Catégorie

Archive pour la catégorie « Paroles d’Altaïrien »

PAROLES D’ALTAÏRIEN – 20

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 20 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Carine Boxho

16101809365515263614563484

Carine fait partie des fans de DOCTOR WHO, les Whovians (Whoviens, in french) acharnés. Elle pourrait vous parler des heures du célèbre Docteur ! Et c’est d’ailleurs pour notre plus grand plaisir qu’elle partage dans le groupe Facebook des Échos d’Altaïr IV ses écrits toujours bien documentés et complets sur la série, ses personnages et ses épisodes. Et comme dirait le Docteur en français : « Allons-y ! », oui, laissons-lui la parole…

« J’aime autant le monde des fées et des sorciers que celui des vaisseaux spatiaux. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17032204241215263614937689Je ne saurais pas donner l’âge exact, vers 5 ou 6 ans je regardais déjà les épisodes de STAR TREK, de LA QUATRIÈME DIMENSION et l’émission TEMPS X présentée par les frères Bogdanoff qui avaient à l’époque encore un aspect humain. J’ai regardé tout ça avec mon frère de 10 ans mon aîné.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

La science fiction, l’heroïc fantasy et le fantastique. J’aime autant le monde des fées et des sorciers que celui des vaisseaux spatiaux. Tant qu’on s’éloigne de la réalité c’est très bien. Pour les livres, j’ai une nette préférence pour l’heroïc fantasy avec LanceDragon (plus de 70 volumes à la maison), pour la télé c’est DOCTOR WHO, on l’aura peut être remarqué mais c’est assez récent, environ 5 ans, peut être un peu plus. Et au cinéma c’est assez varié.

17032204310315263614937692

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

Une évasion du quotidien. Regarder des drames (ou les lire) sur des horreurs qui arrivent, autant regarder le journal parlé. S’il doit se passer des choses terribles (sinon il n’y a pas d’histoire), autant qu’on sorte des sentiers battus, qu’on voit des dragons, des aliens, des épidémies fulgurantes, des choses qu’on ne rencontrera probablement pas au quotidien.

« La science-fiction est l’art de raconter des histoires avec plusieurs années d’avance. »

Te considères-tu comme « geek » ?

Si on considère la notion de geek des années 80, intéressé par l’univers parallèle parce que du mal à s’adapter à la vie sociale traditionnelle, oui, tout à fait. Mais pas gameuse (un peu sur le pc mais sans 17011805261015263614780684plus, j’ai pas de console), et quand j’étais jeune je n’avais pas la chance d’avoir un ordinateur à la maison. Mais geek quand même.

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

DOCTOR WHO (si, si !), et dans les trucs récents, j’ai bien aimé STRANGER THINGS sur Netflix. Pour les films, AU-DELÀ DE NOS RÊVES avec Robin Williams m’avait ému, les Hitchcock (c’est pas tout à fait fantastique mais ça reste des grands classiques) et plein d’autres qui ne me viennent pas à l’esprit. 

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

J’aime bien Khéna et le Scrameustache, Yoko Tsuno. Et pour les romans, j’aime beaucoup Marion Zimmer Bradley, Isaac Asimov, Margaret Weis et Tracy Hickman, et sûrement plein d’autres. 

« J’étais beaucoup bouquins, je suis devenue beaucoup pc.

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

J’étais beaucoup bouquins, je suis devenue beaucoup pc pour regarder des épisodes et parler avec des fans de la même série que moi. Mais je lis encore.

As-tu une manie en tant que fan de l’Imaginaire ? 

J’ai de plus en plus de T-shirts et sweat-shirts (je vais pas préciser de quelle série), sinon rien de particulier et pas de cosplay. 

Comment définirais-tu la science-fiction ?

La science-fiction est l’art de raconter des histoires avec plusieurs années d’avance. Jules Verne nous l’a démontré.

17032204351415263614937693

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je suis presque tout les soirs sur le pc plutôt que devant la télé ou ailleurs, souvent pour préparer mes publications, encore plus depuis que je fais les résumés des arcs. On m’a surnommé la « maman des enfants du temps » (nom d’un groupe de fans sur Facebook).

Quel est ton vœu le plus cher ?

Ben si j’avais l’opportunité de vivre jusqu’en 2063 et savoir que la franchise DOCTOR WHO va fêter ses 100 ans et qu’elle est toujours active, ça ce serait vraiment bien !

Merci Carine ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 19

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 19 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Denis Carles

16101809365515263614563484

S’il ne s’avoue pas geek, Denis est certainement un imaginophile ! Collectionneur acharné, notre Altaïrien possède une impressionnante collection de livres et de films tout droit sortis de l’Imaginaire. On lui laisse la parole… 

« À 14 ans, j’étais accro à la SF que je dévorais par romans entiers. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17030804333115263614903173En 1965 j’avais 11 ans et j’habitais dans un hameau de deux familles en Meurthe et Moselle au cœur d’un domaine de 400 ha plantés de sapins et autres conifères. Pour avoir quelques sous, bien sûr il y avait la cueillette des champignons, des asperges, des grenouilles, des mûres et autres produits de la forêt que je m’empressais de revendre le dimanche au marché du village. Comme dans tout village, il y avait un bureau de tabac qui vendait des bandes dessinées interdites au moins de 18 ans avec des héros interplanétaires armés de fulguro-poings à bord de vaisseaux à hyper propulsion ! Madame Atomos (cachez ce sein que je ne saurais voir), Cosmos puis Pilote, Spirou, Vaillant. À 14 ans, j’étais accro à la SF que je dévorais par romans entiers grâce au Bibliobus. À ce sujet; je recherche toujours le titre d’un livre. Si quelqu’un veut bien m’aider dans ma quête… Puis, en grandissant, Fiction, Galaxie, le Rayon Fantastique, Fleuve Noir Anticipation, Présence du Futur, Opta , CLA, NEO, etc. À ce jour, plus de 6 000 livres.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17030804375615263614903174Mes trois genres préférés sont la pure Science-Fiction (A. C. Clarke, Clifford D. Simak, Ray Bradbury et bien d’autres), la Fantasy (J.R.R. Tolkien, Robert E. Howard, Jack Vance, Roger Zelazny, Stephen King) et l’Utopie ( Aldous Huxley, René Barjavel, Ursula Leguin, Bernard Weber).

Te considères-tu comme « geek » ?

Je ne pense pas être geek mais j’adore la technologie. Bien sûr les camions atomiques maîtrisés par les héros intergalactiques deviennent des voitures électriques sans pilote (merci Mr Elon Musk). Les premiers robots arrivent enfin (enfin presque). Mais hélas toujours pas de voitures volantes, de pisto-laser à déformation neurale , de vaisseaux spatiaux supra-luminiques, mais nous avons toujours les girls…

« Je vis pour et par la SF. »

17030804404915263614903176

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

Faire un choix parmi les 3 500 et quelques films que je possède est un crève-cœur, un vrai dilemme. Dans le désordre : 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE, AELITA, la série ALIEN, BARBARELLA 17030804430615263614903177(souvenir de jeune homme !), DES FLEURS POUR ALGERNON (c’est presque de la SF), DUNE bien sûr, la série LA PLANETE DES SINGES, I ROBOT, JOHN CARTER, L’HOMME BICENTENAIRE, L’HOMME QUI VENAIT D’AILLEURS, PLANÈTE INTERDITE, LA QUATRIÈME DIMENSION, V, X-FILES, SLIDERS, COSMOS 1999… J’arrête la liste est trop longue…

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Avoir raté Pierre Versins de 5 minutes pour la dédicace de son Encyclopédie de l’Utopie et de la Science-Fiction, et tout ça à cause d’une crevaison ! Satané clou !

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je suis assez solitaire mais j’adore me documenter. J’hésite à me rendre dans des conventions car je ne me sens pas à mon aise dans ce milieu de Jedi et autres Strange très extravertis. Tous les jours je consulte ta page Facebook. Tous les jours je recherche les films qui manquent à ma collection. Je mets à jour les fiches de films, de séries. Je vais bientôt reconstruire des meubles de bibliothèque pour caser les dernières acquisitions. Je vis pour et par la SF et encore plus maintenant que je suis à la retraite.

17030804482615263614903178

Quel est ton vœu le plus cher ?

Je serai prêt à vendre tous mes biens pour aller une fois, une seule fois, dans l’espace si ma chère et tendre ainsi que mes enfants ne s’y opposaient pas. Dans quelque temps les premiers colons partiront vers Mars. Dommage que le temps m’ait rattrapé car je me serai inscrit sur les listes de départ.

Merci Denis ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 18

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 18 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Marie-Laure Caron

16101809365515263614563484

Ne lui parlez surtout pas de loups-garous ou vous risquez de la voir grimper aux rideaux ! Mais même si Marie-Laure a la phobie des lycanthropes (même si elle sait qu’ils n’existent pas, hein), elle possède en elle l’amour de la littérature de l’Imaginaire et se nourrit sans cesse des univers de ses auteurs. Allez, on lui laisse la parole…

« Chaque genre nous offre de différentes possibilités de rêves, de divertissements, d’émotions. »

L’Imaginaire, tu es tombée dedans vers quel âge ?

17022205511815263614866375L’Imaginaire a toujours fait partie de ma vie, d’aussi loin que je me souvienne. Petite, déjà, je vivais dans mon monde, j’étais fascinée par les dessins animés tel que COBRA, ALBATOR, GALAXY EXPRESS, etc. Et avec les copains-copines nous passions certains mercredis après-midi à découvrir ensemble des films fantastiques (WILLOW, L’HISTOIRE SANS FIN, LES GOONIES, etc.). Outre des films superbes, c’était des moments de partage unique qui restent gravés en mémoire et qui donnent une dimension affective à tout ce qui touche l’Imaginaire, et puis nous nous inventions des histoires et mine de rien ça joue beaucoup sur l’adulte que nous devenons (du genre de celles qui font peur, comme le monstre invisible avec ses yeux rouges vivant dans l’ombre, ou les trolls sous les ponts, etc.). Oui je sais, c’est basique mais quand tu vis dans une campagne un peu isolée et que pour rentrer de chez ta copine tu dois justement passer sur un petit pont, au moindre bruit survenant ton imagination peut 17022205525815263614866376vite te bloquer et t’empêcher de traverser ledit pont… jusqu’à ce que ton père vienne te chercher à la nuit tombée. Ensuite le fait que celui-ci était amateur de films d’horreur et qu’à l’âge de 5-6 ans je regardais avec lui des films comme LES DENTS DE LA MER ou LE LOUP-GAROU DE LONDRES (ça, c’était une mauvaise idée vraiment…) et des lectures de science-fiction comme Doc Savage ou Bob Morane (lectures que j’ai du coup découvertes assez rapidement ) font que j’ai baigné très tôt dans l’univers vaste de l’Imaginaire.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Je n’ai pas de genre préféré, j’aime tout mis à part le gore qui ne m’offre aucun intérêt et auquel je ne comprends pas grand-chose, mais ça c’est un avis personnel. Du moment que je passe un bon moment, que ce soit en film ou en livre, que je voyage, me projette dans l’histoire, vis avec les personnages, ça me va. Je suis assez bon public. J’ai beau réfléchir, non je ne peux pas choisir un genre plus qu’un autre… Le domaine est trop vaste et chaque genre nous offre de différentes possibilités de rêves, de divertissements, d’émotions.

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

À m’évader, à découvrir, à rêver. Peut-être (sûrement) à garder et entretenir mon âme d’enfant, oublier le monde terre à terre pour reposer mon esprit, le garder ouvert, tolérant, vivant… J’ai du mal à répondre à cette question.

17022205553415263614866377

« Discuter avec des passionnés est enrichissant et fascinant. »

Te considères-tu comme « geek » ? 

Par rapport à ma définition du mot geek, non, je ne pense pas. Pour moi un geek est une personne qui aime tout ce qui touche aux nouvelles technologies ou la culture science-fiction, qui a une passion, une curiosité et une connaissance approfondie là-dessus, choses que je n’ai pas. Ma seule obsession étant les livres je ne pense pas être une geek, par contre j’aime faire les conventions et les événementiels touchant à cette culture, discuter avec des passionnés est enrichissant et fascinant.

Quels sont tes films et séries TV préférés ? 

Il y en a tant ! Je suis bon public, t’as pas oublié ? Bon, on va commencer par mon premier coup de cœur d’ado : DRACULA de Francis Ford Coppola, LE film qui m’a fait aimer le genre vampirique et gothique (faut pas oublier : j’avais 13 ans à l’époque, donc…). Après ce film j’ai nourri pendant des années une passion et un engouement pour cet univers. ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE a une place particulière dans mon cœur. Ensuite les ALIEN (pareil, classique, mais j’adore !), les STAR WARS bien entendu que j’ai connus enfant et qui 40 ans plus tard sont toujours là et en pleine forme.

17022205575615263614866378

Les œuvres de Miyasaki ont pour moi une signification importante, elles ont donc leur place ici. Si je ne devais n’en choisir qu’une, je dirais NAUSICAA ET LA VALLÉE DU VENT.

Les MAD MAX aussi … Bref, je ne peux pas citer tous les films que j’ai préférés…

17022205595615263614866379Niveau séries, la palme revient au DOCTOR WHO, en matière de voyage (spatio-temporel) et d’aventure, on ne fait franchement pas mieux. Le fait que chaque docteur ait une personnalité différente, un charisme diffèrent, rend la série encore plus addictive, et puis cerise sur le gâteau : cette série se permet de mélanger un peu tous les genres. Un jour c’est dans l’espace, sur des planètes inconnues donc SF, d’autres fois c’est un peu plus dans le fantastique avec fantôme, vampire, loup-garou, etc. Donc autant dire que niveau imaginaire nous sommes gâtés, et impossible d’être lassé (suis pas objective, suis amoureuse !). 

Dans les autres registres j’ai aimé LES CHRONIQUES DE SHANNARA, le KINGDOM HOSPITAL, BATTLESTAR GALACTICA, THE LOST ROOM, X-FILES, REAL HUMANS. Toutes ces séries m’ont fasciné et restent ancrées dans mes souvenirs.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

17022206031915263614866380Ha, ha, ha ! Je t’ai dis avoir une passion pour la lecture ? Donc j’ai beaucoup d’auteurs préférés tu t’en doutes, alors je vais essayer d’aller à l’essentiel et ne citer que ceux qui m’ont véritablement touché. Bon on commence : d’abord mon premier véritable amour littéraire, l’auteure Anne Rice avec sa Chronique des vampires et sa saga des sorcières principalement (mais ensuite la momie, le violon, le sortilège de Babylone… gagnent aussi à être lus).

Ensuite les livres de Murakami. Niveau Imaginaire la barre est haute, très haute, il est pour moi un genre indéfinissable mêlant le merveilleux, le fantastique, parfois la science-fiction à notre réalité, il a une écriture unique et magique.

L’auteur Maxime Chattam aussi avec sa saga Autre-Monde (que je suis depuis la sortie du premier tome il y a environ 10 ans et dont je viens de terminer le dernier livre, le final, à mon grand désespoir).

Il y a La Croisée des Mondes aussi de Philip Pullman avec qui j’ai redécouvert le genre Fantasy.

Une jeune auteure que j’aime beaucoup aussi en fantasy : Licia Troisi, avec son univers du monde émergé (3 sagas de 3 tomes chacun, c’est vaste) qui m’a fait voyager à travers des contrées à dos de dragons. 

Niveau science-fiction, c’est Le Cycle de Dune de Frank Herbert ma préférence (j’avais pris pour habitude de les sortir de ma bibliothèque une fois an pour les lire d’une traite, un vrai bonheur), les œuvres de Barjavel, Stephen King, Ray Bradbury. John Ajvide Lindqvist est fabuleux aussi avec son Laisse-moi entrer et Le Retour des Morts. Dans l’un comme pour l’autre il reprend les classiques de l’horreur (c’est-à-dire vampires ou morts vivants), les réinterprète à sa manière, et donne une profondeur sensible et humaine au genre.

17022206081115263614866381Ensuite un autre écrivain que j’aime beaucoup c’est Carlos Ruiz Zafon avec son Cycle de la Brume : saga fantastique considérée jeunesse mais qui a filé des frissons à l’adulte que je suis.

Et puis je ne peux quitter cette question sans parler d’Anonyme, eh oui, avec ses bouquins sur le Bourbon Kid , Elvis et compagnie, il a toute sa place ici, y a rien de normal dans ses livres, il mélange avec allégresse les genres (western, horreur, fantastique,thriller, surnaturel) et puis il fait des tas de clin d’œil à nos films préférés, alors bon je suis obligée de parler de lui.

Ensuite il y a Charlaine Harris avec sa communauté du sud (série True Blood) et George RR Martin avec son Trône de Fer. L’un comme l’autre ont des séries dérivées de leurs livres mais c’est diffèrent.

Je sais que j’en oublie, je le sais… Mais je vais m’arrêter là pour les auteurs sinon je vais y passer la nuit… Et je fais l’impasse sur les BD et mangas !

« J’ai une nette préférence pour la lecture, pour moi rien ne vaut le plaisir du livre et de ma propre imagination. »

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

Je crois que tu l’auras compris j’ai une nette préférence pour la lecture, pour moi rien ne vaut le plaisir du livre et de ma propre imagination, mais je regarde pas mal de séries aussi, j’aime bien, et la plupart sont sacrément bien faites.

17022206102515263614866382

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Le seul qui ait de l’importance : mon premier film de loup-garou. J’en ai gardé une peur irraisonnée des lycanthropes (oui, je sais, ça n’existe pas) et des forêts, difficile donc pour moi de voir un film centré sur ce sujet (une exception pour UNDERWORLD que j’aime beaucoup même si je me cache les yeux). J’ai même agrippé ma copine devant TWILIGHT quand il est sorti au cinéma alors que je connaissais déjà l’histoire. On ne se moque pas ! C’est vraiment incontrôlable comme peur. Rien qu’une image me procure de l’angoisse, et exclue aussi la joyeuse promenade dans les bois (tant que le loup 17022206135015263614866383n’y est pas…) sans me sentir suivie, surveillée, etc. Pour la détente on repassera. Donc un pauvre film de loup-garou comme LE LOUP-GAROU DE LONDRES est sans conteste mon pire souvenir.

Sinon mes plus beaux moments je les vis depuis 2 ans et je me les fabrique encore : l’occasion de faire des petites conventions science-fiction, de voir de magnifiques cosplays, de faire des rencontres avec les passionnés, ce sont de merveilleux moments, c’est unique et fantastique de pouvoir vivre ça.

Si je dois faire un choix, je dirais que mon meilleur souvenir reste la surprise du jour où Dark Vador est venu m’accueillir à la gare pour m’emmener à une convention (faut imaginer la scène : tu attends ton copain et là tu as Vador qui sort de voiture sur un petit parking d’une petite gare dans une petite ville de campagne, ça donne une dimension différente a ta descente de train !).

As-tu une manie en tant que fan de l’Imaginaire ? 

Être très souvent dans la lune ? Fermer mes placards et portes pour qu’aucun monstre n’en sorte et éviter de marcher sur les plaques d’égouts ou dans les caniveaux (souvenirs de Ça de Stephen King). Suis pas sûre que ce soit des manies de fan mais ce sont des réflexes liés à mes lectures de jeunesse.

17022206160315263614866384

« Mon meilleur souvenir reste la surprise du jour où Dark Vador est venu m’accueillir à la gare pour m’emmener à une convention. »

Comment définirais-tu la science-fiction ?

Joker !

17022206191015263614866393Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

En lisant beaucoup, en discutant de mes lectures et des séries que je visionne mais surtout en faisant découvrir cet univers à mes filles (lectures, films, dessins animés, etc.), mais tout doucement car elles sont encore petites.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Facile ! Voyager en Tardis avec le Docteur ! Ou alors…. visiter la Nouvelle Orléans et Florence tel qu’Anne Rice l’a décrit dans ses livres, mais franchement l’idée du Tardis me plait davantage parce que je pourrais remonter dans le temps ou alors visiter le futur et découvrir tout ce que je souhaite aux époques désirées : Florence à la Renaissance, Versailles à sa création, Pompéi avant le Vésuve, Woodstock (j’arriverai à convaincre le Docteur !) et voyager dans des constellations encore inconnues.

Merci Marie-Laure ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité!

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 17

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 17 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Georges A Rimeoro

16101809365515263614563484

Georges A Rimeoro est un fidèle Altaïrien qui dit « kiffer grave » Les Échos d’Altaïr ! Cool, ça ! Et même s’il n’aime pas le terme Science-Fiction qu’il juge inapproprié (il vous explique ici pourquoi), c’est un vrai passionné, un geek,  et c’est aussi quelqu’un qui, comme Morbius, déteste l’époque où il vit… On lui laisse la parole…

« Je déteste mon époque, je déteste cette manière hypocrite de nous manipuler. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17020808490915263614832396J’y suis tombé très, très tôt… vers mes 3 ans pour aussi loin que je m’en rappelle. Là ou j’habitais, il y avait un supermarché avec un pseudo rayon presse pour l’époque, je veux parler des packs de livres pour un prix dérisoire. Bien sûr, ce rayon était placé devant les caisses, et donc quand je faisais les courses avec Mémé (paix a ton âme) je me jetais sur les packs de Strange, de Nova, de Titans, attiré par les couleurs flashy des couvertures de l’époque ! Et Mémé, ben qu’est ce qu’elle faisait à son petit fils chéri ? Ben elle les lui achetait ! De ce fait, j’ai complètement déliré sur les personnages (Mysterio, Le Vautour, Rhino) qui apparaissaient dans les Strange avec Spiderman… Le truc, c’est que vers 4-5 ans j’ai voulu apprendre à lire pour comprendre les histoires… Le top, les comics en base didactique ! J’ai toujours ces numéros pour l’anecdote. Ensuite, ben y a eu plein de choses… Ouais, plein de choses !

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17020808521115263614832397Dans tout ce que tu cites, je suis actuellement incapable de définir un genre bien précis… Je vis par période par rapport à ces passions… En ce moment c’est la SF et principalement STAR WARS. Ma fille m’a offert la prélogie en romans (celle avec Darth Maul et Amidala en couvertures) et je la savoure… Une fois un épisode fini, je le regarde, ce qui fait que la psychologie des personnage prend tout son sens. En effet dans le livre les sentiments sont beaucoup mieux décrits. Par exemple : la scène où Anakin se voit refuser un statut de Maître Jedi au conseil, dans le livre c’est un torrent de haine qui est décrit dans la tète d’Anakin… Dans le film les images ne sont pas assez équivoques… Qui sait, dans quelque temps je ne jurerai que par Lovecraft, le survivalisme pandémique, l’heroic fantasy… Je verrai bien. Je me laisse guider (par la Force ?).

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

L’évasion absolue. Je déteste mon époque, je déteste cette manière hypocrite de nous manipuler (c’est pas français, ça…).
17020808544915263614832398
Te considères-tu comme « geek » ?

Trop ! Vu mes nombreuses passions, je ne peux m’empêcher d’agir avec la période dans laquelle je vis… et d’acheter ce qui va avec cela. J’entasse des tas de trucs, que ce soit du goodies, du jeu ou du film… Donc oui, je pense être un geek… Mais sans le stéréotype qui va avec !

« Mes plus grosses addictions à tout ça, ce sont les jeux vidéo et les romans. »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17020808563515263614832399Les films de George A. Romero sans aucun doute, même si ces derniers temps il gatouile grave. DAWN OF THE DEAD, diffusé en été 1986 sur Canal+, j’avais 12 ans. Je me suis tapé les six diffusions. Mon meilleur souvenir ciné, ouais, c’est celui-là. En séries, ouais… je crache pas dans la soupe, il y a du bon, mais ça reste quand même du réchauffé. J’aime bien. J’en suis plusieurs. THE WALKING DEAD, GAME OF THRONES,, VIKINGS, DAREDEVIL… Les plus commerciales, donc les plus « pop corn ». Les petites perles ne sont jamais renouvelées au-delà d’une saison, pour exemples, SIBERIA et THE RIVER, deux gros scénars  plombés car pas d’annonceurs… C’est dommage.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

HP Lovecraft est mon auteur favori, il est Cthulhu (enfin, je me comprends !). Après j’aime bien Moorcock et dans un registre plus léger, les livres de Max Brooks. Je suis aussi un grand fan de comics, avec une préférence pour Captain America (bon, le blondinet des Avengers je l’aime bien, mais faut pas pousser !). Je recommande le numéro où il se bat contre le Cap Am de la guerre du Vietnam, enfin il se bat pas vraiment, c’est un enchaînement de tortures, à voir. Me rappelle plus du titre !

17020808594715263614832400

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

Mes plus grosses addictions à tout ça, ce sont les jeux vidéo et les romans. Les jeux vidéo, je me pose devant et je suis dans l’univers que j’ai choisi. Quand je lis, je l imagine…

« Nous sommes dans la Science-Fiction. »

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

En général c’est quand on m’offre un cadeau qui correspond à mon délire… J’ai une édition unique de Bubba (DAY OF THE DEAD) en buste que ma femme a commandé à une artiste. Ça reste un excellent souvenir.

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

17020809024415263614832401Oh Non ! J’ai déjà bien assez de problèmes avec ma propre personnalité !

Comment définirais-tu la science-fiction ?

J’aime pas ce terme de science-fiction… C’est paradoxal, je m’explique (en essayant de pas trop faire mon Jean-Claude Van Damme !). Le matin, quand je me lève, j’ai juste à regarder le ciel et regarder le soleil… C’est totalement surréaliste, une boule de feu géante qui fait vivre ou mourir… Wow, c’est un bon scénario, nan ?  Y a des millions d’années, des monstres géants et effrayants foulaient l’endroit que nous foulons actuellement… Là aussi on tiens un truc ! Nous sommes dans la « Science-Fiction »  (sans parler des trous noirs, des canons à particules, des drones, de la VR… et j’en passe).

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

17011805261015263614780684Je ne travaille pas, c’est un choix pour vivre mes passions, je ne roule pas sur l’or, j’essaie de vivre. Je pense être en perpétuelle crise d’ado mais avec conscience et raison. Je suis marié et père de deux enfants qui acceptent mon mode de vie, du moment que j’accepte le leur. J’ai de la chance, je l’avoue. Le seul hic, ça me rend limite associable quand je dois côtoyer des personnes qui ne comprennent pas ma tacon de vivre. J’ai un ami qui, lui aussi, vit ses passions. Ça me suffit. C’est pour ça que je suis sur le groupe des Échos, pour discuter avec des personnes avec qui j’ai des intérêts communs  (merci pour ça d’ailleurs).

Quel est ton vœu le plus cher ?

Je vais faire court : rencontrer George A. Romero et Stan Lee… Ça va rester un rêve, je pense.

Merci Georges ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 16

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 16 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Philippe Koenig

16101809365515263614563484

En matière d’Imaginaire, Philippe a plutôt bon goût : il a eu une enfance bercée par Tolkien, son film de chevet est PLANÈTE INTERDITE (Philippe, tu seras toujours le bienvenue sur Altaïr IV), il est fan de Big John et s’avère un spectateur assidu du festival de Gérardmer auquel il a encore assisté tout récemment. Que dire ?… Eh bien laissons-lui la parole, tout simplement !

« Je travaille ma culture, élargis mes horizons avec toutes les sources qu’offrent les techniques modernes d’aujourd’hui. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17020105034715263614817066Trois livres de poche, version 1972-73, j’avais peut être 10 ans, 1500 pages à raison de 200 pages par jour… Plusieurs fois. Je les ai toujours. Et à partir de là, plusieurs dizaines d’autres, écrits entre autres par un certain Jules Verne, autre auteur fétiche de mon enfance.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

J’ai commencé par l’heroic fantasy, avec Tolkien, qui reste mon genre de cœur. Puis une certaine SF au travers de plusieurs centaines de poche des grands classiques de la littérature anglo-saxonne. Au cinéma PLANÈTE INTERDITE, qui reste ma référence SF (cela tombe bien non ?) encore aujourd’hui et ALIEN, 1979 mon premier film fantastique vu en salle. Un joli fil rouge avec le Festival du film fantastique de Gérardmer, 20 participations sur 23, j’ai déjà réservé pour le 24ème. Aujourd’hui, de tout… Du thriller de vengeance asiatique aux films d’horreur en passant par les grands classiques. Depuis 2 ou 3 ans, mais oui, seulement, je travaille ma culture, élargis mes horizons avec toutes les sources qu’offrent les techniques modernes d’aujourd’hui.

Te considères-tu comme « geek » ?

Pour avoir une belle fille qui travaille dans la 3D en jeu vidéo, geek je ne suis pas. Je ne joue pas, n’ai pas de figurines, posters ou autres objets divers plein partout. Par contre, technophile… oui je suis !

17020105060015263614817068

« La science-fiction pourrait être la transposition des sujets, préoccupations et travers de notre société. »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17020105112015263614817069THUNDERBIRDS, LA QUATRIÈME DIMENSION, COSMOS 1999, puis plus récemment Mr ROBOT, PENNY DREADFUL, GAME OF THRONES et THE STRAIN. Pour les films, les SEIGNEUR DES ANNEAUX, DARK CRISTAL, ALIEN, DUNE, une petite mention spéciale pour Sean Connery et OUTLAND, quelques pépites originales, Big John, UNE NUIT EN ENFER, BRAINDEAD…

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

L’auteur que j’ai le plus lu est sans conteste Jack Vance. J’aime beaucoup tous ses mondes génialement imaginés, détaillés, avec plein de héros ordinaires. Mais aussi, Asimov, Clark, Lovecraft, Farmer, Merrit, Burrough, Williamson, cette liste d’auteurs dite classique est infinie … Plus récemment Dan Simmons, Chattam, Crichton, Thilliez, Dantec… J’ai peu exploré la BD, même si Valérian et quelques autres m’ont déjà fait rêver.

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Rien de vraiment pire, mais quelques bon souvenirs grâce au festival de Gérardmer, qui permet parfois d’approcher ou de rencontrer quelques maîtres, d’obtenir quelques dédicaces. Et il y a peu, John Carpenter en concert au Grand Rex !…

« Je vais au ciné pour quelques grands films et je suis l’actualité du genre. »

17020105180315263614817071

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Je ne pense pas.

Comment définirais-tu la science-fiction ?

Le fantastique comprend tout ce qui fait appel à l’imaginaire. La science-fiction pourrait être la transposition des sujets, préoccupations et travers de notre société, de gens ordinaires ou non, dans des sociétés ou des mondes futurs ou parallèles à notre bon vieux monde de terrien.

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

17020105211115263614817073Depuis 23 ans, je suis un spectateur assidu du Festival du film fantastique de Gérardmer, je vais au ciné pour quelques grands films et je suis l’actualité du genre. Depuis quelques années, par l’avènement du web 2.0, Facebook et la page du site de L’Ecran Fantastique, je travaille plus sérieusement ma modeste culture, m’achète des films, mais uniquement ceux qui méritent d’être dans mon top 50, 100, 150… Choix qui n’engage que moi. Enfin, et je verrai où je m’arrêterai, mon ambition est de posséder de belles éditions de mes préférés et de quelques cultissimes et incontournables, pas d’être exhaustif.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Continuer longtemps comme cela, faire de belles rencontres dans le genre et avec d’autres fans comme moi, continuer à partager certains avec ma chère et tendre, qui me suis régulièrement.

Merci Philippe ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 15

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 15 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Gaulois Labeaume

16101809365515263614563484

Gaulois est arrivé sur Altaïr IV avec des fleurs et un sourire radieux : « Chouette article et plus généralement : chouette blog ! Tu viens de gagner un lecteur, fan de SF de toutes époques et ayant une affinité avec Mechagodzilla ! », laissait-il en commentaire à la suite de sa lecture de l’article sur Mechagodzilla (Robot-cool 33). Et depuis, il n’a jamais quitté la planète ! Altaïrien bien actif (il a également participé à notre Histoire sans Fin intitulée Arc-Boutage), c’est un geek qui vit passionnément l’Imaginaire en lisant, en écrivant, en regardant des films et en allant même jusqu’à composer des musiques sur son synthé (on attend tes extraits dans le groupe Facebook, Gaulois !). Allez, il est temps de lui laisser la parole…

« J’adore les mondes imaginaires composées de villes tentaculaires, de ruelles sombres, de technologies bricolées à la va-vite. » 

17012507181515263614799085L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours baigné dedans… J’ai découvert des films comme STAR WARS, (enfin… LA GUERRE DES ÉTOILES, à l’époque), DARK CRYSTAL, ENEMY MINE (qui me faisait flipper quand je voyais l’extraterrestre, mais qui me fascinait en même temps) alors que j’avais entre 5 et 8 ans. À la même époque je regardais DRAGON BALL (dont j’ai toujours trouvé la première partie, lorsqu’il est enfant, bien plus passionnante que la suite de combats longue et chiante qui constitue la quasi totalité du reste de l’œuvre), ULYSSE 31 et autres du Club Dorothée, quoi.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17012507212215263614799086Je suis un grand fan de science-fiction. Surtout la science-fiction « noire », comme dans BLADE RUNNER, ou ALIEN, qui est une de mes sagas préférées. J’adore les mondes imaginaires composées de villes tentaculaires, de ruelles sombres, de technologies bricolées à la va-vite, contrairement à la science fiction toute proprette, parfaite.
J’adore également la fantasy, pour le côté aventure pure et dure qu’il véhicule, même si je suis beaucoup plus difficile avec ce genre (les héros millénaires qui vont combattre des dragons, ça va bien cinq minutes !).
En cinéma, j’adore aussi le film d’horreur. De toute façon, je ne pars jamais avec des à priori. Un genre que je n’aime pas plus qu’un autre peut être un film/série/jeux que j’adore malgré tout. Mais dès que c’est imaginaire, forcément ça m’attire.

17011805261015263614780684Te considères-tu comme « geek » ?

Oui, je me considère comme tel, même si je ne suis pas un de ces clichés qu’on peut voir dans les films américains… La culture de l’Imaginaire, les jeux vidéo, les nouvelles technologies, le cinéma, la lecture… Tout cela constitue une bonne partie de ma vie, et j’aime en parler passionnément avec des passionnés. Donc oui, je ne sais pas comment tout un chacun définit le terme, mais pour ma part, je suis geek et fier de l’être.

« Des centaines d’heures que je passais devant ma console plutôt qu’ailleurs, mais pas un seul regret. J’étais dans d’autres mondes, et j’étais bien. »

17012507265415263614799087

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

En vrac : BLADE RUNNER, les ALIEN, STAR WARS (la prélogie exceptée), une bonne partie des films de SF des 80′s, la trilogie EVIL DEAD (et la série est bien cool aussi !). En séries, GAME OF THRONES est une tuerie, mais faut bien dire que je regarde beaucoup moins de séries. Bref, comme ça à froid, difficile à dire.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

17012507334415263614799090Alors là, pas dur. En matière de SF, mon auteur préféré est Français : René Barjavel, qui m’a filé la claque de ma vie avec La Nuit des Temps. C’est un livre que j’avais commencé à lire pour une fiche de lecture au lycée. Commencé le dimanche soir vers 23h, fini le lundi matin vers 6h. Je vous explique pas la tête au lycée. Mais j’ai eu 20/20 à ma fiche, c’est dire si j’ai aimé. Et toute son œuvre est incroyable.
Sinon, il y a aussi Asimov avec Fondation qui est géant. Dan Simmons et le cycle Les Cantons D’Hypérion, et récemment, j’ai trouvé absolument incroyable le Cycle d’Ender de Orson Scott Card. Incroyable d’imagination, d’idées et de réflexions.

En fantasy, mon plus gros coup de cœur est L’Assassin Royal de Robin Hobb. Rarement j’aurai été aussi attaché à des persos que dans ce livre… Je suis d’ailleurs sur la fin d’un autre cycle de cette auteure, Les Aventuriers de la Mer, qui est absolument fantastique, également.

Et sinon, en vrac, j’adore Jean Pierre Andrevon, Terry Pratchett, et bien d’autres.

17012507305115263614799088

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Hum, voyons voir… Si on reste dans le domaine du cinéma, mon meilleur souvenir est la découverte, en salle, de JURASSIC PARK. La claque, alors que j’avais juste 10 ans… Je me souviens m’être 17012507384815263614799095imaginé, à l’arrière de la voiture en rentrant, que le T-Rex nous poursuivait ! Ah, j’aime ce souvenir…
Sinon, pendant mon adolescence, où j’étais un joueur de Playstation invétéré, je me souviens avoir fini tous ces jeux de rôles japonais comme Final Fantasy, Suikoden, Xenogears et j’en passe. Des centaines d’heures que je passais devant ma console plutôt qu’ailleurs, mais pas un seul regret. J’étais dans d’autres mondes, et j’étais bien. Je regrette même parfois, aujourd’hui, de n’avoir plus trop le temps. Mais j’essaie de le prendre, malgré tout.

« La vraie SF, c’est celle qui exploite les dérives de notre société, via en général des technologies nouvelles et mal exploitées, mais pas seulement. »

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Pas particulièrement. Je sais qu’au boulot, quand je dois former quelqu’un, j’utilise le terme padawan. Mais c’est tellement venu dans le langage courant que certains l’utilisent sans vraiment savoir d’ou ça vient!… À part ça, faut avouer que je n’ai pas vraiment d’habitudes calquées sur un personnage.

Comment définirais-tu la science-fiction ?

17012507543015263614799102Pour faire simple, je dirais que la SF explore le présent. La vraie SF, c’est celle qui exploite les dérives de notre société, via en général des technologies nouvelles et mal exploitées, mais pas seulement. Ça peut être un courant social ou politique, ou autres. Bref, c’est pour ça que je fais partie de ceux qui disent que STAR WARS, par exemple, malgré son emballage « lasers-droïdes-vaisseaux spatiaux », n’est pas de la SF. Juste de la fantasy déguisée. Et soyons honnêtes, c’est ce qui en fait un univers si particulier.
Je pourrais écrire cent pages sur ce sujet, mais je vais m’arrêter là !

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Cette passion, je la vis en lisant, regardant des films, jouant à des jeux, et beaucoup dans ma tête. La meilleure façon que j’ai trouvée pour l’exprimer, c’est en écrivant. 17012507570115263614799103J’aime, j’adore écrire ! Et j’ai déjà quelques nouvelles à mon actif, quelques idées de romans, etc. Malheureusement, c’est du temps, et avec un enfant de 4 ans, une vie de famille c’est pas évident. Mais j’essaie de toujours écrire un peu, que ce soit dans le domaine de l’Imaginaire (majoritairement), ou autre. J’adore aussi faire des films. Je n’en ai jamais vraiment fait, mais avec des potes on a tourné quelques vidéos, et la réalisation et le montage sont des passions. Malheureusement bien plus compliqué à mettre en oeuvre qu’une nouvelle.
Je fais également de la musique, dans mon coin, avec mon synthé et des logiciels sur PC. Grandement inspirée de musiques de films. D’ailleurs j’y pense : peut-être y-a-t-il du public dans ce groupe qui trouverait mon travail sympathique ? Qui sait ? Il faudra que je partage tout ça.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Mon vœu le plus cher est directement lié à la question précédente. Réaliser un film, même un court-métrage, mais sérieusement. Prendre le temps de tourner, de choisir le décor, bien faire le truc pour avoir un résultat final qui ne sonne pas amateur.
Finir mes idées de romans, sinon, les soumettre à des éditeurs et les voir en librairie.
Ah oui, et vivre très vieux après la retraire pour pouvoir profiter à fond de tout ça !

Merci Gaulois ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 14

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 14 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Yéti

16101809365515263614563484

Yéti (à ne pas confondre avec l’abominable homme des neiges, bien sûr) est membre du Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie, alors autant vous dire que l’Imaginaire, il connaît ! Mais l’univers des jeux de rôle est aussi l’une de ses grandes passions, il lui permet de goûter à « des centaines de vies différentes durant quelques heures par semaine. » Le pouvoir de l’Imaginaire est sans limite… On lui laisse la parole à présent.

« J’aime la SF, la fantasy, le cyberpunk ou le steampunk. Du moment qu’on a le moyen de voir le monde différemment, j’adhère ! »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17011805211015263614780683Je crois que c’est un processus qui a duré toute l’enfance. Quand j’étais petit, j’ai toujours inventé des histoires autour de mes jouets. Et puis avec les Lego, je ne me suis jamais contenté du modèle de la boîte, j’inventais toutes sortes de vaisseaux spatiaux, idem avec les Playmobil où les mondes et époques se côtoyaient.

Au niveau littéraire, c’est Jules Verne qui m’a donné goût à l’Imaginaire et à la Science-Fiction. Et puis, à la télé, il y avait les premiers mangas : GOLDORAK, ALBATOR, CAPITAINE FLAM… Cette somme de choses m’a amené à me passionner pour des genres jugés à l’époque complètement mineurs. Quant au cinéma, mon premier souvenir marquant, c’est LE TROU NOIR de Disney. J’avais les deux robots Vincent et Maximilian en maquettes. Ensuite, j’ai vu L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE et DUNE qui m’ont définitivement ancré dans ce monde !

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

17011805261015263614780684Je peux sans forfanterie dire que je suis totalement éclectique. J’aime la SF, la fantasy, le cyberpunk ou le steampunk. Du moment qu’on a le moyen de voir le monde différemment, j’adhère !

Te considères-tu comme « geek » ?

Complètement. Non pas par effet de mode, mais parce que j’ai toujours été plongé dans l’univers geek. Ce n’est pas ma seule passion, loin s’en faut, mais en terme de loisirs, c’est ça qui m’occupe le plus. En tout cas, j’ai toujours été un grand accroc à tout ce qui définit aujourd’hui cette culture. Jeux, informatique, littérature ou cinéma.

« Je réponds toujours « Je sais » quand on me dit « Je t’aime ». »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17011805285515263614780685Difficile de trouver des préférences. Je pense que STAR WARS dans son ensemble est très haut dans ma hiérarchie. Mais j’ai aussi beaucoup apprécié des films de fantasy comme WILLOW ou LEGEND quand j’étais plus jeune, et récemment la trilogie du SEIGNEUR DES ANNEAUX. Il y a aussi les ALIEN et BLADE RUNNER qui m’ont marqué. Mais si je devais trancher, je resterai sur STAR WARS… Surtout depuis l’excellente surprise ROGUE ONE !

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Pour les romans, aucune hésitation, Asimov est mon préféré. Que ce soient Les Robots ou Fondation, je suis un très grand fan ! Ensuite, Dan Simmons, qui a la particularité de toucher à beaucoup de genres différents. Et puis, chez les francophones, René Barjavel, qu’on a un peu tendance à oublier, alors que ses romans et nouvelles sont vraiment de premier ordre, et Maurice Dantec, qui est un maître de l’horreur et du fantastique.

Je n’oublie pas de rendre hommages au précurseurs, et surtout à ceux qui m’ont fait aimer ce genre, Jules Verne et Edgar Alan Poe.
En BD, j’ai découvert Valérian et Laureline quand j’étais gamin… C’était vraiment magique. Je suis un peu moins BD aujourd’hui, mais j’aime beaucoup Lanfeust, Thorgal et les Chroniques de la Lune Noire.

17011805355915263614780686

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Difficile de hiérarchiser des souvenirs ! Surtout que j’ai tendance à occulter les mauvais. Allez, une petite anecdote d’enfance. En 6ème, j’étais invité à l’anniversaire de la fille avec laquelle je voulais sortir… Et le matin, un samedi, une fièvre de 40° ! Je voulais quand même aller au collège pour ne pas rater la fête. Mes parents n’ont rien voulu savoir, et me voilà cloué au lit ! Pour me consoler, ils m’ont offert la figurine de Bomber X… C’était déjà ça !

« Je crois que la science-fiction est une projection à la fois de ce que l’on a envie de voir pour l’avenir et de ce que l’on craint pour le futur ! « 

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Je réponds toujours « Je sais » quand on me dit « Je t’aime ».

Comment définirais-tu la science-fiction ?

17011805382515263614780687Je crois que la science-fiction est une projection à la fois de ce que l’on a envie de voir pour l’avenir et de ce que l’on craint pour le futur ! Beaucoup d’œuvres de SF sont des critiques sociales. Des utopies ou des dystopies. Il est plus facile de décrire nos sociétés ayant tourné à la dictature à travers un contenu d’anticipation que d’écrire une œuvre sur les dérives autoritaires de tel ou tel aspect de notre époque. 1984 de George Orwell n’est rien d’autre que la crainte de voir les démocraties se changer imperceptiblement en dictature par le biais de la manipulation des médias et de la propagande. Et malheureusement, on en est de plus en plus proche.

La SF permet, par rapport à un genre donné, de s’affranchir de certains codes. On peut voir STAR WARS comme un western avec des nazis ! Si un réalisateur propose de tourner un western avec des nazis, il sera au mieux cantonné à un film parodique, une farce grand public. Avec la SF, ça passe ! Dans 1984, Orwell traite de questions religieuses, du fanatisme, et d’autres questions sociales, sans prendre le risque de heurter les consciences religieuses particulièrement exacerbées aux États-Unis. Bref, quel que soit le sous genre, je pense que la SF est avant tout une projection de notre vision du monde contemporain.

« C’est le plus souvent à travers le jeu de rôle que je vis ma passion pour l’Imaginaire. »

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je la vis plutôt beaucoup… Trop selon ceux qui ne la partagent pas ! Avoir les yeux qui s’écarquillent quand je rentre dans une boutique de goodies, ça paraît incongru pour les « moldus ». Pourtant, ce sont des cavernes d’Ali Baba où on a envie de tout acheter.

17011805424315263614780691

Et puis, il y a le jeu de rôle… Je n’en ai pas encore parlé, et pourtant, c’est ma grande passion, et c’est le plus souvent à travers le JdR que je vis ma passion pour l’Imaginaire. Ma bibliothèque de jeux est bien garnie et ne cesse de s’enrichir. Le rythme des parties paraît dingue vu de l’extérieur, mais je ne m’en lasse pas ! Retrouver les copains, les personnages, les faire vivre et mourir… C’est une exaltation sans fin. On rit beaucoup, on a des grand moments d’émotion, on s’ennuie parfois aussi. Bref, des centaines de vies différentes durant quelques heures par semaine.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Ne jamais cesser de rêver !

Merci Yéti ! Que la Force soit avec toi et… même si tu n’apprécies pas vraiment STAR TREK, je te souhaite Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 13

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 13 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Trapard

Trapard

16101809365515263614563484

Disons-le tout de suite : Trapard, c’est une figure fascinante de la blogosphère calédonienne ! Avec à son compte plus de 400 articles publiés sur ce blog (sans compter tous ceux publiés sur d’autres) et une culture cinéphile à faire rougir le moindre Altaïrien, Trapard, que l’on retrouve aussi sur CosmoFiction et que je connais depuis les débuts du Sci-Fi Club, est à lui seul un blog vivant sur le cinéma (cliquez sur n’importe quelle catégorie, il aura toujours la réponse). Il est aussi le premier à s’être lancé en tant que contributeur sur Les Échos d’Altaïr, et je sais combien je lui dois pour avoir souvent « boosté » LEA. On lui laisse maintenant la parole, et il est bavard le bougre !

« Mon rapport à l’Imaginaire est surtout né de la couleur. »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17011106353015263614764546Je ne sais plus exactement, j’étais enfant. Je me souviens que mon livre de chevet était Max et les Maximonstres avec de superbes illustrations à la gouache. J’ai aussi gardé des souvenirs de lorsque j’avais 3 ans et que mon petit frère était dans son landau près de moi et que ma mère nous lisait tous les soirs un bout de L’Enfant d’Éléphant de Rudyard Kipling. Évidemment avec tout ce bestiaire, je voulais être vétérinaire plus tard.

Ma mère nous avait aussi bricolé avec trois grandes planches, un théâtre de marionnettes en bois, et avec des chaussettes sur les mains, mon frère et moi, on s’inventait des histoires d’amour, d’aventures ou de bagarres.

17011106372515263614764548Et pour couronner le tout, je me souviens d’une projection de film dans mon école primaire. Je devais être en CE1 ou en CE2, et tous les CE1, CE2, CM1 et CM2 avaient été réunis un vendredi après-midi dans une grande salle avec de la moquette et on était tous assis par terre. Et les instituteurs nous ont passé sur un petit écran, LE FILS DE KONG en version française. C’est un des meilleurs souvenirs de film de mon enfance, et particulièrement la fin qui m’a longtemps hanté. Et c’était les années 70. Donc contrairement à aujourd’hui avec la surenchère d’effets visuels, à l’époque on ne se posait pas encore vraiment la question du pourquoi tel film est en noir et blanc et tel autre est en couleur. Puis je me souviens qu’elle ne se posait pas vraiment non plus puisqu’il y avait encore les vieux téléviseurs en noir et blanc qui coûtaient moins chers que ceux en couleur.

17011106414215263614764550J’ai regardé beaucoup de séries japonaises comme GOLDORAK, ALBATOR ou CAPITAINE FLAM sur le poste en noir et blanc de mes grands-parents paternels qui étaient issus du milieu ouvrier et vivaient dans une maison minuscule dans le jardin d’un commerçant yougoslave à Bobigny. À l’inverse, mes grands-parents maternels avaient de meilleurs revenus et lorsque j’allais chez eux, je pouvais suivre les épisodes de GOLDORAK et d’ALBATOR en couleur. Mais je dois reconnaître que je passais plus de temps devant la télévision en couleur à regarder tout et n’importe quoi, du match de football ou de tennis jusqu’aux dessins animés comme PETER ET ELLIOTT LE DRAGON… que devant celle en noir et blanc, qui me motivait plus à aller jouer dans le quartier (qui lui, était en couleur).

17011107134215263614764577J’ai aussi découvert mon premier film de loup-garou de Paul Naschy sur le poste en noir et blanc de mon arrière-grand-mère à une heure de grande écoute, à Santander en Espagne, pendant la fin du régime politique du général Franco. Eh oui, les dictatures politiques et religieuses offrent certaines libertés paradoxales comme de pouvoir regarder des films d’horreur à 20h en soirée. J’en ai même fait des cauchemars la nuit-même, moi le petit Français halluciné devant ce loup-garou baveux en noir et blanc. Les Paul Naschy étant tous en couleur, j’ai longtemps cru avoir vu ce soir-là un des films de la Universal avec Lon Chaney Jr.

Et donc, entre la gouache des Maximonstres, les délires colorés de Rudyard Kipling, mon rapport à l’Imaginaire est surtout né de la couleur. Mais pas des effets spéciaux. J’aime surtout les histoires et comment sont racontés les films.

17011106395315263614764549

« La majorité des adolescents des « classes moyennes » de Nouméa aimaient le cinéma fantastique, le cinéma d’horreur et/ou le rock, le hard rock, le punk. »

Puis la suite, mon enfance s’est déroulée en Nouvelle-Calédonie, jusqu’à aujourd’hui. Mes parents s’étant installés ici au début des années 80 au moment où de nombreuses personnes fuyaient la guerre civile. Mon adaptation s’est donc faite jeune et en période de crise identitaire calédonienne. Je me souviens que c’était extrêmement difficile à l’époque pour moi, alors la musique puis le cinéma m’ont longtemps ouverts des fenêtres vers un ailleurs imaginaire.

17011107184115263614764579Ensuite, je pense que c’est un secret pour personne, en tout cas beaucoup le reconnaissent aujourd’hui, que dans les années 80 la majorité des adolescents des « classes moyennes » de Nouméa aimaient le cinéma fantastique, le cinéma d’horreur et/ou le rock, le hard rock, le punk. C’était presque une identité culturelle inhérente à cette classe sociale dont personne ne parlait jamais et qui pourtant (ou justement) ne vivait ni sur une tour dorée, ni dans les bas fonds. En plus d’être une passion, c’était aussi une manière de nous démarquer. Et cette classe sociale existe encore aujourd’hui. De plus, j’ai intégré le Sci-Fi Club de Nouvelle-Calédonie à cette époque là, je devais avoir 15 ans. En juin 1986, j’ai été inscrit comme étant l’adhérent numéro 13 : un chiffre qui me colle à la peau car si je compte bien, je vais encore être le treizième à répondre à ces « Paroles d’Altaïrien »… Puis c’est en fréquentant cette association que j’ai commencé à mettre des noms et des codes sur ma culture de l’Imaginaire. Et je me souviens que j’avais aussi intégré le Sci-Fi Club dans le but de trouver un cinéphile qui me renseignerait sur ce satané film de loup-garou vu en Espagne très petit et qui m’avait tant effrayé !

17011107214815263614764580Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Le problème c’est que je n’ai pas de limites pour parler d’Imaginaire. J’aime autant la science-fiction que le western, que le film de guerre, le giallo, le polar, ou la comédie… Du moment que l’histoire me plait et que j’en oublie ce qui m’entoure, pour moi c’est de l’Imaginaire. Le reste ce n’est qu’une histoire de classement de genres et de codes. J’aime particulièrement le cinéma bis parce qu’il inclus tous ces genres-là.

Te considères-tu comme « geek » ?

Oui et non. Je ne joue à aucun jeu vidéo depuis presque 20 ans. Évidemment j’ai beaucoup joué à Pong dans les années 70, mais aussi aux flippers. Puis à quelques jeux sur Apple IIC dans les années 80, puis j’ai eu deux grosses périodes de salles d’arcade à la fin des années 80 et à la fin des années 90, ce qui m’a 17011107254515263614764581poussé à m’acheter la Playstation 2 pour jouer chez moi. Mais comme je n’utilisais mon temps libre qu’à ça, je l’ai vendue assez vite. Et lorsque je me suis intéressé à Internet pour devenir blogueur, j’ai développé deux facettes : le geek qui parle de cinéma, mais aussi le blogueur qui utilise Internet comme moteur pour faire des rencontres, pour fournir un travail de terrain et pour emmagasiner une culture qui n’existe pas forcément sur le net et la retranscrire ensuite sur divers blogs.

«  C’est dans ce sens-là que je me considère comme geek : comme étant malgré moi impliqué dans l’Histoire et l’évolution d’Internet en Nouvelle-Calédonie. »

Là où je peux me considérer pleinement comme un geek, c’est qu’en plus d’être cinéphile, j’ai une certaine vision de l’évolution des mœurs et de la consommation d’Internet. J’ai découvert le Web en 1997 sur les ordinateurs des copains et j’ai acheté mon premier PC d’occasion en 2002, et à partir de 2005 je suis devenu un consommateur actif avec plusieurs blogs : Le Caillou Magique, un blog sur le cinéma Fantastique qui était dédié à mon passage au sein du Sci-Fi Club dans les années 80. Puis Le Cri du Cagou et Zic & Zicos, deux blogs plus spécifiquement dédiés à la Nouvelle-Calédonie, le premier étant collectif, le second était personnel. Ces blogs me servaient, en dehors du cadre de ma profession, à sortir, à recenser des cultures et à pratiquer l’ancêtre de ce qu’on pourrait considérer aujourd’hui comme de la comm’ sur Internet. Et au fur et à mesure des années, avec l’importance du Web, cette forme de comm’ s’est petit à petit monnayée dans les différents services de la culture.

17011107333015263614764583

Aujourd’hui, je continue de couvrir des événementiels pour mon plaisir, mais moins souvent. Et contrairement à il y a dix ans de ça, je me retrouve quelques fois en bis-bis avec tel ou tel service comm’ parce qu’un « un blog indépendant » n’est plus vraiment considéré comme une étiquette valable au sein des Institutions. De plus, depuis des années, j’ai emmagasiné pas mal d’informations culturelles et je me retrouve assez souvent en contradiction avec les « newbies » de la comm’ en Nouvelle-Calédonie. Puis le Cri du Cagou étant ouvert à tous, s’est aussi vu inviter, indépendamment de moi, des rédacteurs qui ont une ligne de conduite socialisante qui est censée faire contre-poids avec d’autres blogs calédoniens qui ont eux aussi leurs histoires et leurs anecdotes politiques ou sociales. C’est dans ce sens-là que je me considère comme geek : comme étant malgré moi impliqué dans l’Histoire et l’évolution d’Internet en Nouvelle-Calédonie. Et c’est une forme de geekitude dont on parle assez peu finalement.

« À part les classiques d’anticipation de Bradbury, de Huxley ou d’Orwell, la science-fiction moderne m’endort. »

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17011107352915263614764584Question très compliquée. J’ai plutôt tendance à préférer découvrir 10 films même mauvais qu’à revoir 10 fois le même film. Puis généralement si je m’hasarde à trop revoir un film que j’aime, je peux m’en lasser très vite. C’est plus flagrant encore avec la musique, donc j’évite. Mais si je pense à mes découvertes d’adolescent, donc à des grands moments passés devant certains films, je citerai comme « piliers » : MANIAC de William Lustig, L’ENFER DES ZOMBIES de Fulci, MASSACRES À LA TRONÇONNEUSE, RE-ANIMATOR, NEW-YORK 1997, ENEMY MINE, HURLEMENTS, LE LOUP-GAROU DE LONDRES, EVIL DEAD, PHANTASM, ZOMBIE de Romero, le premier PSYCHOSE, le premier JAWS, et le premier RETOUR VERS LE FUTUR. Et dans une moindre mesure : INSEMINOÏD, LE CROCODILE DE LA MORT, ELMER LE REMUE-MÉNINGES, DREAMSCAPE avec Dennis Quaid. Puis les VENDREDI 13, les FREDDY et les HALLOWEEN.

17011107443315263614764586La plupart de ces films sont bourrés de défauts, mais je crois que c’est aussi pour cette raison que je les aime.

Et je crois qu’il n’y a pas de série qui m’a autant captivé que THE WALKING DEAD. Je l’ai même tellement trouvée intense que j’ai arrêté tout net de la suivre en 2014 à cause du personnage de Rick qui m’insupportais au plus haut point. Je dois sûrement trop regarder de mauvais films dans lesquels ce genre de personnages irritables meurent toujours en premier. Je n’ai pas lu la BD donc j’avoue que je suis assez déçu d’apprendre qu’il soit encore en vie au bout de deux ans. Mais bon…Là, je me laisse mariner un peu avant de la reprendre où j’en suis resté.

Et à propos de codes inversés, j’adore la trilogie FEAST.

17011107402815263614764585

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Edgar Poe forever ! J’aime voir les adaptations en films de ses textes, mais bon… Rien ne vaut les textes eux-mêmes. J’aime surtout l’horreur ou le fantastique à base de psychologies torturées. J’aime aussi 17011107493615263614764587les textes d’épouvante de Guy de Maupassant, de Théophile Gautier (d’ailleurs on m’a déjà dit que je lui ressemblais physiquement).

Et à part les classiques d’anticipation de Bradbury, de Huxley ou d’Orwell, la science-fiction moderne m’endort. Je la préfère au cinéma. J’aime surtout les auteurs de nouvelles de la grande époque des «pulps» comme Lovecraft, Matheson, Jean Ray, Robert Bloch. Les ambiances de ces nouvelles coïncident assez bien avec celles des histoires courtes de TWILIGHT ZONE ou de THE OUTER LIMITS que j’adore.

Sinon, comme beaucoup de descendants d’immigrés espagnols, mon éducation s’est développée à partir de l’agnosticisme, mais je relis très régulièrement l’Ancien Testament. Évidemment pas pour son idéologie, ni pour créer des recoupements historiques, mais pour la partie surnaturelle et science-fictionnelle de l’histoire qui me plait beaucoup. J’aime aussi ce que Robert Crumb en a fait avec sa BD : La Genèse.

Et donc, pour ce qui est de la BD, j’aime l’ambiance SF-Sexe-Drogues & Rock’N'Roll des PACUSH BLUES de Ptiluc, dont les deux tomes de La Relecture du mythe de Frankenstein sont mes préférés.

Et mes deux autres bédessinateurs préférés sont l’Argentin, Alberto Breccia. Oui, il a adapté Edgar Poe et Lovecraft, mais c’est surtout son style de dessin que j’adore dans ses bandes-dessinées. Puis l’Italien, Benito Jacovitti.

17011107521915263614764593

« BONNE NUIT LES PETITS ! Mon traumatisme de gosse ! »

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

BONNE NUIT LES PETITS ! Mon traumatisme de gosse ! Donc la fin des programmes pour ceux qui n’ont pas connu l’époque où il y avait une mire avant le début et après la fin des programmes. Et quand Gros Nounours remplaçait nos parents lorsqu’il disait « Bonne nuit, les Petits » sur l’ORTL, ça voulait dire : Plus de télé pour tous les petits Français. Point barre.

17011107550915263614764595Puis être allé une demi-journée au Festival d’Avoriaz en 1988 est un bon et un mauvais souvenir à la fois. Le bon côté c’est d’être arrivé en funiculaire, de me retrouver dans un village recouvert de neige au beau milieu de passionnés et de stars à qui je demandais des autographes (Chuck Russell, Jean-Pierre Kalfon…). Le côté moins attrayant serait que j’ai fait la queue pour THEY LIVE, THE BLOB ou HIDDEN mais que la presse étant prioritaire et même malgré le peu de public, les salles étaient toujours trop petites pour qu’on y entre tous. Du coup, je m’étais rabattu vers la projection d’un obscur film de SF argentin dont je ne me souviens ni du titre, ni de l’histoire. L’autre point regrettable, en tout cas pour cette année-là, c’était qu’il n’y avait rien à vendre pour les passionnés, ni stands, ni boutiques. Je me souviens avoir quitté le festival avec un simple Hard Rock Magazine et une revue où Samantha Fox posait nue sur les deux pages centrales, deux achats effectués dans le hall d’un hôtel où j’étais allé me réchauffer un instant. Mais rien sur le cinoche si ce n’est les derniers Mad Movies, Starfix et L’Écran Fantastique qu’on trouvait partout. Dommage…

17011107570515263614764596Sinon, enfin, un souvenir plus surréaliste que mauvais, parce que j’y ai repensé récemment. C’était au début des années 90, j’avais quitté Nouméa pour m’installer à Montpellier pour suivre des soins médicaux. Je logeais chez mes grands-parents espagnols dans un quartier HLM où s’entassaient de nombreuses familles issues de l’immigration. Le quartier avait très mauvaise réputation et j’ai compris plus tard que certains groupement d’immigrés ne se supportaient pas entre eux. Mes grands-parents ne fréquentaient que des retraités et il existait aussi une sorte de clivage entre la jeunesse et les personnes âgées là-bas. Et je me suis retrouvé, à mon arrivée, tout naïf de ces histoires de quartiers. Et comme j’ai commencé à sortir tous les soirs pour me rendre dans les deux salles de cinéma d’art et d’essai de cette partie de Montpellier, des proches de ma famille m’ont bourré le crâne avec des histoires sordides de délinquances et m’ont remis une arme à feu. Donc à cette époque, j’ai traversé toutes les nuits certains quartiers de Montpellier à pied, sous les lampadaires, avec une arme glissée en bandoulière sous ma veste, à essayer de garder un air et une démarche naturels à chaque fois que je croisais un véhicule ou une fourgonnette banalisés. Tout ce cheminement surréaliste pour pouvoir découvrir les excellents débuts de Quentin Tarantino, de Robert Rodriguez, de Larry Clarke, de Benoît Poelvoorde et le renouveau du cinéma indépendant américain. Ce qui finalement, peut aussi être classé comme de bons souvenirs de découvertes cinématographiques pour ce qui me concerne.

« Ça m’arrive parfois de dire « Je suis ton père » à des jeunes qui me manquent un peu de respect. »

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Ça m’arrive parfois, mais ce n’est pas une manie non plus, de fredonner la musique de JAWS de John Williams pour imiter une situation qui risque de devenir stressante. Puis ça m’arrive parfois de dire « Je suis ton père » à des jeunes qui me manquent un peu de respect lors de certaines plaisanteries.

17011108001015263614764597

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je regarde des films tous les jours si c’est possible. Il m’arrive souvent de me coucher très tard et de regarder deux ou trois films d’affilée.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Participer à un tournage de film fantastique ou d’horreur en Métropole, même pour servir le café ! Quoique, à la rigueur, je préférerai en tourner le making-of. C’est plus captivant et ça permet, sur un tournage, de transgresser certaines hiérarchies plus facilement.

Merci Trapard ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 12

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 12 dans Di Vinz 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Di Vinz

16101809365515263614563484

Tout comme Skarn, Axel ou Yom, Di Vinz, on le connaît bien sur Les Échos d’Altaïr ! C’est un passionné de cinéma qui nous offre souvent des critiques de films, comme dernièrement ses critiques express. Mais c’est aussi un grand fan de STAR WARS, de DRAGON BALL et de jeux vidéo. Et il écrit, et il dessine ! Bref, c’est un passionné. Allez, on lui laisse la parole…

« L’Imaginaire ne doit pas être une échappatoire, il nous empêcherait de regarder la réalité en face. « 

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ?

17010407541815263614747602Depuis que je suis tout petit. C’est difficile de donner un âge exact. Comme beaucoup de garçons et filles de ma génération, j’ai grandi avec les dessins animés, que ce soit les classiques de Disney ou les mangas importés du Japon que diffusait le Club Dorothée. D’autres passaient dans des émissions comme les Minikeums.

Je n’ai pas encore la trentaine et pourtant je te parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Quand je regarde ce qu’on propose aux plus jeunes aujourd’hui, je me dis que dans les années 90 on a vraiment eu de la chance d’avoir des animés de qualité.

J’ai ce souvenir de ma première fois au cinéma, je devais avoir cinq ou six ans. C’était ALADIN. Cela m’a mis une grande claque et depuis je suis toujours allé très régulièrement au cinéma. À l’exception d’un ou deux, les classiques de Disney à l’ancienne sont les premiers à m’avoir attiré vers les univers fantastiques.

17010504205415263614749240Sinon je citerai principalement DRAGON BALL. Mes parents m’interdisaient de le regarder car ils jugeaient que c’était trop violent. Mais à six, sept ans, on se débrouille toujours pour désobéir et regarder en douce. Puis j’ai lu le manga papier, l’œuvre originale d’Akira Toriyama, en même temps que je suivais son adaptation en série. On peut dire que j’ai grandi avec, aussi je pourrais vous en parler des heures, je suis parfaitement incollable sur le sujet.

Il y a ça et les bandes dessinées qui étaient souvent adaptées en animés. Là on peut citer du lourd : Tintin, Astérix, Les Schtroumpfs… Je me suis mis à lire des BD vraiment très jeune grâce à mon frère qui en avait plein. Et j’ai commencé à 17010408011615263614747605jouer aux jeux vidéo assez tôt également. Alien 3 et surtout Yoshi’s Island sont des jeux qui m’ont marqué étant jeune, ils sont aussi très forts chez Nintendo !

Je pense que tout ça fait partie d’un Imaginaire que l’on peut se créer dès l’enfance. Et il faut dire que j’avais une imagination très fertile, aussi je me suis vite mis à créer moi-même. Ça a commencé par le dessin, je reproduisais mes héros favoris dans mes propres histoires. En un sens, ce sont ces dessins-animés qui ont développé en premier mon côté créatif.

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Science-Fiction et Fantastique, tout simplement. Il faut savoir que DRAGON BALL concilie les deux, alors depuis gosse j’ai 17010408120815263614747609une affinité avec les deux genres. En ce qui concerne la Science-Fiction, ça a pris un certain temps quand même. Pour tout vous dire, quand j’étais môme les bandes-annonces de STAR WARS me faisaient peur. Mon attrait pour les space operas et les mondes futuristes, de la SF pure et dure, s’est manifesté beaucoup plus tard, à l’adolescence. Aujourd’hui c’est mon genre préféré, indéniablement. Tout ce qui est huit-clos spatial, robot, extraterrestre ou dragon, c’est ma cam.

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

L’Imaginaire ne doit pas être une échappatoire, il nous empêcherait de regarder la réalité en face. Mais si ça peut aider à se détendre, à rire ou à frissonner, porté par de merveilleuses aventures, je ne vois pas pourquoi s’en priver. Car s’il n’est pas nécessaire de s’évader dans des mondes fantastiques, cela peut quand même parfois faire du bien. Pour ma part, je développe ma créativité par l’Imaginaire mais au départ je ne recherche rien de particulier si ce n’est un bon moment.

17010408141815263614747611

« Dragon Ball est ma première référence en matière de BD. C’est une œuvre culte, un manga mythique, un précurseur. »

Te considères-tu comme « geek » ?

Si passer beaucoup trop de son temps libre à regarder des films de SF ou des séries fantastiques, à jouer aux jeux du même style et à organiser des jeux de rôle ou des quiz STAR WARS fait de vous un geek, alors j’en suis un, assurément.

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

17010408335815263614747626Je pourrais vraiment en citer beaucoup. Cela va être difficile de choisir. En premier vient STAR WARS, univers duquel je suis tombé amoureux non pas en regardant les films mais bel et bien en jouant à la série de jeux vidéo Knights Of The Old Republic (Kotor). Kotor et Kotor 2 sont deux œuvres géniales à l’histoire réellement prenante, je les conseille à tout fan de STAR WARS, gamer ou pas. En 2005 je me suis donc empressé d’aller voir le seul Star Wars que je pouvais encore voir sur grand écran : LA REVANCHE DES SITH. Et je l’ai vu trois fois. Dès lors je me suis intéressé de très près à l’univers, j’ai regardé les deux trilogies plusieurs fois (on ne les compte plus aujourd’hui), j’ai acheté les comics et j’ai retourné tous les jeux vidéos possibles et imaginables estampillés STAR WARS. En aiguisant mon sens critique, j’ai toutefois pas mal de choses à redire sur la prélogie de Lucas et sur LE RÉVEIL DE LA FORCE, mais dans l’ensemble STAR WARS est indétrônable dans mon cœur.

Ensuite vient la série ALIEN, dont j’aime chaque épisode (je ne compte pas PROMETHEUS), mais j’ai quand même une petite préférence pour LE HUITIÈME PASSAGER et pour le quatrième avec la touche Jean-Pierre Jeunet.

Et puis il y a MATRIX des frères Wachowski, LE SEIGNEUR DES ANNEAUX de Peter Jackson, RETOUR VERS LE FUTUR de Robert Zemeckis… Je suis bon public pour tout ce qui est saga.

17010408363015263614747628

Il faut que je cite Steven Spielberg car je suis un grand admirateur de son travail, je vénère tous ses films et j’irais même jusqu’à dire que JURASSIC PARK a autant d’importance à mes yeux que L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE.

J’aime beaucoup aussi les films de Shyamalan, INCASSABLE est un de mes films culte. Burton également, avec ses deux BATMAN ou EDWARD AUX MAINS D’ARGENT. J’en oublie sûrement beaucoup mais je peux citer LE CINQUIÈME ÉLÉMENT, STARSHIP TROOPERS, LE LABYRINTHE DE PAN et à moindre mesure les animés AKIRA, GHOST IN THE SHELL, ou certaines productions Marvel comme le premier SPIDERMAN de Raimi, le HULK d’Ang Lee ou LES GARDIENS DE LA GALAXIE. Il y a aussi Roland Emerich, réalisateur dont on peut citer quelques films comme INDEPENDENCE DAY et évidemment STARGATE.

17010408391415263614747630Ce qui me mène à STARGATE SG-1 (magnifique transition), la série que j’ai dû le plus voir, et à toutes ces séries qui passaient sur M6 (BUFFY, CHARMED, SMALLVILLE…). Aujourd’hui je suis moins série mais je dois bien avouer que GAME OF THRONES, malgré un début un peu dérangeant, a su m’impressionner et me tenir en haleine, tout comme THE WALKING DEAD qui, pour ma part, a déjà acquis ses lettres de noblesse alors que je ne suis habituellement pas très friand des zombis et autres horreurs du genre, aujourd’hui je suis avec grand intérêt les aventures de Rick et de sa bande de survivants.

Bien que ce ne soit pas dans la question, je suis obligé de parler de la trilogie Mass Effect, une saga vidéoludique absolument magnifique dans laquelle vous jouez un commandant parti explorer la galaxie pour la sauver d’une terrible menace. Créée par Bioware (déjà auteurs de Kotor), cette épopée en trois jeux est absolument 17010408405415263614747631immanquable pour un fan de SF. Vous pouvez explorer un nombre incroyable de planètes et rencontrer d’autres civilisations, nouer des liens avec votre équipage et faire des choix moraux qui détermineront la suite des événements. Tout support confondu, Mass Effect arrive sans peine sur le podium de mes licences préférées, juste derrière DRAGON BALL et STAR WARS. J’attends d’ailleurs le quatrième épisode, premier d’une nouvelle trilogie, avec une grande impatience.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

17010408455815263614747632Vous l’aurez compris, Dragon Ball est ma première référence en matière de BD. C’est une œuvre culte, un manga mythique, un précurseur. S’il n’y en a qu’un seul à lire, c’est celui-là, ne cherchez pas. Akira Toriyama est un génie et j’abhorre ce que fait la Toei Animation de cette licence depuis maintenant plus de vingt ans (ça mériterait presque un coup de gueule dans une critique spéciale). Pour rester dans le domaine du manga, citons Naruto et Death Note, deux œuvres passionnantes bien que dans deux styles très différents. Mis à part ça, je ne lis que très peu. Je peux quand même conseiller La Pierre de Tu-Hadj, un voyage initiatique dans un monde heroic fantasy en plusieurs volumes (que j’ai mis des années à lire) ou La Croisade Noire du Jedi Fou, que je suis en train de lire en ce moment.

« Les jeux, honnêtement je ne sais pas si à même 50 ans j’aurais lâché la manette ! »

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

Cinéma et jeux sans hésiter. Le cinéma j’y vais aussi souvent que mon budget le permet, et les jeux, honnêtement je ne sais pas si à même 50 ans j’aurais lâché la manette !

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

17010408490915263614747633Mes meilleurs souvenirs ce sont nos sorties entre fans du site Planète Star Wars dont quelques Altaïriens. On se rejoint lors de grandes occasions comme la sortie d’un nouveau film, un salon ou une expo, et on passe de super moments à débattre de l’actualité autour d’un verre, ou on debrief le film autour d’un repas. Mon plus mauvais souvenir ? DRAGON BALL EVOLUTION… Une « adaptation » live de mon manga culte. Sortie un 1er avril et pour cause, ce film est une mauvais blague (pour rester poli). Je me souviens avoir pleuré !

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Non. Je ne crois pas. À part peut-être le fait de toujours faire des références à la noix, en rapportant tout à STAR WARS ou autre chose… Par exemple en abusant du « Que la Force soit avec toi ! »

« Quand on assiste impuissant à la tournure que prend ce monde, on est en droit de rêver à un monde meilleur je suppose… »

17010408233815263614747616

Un dessin de Di Vinz pour le jeu de rôle-roman.

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je la vis quotidiennement, justement. Il ne se passe pas un jour sans que je visionne ou ne crée quelque chose. Je regarde beaucoup de films, je joue à quelques jeux qui valent vraiment le coup et surtout j’écris. Ça fait très longtemps que j’écris. Avant je dessinais des bandes dessinées, j’ai délaissé un peu le dessin pour me consacrer à l’écriture en quelque sorte. Par exemple, sur le site Planète Star Wars, nous écrivons notre propre saga STAR WARS avec d’autres fans. C’est en quelque sorte un jeu de rôle romancé où chacun joue son personnage et fait avancer l’histoire. Parfois j’illustre nos pages. J’aime écrire des critiques de films également. Sinon, je suis en train d’avancer dans l’écriture de mon propre roman de SF/Fantastique, mais soyez discrets, je n’en suis qu’au second chapitre, et j’en ai prévu au moins onze !

17010408170215263614747612

Le personnage incarné par Di Vinz dans le jeu de rôle-roman.

Quel est ton vœu le plus cher ?

Quand on assiste impuissant à la tournure que prend ce monde, on est en droit de rêver à un monde meilleur je suppose… Mon vœu le plus cher serait que tous les hommes trouvent la paix et se respectent les uns les autres. On peut toujours rêver ! Sinon, pour un vœu plus terre-à-terre, j’espère qu’un beau jour je pourrai réaliser mon propre long-métrage.

17010408311615263614747625

Dessin de Di Vinz pour le jeu de rôle-roman.

Merci Di Vinz ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



PAROLES D’ALTAÏRIEN – 11

PAROLES D'ALTAÏRIEN - 11 dans Paroles d'Altaïrien 16101809283715263614563469

Il est de coutume de vouloir toujours interviewer les « spécialistes » ou ceux que l’on considère, à tort ou à raison, comme les « Gardiens du Temple de l’Imaginaire ». Pour une fois, laissons-les de côté, oublions-les en leur passant la muselière de circonstance et donnons enfin la parole aux fans, aux geeks, aux fantasticophiles de tous âges et de toutes espèces qui font vivre l’Imaginaire chaque jour ! Pour cela, le groupe Facebook Les Échos d’Altaïr IV est un vivier ! « Paroles d’Altaïrien » laissera donc désormais la parole à un(e) Altaïrien(ne), le temps de quelques questions sur sa passion pour l’Imaginaire, ses souvenirs, ses goûts, ses manies…

16101809365515263614563484 dans Paroles d'Altaïrien

Ced Sayan Djean

16101809365515263614563484

Collectionneur de figurines, fan de STARGATE et de comics, passionné de jeux vidéo, Ced est tombé dedans tout jeune ! On lui laisse la parole…

« Dans l’Imaginaire il peut y avoir une part de vérité, même si la vérité est ailleurs ! »

L’Imaginaire, tu es tombé dedans vers quel âge ? 

16122905260015263614733400Alors j’ai dû y tomber vers 3 ou 4 ans avec SAN KU KAÏ, VOYAGE AU FOND DES MERS que j’adorais, et surtout STAR TREK !

Dans le monde grouillant de l’Imaginaire, quel est ton genre préféré et pourquoi ?

Personnellement, je préfère la SF et surtout tout ce qui touche à l’espace, mais j’aime énormément la Fantasy et le Fantastique, suivi des films d’horreur par forcément gores.

Que recherches-tu à travers l’Imaginaire ?

Tout d’abord l’évasion car ça permet de penser à autre chose que son quotidien et aussi ça fait réfléchir sur ce que nous sommes et ce qu’il y a ailleurs, car dans l’Imaginaire il peut y avoir une part de vérité, même si la vérité est ailleurs !

« Je ne lis que des BD. »

Te considères-tu comme « geek » ?

16122905290315263614733401Oui, je pense faire partie de la famille des geeks car mis à part mon penchant pour la SF, j’adore les jeux vidéo, les figurines (d’où ma collection) et la technologie en général.

Quels sont tes films et séries TV préférés ?

En premier STAR WARS, RETOUR VERS LE FUTUR, LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, les Marvel, DC Comics, etc… Concernant les séries, j’adore tous les STARGATE, X-FILES, etc.

Quels sont tes romans, BD et auteurs favoris ?

Je ne lis que des BD, soit STAR WARS, soit les MARVEL et les DC, d’ailleurs j’ai une petite collection aussi.

16122905321415263614733402

« Pour moi depuis l’enfance SF = espace, voilà ! »

Et dans tout ça, tu es plus bouquins, ciné, télé, BD, jeux… ?

En premier ciné, j’y vais tous les mois au moins une fois pour voir des grands films de SF, fantastiques, etc. ou humoristiques français. Le dernier vu est LES ANIMAUX FANTASTIQUES. Ensuite je suis 16122905351515263614733403télé, surtout les séries comme FLASH, STARGATE, THE WALKING DEAD, AMERICAN HORROR STORY aussi, et les série hospitalières avec ma chérie. Et pour finir je suis BD, j’achète régulièrement quand mes finances le permettent des comics comme Batman, Superman, Thor ou Hulk qui sont mes préférées !

Quel est ton meilleur et/ou ton pire souvenir ?

Je ne peux pas dire, mais je garde un très bon souvenir de ma rencontre avec Teal’c et dimanche le colonel O’neal.

As-tu une manie en tant que fan de l’imaginaire ?

Non, aucune que je sache en tout cas.

« Collectionner des jeux vidéo et des figurines ça laisse dubitatif… »

Comment définirais-tu la science-fiction ?

Pour moi la SF est tout ce qui se rapporte aux extraterrestres et à l’espace. Bien entendu, je sais très bien que tout ce qui touche au futur ou même des films de 16122905385315263614733404guerre actuels, des ordis qui prennent le pouvoir, c’est de la SF aussi, mais pour moi depuis l’enfance SF = espace, voilà !

Ta passion, comment la vis-tu au quotidien ?

Je la vis tous les jours tranquillement mais souvent seul car il y a peu de monde dans mon entourage qui aime la SF ou tout ce qui est geek en général. Déjà, de collectionner des jeux vidéo et des figurines ça laisse dubitatif…

Quel est ton vœu le plus cher ?

Grandir, mais c’est foutu !

Merci Ced ! Que la Force soit avec toi et Longue vie et prospérité !

15011505515715263612876237

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



12