Catégorie

Archive pour la catégorie « Série TV »

Une sixième saison pour le Docteur

dw.jpg 

Alors, qu’avez-vous pensé de Matt Smith dans le rôle du dernier Docteur en date dans la fameuse série TV DOCTOR WHO ?… Je l’ai trouvé plutôt bon, un tantinet inférieur au célèbre David Tennant, mais Christopher Eccleston demeure mon favori pour l’instant. Oui, oui, vous avez bien lu : Christopher et non David, c’est comme ça ! Quant à la cinquième saison, on ne peut pas dire qu’il s’agisse de la meilleure. Je me suis souvent ennuyé, l’humour semblait forcé et les histoires n’étaient pas aussi endiablées que celles des autres saisons. Elles m’ont même paru « tordu », souvent sans queue ni tête, avec des scénarios à faire fuir n’importe quel novice qui débarquerait en plein milieu de la série ! Je retiendrai surtout le magnifique épisode en deux parties intitulé Le Labyrinthe des Anges (quel plaisir de retrouver les Anges Pleureurs ! Doux frissons !), ainsi que l’émouvant Vincent el le Docteur. Ca fait peu sur 13 épisodes. Les autres ne sont pas mauvais, certes, mais… mais…

Bande-annonce de la sixième saison :

Image de prévisualisation YouTube



Terra Nova

terranova.jpg 

TERRA NOVA est la future série TV produite par Steven Spielberg dont on parle beaucoup depuis plusieurs mois. Très attendue, celle-ci a déjà pris beaucoup de retard. Le synopsis : « 2149, la Terre est asphyxiée, polluée, surpeuplée… Le destin de l’humanité n’est désormais plus assuré. Sachant qu’aucune solution ne pourra plus sauver la planète, une coalition de scientifiques ouvre une brèche temporelle vers l’âge préhistorique. Cette porte ouvre un nouvel espoir pour l’humanité, celui de changer le futur en corrigeant les erreurs du passé. La famille Shannon rejoint une des colonies implantée dans ce nouveau paradis. Une Terre magnifique, vierge de toute pollution mais pas de dangers. Des dinosaures bien entendu, mais aussi une force étrangère qui cherche absolument à se débarrasser de ces intrus… » (jeuxactu.com). Voilà un programme bien alléchant ! Bande-annonce :

Image de prévisualisation YouTube



Une cinquième saison pour le Docteur

doctorwho3.jpg

Le Doctor Who revient ce soir (en Nouvelle-Calédonie) à 20h35, sur France 4, pour sa cinquième saison inédite ! 13 épisodes seront ainsi diffusés au fil des semaines sur cette chaîne qui a toujours consacré une place de choix à l’excentrique docteur, Seigneur du Temps.

J’avais déjà parlé de DOCTOR WHO ici, une série TV dont je suis fan pour son extrême originalité et son punch tonique à toute épreuve ! Que ça fait du bien par les temps qui courent ! Trois épisodes seront donc diffusés ce soir, pour le lancement de la cinquième saison. On y découvrira le nouveau Docteur, interprété cette fois-ci par Matt Smith au lieu de David Tennant, et sa nouvelle compagne Amy Pond. Les épisodes sont les suivants :

Prisonnier zéro : le Tardis, endommagé par la récente régénération du Docteur, s’écrase sur la Terre. Le nouveau docteur a tout juste vingt minutes pour sauver le monde des Atraxi. Heureusement, une jeune femme nommée Amy Pond est là pour l’aider.

La bête des bas-fonds : Amy fait son premier voyage à bord du Tardis. Le Docteur l’emmène au 29e siècle où elle découvre la Grande-Bretagne de l’espace. Le vaisseau spatial Starship UK abrite le futur peuple britannique, qui explore les étoiles à la recherche d’un nouveau lieu où s’établir.

La victoire des Daleks : Amy et le Docteur se retrouvent au coeur de la Seconde Guerre mondiale, dans un PC souterrain sous les rues de Londres. Là, le Docteur retrouve ses plus anciens ennemis : les Daleks. Un seul homme peut l’aider, son vieil ami Winston Churchill.

Image de prévisualisation YouTube



Stargate Universe : une première saison au goût amer

sgu.jpg 

Cela fait une semaine que j’en ai fini avec le coffret DVD de la première saison de STARGATE UNIVERSE. Si j’avoue avoir été très enthousiaste au départ (voir ici), je le suis moins à l’arrivée…

Même si je maintiens que SGU est à mes yeux une bonne série TV de science-fiction moderne, je déplore certaines choses. Tout d’abord son côté glauque à la BATTLESTAR GALACTICA des années 2000. Certes, on est tout de même très loin du pessimisme total et de la noirceur étouffante de BSG. Néanmoins SGU se complaît, comme nombre de séries actuelles, dans l’aspect anti-héros de ses personnages, souvent antipathiques à souhait il faut bien l’avouer, mais si proches de la réalité au final… A inscrire également dans cette noirceur qui ternit le tableau : le vaisseau Destinée et ses couloirs sombres, très sombres, aux parois noires, très noires. Les Anciens devaient aimer l’obscurité, c’est sûr. On se croirait presque à bord du Nostromo.

Autre point que je n’apprécie pas, mais vraiment pas du tout, et toujours en rapport avec le vaisseau vedette de la série : pourquoi ces membres d’équipage improvisés, qui se retrouvent propulsés malgré eux à bord d’un vaisseau géant alien inconnu et à destination inconnue, ne tentent ABSOLUMENT PAS et à AUCUN MOMENT de l’explorer ! Ahurissant ! C’est par exemple en fuyant un danger qu’ils découvrent, totalement par hasard, d’autres lieux. Ou c’est encore en se promenant en discutant que, tiens donc, ils s’aperçoivent qu’il y a là une autre pièce, un autre sas ou un autre couloir ! Ma foi, peut-être que ces couillons pourraient tout simplement dénicher la clé de leur problème (trouver un moyen de revenir sur Terre) dans un autre endroit du vaisseau, mais non : aucun ne cherche à s’aventurer au-delà de ses quartiers… Et c’est ainsi jusqu’au dernier épisode de la première saison… Ca en devient presque risible, pour ne pas dire ridicule !

Les pierres qui permettent aux personnages de transférer leur corps dans celui d’un autre, leur offrant ainsi le moyen de « revenir » temporairement sur Terre, à notre époque, sont trop souvent employées, donnant finalement l’impression que SGU n’avait rien à raconter dès le début. On nous bassine avec des épisodes où, sous prétexte d’approfondir la psychologie d’un personnage, on nous traîne en longueur dans des intrigues peu inspirées, se déroulant à la maison, et parfois dignes des FEUX DE L’AMOUR… Ca me rappelle quelque peu STAR TREK et ses holodecks, quand les scénaristes manquaient d’idées…

Enfin, autre problème et non des moindres : les histoires se déroulent à 80% à bord du Destinée. Peu d’arrêts sur les planètes. On aurait tant aimé découvrir « de nouveaux mondes étranges, de nouvelles vies, d’autres civilisations »… Cependant il est vrai qu’à chaque fois que nos héros ont débarqué sur une planète extraterrestre, ils n’y ont trouvé que de belles forêts verdoyantes et sans âmes qui vivent (sauf sur deux d’entre elles) ou quelques ruines. Oui, pas une seule forme de vie intelligente, pas un seul animal, pas un seul insecte, d’ailleurs même pas un seul bruit ! Et comme à l’accoutumée, je vous le donne en mille : toutes les planètes rencontrées ressemblent incroyablement à… la Terre ! A l’heure du numérique, on aurait pu espérer un tantinet autre chose. FARSCAPE fait mille fois mieux dans ce domaine et avec un budget certainement moindre. Non, les balades en forêt se résument souvent à de longues discussions sans aucun esprit d’exploration. Que tout cela est bien dommage…

Et après on s’étonnera que STARGATE UNIVERSE n’ait pas connu le succès escompté ? Tout comme l’on s’étonne encore de l’échec cuisant de l’insipide CAPRICA ? Tous nos espoirs se portent maintenant sur BATTLESTAR GALACTICA : BLOOD AND CHROME, en espérant que, cette fois, on renouera avec un certain esprit, celui du VRAI space opera, car pour SGU c’est raté : la série a été annulée en plein cours de seconde saison, mais… (voir plus loin…)

Alors pourquoi je trouve malgré tout SGU intéressant ? La série possède un fort potentiel malheureusement handicapé par des scénaristes à l’esprit atrophié, elle possède également une belle brochette de personnages, tous interprétés par des comédiens remarquables. Ses effets spéciaux sont de très grande qualité et le Destinée garde encore de nombreux mystères (c’est sûr, au rythme où on les découvre !). Est-ce alors pour cela aussi que, tout récemment, une dernière chance aurait été donnée à SGU avec une éventuelle troisième saison ? Nous le saurons bientôt…



Plus vrais que nature !

aigle4.jpg

Si la conquête spatiale ne nous fait (presque) plus rêver, il faut se réfugier dans la SF pour pouvoir encore y croire un peu ! Grâce à Sci-Fi Airshow et Photoshop, vous aurez l’impression de visiter un salon de l’aéronautique, ou plutôt de l’aérospatiale, avec en vedette des vaisseaux de films et de séries TV de science-fiction célèbres : l’Aigle de COSMOS 1999, le Colonial Viper de GALACTICA 1978, la navette Orion de 2001 : L’ODYSSEE DE L’ESPACE… Posés là, sur la piste, devant des spectateurs faisant la queue pour monter à bord, ils paraissent plus vrais que nature ! On a vraiment l’impression que ce salon est bien réel alors que tout n’est qu’un habile montage photographique. Pour visiter le Sci-Fi Airshow, rendez-vous ici. L’entrée est gratuite, profitez-en ! Et n’oubliez pas de cliquer sur l’onglet « Downloads » pour télécharger de superbes wallpapers (merci à Carterfan d’Aigle24 pour cette trouvaille !).



Les 15 premières minutes de la seconde saison de V

La première saison du remake de la série V s’est terminée la semaine dernière. La qualité de la nouvelle version a dépassé toutes mes espérances. V 2010 s’avère bien plus adulte que la respectable série d’origine. Une avant-première (en V.O.) des 15 premières minutes du premier épisode de la seconde saison est disponible depuis quelques jours sur internet. Si vous souhaitez déjà les découvrir… Rappelez-vous, ce ciel rouge…

Image de prévisualisation YouTube



Du « Blood and Chrome » dans Galactica

BATTLESTAR GALACTICA BLOOD AND CHROME, c’est le titre du nouveau spin off que proposera la chaîne Syfy en 2011, et d’après les premières images (uniquement des dessins de production) cela s’annonce plutôt bien, peut-être même bien meilleur que le BSG des années 2000 et sa noirceur étouffante ! Serait-ce un retour aux sources, au space opera d’antan ? C’est en tout cas ce qui se dit par-ci par-là. La fin prématurée de CAPRICA, autre série dérivée de BSG (visiblement indigeste, ce à quoi je m’attendais…) a permis la mise en chantier de ce BLOOD AND CHROME. Il s’agira des aventures du jeune William Adama, alors âgé de 20 ans, durant la dixième année de la première guerre cylon. Pour découvrir les magnifiques peintures de production de l’épisode pilote de deux heures, c’est par ici (par contre le nouveau look des Cylons est plutôt moche) :

http://www.unificationfrance.com/spip.php?article12829



Le Docteur est de la fête !

doctorwho.jpg

Si depuis 1966 STAR TREK est une véritable institution aux Etats-Unis, DOCTOR WHO est son équivalent en Angleterre depuis 1963, ce qui en fait la plus longue série télévisée de science-fiction de toute l’histoire de la télévision ! Cependant il n’existe aucun point commun entre les deux séries : si l’une a choisi le thème de l’exploration spatiale (STAR TREK), l’autre a choisi… l’inclassable ! Diffusé sur France 4, DOCTOR WHO nous sera ENFIN accessible grâce à la TNT arrivée depuis peu sur le Caillou, c’est le cas ce soir avec deux épisodes événement !

DOCTOR WHO est un cocktail absolument unique où s’entrechoquent quasiment tous les genres (SF, fantastique, merveilleux…). On pourrait croire le résultat totalement indigeste : il n’en est rien ! Brève présentation de la série par Wikipédia :

« Doctor Who est une série télévisée britannique de science-fiction. La série originale compte 679 épisodes de 26 minutes (dont 255 en noir et blanc), 15 épisodes de 45 minutes et un épisode de 90 minutes, créée par Sydney Newman et Donald Wilson et diffusée du 23 novembre 1963 au 6 décembre 1989 sur BBC One. Il s’agit de la plus longue série de science-fiction du monde. En France la série a été diffusée à partir du 12 mars 1989 sur TF1. Cette dernière a commencé la diffusion avec les aventures du Quatrième Docteur (Tom Baker). Une deuxième série, faisant suite à la première, est diffusée depuis le 26 mars 2005 sur BBC one, depuis le 5 novembre 2005 sur France 4 et depuis le 3 janvier 2006 sur Ztélé. En Belgique elle est diffusée depuis le 16 février 2008 sur La Deux. Considérées comme un tout, les deux séries comptent plus de 750 épisodes. »

Le héros de la série, appelé le « Docteur », est un extraterrestre capable de se régénérer régulièrement (ce qui explique son incarnation par toute une brochette d’acteurs depuis le début de la série). Il s’agit d’un Seigneur du Temps de la planète Gallifrey.  Le Docteur voyage à travers le temps et l’espace à bord d’une machine extraordinaire, le Tardis, capable de se transformer en… cabine téléphonique de secours pour se fondre dans le milieu urbain terrestre… Vous me suivez ?… Oui car le Docteur a un faible pour notre planète (on se demande bien pourquoi) où il s’est fait des compagnons qui le suivent dans ses péripéties à travers le monde et l’univers.

Bon, c’est sûr que résumer ainsi une série de plus de 700 épisodes en quelques phrases s’avère tarabiscoté. Je ne m’aventurerai pas dans les détails car je n’ai jamais pu voir la totalité des épisodes. Je possède néanmoins les trois premières saisons de DOCTOR WHO version années 2000 (disponibles à Nouméa en coffrets DVD), ce qui m’a permis de devenir fan en un rien de temps ! J’ai même rencontré en personne Jon Pertwee (l’un des acteurs ayant interprété le Docteur, malheureusement aujourd’hui décédé) lors d’une convention néo-zélandaise, à Christchurch, en 1990. Nous avons échangé en français et j’ai même eu droit à une dédicace !

DOCTOR WHO nouvelle génération est un rayon de soleil dans la morosité et le pessimisme ambiant des séries fantastiques et de SF actuelles. Flanqué d’un humour très british (on n’en attendait pas moins !), d’acteurs fort sympathiques (voire même attachants), d’histoires plus délirantes les unes que les autres, de créatures et de robots très réussis (ah les Daleks et les Cybermen !), d’effets spéciaux dignes d’une oeuvre cinématographique et d’un générique au thème mémorable, DOCTOR WHO connaît un succès amplement mérité non seulement en Angleterre mais aussi un peu partout dans le monde où la série est diffusée. En France, un forum fan club lui est consacré.

Chaque année, DOCTOR WHO propose pour les fêtes de Noël un épisode inédit. France 4 diffusera celui-ci ce soir à 20h35 en compagnie d’un autre déjà diffusé l’année dernière. Ces deux épisodes seront à nouveau programmés la semaine prochaine (mercredi 29 décembre et vendredi 31 décembre).

Vous risquez de ne rien y comprendre si vous vous retrouvez catapulté d’un coup en plein univers DOCTOR WHO sans jamais avoir vu un seul épisode au préalable. Il faut savoir que ces épisodes s’inscrivent dans une certaine continuité. Afin de vous préparer au choc :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Doctor_Who

http://www.bbcfrance.fr/doctorwho/index.html

http://doctorwho.xooit.fr/index.php

Image de prévisualisation YouTube



A la découverte de Stargate Universe

sgu.jpg 

Autant l’avouer tout de suite : je n’ai jamais été un fan de la franchise STARGATE… à mon grand regret, car lorsque l’on sait le succès considérable qu’elle remporte à travers le monde, je me pose des questions sur mon cas ! Le film tourné par Roland Emmerich en 1994 m’avait pourtant beaucoup plu, mais lorsque j’ai découvert les premiers épisodes de la série TV STARGATE SG1 à la fin des années 1990, j’ai été profondément déçu par le jeu pitoyable des acteurs, les histoires à dormir debout et les éternels décors de forêts. Incapable de poursuivre dans ces conditions, j’ai rapidement abandonné la série sans rancoeur. Certes, je me suis sans doute trompé. Comme les séries TV STAR TREK, STARGATE SG1 avait certainement dû mal débuter. Il aurait fallu que je sois patient, comme je le suis davantage pour STAR TREK, attendre que les saisons s’écoulent les unes après les autres et pardonner aux acteurs (là, j’aurais eu du mal, j’avoue…).

J’ai ensuite goûté timidement à STARGATE ATLANTIS, autre dérivé STARGATE de 2004 à 2009. Malheur ! Je me retrouvais plongé dans un univers qui m’était totalement inconnu et où je ne comprenais rien, étant donné que je n’avais pas suivi la série précédente ! En outre, STARGATE ATLANTIS semblait presque pire que SG1, alors la décision fut vite prise d’abandonner mes efforts. Idem pour les téléfilms sortis en parallèle des séries. Si on est un novice dans l’univers STARGATE, il vaut mieux ne pas essayer de prendre le train en route !

sgu2.jpg

Borné, j’ai tout de même récidivé récemment. Je me suis dit que STARGATE allait bien me plaire un jour ou l’autre, non ? J’ai donc acheté à l’aveuglette l’épisode pilote de STARGATE UNIVERSE, la dernière série en date fraîchement créée. Mon petit doigt me disait que… Et mon petit doigt ne m’a pas trahi ! J’ai beaucoup apprécié ce premier épisode où tout un groupe de personnes se retrouve propulsé à bord d’un gigantesque vaisseau extraterrestre construit il y a des millions d’années, le Destinée. Le Destinée est un vaisseau automatisé, sans équipage alien à son bord, qui voyage à travers l’univers en suivant le trajet des portes placées sur diverses planètes. L’équipage improvisé doit faire face à de multiples problèmes : d’abord connaître le vaisseau en question, savoir comment intervenir sur son plan de vol, mais aussi comment survivre et rejoindre la Terre. Confronté à une technologie extraterrestre inconnue, il doit sans cesse essayer d’apprendre et s’adapter à cet univers auquel il n’appartient pas.

Mais surtout, STARGATE UNIVERSE ne s’adresse pas uniquement aux fans des séries STARGATE, non, il s’adresse à n’importe qui, même à ces profanes dont je fais partie ! Les principaux acteurs dégagent un certain charisme (avec un sosie parfait de Dany Boon !), le scientifique de service est suffisamment loufoque pour nous inquiéter, il y a même un geek bien gras (et pas con !) qui cite du STAR WARS et autres références SF, mais (ouf !) aucun acteur des séries précédentes n’est présent à bord. La série se veut plutôt sombre, dans le registre de BATTLESTAR GALACTICA nouvelle génération, sans être aussi déprimant. Néanmoins le pessimisme est devenu une constante très à la mode dans toutes les séries SF ou fantastiques actuelles… et c’est bien dommage. A noter que la musique est de Joël Goldsmith, le fils du célèbre Jerry…

J’ai donc commandé le coffret DVD de la première saison afin de m’immerger complètement dans ce nouvel univers de SF si fascinant ! Je découvre progressivement les épisodes sans jamais m’ennuyer, du moins pour l’instant. Je regrette cependant que le Destinée ne soit pas si extraterrestre que ça : on trouve à son bord des fauteuils visiblement en simili cuir, des tables et des bancs, tout le confort terrien, quoi ! Les douches sont presque semblables aux nôtres. Etrange comme toutes les races se ressemblent dans l’univers… Cela n’enlève cependant rien au charme de STARGATE UNIVERSE et de ses effets spéciaux très réussis. Enfin une série STARGATE que j’ai plaisir à voir, mais qui ne comptera que deux saisons car la troisième vient d’être annulée… malheureusement… c’est sans doute parce qu’elle me plaisait.

Pour en savoir plus sur STARGATE UNIVERSE :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stargate_Universe



La cinquième saison de Supernatural sur W9 !

supernatural.jpg

Quelle semaine riche en événements télévisuels ! V débute sur TF1 et SUPERNATURAL revient enfin dans sa cinquième saison sur W9 ! Les frères Winchester sont donc de retour dans cette excellente série à la fois fantastique et d’horreur. Les épisodes seront programmés, en ce qui concerne le Caillou, tous les lundis. Les deux premiers seront diffusés demain lundi 29 novembre à partir de 22H20. Sam et Dean vont désormais devoir affronter le diable en personne, Lucifer (rien que ça !) lequel, rappelez-vous, avait été libéré dans la saison précédente. L’apocalypse n’est pas loin, il va falloir faire vite !

Pour en savoir plus sur SUPERNATURAL :

http://morbius.unblog.fr/2010/01/04/supernatural-une-serie-a-suivre/



1...910111213...15