo est chargé de protéger un savant des puissances maléfiques du vaudou…

Le thème avait déjà été abordé dans un classique du cinéma d’horreur mexicain : MISTERIOS DE LA MAGIA NEGRA (1958) de Miguel M. Delgado, que vous pouvez consulter ICI.

16112606263515263614659817

NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO

autrement dit, NEUTRON, L’HOMME AU MASQUE NOIR,

Wolf Ruvinskis (1921-1999)

Né Wolf Ruvinskis Manevics en Lettonie en 1921, ses parents d’origine juive ont émigré en Argentine pendant la Seconde Guerre mondiale par peur d’une invasion nazie de la Lettonie. La famille Ruvinskis vivait dans la pauvreté en Argentine, en forçant le très jeune Wolf à pratiquer la lutte professionnelle comme moyen de subsistance à fournir pour sa famille. Il s’est très vite professionnalisé dans le rôle du méchant catcheur ce qui lui a valu de pratiquer des tournois un peu partout en Amérique du Sud et notamment au Mexique et aux États-Unis. Arrivé au Mexique, une courte visite du pays était prévue, mais Wolf Ruvinskis est tombé amoureux de ce pays et il s’y est installé peu de temps après et y a fondé une famille avec une Mexicaine. Ses tournois attiraient les foules sous son nom de scène EL LOBO LETONIA (Le Loupe Letton) mais sa carrière prometteuse a été écourtée vers 1950, suite à une accumulation de blessures graves.

94483564

Wolf Ruvinskis

Après sa retraite forcée, Ruvinskis est devenu comédien dans plusieurs films d’horreur, des péplums ou des westerns avant de se convertir au genre de la « lucha libre » en devenant NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO dans 5 films cultes où il affronte le Dr Corante, masqué de blanc, un criminel et savant fou tentant de dominer le monde à l’aide de son armée de zombies.

- NEUTRON, EL ENMASCARADO NEGRO (1960)

- NEUTRON VS.THE AMAZING DR. CORANTE (1960)

- NEUTRON VS.THE MANIAC (1964)

- NEUTRON VS.THE KARATÉ KILLERS (1965)

- NEUTRON THE ATOMIC SUPERMAN VS.THE DEATH ROBOTS (1962) de Federico Curiel.

16112606285515263614659818Secondes aventures de NEUTRON le justicier masqué de noir où il affronte de nouveau, le Dr Corante, masqué de blanc qui a miraculeusement survécu à une bombe à neutrons.

Corante a volé les corps de scientifiques tués par la bombe et a fusionné leurs esprits ensemble dans un récipient géant d’où il pompe la substance pour obtenir des informations de la part des cerveaux de ces génies. Toutefois, les cerveaux ont besoin de sang, alors Corante envoie son armée de zombies afin de capturer des passants peu méfiants. Mais heureusement, veille Neutron el enmascarado negro

NEUTRON THE ATOMIC SUPERMAN VS.THE DEATH ROBOTS  (1962, Los autómatas de la muerte), un cinéma de SF et d’action mexicaine avec des lutteurs masqués comme on n’en voit plus. Du cinéma spectaculaire et simple à la fois et bourré d’effets spéciaux, de grands criminels, de savants fous, de serviteurs nains, et d’impressionnants laboratoires bourrés de passages secrets et de la bagarre avec de vrais coups ! 

ÁNGEL ET SATAN

94483910 

Au cinéma, ÁNGEL ET SATAN ce sont les luchadores Manuel Guajardo (1933-1992) et… 

94484151

…Carlos de Lucio Lagarde (1928-2007),

aka Karloff Lagarde. 

94484208 

Alliés sur le ring comme devant la caméra dans les années 60, nos deux compères ont tourné deux films ensemble :

- LOS ENDEMONIADOS DEL RING (1965) d’Alfredo B. Crevenna ;

- LA MANO QUE APRIETÁ (1966) d’Alfredo B. Crevenna.

Le premier étant une comédie d’action à suspense et le second est plutôt un thriller horrifique.

LAS LUCHADORAS

Elizabeth Campbell et Lorena Velázquez,

aka Gloria Venus et Golden Rubi

94486230 

Toutes les deux sont catcheuses de métier au Mexique dans les années 60, mais entre diverses activités dans le show-biz, elles ont été réunies pour trois films cultes réalisés par René Cardona et écrits par Alfredo Salazar, tournés à peu près à la même période que les films de Russ Meyer comme FASTER PUSSYCAT KILL ! KILL !, alors si vous aimez voir de jolies femmes botter les fesses de gros costauds, ces trois films avec les LUCHADORAS sont pour vous !

- LAS LUCHADORAS CONTRA EL MÉDICO ASESINO (1963). Le film est ICI.

Un savant fou essaie de transplanter le cerveau d’une jeune femme à une autre. Mais après 4 essais, l’expérience reste un échec. Le savant fou prend la décision de kidnapper la sœur d’une adepte de la lucha libre. Cette dernière va tenter de se venger après que l’opération de sa sœur eut également échoué.

- LAS LUCHADORAS CONTRA LA MOMIA (1964). Le film est ICI.

Alors qu’apparaît la momie Xochilt qui a la faculté de se métamorphoser en serpent ou en chauve-souris, Golden Rubi, doit se joindre à sa sœur Gloria Venus pour combattre le maléfique prince Fugiyata et ses lutteuses orientales…

- LAS LUCHADORAS CONTRA EL ROBOT ASESINO (1969). Le film est ICI.

Golden Rubi et Gloria Venus se retrouvent confrontées à un robot tueur créé par un savant fou. Une lutteuse masquée nommée Electra se mêle au combat.

- Trapard -

- FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE -

16112606320115263614659820

Autres sujets de la catégorie Dossier :

Les mondes perdus de Kevin Connor : 1 – Le Sixième Continent2 – Centre Terre 7e Continent3 – Le Continent Oublié4 – Les 7 Cités d’Atlantis / Fascinante planète Mars : 1 – L’invasion vient de Mars2 – L’invasion vient de la Terre3 – Ménagerie martienne4 – Délires martiens / Ralph McQuarrie : créateur d’univers (1)Ralph Mc Quarrie : créateur d’univers (2) / À la gloire de la SF : les pulps / Le cinéma fantastique français existe-t-il ? / Les séries d’Irwin Allen / Les Envahisseurs / Howard ou l’Ange Noir / Le Pays de l’Esprit : essai sur le rêve / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (1) / Philip José Farmer, ou le seigneur de la ré-création (2) / Les dinosaures dans la littérature de science-fiction et de fantastique / Gérard Klein, ou l’homme d’Ailleurs et Demain / L’homme et son double / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (1) / Jean-Pierre Andrevon, ou l’homme qui déclara la guerre à la guerre (2) / Homo Mecanicus (1) / Homo Mecanicus (2) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (1) / Jules Verne, ou le scaphandrier de l’Imaginaire (2) / Jack Arnold (1) / Jack Arnold (2) / Jack Arnold (3) / Démons et merveilles (1) /Démons et merveilles (2) / Fungi de Yuggoth, ou l’oeuvre poétique / Un tour dans les boîtes de la galaxie / Fin du monde : J-1 / La maison hantée au cinéma / Bernard Quatermass et la famille Delambre / Le Fantastique et les prémices du cinématographe / Excursion galactique : première partie / Excursion galactique : deuxième partie / Radio Horror Shows : première partie / Sur les mers d’Altaïr IV / Radio Horror Shows : seconde partie / La flore extraterrestre au cinéma et à la télévision / Science-Fiction et Fantastique télévisés spécial 14 juillet / Vaisseaux (p1) : Le règne des vaisseaux fusées / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 1 / Quelques belles créatures des années 2000 – partie 2 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 1 / Quelques véhicules du futur d’autrefois – 2

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : LA PRINCESSE ASA VAJDA

MONSTRES SACRÉS : LA PRINCESSE ASA VAJDA dans Cinéma 14050303003115263612199975

16102611034915263614583383 dans Fantastique

La Princesse Asa Vajda est autant repoussante lorsqu’elle est allongée dans son cercueil et qu’une nuée d’araignées lui dévorent l’intérieur des orbites, que belle et énigmatique sous les traits de l’actrice anglaise, Barbara Steele.

Asa Vajda était une terrible sorcière vivant au XVIIe siècle dans la très ancienne Moldavie, mais accompagnée de son diabolique amant, Igor Iavoutich, ils sont suppliciés et lui est cloué sur le visage, le fameux masque de fer ou masque du démon du titre (l’équivalent de « la vierge de fer » mais uniquement pour le visage). Avant la pose du masque, Asa Vajda lance une terrible malédiction sur les descendants de la famille de ses bourreaux. Cette introduction du MASQUE DU DÉMON (1960, La Maschera del demonio) de Mario Bava, inspirera un nombre incroyable d’imitations, et notamment mexicaines et britanniques. Mais la violence visuel du début du film de Bava reste encore intact de nos jours, au moment où l’énorme maillet s’abat sur le masque aux clous énormes qui vont s’enfoncer dans le visage de la sorcière.

16102611035015263614583384 dans Monstres sacrés

Mario Bava s’est plus ou moins inspiré de la nouvelle « Vij » de Nicolas Gogol, inspirée de légendes ukrainiennes (et non pas moldaves comme dans le film de Bava) et qui traite de la résurrection d’une entité démoniaque se transformant en une belle jeune femme. Évidemment, l’adaptation qu’en a faite Mario Bava est très romancée, voire même très occidentalisée, sûrement dans le but d’être mieux exportable. Les deux cinéastes russes, Constantin Erchov et Gueorgui Kropatchev, en tourneront une version plus fidèle en 1967 pour la Mosfilm avec VIJ, quoiqu’elle soit très « chantée » à la manière du cinéma de propagande soviétique. Il existe une autre version datant de 2014, réalisée par un autre cinéaste russe, Oleg Stepchenko, mais je ne l’ai jamais vue.

Et pour le coup, la Princesse Asa Vajda appartient corps et âme au film de Mario Bava. Et bien que la notion vampirique présente chez Gogol soit latente durant tout le film, la belle Asa reste avant tout une sorcière séductrice mais cruelle et meurtrière cherchant à aller jusqu’au bout de la malédiction qu’elle a lancée.

16102611040515263614583386 dans Trapard

Pour ce qui est de Barbara Steele, rares sont les autres films de sa filmographie dans lesquels elle atteint un tel jeu haineux, autant dans le regard que dans le ton de la voix. Bien qu’elle soit toujours aussi excellente en damnée en tant qu’Helen Karnstein dans LA SORCIÈRE SANGLANTE (1964, I Lunghi capelli della morte), en Veronica, sorcière ambiguë dans LA SŒUR DE SATAN (1966, The She-Beast) ou encore, en tant que Lavinia l’incroyable prêtresse du Malin dans LA MAISON ENSORCELÉE (1968, Curse of the Crimson Altar). Que des rôles qui, à eux seuls, pourraient remplir plusieurs articles de la rubrique des “Monstres Sacrés”, tout comme le personnage Igor Iavoutich, amant livide et sanguinaire de la sorcière Asa qui imprègne tout le film de sa présence fétide.

Mais la Princesse Vajda laissera au moins flotter une empreinte indélébile sur une bonne partie de la carrière de Barbara Steele et de nombreux autres films d’épouvante européens : son double rôle. Asa est autant maléfique que la Princesse Katia, sa descendante se voudrait un double angélique malgré la présence inquiétante des deux énormes molosses qui l’accompagnent en tout lieu. Et Mario Bava ne s’est pas encombré du cliché de la douce blonde et de la rugueuse brune, il a carrément choisi Barbara Steele pour incarner ce double-rôle, rendant ainsi le film plus étrange et ambivalent encore. Et oui, on n’attrape pas la Princesse Vajda comme ça !

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature / Gorgo

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



CRITIQUE EXPRESS : THE WALKING DEAD – Signs

CRITIQUE EXPRESS : THE WALKING DEAD - Signs dans Fantastique 14012708415615263611933240

Après une longue attente, voici enfin venu l’épisode tant attendu. Mais alors, tient-il toutes ses promesses ?

16102509002215263614580789 dans Série TV

Rythme volontairement lent, nombreux flashbacks, et un Negan qui met la pression. Tout est réuni pour que le spectateur soit sous tension. Et puis le moment fatidique, celui qu’on attendait tous autant qu’on le redoutait depuis des mois. Et là, c’est la claque. On se remet difficilement avant d’en prendre une autre, puis une autre, puis…

Les interprétations de chacun des héros ne sont plus à mettre en avant à ce point de la série mais on remarquera tout de même un Jeffrey Dean Morgan excellent du début à la fin dans son rôle de bad-guy.

Au niveau photo, les scènes sont bien pensées, soit dans la nuit noire avec un très beau faisceau lumineux pour centrer le lieu de l’action, soit dans la brume épaisse pour laisser uniquement apparaître l’essentiel (et aussi limiter les décors et sfx, mais  c’est tellement bien fait qu’on ne peut pas en tenir rigueur).

La partition musicale est quant à elle fidèle à la série, on l’entend sans l’entendre. Ce n’est pas mauvais mais pas transcendant non plus donc.

Pour résumer, j’ai passé un bon moment bien stressant avec cet épisode et je pense que ce sera très difficile de garder un tel niveau pour la suite, mais wait & see.

NotaSkarn : 4.5/5

- Skarn -

Autres articles publiés dans la catégorie Série TV :

Supernatural / Cosmos 1999 / Legend of the Seeker / Star Trek remasterisé / Le Prisonnier, nouvelle série / Les séries d’Irwin Allen / Trois épisodes de Cosmos 1999 / Les Envahisseurs / Ce que la nouvelle série Battlestar Galactica aurait dû être… / Enterprise / Stargate Universe / Night Gallery / Dossiers Brûlants (Kolchak, the Night Stalker) / The Starlost / Scream Show / Voyage au Fond des Mers / Star Maidens ou Les Filles du Ciel / Space Command / Space Academy / Belphégor /La Brigade des Maléfices / Jason of Star Command / Métal Hurlant Chronicles /Spectreman / Vampire Diaries / The Robinsons : Lost in Space / Hex : la Malédiction / Lost Girl / MS3K ou Mystery Science Theater 3000 / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : Saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Les Aventures du Docteur Fu Manchu / Doctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4 / Lost Girl : saison 4 / Almost Human : saison 1 / Doctor Who : saison 8 / Ascension : saison 1 / S.O.S. Terre / Tales of Frankenstein / Ark II / Class : For Tonight We Might Die

Autres articles de Skarn :

Autre Monde cycle 2 : Entropia Final Fantasy XIII-2 : Final Test / Eragon : L’Héritage / Vampire Diaries / Stephen King : 22/11/63 / Hex : La Malédiction / Lost Girl / Defiance : saison 1 / The Secret Circle : saison 1 / Under the Dome : saison 1 / Siberia : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 1 / The Walking Dead : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 2 / Sleepy Hollow : saison 1 / Doctor Who (2005) : saison 3 / Dracula : saison 1 / Doctor Who Classic : saison 2 / Doctor Who (2005) : saison 4 / Lost Girl : saison 4 / Almost Human : saison 1 / Doctor Who : saison 8 / Arc-boutage chapitre 2 / Ascension : saison 1 / Arc-boutage chapitre 6 / Class : For Tonight We Might Die

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : GORGO

MONSTRES SACRÉS : GORGO dans Cinéma 14050303003115263612199975

16102009320615263614567990 dans Fantastique

Oh mon Dieu : Godzilla !!

Eh bien, non. Observez mieux les petites oreilles amphibiennes de la créature… Il s’agit de GORGO, une créature de l’au-delà des mers (A creature from beyond the seas !).

L’intrigue : Alors qu’ils prospectent une épave au large de l’île irlandaise de Nara, des chercheurs de trésor découvrent l’existence d’un monstre marin gigantesque libéré des profondeurs par une irruption volcanique. Ils le capturent et contre l’avis des scientifiques, l’acheminent à Londres pour l’exhiber dans un cirque sous le nom de Gorgo. Mais Gorgo est en fait le petit d’une créature beaucoup plus grande qui ne tarde pas à se mettre à la recherche de sa progéniture…

16102009333915263614567997 dans Monstres sacrés

Voilà, tout est dit. GORGO est un film britannique tourné par Eugène Lourié, un peintre et décorateur français dont le nom apparaît aux génériques de bon nombre de films hexagonaux comme ceux de Jean Renoir, de Marcel L’Herbier ou de Max Ophüls.

16102009351115263614568004 dans TrapardEugène Lourié est aussi à l’origine d’une poignée de films de monstres géants comme LE MONSTRE DES TEMPS PERDUS (1953, The Beast from 20,000 Fathoms) et LA BÊTE GÉANTE QUI S’ABAT SUR LONDRES (1959, Behemoth the Sea Monster). Sorti en salles en France en 1961, GORGO est le plus connu et le plus célébré de ces films alors qu’il s’agit, à mon goût, du moins intéressant des trois.

En 1961, on s’éloigne déjà de l’aire atomique et du géant BEHEMOTH, et on est déjà très loin de la créature contagieuse du MONSTRE DES TEMPS PERDUS. Et sûrement à cause du succès de certains films de dinosaures « tout public » comme LES MONSTRES DE L’ÎLE DE FEU (1960, Dinosaurus!) d’Irvin S. Yeaworth Jr, GORGO a ce petit côté épuré et gentillet, proche d’un kaiju-eiga tout public des années 60, l’humour en moins. Et on connait les démêlés qu’a connu Eugène Lourié avec les producteurs américains de son film. Néanmoins, GORGO possède une sacré prestance lorsqu’il sort des mers pour s’abattre sur les bâtiments londoniens, faisant fuir les foules, tel un Godzilla ou un King Kong british. Et le film est d’une beauté visuelle sans pareil avec son procédé de Technicolor très contrasté.

À savoir que GORGO a eu droit à son comics vendu entre 1960 et 1965 et dont vous pouvez consulter les pochettes à partir de ce lien.

- Trapard -

Résultats de recherche d'images pour « gorgo animated gif »

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne / She-Creature

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



12345...51