Catégorie

Archive pour la catégorie « Star Trek »

L’USS DISCOVERY

L'USS DISCOVERY dans Science-fiction 17040106122615263614956734

USS DISCOVERY version Poisson d’Avril

Commandé par le capitaine Lorca (Jason Isaacs), l’USS Discovery (244 m de long, Independant Class), qui apparaîtra prochainement dans la série STAR TREK : DISCOVERY, compte 123 membres d’équipage dont la mission première demeure l’exploration galactique pour une durée de sept ans.

En dehors de l’espèce humaine, différentes races extraterrestres sont présentes à bord : ainsi les célèbres Vulcains, mais aussi les mystérieux Ivrosiens, spécialisés dans l’ingénierie, et la dangereuse espèce insectoïde Raÿkh, toutes deux récemment intégrées. Les Raÿkh interviennent exclusivement en tant que membres de la sécurité lors des missions d’exploration sur les mondes extraterrestres.

17040106153515263614956736 dans Star Trek

L’USS Discovery bénéficie des toutes dernières technologies. Outre le fait qu’il peut voler à la vitesse maximum de Warp 6.9 et se séparer en deux parties ou se poser sur des planètes, le vaisseau possède un poste de commande circulaire rotatif et surtout la capacité de s’auto-réparer. Cette technologie est un cadeau de l’espèce ivrosienne en gage de réconciliation avec l’espèce humaine après un conflit récent extrêmement destructeur.

17040106194615263614956744

Côté armement, l’USS Discovery dispose de canons phasiques, de canons au plasma et des nouvelles torpilles électrophases (paralysent et mettent hors contrôle un vaisseau sans le détruire).

Enfin, l’USS Discovery compte trois navettes spatiales et un véhicule tout terrain aménagé en laboratoire pour les études en milieu hostile. Celui-ci est piloté par un robot intégré à son poste de pilotage et répondant au nom de Deren.

L’apparence de l’USS Discovery s’inspire des croquis préparatoires réalisés dans les années 70 par Ralph McQuarrie pour un projet de nouveau vaisseau Enterprise.

- Morbius -

17040106122715263614956735

Autres vaisseaux présentés dans la catégorie Vaisseaux SF :

Croiseur C-57D / Valley Forge / Discovery One / Fusée du Choc des Mondes /Astroforteresse Galactica / Aigle / Nostromo / Andromeda Ascendant / Serenity /Jupiter 2 / Moya / Vaisseau de Les Premiers Hommes dans la Lune / Lexx / USS Enterprise NCC-1701-D / Destinée / USS Cygnus / Soucoupe de Klaatu / Tardis /Starfury / Liberator / Viper / Thunderbird 3 / Excalibur / Starbug / Vaisseaux des Visiteurs / Sulaco / Event Horizon / BTA Fighter / Odysseus / Moonbase Interceptor /Thunder Fighter / Vaisseau martien /Prometheus / Vaisseau du film Le Guerrier de l’Espace / Nell / Vaisseau du film Explorers / Vaisseau-mère de Rencontres du Troisième Type / Vaisseau du capitaine Yop Solo / Vaisseau de Flesh Gordon / Gunstar / Rodger Young /Liberty 1 (Icarus) / Vaisseau des Maîtres du Temps / NSA Protector / Vaisseau darien / Vaisseau de Saturn 3 /Valkyrie / Ajax / Orion III / Vaisseau d’E.T. / Vaisseau de The Thing / Avalon

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

 



LA PAGE STAR TREK (n°4)

LA PAGE STAR TREK (n°4) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

STAR TREK DISCOVERY n’ouvrira pas l’année 2017. La série événement se voit repoussée de quelques mois afin de bénéficier de délais supplémentaires dans sa réalisation. Tant mieux si ça peut lui permettre d’être un spectacle formidable, c’est tout ce que nous pouvons lui souhaiter après une timide année anniversaire des 50 ans de la franchise. Mais qu’importe, les trekkies et trekkers de tous pays n’hésiteront pas, en attendant, à revoir les épisodes et les films, d’autant plus qu’ils ont récemment bénéficié de jolis coffrets collector. STAR TREK, un plaisir sans cesse renouvelé !

17012212505415263614790143 dans Star Trek

(((((((( LE POINT SUR STAR TREK DISCOVERY ))))))))

D’après des informations glanées par-ci par-là sur le Web et en prenant le soin d’utiliser le présent du conditionnel, la nouvelle série STAR TREK DISCOVERY, créée par Bryan Fuller (créateur de DEAD LIKE ME, PUSHING DAISIES, HANNIBAL…) et Alex Kurtzman (scénariste ou coscénariste sur HERCULE, XENA LA GUERRIÈRE,  STAR TREK : INTO DARKNESS, EDGE OF TOMORROW…) :

  • serait diffusée à partir de mai 2017 sur CBS All Access et en exclusivité sur Netflix pour 188 pays, dont la France
  • présenterait les aventures de l’USS Discovery 100 ans après celles de STAR TREK : ENTERPRISE et 10 ans avant celles de James T. Kirk de la série originelle
  • n’aurait aucun lien avec l’univers parallèle créé par JJ Abrams
  • présenterait un tout nouvel équipage dont le capitaine serait un (ou une) Klingon 
  • serait tournée aux studios Pinewood de Toronto, Canada
  • compterait 10 épisodes pour la première saison
  • bénéficierait d’un budget conséquent de 6 millions de dollars par épisode
  • compterait actuellement les acteurs suivants : Michelle Yeoh (DEMAIN NE MEURT JAMAIS, TIGRE ET DRAGON, MÉMOIRES D’UNE GEISHA…) dans le rôle de Han Bo, Sonequa Martin-Green (THE WALKING DEAD) dans le rôle de Rainsford, Doug Jones (LE LABYRINTHE DE PAN, HELLBOY II, CRIMSON PEAK…) dans le rôle du Lt. Sanu, Anthony Rapp (GÉNÉRATION REBELLE, X-FILES…) dans le rôle du Lt. Stamets et James Frain (GOTHAM) dans le rôle de Sarek, père de Spock 

Tout cela met vraiment l’eau à la bouche ! Nous devrions en savoir beaucoup plus dans les prochaines semaines avec certainement une nouvelle bande-annonce en prévision…

17012201342115263614790167

(((((( LA MUSIQUE DE STAR TREK DISCOVERY ? ))))))

Serait-ce le générique de la nouvelle série STAR TREK DISCOVERY que l’on peut écouter ICI dans son intégralité (2’14 min) ?… Il y a de fortes chances en tout cas ! Composé par un certain Charles Henri Avelange, il est de toute beauté, avec un délicieux côté Jerry Goldsmith, et renoue magistralement avec les plus beaux génériques des séries TV STAR TREK qui mettent en avant l’aspect aventure de la franchise. À écouter toutes affaires cessantes !

17012201565515263614790176

Poster fan art.

(((((((((((((((( 50 ARTISTES POUR 50 ANS ))))))))))))))))

17012206112015263614790263Publié en 2016 à l’occasion des 50 ans de STAR TREK, STAR TREK, 50 Artistes, 50 Ans (éd. Bragelonne) regroupe en un livre grand format de plus de 110 pages toutes les œuvres réalisées par des artistes internationaux pour l’expo éponyme organisée par CBS pour fêter l’événement.

« Afin de marquer l’anniversaire des 50 ans de STAR TREK, des artistes du monde entier, des fans célèbres et jusqu’au grand Leonard Nimoy lui-même ont manifesté leur amour pour cette série avec des affiches, des photographies, des sculptures, des planches de comics et bien d’autres médias, constituant ainsi une exposition commémorative digne de l’événement.

Commandée spécialement par CBS, cette magnifique exposition célèbre les moments clés, les personnages, les intrigues et les épisodes de STAR TREK grâce à 50 artistes extraordinaires. Comment ont-ils travaillé ? Quelles furent leurs inspirations ? Découvrez-le dans cet ouvrage et célébrez l’univers de STAR TREK en leur compagnie. »

17012206210915263614790264

Une réalisation de Calvin Ma.

C’est ainsi que par l’intermédiaire d’un questionnaire type délivré aux artistes nous découvrons pour chaque œuvre les techniques employées pour la concevoir, mais aussi les préférences de chacun concernant la saga. La série originelle et les films avec le casting officiel apparaissent bien en tête suivie de très près par STAR TREK : THE NEXT GENERATION, ce qui se ressent un peu trop au niveau de l’ensemble des réalisations. Certains artistes, très rares, avouent même s’intéresser peu à STAR TREK mais tous apprécient grandement, et s’avèrent très flattés, d’avoir été contactés par CBS pour cette grande expo dans laquelle nous trouvons aussi quelques Frenchies.

Les œuvres artistiques en question sont pour la plupart très originales et souvent très belles, les artistes ayant été très motivés pour leurs réalisations qui bénéficiaient d’une entière liberté. On parcourt ainsi avec plaisir les pages de l’ouvrage comme si l’on parcourait une galerie d’exposition.

Un livre collector indispensable pour tout fan, c’est évident.

17012206262415263614790266

Réalisation d’Amy Beth Christenson.

Vidéo de l’exposition en France :

Image de prévisualisation YouTube

((((((((((((((((((((((((((((( CORONA )))))))))))))))))))))))))))))

17012207273115263614790273« Kirk était toujours fasciné par les procédures de départ de l’Entreprise pour un long voyage. Chaque étape lui était entièrement familière depuis longtemps, et pourtant… Il y avait cette sorte de fascination, de responsabilité mêlée à un sentiment de propriété pervers et impossible. Aucun individu ne pouvait posséder un vaisseau spatial en son nom propre. Néanmoins, l’Entreprise était à lui. Il se demandait à quoi ressemblerait le jour où il serait obligé de rendre le navire et si, dans le cas où l’un de ses collègues de Starfleet en prenait le commandement, ils pourraient rester amis. »

(Star Trek Corona, Greg Bear, éd. Fleuve Noir, 1993)

((((((((((((((((((( UN SUPERBE COFFRET )))))))))))))))))))

C’est le coffret ultime, celui parut l’année dernière pour les 50 ans de STAR TREK ! On y trouve :

  • les 20 Blu-ray des trois saisons de la série des sixties
  • les 3 Blu-ray de la série animée
  • les 6 Blu-ray des films cinéma avec l’équipage d’origine
  • 1 Blu-ray de bonus inédits
  • 1 badge « 50 ans de STAR TREK »
  • 6 posters collector des films au graphisme minimaliste

17012207525415263614790302

Question : comment résister à la tentation si on possède déjà tous les titres en question (sauf le badge, les posters et le Blu-ray de bonus inédits !) ? Réponse : utiliser l’imparable logique vulcaine et se dire qu’il est illogique de racheter ce qu’on possède déjà (MÊME S’IL NOUS MANQUE LE BADGE, LES POSTERS ET… ET BON SANG !) et refouler ses sentiments d’excitation face à l’objet de toutes les convoitises digne des pires marchands ferengis car vendu pour seulement 100 €… AAARRRGH !

17012207580515263614790307

((((((((((((((((((((((( STAR TREK 360° )))))))))))))))))))))))

À présent embarquez à bord de notre navette pour un petit tour spatial ! Vous pourrez observer derrière le hublot quelques vaisseaux de Starfleet récents et anciens. Admirez-les sous tous les angles, c’est possible !

Image de prévisualisation YouTube

((((((((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! )))))))))))))))

À bientôt pour la prochaine Page STAR TREK. En attendant, longue vie et prospérité, bien sûr !

- Morbius -

star trek



MON DICO STAR TREK : X COMME… X !

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : X COMME... X ! dans Mon dico Star Trek 16101906325515263614565498

Arf, bon sang ! Me voilà arrivé à cette lettre X si embarrassante dans un dico ! Ben oui, déjà il n’existe pas beaucoup de mots français commençant par X. Alors en plus, si je consulte The Star Trek Encyclopedia, A Reference Guide to the Future, de Michael et Denise Okuda (éd. Pocket Books, 1997, oui, pas encore la nouvelle encyclopédie en plusieurs volumes !), seulement 12 mots commençant par X sont répertoriés ! Ainsi, in english :

X-rays (!), Xanthras III, Xelo, Xendi Sabu star system, Xendi Starbase 9, Xenophobia (!), Xenopolycythemia, Xepolites, Xerxes VII, Xhosa, XO et Xupta tree. Voilà, x’est tout. 

16101906334715263614565499 dans Star TrekC’est rageant ! C’est frustrant ! Pourquoi donc avoir créé cette lettre X si c’est pour limiter le nombre de mots commençant par elle, hein, dites moi !

Alors bien sûr je vous vois venir, petits vicieux. On pourrait parler du X dans STAR TREK… Mais tout comme sa lettre, vous savez déjà que le X n’a pas sa place dans la saga de Gene Roddenberry (et pourtant, quand on connaît les anecdotes concernant l’homme en question…).

Non, tout de même, soyons sérieux. Imaginez l’Enterprise à l’heure du X. Orgie sur la passerelle, tous les membres (!) se déchaînent sans retenue, ça vous plairait, hein ? Question de voir si Spock saurait lutter contre ses sentiments humains et résister ainsi à l’appel de la chair. Remarquez, mieux vaut ne pas assister en personne à son Pon farr. Il paraît que c’est… on dit qu’on y voit… Non, arrêtons-nous là tout de suite.

16101906344215263614565500

Certes, il existe bien quelques épisodes un peu chauds dans la saga des étoiles, notamment dans STAR TREK : THE NEXT GENERATION. Par exemple L’Enterprise en Folie (The Naked Now) où Tasha fera l’expérience du plein potentiel de Data, Angel One où une civilisation pratique la liberté sexuelle et où la femme domine l’homme. On pourrait également citer STAR TREK : ENTERPRISE, avec Le Devoir du Capitaine (Damage) qui nous vaut, je crois, les scènes les plus érotiques de STAR TREK avec T’Pol et Tucker. Sans compter la présence des esclaves d’Orion, femelles vertes séductrices que l’on rencontre au gré des épisodes… Et si je vous dit Ilia de STAR TREK : LE FILM (1979) ? J’avais lu quelque part que la race des Deltans étaient très portée sur la chose… Et puis ne parlons pas aussi de l’épisode Miroir (Miror, Miror) de la série des sixties, avec une Uhura comme on ne l’a jamais vue encore grâce à un univers parallèle, le même qui sera repris dans STAR TREK : DEEP SPACE NINE pour nous offrir une Kira Neris toute de cuir vêtue…

16101906353715263614565501

Par contre ne me demandez pas si STAR TREK, tout comme STAR WARS, a eu droit à sa parodie X, je ne saurais vous répondre. Non, non, je vous assure, ne me regardez pas comme ça, je ne sais pas du tout.

- Morbius -

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme ! / G comme… Gore ! / H comme… Humanisme ! / I comme… Idiotie ! / J comme… Jeu ! / K comme… Klingon ! / L comme… Livre ! / M comme… Machine ! / N comme… Nourriture ! / O comme… « Orion Slave Girl » ! / P comme… Passion ! / Q comme… Q ! / R comme… Risa ! / S comme… Star Wars ! / T comme… Trekkie ou trekker ! / U comme… Uniforme ! / V comme… Vaisseau ! / W comme… Wise !

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

13041407204515263611082950



STAR TREK A 50 ANS AUJOURD’HUI

( Star Trek )

8 septembre 1966 – 8 septembre 2016

STAR TREK fête aujourd’hui son demi siècle d’existence ! La Science-Fiction lui doit tant, je lui dois tant…

Happy birthday, STAR TREK, et bien sûr, plus encore aujourd’hui que jamais, Live long and prosper !

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube



LA PAGE STAR TREK (n°3)

LA PAGE STAR TREK (n°3) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

Alors que STAR TREK SANS LIMITES nous montre ses limites en se cassant la figure au box-office, l’espoir des trekkies et trekkers se tourne à présent vers la nouvelle série intitulée STAR TREK DISCOVERY dont nous avons pu récemment découvrir la première bande-annonce. Saura-t-elle renouer avec l’esprit et la philosophie de la saga de Gene Roddenberry ? C’est la question que tout le monde se pose à l’heure où STAR TREK n’a jamais été autant chahuté. En tout cas, le design du nouveau vaisseau de Starfleet n’a laissé personne indifférent… et il y a de quoi ! Une chose est sûre : pour ses 50 ans, STAR TREK n’a pas fini de faire parler de lui !

16082801565315263614455911 dans Star Trek

((((( LES LIMITES DE STAR TREK SANS LIMITES )))))

Il semblerait que le dernier film de la franchise ne soit pas au goût de tout le monde. Si jusqu’à présent les nouveaux STAR TREK « rebootés » par JJ Abrams avaient su conquérir un certain public étranger à l’univers de la saga cinquantenaire, voire séduire également certains trekkies et trekkers, le troisième chapitre de la version mutante de STAR TREK s’avère, il faut bien l’avouer, un semi échec au box-office… Pour un budget évalué à 185 millions de dollars, STAR TREK BEYOND n’a pour l’instant amassé « que » 149 millions aux States et 86 millions dans le monde, soit un total de 235 millions… Pas suffisant pour rassurer la Paramount quand on sait que STAR TREK (2009) avait atteint 385 millions de dollars au box-office mondial et que STAR TREK INTO DARKNESS (2013) avait frôlé les 500 millions avec 467 millions obtenus, toujours au box-office mondial…

16082802330915263614455918Que s’est-il donc passé ? Il faut d’abord savoir qu’un appel au boycott de toutes les productions STAR TREK avait été lancé par les trekkies quelque temps avant la sortie du film. Les fans de STAR TREK n’ont pas digéré en effet la « dictature » imposée par la Paramount à toutes leurs réalisations, qu’il s’agisse de reproduction d’objets, de costumes et surtout de fan films. Désormais ils doivent respecter une charte qui leur impose des règles strictes sous peine de poursuites judiciaires. Nous avions déjà évoqué ce problème avec le fameux STAR TREK AXANAR (voir page n°2). Certes, je ne pense pas que cet appel au boycott ait eu réellement un impact sur STAR TREK BEYOND (quoique…). Je soupçonne plutôt la réalisation de Justin Lin et surtout le scénario de Simon Pegg, la grande gueule geek, d’être à l’origine de ce semi échec. Mais je ne me permettrai pas de juger à la va-vite, n’ayant toujours pas vu STAR TREK SANS LIMITES et n’étant franchement plus trop pressé de me rendre en salle pour donner mon verdict… Je préfère laisser ici quelques Altaïriens vous donner le-leur.

Dans ces conditions, STAR TREK continuera-t-il au cinéma ? À mon humble avis, oui. Les ventes prochaines des DVD et Blu-ray de STAR TREK BEYOND devraient permettre d’amasser encore un joli pactole. Cependant je ne crois pas que nous reverrons STAR TREK en salles avant un petit bout de temps…

16082802382615263614455919

(((((((((( L’AVIS DE QUELQUES ALTAÏRIENS ))))))))))

Dans le groupe Facebook des Échos d’Altaïr, certains membres ont donné leur point de vue sur STAR TREK SANS LIMITES. Et tout ce que l’on peut dire, c’est que les avis sont partagés. Ainsi :

16082803034715263614455920Ju : « C’était vraiment bon, du vrai STAR TREK où l’accroche de la série. to explore strange new worlds, to seek out new life and new civilizations, to boldly go where no man has gone before…, prend tout son sens alors qu’elle avait été oubliée dans les trois précédents films (info pour les incultes : ce film est le treizième et non pas le troisième). Tout le film se déroule dans l’espace ou sur une planète étrangère, il y a des combats spatiaux, des aliens, et c’est grâce à son astuce et son audace (un peu de technoblabla aussi) que l’équipage s’en sort. Tous les ingrédients d’un vrai STAR TREK en somme. Petit bémol quand même, ce n’est pas le meilleur film de la série et je ne suis toujours pas convaincu par ce nouvel équipage : vague écho de l’équipage original. Seul Chris Pine arrive à faire un Kirk honorable.  Les deux derniers films avait perdu l’âme de STAR TREK a trop vouloir être des blockbusters modernes, bien que celui de 2009 soit malgré tout très sympa. Le suivant, INTO DARKNESS, m’avait profondément déçu. J’ai donc eu l’impression de prendre une bonne bouffée d’oxygène en regardant celui-ci. C’est fun, sympa, l’idéologie STAR TREK y est et c’est le meilleur film de la série depuis 1997. Live long and prosper ! »

16082803044915263614455921Skarn : « Le film de Lin ne me laissera pas un souvenir impérissable (ces prédécesseurs non plus, remarque, mais à moindre mesure). Scénario tiré par les cheveux, raccourcis scénaristiques navrant (l’énormité de certaines situations fait parfois pitié) et quelques morceaux de musique qui dénaturent complètement. En revanche, les acteurs sont toujours aussi bons, certaines scènes sont touchantes, les SFX et décors sont grandioses et j’ai beaucoup apprécié le visuel de Townyork. Au final si on est pas en face du meilleur film du reboot, ce n’est pas non plus une catastrophe, mais il faut faire abstraction de certaines énormités. »

16082803064415263614455922Guillaume : « Les acteurs très bons, le respect des personnages aussi, les images sont belles et les effets spéciaux impressionnants. Mais, et malheureusement le mais est de taille, l’histoire est bien un Star & Furious Trek. Donc très sommaire, basique et vu mille fois avec des trous scénaristiques énormes et ça ne rend pas hommage au reste. De beaux clins d’œil à la série ENTERPRISE mais déçu que pour ses 50 ans la franchise n’ait pas eu droit à une histoire mémorable. »

Rey : « Beaucoup de scènes d’action improbables, un scénario pas très original. Mais j’ai retrouvé l’esprit d’équipe de l’Entreprise. Bref un bon moment. »

16082803123215263614455924

(((((((((( GO BEHIND THE SCENES ))))))))))

On regarde un petit making of de STAR TREK BEYOND, et on salue le jeune Anton Yelchin (Chekov) décédé il y a peu dans un bête accident. Son personnage ne sera pas remplacé dans le prochain film, une décision qui fait définitivement disparaître Chekov de la saga STAR TREK…

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( PHILOSOPHIE TREKKIENNE ))))))))))

On parle souvent de l’esprit ou de la philosophie STAR TREK. Mais de quoi s’agit-il précisément ? Dans STAR TREK : le Dossier (un petit fascicule de 66 pages publié aux éditions Fleuve Noir dans les années 90 à l’occasion de la sortie de 16082803411715263614455926la collection de romans dirigée par Patrice Duvie et Jacques Goimard), on peut y lire une belle définition :

« STAR TREK, c’est avant tout un univers. On ne présente par l’Entreprise, cet astronef lancé dans l’inconnu pour explorer la Galaxie, ni le capitaine Kirk, le docteur McCoy et encore moins M. Spock. Tous ces personnages, affrontant des civilisations extraordinaires, donnent une dimension mythique à des idées que nous connaissons bien :

- respecter les autres, même très agressifs ou très différents. Cultiver la non-violence, la non-ingérence, la tolérance. Contribuer à la paix dans l’univers.

- Utiliser toutes les ressources de la science au service de la compassion.

- Aimer la vie, la liberté, la singularité de chacun. Ne pas chercher à sauver le monde, mais donner ce qu’on peut.

- Mettre l’impossible à la portée de tous. Préparer un avenir où la réalité rejoindra le rêve.

STAR TREK, c’est plus que jamais l’avenir. »

(Illustration de Tom Whalen)

16082803484315263614455929

RETOUR SUR STAR TREK : THE MOTION PICTURE

Voici deux documents vidéo rares publiés sur YouTube et tous deux en rapport avec STAR TREK : THE MOTION PICTURE réalisé par Robert Wise en 1979. Dans le premier, on assiste à la première du film avec l’accueil de toutes les vedettes à Hollywood, dont la regrettée Persis Khambatta. Dans le second, sans images mais juste le son, on peut écouter l’enregistrement du magnifique générique du film sous la baguette de Jerry Goldsmith. On y entend le compositeur de renom donner ses directives pour atteindre la perfection ! Et quelle perfection !

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( STAR TREK SUR ARTE ))))))))))

Et n’oubliez pas que STAR TREK est à l’honneur (une fois de plus !) sur Arte à partir du 5 septembre avec la websérie TÉLÉPORTATION 2161. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

16082804153315263614455932

Affiche de Tsuneo Sanda pour les 50 ans de STAR TREK.

(((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! ))))))))))

On se quitte en gardant en mémoire que c’est le 8 septembre 2016 que STAR TREK aura officiellement un demi siècle !

star trek drinking alcohol toast happy hour

Longue vie et prospérité !

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius -

16032706504615263614099753



BANDE-ANNONCE DE STAR TREK : DISCOVERY

( Star Trek )

C’est à présent officiel : la nouvelle série télévisée STAR TREK prévue pour 2017 s’intitulera STAR TREK : DISCOVERY ! Nous y verrons l’USS Discovery partir pour de nouvelles aventures là où nul homme n’est encore jamais allé ! Mais mieux encore : voici la toute première bande-annonce de STAR TREK DISCOVERY ! On y découvre l’USS Discovery qui n’est autre que la reprise étonnante des designs conçus en 1975 par Ralph McQuarrie (STAR WARS) et Ken Adams en vu d’une série TV qui ne vit jamais le jour. Attention : le vaisseau possède une forme très particulière… ENGAGE !

Image de prévisualisation YouTube



MON DICO STAR TREK : W COMME… WISE !

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : W COMME... WISE ! dans Mon dico Star Trek 16060107311515263614273640

C’est à l’un des plus grands cinéastes hollywoodiens que l’on doit le grand retour de STAR TREK en 1979 : Robert Wise. Choisi par la Paramount, le réalisateur du JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA (1951), de WEST SIDE STORY (1961), de LA MAISON DU DIABLE (1963), de LA MÉLODIE DU BONHEUR (1965) et du MYSTÈRE ANDROMÈDE (1971) s’est déjà essayé à de nombreux genres, dont le fantastique et la science-fiction qu’il a su honorer par des œuvres devenues très vite des classiques.

16060107332415263614273644 dans Star TrekQuand on lui demande « pourquoi STAR TREK ? », l’homme répond :« J’ai pensé que c’était le moment. J’ai toujours été intéressé par la science-fiction, encore que je n’ai réalisé que deux films relevant de ce genre. J’ai pensé qu’il était temps pour moi de faire un film de science-fiction qui se situerait dans l’espace ! Mes deux autres films se passaient sur Terre. Dans LE JOUR OÙ LA TERRE S’ARRÊTA, il y avait un visiteur extraterrestre débarquant d’une fusée… C’est vraiment cela qui me passionnait, plus que toute autre chose. J’étais donc heureux d’avoir la possibilité d’explorer ce thème plus à fond. L’idée de réaliser STAR TREK m’a plu dès le début : c’était d’une telle qualité… J’ai vraiment été fasciné et j’ai aussitôt voulu faire un film qui traitait de l’expérience de la vie dans l’espace. »

Cependant Robert Wise ne connaît rien à STAR TREK. Il n’a quasiment rien vu de la série… « J’en avais évidemment entendu parler, mais je n’étais pas un passionné de STAR TREK au début de la 16060107352015263614273645série télévisée, et je n’en avais vu que quelques épisodes – dont j’avais pensé qu’ils étaient bien faits, mais je n’en étais pas fanatique ! Lorsque la Paramount m’a demandé si j’étais intéressé par la mise en scène du film, j’ai répondu que je ne savais pas trop, qu’il me fallait prendre connaissance du scénario, et que, bien sûr, je devais voir d’autres épisodes du feuilleton tv. Je me suis familiarisé avec tout cela, et surtout avec tous les éléments qui l’ont rendu tellement populaire ! C’est ainsi que les choses se sont passées : j’ai lu le scénario et j’ai visionné une douzaine d’épisodes afin de m’en imprégner et de me décider. »

Une fois embarqué sur le vaisseau Enterprise, Wise fait immédiatement changer tous les célèbres costumes de l’équipage. « C’est moi qui ai insisté pour que les costumes soient changés. Et cela dès que je suis arrivé ! Les costumes originels ressemblaient plus à des pyjamas qu’à autre chose ! On aurait vraiment trop dit une bande dessinée, si vous voyez ce que je veux dire ! » Problème : le spectateur sent à peine la différence sinon que l’on passe de pyjamas colorés à des pyjamas ternes…

16060107370915263614273647

Robert Wise, en réalisateur chevronné et talentueux, honore son contrat et livre une super production de plus de 40 millions de dollars (un record pour l’époque) : STAR TREK, THE MOTION PICTURE. C’est un film de science-fiction magnifique, qui côtoie bien souvent 2001 : L’ODYSSÉE DE L’ESPACE par son sujet et son intelligence. Même si le succès est au rendez-vous, le film est jugé trop froid, trop éloigné de l’univers de la série. Nicholas Meyer rectifiera le tir en 1982 avec STAR TREK II : LA COLÈRE DE KHAN.

- Morbius -

(Extraits de l’interview de Robert Wise publiée dans L’Écran Fantastique n°13)

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme ! / G comme… Gore ! / H comme… Humanisme ! / I comme… Idiotie ! / J comme… Jeu ! / K comme… Klingon ! / L comme… Livre ! / M comme… Machine ! / N comme… Nourriture ! / O comme… « Orion Slave Girl » ! / P comme… Passion ! / Q comme… Q ! / R comme… Risa ! / S comme… Star Wars ! / T comme… Trekkie ou trekker ! / U comme… Uniforme ! / V comme… Vaisseau !

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

13041407204515263611082950



LA PAGE STAR TREK (n°2)

LA PAGE STAR TREK (n°2) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

En quelques jours, l’actualité STAR TREK s’est intensifiée avec les premières affiches de STAR TREK BEYOND, la seconde bande-annonce du film, le teaser de la nouvelle série TV et le soutien de JJ Abrams aux trekkies menacés d’un procès par la Paramount jalouse de leur  STAR TREK : AXANAR. L’occasion rêvée de sortir la page n°2 de STAR TREK sur Les Échos d’Altaïr. et de revenir sur ses événements, et même plus, en cette année du cinquantenaire de la naissance de cette saga. Alors comme dirait Picard : « Engage ! »

16052111482715263614244462 dans Star Trek

(((((((((( STAR TREK BEYOND ))))))))))

Désolé, mais j’ai vraiment beaucoup de mal à supporter ce titre ridiculement traduit en français. Pourquoi ne pas avoir conservé tout bonnement STAR TREK BEYOND à une heure où l’on prend à peine le temps de traduire la plupart des titres de films américains ? Non, il a fallu qu’un idiot nous choisisse le titre sans doute le plus couillon de la saga avec ce « STAR TREK SANS LIMITES », plus proche d’un titre de film porno que de celui d’un film de science-fiction…

16052212441415263614244537STAR TREK SANS LIMITES sortira le 22 juillet aux States puis seulement le 15 août en France. Oui, pas pressés les Frenchies, mais on a l’habitude avec la seule nation au monde qui n’a jamais rien compris à STAR TREK. Entre-temps tout le monde se sera procuré le film de manière illégale et ensuite on nous rabâchera les oreilles en nous informant que le dernier film de la saga connaît un succès mitigé en France…

Mais j’exagère peut-être un peu car le STAR TREK BEYOND de Justin Lin fait déjà rêver beaucoup d’amateurs de SF avec sa seconde bande-annonce fort réussie cette fois. Oui, parce que la première nous avait laissé un goût amer de produit gonflé aux testostérones et flanqué d’une musique horrible. C’était tout sauf du STAR TREK. Mais la seconde semble mettre tout le monde d’accord à lire les nombreux commentaires positifs sur les réseaux sociaux. Jugez plutôt avec ses deux versions : la première en V.O. et la seconde en V.F.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( DES AFFICHES SANS LIMITES ))))))))))

Les affiches de STAR TREK BEYOND ont été dévoilées hier. Elles sont superbes. La première, que vous pouvez voir au début de cette page, nous montre un Enterprise fonçant à toute vitesse à travers les cieux, bousculant même le titre du film. La deuxième, présentée ici, se veut un bel hommage à l’affiche de STAR TREK : LE FILM réalisé en 1979 par Robert Wise.

16052212384815263614244535

Je rappelle que STAR TREK BEYOND narre la première réelle mission d’exploration de l’Enterprise à travers des contrées spatiales inconnues. Le vaisseau va se retrouver face à un ennemi surpuissant qui va le détruire pour la… je ne sais plus, on ne compte plus le nombre de fois où l’Enterprise a été réduit à néant pour finalement renaître de ses cendres, tel le Phénix !

Le film est réalisé par Justin Lin (FAST AND FURIOUS) avec le casting habituel des précédents STAR TREK produits par JJ Abrams. Dans le super méchant de service, on trouve Idris Elba (PROMETHEUS, PACIFIC RIM…) dissimulé sous un épais maquillage. Sont également présents Sofia Boutella et Joe Taslim. L’histoire a été écrite en partie par Simon Pegg lui-même (Scotty). 

(((((((((( KIRK VS GORN ))))))))))

16052212504115263614244538

(((((( NOUVELLE SÉRIE TV : PREMIER TEASER ))))))

La nouvelle série STAR TREK produite par CBS fera ses débuts en janvier 2017, et c’est peu dire que nous sommes déjà très impatients de la découvrir ! Celle-ci sera produite par Alex Kurtzman (déjà producteur des deux derniers STAR TREK ciné).

Si l’on ne sait pas encore grand chose sur cette nouvelle série TV, il semblerait que les premiers échos soient franchement très rassurants. D’abord parce que l’époque choisie ne serait pas celle des actuelles aventures cinématographiques de Kirk et Spock, autrement dit l’intrigue ne s’inscrirait pas dans la faille temporelle dans laquelle nous sommes prisonniers depuis 2009, elle se situerait dans la ligne historique officielle de l’univers de STAR TREK.

Image de prévisualisation YouTube

En outre, Nicholas Meyer réalisateur de quelque-uns des meilleurs STAR TREK de la saga (avec STAR TREK II  : LA COLÈRE DE KHAN et STAR TREK VI : TERRE INCONNUE) serait de la partie en compagnie du fils de Gene Roddenberry, aujourd’hui aux commandes du prestigieux héritage de son père.

Enfin, il semblerait que le nouveau STAR TREK TV s’avère une série d’anthologie, à la façon d’AMERICAN HORROR STORY, avec à chaque saison de nouveaux personnages, de nouveaux lieux, etc. Bref, STAR TREK nouvelle série s’annonce très prometteur. Croisons les doigts ! En attendant, voyez le premier teaser si ce n’est déjà fait !

(((((((((( ATTAQUE BORG ))))))))))

16052201420115263614244548

(((((((((( CE QU’ILS PENSENT DE STAR TREK ))))))))))

Yves Bosson et Farid Abdelouahab ont écrit sur STAR TREK dans leur Dictionnaire Visuel des Mondes Extraterrestres (éd. Flammarion) :

16052202032915263614244563« STAR TREK est devenu un phénomène culturel majeur. Dès ses origines, il offre de nombreux attraits, dont le principal est sans doute d’avoir projeté dans le futur – la série initiale se déroule dans les années 2270 – un monde aux desseins utopiques où les enjeux majeurs sont ceux de la seconde moitié du XXe siècle. Se posent en effet, au fur et à mesure des rencontres et des contacts, les questions de la différence, de la paix et de la violence, de la solidarité, des inégalités sociales et sexuelles, de l’environnement, du statut de la science, des connaissances et de la technologie… La série est fondamentalement philanthropique, humanitaire et antiraciste. »

(((((((((( STAR TREK II VERSION JAPONAISE ))))))))))

16052202100715263614244571

(((((((((( STAR TREK : AXANAR ))))))))))

Quand les fans font un boulot formidable, désormais la Paramount les punit… C’est ce qui est arrivé au fan film AXANAR. Jusqu’à présent, les trekkies et trekkers pouvaient réaliser librement leurs films amateurs. Mais AXANAR est allé trop loin aux yeux de la Paramount. Des raisons plus ou moins nettes sont évoquées, notamment le fait d’utiliser beaucoup d’argent pour financer le film et la présence de nombreux acteurs de la série sur le tournage.

16052202311315263614244574

En fait, AXANAR est un projet d’envergure qui donne des sueurs froides à la major car il ne recule devant rien pour satisfaire les fans de STAR TREK en leur offrant un spectacle digne d’un film cinématographique et, surtout, en respectant l’univers et l’esprit trekkiens. Un procès est donc malheureusement en cours contre les auteurs de ce fabuleux AXANAR…

JJ Abrams est tout récemment venu au secours des « fautifs » en demandant à la Paramount de revoir sa décision. Punir les fans pour leur amour de STAR TREK n’est pas une brillante idée a-t-il l’air de dire, et nous partageons bien sûr son point de vue… Pour en savoir plus sur cette affaire, lire l’article américain ICI.

En attendant, ne nous privons pas de revoir l’extraordinaire introduction à STAR TREK : AXANAR…

Image de prévisualisation YouTube

DERNIÈRES NOUVELLES : Finalement, grâce aux efforts conjugués de JJ Abrams et de Justin Lin, la Paramount abandonne ses poursuites contre le projet de fan film STAR TREK : AXANAR ! L’information vient de tomber il y a quelques heures seulement. Voilà une excellente chose, et merci à nos deux héros d’avoir su convaincre les hautes instances de la major !

(((((((((( ABRAMS LE TREKKER ? ))))))))))

On finit sur JJ Abrams, un gars à qui la SF ciné doit tant actuellement ! J’avais écrit cet article en 2013 à l’occasion de Mon Dico STAR TREK. Et je pense toujours la même chose. Je crois même que j’aurais plutôt envie d’ajouter : merci, Monsieur Abrams…

16052202434815263614244576Abrams Jeffrey Jacob (« JJ », pour les intimes) ! Ben oui, c’est évident : JJ Abrams, l’homme de tous les enjeux, de tous les projets, de toutes les critiques ! JJ Abrams, l’homme sous les feux de tous les projecteurs hollywoodiens, de la Paramount en passant par… Walt Disney ! JJ Abrams, l’homme que l’on aime et que l’on déteste ! JJ Abrams, l’homme qu’il faut abattre pour certains, ou l’homme qu’il faut encenser pour d’autres ! JJ Abrams, l’homme qui a relancé la franchise… STAR TREK ! Aïe ! Ça y est, je l’ai dit…

Renié par la frange la plus dure des trekkies (certains diront les « puristes », mais je ne suis pas d’accord), déjà renié par une partie de la communauté star warsienne alors qu’il n’a pas encore réalisé l’EPISODE VII, l’homme, qui est né la même année que moi, (bon je sais, tout le monde s’en fout, mais si je vous dit que c’est l’année de la naissance de STAR TREK, là ça vous intéresse, hein ?) a couché avec les deux sagas de SF cinématographiques les plus célèbres de tous les temps, ce qui en fait donc aux yeux de certains un sacré fils de p… ! Il est devenu en quelques mois ZE director que toutes les maisons de production américaines s’arrachent. Alors pourquoi tant de haine ? Eh bien certains parleront, en ce qui concerne STAR TREK, de trahison de l’esprit de la saga de Gene Roddenberry. Sa philosophie même est bafouée, diront d’autres. STAR TREK ressemble de plus en plus à du… STAR WARS, crient les opposants au JJ. De là à dire que STAR WARS ressemblera de plus en plus à du STAR TREK, il y a un pas que je ne franchirai pas…

16052202464015263614244577L’accusé Abrams se défend d’ailleurs très mal : il a un jour osé avouer qu’il n’aimait pas STAR TREK. Et pourtant il fait désormais du STAR TREK (maso ?…) ! Il a toujours été un immense fan de STAR WARS, et quand on lui a proposé la première fois la réalisation de l’EPISODE VII de la saga, il a sciemment refusé (maso ?…) ! Cependant vous connaissez tous la suite de l’histoire…

Mais que m’a-t-il offert à moi, en tant que fan de fantastique et de SF ? Eh bien il a créé l’une des plus extraordinaires séries télévisées, LOST, il a produit un film que je ne dénigre pas, CLOVERFIELD, et réalisé un formidable hommage aux 80′s et Spielberg avec SUPER 8.

Et son STAR TREK dans tout ça ? On dirait que je veux contourner la chose alors que c’est moi qui ai choisi Abrams pour la lettre A. Je vais donc être franc avec vous : même si son STAR TREK s’éloigne de celui de mes premières amours (j’avais alors 16 ans quand je suis tombé dans l’Enterprise…), même si on pourra toujours critiquer son approche de l’univers de Roddenberry et son irrespect total envers certains codes établis, j’avoue que l’homme a malgré tout du talent, et un sacré même (j’ai déjà dit ce que je pensais de son STAR TREK ici). Il a surtout permis à la franchise de ne pas sombrer dans un trou noir (les nouvelles générations, conquises, souhaiteront peut-être en savoir plus sur cette saga mythique et remonteront alors jusqu’aux sources, d’où l’apparition de nouveaux fans). Alors oui : peut-être qu’un autre aurait fait mieux, en respectant l’intouchable, mais est-ce que le succès aurait été au rendez-vous ?… STAR TREK ne doit-il s’adresser qu’aux trekkies et trekkers ou également à tous les publics ? D’autres diront : doit-on sacrifier STAR TREK sur l’autel du Box-office ou au contraire préserver à tout prix son « identité » au détriment de son succès ?… Demandez aux maisons de productions américaines ce qu’elles en pensent. Ah, je vois que vous connaissez déjà la réponse…

(((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! ))))))))))

gifnews star trek vulcan live long and prosper

On se dit à bientôt pour découvrir de nouveaux mondes étranges, de nouvelles civilisations, et au mépris du danger avancer vers l’Inconnu !

Longue vie et prospérité !

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius -

16032706504615263614099753



LA PAGE STAR TREK (n°1)

LA PAGE STAR TREK (n°1) dans La page Star Trek 16032610220515263614099487

STAR TREK fêtera cette année ses 50 ans, un événement important dans le monde de la Science-Fiction à un moment où la grande saga de Gene Roddenberry semble vouloir repartir à la conquête du petit écran et où son succès en salles ne s’est jamais démenti. C’est donc avec plaisir que Les Échos d’Altaïr lancent à partir d’aujourd’hui la Page STAR TREK, après celles dédiées à STAR WARS et au Club des Entités de la 13e Dimension. Klingons, Vulcains, Andoriens, Cardassiens, Tholiens, Borg et tant d’autres races vont ici pulluler comme des Tribbles tandis que la bière romulienne coulera à flots. Longue vie et prospérité à STAR TREK ! Qua’Pla !

16032610461915263614099511 dans Star Trek

Série de timbres américains éditée pour les 50 ans de STAR TREK.

 (((((((((( STAR TREK FOREVER ! ))))))))))

J’ai eu 50 ans le 8 février. STAR TREK aura 50 ans le 8 septembre. Comment ne pas être trekker dans ces conditions ?… Tous les fidèles altaïriens le savent déjà : il existe une catégorie, sur ce blog, où je me laisse aller à des réflexions, des opinions, des critiques, des coups de cœur et des coups de gueule sur STAR TREK. C’est « Mon Dico STAR TREK ». À la lettre « P », j’avais raconté les origines de ma Passion pour l’univers de Gene Roddenberry. J’ai demandé à notre brave Scotty de téléporter ici le texte afin de m’épargner un nouveau laïus sur mon amour pour STAR TREK…

16032611244215263614099573STAR TREK, c’est une passion qui n’est pas née en moi comme ça, d’un coup, non. Contrairement à STAR WARS, il m’a fallu du temps pour m’immerger pleinement dans son univers car, si vous voulez tout savoir, je n’aimais pas STAR TREK autrefois, il y a bien longtemps… dans une galaxie lointaine…

C’est à la fin des années 70 et au début des années 80, alors que j’avais entre 12 et 13 ans, que je découvre pour la première fois STAR TREK à travers les photos en noir et blanc des premiers Starlog, le célèbre magazine américain qu’un pote avait ramené d’Australie. Ces photos revenaient souvent, et elles finissaient par m’agacer car je n’arrivais pas à situer la série : comme il s’agissait d’images provenant de celle des Sixties, on pouvait très bien voir les héros habillés dans leurs uniformes habituels ou dans des costumes de différentes époques. Normal : nos héros voyageaient parfois dans le temps. Mais ça, j’étais loin de le savoir. Alors STAR TREK, c’était quoi au juste : de la SF ? Du Fantastique ? De l’Action ? De l’Aventure ?… FRUSTRATION !

16032611264815263614099578Et puis, plus que tout, un personnage m’intriguait vraiment : celui qui possédait des oreilles pointues, des sourcils froncés et une coupe de cheveux incroyable… Était-ce un démon ou le méchant de service ? On le voyait partout, avec son air sérieux. Je n’y comprenais rien, et tout cela finissait par m’agacer car tout était écrit en anglais, donc réellement impossible pour moi, à l’époque, d’y comprendre quoi que ce soit ! STAR TREK, STAR TREK, STAR TREK, encore STAR TREK ! Starlog ne pensait décidément qu’à STAR TREK, moi qui venais de découvrir STAR WARS ! Et mon pote était incapable, lui aussi, de m’expliquer STAR TREK. FRUSTRATION !

Je me souviens également avoir vu un jour à la télévision une émission où j’allais enfin découvrir mes premières images de la série télévisée… Claude Brasseur était l’invité vedette. Un journaliste le suivait dans tous ses déplacements aux États-Unis où l’acteur semblait être en vacances. À un moment il est dans sa chambre d’hôtel et là, derrière lui, la télévision est allumée. Soudain, il la pointe du doigt : c’est le générique de la série STAR TREK qui commence ! Claude Brasseur évoque le phénomène STAR TREK : « Vous voyez cette série ? Ça fait des années qu’elle est continuellement diffusée ! » J’aperçois alors l’Enterprise qui passe devant une planète et le titre de la série s’imprime en lettres d’or ! C’est tout… Je n’en verrai malheureusement pas plus… L’émission passe à autre chose… FRUSTRATION !

16032611335415263614099582Enfin, en 1979, sort STAR TREK : THE MOTION PICTURE dans toutes les salles de cinéma du monde entier, et même en Nouvelle-Calédonie ! Oui, enfin presque… Il faudra tout de même attendre à peu près un an plus tard pour le voir… C’était comme ça à l’époque, sur le Caillou du Pacifique. J’ai alors 14 ans. Je fonce au cinéma pour le découvrir. Le film est projeté dans tout ce qu’il y a de pire pour moi : la salle est minuscule (pour les Calédoniens qui se souviennent, il s’agit de l’une des deux petites salles de cinéma du Village, au centre ville), l’écran est à peine plus grand que celui de mon Home Cinema actuel (pour une vraie salle de cinoche d’époque, c’est un comble !) et on n’entend quasiment rien ! Il y a du monde (la salle est pleine) et ça fait des commentaires sur tout… J’essaie de suivre le film… « Klingon »… « V’Jer »… « Ilia »… « Spock »… ?… Après deux heures de projection, je ressors du cinéma en n’ayant absolument rien compris à l’histoire ! Les images sont superbes, les effets spéciaux magnifiques, la musique extraordinaire, mais je n’ai rien compris… Je viens d’être propulsé dans un univers de SF qui m’est totalement inconnu et qui semble me refouler… FRUSTRATION !

Persévérant, je décide de retourner voir le film quelques semaines plus tard, et cette fois : je vais comprendre ! Il faut que je comprenne ! Mais c’était sans prévoir qu’une gamine assise à mes côtés me ferait du pied durant toute la projection… authentique… Impossible de me concentrer. J’ai chaud. Je réponds à ses appels (du pied, bien sûr). « Klingon »… « V’Jer »… « Ilia »… « Spock »… ?… J’abandonne. Je me dis que, finalement, je ne suis peut-être pas fait pour STAR TREK. FRUSTRATION !

16032611363515263614099589Deux ans plus tard, en 1982, alors que j’ai 16 ans, je découvre au cinéma STAR TREK II : LA COLÈRE DE KHAN. Là, j’adore du premier coup ! Même si ce Khan que semble déjà connaître l’équipage de l’Enterprise m’est inconnu, l’histoire, les personnages, les vaisseaux, les uniformes, la musique me plaisent énormément. C’est du space opera comme je l’aime, avec quelque chose de différent, d’indéfinissable, mais suffisamment bien pour se démarquer de STAR WARS. La touche STAR TREK, en fait, celle que j’apprendrai à reconnaître par la suite. Je retourne voir le film plusieurs fois. C’est vraiment STAR TREK II qui m’a fait aimer STAR TREK. Je veux en savoir plus sur la saga, mais au début des Eighties, Internet n’existe pas, et la presse spécialisée est introuvable en Nouvelle-Calédonie. C’est l’époque où je m’abonne enfin à L’Écran Fantastique. JOIE !

Deux ans plus tard encore, vers 1984, une douzaine d’épisodes de la série télévisée STAR TREK Sixties sont enfin diffusés en Métropole et en Nouvelle-Calédonie, ENFIN ! Alors que le feuilleton était pratiquement inconnu en France, tout le monde découvre STAR TREK. Je suis heureux ! Je peux enfin voir le STAR TREK que toute la planète connaît sauf moi, petit Français amateur de science-fiction. Je suis alors au lycée. Les épisodes sont diffusés tous les mardis, en fin d’après-midi si mes souvenirs sont bons. Je n’ai qu’une hâte : rentrer chez moi pour m’installer devant mon poste de télévision et regarder mon épisode (que j’enregistre précieusement sur VHS !). JOIE !

16032611411815263614099591

Quelques années plus tard, en 1987, alors que je sers sous les drapeaux en France, la 5 programme les trois saisons de STAR TREK ! Mon cousin m’enregistre des épisodes car je ne peux malheureusement pas tous les voir. À l’armée, c’est un autre univers, bien sûr… Mais il y a une petite salle avec une télévision. Le premier arrivé choisit le programme, les autres doivent subir. C’est la loi du plus fort ! J’opte à chaque fois pour un épisode de STAR TREK, bien sûr ! Certains acceptent et regardent avec moi, plutôt intrigués et intéressés par la série. D’autres râlent et zappent rapidement. J’avais plutôt intérêt de la fermer dans ces cas là, c’est moi qui vous le dis… CRAINTE !

16032611444815263614099593Ma passion pour STAR TREK s’est alors définitivement ancrée en moi, et elle ne m’a jamais quitté depuis. J’achèterai par la suite des livres de toutes sortes pour en savoir plus sur cet univers, des romans, des encyclopédies STAR TREK, et bien sûr tous les épisodes, en VHS d’abord, puis en DVD, enfin en Blu-ray… Je m’inscrirai au fan club STAR TREK officiel et à celui de France. Au début des années 90, je créerai la division USS Prometheus du Sci-Fi Club, une branche entièrement dédiée à l’univers de la saga de Gene Roddenberry. Je commanderai les posters, les affiches, les communicateurs et mes uniformes, sans compter divers produits dérivés ! FOLIE !

Je suis rapidement devenu trekker, et non trekkie, nuance importante et à laquelle je tiens. « Un trekkie est un fan de la série Star Trek. Ce mot a été utilisé à la fin des années 1960 par Gene Roddenberry lui-même, et se trouve dans le Oxford English Dictionnary. Parfois « trekkie » est remplacé par « trekker » qui a une connotation moins péjorative. « Trekkie » peut évoquer l’obession, alors que « trekker » signifierait simplement un « amateur » de l’univers de Star Trek. Leonard Nimoy tenta de mettre un terme au débat animé qui opposait les uns et les autres. Lors du show télévisé « Star Trek : 25th Anniversary Special » en 1991, il statua que « trekker » était le bon mot à utiliser. » (Wikipédia)

Et quand vous laissez la parole à un trekker, voilà ce qui arrive : il ne peut plus s’arrêter ! STOP !

16032611564315263614099602

(((((((((( SYMPHONIE ASTRALE ))))))))))

Voici un extrait de Hollywood in Vienna, en 2013, où quelques-unes des musiques de films les plus célèbres du cinéma furent interprétées à l’occasion d’un magnifique concert. La vidéo propose le medley où STAR TREK fut à l’honneur, sous la baguette de David Newman. Splendide.

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( STAR TREK : SANS LIMITES ))))))))))

STAR TREK : SANS LIMITES sera le nouveau film de la saga prévu pour une sortie US le 22 juillet de cette année. Affublé d’un titre français horrible (on aurait très bien pu conserver le titre original Star Trek Beyond), le film a été réalisé par Justin Lin, de quoi inquiéter les fans puisque celui-ci est déjà coupable de plusieurs FAST AND FURIOUS…

16032712303915263614099679

La bande-annonce présente un STAR TREK qui n’a visiblement rien à voir avec l’univers créé par Gene Roddenberry. C’est bourré d’action, ça cogne, ça explose et ça fonce. Même si JJ Abrams avait déjà réalisé du « faux STAR TREK », on n’était jamais allé aussi loin dans l’irrespect de la franchise. C’est vraiment du STAR TREK sans limites, c’est sûr… Attendons tout de même juillet pour se faire une idée définitive…

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( STAR TREK COMICS ))))))))))

16032712395915263614099692

(((((((((( GÉNÉRIQUE ALTERNATIF ))))))))))

Un générique alternatif a été récemment créé par un fan en hommage à la série culte. C’est un travail magnifique qui fait honneur au STAR TREK vintage que l’on apprécie tant ! 

(((((((((( CONVENTION STAR TREK 1976 ))))))))))

Il s’agit là d’un document rare récemment publié sur Internet : l’une des toutes premières conventions STAR TREK américaines, en 1976 ! Cela fait alors seulement dix ans que STAR TREK a été diffusé à la télévision et l’on peut déjà y voir l’engouement des fans. À découvrir d’urgence !

Image de prévisualisation YouTube

(((((((((( STAR TREK II : LA COLÈRE DE KHAN ))))))))))

16032712564915263614099695

(((((((((( CE QU’ILS PENSENT DE STAR TREK ))))))))))

16032701181315263614099703À chaque Page STAR TREK je publierai l’opinion d’un spécialiste de la SF sur la série de Gene Roddenberry. Premier avis : Lorris Murail dans La Science-Fiction (Guide Totem, éd. Larousse).

« L’intérêt de STAR TREK, auquel on reproche sans cesse son côté kitsch en oubliant soigneusement de se rappeler que la série a été tournée dans les années 60, réside dans des histoires de science-fiction d’excellente facture (Harlan Ellison, George Clayton Johnson, Theodore Sturgeon ont écrit pour la série !). Mais elle met surtout en scène un groupe d’individus fort divers qui doivent cohabiter. Le génie (et la philosophie) de Gene Roddenberry consistait à montrer que l’amour du prochain passait nécessairement par sa compréhension. STAR TREK est une grande leçon d’humanisme. »

(((((((((( USS ENTERPRISE ))))))))))

16032701245515263614099711

(((((((((( ROMAN : PIÈGE TEMPOREL ))))))))))

16032701420315263614099713Les éditions Fleuve Noir publièrent abondamment, à la fin des années 90, les romans STAR TREK parus aux États-Unis. De qualité inégale, ils avaient cependant le privilège de nous ramener souvent dans les années 60, à l’époque du STAR TREK classique. Voici un extrait du premier chapitre de Piège Temporel, écrit par David Dvorkin.

« Peut-on dire d’un vaisseau spatial qu’il est épuisé ?

James Kirk lança un regard circulaire sur la passerelle de l’Enterprise. Un profane n’y aurait vu qu’un groupe d’hommes et de femmes concentrés sur les nombreux systèmes logiciels et matériels faisant du vaisseau beaucoup plus qu’un assemblage de métal et de plastique.

Mais Jim n’était pas un profane… »

(((((((((( LIVE LONG AND PROSPER ! ))))))))))

star trek animation television vintage trippy

On se quitte, mais on se dit à bientôt. Pour cette première édition la Page STAR TREK a fait la part belle à la série des Sixties dont on fêtera cette année les 50 ans. Mais les prochaines éditions accorderont aussi la place à STAR TREK : THE NEXT GENERATION, STAR TREK : DEEP SPACE NINE, STAR TREK : VOYAGER et STAR TREK : ENTERPRISE ! En attendant :

Longue vie et prospérité !

- Morbius -

16032706504615263614099753



MON DICO STAR TREK : V COMME… VAISSEAU !

Petit délire de trekker, avec toute la subjectivité que cela suppose et la passion parfois aveugle : voilà mon « Dico STAR TREK »… Vous ne serez pas forcément d’accord avec moi, mais qui a dit que je cherchais à être d’accord avec vous, hein ? Ces propos n’engagent que leur auteur, bien sûr, et s’adressent en priorité aux trekkers et trekkies, mais les autres sont aussi les bienvenus… Live long and prosper.

MON DICO STAR TREK : V COMME... VAISSEAU ! dans Mon dico Star Trek 16030906113615263614041757

Si les uniformes de STAR TREK sont reconnaissables entre tous, il en est de même, en général, dans les séries télévisées comme dans le cinéma de SF, pour un vaisseau de STAR TREK, vaisseau qui se distingue particulièrement des autres par son design nettement plus original et sophistiqué, par son aspect à la fois futuriste et fonctionnel, et pour tout dire : par sa grande beauté ! Et vlan, n’ayons pas peur des mots ! Oui, les vaisseaux de Starfleet, puisque c’est d’eux qu’il s’agit ici, ont une certaine classe que les autres n’ont pas…

16030906035215263614041751 dans Star TrekC’est Matt Jefferies qui est à l’origine du célèbre design de l’USS Enterprise de la série STAR TREK des années 60. À une époque où la fusée et la soucoupe volante exploraient sans relâche et sans grande originalité les espaces galactiques, saluons l’idée de génie de cet homme qui a su imposer, ENFIN, une autre vision du vaisseau de science-fiction, une vision bien éloignée des éternels clichés US de l’engin spatial de SF. Nous voilà, pour simplifier, face à un immense vaisseau constitué d’un disque géant et d’un corps central surplombé par deux longs « cigares », les fameuses nacelles de distorsion propres à tout vaisseau de Starfleeet. Le disque géant, semblable à une soucoupe (ah, on y revient quand même !), renferme la passerelle circulaire, les quartiers de l’équipage et tant d’autres secteurs. Le corps central regroupe surtout des laboratoires et autres secteurs scientifiques. Tout a été pensé, étudié, avec les conseils avisés de certains scientifiques de l’époque. 

16030906142615263614041758

Dès lors, tous les vaisseaux de Starfleet, donc de STAR TREK, conserveront au fil des ans, pour ne pas dire des décennies, ce look original et unique, les concepteurs des différentes maquettes de la série et des films s’amusant à jouer simplement sur l’emplacement du disque et des nacelles de distorsion afin de varier les plaisirs : un coup en haut, un coup en bas, un coup au centre… C’est ainsi que, si la série télévisée des sixties se montrera plutôt avare en matière de vaisseaux de Starfleet (se contentant seulement de reprendre la maquette de l’Enterprise pour d’autres vaisseaux de la flotte en changeant simplement leurs noms), à l’inverse les films du cinéma, dès STAR TREK II : LA COLÈRE DE KHAN (1982), nous offriront de superbes modèles de vaisseaux tels que l’USS Reliant, l’USS Excelsior, l’USS Grissom et tant d’autres, chacun faisant partie intégrante d’un classement : Constitution class, Constellation class, Sovereign class, Galaxy class, Prometheus class…

16030906171615263614041760

Bien entendu, les séries STAR TREK : THE NEXT GENERATION, STAR TREK : DEEP SPACE NINE et STAR TREK VOYAGER nous présenteront une incomparable collection de vaisseaux de Starfleet revus et corrigés par des concepteurs de plus en plus sûrs d’eux et inventifs. Les formes se feront parfois moins rondes au niveau du disque. C’est le cas, par exemple, de l’USS Voyager commandé par Kathryn Janeway. Ce modèle s’éloigne quelque peu des autres avec un aspect triangulaire, lequel sera encore plus accentué sur l’USS Prometheus. 

16030906194715263614041761

Certes, nous aurons droit aussi, malheureusement, à quelques horreurs dont je ne me rappelle plus du nom et qui, de toute façon, n’auront fait que passer d’un bout à l’autre de l’écran le temps d’une courte séquence. Le genre de vaisseau tarabiscoté, dont on se demande franchement pourquoi une telle apparence !

Mais dans leur grande majorité les vaisseaux de STAR TREK, ceux de Starfleet, demeurent des fleurons du genre, de forme élancée et d’une apparence crédible, semblables bien souvent à d’immenses oiseaux parcourant l’Univers les ailes déployées…

- Morbius -

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles publiés dans Mon Dico Star Trek :

A comme… Abrams ! / B comme… Bruitage ! / C comme… Critique ! / D comme… Data ! / E comme… Enterprise ! / F comme… Femme ! / G comme… Gore ! / H comme… Humanisme ! / I comme… Idiotie ! / J comme… Jeu ! / K comme… Klingon ! / L comme… Livre ! / M comme… Machine ! / N comme… Nourriture ! / O comme… « Orion Slave Girl » ! / P comme… Passion ! / Q comme… Q ! / R comme… Risa ! / S comme… Star Wars ! / T comme… Trekkie ou trekker ! / U comme… Uniforme !

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN

13041407204515263611082950



12345...8