Catégorie

Archive pour la catégorie « Science-fiction »

Musiques de films

bo2.jpg  bo.jpg

Pour tous les collectionneurs, comme moi, de musiques de films fantastiques et de science-fiction, il s’avère souvent très difficile de trouver des titres anciens car ils ont soit carrément disparu de la distribution ou soit ils sont disponibles en très petite quantité, mais où ? Pour vous faciliter la tâche, voilà une excellente adresse américaine de vente en ligne, Buysoundtrax, où l’on trouve de véritables pièces de collection très rares, rééditées spécialement (en tirages limités), tels que, par exemple, Star Crash (1978), King Kong (1976), Le Choc des Titans (1980), Le Jour où la Terre s’arrêta (1951), Cosmos 1999 (1975)… Un vrai bonheur pour tous les fous de B.O. ! Le service est sérieux, les délais sont corrects et les CD sont protégés dans des enveloppes spéciales. Que demander de plus ?

L’adresse : http://www.buysoundtrax.com/index.html

bo3.jpg  bo4.jpg



La SF selon Theodore Sturgeon

theodoresturgeon.jpg 

Theodore Sturgeon :

« Une histoire de science-fiction est une histoire construite autour d’êtres humains, avec un problème humain et une solution humaine, et qui n’aurait pu se produire sans son contenu scientifique. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Theodore_Sturgeon



L’Imaginaire au ciné pour 2010

choc8.jpg 

Que nous réserve l’année 2010 en matière de cinéma fantastique et de science-fiction ?…

Pas mal de petits événements nous attendent parmi les blockbusters, à commencer par la suite de Tron (et non le reboot très à la mode actuellement !) dont j’ai déjà parlé ; Wolfman, nouvelle version du classique Le Loup-Garou et qui semble d’après les premières images s’annoncer comme une véritable réussite ; Iron Man 2, il fallait s’y attendre vu l’ampleur du succès du premier ; Prince of Persia, encore un jeu adapté au cinoche… (là encore les images paraissent alléchantes, reste à voir le film !) ; Twilight 3, ça c’est pour les ados, je passe ; Le Monde de Narnia Chapitre 3, largué par Disney mais sauvé par la Fox si je ne m’abuse, tant mieux ; Harry Potter et les Reliques de la Mort, qui devrait bien sûr être encore plus sombre que le précédent, à tel point que je ne sais même pas si on pourra y voir quelque chose ; et bien sûr Le Choc des Titans, l’un de ceux que j’attendais avec le plus d’impatience, cependant… après les déclarations imbéciles du décérébré Sam Worthington dans une récente interview de Mad Movies (genre Américain type moyen bouffeur de pop-corn et de burgers) et l’inquiétante bande-annonce, je doute que ce remake du grand classique de 1980 (n’en déplaise à notre Simplet Worthington) soit de qualité… On veut plus d’action-bourrin, plus d’effets spéciaux numériques, plus de muscles, bref, on veut le mettre au goût du jour. Dommage…

 tron3.jpg



Ralph McQuarrie, créateur d’univers (2)

Ralph McQuarrie, créateur d'univers (2) dans Cinéma 13092910513615263611593982

ralph20.jpg 

Ce sera finalement la Twentieth Century Fox qui décidera de donner à Lucas sa chance lorsqu’en 1975 débute la mise en chantier de Star Wars…

« George Lucas m’a déclaré pour Star Wars : « Faites ce qui vous intéresse. » Ce fut comme entendre de la musique et visualiser ce que vous entendiez », avoue McQuarrie. Il réalisera donc des centaines de peintures et de dessins s’inspirant des vagues indications fournies par Lucas. Il dessinera les chasseurs X, Y, Tie, donnera une apparence physique à des personnages jusque là uniquement à l’état d’ébauche dans l’esprit imaginatif de George Lucas. Nombre de ses créations seront retenues, d’autres seront rejetées par le père de Star Wars ou par les maquettistes en raison d’une réalisation trop coûteuse !

 ralph17.jpg

On peut affirmer sans peine que si Lucas n’avait pas eu Ralph McQuarrie à ses côtés, il n’est pas sûr que Star Wars, d’une part, ait un jour existé et que, d’autre part, le soin extrême apporté au « look » de l’univers high-tech qui caractérise la saga n’en ait pas pris un coup sévère ! La puissance épique qui se dégage des peintures de McQuarrie pour Star Wars (et ses suites que furent L’Empire Contre-Attaque et Le Retour du Jedi), le souci du détail et de la crédibilité, de l’aspect fonctionnel des costumes, des vaisseaux, des engins de toutes sortes, la connaissance absolue du mouvement, de la lumière et des couleurs font que, bien souvent, les sublimes peintures de McQuarrie ressemblent plus à des photos qu’à des dessins.

 ralph21.jpg

ralph23.jpg

Après Star Wars, Spielberg s’empare de McQuarrie pour la conception du Mother Ship de l’un de ses chefs-d’oeuvre : Rencontres du Troisième Type. Ralph McQuarrie donnera à l’énorme vaisseau une structure de raffinerie pétrolière toute illuminée, selon la volonté expresse de Steven Spielberg.

Ralph McQuarrie travaillera ensuite sur une première version de Star Trek, The Motion Picture qui ne sera jamais portée à l’écran. Il collaborera aux travaux de Ken Adam (des films James Bond) et à ceux de Phil Kaufman (le réalisateur du remake de Invasion of the Body Snatchers). Galactica, la Bataille de l’Espace (Battlestar Galactica) suivra. McQuarrie réalisera pour le film de nombreuses peintures assez dans le style de celles exécutées pour Star Wars (normal, il s’agit encore d’un space-opera !), cependant moins appliquées et plus proches de l’ébauche. Cela n’empêchera pas à Galactica de passer devant les tribunaux américains car trop ressemblant à Star Wars (c’est la Fox qui le dit, non Lucas).

ralph19.bmp

McQuarrie est depuis longtemps à la retraite. Une nouvelle génération de talentueux artistes lui a succédé pour la nouvelle trilogie Star Wars, Doug Chiang étant aujourd’hui sont digne successeur. Néanmoins, Lucas n’a pas hésité à demander à sa nouvelle équipe de reprendre le style McQuarrie, et il est allé jusqu’à s’inspirer de nombre de ses peintures réalisées à l’époque de l’Episode IV, et jamais encore utilisées, pour concevoir Coruscant (la planète ville), mais aussi pour représenter Kashyyyk (la planète des Wookies) et bien d’autres choses encore. L’empreinte visuelle de Ralph McQuarrie aura à jamais marqué la saga Star Wars toute entière !

ralph22.jpg

Sources : Starlog, Mad Movies.

Le site de Ralph McQuarrie : http://www.ralphmcquarrie.com/#

Cliquez ici pour la première partie de cet article.



La SF selon François Truffaut

truffaut.jpg 

Comme chacun sait, François Truffaut n’est pas un auteur de science-fiction mais l’un des plus grands cinéastes français. Il a d’ailleurs joué dans le chef-d’oeuvre de Steven Spielberg : Rencontres du Troisième Type. Son avis concernant la SF est cependant très intéressant.

François Truffaut :

« Toute belle et grande oeuvre est sa propre science-fiction ; les personnages de Fellini ou de Hitchcock sont des Martiens, sans accessoires peut-être, mais d’une telle féerie, si loin de nous et tout à la fois si proches qu’ils satisfont pleinement nos besoins d’évasions, de merveilleux et de fantastique. Du reste, les amateurs de science-fiction, conscients de l’extrême fragilité des romans ou des films basés sur une « bonne idée », une trouvaille, un postulat, avouent que l’intérêt commence où les sentiments apparaissent, c’est-à-dire lorsque la bête, la chose, la forme s’humanise, souffre et réagit sentimentalement, donc lorsque l’entreprise débouche sur nos canevas habituels et que le fantastique ne s’exprime plus que dans les apparences charnelles, vestimentaires, etc. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Truffaut



Ralph McQuarrie, créateur d’univers (1)

Ralph McQuarrie, créateur d'univers (1) dans Cinéma 13092910513615263611593982

ralph7.jpg

En choisissant Ralph Mc Quarrie pour mettre sur papier ses visions de space-opera, George Lucas ne pouvait pas trouver homme plus doué et plus à-même de bâtir le vaste univers de la saga Star Wars. Spielberg, Glen A. Larson et Gene Roddenberry se l’arracheront ensuite pour Rencontres du Troisième Type, Galactica la Bataille de l’Espace et Star Trek, The Motion Picture, de grands films à l’échelle des grandioses peintures de Ralph McQuarrie.

Peinture pour Galactica la Bataille de l’Espace

 ralph6.bmp

 L’Enterprise selon Ralph McQuarrie…

 ralph8.bmp

Ralph McQuarrie est né en 1929 aux Etats-Unis, à Gary, dans l’Indiana. La crise force ses parents à quitter la région pour aller s’installer dans la ferme de ses grands-parents située près de Billings, dans le Montana. Ils y restent jusqu’à ce que le jeune McQuarrie ait atteint ses dix ans.

Durant sa jeunesse, McQuarrie manifeste un vif intérêt pour les avions et fréquente souvent, avec des copains, l’aéroport de sa région. Plus tard, il travaille pour l’Air Force et finit par trouver sa vocation dans l’industrie aéronautique. Il y conçoit des illustrations d’hélicoptères, d’équipements électroniques, de soldats, etc. Un nouveau poste lui sera proposé par Litton Industries. Ralph McQuarrie travaille alors pour Boeing en 1968 où il réalise un grand nombre d’illustrations. En 1969, il dessine pour le projet Apollo.

Presque dans la même période, Barwood et Robbins – qui travaillèrent avec Lucas sur THX 1138 – demandent à McQuarrie de leur exécuter quelques peintures d’engins et d’aliens pour leur projet de film de science-fiction : Star Dancing, ces derniers cherchant à vendre le scénario. George Lucas, travaillant alors sur American Graffiti, verra les peintures. Et lorsque le grand projet de Star Wars arrive, Lucas fait appel aux services de Ralph McQuarrie.

« George portait son scénario en main lorsqu’il vint me rencontrer », déclare McQuarrie. « Il avait déjà parlé du film à la Universal, mais ils n’étaient pas convaincus par le projet qui leur paraissait banal et trop cher. La Paramount a acquis une option afin de voir ce que George voulait faire. Il décida qu’il aurait besoin d’un support graphique avant de les rencontrer. Aussi, nous fîmes quatre peintures. La première représentait les robots avançant dans le désert ; la deuxième, Luke combattant dans la tranchée de la Death Star ; la troisième, les robots s’échappant du Sandcrawler des Jawas ; la quatrième, un duel aux sabres laser entre Luke Skywalker et Darth Vader. » Ces quatre peintures sont ici réunies. Cliquez sur chacune d’entre elles pour les voir en plus grand.

 ralph1.jpg  ralph10.jpg

ralph11.jpg  ralph2.jpg

Les peintures eurent pour effet d’accentuer l’intérêt des studios pour la mise en chantier de Star Wars. Mais en retour, elles surprirent par la grandeur du projet de George Lucas. Le budget qu’il faudrait consacrer au film devrait suivre en conséquence, d’où une certaine inquiétude de la part des studios. Cependant, davantage d’argent fut donné à Lucas pour parfaire son scénario et réaliser d’autres peintures.

Ralph McQuarrie continua à mettre sur papier les idées de Lucas, des idées pas toujours très claires : « Le costume blanc du Stormtrooper est ma création ; George voulait un costume blanc, mais c’est tout ce que je savais. De même, R2-D2 et Darth Vader sont mes conceptions. » McQuarrie ne parle pas ici de C3-PO comme étant une pure création personnelle car le robot est en fait inspiré par celui du film Metropolis de Fritz Lang : Maria.

Cliquez ici pour la deuxième partie.

ralph12.jpg

Sources : Starlog, Mad Movies.



La SF selon John W. Campbell

johnwcampbelljr11.jpg 

John W. Campbell :

« La science-fiction n’est pas autre chose que des rêves mis par écrit. La science-fiction est constituée des espoirs, des rêves et des craintes (car certains rêves sont des cauchemars) d’une société fondée sur la technologie. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/John_W._Campbell



La SF selon Fredric Brown

brown2.jpg 

Fredric Brown :

« Le fantastique traite de choses qui ne sont pas et qui ne peuvent pas être. La science-fiction traite de choses qui ne sont pas, mais qui pourront être un jour. La science-fiction se limite à des possibilités compatibles avec la logique. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fredric_Brown



Fonds d’écran plein d’imagination !

Fonds d'écran plein d'imagination ! dans Fantastique 13092910513615263611593982

68landscapes04m241.jpg

Quelques liens intéressants vers des sites proposants de jolis fonds d’écran de science-fiction, d’heroic fantasy et de merveilleux…emoticone

Pour la SF, l’heroic fantasy et le merveilleux, c’est par ici : http://fantasyartdesign.com/free-wallpapers/best-fantasy-art.php?srt=3&best=1

Pour le fantastique, le merveilleux et d’autres domaines qui n’ont rien à voir avec ces genres mais qui sont très sympas, c’est par là : http://www.vladstudio.com/fr/wallpapers/?kw=brown

  wallpaper35.jpg



La SF selon Philip K. Dick

philipkdick43lede1.jpg 

Philip K. Dick :

« La science-fiction est un méta-monde fermé sur une méta-humanité, une nouvelle dimension de nous-mêmes et une extension de notre sphère de réalité tout entière ; elle ne connaît de ce point de vue aucune limite. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_k_dick



1...115116117118119120