Catégorie

Archive pour la catégorie « Littérature »

LETTER 44 (T1)

LETTER 44 (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16041109375115263614137080 dans Flynn

Cela fait un bon moment que je n’ai pas lu de comics, l’occasion donc de me tourner vers ceux que j’avais dans ma pile à lire. C’est donc sur la série Letter 44, et plus particulièrement le premier tome, que je me suis posé et franchement, je ne regrette absolument pas !

Dure journée pour Stephen Blades, le 44e président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier qui va changer non seulement son propre destin, mais très probablement la face du monde. Depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais la rencontre du troisième type n’a pas encore eu lieu. Dans l’expectative de devoir combattre une invasion d’outre-espace et de pouvoir défendre l’humanité, Carroll a envoyé les troupes américaines sur tous les fronts, inlassablement, ce qui l’a rendu pour le moins impopulaire. Avait-il finalement raison de préparer la nation au désastre imminent ? Et quel sera le rôle de l’équipage du Clarke, le vaisseau d’observation envoyé vers l’« ennemi » voici trois ans déjà ?

Scénarisé par Charles Soule, qui n’est pas n’importe qui puisqu’il a bossé sur des séries telles que Swamp Thing, Superman/Wonder Woman ou encore Thunderbolts et She-Hulk, Letter 44 montre, au travers de ce premier tome, toutes ses qualités : récit bien construit, science-fiction de qualité, rebondissements et suspense prenants. En somme, Letter 44 a tout ce qu’il faut pour faire vivre au lecteur une aventure digne de ce nom.Autant vous dire que quand on arrive à rendre la politique passionnante, c’est bien qu’on a tout réussi, non ?

Du côté des feutres et des crayons se trouve Alberto Jiménez Alburquerque. Je n’étais pas très fan de son style visuel. Il y avait quelque chose dans son trait qui me dérangeait mais impossible de déterminer quoi. Mais au fil de l’histoire, je me suis aperçu qu’il rendait le récit de Soule encore plus dynamique et efficace, les deux allant parfaitement bien ensemble. Je ne suis toujours pas un grand fan de son style mais il reste indéniable qu’il renforce l’histoire, et c’est une très bonne chose.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1) / Stray Dog (T1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



STRAY DOG (T1)

STRAY DOG (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16032208390615263614080241 dans FantastiqueIshtar. Un monde oscillant entre lumière et ténèbres où se côtoient présent et passé, patrimoine et renouveau, pierres antiques et technologies nouvelles. Un monde partagé entre une surface idéalisée et une réalité plongée dans le chaos. C’est au sein de cet univers que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le goût de sourire, et Toru, un Karat, un lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obéissance qui permet de contrôler les Karat et fait de la jeune Aki la maîtresse de Toru. Fan de gothique, de magie noire, de steampunk, VanRah a développé Stray Dog pour mettre en avant cette figure fantastique méconnue qu’est celle du loup-garou. Son idée fut d’en faire ressortir tout le mystère, la magie et les problématiques qui lui sont liées. Ses lycans sont ordonnés en clans, suivent des règles et sont l’objet de malédictions qui donnent de l’ampleur et de l’intérêt à ces personnages. Son monde gothique et futuriste évoque le foisonnant univers d’Anne Rice, qui donna toute son ampleur aux personnages fantastiques. Auteure d’une dizaine de titres publiés à compte d’auteur sur le Net, star des sites américains Inkblazers et Deviantart, VanRah y affiche 283 000 pages vues régulières (930 000 en pic d’audience) pour plus de 10 000 followers ! Elle y brille par sa production manga tout autant que par ses talents reconnus d’illustratrice. Stray Dog fut élu lauréat du prix International des amateurs de comics et manga en 2011.

Petit tour du côté du manga français avec VanRah, dessinatrice et scénariste de la série Stray Dog dont le premier tome, particulièrement épais, est sorti l’été dernier. Je n’avais pas encore eu le temps de me pencher sur le pavé. Il faut dire que je ne suis pas très friand de ce genre d’histoires un peu gothique. Malgré tout, je me suis plongé dans cette lecture qui ne m’a pas forcément plu, mais ne m’a pas déplu non plus.

Comme je l’ai dit, je ne suis pas très lecteur d’univers gothique. J’ai surtout lu ce premier tome pour découvrir l’univers visuel de VanRah qui s’avère déjà bien développé. Très inspiré par les auteurs japonais, il n’en fait aucun doute, elle a su forger son propre trait et son propre style afin de se créer sa personnalité graphique. Et c’est plutôt réussi. Certes, on trouve quelques maladresses dans le dessin, certains passages montrant clairement un manque de maîtrise, malgré tout, le talent est là et c’est prometteur. Toutefois, j’avoue avoir été un peu moins emballé en ce qui concerne le scénario. Cela manque de développement et de travail sur l’écriture. C’est confus, très plat, et surtout trop classique. Les personnages manquent également de consistance, d’un truc pour les rendre plus vrais que de simples stéréotypes vus et revus. Reste tout de même que l’ensemble annonce de bonnes choses et VanRah devrait rapidement se faire un nom dans le milieu de la bande dessinée en France !

- Flynn -

(Stray Dog est publié aux éditions Glénat)

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1) / Abaak (T1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



ENCYCLOPÉDIE DE LA SCIENCE-FICTION

ENCYCLOPÉDIE DE LA SCIENCE-FICTION dans Bibliothèque altaïrienne 16030108253515263614018267

La bibliothèque altaïrienne est constituée de la collection personnelle de Morbius. On y trouve des livres de référence anciens ou récents sur la SF et le Fantastique dans les domaines du cinéma, des séries télévisées, de la littérature, des plus grands auteurs, de quelques artistes de renom et de tant d’autres choses appartenant aux contrées de l’Imaginaire. Explorons ses rayons, choisissons un livre, feuilletons ses pages…

16031708452315263614066763 dans Littérature

On prend un bouquin et on y va. Non pas que ma bibliothèque soit celle de la légendaire Alexandrie, croulant sous des milliers d’ouvrages plus remarquables les uns que les autres, mais elle peut réserver quelques surprises à ceux qui s’intéressent encore à ces choses que l’on appelle « livres », et leur permettre de découvrir un bouquin qui les intéresse ou qu’ils cherchaient depuis longtemps, un livre rare, une curiosité méconnue… Ici point de romans, uniquement des livres de référence, des dictionnaires, des encyclopédies, des ouvrages spécialisés maigrichons ou obèses, souvent anciens, ceux qui font toujours preuve d’une grande générosité à mon égard pour me livrer leurs innombrables informations afin de m’aider dans la rédaction des articles de ce blog. Vous les croiserez peut-être sur eBay s’ils vous séduisent…

16031709251015263614066819Si j’ai décidé de commencer aujourd’hui par l’Encyclopédie de la Science-Fiction, c’est que ce vieux bouquin me rappelle bien des souvenirs…

Je me le suis offert en 1980 grâce au billet de 5 000 F que m’avait donné ma cousine pour mes 14 ans. Elle avait d’ailleurs été très étonnée de me voir acheter un livre plutôt que des disques ou je ne sais quoi d’autre qu’un ado de mon âge aurait dû alors s’acheter à ses yeux. Mais le p’tit Morbius était déjà complètement atteint par la SF, et il ressentait le besoin de vouloir connaître la belle histoire de ce genre alors sous-estimé.

Cette encyclopédie, je l’avais repérée librairie Hachette, au centre ville. Son prix n’était pas donné, mais je la désirais plus que tout, ne serait-ce que pour sa merveilleuse couverture qui me transportait déjà « out of this world » ! Comprenez donc : on y voyait un Stardestroyer revu et corrigé (à la sauce Chris Foss ?…), un Robby le robot étincelant, un Dark Vador brandissant son sabre laser, la station spatiale de 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE et un pur vaisseau échappé des couvertures des romans  de science-fiction de l’époque. Et puis rien que son nom, Encyclopédie de la Science-Fiction, en imposait déjà grandement ! Sans compter la préface signée Isaac Asimov et la quatrième de couverture qui présentait un Stormtrooper sur fond galactique avec météore s’écrasant sur une lune, en compagnie d’un tripode martien échappé de La Guerre des Mondes de Wells. Bref, du pur jus SF !

L’Encyclopédie de la Science-Fiction est un livre de 223 pages, grand format, traduit de l’anglais par Michel Lederer et adapté par Jean-François Jamoul. Son édition française a été réalisée sous la direction de Claude Schaeffner assisté de Anke Hérubel. Sa première édition, anglaise, date de 1978, chez Octopus Books Ltd, Londres. L’édition française date quant à elle du premier trimestre 1980 par la Compagnie Internationale du Livre (CIL). L’ensemble a été supervisé par Robert Holdstock.

16031808355315263614069036

Présentation de l’Encyclopédie de la Science-Fiction par CIL où l’on se demandait encore, en 1980, qu’est-ce que la SF ?

« La science-fiction, est-ce un langage nouveau, une mode, un phénomène de notre temps, une littérature à part entière ? Quel dénominateur commun y a-t-il entre Jules Verne, Edgar Allan Poe, Aldous Huxley, Stanley Kubrick ? Qui sont Philip K. Dick, Jack Vance, Gérard Klein, Isaac Asimov, André Ruellan, Kurt Steiner, Stefan Wul ? Qu’est-ce que le Fandom, la New Wave, les Pulps, que veut dire Hardware ? Pour connaître la science-fiction, est-il nécessaire de connaître l’anglais ? Quand a paru Ravage ? Avez-vous lu Ubik ? Aimez-vous Dune ? Orange mécanique, est-ce de la science-fiction ?

Onze écrivains, onze grands noms de la science-fiction explorent, inventorient, comparent, remontent aux sources. Douze chapitres fouillés, détaillés, fournissent les réponses à toutes ces questions, offrent un panorama éblouissant de l’art et des artistes inspirés par la science-fiction, ouvrent des points de vue nouveaux sur la science-fiction elle-même, notre temps, notre monde. »

En effet, dans l’Encyclopédie de la Science-Fiction la parole est donnée à Brian Stableford, Douglas Hill, Michael Ashley, Alan Frank, Harry Harrison, Chris Morgan, David Hardy, Patrick Moore, Christopher Priest, Malcom Edwards et Robert Holdstock à travers douze chapitres : Repères, L’union de la science et de la fiction, Principaux thèmes, Pulps et magazines, La science-fiction au cinéma, Le héros de métal, Rencontre avec les extraterrestres, Les illustrations de science-fiction, De la fiction à la réalité, La science-fiction à travers le monde, La new wave et Hier, aujourd’hui et demain.

C’est du concentré, du costaud, traité avec grand sérieux (mais on n’est pas là pour rire), le tout accompagné d’une belle iconographie et de jolies introductions dont certaines déjà publiées sur Les Échos d’Altaïr (voir ici).

16031808344715263614069035

On analyse, on décortique, on s’interroge, on cherche midi à 14 heures, mais c’est normal : ce sont des spécialistes, et ils y vont tous de leur approche personnelle et particulière de ce genre extrêmement riche et intelligent qu’est la Science-Fiction, avec forcément d’innombrables références littéraires bien utiles.

Un chapitre consacré au cinéma de SF présente les classiques METROPOLIS, le serial FLASH GORDON, PLANÈTE INTERDITE, 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE, SOLEIL VERT, et on y parle de LA GUERRE DES ÉTOILES (STAR WARS) en ces termes : « La Guerre des Étoiles : le plus raffiné des divertissements de SF. » L’Encyclopédie de la Science-Fiction a dès lors tout mon respect…

À la fin de l’Encyclopédie de la Science-Fiction on trouve les annexes qui rassemblent les sous-chapitres Le Domaine français de la science-fiction, Fandom, Les prix, Magazines, Films et Les auteurs. C’est d’ailleurs là que j’ai pu y dénicher une excellente définition du mot « fanzine », définition que je n’hésiterai pas à reprendre dans les premiers numéros de CosmoFiction Fanzine afin de mettre au parfum les Calédoniens.

J’eus souvent quelques difficultés à suivre l’Encyclopédie de la Science-Fiction à mes 14 ans, relisant plusieurs fois certains passages, mais il compte parmi mes tous premiers bouquins de référence sur le genre, et jamais je n’ai regretté de l’avoir acheté.

- Morbius -

16031808392615263614069037

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



CITATION CÉLÈBRE : UNE MAIN SECOURABLE

CITATION CÉLÈBRE : UNE MAIN SECOURABLE dans Citation célèbre 16030509134615263614029609« Et dans une civilisation de la technique, deux cents ans c’était comme mille pour des sauvages. La Terre avait manqué le coche de deux cents ans, mais elle l’avait manqué. Les Perui possédaient la technique, les navires stellaires et l’empire. Ils avaient traversé l’Atlantique galactique en quête de nouvelles routes – et ils étaient tombés sur l’humanité primitive. »

(Une Main Secourable / Lester del Rey / La Grande Anthologie de la Science-Fiction : Histoires Galactiques)



ABAAK (T1)

ABAAK (T1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16022609064015263614008531 dans Flynn

Abaak est un projet BD ambitieux, celui de réaliser une grande saga de science-fiction, à la manière de Druillet et Moebius. Mais est-ce une réussite ? Écrit et dessiné par la Puvilland’s Team (Paul et Jean-Louis Puvilland), le premier tome d’Abaak, publié chez Tartamudo, est là pour nous donner une réponse.

Si la BD débute comme quelque chose d’humoristique, la suite, elle, se veut relativement sérieuse. On commence avec Sprite, un dessinateur de BD qui présente sa nouvelle création à son éditeur. Ce dernier lui refuse la publication car il veut du R-É-A-L-I-S-M-E. Après quoi, Sprite se lance dans la création d’une épopée bédéesque, narrant l’histoire de deux peuples, le Protinus dirigé par la Reine Ferhocil, et le Neutrinus, présidé par Alomegastein. Ils se partagent l’empire de Plux, mais Ferhocil veut conquérir Neutrinus pour étendre son pouvoir. Mais alors qu’elle passe à nouveau à l’offensive après de nombreuses tentatives infructueuses, Alomegastein se retrouve, lui, face à un autre problème d’envergure. Un Neutron, astéroïde inconnu, se dirige droit sur leur empire et risque de détruire Plux ! Alomegastein veut donc tenter de sauver son peuple.

Le scénario proposé par Paul et Jean-Louis Puvilland est plutôt original. Commençant par une petite introduction assez drôle, on se retrouve très vite dans une véritable aventure de science-fiction, un Space Opera avec des vaisseaux, des affrontements, etc. Sauf qu’ici on ne suit pas des humains, mais des extraterrestres. Mais le scénario est trop inégal. Ça traîne en longueur pour au final pas grand-chose, surtout qu’il n’y a que peu de rebondissements, donc rien pour relancer l’intérêt du lecteur. En plus de quoi, il est assez difficile de se plonger dans l’histoire, on lit simplement, sans s’attacher aux personnages, sans prendre part au récit ou quoi. On est totalement en dehors de ce qu’il se passe.

Graphiquement, je n’ai pas trop adhéré au style. Si celui-ci permet d’obtenir quelques planches hallucinantes dans leur construction, et vraiment belles, dans l’ensemble, le résultat est brouillon et confus. Les explosions, les effusions de couleurs flashy, etc, ça fait trop, et on finit par ne plus rien comprendre. Ce n’est pas mal dessiné, les personnages et les vaisseaux sont sympathiques, quelques scènes sont impressionnantes, mais je n’aime pas, c’est mou, ça manque de dynamisme, et ça c’est, je pense, à cause de la technique employée.

Une série qui, encore une fois, a du potentiel. Malheureusement, il est difficile de l’exploiter et la science-fiction est un genre assez ardu à maîtriser, en BD plus qu’ailleurs.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal / Love in the Hell (Vol.1)

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LOVE IN THE HELL (Vol.1)

LOVE IN THE HELL (Vol.1) dans B.D. 15050108480515263613222884

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16020807212815263613956710 dans FantastiqueCette série est tout simplement totalement dingue ! Je ne connaissais pas du tout ce mangaka, Reiji Suzumaru, et autant vous dire que la surprise est énorme.

Love in the Hell raconte l’histoire de Rintaro, qui, à sa mort, se retrouve envoyé en enfer pour se laver de ses péchés. Pour cela, il est confié à Koyori, une jeune démone qui doit s’occuper de Rintaro afin de lui permettre de quitter l’enfer. Comment ? En le torturant !

C’est un manga assez fou, qui mélange humour et érotisme avec beaucoup de talent. C’est vachement drôle à lire et aucunement gênant par rapport à l’érotisme. Mais attention, c’est quand même bien gore ! Niveau dessin, Reiji Suzumaru est au top, un mangaka de talent à suivre de toute urgence !

- Flynn -

(Love in the Hell est publié chez Glénat)

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost / L’Assassin Royal

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



L’ASSASSIN ROYAL

L'ASSASSIN ROYAL dans Flynn 14072703494415263612413227

Le blog Flynn SFFF vous présente une parution littéraire de la SF, du Fantastique ou de la Fantasy en roman ou BD. Flynn, éternel dévoreur d’ouvrages, vous décortique son bouquin du jour…

16012612122415263613925694 dans LittératureRobin Hobb est une écrivaine plutôt prolifique et sa bibliographie le prouve bien. J’ai Lu en profite donc pour nous proposer de nombreux ouvrages de l’auteure, l’un de ceux-ci se trouve être la première intégrale du cycle de L’Assassin Royal, ouvrage qui nous fait entrer dans un magnifique univers fantastico-médiéval… On y découvre Fritz, bâtard du prince Chevalerie, abandonné à la forteresse de Castlecerf. Le roi Subtil, son grand-père, décide alors d’en faire son assassin royal pour l’écarter du trône. Fritz, doté du pouvoir du vif qui lui permet de communiquer avec les animaux et ayant des capacités pour l’Art, magie utilisée par le roi et ses fils, grandit au fil des pages et on se retrouve avec lui au cœur des intrigues de pouvoir.

Avec ce roman, on plonge dans un monde où la magie fait partie intégrante de l’histoire dès le commencement. On suit le héros, Fritz, dans toutes ses missions et ses rapports avec les amis qu’il a su conquérir. Nous découvrons un jeune homme torturé par son histoire personnelle et en danger du fait de sa position de bâtard.

Robin Hobb a su planter le décor rapidement et on dévore le livre avec acharnement, pour suivre Fritz, pas à pas, tout en priant pour qu’il échappe aux intrigues de ses ennemis. La magie prend le pas sur les vies des personnages et nous transpose dans un monde qui malgré son âpreté, nous donne envie d’y plonger tout entier.

- Flynn -

Autres livres présentés par Flynn :

Dangereuses visions : le Necronomicon en BD / Agharta : le Temps des Selkies / Le Dernier Roi des Elfes / Le Niwaâd / Moi, Cthulhu / Docteur Sleep / Saigneur de Guerre / Le Démon aux Mille Visages / Le Gardien de la Source / Universal War Two (T1) : Le Temps du Désert / Blake et Mortimer : L’Onde Septimus / Culture Geek / Attention aux Morts / Out There – volume 1 /L’Encyclopédie du Hobbit / Quantex (T1) : Le Songe des Immortels / Quantex (T2) : La Révolte des Ombres / Chroniques des Ombres / Le très grand Nettoyage / Les Pantins Cosmiques / Cornes / Le Miroir des Templiers (T1) : New Paris / Nosfera2 / Soutenez le financement de l’ouvrage « Gore – Dissection d’une Collection » / Taupe / Le Monde de Fernando / Moi, Lucifer / LŒuf de Dragon /Ghouls of Nineveh / Ténèbres 2014 / Le Piège de Lovecraft / Cagaster – tome 1 / Le Cycle d’Ardalia : Le souffle d’Aoles / Écosystématique de Fin de Monde / Agent des Ordres / Le Dieu était dans la Lune / Arthaé / Le Code du Chasseur de Primes / L’Aigle de Sang / Les Montagnes Hallucinogènes / La Dernière Terre (T1) : L’Enfant Merehdian /Destination Mars / Chroniques de Karn (T1) : Nereliath / Naturalis /Les Parias d’Engelar / Chroniques de Karn (T2) : Seuls les Dieux /La Saga de Xavi El Valent (T1) : Le Glaive de Justice / Le Roi en Jaune /Le Livre de la Création / Femmes Obscures / Le Cabinet du Docteur Black / Le Lycan Blanc / Zugzwang / Pretty Deadly – tome 1 : L’Écorcheuse / Crueler than Dead / L’Histoire des Jeux Vidéo Polémiques – Volume 2 / Ajin – tome 1 / Skin Trade / Multiple était la Lune / Hellraiser / Manhattan Ghost

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



LA SF SELON SERGE LEHMAN

Serge Lehman :

LA SF SELON SERGE LEHMAN dans La SF selon... 16010604210615263613877240« Les deux idées-forces que chacun cite par réflexe (ça parle de science, ça se passe dans le futur) ne sont pas fausses mais laissent tellement d’œuvres de côté qu’on ne peut les considérer comme décisives : il existe des milliers d’histoires de SF situées dans le passé ou le présent, et au moins autant où la science ne joue aucun rôle, sinon peut-être celui d’un vague prétexte d’arrière-plan. STAR WARS se passe « il y a très très longtemps ». Crash n’implique aucune science ou technologie spéculative.Mais que vaudrait une définition de la SF qui exclurait George Lucas et J.-G. Ballard ? »



LES CHRONIQUES DE LA SCIENCE-FICTION

LES CHRONIQUES DE LA SCIENCE-FICTION dans Littérature 14072703494415263612413227

Avec sa couverture originale où HAL 9000 de 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE semble vous observer dans un silence inquiétant, Les Chroniques de la Science-Fiction se présente sous la forme d’un gros dictionnaire de 576 pages écrites par 27 contributeurs sous la direction de Guy Haley et préfacées par Stephen Baxter. Il s’agit d’une « histoire en images de toute la SF depuis ses origines ».

16010309334915263613870154 dans Science-fictionInutile de préciser que ce livre est une mine, une source inépuisable, une caverne d’Ali baba où tout amateur, passionné ou expert en SF trouvera indubitablement son bonheur.

Je suis loin d’être un spécialiste en science-fiction malgré mon demi-siècle d’existence prochain et mon amour inébranlable pour le genre, mais j’ai la prétention, heureusement, de posséder un certain bagage culturel dans le domaine de l’Imaginaire qui me permet de tenir ce blog à peu près correctement. Néanmoins, et c’est toute la force de ce fabuleux ouvrage, j’ai appris encore bien des choses rien qu’en feuilletant Les Chroniques de la Science-Fiction et en m’arrêtant au détour d’une page, sur un texte, une illustration, un encadré ou une frise chronologique ! Et je n’ai pas encore commencé sa lecture en détail !

Dès les premières pages un guide vous explique comment lire ce livre. Entre ses couleurs pour les genres, ses mots clés, sa frise chronologique et tant d’autres informations, vous risquez en effet de vous perdre. On pourra d’ailleurs parfois reprocher au livre, si c’est vraiment un reproche, de vouloir trop en mettre sur ses deux pages consacrées à un titre. Les polices de caractère sont petites, encore plus petites pour les légendes accompagnant les photos, ce qui n’est pas franchement très agréable pour la lecture. Cependant, saluons ce formidable travail réalisé par de grands spécialistes et savourons-le comme il se doit !

Les Chroniques de la Science-Fiction (éd. Muttpop), c’est :

  • « Le guide définitif sur la science-fiction pour le XXIe siècle et au-delà.
  • L’ordonnancement chronologique des chapitres révèle l’évolution du genre.
  • Richement illustré par des graphiques qui compilent plus de 200 des plus grandes œuvres. 
  • Un grand nombre d’images de films, de séries télé, de couvertures de comic books ou de mangas.
  • Des frises chronologiques et des fiches de résumés sur les plus grandes franchises du genre comme STAR TREK ou DOCTOR WHO.

Guide à vocation internationale, Les Chroniques de la Science-Fiction se concentre sur tout ce qui fait ou ce qui a fait la science-fiction, des blockbusters d’Hollywood aux classiques russes en passant par la littérature européenne. Un indispensable pour tous les fans de SF.

De Frankenstein à AVATAR, ce guide de compréhension aux multiples entrées réunit les commentaires d’experts, associés à une riche iconographie et une multitude de frises chronologiques pour se repérer à travers les époques et les univers. Plusieurs centaines de personnages, de créateurs, séries et mythologies sont ainsi présentés. Jamais un ouvrage sur la SF n’a réalisé une telle synthèse, traitant aussi bien de la littérature, du cinéma, de la bande dessinée ou de l’animation.

Des œuvres phares comme STAR WARS ou Dune, des univers s’étalant sur plusieurs dizaines d’années comme DOCTOR WHO ou STAR TREK sont accompagnés de chronologies, et d’un système de repères iconographiques pour mieux les comprendre et les représenter sur la durée.

Cet ouvrage encyclopédique révèle une myriade de connexions entre les genres, les œuvres, les univers et les auteurs pour tous les amateurs de SF mais également ceux qui veulent le devenir. »

- Morbius -



MIDI-MINUIT FANTASTIQUE VOLUME 2 : LE RETOUR

MIDI-MINUIT FANTASTIQUE VOLUME 2 : LE RETOUR dans Littérature 14072703494415263612413227

Après le premier volume paru début 2014, voici le second sorti il y a quelques petites semaines à peine, toujours aux éditions Rouge Profond, de l’intégrale de la légendaire revue Midi-Minuit Fantastique, la toute première revue européenne consacrée au cinéma de genre. Pouvoir accéder en 2015 à ce trésor inestimable des sixties, c’est voyager dans le temps et découvrir, au fil des pages, toute la faune et la flore du cinéma bis de cette époque.

15110909363015263613734945 dans Littérature

Dans ce deuxième volume, toujours très imposant et très riche, on retrouve les numéros 7 à 11 de Midi-Minuit Fantastique. Michael Caen (fondateur de la revue récemment décédé) et Nicolas Stanzick, tous deux aux commandes de ce fabuleux projet de réédition de l’intégrale de MMF, se font d’ailleurs une joie de pouvoir nous offrir enfin l’introuvable n°8 « Érotisme et épouvante dans le cinéma anglais ».

Barbara Steele elle-même préface ce deuxième volume de la collection. « Midi-Minuit Fantastique a défini le cinéma fantastique et d’horreur tel qu’on le connaissait dans les années 1960″, écrit-elle. « Il lui a donné ses lettres de noblesse en le sortant du sous-genre auquel il appartenait et l’a réinterprété pour la décennie allant de 1962 à 1972 avec une série d’articles merveilleusement intelligents. »

Toujours enrichi de photos et de textes inédits, ce deuxième volume propose une fois de plus un DVD. Intitulé Les Cauchemars de Midi-Minuit Fantastique, celui-ci regroupe une sélection de cinq courts métrages réalisés par des proches de la revue.

Tous les fantasticophiles amateurs ou avertis ne peuvent que se réjouir de ce fabuleux ouvrage qu’il vous faudra commander, comme je l’ai fait, si vous voulez l’obtenir en Nouvelle-Calédonie.

- Morbius -

15110909363615263613734946



1...34567...36