Catégorie

Archive pour la catégorie « Fifties fantastique »

MONSTRES SACRÉS : SHE-CREATURE

MONSTRES SACRÉS : SHE-CREATURE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

16092008180015263614504139 dans Fantastique

Difficile de lui donner une appellation correcte à ce monstre-là, en dehors de She-Creature et dont « Créature femelle » ne serait qu’une traduction que trop partielle. La She-Creature est une sorte de homard sur pattes, vaguement cousine avec La Créature du Lac Noir mais avec des petites antennes au-dessus de la tête, des crocs acérés et des attributs féminins assez saillants il faut bien le reconnaître. L’ensemble est un maquillage créé par Paul Blaisdell pour le film d’Edward L. Cahn, THE SHE-CREATURE sorti en 1956.

L’intrigue : Un hypnotiseur mystérieux, le docteur Lombardi, use des ses pouvoirs pour faire régresser sa belle assistante Andrea à l’ancienne forme qu’elle occupait alors qu’elle n’était encore qu’une créature aquatique. Ce dernier va se servir d’elle afin d’exécuter ses sombres desseins, notamment de commettre quelques meurtres…

16092008231515263614504152 dans Fifties fantastique

Lombardi parvient finalement à projeter Andrea si loin dans ses incarnations passées qu’elle devient un esprit antédiluvien, s’incarnant dans un corps préhistorique vaguement humanoïde. On sent à la fois l’influence de H.P. Lovecraft (« Ceux des profondeurs » et « Le Cauchemar d’Innsmouth ») que de l’idée géniale de la télépathie ancestrale krell de PLANÈTE INTERDITE sorti justement en salles la même année que THE SHE-CREATURE. Dommage seulement que le costume de la créature ne soit pas vraiment à la hauteur d’un si bon scénario. Mais il aura au moins le mérite d’être réutilisé dans un teen-movie parodique en 1959, THE GHOST OF DRAGSTRIP HOLLOW, ce qui prouve la notoriété de la créature sur les adolescents des années 50. Mais pire encore que le costume créé par Blaisdell ! C’est le costume créé pour le remake télévisé de 1967, CREATURE OF DESTRUCTION de Larry Buchanan. Je vous laisse admirer cette merveille de finesse (notez aussi ce petit reflet sombre et cruel dans le regard du monstre) :

16092008203515263614504140 dans Monstres sacrés

Et c’est finalement le téléfilm de Sebastien Gutierrez, LA SIRÈNE MUTANTE (2001, Mermaid Chronicles Part 1: She-Creature) qui rendra le mieux hommage, grâce aux effets et maquillages de Stan Winston, à la plastique de la dame aquatique. D’ailleurs, Sebastien Gutierrez a opté avec son scénario pour revenir aux origines du mythe des sirènes, et sa « Sirène mutante » se montre à la fois fascinante que repoussante et destructrice :

16092008245615263614504153 dans Trapard

L’intrigue : 1905, en Irlande. Deux forains, Angus Shaw et sa femme Lillian, capturent une sirène. Ils décident alors de partir aux États-Unis pour faire fortune grâce à elle. Mais alors que la traversée rencontre des difficultés, la sirène dévoile des penchants morbides, proches du vampirisme…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula / Intelligence Martienne

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



SÉQUENCE B.O. : VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS

SÉQUENCE B.O. : VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS dans Fifties fantastique 16052902572615263614265350

On doit la magnifique bande originale du film VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS (Richard Fleischer, 1954) au compositeur Paul J. Smith.

Paul J. Smith (né en 1906 et mort en 1985) fut pendant près de 30 ans le compositeur attitré d’une impressionnante quantité de productions des studios Walt Disney, qu’il s’agisse des courts métrages, des dessins animés ou des films. On lui doit, par exemple, les musiques de BLANCHE NEIGE ET LES SEPT NAINS (1937), PINOCCHIO (1940) et CENDRILLON (1950). Entré en 1934 au sein des célèbres studios d’animation, il y restera jusqu’en 1962. Les productions Disney lui rendront hommage en 1994, à titre posthume, en lui décernant le Disney Legends.

16052902583215263614265351 dans Séquence B.O.

Paul J. Smith (1906-1985)

La bande originale du chef-d’œuvre de Richard Fleischer, VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS, ne fut pas directement éditée après la sortie du film. Il faut savoir que Walt Disney, par l’intermédiaire de Decca Records, publia d’abord en 1954 un simple single de la chanson titre, A Whale of a Tale, chantée par Kirk Douglas. Puis, en 1963, la création de Disneyland Records entraîna enfin l’édition de la bande originale, liée également à la ressortie du film en salles. Enfin, c’est en 2008 que Walt Disney Records édita une version exclusive pour iTunes avec 26 titres disponibles.

Je vous laisse à présent écouter le splendide Main Title de VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS où souffle le vent de l’aventure et où pèse la menace d’un Nautilus revanchard. Ce titre est suivi d’une sorte de pot-pourri où l’on retrouve aussi Attack at Sea / Ned in Trouble / Setting Sail / Storm at Sea / Dolphins / Sinking Ship / The Monster.

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

(VINGT MILLE LIEUES SOUS LES MERS sera projeté le 3 juin au cinéma de Bourail à l’occasion du cycle Cinéma Vintage du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie)

Autres extraits en Séquence B.O. :

Poltergeist / Predator / Le Voyage Fantastique de Sinbad / Jason et les Argonautes /Star Crash / Edward aux Mains d’Argent / Evil Dead 3 : l’Armée des Ténèbres /Ladyhawke / Lifeforce / Les Sorcières d’Eastwick / Godzilla 2014 : la musique / Wing Commander

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957)

DRIVE-IN : VOODOO WOMAN et ZOMBIES OF MORA TAU (1957) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Voici un double programme pour ce Drive-in du weekend, avec deux films de magie noire signés Edward L. Cahn. L’un produit par l’American International pictures et l’autre par Sam Katzman. Alors accrochez-vous bien, car la cadence des djembés et votre rythme cardiaque risquent de ne faire plus qu’un seul et unique son : celui de votre cri d’angoisse étouffé par les pelletées de terre qui s’accumuleront sur vous…

15091908063915263613593024 dans Drive-in

VOODOO WOMAN
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : Russ Bender & V.I. Voss
Production : Alex Gordon (American International Pictures)
Musique : John Blackburn & Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 75 min
Interprètes : Marla English, Tom Conway, Mike Connors, Martin Wilkins, Jean Davis…

Marla English (THE SHE-CREATURE) et Tom Conway (LA FÉLINE, VAUDOU, BRIDE OF THE GORILLA) réunis dans ce film qui ressemblerait presque à un bel hommage au cinéma d’épouvante des 40′s de Jacques Tourneur et aux films d’aventures mystérieuses et junglesques hollywoodiens.

L’intrigue : Au cœur de la jungle, un savant fou utilise les pratiques vaudou des indigènes pour ses expériences. Il désire créer des êtres invincibles à son service. Quand une expédition de chercheurs d’or arrive au village, le scientifique réalise que Marilyn Blanchard, le chef de l’expédition, serait un sujet parfait pour ses expérimentations…

15091908064715263613593025 dans Fifties fantastique

Considéré comme l’un des plus mauvais film de tous les temps, VOODOO WOMAN reflète néanmoins le savoir faire de son réalisateur qui nous plonge au sein d’une ambiance étrange et malsaine dans de faux décors caribéens. La fameuse créature du film que vous apercevrez dans la bande-annonce ci-dessous est un maquillage créé par le mythique Paul Blaisdell.

En 1966, l’American International Pictures engagera Larry Buchanan pour tourner un remake télévisé complètement craignos de VOODOO WOMAN avec CURSE OF THE SWAMP CREATURE que vous pouvez consulter en version complète sur YouTube.

Image de prévisualisation YouTube

13051809153815263611200263 dans Trapard

15091908085315263613593027

ZOMBIES OF MORA TAU
Année : 1957
Réalisateur : Edward L. Cahn
Scénario : George H. Plympton & Bernard Gordon
Production : Sam Katzman (Culumbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 70 min
Interprètes : Gregg Palmer, Joel Ashley, Allison Hayes, Autumn Russell, Morris Ankrum…

Un film de zombies des 50′s, aussi Z soit-il, ça reste tout de même une curiosité. Surtout lorsque l’un des plus grands producteurs de serials des années 30 & 40, Sam Katzman, et son scénariste George H. Plympton, en sont à l’origine.

15091908085615263613593028

L’intrigue : Des anciens marins devenus zombies gardent le trésor dans les cales de leur ancien navire, une épave coulée quelques soixante années plus tôt. Un groupe de pilleurs d’épave, faisant fi de la légende, décident d’explorer les lieux, persuadés y trouver des diamants. Il vont se rendre compte à leur dépends que de la légende à la réalité, il n’y a souvent qu’un coup de palmes…

Avec ZOMBIES OF MORA TAU, on s’éloigne des fresques et des frasques junglesques de VOODOO WOMAN pour une ambiance plus gothique et fantomatique assez proche des serials des 40′s dans sa réalisation et son rythme. Un film de bateau maudit modernisé dans lequel les zombies remplacent les habituels fantômes. Une marque de fabrique qui évoluera en 1977 grâce à Ken Wiederhorn et à sa horde de zombies-nazi issue du COMMANDO DES MORTS-VIVANTS (Shock Waves).

http://www.dailymotion.com/video/x19nnz6

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster / From Hell it Came & The Woman Eater

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958)

DRIVE-IN : FROM HELL IT CAME (1957) et THE WOMAN EATER (1958) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

Histoire d’appréhender doucement le prochain été calédonien qui s’annonce bien chaud et fatigant, voici deux films d’arbres tueurs en milieux tropicaux pour ce nouveau « Drive-in ».

15090509560815263613557041 dans Drive-in

FROM HELL IT CAME
Année : 1957
Réalisateur : Dan Milner
Scénario : Jack Milner & Richard Bernstein
Production : Jack Milner (Allied Artists)
Musique : Darrell Calker
Pays : États-Unis
Durée : 71 min
Interprètes : Tod Andrews, Tina Carver, Linda Watkins, Gregg Palmer…

Série Z de l’Allied Artists, produite par les frères Milner qui deux ans auparavant avaient déjà sortis THE PHANTOM FROM 10 000 LEAGUES (1955) et sa grosse bébête subaquatique inspirée de L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR.

15090509561315263613557042 dans Fifties fantastique

L’intrigue : Le prince héritier d’une île des Mers du Sud est victime d’un mystérieux assassinat et il est retrouvé mort, un couteau enfoncé dans le cœur. Il a été victime d’un complot ourdi par un sorcier du clan qui dénonçait les relations amicales du prince avec des scientifiques américains qui ont installés leur laboratoire sur l’île. Le prince est enterré dans un tronc d’arbre creux et abandonné jusqu’à ce qu’une radiation nucléaire le ranime sous la forme de  » Tabanga « , une créature ancestrale mi-arbre mi-démon. Le monstre décime alors un par un les habitants de l’île…

Ce FROM HELL IT CAME est une de ces perles du Z des 50′s avec des créatures improbables créées par Paul Blaisdell et une légère touche de science-fiction à découvrir sans modération.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/xyt4ma

13051809153815263611200263 dans Fifties SF

15090509591515263613557049 dans Trapard

THE WOMAN EATER
Année : 1958
Réalisateur : Charles Saunders
Scénario : Brandon Fleming
Production : Guido Coen (Eros Films)
Musique : Edwin Astley
Pays : Angleterre
Durée : 70 min
Interprètes : George Coulouris, Vera Day, Peter Wayn, Joyce Gregg, Joy Webster…

THE WOMAN EATER ou WOMANEATER est une petite production fantastique anglaise des 50′s de Fortress Film Productions, du type de certaines séries B de la Hammer Films de la décennie suivante. Bien mieux scénarisée et réalisée que FROM HELL IT CAME, cette série B réalisée par Charles Saunders (THE MAN WITHOUT A BODY) n’en reste pas éloigné des frontières du Z de par son sujet et sa créature aux branches articulées.

15090509592015263613557050

L’intrigue : Dans les profondeurs de la jungle amazonienne, un arbre carnivore se nourrit du sang de jeunes femmes et génère un fluide qui peut tout détruire alentours. Un autel en son honneur est vénéré par des indigènes qui effectuent des rites sacrificiels afin d’apaiser sa colère. Mais un scientifique anglais, le Docteur Moran, en exploration dans la jungle, fait saisir la plante carnivore afin de l’emporter chez lui dans son laboratoire où il la soumet à de nombreux tests. Mais pour cela, il se retrouve dans l’obligation de trouver des jeunes femmes pour nourrir l’arbre…

Mention spéciale à George Coulouris (il jouait le tuteur du jeune Charles Foster Kane dans CITIZEN KANE) qui incarne dans THE WOMAN EATER le Docteur Moran, un Mad Doctor assez méconnu mais particulièrement savoureux.

LE FILM COMPLET EN V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort /L’Homme et le Monstre / Teenage Zombies / La trilogie des mutants / Blood of the Zombie / Le Baron de la Terreur & Le Miroir de la Sorcière / Ataragon / The Incredibly Strange Creatures who Stopped Living and Became Mixed-Up Zombies / The Beach Girls and the Monster

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : L’HOMME ET LE MONSTRE (1959)

DRIVE-IN : L'HOMME ET LE MONSTRE (1959) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15062008215415263613384057 dans Drive-in

L’HOMME ET LE MONSTRE (El hombre y el monstruo)
Année : 1959
Réalisateur : Rafael Baledón
Scénario : Alfredo Salazar & Raúl Zenteno
Production : Abel Salazar
Musique : Gustavo César Carrión
Pays : Mexique
Durée : 78 min
Interprètes : Enrique Rambal, Abel Salazar, Martha Roth, Ofelia Guilmáin…

15062008215615263613384058 dans FantastiqueEncore un classique de drive-in mexicain aujourd’hui avec L’HOMME ET LE MONSTRE (1959, El hombre y el monstruo) de Rafael Baledón. Un beau film gothique vaguement expressionniste pour certaines scènes et un étrange mélange de « Faust » et de film de loup-garou. Le titre faisant évidemment référence au Docteur Jekyll et à Monsieur Hyde.

L’intrigue : Un pianiste de peu de talent vend son âme au diable pour devenir le plus grand musicien du monde. L’accord est cependant pourvu d’une fausse note : chaque fois qu’il joue il se transforme en une créature hideuse…

J’ai pu découvrir L’HOMME ET LE MONSTRE grâce à la collection de films d’épouvantes mexicains éditée par Bach Films et il semblerait que l’éditeur Oh My Gore ! vienne juste de l’éditer à son tour. Une bonne occasion de ressortir du néant ce petit bijou méconnu en noir et blanc et jamais ennuyant.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan / Le Cri de la Mort

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LE CRI DE LA MORT (1959)

DRIVE-IN : LE CRI DE LA MORT (1959) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15061306235215263613361525 dans Drive-in

LE CRI DE LA MORT (El Grito de la Muerte ou The Living Coffin)
Année : 1959
Réalisateur : Fernando Méndez
Scénario : Ramón Obón
Production : Alfredo Ripstein Jr. & César Santos
Musique : Gustavo César Carrión
Pays : Mexique
Durée : 72 min
Interprètes : Gastón Santos, Pedro de Aguillón, Carlos Anciraa, Carolina Barret…

LE CRI DE LA MORT (1959, El grito de la muerte ou The Living Coffin) est un western d’épouvante mexicain réalisé par Fernando Méndez et interprété par le cowboy Gaston Santos (LE MONSTRE DU MARÉCAGE).

L’intrigue : Deux cowboys arrivent en ville et doivent affronter le fantôme d’une femme venue venger ses enfants ensevelis dans un marais…

15061306235315263613361526 dans FantastiqueLà où LE MONSTRE DU MARÉCAGE (1957, El Pantano De Las Ànimas) transposait plus ou moins L’ÉTRANGE CRÉATURE DU LAC NOIR (1955) dans un Far-West mexicain, LE CRI DE LA MORT aborde quant à lui, assez vaguement, le sujet de la « Llorona » (la « pleureuse ») des légendes mexicaines, dans une de ses versions les plus contemporaines.

La Llorona, femme-spectre vengeur et souvent endeuillée elle-même a d’ailleurs été remise au goût du jour, l’année suivante, par René Cardona dans LA LLORONA (1960), qui aura même une suite en 1963 avec LA MALDICIÓN DE LA LLORONA. La mère endeuillée du CRI DE LA MORT et la Llorona des deux films suivants sont avant tout des spectres annonciateurs de morts prochaines. Dans les trois films, les pratiques superstitieuses de protections qui sont évoquées y sont assez similaires à la différence que les deux LLORONA sont de purs films d’épouvante, alors que LE CRI DE LA MORT alterne avec quelques scènes humoristiques et de bagarres de saloon qui sont plutôt inhérentes au genre des westerns. Reste aussi une excellente ambiance gothique placée dans un Far-West mexicain, là où la même année, DANS LES GRIFFES DU VAMPIRES (1959, Curse of the Undead) faisait déjà la même chose dans l’Ouest américain.

Malgré son ambiance pré-fabriquée de studio (effets sonores, sur-éclairages…), LE CRI DE LA MORT est une bonne petite série B d’épouvante. Édité il y a quelque temps avec d’autres classiques mexicains du genre par Bach Films, il me semble que la collection est épuisée et qu’on ne trouve plus ces films qu’à l’unité dans les boutiques de ventes d’occasions.

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI / The Werewolf / Les Créatures de Kolos /Target Earth / Space Master X-7 / La Femme Nue et Satan

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956)

DRIVE-IN : THE WEREWOLF (1956) dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

15050907304115263613249345 dans Drive-in

THE WEREWOLF
Année : 1956
Réalisateur : Fred F. Sears
Scénario : Robert E. Kent
Production : Sam Katzman (Columbia Pictures)
Musique : Mischa Bakaleinikoff
Pays : États-Unis
Durée : 79 min
Interprètes : Steven Ritch, Don Megowan, Joyce Holden, Eleanore Tanin, Kim Charney…

Petite production de Sam Katzman, THE WEREWOLF a été réalisé par un tâcheron du cinéma bis, Fred F. Sears autant capable du meilleur (LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT, THE NIGHT THE WORLD EXPLODED) comme du pire (THE GIANT CLAW). Quant à THE WEREWOLF (1956), il a été scénarisé par Robert E. Kent y transposant le mythe du loup-garou dans les États-Unis contemporains, comme ce sera le cas avec Pat Fielder pour THE VAMPIRE (1957) et THE RETURN OF DRACULA (1958) propulsant à l’époque moderne ces trois séries B anachroniques du cinéma d’horreur à de la pure science-fiction.

15050907304815263613249346 dans Fantastique

L’intrigue : Après qu’un homme ait été attaqué dans la rue, la police organise une chasse à l’homme envers son agresseur. Seulement, les forces de l’ordre ne savent pas vraiment si elles doivent pourchasser un homme ou un animal sauvage. Pendant ce temps, deux scientifiques essaient de dissimuler leur expérience funeste : suite à un accident de voiture, ils ont injecté du sang de loup irradié à la victime, rendue amnésique par le crash…

THE WEREWOLF est un petit film passionnant de bout en bout, et autant profiter sur Dailymotion si vous ne l’avez jamais vu.

- Trapard -

THE WEREWOLF en entier et en V.O. :

http://www.dailymotion.com/video/x15an68

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer / Le Monde, la Chair et le Diable / Le Jour où la Terre prit Feu / Frankenstein meets the Space Monster / Billy the Kid vs Dracula /Red Planet Mars / La trilogie de l’OSI

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959)

DRIVE-IN : LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959) dans Cinéma 13051809153815263611200263

15022107213515263612992784 dans Drive-in

LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (The World, the Flesh and the Devil)
Année : 1959
Réalisateur : Ranald MacDougall
Scénario : Ranald MacDougall
Production : Sol C. Siegel, George Englund & Harry Belafonte
Musique : Miklós Rósza
Pays : États-Unis
Durée : 95 min
Interprètes : Harry Belafonte, Inger Stevens, Mel Ferrer…

LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959, The World, the Flesh and the Devil) de Ranald MacDougall est l’un des post-nukes les plus fascinants des années 50-60, le film énonce d’ailleurs les codes futurs du genre.

15022107233215263612992791 dans Fifties fantastique

L’intrigue : Suite à un éboulement, Ralph Burton, un mineur, reste coincé au fond d’une mine pendant cinq jours. Lorsqu’il en ressort, il découvre une ville rasée, dévastée par une guerre atomique. L’homme solitaire rencontre Sarah, une survivante du cataclysme, mais leur idylle est interrompu lorsqu’apparaît un troisième survivant…

Une intrigue qui, si elle était poussée plus loin, rappellerait presque l’histoire d’Anthony ‘Buck’ Rogers : “J’avais 20 ans quand la guerre mondiale s’est arrêtée et je fus démobilisé du service aérien. J’ai obtenu un emploi d’arpentage aux niveaux inférieurs d’une mine abandonnée, près de Pittsburgh, dans laquelle l’atmosphère avait une saveur piquante très particulière et la roche s’effritait et brillait étrangement. Je me mis à l’examiner quand soudain le toit derrière moi s’est effondré et… ». Inconscient, le corps de Buck Rogers est préservé par un gaz étrange et comme plongé dans un état de coma, il se réveille et sort de la mine en 2429 après JC, au milieu d’une nouvelle guerre…

15022107253215263612992792 dans Trapard

Mais LE MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE permet surtout au comédien Harry Belafonte de pousser la chansonnette au milieu des décombres et d’assurer un excellent jeu d’acteur. Son personnage aurait inspiré, pour certains, celui du DERNIER SURVIVANT (1985, The Quiet Earth), le film néo-zélandais de Geoff Murphy, et annonce potentiellement celui tenu par Vincent Price dans JE SUIS UNE LÉGENDE (1964, The Last Man on Earth).

Enfin, pour rester dans un ordre d’idées de ce qu’était le film post-apocalyptique à l’époque du MONDE, LA CHAIR ET LE DIABLE (1959), voici quelques titres emblématiques du genre des 50′s et du tout début des 60′s : CINQ SURVIVANTS (1951, Five) d’Arch Oboler – DAY THE WORLD ENDED (1955) de Roger Corman – WORLD WITHOUT END (1956) d’Edward Bernds - TEENAGE CAVEMAN (1958) de Roger Corman - LE DERNIER RIVAGE (1959, On the Beach) de Stanley Kramer – LA DERNIÈRE FEMME SUR TERRE (1960, Last Woman on Earth) de Roger Corman – ATOMIC WAR BRIDE (1960) de Veljko Bulajic – Et dans un certain sens : LA MACHINE À EXPLORER LE TEMPS (1960, The Time Machine) de George Pal.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X /  The Wasp Woman, The Hideous Sun Demon & The Alligator People / L’Île du Sadique / Les Yeux de l’Enfer

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



DRIVE-IN : LA FEMME-GUÊPE, L’HOMME-LÉZARD et L’HOMME-ALLIGATOR

DRIVE-IN : LA FEMME-GUÊPE, L'HOMME-LÉZARD et L'HOMME-ALLIGATOR  dans Cinéma bis 13051809153815263611200263

En 1958, la 20th Century Fox ayant distribué l’impressionnante MOUCHE NOIRE (1958, The Fly) dans lequel un scientifique se transformait malgré lui en créature mi-homme mi-mouche, le succès du film a relancé la mode des séries B consacrées aux hybridations scientifiques au cours de l’année 1959. Et dans ce nouveau « Drive-in », vous aurez finalement 3 monstres pour le prix d’un.

15011706203415263612881835 dans Fantastique

LA FEMME-GUÊPE (The Wasp Woman)
Année : 1959
Réalisateur : Roger Corman
Scénario : Leo Gordon
Production : Roger Corman
Musique : Fred Katz
Pays : États-Unis
Durée : 73 min
Interprètes : Susan Cabot, Anthony Eisley, Barboura Morris, William Roerick…

Produit par Filmgroup, LA FEMME-GUÊPE (1959, The Wasp Woman) aka INSECT WOMAN ou BEE GIRL est un film à petit budget (50 000 $) tourné par Roger Corman. Ce film est le plus implicitement inspiré de LA MOUCHE NOIRE avec sa Femme-guêpe, avec la tête et les mains d’une guêpe, mais le corps d’une femme (finalement tout le contraire de ce que dévoile l’affiche du film où la créature est montré avec le corps d’une guêpe et la tête d’une femme).

15011706214815263612881836 dans Fifties fantastique

L’intrigue : Le professeur Zinthrop, un scientifique renégat, offre à Janice Starlin, une belle femme, la jeunesse éternelle en lui administrant des injections d’enzymes de guêpes. L’expérience tourne mal et Miss Starlin se transforme en une horrible créature carnivore mi-humaine, mi-insecte semant la mort et la destruction à tous ceux qui croisent son chemin…

C’est la jeune comédienne Susan Cabot qui incarne la Femme-guêpe du film, elle qui fut une comédienne du B Movie par excellence. Elle joua dans une poignée de westerns, de films policiers et d’aventures de séries B pour la Universal Pictures tout au long des années 50, avant d’être récupérée par Roger Corman qui l’employa sur SORORITY GIRL (1957), THE SAGA OF THE VIKING WOMEN AND THEIR VOYAGE TO THE WATERS OF THE GREAT SEA SERPENT (1957), WAR OF THE SATELLITES (1958), MITRAILLETTE KELLY (1958) aux côtés du jeune Charles Bronson, et dans cette FEMME-GUÊPE (1959) qui fut son dernier rôle.

15011706215115263612881837 dans Fifties SF

Vous pouvez regarder le film sur YouTube en version complète. Mais aussi voir la bande-annonce du remake de 1995 tourné par Jim Wynorski pour une nouvelle firme de Roger Corman (Concorede Pictures) et avec cette fois-ci Jennifer Rubin dans le rôle que tenait Susan Cabot en 1959.

LA FEMME-GUÊPE en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

15011706272215263612881839 dans Science-fiction

THE HIDEOUS SUN DEMON
Année : 1959
Réalisateur : Tom Boutross & Robert Clarke
Scénario : Robert Clarke, Phil Hiner, Doane R. Hoag & E.S. Seeley Jr.
Production : Robert Clarke
Musique : John Seely
Pays : États-Unis
Durée : 74 min
Interprètes : Robert Clarke, Patricia Manning, Nan Peterson, Patrick Whyte, Fred La Porta…

Robert Clarke est aux origines de ce petit film indépendant puisqu’il a écrit, produit et réalisé le film dont il interprète le rôle principal, celui du Dr Gilbert McKenna qui est le nœud de l’intrigue.

L’intrigue : Exposé à de fortes radiations, le savant atomiste Gilbert McKenna se transforme en une créature hideuse mi-homme mi-lézard au simple contact du soleil…

15011706273615263612881841 dans Trapard

THE HIDEOUS SUN DEMON est donc un autre versant de la mutation atomique après L’HOMME QUI RÉTRÉCIT (1957) de Jack Arnold et LE FANTASTIQUE HOMME COLOSSE (1957) de Bert I. Gordon. Ici, le fameux Gilbert McKenna va jusqu’à régresser vers un état reptilien. Un peu comme Bruce Banner régressait en se transformant en un monstre géant et vert, ou comme le Dr Curt Connors devenant The Lizard suite à une explosion et après avoir testé sur lui un sérum expérimental créé à partir d’ADN reptilien. Avec leurs similitudes, Hulk et The Lizard apparaissaient respectivement en 1962 et en 1963 dans les Marvel comics, à peine trois ans après les sorties en salles de THE HIDEOUS SUN DEMON et de THE ALLIGATOR PEOPLE.

15011706272915263612881840

Pour en revenir à THE HIDEOUS SUN DEMON, il s’agit de l’unique réalisation (et scénario) de Robert Clarke pour un film qui est sûrement l’un des meilleurs du genre, avec en plus des effets de réalisation extrêmement astucieux pour un sujet à budget serré.

THE HIDEOUS SUN DEMON en entier et en V.O. :

Image de prévisualisation YouTube

15011706304615263612881842

THE ALLIGATOR PEOPLE
Année : 1959
Réalisateur : Roy Del Ruth
Scénario : Robert M. Fresco, Orville H. Hampton & Charles O’Neal
Production : Jack Leewood
Musique : Irving Gertz
Pays : États-Unis
Durée : 74 min
Interprètes : Beverly Garland, Bruce Bennett, Lon Chaney Jr., George Macready, Frieda Inescort…

Produit par l’Associated Producers pour la 20th Century Fox, THE ALLIGATOR PEOPLE a été réalisé par Roy Del Ruth en fin de carrière, lui qui est plutôt connu pour ses comédies musicales comme ZIEGFELD FOLLIES (1946). Mais ce film est bien une série B d’épouvante avec des comédiens du genre : Beverly Garland (THE NEANDERTHAL MAN, IT CONQUERED THE WORLD, NOT OF THIS EARTH), Bruce Bennett (TARZAN AND THE GREEN GODDESS, THE LONE RANGER, THE COSMIC MAN) et surtout Lon Chaney Jr.

15011706304915263612881844

L’intrigue : Souffrant d’amnésie, une jeune femme consulte un psychiatre qui décide de lui injecter du pentothal de manière à tenter de rouvrir ses souvenirs. Elle tente de retrouver son mari disparu sans laisser de trace, avec comme seul indice le nom d’un village isolé dans les marais. Elle décide de faire le voyage en espérant trouver son époux…

THE ALLIGATOR PEOPLE dégage une bonne ambiance de marais brumeux de Louisiane, un décor qu’affectionnait aussi Roger Corman puisqu’on lui doit L’ATTAQUE DES SANGSUES GÉANTES et SWAMP WOMAN, tous les deux tournés aussi en 1959.

15011706304815263612881843

L’Homme-Alligator est une création du maquilleur Dick Smith, que l’on connait notamment pour ses maquillages sur L’EXORCISTE 1 et 2 ou pour les têtes explosées dans SCANNERS (1981) de David Cronenberg.

C’est d’ailleurs THE ALLIGATOR PEOPLE qui conclut cet article de « Drive-in » avec une version complète dénichée sur YouTube.

Image de prévisualisation YouTube

- Trapard -

Autres articles publiés dans la catégorie Drive-in :

L’Oasis des Tempêtes / It Conquered the World / The Giant Claw / Bataille Au-Delà des Étoiles / Attack of the Fifty Foot Woman / Cat-Women of the Moon / Le Fantôme de l’Espace / Mesa of Lost Women / Gorilla at Large / The Amazing Colossal Man / The Beast with a Million Eyes / The Astounding She-Monster / The Deadly Mantis / La Fiancée du Monstre / Not of this Earth / The Night the World Exploded ! / Viking Women and the Sea Serpent / Curse of the Faceless Man / Le Peuple de l’Enfer / Rodan / Supersonic Saucer / World Without End / La Fille du Docteur Jekyll / The Monster that Challenged the World / Baran, le Monstre Géant / Frankenstein’s Daughter / Giant from the Unknown / I married a Monster from Outer Space / How to make a Monster / J’enterre les Vivants / The Manster /King Dinosaur / Les Envahisseurs de la Planète Rouge / Ring of Terror /This is not a Test / Le Monstre vient de la Mer / La Cité  sous la Mer / The Beast of Hollow Mountain / Le Labyrinthe / L’Île Inconnue / Bride of the Gorilla /Lost Continent / La Légion du Désert / The Astro-Zombies / El Extraño Caso del Hombre y la Bestia / Le Renne Blanc & La Résurrection de la Sorcière /The Vampire & The Return of Dracula / Le Lac de la Mort / Teenage Caveman / Drive-in spécial Mars /Dans les Griffes du Vampire /The Monster of Piedras Blancas / La Tête Vivante / Destination Planète Hydra / Incubus / Les Monstres de l’Apocalypse / The Golden Bat / The Flying Saucer / Unknown World / Four Sided Triangle / X The Unknown / Les Enfants de l’Espace / The Crawling Eye & The Strange World of Planet X

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LE TOUR DU MONDE DE SADKO (1953)

LE TOUR DU MONDE DE SADKO (1953) dans Cinéma 13052108214015263611211209

LE TOUR DU MONDE DE SADKO (1953) d’Aleksandr Ptushko

14122307310415263612817968 dans Fantastique

Troisième film d’Aleksandr Ptushko dans ce Grenier du Ciné Fantastique, suivant LA CLÉ D’OR (1939, Золотой ключик / Zolotoï klioutchik) et LA FLEUR DE PIERRE (1946, Каменный цветок), LE TOUR DU MONDE DE SADKO (1953, Sadko, Садко) est inspiré d’anciennes chansons russes. Le film évoque les pérégrinations de Sadko pour trouver « l’oiseau de bonheur » à travers les Indes et l’Égypte, jusqu’à son retour à Novgorod, sa bien-aimée ville natale :

Sadko est beau et il est pauvre : il est de Novgorod, il aime la plus belle des jeunes filles de la ville. Il veut pour elle faire des prouesses. Mais il se heurte à l’hostilité des riches marchands qui voient un fauteur de troubles en ce jeune musicien, dont la grâce semble envoûter le peuple. Un soir que, solitaire au bord du fleuve, il rêve à sa bien-aimée en jouant de la harpe, il séduit la fille du roi des mers : elle lui promet sa protection secrète et merveilleuse. Il pourra pêcher des poissons d’or. Il défie alors les marchands qui veulent sa tête : s’il pêche le poisson d’or, ils devront lui remettre leur fortune ; s’il échoue, ils auront sa tête. En même temps, il s’assure l’alliance des hommes du peuple les plus forts et les plus généreux. La pêche est miraculeuse, Sadko triomphe, mais il gaspille ses richesses et perd la confiance des siens. C’est alors qu’un nouveau prodige le sauve : dans sa barque, trois poissons se métamorphosent en objets précieux. Il lui reste encore une prouesse à accomplir: il étreint sa fiancée qui lui promet fidélité, et il s’en va, sur la Volga, puis sur les mers, en quête de l’oiseau du bonheur. Il triomphe de toutes les épreuves, que ce soient les dangers de la confrontation brutale avec les barbares, ou les pièges tendus par la perfidie voluptueuse des Orientaux. Lorsqu’enfin il découvre l’oiseau du bonheur, dangereuse sirène un peu flétrie, séquestrée dans une tour par le roi cupide qui la possède, il a la révélation du secret en quête duquel il a couru le vaste monde : le bonheur est parmi les siens, sur la terre de Russie. Une dernière épreuve l’attend : pour sauver son équipage de la tempête, il rejoint le fond des mers, où il obtient la bienveillance du couple royal, d’une bourgeoise bonhomie à condition d’épouser la fée des mers, naguère sa protectrice: dans un acte suprême de générosité, celle-ci, comprenant que Sadko ne l’aimera jamais, renonce à son amour et le libère de sa prison liquide ! Sur un hippocampe, il rentre à Novgorod, où le bonheur l’attend…

14122307324815263612817969 dans Fifties fantastique

LE TOUR DU MONDE DE SADKO est un joli conte pour enfants, costumé, bourré de scènes merveilleuses, de chansons et de danses russes. Vous pouvez trouver en version complète en russe ici et les sous-titrages anglais (je ne trouve aucun sous-titres en français, désolé).

- Trapard -

Autres films présentés dans la catégorie Le Grenier du Ciné Fantastique :

La Charrette Fantôme / La Chute de la Maison Usher / Les Contes de la Lune vague après la Pluie / Frankenstein (1910) / Le Cabinet du Docteur Caligari / La Monstrueuse Parade / Le Fantôme de l’Opéra / Double Assassinat dans la Rue Morgue / Docteur X / White Zombie / The Devil Bat / La Féline (1942) / Les Visiteurs du Soir / La Main du Diable / Le Récupérateur de Cadavres / La Beauté du Diable / Un Hurlement dans la Nuit / The Mad Monster / La Tour de Nesle /L’Étudiant de Prague / Les Aventures Fantastiques du Baron de Münchhausen /Torticola contre Frankensberg / Ulysse / Man with Two Lives / The Mad Ghoul / La Tentation de Barbizon / The Flying Serpent / Peter Ibbetson / Le Fantôme Vivant /La Marque du Vampire / Les Poupées du Diable / Le Gorille / Le Voleur de Bagdad / The Savage Girl / Murders in the Zoo / The Vampire Bat /Figures de Cire / L’Oiseau Bleu / L’Aïeule / Genuine / La Charrette Fantôme (1921) / Häxan, la Sorcellerie à travers les Âges / Les Nibelungen / Le Monde Perdu (1925) / Wolfblood / Faust, une Légende Allemande / La Lumière Bleue /Les Chasses du Comte Zaroff / Vampyr ou l’Étrange Aventure de David Gray / Le Fils de Kong / La Révolte des Zombies / L’Homme qui faisait des Miracles / Pinocchio & La Clé d’Or / Le Cœur Révélateur / Le Fantôme Invisible /The Monster Walks / Le Mystère du Château Maudit / Ma Femme est une Sorcière / Night Monster / The Undying Monster / Dead Men Walk / Le Soleil Volé / Le Vaisseau Fantôme / La Tour des Sept Bossus / The Return of the Vampire / Carcasse l’Immortel / The Vampire’s Ghost & The Catman of Paris / La Fleur de Pierre / Valley of the Zombies / Le Conte de Cendrillon / Le Petit Cheval Bossu / Macbeth

Rejoignez le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



12345