Catégorie

Archive pour la catégorie « Magazine »

SCIFI NOW ET METALUNA

( Magazine )

À l’heure où la presse écrite s’effondre, deux nouveaux magazines bimestriels spécialisés viennent de publier leur premier numéro : SciFi Now (version française de la revue britannique éponyme) et Métaluna (version professionnelle du célèbre fanzine déjà connu par les initiés). Deux magazines que tout oppose : contenu, rédaction et ligne éditoriale…

La presse écrite va très mal, tout le monde le sait. Et pourtant, en dehors de nos deux piliers incontournables que sont L’Écran Fantastique et Mad Movies, voici venir SciFi Now (qui n’a rien à voir avec la chaîne Syfy) et Métaluna. Alors que certains préfèrent lire, le nez collé à leur écran, les horribles versions numériques et froides des magazines disponibles sur le Net, versions aussitôt lues (ou plutôt survolées…) et oubliées, d’autres préfèrent acheter encore aujourd’hui la version papier de leurs revues préférées pour les lire avec plaisir, page par page, pour les feuilleter et pouvoir les conserver précieusement. On ne peut que souhaiter longue vie à Sci Fi Now et Métaluna, en espérant que ces deux magazines trouveront leur place dans la presse spécialisée française. En tout cas, chers amis fantasticophiles calédoniens, inutile de les chercher à Nouméa : vous ne les trouverez disponibles que sur des sites de vente par correspondance…

SCIFI NOW ET METALUNA dans Magazine 13030208320515263610919504SciFi Now prétend être « Le meilleur magazine de fantasy, science-fiction et horreur »… Rien que ça ! Prétentieux et bien british. Nos mangeurs de puddings ne savent sans doute pas que le meilleur magazine sur le cinéma fantastique et de SF au monde est L’Écran Fantastique, revue française. Chauvin, moi ? Non. Simplement réaliste. Alors que fait-on pour être soi-disant « Le meilleur magazine de fantasy, science-fiction et horreur » ? On essaie d’atteindre le nombre de pages de L’Écran Fantastique avec 114 pages, on parle de tout : ciné, télé, comics… Le fait-on correctement ? Oui et non.

Oui, car on brasse très large. Jugez plutôt le sommaire de ce numéro 1 : THE WOLVERINE, IRON SKY, TRON, SPIDER-MAN 2, LE MONDE FANTASTIQUE D’OZ, HUNGER GAMES, LE TRÔNE DE FER saison 3, HANSEL & GRETEL WITCH HUNTERS, STAR TREK INTO DARKNESS, TERRA NOVA, CLOUD ATLAS, X-MEN DAYS OF FUTURE PAST, TORCHWOOD, LES CONFESSIONS DE DORIAN GRAY, IRON MAN 3, CARRIE, THE WALKING DEAD, AMERICAN HORROR STORY : ASYLUM, STAR WARS VII, et j’arrête là car il y en a encore beaucoup, beaucoup ! On y parle aussi goodies et DVD. C’est bourré de petites infos de toutes sortes qui surgissent dans tous les coins !

Non, car lorsqu’on veut brasser large on ne peut pas s’attarder en détails sur des films ou des séries. On survole. Les articles sont souvent réduits. Cependant la mise en page est plutôt belle et donne envie de lire SciFi Now. Pour des dossiers et des articles en profondeur, allez voir ailleurs ! SciFi Now est un magazine formaté pour plaire au plus grand nombre. Il lui manque une âme…

13030208345115263610919511 dans MagazineÀ l’inverse, Métaluna se veut le « Mag cinock’n'roll »  ! Oui, attention, ne cherchez pas le rapport avec le Métaluna d’avant, ce Métaluna nouvelle génération opère un virage à 180° sous la direction du célèbre Jean-Pierre Putters, déjà fondateur de Mad Movies, et qui devient ainsi le nouveau rédac-chef. « Free press, ciné culte, BD, fantastique, érotisme, zique et autres facéties », Métaluna s’affirme comme un ovni dans la presse écrite, entre Hara-Kiri et Mad Movies, avec une ligne éditoriale volontairement provocatrice, parfois déviante, il veut sortir des sentiers battus. 84 pages où l’on parle Rob Zombie, Raymond Chow, porno, Tolkien, Gérardmer, Riccardo Freda, et où l’on trouve des rubriques aussi déglinguées que « Le code de la déroute » (le panneau routier et sa signalétique parfois surprenante…), « Allumage de lectrices excitées » (inutile de vous faire un dessin…), « Bureau des affaires non classées » (indéfinissable…)… Sans compter un gars qui s’en prend aux flics… Quelques diverses BD et autres dessins mal fichus achèvent de donner la vague impression que le Métaluna tout entier a été écrit par une rédac bien shootée… On aime ou on n’aime pas. Perso, très peu pour moi. Et là c’est sûr que l’on est loin, très loin d’un SciFi Now aseptisé ! Adieu le Métaluna à l’ancienne (proche du regretté Fantastyka), place au « Mag cinock’n'roll »… (*soupir*)

(Les Echos d’Altaïr ne sont en aucun cas responsables des liens publicitaires présents dans les textes) 



PARUTIONS MAGAZINES

( Magazine )

Il m’aura fallu attendre un long mois avant de les recevoir enfin tous les trois hier. Et je sais que vous en profitez déjà pour la plupart d’entre vous, amis métropolitains, durant vos vacances d’été. J’en parlerai malgré tout, après la tempête, car il y aura bien quelques brebis égarés qui ne les ont pas encore achetés alors que ces trois magazines possèdent chacun un contenu véritablement exceptionnel !

PARUTIONS MAGAZINES dans Magazine 12080806562015263610189128À tout seigneur tout honneur, commençons par L’Écran Fantastique. Si ce magazine était déjà « LE magazine du cinéma fantastique et de science-fiction » depuis des lustres, il devient désormais avec ce numéro 333 de juillet-août une référence définitivement in-con-tour-na-ble. Ce numéro spécial de 160 pages (!), déjà consacré à THE DARK KNIGHT RISES, THE AMAZING SPIDER-MAN et ABRAHAM LINCOLN : CHASSEUR DE VAMPIRES, pour ne citer qu’eux, offre un cahier spécial qui sera dorénavant présent à chaque parution de L’Écran Fantastique : « Les archives du cinéma fantastique » ! Comme le dit si bien Alain Schlockoff, rédacteur en chef, ce cachier rétrospectif fera de chaque numéro une « bible » pour le fantasticophile ! Ces 32 pages offrent donc un bon gros dossier sur Nathan Juran (réalisateur du 7e VOYAGE DE SINBAD), un hommage à William Finley (l’incarnation de Winslow Leach dans PHANTOM OF THE PARADISE) et un entretien avec Douglas Trumbull (à l’origine des effets spéciaux de RENCONTRES DU 3e TYPE, STAR TREK : LE FILM, BLADE RUNNER…). Que du bon ! Espérons que les lecteurs approuveront sans retenue cette excellente nouvelle formule du magazine car le prix suit les efforts, évidemment : 7,90 €. Mais c’est amplement justifié !

12080807011015263610189129 dans MagazineLe deuxième événement, c’est le numéro hors-série de Mad Movies : « Le cinéma fantastique vu par 40 réalisateurs cultes en 40 images-chocs » pour les 40 ans du célèbre magazine concurrent de L’Écran Fantastique ! 124 pages d’entretiens inédits où Guillermo Del Toro, Joe Dante, John Landis, Herschell Gordon Lewis, Russell Mulcahy, Stuart Gordon, Terry Gilliam, David Cronenberg, William Friedkin, Don Coscarelli, Tobe Hooper et des dizaines d’autres réalisateurs doivent « se plonger dans leurs souvenirs cinéphiliques et en extraire L’IMAGE la plus traumatisante » ! Et cela donne des réponses croustillantes, surprenantes, cinglantes, déroutantes et insolentes comme jamais ! On a droit à tout, même aux reproches adressés à Mad Movies de la part d’un réalisateur ! Collector, je vous dis !

12080807032915263610189130Enfin, dans un autre registre, et pour les amateurs de Mystère, la revue Science et Inexpliqué sort comme l’été dernier un numéro spécial. « Dix grandes énigmes historiques et archéologiques » sont présentées dans ce numéro 28 de juillet-août avec « Naufrage du Titanic : malédictions et prophéties, L’abominable secret des nazi, L’homme ne descend pas du singe, Le secret de Nicolas Poussin dévoilé, Mer Morte : les manuscrits qui menacent le Vatican, Le dernier secret de Kheops révélé… » Toute la rigueur et tout le sérieux de cette revue modèle sont au rendez-vous, comme toujours, loin des fantaisies et des sujets tordus que proposent deux de ses concurrentes.

Ces magazines sont introuvables en Nouvelle-Calédonie, bien sûr (je rappelle que si Mad Movies n’est pas introuvable sur le Caillou, ses hors-séries, eux, le sont…). Il faudra donc, si vous êtes Calédonien, les commander sur Internet. Et être patient…



Parutions magazines

( Magazine )

Parutions magazines dans Magazine mag1

Science et Inexpliqué numéro 26 de mars-avril fait son édito sur la difficulté d’être une revue parlant du mystère sans être la cible des attaques permanentes d’olibrius de forums. Nicolas Montigiani, le rédacteur en chef, déclare : « En l’espace de quatre ans, Science et Inexpliqué s’est imposé comme une revue de référence dans son domaine. Grâce à un travail acharné (avec ou sans Internet…), une passion intacte, une équipe soudée et – c’est très utile – un « carnet d’adresses » tenu à jour. » Science et Inexpliqué demeure sans conteste actuellement le meilleur magazine consacré aux phénomènes étranges, loin devant Top Secret et Monde Inconnu qui traitent des mêmes sujets. Sa rigueur est évidente, ses sources et ses preuves garanties.

Ce dernier numéro fait sa Une avec « Le monde effrayant des fantômes » (titre tout de même un peu racoleur, il faut l’avouer). Il s’agit d’un intéressant dossier sur ces étranges entités, avec une présentation des lieux soi-disant hantés en France, et une confrontation spécialistes-sceptiques. On trouve également dans ce numéro 26 : « Nostradamus et l’Apocalypse » (une méthode scientifique s’intéresse aux écrits du prophète), « L’homme a-t-il coexisté avec des dinosaures ? » (une possibilité à ne pas écarter…) et, côté ufologie, « Un cas qui défie l’entendement » avec une observation survenue à Langres en 1975.

mag2p dans Magazine

Star Wars, la Saga en BD numéro 36 de mars-avril poursuit son chemin avec sa nouvelle formule plutôt réussie. On trouve au sommaire : le chapitre 2 de La Quête des Jedi (une aventure si peu palpitante et si mal dessinée…), l’inintéressante BD The Old Republic : Risques de Paix arrivée, enfin, à son dernier chapitre (encore plus mal dessiné que la BD précédente), un dossier consacré à John Carter et ses influences sur la saga STAR WARS de George Lucas, un autre dossier consacré quant à lui à Star Wars : X-Wing Rogue Squadron, la deuxième partie de l’excellente BD Jango & Boba Fett : Liens de Sang (aux somptueux dessins) et une visite de l’atelier de l’artiste Terese Nielsen.



Parutions magazines

( Magazine )

Parutions magazines dans Magazine mag24

Et pourquoi ne pas parler également de L’Écran Fantastique, de temps à autre, dans Les Échos d’Altaïr ? Non mais ! Le numéro 327 (diantre !) de janvier fait sa une avec soit SHERLOCK HOLMES qui s’annonce comme une nouvelle franchise cinématographique (à voir…) ou soit UNDERWORLD 4, à vous de choisir ! On trouve également au sommaire de cet excellent magazine sur le cinéma fantastique et de SF : la suite de l’entretien avec les vedettes de VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE 2 : L’ÎLE MYSTÉRIEUSE (on aurait dû trouver un titre encore plus long), THE HUNGER GAMES (nouvelle franchise destinée aux ados…), les deux BLANCHE-NEIGE prévus pour bientôt, INTRUDERS (du réalisateur de 28 SEMAINES PLUS TARD), THE DARKEST HOUR (spéciale dédicace à David P. !), GAME OF THRONES (avec les prochaines parutions DVD et Blu-ray de la série culte), THE WALKIND DEAD saison 2, un hommage à Ken Russell récemment décédé, un autre à John Neville, LA MACHINE À EXPLORER LE TEMPS version 1960 dans Le film culte, et bien d’autres choses dont toutes les rubriques habituelles. Comme beaucoup de magazines, L’Écran Fantastique est bien sûr introuvable en Nouvelle-Calédonie (il n’y a que Mad Movies…), prière de le commander comme moi sur internet.

mag23 dans Magazine

Science et Inexpliqué de janvier-février nous parle des pouvoirs cachés de notre cerveau, de la Bible et de ses mystères tels que Dieu ou les anges, de l’exorcisme d’Anneliese Michel, de la Joconde qui ne serait point une femme mais… un homme (!), des ovnis et de la Maison Blanche (les secrets percés par un hacker ?…), de l’expérience de Philadelphie, et nous dresse le portrait d’un écrivain du mystère, Francis Mazière. A commander sur internet.

mag25

Star Wars : la Saga en BD de janvier-février change de formule, et avouons que celle-ci est plutôt agréable. Le numéro est d’ailleurs bien épais, avec un dossier sur STAR WARS : EPISODE I puisque ce dernier ressort prochainement en salles en version 3D. Sont également présents au sommaire : La Quête des Jedi (première partie), un récit complet sur… Jar-Jar Binks (hum !…) avec La Mort du Capitaine Tarpals, The Old Republic : Risque de Paix (troisième partie) et Jango et Boba Fett : Liens de Sang (première partie d’une magnifique BD).



Une histoire de magazine : Starlog

Le magazine américain Starlog fut durant une trentaine d’années l’une des références incontournables dans le domaine de la presse spécialisée dans le cinéma fantastique et de science-fiction, et il connut un tel succès qu’il enfanta rapidement d’autres journaux consacrés aux films d’horreur (Fangoria) et à des séries renommées comme STAR TREK. Starlog ouvre cette nouvelle catégorie des Échos d’Altaïr qui se consacrera de temps en temps à un magazine français ou étranger spécialisé dans le cinéma de l’Imaginaire.

Une histoire de magazine : Starlog dans Cinéma 16100203423015263614530022

Starlog naît en plein milieu des années 1970, créé par les éditeurs américains Kerry O’Quinn et Norman Jacobs qui avaient d’abord envisagé de l’appeler Fantastic Films ou Starflight. Finalement c’est le nom Starlog qui est retenu, lequel pourrait être traduit approximativement en français en « Journal Stellaire », car Starlog sera un magazine entièrement dédié au cinéma et à la télévision fantastique et de science-fiction.

Le premier numéro de Starlog paraît en août 1976 avec à la une la série télévisée STAR TREK sixties. La revue est d’abord un trimestriel en noir et blanc, avec cependant un encart couleur souvent présent. O’Quinn est le rédacteur en chef alors que Jacobs assure le côté commercial et mise en page. Le magazine rencontre dès le départ un joli succès, à tel point qu’il passe rapidement à une publication d’environ toutes les six semaines. Mais surtout, Starlog va bénéficier d’un atout considérable : la renaissance de la SF cinématographique et télévisuelle grâce à l’arrivée prochaine d’un événement sans précédent appelé… STAR WARS. Le journal est l’un des premiers à tenir régulièrement informé ses lecteurs sur l’évolution du projet d’un certain George Lucas. Et lorsque le film sort enfin en 1977, Starlog se retrouve propulsé au milieu du phénomène, le public s’arrachant le moindre magazine traitant de STAR WARS. Puis, durant plusieurs années, il ne cessera de profiter de la vague déferlante avec RENCONTRES DU TROISIÈME TYPE, GALACTICA, SUPERMAN, STAR TREK : THE MOTION PICTURE, LE TROU NOIR…

Très vite, Starlog s’enrichit et publie ses célèbres « Starlog Guidebooks » consacrés à des thèmes tels que les robots au cinéma et à la télévision, les vaisseaux, les mondes, les séries TV, les aliens, les héros gentils, les héros méchants… Le magazine couvre toute la riche actualité de l’Imaginaire grâce à des interviews exclusives avec des réalisateurs, des acteurs et même des écrivains de renom, des reportages sur les tournages, des dossiers en plusieurs parties, etc. Ses pages sont souvent inondées de publicités pour le « merchandising » florissant autour des premiers produits dérivés sur des films ou séries télévisées. On y trouve aussi de l’humour avec des dessins comiques parodiant des classiques de la SF, des annonces et des billets d’humeur. Parfois un poster est présent dans le numéro, voire même un disque regroupant des extraits de musiques de films. Starlog publie en parallèle des numéros spéciaux entièrement consacrés à des posters ou autres, et aussi son numéro annuel appelé Starlog Yearbook ou encore The Best of Starlog reprenant les meilleurs articles sur les films ou séries événement. Le magazine, devenu une référence dans le milieu, accouche en 1979 de son petit frère, Fangoria, uniquement consacré au cinéma gore et d’horreur. Enfin Starlog organisera par la suite ses propres conventions rassemblant à la fois des vedettes de films ou de séries, des écrivains, et bien sûr tous leurs fans. Au meilleur de sa forme, j’ai entendu dire que Starlog atteignait un tirage d’un million d’exemplaires…

16100203423615263614530023 dans Magazine

Avec en 1987 le grand retour de STAR TREK à la télévision, Starlog se lance dans la publication en parallèle de magazines entièrement dédiés à STAR TREK, THE NEXT GENERATION ou DEEP SPACE NINE et VOYAGER. On y trouve régulièrement les synopsis des épisodes illustrés par des photos des différentes séries, mais aussi des interviews, des croquis préparatoires, des plans détaillés de vaisseaux… Le magazine est désormais mensuel et on le trouve même dans les librairies des aéroports du monde entier où je n’hésitais jamais à l’acheter pour le voyage ! Une version française sera même publiée, mais elle n’obtiendra pas de succès et disparaîtra très vite (on ne concurrence pas L’Écran Fantastique et Mad Movies !).

Dans les années 1990-2000, Starlog poursuivra son aventure en compagnie de toutes les sagas et de tous les nouveaux succès cinématographiques : les BATMAN, SPIDERMAN, MATRIX, SEIGNEUR DES ANNEAUX, HARRY POTTER, KING KONG et tant d’autres. La revue est facilement disponible dans toutes les librairies spécialisées ou non, et l’on aurait pu croire son histoire interminable. Mais pour des raisons obscures, sans doute liées à une perte de vitesse, le magazine de référence américain interrompt sa publication papier vers 2008, et sa publication numérique disparaît quant à elle en avril 2009, date officielle du dernier numéro de Starlog. Le magazine ne vit plus désormais qu’à travers les souvenirs de son petit frère, Fangoria, qui poursuit quant à lui son aventure (Fangoria.com).

Starlog a laissé bien des souvenirs inoubliables à tous les fantasticophiles qui ont eu la chance de le connaître. Chaque numéro était un trésor, en particulier durant son âge d’or des années 1980. Je m’y étais abonné et le recevais en Nouvelle-Calédonie, souvent avec beaucoup de retard et d’aléas postaux (les Américains ont la pire poste au monde), mais qu’importe : grâce à lui j’ai pu vivre des moments formidables dont la création de STAR TREK, THE NEXT GENERATION (je ne vous raconte pas mon excitation en découvrant les toutes premières photos des maquettes des décors de la passerelle de l’Enterprise !), bénéficier de tonnes de documents pour réaliser mes fanzines et me plonger avec joie dans toutes les productions de SF d’époque ! Je conserve aujourd’hui précieusement ma centaine de numéros, dont certains datent de 1982, et ils me servent encore parfois… pour ce blog…

Image de prévisualisation YouTube



Parutions magazines

( Magazine )

Parutions magazines dans Magazine mag21

Le numéro 24 du bimestriel Science et Inexpliqué (novembre-décembre) fait sa « une » avec un titre choc : « Vie extraterrestre… ça se précise ! », et on veut bien le croire ! On revient également sur la déclassification des ovnis en Grande-Bretagne et sur la fameuse Zone 51 pour se poser la question : « Mais que s’y passe-t-il vraiment ? » Jeanne d’Arc est aussi à l’honneur avec « Secrets et désinformation au XVe siècle »… éh oui, ça commençait déjà  à cette époque là !

mag20 dans Magazine

Star Wars : la Saga en BD numéro 34 (novembre-décembre) nous offre une couverture signée Stéphane Roux, et c’est peu dire si les anciens Scifiles de CosmoFiction sont fiers, moi le premier, car Stéphane participa à ses débuts (lorsqu’il avait quinze ans) au fanzine officiel du Sci-Fi Club en publiant ses célèbres Star Blagues en ses pages ! Depuis, il travaille chez Dark Horse, rayon STAR WARS : sa passion ! Au sommaire de ce 34e numéro : Starfighter Crossbones (3e partie d’une sympathique BD bien fichue et dessinée), The Old Republic : Risques de Paix (2e partie), une interview de Scott Allie (scénariste de L’Ordre Jedi), le très stylisé Les Pirates de l’Etoile Noire et Yoda : Celui qui reste caché



Horizons Fantastiques

( Magazine )

Horizons Fantastiques dans Magazine horizons

Horizons Fantastiques, c’est le nom d’un nouveau magazine mensuel entièrement consacré à l’Imaginaire, qu’on se le dise dans toute la galaxie ! Au sommaire de ce premier numéro paru depuis une petite semaine : Harry Potter, Elric, Robert E. Howard, Les robots, Stan Lee, une BD, une nouvelle et des tonnes d’autres choses encore ! 

Dans les pages d’Horizons Fantastiques on pourra trouver des news, des critiques, des interviews, des reportages, des nouvelles et des sujets en rapport avec les sciences ou encore les légendes. Bref, ça se veut bien fichu, original et visiblement déterminé à s’imposer avec un premier tirage à 30 000 exemplaires, et c’est tant mieux ! Il nous manquait une revue de ce genre (je ne compte pas l’insipide Science-Fiction Magazine…) où se côtoient enfin tous les domaines de l’Imaginaire : littérature, cinéma, séries TV, BD, manga, jeux vidéo… On lui souhaite « Longue vie et prospérité » !

Pour en savoir plus sur Horizons Fantastiques, rendez-vous sur le site du magazine : Horizons Fantastiques.

Si vous ne trouvez pas Horizons Fantastiques chez votre marchand de journaux habituel, vous pourrez vous le procurer sur journaux.fr, site de vente par correspondance très sérieux.



Parutions magazines

mag11.jpg

Science et Inexpliqué numéro 20 de mars-avril propose un retour sur l’affaire Roswell avec un « Et si c’était vrai ? » que d’aucuns jugeront inutile. On y parle aussi du document qui prouve l’imposture d’une autre célèbre affaire dans l’ufologie, celle des extraterrestres d’Ummo. La pyramide de Kheops révèle de nouveaux secrets au fil des pages tandis que les frères Bogdanoff s’expriment dans une intéressante interview.

mag12.jpg

Star Wars, la Saga en BD numéro 30 de mars-avril met en vedette Durge avec une BD intitulée Durge : dans l’ombre des Sith. On peut suivre la deuxième partie de l’adaptation du roman d’Alan Dean Foster Le cristal de Kaïburr, également la deuxième partie du moins intéressant La rivière du Chaos, les aventures de Skippy (non, pas le kangourou !) le droïde Jedi et Capitaine C-3PO. Enfin, un sketchbook est consacré à Colin Wilson.



Parutions magazines

( Magazine )

mag8.jpg

Science et Inexpliqué numéro 19 de janvier-février fait la part belle aux expériences de mort clinique, avec un dossier enrichi de témoignages et surtout de l’avis de Jean-Jacques Charbonnier, médecin-anesthésiste-réanimateur. Au sommaire également : Les Anunnaki, ces « dieux extraterrestres qui ont créé l’homme (un sujet qui en fera sourire plus d’un mais qui intéressera les « non-hermétiques »), Affaire du tabac dans les momies égyptiennes, OVNIS : l’atterrissage de Socorro était-il un canular ?, L’Atlantide : un scientifique l’a localisée ! et toutes les rubriques habituelles. Toujours beaucoup de rigueur et de sérieux dans cette revue qui a maintenant largement fait ses preuves auprès des amateurs de l’Etrange. Science et Inexpliqué est malheureusement introuvable à Nouméa, on peut cependant se le procurer grâce à la vente par correspondance ici.

mag9.jpg

Espace & Exploration est le nouveau magazine entièrement consacré à la conquête spatiale. Oui, certains y croient encore ! J’aimerais bien en faire partie… Son numéro 1 daté de ce mois de janvier compte 100 pages et propose des sujets tels que La fin des navettes, Apollo 14, Les nouveaux astronautes  européens, Le survol  de la comète Hartley 2, Soyouz… On y parle également astronomie, on y trouve un magnifique portfolio et même une « boutique de l’espace » où l’on peut acheter blasons, écussons, tapis de souris… Tout cela n’est pas sans rappeler Espace Magazine aujourd’hui disparu. Espace & Exploration est un beau magazine, très riche, avec une mise en page claire et agréable. Souhaitons-lui longue vie, et espérons qu’il réanimera la conquête spatiale ! S’il n’est pas encore vendu sur le Caillou, on peut l’obtenir à l’adresse donnée plus haut.

swbd.jpg

Star Wars, la Saga en BD de janvier-février est paru avec au sommaire deux nouvelles séries : Le cristal de Kalibur (adapté du roman d’Alan Dean Foster) et La rivière du chaos. Mais on peut aussi y lire Les commandos de Lando de Carlos Meglia, Padmé : un songe d’été et un dossier sur la série Star Wars Legacy. Un super poster récapitulant toutes les parutions Star Wars Delcourt est disponible.

 



Science et Inexpliqué n°15

mag15.jpg

Dans son numéro 15 paru il y a déjà quelques semaines (numéro que je n’ai reçu qu’aujourd’hui, enfin !), Science et Inexpliqué propose au sommaire : Chine : les pyramides interdites, Suaire de Turin : un tissu de mensonges, Dinosaures : et s’ils étaient devenus intelligents ?, Extraterrestres : l’étrange affaire des Ummites, Catastrophe AZF : un physicien remet en cause la version officielle, une interview de Pascal de Clermont (un « mentaliste »), et toute l’actualité habituelle liée aux domaines du Mystère et de l’Etrange.

Pour ceux qui croiraient que Science et Inexpliqué est une revue de plus à sensation, ce n’est absolument pas le cas je vous le rappelle. Laissez ça à d’autres, en particulier à la « presse people » qui est très douée dans ce domaine.

Science et Inexpliqué est bien sûr introuvable en Nouvelle-Calédonie. Faites comme moi, commandez-le sur le net.



1234