Catégorie

Archive pour la catégorie « Monstres sacrés »

MONSTRES SACRÉS : L’INTELLIGENCE MARTIENNE

MONSTRES SACRÉS : L'INTELLIGENCE MARTIENNE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

16020307352415263613943339 dans Cinéma bis américain

Cette tête vous dit sans doute quelque chose, j’espère… C’est tout de même l’une des plus célèbres du cinéma de science-fiction car il s’agit de l’Intelligence Martienne (ou Martian Mastermind), devant laquelle je vous prie de bien vouloir vous incliner sous peine d’une invasion prochaine. Merci.

Notre Monstre Sacré du jour apparaît dans le grand classique des Fifties : LES ENVAHISSEURS DE LA PLANÈTE ROUGE (Invaders from Mars, 1953, William Cameron Menzies). L’histoire :

« Un jeune garçon passionné d’astronomie aperçoit une nuit une soucoupe volante atterrir dans un banc de sable à proximité de sa maison. Il prévient son père, un scientifique qui travaille sur une mission secrète pour une fusée à propulsion atomique. Tenu de signaler tout fait suspect, le père part inspecter les lieux. Au petit matin, sa femme s’inquiète de son absence, mais il revient bientôt, avec un regard vague et un caractère irascible … » (Wikipédia)

Même si elle pourra faire sourire certains aujourd’hui, on ne pourra pas reprocher à cette représentation alien son manque d’originalité, surtout pour un film des années 50 au petit budget de série B et à une époque où les effets spéciaux relevaient bien souvent du défi.

16020308142515263613943356 dans Fifties SF

L’Intelligence Martienne contrôle par télépathie, comme on s’en doute, les Martiens venus sur Terre et dont le but, comme on s’en doute, s’avère l’invasion de la planète. Cet alien, à l’apparence particulièrement étrange, représente une tête macrocéphale aux reflets dorés plantée sur un petit torse, tel un buste, d’où s’échappent des tentacules qui se meuvent constamment. Celle-ci se trouve enfermée dans un globe de cristal. Totalement muette, le regard dénué de tout sentiment, l’Intelligence Martienne exprime la froideur implacable des Martiens.

Bien plus réussie que les Martiens humanoïdes du film (des mutants nous dit-on…), l’Intelligence Martienne fut jouée par l’actrice naine Luca Potter. Celle-ci se tenait accroupie derrière une petite plateforme d’où seul son visage maquillé dépassait. Les tentacules étaient contrôlés hors-champ.

À noter que d’autres aliens des années 50 possédaient des cerveaux disproportionnés, ainsi le mutant de la planète Métaluna des SURVIVANTS DE L’INFINI (1955) pour ne citer que lui.

- Morbius -

tumblr_lrhf1jCb9c1qzr8nao1_500 dans Monstres sacrés

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes / Tarantula

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : TARANTULA

MONSTRES SACRÉS : TARANTULA dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

15111709391215263613757501 dans Cinéma bis américain

Les araignées ont toujours provoqué une certaine répulsion, voire une répulsion certaine, chez beaucoup de personnes… La tarentule fait partie de cette grande et noble famille appelée arachnide qui étend sa toile depuis l’aube des temps sur le monde des animaux. Mais je vois déjà Wikipédia m’interrompre pour préciser bien vite :

« Les anglophones nomment tarantula les araignées que les francophones nomment mygale. Souvent, dans des livres de vulgarisation ou des documentaires audiovisuels, on voit le mot tarantula associé au mot de tarentule. »

Dans ce cas, qu’est-ce qu’une tarentule ?… Wikipédia de poursuivre : « Le mot tarentule désigne une araignée mythique de la province de Tarente en Italie, ou bien l’araignée Lycosa tarantula également originaire de cette région d’Italie. » 

Bien. Cependant la tarentule italienne ne ressemble en rien à la vedette de notre catégorie Monstres Sacrés d’aujourd’hui qui est, quant à elle, une vraie mygale, donc finalement une tarentule chez les anglophones, vous me suivez ?… Alors, afin de ne froisser personne, autrement dit ni les spécialistes ni les arachnides, nous emploierons dans cet article le mot Tarantula (pas même le mot mygale et encore moins le mot tarentule) comme s’il s’agissait véritablement du nom de notre Monstre Sacré du jour et non du titre du film réalisé par Jack Arnold en 1955.

15111709403715263613757504 dans Fifties SF

L’histoire du film TARANTULA : « Dans un laboratoire isolé, le Professeur Gerald Deemer travaille sur un nutriment qui permettrait de soulager la famine que menace de provoquer l’accroissement de population. Ses expérimentations ont abouti à certains résultats ; mais au prix de sérieux déboires. Un jour qu’il s’est absenté, deux de ses collègues s’injectent le nutriment, avec des conséquences effroyables les conduisant progressivement à la mort par ce qui semble être l’acromégalie. L’un des deux meurt, tandis que l’autre attaque le professeur et lui injecte le produit avant de mourir. Pendant leur combat, une tarentule géante qui a elle aussi reçu une injection s’évade de sa cage. Dès lors, elle ne cesse de grandir, et s’en prend aussi bien au bétail qu’aux humains. » (Wikipédia)

15111709414815263613757506 dans Monstres sacrés

Notre Tarantula géante va alors se promener tranquillement dans le désert américain par l’intermédiaire d’effets spéciaux utilisant adroitement une véritable araignée grossie grâce à des rétroprojections et des doubles expositions. On doit cette réussite à Clifford Stine, lequel emploiera également une énorme tête réalisée pour des plans rapprochés, notamment ceux montrant la bestiole regardant derrière les fenêtres d’une maison. À noter que cette tête servira aussi au film MISSILE TO THE MOON (1959). Enfin, des séquences entières de TARANTULA atterriront dans HAVE ROCKETT WILL TRAVEL (1959). Le recyclage hollywoodien d’époque, quoi.

Notre Tarantula, après avoir provoqué bien des frayeurs mais aussi des morts, sera brûlée vive par un tout jeune Clint Eastwood incarnant un pilote de l’armée de l’air américaine.

- Morbius -

L’avis des spécialistes :

« À la manière de THEM !, TARANTULA met l’accent sur la férocité de l’insecte à sa taille normale, comme pour mieux faire comprendre au public les ravages qu’il peut causer à l’échelle augmentée. » (Jean-Pierre Putters / Ze Craignos Monsters, le Retour / éd. Vents d’Ouest)

« Le film d’Arnold, au suspense soutenu et aux trucages acceptables, n’exploite pas cet aura mythique (encore que l’aspect sexuel soit nettement indiqué, lors d’une séquence fameuse où l’araignée couvre de son corps la maison où s’est réfugiée l’héroïne, et s’y livre à une danse copulatoire qui ferait rougir le chaste King Kong) : il s’agit une fois encore d’expériences scientifiques qui tournent mal ; heureusement l’armée est là, et la pauvre Tarantula finit sous les bombes au napalm, comme bien d’autres avant et après elles… » (Jean-Pierre Andrevon & Alain Schlockoff / Cent Monstres du Cinéma Fantastique / éd. Jacques Glénat)

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper / Ginger et Brigitte, les sœurs lycanthropes

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : GINGER ET BRIGITTE, LES SŒURS LYCANTHROPES

MONSTRES SACRÉS : GINGER ET BRIGITTE, LES SŒURS LYCANTHROPES dans Canuxploitation 14050303003115263612199975

15032708420715263613110970 dans Cinéma

L’intrigue : « Ginger et Brigitte Fitzgerald sont deux sœurs de 16 et 15 ans inséparables. Une nuit, alors qu’elles se promènent dans le parc, elles constatent quelque chose d’anormal. L’endroit est trop silencieux et il y règne une atmosphère malsaine. Elles s’enfuient en courant, mais une bête, surgie de nulle part, griffe le dos de Ginger. Une fois la créature semée, elles retrouvent la sécurité de la maison familiale et examinent la blessure. En dépit d’une plaie quelque peu superficielle, Ginger n’est plus comme avant. Son attitude a changé. À l’approche de ses menstruations, elle devient de plus en plus avide de garçons. La vérité prend alors forme sous les yeux horrifiés de Brigitte : sa sœur est devenue un loup-garou… » (Wikipédia)

15032708434615263613110972 dans Fantastique

Ginger et Brigitte sont les deux adolescentes de GINGER SNAPS (2000). Déjà conceptuel à la base, le premier volet a engendré une excellente trilogie, ou plutôt trois exercices de style assez intéressants autour de la lycanthropie avec plusieurs niveaux de lectures. Et évidemment, il faut prendre le sujet de la lycanthropie avec le recul qu’impliquent les trois films : les troubles évolutifs et psychiques de l’adolescence, les troubles psychotiques, la drogue, etc…

Le loup-garou est présent dans les trois volets : GINGER SNAPS (2000), GINGER SNAPS : RÉSURRECTION (2004) et GINGER SNAPS : AUX ORIGINES DU MAL (2004), le dernier étant comme une préquel des deux autres et que je trouve nettement moins convaincante. Le lycanthrope est nettement plus suggéré que filmé.

15032708445015263613110973 dans Monstres sacrés

Ginger et Brigitte Fitzgerald sont respectivement incarnées par les jeunes comédiennes Katharine Isabelle et Emily Perkins. Étonnement Katherine Isabelle qui interprète la grande sœur Ginger est plus jeune de quatre ans par rapport à Emily Perkins, son charisme faisant le reste. Entre les GINGER SNAPS, elle a incarné plusieurs rôles dans des séries TV comme X-FILES, SMALLVILLE ou encore STARGATE SG-1, mais elle est aussi l’une des adolescentes prises en sandwich entre Jason Voorhees et Freddy Krueger dans FREDDY CONTRE JASON (2003). Quand à Emily Perkins dont le charme se dévoile vraiment dans les deux derniers opus des GINGER SNAPS, sa carrière se limite malheureusement toujours à de petits rôles pour le cinéma indépendant et la télévision.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès / The Creeper

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : THE CREEPER

MONSTRES SACRÉS : THE CREEPER dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

15031307510815263613063961 dans Cinéma bis américain

The Creeper est cet espèce d’épouvantail nécrophage et taxidermiste des films JEEPERS CREEPERS (2001) et JEEPERS CREEPERS 2 (2003). Un JEEPERS CREEPERS 3 serait en préparation pour 2016 aux dires d’Allociné.com.

The Creeper ressemble plus ou moins à un épouvantail tueur des films du sous-genre des « scarecrows », mais il en est une version beaucoup plus évoluée que les précédentes. Lui, apparaît aux humains de manière cyclique et intercalaire : tous les 23 ans, au printemps, pendant 23 jours exactement (le film n’a évidemment aucun rapport avec LE NOMBRE 23 de Joel Schumacher sorti bien plus tard en 2007). Durant cette courte période, The Creeper régénère ses parties vitales et sensorielles en les extrayant de ses victimes. Et contrairement à certains « scarecrows » modernes, on ne lui attribue aucune source de malédiction. The Creeper n’est qu’une déviance cyclique de la nature, bien qu’il puisse avoir l’apparence d’un démon lorsqu’il déploie ses longues ailes de chauve-souris et qu’il extrait de l’intérieur de son long manteau noir, une hache métallique particulièrement sculptée et tranchante.

15031307534315263613063963 dans Fantastique

Ne cherchez pas une traduction exacte des mots « Jeepers Creepers », « Creeper » venant comme « Creepy » de « Creep », c’est à dire ce qui rampe. Et pour « Jeepers » je ne trouve aucune signification directe si ce n’est une imagerie de plantes grimpantes. Mais en réunissant les deux mots vous obtenez une expression d’exclamation humoristique en argot américain du genre de « Bon sang ! » , « Oh là là ! », « Mon Dieu ! » ou encore « Jésus Christ ! ». C’est d’ailleurs de cet argot ancien souvent en référence à la religion chrétienne que naîtra une chanson humoristique en 1938 dont la musique a été écrite par Harry Warren et les paroles par Johnny Mercer : « Jeepers Creepers ». La chanson raconte l’histoire d’un cheval de course trop sauvage pour être monté. Alors l’Archange Gabriel écrit un petit air de jazz qu’il joue avec sa trompette pour adoucir la révolte du cheval nommé Jeepers Creepers… La chanson deviendra un standard du jazz et sera notamment reprise par Teddy Stauffer en 1939, par Frank Sinatra en 1954, par Bing Crosby en 1956, par Hayley Mills en 1962, puis par Louis Armstrong, The Puppini Sisters et bien d’autres. Cette chanson fera même l’objet d’un court dessin animé d’horreur et d’humour noir de Robert Clampett pour la série des Looney Tunes avec Porky Pig, JEEPERS CREEPERS datant de 1939.

15031307544615263613063965 dans Monstres sacrés

Pour ce qui est de la chanson, c’est la version de la berceuse du cheval fou chantée par Frank Sinatra qui est décrite comme étant « Le Chant du Diable » qui annonce la venue de The Creeper dans le premier volet de JEEPERS CREEPERS réalisé par Victor Salva.

À l’écran, c’est le comédien et figurant Jonathan Breck qui se cache sous le costume mi-humain mi-démon de The Creeper dans les deux volets (ainsi que le cascadeur Derek Prescott pour certaines scènes d’action). Jonathan Breck indiquait lors d’une interview : « J’ai travaillé pendant une semaine ou deux avant le tournage, à observer des animaux et en imitant les mouvements de différents types d’animaux . Une sorte de pot-pourri de caractéristiques différentes en imitant ce qui me semblait être les sens les plus accrues de chaque type d’animal. »

15031307555115263613063966 dans Trapard

Pour ce qui est du créateur du Creeper, c’est le maquilleur Brian Penikas de « Make-up & Monsters Studios » qui en est à l’origine. On lui doit aussi sa participation sur des maquillages présents dans COCOON (1985), ALIENS (1985), FUTUR IMMÉDIAT (1988) et plus récemment sur le Docteur Evil dans AUSTIN POWERS II et pour LES PIRATES DES CARAÎBES 2, 3, & 4.

Le premier volet (et particulièrement son excellente conclusion sans aucune concession) est une anthologie du cinéma d’horreur, là où JEEPERS CREEPERS 2 exploite surtout les facettes Survival, Scarecrow et gores qui n’étaient que latentes dans le précédent.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien / Bourreau de Xerxès

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : LE BOURREAU DE XERXÈS

MONSTRES SACRÉS : LE BOURREAU DE XERXÈS dans Fantastique 14050303003115263612199975

15021907125915263612982671 dans Monstres sacrés

Le bourreau perse de Xerxès n’apparaît que dans une très courte séquence de 300 (2006) de Zack Snyder, ce péplum adapté de la version graphique et très romancée de la Bataille des Thermopyles dessinée par Frank Miller et Lynn Varley dans lequel le bourreau fait une apparition tout aussi brève. Mais dans le film de Snyder, il est ce genre de créature qu’on n’oublie pas et qui reste bien fixée dans la rétine tellement son apparition impressionne.

Géant mi-homme, mi-crabe, il exécute sous les ordres du néfaste et mégalomane Xerxès ses propres généraux perses vaincus par le roi Léonidas et son armée de valeureux spartiates.

15021907125715263612982670 dans Trapard

L’histoire du bourreau perse -aussi parfois appelé « Executioner » ou « The Claw Guy »- n’est pas connue, mais on l’imagine bien autrefois torturé et manipulé par Xerxès qui lui fit sûrement greffer ces deux parties tranchantes d’une pince de crabe géant en guise de bras, et faisant de lui son bourreau personnel.

C’est le cascadeur, maquilleur, réalisateur d’effets spéciaux et acteur occasionnel sur 300, Leon Laderach qui interprète le fameux bourreau sanglant. Je ne saurais dire s’il a lui-même réalisé son propre maquillage sur le film puisque IMDB le crédite comme « special makeup effects » sur le tournage mais sans préciser sa part de travail.

Je vous propose de retrouver le bourreau en action dans ce court extrait assez culte.

- Trapard -

Image de prévisualisation YouTube

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake / It, le Vénusien

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN



MONSTRES SACRÉS : IT, LE VÉNUSIEN

MONSTRES SACRÉS : IT, LE VÉNUSIEN  dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

15010207110915263612839740 dans Cinéma bis américain

Oui, vous avez reconnu ce splendide ananas à l’air facétieux, c’est le méchant Vénusien de IT CONQUERED THE WORLD et qui faisait peur en 1956. Entouré de crêpes virevoltantes et pompeuses de sang qui sont ses alliées vénusiennes, IT est né de l’esprit du scénariste Lou Rusoff et surtout du maquilleur Paul Blaisdell (qui malgré le manque de moyen évident pour confectionner sa créature, en devient presque le héros anecdotique et involontaire du film).

15010207111115263612839741 dans Fifties SF

Dans son laboratoire, un scientifique, le Dr. Tom Anderson, entend un son bizarre provenant de l’espace. Il veut faire part de sa découverte aux autres scientifiques, mais sa femme a peur qu’il se ridiculise. Il pense que le son vient de Vénus. Quand tout s’arrête sur Terre à 15h03… Et c’est là qu’entre en scène notre espiègle Vénusien avec ses longues pinces de langoustine et ses sangsues volantes qui ont sûrement inspiré le réalisateur Greydon Clark pour ses créatures volantes annonçant l’arrivée d’un autre méchant d’outre-espace, celui de TERREUR EXTRATERRESTRE (1980, Without Warning). Et là ne s’arrête pas la comparaison puisque passant de la réalisation de IT CONQUERED THE WORLD en 1956, à la production de films pour l’American International Pictures, Roger Corman commandera à Larry Buchanan la réalisation d’un remake de son nanar avec ZONTAR, THE THING FROM VENUS (1966).

15010207111315263612839742 dans Monstres sacrés

La conception de la créature était une idée de Roger Corman, qui pensait qu’un être venu d’une grande planète évoluerait normalement au ras du sol pour affronter la lourde gravité terrestre. Il admit plus tard s’être trompé car la créature aurait été nettement plus effrayante si elle avait été plus grande. D’ailleurs, lorsque la comédienne Beverly Garland est arrivée sur le tournage et qu’elle a aperçu la créature, elle se serait esclaffée en disant « C’est ça qui a conquis le monde ? ». Paul Blaisdell, assez déçu de son travail, aurait demandé à ne pas être crédité. Étonnamment, le film a obtenu de bonnes critiques à sa sortie en 1956.

Vous pouvez voir IT CONQUERED THE WORLD (1956) en version complète ici ou encore ZONTAR, THE THING FROM VENUS (1966), mais vous pouvez aussi regarder cet aperçu monté à la manière d’un trailer sur le Main Title de Ronald Stein où vous trouverez un bon condensé du film avec quelques bonnes apparitions de la créature.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés sur Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker / Green Snake

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : GREEN SNAKE

MONSTRES SACRÉS : GREEN SNAKE dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

14121107191115263612786050 dans Cinéma bis hongkongais

Green Snake ou Serpent Vert, c’est Maggie Cheung qui l’incarne dans GREEN SNAKE (1993, 青蛇 qing She) de Tsui Hark. Et franchement, on peut dire qu’il y a nettement plus monstrueux que la superbe Maggie Cheung dans cette rubique du blog dédiée aux « Monstres Sacrés » du Cinéma Fantastique.

Serpent Vert n’est pas non plus un monstre sanguinaire, mais plutôt un être malicieux des légendes chinoises féodales. Comme les contes homériens, « La Légende du serpent blanc » s’est longtemps transmise oralement de manière musicale, poétique, théâtrale, littéraire, sur des peintures murales, ou lors d’événements festifs.

14121107201815263612786051 dans Fantastique

On retrace plusieurs très anciennes versions écrites du conte, que ce soit sous la dynastie Song (960-1279) avec Madame serpent blanc prisonnière éternelle de la pagode du Pic du tonnerre (白娘子永鎮雷峰塔) ou sous la dynastie Ming avec Le Pendentif d’éventail aux deux poissons (雙魚扇墜), ainsi que dans un certain nombre de roman du XIXe et XXe siècles. « La Légende du serpent blanc » a aussi parcouru les siècles sur le continent asiatique et on la retrouve au Vietnam comme au Japon. Et c’est d’ailleurs le studio Toei japonais qui adapta en premier le conte en 1958 avec le film d’animation LE SERPENT BLANC (白蛇伝, Hakuja den) réalisé par Kazuhiko Okabe et Taiji Yabushita. Puis Hong-Kong fournira ses propres adaptations en 1980 avec LA LÉGENDE DU SERPENT BLANC de Fu Chaowu, et récemment, en 2011, avec THE SORCERER AND THE WHITE SNAKE (Bai she chuan shuo 白蛇傳說之法海) de Tony Ching Siu-Tung, sorti en France sous le titre LE SORCIER ET LE SERPENT BLANC.

14121107212415263612786052 dans Monstres sacrés

Personnellement, je reste un inconditionnel du film lent et hypnotique de Tsui Hark, GREEN SNAKE, dans lequel Joey Wong est Serpent Blanc et Maggie Cheung est Serpent Vert, deux rôles devant initialement être joués par les comédiennes Gong Li et la jolie Anita Mui décédée en 2003 et qui côtoya Maggie Cheung dans THE HEROIC TRIO (1993, Dung fong saam hap) de Johnnie To.

Nos deux serpents évoluant dans un univers médiéval fantastique peuplé de créatures souvent proches de celles de CABAL de Clive Barker sorti trois ans plus tôt.

14121107222215263612786053 dans Trapard

Ces deux serpents sont inséparables : l’un a 1000 ans, l’autre a 500 ans. L’un est blanc, l’autre vert. Un jour, ils trouvent le chapelet du Bouddha et se transforment en deux jolies filles. Elles apprennent toutes les choses humaines mais n’arrivent pas à comprendre les sentiments. Au fil de l’histoire, les sentiments finissent par arriver naturellement…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«   / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni / Shocker

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : SHOCKER

MONSTRES SACRÉS : SHOCKER dans Cinéma 14050303003115263612199975

14100910001715263612596679 dans Fantastique

Shocker, aussi appelé « le tueur des familles », c’est Horace Pinker, un tueur en série pratiquant la magie noire à ses heures perdues, et condamné à la chaise électrique. Électrocuté avec une charge de 200 000 volts, Pinker parvient à se dématérialiser et à devenir aussi impalpable qu’une onde hertzienne pour prendre possession du corps de ses futures victimes.

Shocker est un des frères monstrueux de Freddy Krueger, leur père étant le réalisateur Wes Craven, initiateur des sagas LA COLLINE A DES YEUX (The Hills Have Eyes), LES GRIFFES DE LA NUIT (A Nightmare on Elm Street) et SCREAM. Le début (et le générique en montage parallèle) de SHOCKER (1989) est comme une référence au premier Freddy de 1984, Krueger fabriquant son gant griffu tandis qu’Horace Pinker affine sa longue lame au milieu de fers à souder et de câblages électroniques en réparant son poste de télévision sur fond d’un heavy-metal made by Alice Cooper.

14100910013115263612596687 dans Monstres sacrés

Face à lui, c’est d’ailleurs au milieu d’un flot d’images télévisées annonçant sa série de meurtres que Heather Langenkamp (qui incarne aussi Nancy Thompson héroïne des GRIFFES DE LA NUIT) fait un petit caméo en jouant une des victimes de Pinker allongée sur un brancard.

Les pouvoirs d’Horace Pinker rappellent un peu ceux de l’esprit vengeur de Charles Forsyth de PRISON (1988) de Renny Harlin, un film sorti juste un an avant SHOCKER et dans lequel l’esprit de Forsyth se répand dans une prison, tuant gardiens et détenus pour leur faire payer les 60.000 volts qu’on lui a naguère envoyés dans le corps.

L’autre point commun avec LES GRIFFES DE LA NUIT vient du fait que le héros du film, Jonathan Parker (un cousin éloigné de Jonathan Harker ?), suit les faits et gestes de Pinker dans ses rêves, suite à un traumatisme sportif. Un pouvoir qui permet au jeune Jonathan de se déplacer instantanément jusqu’aux scènes de crimes avec un léger décalage, tandis que Pinker se déplace d’un corps à l’autre avec les ondes électriques puis hertziennes. Une course poursuite assez particulière en découle entre les deux hommes…

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«  / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! » / Les Demoni

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : LES DEMONI

MONSTRES SACRÉS : LES DEMONI dans Cinéma bis 14050303003115263612199975

14100309004915263612576712 dans Cinéma bis italien

Les « Demoni » (en italien, pour bien identifier les démons de ces deux films gores et cultes des années 80) sont particuliers dans le sens où leur naissance provient à chaque fois d’une mise en abîme. Dans DÉMONS (1985, Demoni), des humains se transforment en démons dans la salle de cinéma d’une grande ville où le film d’horreur Métropol est projeté. Un film dans lequel des humains se transforment eux-mêmes, au même moment, en démons après avoir découvert un vieux grimoire dans des catacombes. Le récent succès d’EVIL DEAD (1982) de Sam Raimi n’étant évidemment pas anodin à l’intrigue de ce film scénarisé par Dardano Sacchetti, Dario Argento, Lamberto Bava et Franco Ferrini. Dans DÉMONS 2 (1985, Demoni 2), les scénaristes ont modernisé le concept en l’élargissant à l’échelle d’un immeuble ultra-moderne. Les démons s’extrayant de l’équipement télévisé présent dans chaque appartement et au moment où est retransmis une sorte de Métropol 2.

14100309022615263612576714 dans Fantastique

Producteur des deux opus, Dario Argento y a fait jouer ses deux jeunes filles, Fiore apparaissant dans le premier volet et Asia dans le second.

Tout comme dans le film de Sam Raimi, l’une des principales astuces des deux films de Lamberto Bava est que les démons du titre sont totalement suggérés par le scénario et le spectateur qui se laisse prendre au jeu pour accepter d’affronter les siens, de démons. Les introductions et les conclusions de DÉMONS 1 & 2 sont comme des bouffées d’air très urbaines à la réalisation, « très froide ». Leurs développement étant comme des huis-clos étouffants et gores qui se resserrent sur une action angoissante et ultra-violente et durant lesquels des hordes de possédés contaminent leurs prochains.

- Trapard -

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de « It ! The Terror from Beyond Space«  / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan / Les fourmis géantes de « Them ! »

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



MONSTRES SACRÉS : LES FOURMIS GÉANTES DE « THEM ! »

MONSTRES SACRÉS : LES FOURMIS GÉANTES DE

14081503334215263612453932 dans Cinéma bis américain

Les fourmis géantes du film DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE (Them!, 1954), réalisé par Gordon Douglas, appartiennent à cette grande lignée des insectes géants souvent présents au cinéma dans les années 1950, qu’il s’agisse de sauterelles (Begining of the End, 1957), de mantes religieuses (LA CHOSE SURGIT DES TENEBRES, The Deadly Mantis, 1957) ou de guêpes (1958, Monster from Green Hell). À noter que les araignées géantes, également souvent en vedettes dans des films comme TARANTULA (1955), MESA OF LOST WOMEN (1953) ou EARTH VS THE SPIDER (1958), n’appartiennent pas à la famille des insectes mais à celle des arachnides.

L’intrigue du film DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE est la suivante : « 1954. Nouveau-Mexique. Le shérif Peterson et son adjoint Ed Blackburn sont témoins de morts étranges et inexpliquées dans le désert. Ils ne tardent pas à découvrir qu’une colonie de fourmis géantes, issues d’une mutation génétique consécutive à des essais nucléaires de l’armée américaine neuf ans plus tôt, en 1945, menace d’envahir le pays… » (Wikipédia)

14081506590015263612453975 dans Fifties SF

THEM ! est sorti la même année que GODZILLA, et en dehors de la taille respectable de leurs héros, ces deux films ont un point commun : la menace nucléaire. Et voilà ce qu’il en coûte à nos scientifiques américains de jouer avec leurs essais : la création involontaire de fourmis mutantes géantes qui menacent les États-Unis !

Impressionnantes et plutôt réussies pour l’époque, y compris au niveau de l’animation, nos gigantesques fourmis se déplacent en émettant des sons stridents, et elles n’hésitent pas à dévorer des êtres humains s’il le faut. Quelques séquences mémorables parsèment ce grand classique des Fifties à l’ambiance particulièrement dramatique, notamment la scène finale de l’attaque de la fourmilière par l’armée.

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

L’avis des spécialistes :

« Comme l’Indien, la fourmi est l’ennemi, l’étranger qu’il faut exterminer : pareillement ils nous dérangent, pareillement on ne peut pas discuter avec, pareillement il faut tirer ; c’est eux (elles) ou nous. Que les Indiens aient été spoliés d’une terre qui leur appartenait , que les fourmis se soient mises à grandir à la suite de mutations causées par les expériences nucléaires menées dans le désert du Névada – cela n’a pas d’importance : à situation historique donnée (et dont les causes premières ont été évacuées des consciences), une seule réponse accordée : le fer et le feu. » (Jean-Pierre Andrevon & Alain Schlockoff / Cent Monstres du Cinéma Fantastique / éd. Jacques Glénat)

« L’image dont je veux vous parler est celle d’une fourmi géante sortant d’un trou dans le sol, avec une cage thoracique dans les mandibules. Le film s’appelle THEM ! [...] J’étais très jeune quand je l’ai vu. Quand on voit ce type d’image étant enfant, on ne les appréhende pas de la même manière qu’un adulte. En un sens, elles ont l’air beaucoup plus réelles. Je n’avais alors jamais rien vu d’aussi choquant que cette image. DES MONSTRES ATTAQUENT LA VILLE est un modèle d’efficacité. » (Joe Dante dans Le Cinéma Fantastique vu par 40 Réalisateurs cultes en 40 Images-Chocs / Hors-série Mad Movies)

« Construites à l’échelle et manipulées par des câbles et des poulies animant les antennes et les yeux, les créatures y gagnent une crédibilité exemplaire que n’égaleront jamais les marionnettes à venir, ni surtout les animaux grossis par effets de transparence. Hollywood y sera sensible en nominant le travail de Ralph Hayers aux Oscars, pourtant supplanté cette année-là par l’équipe Disney de 20000 LIEUES SOUS LES MERS. » (Jean-Pierre Putters / Ze Craignos Monsters, le Retour / éd. Vents d’Ouest)

Autres Monstres Sacrés présentés dans Les Échos d’Altaïr :

Alien / King Kong / Predator / Créature du Lac Noir / Mutant de Métaluna / Ymir /Molasar / Gremlins / Chose / Triffides / Darkness / Morlock / Créature de It ! The Terror from Beyond Space / Blob / Mouche / Créature de Frankenstein / Visiteurs /Martien de La Guerre des Mondes (1953) / E.T. / Pinhead / Michael Myers / Fu Manchu / Leatherface / Jason Voorhees / Tall Man / Damien Thorn / Toxic Avenger / Bruce : le grand requin blanc / La Momie / Le Loup-Garou / Dr Jekyll et Mr Hyde / Golem / Dracula / Orlac / La Bête / Les Krells / Les Pairans / Le Cavalier sans Tête / Le Hollandais Volant / Body Snatchers / Freddy Krueger / L’Homme au masque de cire / Godzilla / Zoltan

Rejoignez Les Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

INDEX DU BLOG



12345...8