Catégorie

Archive pour la catégorie « Whovian’s Who »

WHOVIAN’S WHO ! – Mondas

WHOVIAN'S WHO ! - Mondas dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17121305132215263615412897 dans Whovian's Who

MONDAS

Planète jumelle de la Terre, Mondas est le monde d’origine des Cybermen. Elle a une orbite similaire à celle de la Terre et a été expulsée dans l’espace. Selon certaines sources, la lune orbitant autour de la Terre a peut être provoqué cet événement. La différence notable entre la Terre et Mondas est que les continents sont « à l’envers » et dans l’épisode de 1966, on n’aperçoit pas de nuages dans son atmosphère.

Les Mondasiens sont à l’origine semblables à l’homme de la Terre. Voyant leur longévité diminuer et leur état de santé se dégradant, les scientifiques de Mondas décident de remplacer les parties organiques devenues trop fragiles par un corps robotisé occupé par un esprit débarrassé de ses émotions considérées comme une faiblesse.

Mondas est mentionnée pour la première fois en 1966 dans « The Tenth Planet », lors de la première apparition des Cybermen.

17121305150315263615412899En 1986 (mais dans un épisode de 1966), Mondas revient vers la Terre équipée d’un système de propulsion et pilotée à travers l’espace. Les Cybermen tentent d’absorber l’énergie de la Terre pour rendre de l’énergie à Mondas. Absorbant trop d’énergie, Mondas finit par se désagréger, entraînant avec elle les Cybermen qui sont totalement dépendant de son énergie.

Dans les Comics « The Dead Heart » et « The Prodigal Returns », on découvre que Mondas était habitée par les Mondasiens qui étaient des humains par le passé mais également par des Lizard Kings (rois lézards), semblables à nos Siluriens et des Sea Devils, ainsi que de singes. Les derniers spécimens de Mondas sont conservés dans le Museum of the Last Ones (roman, « The Last Dodo »).

Dans l’audio « The Silver Turk », on découvre en 1873 que Mondas se trouve à 200 années lumières de la Terre et dans l’audio « The Wanderer », Raspoutine prédit en 1903 le retour de Mondas. 

17121305170515263615412903En 1984, le 6e Docteur laisse un Cyberman du futur endommagé sur Mondas, sachant qu’il sera détruit 2 ans plus tard avec la planète (audio « The Reaping »). Ce Cyberman sera intercepté par les Rois Lézards dans le comic : « The Cybermen ». 

Dans « Attack of the Cybermen », le 6e Docteur déjouait les plans des Cybermen du futur pour sauver Mondas. 

Dans l’audio « Spare Parts », le 5e Docteur et Nyssa se rendent sur Mondas avant la conversion en Cyberman et découvrent des Mondasiens vivant sous terre. Cet audio évoque la lente glissade vers la conversion, solution trouvée à la condition de plus en plus désespérée de la planète.

Dans le roman « The Indestructible Man », entre 2066 et 2068, un employé détruit des documents décrivant Mondas comme une planète pour « gagner de la place » (un peu comme la BBC a effacé les bandes des épisodes Classics…).

Dans « The Doctor Falls » (« Le Docteur Tombe »), un vaisseau rempli de colons tente de fuir Mondas. On y découvre des Cybermen d’époques différentes.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones / Les Caméléons / Les Cybermats

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



WHOVIAN’S WHO ! – Les Cybermats

WHOVIAN'S WHO ! - Les Cybermats dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17112905114115263615391500 dans Whovian's Who

LES CYBERMATS

Petits robots métalliques utilisés par les Cybermen, les Cybermats ont un corps généralement segmenté, des yeux, une bouche, certains ont des cils et un type de Cybermats avait des dents visibles. 

17112905134215263615391501D’après certains témoignages, ils étaient créés à partir de matériel organique ne convenant pas à la création de Cyberman : animaux domestiques, jeunes enfants, voire même bébés (« Spare Parts », « The Crystal of Cantus », audios et « Illegal Alien », roman).

On les découvre pour la première fois dans « The Tomb of Cybermen », sur Telos. À cette époque, ils peuvent être désactivés grâce à un champ électrique, cette faiblesse sera éliminée par la suite. 

Les Cybermats qui tentent d’infiltrer la station spatiale W3 au 21eme siècle dans « The Wheel in Space » ont des photorécepteurs à la place des yeux et des épines sur le dos. 

17112905171815263615391503Toujours au 21e siècle, dans « Tournée d’Adieux » (« Closing Time »), un Cybermat aux yeux noirs et pourvu de dents, enterré sous Colchester, arrivait à drainer les lumières de la ville. 

Dans « Revenge of the Cybermen », des Cybermats plats, sans yeux, assistent les Cybermen lorsqu’ils infiltrent Nerva Beacon.

Dans le jeu « Blood of the Cybermen », des Cybermats mordent les humains et les transforment en esclaves Cybermen. Ils apparaissent également dans le jeu « The Eternity Clock » et « Destiny of the Doctors ». Ils jouent le rôle de méchants mineurs dans « LEGO Dimensions ». 

17112905192415263615391505Plus tard, dans « Le Cyberplanificateur  » (« Nightmare in Silver), on croise des Cybermites, sorte de petits drones. Dans le Comic « Dreadnought », on découvre leur rôle dans le processus de conversion. En 2503, dans l’audio « Sword of Orion », un Cybermat prend le contrôle de l’esprit de l’équipage du Vanguard. Dans le comics « Supremacy of the Cybermen », Rassilon s’allie aux Cybermen et le TARDIS se retrouve couvert d’un essaim de Cybermats.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones / Les Caméléons

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



WHOVIAN’S WHO ! – Les Caméléons

WHOVIAN'S WHO ! - Les Caméléons dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17110807184715263615358993 dans Whovian's Who

LES CAMÉLÉONS 

Cette race humanoïde très avancée prétendait être l’espèce la plus intelligente de l’univers. Ils comparaient d’ailleurs l’intelligence des humains sur Terre à celles des animaux de leur planète.

Après une gigantesque explosion sur leur planète natale, les Caméléons (The Faceless Ones) ont perdu leur visage et leur identité. Pour sauver leur race, leurs scientifiques ont mis au point une technique permettant d’utiliser l’identité d’autres êtres. 

17110807202415263615358994Un groupe de Caméléons se rend sur Terre et s’installe à l’aéroport de Gatwick (et également dans d’autres aéroports mais nous n’avons pas tous les détails). Leur but est d’enlever 50 000 jeunes humains pour les emmener sur leur planète et utiliser leur identité. Le Second Docteur découvre leur plan en 1966, juste à temps pour éviter cet enlèvement. Lors d’une confrontation entre Blade (un des Caméléons) et le directeur de leur opération, le directeur perd la vie. Le Docteur s’engage à les aider à trouver d’autres solutions et à les laisser partir sains et saufs s’ils libèrent la totalité de leurs otages. Ils tenteront toutefois de réaliser le même genre d’objectif sur la planète Krennos, cette fois, c’est la Sixième incarnation du Docteur qui y mettra fin (« Face Value », roman). 

17110807220915263615358995

Le dispositif permettant aux Caméléons de prendre l’identité d’une autre personne impliquait l’utilisation de 2 brassards, fixés d’une part sur le Caméléon et d’autre part sur l’original. Le Caméléon prenait alors non seulement l’apparence de l’original mais détenait également tous ses souvenirs. La stabilisation du procédé prenait beaucoup de temps. Si le brassard de l’original était endommagé ou retiré, le Caméléon se désintégrait instantanément. 

Les Caméléons maîtrisaient également la technique de miniaturisation, ce qui leur permettait d’emmener un grand nombre de victimes dans un minimum d’espace. Leurs armes comportaient entre autres des pistolets électriques, des canons laser ainsi que des stylos paralysants (réfrigérants).

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Episode 1 de THE FACELESS ONES (V.O.S.T.F.) :

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton / Elwyn Jones

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC

Pour contacter le blog : morbius501@gmail.com



WHOVIAN’S WHO ! – Elwyn Jones

WHOVIAN'S WHO ! - Elwyn Jones dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

ELWYN JONES

17102008300915263615331113 dans Whovian's WhoÉcrivain et producteur de télévision, Elwyn Jones est né le 19 décembre 1923 au Pays de Galles. Il a fait ses études à la London School of Economics en 1944 et a commencé sa carrière dans le journalisme, d’abord en tant que reporter, ensuite comme éditeur. 

C’est en 1950 qu’il débute à la BBC, d’abord pour le Radio Times, puis à partir de 1957 pour la télévision. 

Il est un des co créateurs de Z-CARS, série pour laquelle il écrit plusieurs scénarios, ainsi que pour le spin off « Softly, Softly ». 

De 1963 à 1966 il a un poste important à la BBC comme « chef des séries » sous la direction de Sidney Newman.

Il co-écrit le scénario « The Highlanders » pour DOCTOR WHO, mais rappelé pour une nouvelle saison de Z-CARS, il doit laisser le soin à Gerry Davis de terminer le scénario, l’abandonnant à l’état d’ébauche. 

17102008312415263615331114

À partir de 1965, il travaille comme écrivain indépendant, écrivant régulièrement pour le Sunday Telegraph. Il est également l’auteur de plusieurs romans policiers. 

Il décède à son domicile le 19 mai 1982 dans le Cardiganshire.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin / Patrick Troughton

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Patrick Troughton

WHOVIAN'S WHO ! - Patrick Troughton dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17092707252815263615288958 dans Whovian's Who

PATRICK TROUGHTON

Né le 25 mars 1920 à Mill Hill dans le Middlesex, Patrick Troughton, son frère aîné Alec Robert et sa jeune sœur Mary Edith passent toute leur enfance à Mill Hill. Déjà intéressé par les arts dramatiques à l’école de Mill Hill (il avait participé à une production de JB Priestley, « Bees on the Boat Deck »), il continue ses études à l’ Embassy School of Acting située à Swiss Cottage, un quartier de Londres. Peu après, il se rend à Long Island à New York aux Studios Leighton Rallius en voyage scolaire. 

17092707264615263615288959En 1939, il rejoint la Tonbridge Repertory Company dans le Kent. Il servira dans la Royal Navy au cours de la Seconde Guerre mondiale où il sera décoré. 

Après la guerre, il joue dans des pièces de théâtre et commence une carrière à la télévision en 1947, puis au cinéma à partir de 1948 dans des petits rôles. En 1953, il sera le premier acteur à incarner Robin des Bois dans une mini série de 6 épisodes. Son petit fils Sam Troughton a d’ailleurs incarné un compagnon de Robin des Bois dans la série de 2006 du même nom. Il fait aussi une apparition dans « The Adventures of Robin Hood » avec Richard Greene et dans « Robot of Sherwood » (« Robot des Bois »), il apparaît dans son rôle parmi les représentations de Robin des Bois. 

Il joue dans de nombreux films et séries (dont « Le Comte de Monte Cristo », « Ivanhoe », « Maigret » ou « Le Saint ») avant de rejoindre l’équipe de DOCTOR WHO. Le rôle de Johnny Ringo dans « The Gunfighters » lui avait été proposé mais il l’a refusé. 

En 1966, Innes Lloyd cherche un remplaçant pour William Hartnell afin de continuer la série. La production décide de changer radicalement le Docteur plutôt que de chercher un personnage ressemblant à William Hartnell. Celui ci approuvera d’ailleurs le choix de son remplaçant, il avait beaucoup d’estime pour Patrick Troughton et il aurait dit que c’était le seul homme en Angleterre qui puisse prendre le relais. Il fera sa toute première apparition dans l’épisode « The Tenth Planet » au moment de la régénération de William Hartnell (qu’on appelle à l’époque un renouvellement). Sa façon d’interpréter le rôle sera dans un style « vagabond de l’espace » un peu à l’image de Charlie Chaplin. 

17092707285815263615288960

Patrick Troughton trouvait le rythme de travail pour la série DOCTOR WHO épuisant (à l’époque 40 à 44 épisodes par an) et il décida de quitter le rôle après 3 ans. Il avait également peur d’être trop identifié à ce rôle, ce qui aurait pu nuire à sa carrière. 

Il reviendra à 3 reprises, dans « The Three Doctors » (1972), « The Five Doctors » (1983) et « The Two Doctors » (1985). Il apparait également sous les traits de Reece Shearsmith à la fin du Biopic « An Adventure in Space and Time ». 

17092707305015263615288962

Il jouera encore de nombreux autres rôles après DOCTOR WHO, dont « The Omen » en 1976 (n’hésitez pas à aller voir la vidéo de Pepperpot sur le sujet dans la rubrique « Across the Whoniverse »).

Le stress et le surmenage avaient provoqué une maladie cardiaque qui entraînera deux attaques, en 1979 et en 1984 et qui l’obligeront à s’arrêter pendant plusieurs mois. Il refusera toutefois de suivre les conseils des médecins et de freiner son rythme de travail. 

Le 27 mars 1987, Patrick Troughton est invité à une convention de Science-Fiction en Géorgie aux États Unis. Bien que les médecins lui aient à nouveau recommandé de se ménager en raison de l’état de son cœur, Patrick participera avec beaucoup d’entrain durant cette journée, s’attendant à une fête d’anniversaire tardive le lendemain soir avec des projections d’épisodes de DOCTOR WHO dont « The Dominators » qu’il souhaitait revoir. 

17092707324815263615288963Malheureusement, une troisième et dernière crise cardiaque survient le 28 mars à 7h25. Selon les ambulanciers, Patrick serait mort très rapidement. Il sera incinéré en Alabama et ses cendres seront rapatriées au Royaume-Uni. Elles seront d’ailleurs égarées et les funérailles devront être retardées de quelques semaines. Elles seront finalement dispersées sous son arbre préféré dans le parc Bushy à Londres. 

Sa vie privée fut également prolifique, il aura eu 3 enfants avec sa première épouse Margaret Dunlop (Joanna, auteur de livres pour enfants ainsi que David et Michael, acteurs. David a d’ailleurs joué plusieurs rôles dans les épisodes Classics ainsi que dans « Un Passager de Trop »). Il a 3 enfants également avec sa compagne Ethel Margaret « Bunny » Nuens (Jane, Peter et Mark). Il se mariera une dernière fois en 1976 avec Sheila Holdup. 

Parmi ses petits enfants, il y a Sam Troughton, connu pour avoir joué dans « Robin Hood », Jim Troughton, joueur de cricket professionnel et Harry Melling qui a joué Dudley Dursley dans « Harry Potter ».
Les épisodes de DOCTOR WHO où figure Patrick Troughton ont hélas subi une destruction quasi systématique pour récupérer les bandes par soucis d’économies. Nous nous dirigeons donc vers de nombreux recons mais la qualité d’interprétation de Patrick Troughton vaut bien l’effort de les voir, et heureusement il reste quelques arcs intacts. La seconde partie de la grande aventure de DOCTOR WHO est en route…

- Carine - (Les Enfants du Temps)

17092707370715263615288964

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes / Le Minotaure, créature du Complexe Divin

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Le Minotaure, créature du Complexe Divin

WHOVIAN'S WHO ! - Le Minotaure, créature du Complexe Divin dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17090605295215263615256788 dans Whovian's Who

LE MINOTAURE

Une des créatures de l’espèce connue sous le nom de « Minotaures » s’était autoproclamée Dieu. Ses sujets s’étant rebellés contre lui, ils l’enfermèrent dans un vaisseau prison, amenant des individus destinés à lui servir de nourriture. Au fil du temps, la créature finit par perdre l’envie de vivre, mais son instinct était trop fort pour qu’elle puisse se laisser mourir de faim et le vaisseau était programmé pour lui fournir un approvisionnement alimentaire constant.

Le Onzième Docteur, Rory Williams et Amy Ponds rencontrèrent la créature, ainsi que les autres êtres destinés à être son prochain repas. Croyant au départ que la créature se nourrissait de la peur de ses 17090605331815263615256789victimes, le Docteur incita ses compagnons d’infortune à lutter contre la peur en s’accrochant à leurs croyances. Mais c’est la foi qui permit à la Créature de prendre le pouvoir sur les êtres qui l’entouraient.

Seul Rory ne fut pas affecté par la Créature car il n’avait pas vraiment la foi en quoi que ce soit. Lorsqu’Amy cessa d’avoir une foi inconditionnelle envers le Docteur, l’approvisionnement alimentaire de la créature fut coupé et la bête put enfin mourir. 

Lorsqu’Amy demanda au Docteur s’il s’agissait d’un alien ou d’un Minotaure, le Docteur lui répondit qu’elle était les deux à la fois. Il lui dit également que cette créature était apparentée aux Nimons, espèce parasitaire vidant ses victimes de leur énergie. 

L’interprète de la créature est Spencer Wilding, né le 26 juillet 1972 au Pays de Galle. Son imposante carrure lui a permis d’incarner de nombreux « monstres », entre autre Dark Vador dans ROGUE ONE. Dans l’univers de DOCTOR WHO il incarne, outre le Minotaure, : Le Roi de Bois dans « Le Docteur, la Veuve et la Forêt de Noël », Skaldak, le Guerrier de Glace dans « Destruction Mutuelle Assurée ». Et dans le spin-off « Class », il incarne la Déesse Quill.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black / Les Monoïdes

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Les Monoïdes

WHOVIAN'S WHO ! - Les Monoïdes dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17082305343615263615234955 dans Whovian's Who

LES MONOÏDES

Créatures humanoïdes d’une taille similaire à celle des humains, les Monoïdes ont une peau sombre et écailleuse, une grosse touffe de cheveux et un œil unique au centre de leur visage. 

17082305363415263615234956On apprend dans l’audio « The Kingdom of the Blind » qu’au 27e siècle, ils ont encore la capacité de parler et possédent un nom. Au 57e segment du temps, dans « The Ark », ils n’ont pas de bouche visible, communiquent grâce au langage des signes et se distinguent au moyen du numéro de leur rang, le Monoïde 1 étant le chef.

Dans « The Kingdom of the Blind », un vaisseau Halavan s’écrase sur le monde d’origine des Monoïdes. C’est d’ailleurs ce peuple qui leur donnera leur nom. À leur arrivée, leurs boosters télépathiques ont été détruits dans une querelle interne. Ils tentent d’asservir les Monoïdes mais c’est l’inverse qui se produit, et comme punition, les Monoïdes interdisent à leurs esclaves d’utiliser un nom et leur coupe la langue pour les priver de la parole. Lorsque Bernice Summerfield et Jason Kane rencontrent les Monoïdes au 27e siècle, les Halavan récupèrent leur lien télépathique, ils se rebellent contre leurs maîtres et scellent la bouche des Monoïdes pour leur retirer la parole. 

17082305381115263615234957

Lorsque les Monoïdes arrivent sur Terre, l’Arche n’a pas encore pris son vol et ils proposent leurs services aux humains en échange d’une place à bord de l’Arche. Les humains acceptent et les Monoïdes remplissent sur l’Arche un rôle assez proche de celui d’un esclave. Le Docteur, Steven et Dodo visitent leur navire et apportent bien malgré eux une souche de rhume à laquelle ni les humains de cette époque, ni les Monoïdes ne sont résistants. Le Docteur trouve un remède mais lorsqu’il revient beaucoup plus tard, c’est pour découvrir que les Monoïdes ont pris le pouvoir suite à une version mutée du virus qui aurait sapé la volonté des humains.

17082305395615263615234958Les Gardiens (humains) du vaisseau ont développé des boites vocales pour les Monoïdes ainsi que des bâtons à chaleur pouvant être utilisés comme arme. Les Monoïdes tuent de nombreux gardiens et utilisent les survivants comme esclaves. Ils terminent la statue devant être celle d’un humain à l’aide d’une tête de Monoïde et y cachent une bombe pour se débarrasser des humains lorsqu’ils débarqueront sur Refusis II.

Les Monoïdes débarquent et une mutinerie commence entre ceux qui veulent s’installer sur Refusis II et ceux qui ne sont pas d’accord. Après l’atterrissage, les Refusiens viennent en aide aux humains afin de les débarrasser de la bombe se trouvant dans le vaisseau et ils acceptent d’accueillir les deux races à condition qu’elles arrivent à s’entendre. De nombreux Monoïdes ont succombé lors de la mutinerie mais les survivants acceptent d’essayer de s’entendre. 

Dans « Le Temps du Docteur », à Noël sur Trenzalore, un spectacle de marionnettes dépeint le 11e Docteur affrontant un Monoïde.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles / Ian Stuart Black

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Ian Stuart Black

WHOVIAN'S WHO ! - Ian Stuart Black dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

IAN STUART BLACK

17080901301415263615209548 dans Whovian's WhoNé le 21 mars 1915 à Londres, Ian Stuart Black est un scénariste et écrivain. Ses deux premiers romans, « In the Wake of a Stranger » de 1959 et « The High Bright Sun » de 1962 seront adaptés en films et c’est lui qui se chargera de l’adaptation. 

Il écrira également de nombreux scénarios pour la télévision, entre autres pour L’HOMME INVISIBLE et SIR FRANCIS DRAKE, LE CORSAIRE DE LA REINE, séries pour lesquelles il sera script éditor. 

Black écrira aussi 3 scénarios pour la série DOCTOR WHO, les deux derniers arcs de la saison 3 : « The Savages » et « The War Machines » et le 7eme arc de la saison 4 : « The Macra Terror ». Il se chargera de la novélisation de ces 3 arcs pour les éditions Target Books.

Étant le créateur des Macras, il est crédité pour ces créatures pour l’épisode « Gridlock » (« Un Embouteillage sans Fin »).

17080901331815263615209549

Son dernier scénario sera celui de « The House of Glass » en 1991, un drame surnaturel. 

Sa fille, Isobel Black, jouera dans des films d’horreur entre 1950 et les années 70.

Ian Stuart Black décède le 13 octobre 1997 à Honiton dans le Devon à l’age de 82 ans.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération / Brian Hayles

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Brian Hayles

WHOVIAN'S WHO ! - Brian Hayles dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17072605264915263615171045 dans Whovian's Who

BRIAN HAYLES

Scénariste britannique né le 7 mars 1931 à Portsmouth dans le Hampshire, Brian Hayles a commencé sa carrière dans les années 60 en écrivant des scénarios pour des séries de science-fiction, dont DOCTOR WHO. Le premier sera « The Celestial Toymaker ». Il écrira également le premier arc introduisant les Guerriers de Glace, « The Ice Warriors », créant ces anciens habitants de la planète Mars exilés sur la Terre. 

Brian crée également l’univers de la planète Peladon, écrivant 2 arcs se déroulant sur cette planète : « The Curse of Peladon » et « The Monster of Peladon ». C’est donc également le papa de la créature appelée Aggedor. 

Il quitte la production de la série en 1974 suite à un conflit lié à la réécriture de « The Monster of Peladon ». Il acceptera toutefois par la suite d’écrire l’adaptation de deux de ses scénarios pour en faire des nouvelles aux éditions Target Book (« The Curse of Peladon » et « The Ice Warriors »).

17072605294815263615171046

Il écrira des scénarios pour la série « The Archers ».

En 1978 Brian Hayles écrit l’adaptation d’un scénario qu’il avait rédigé pour un téléfilm de science-fiction pour enfants (« The Moon Stallion »). Il écrira également 2 pièces de théâtre d’épouvante pour enfant : « The Curse of the Labyrinth » et « Hour of the Werewolf ». Il a également contribué en 1969 à une série de la BBC appelée SLIM JOE qui était un cours d’anglais enseigné au moyen d’une série de science-fiction. 

Son dernier roman s’appelle « Goldhawk », publié en 1979 à titre posthume et son dernier scénario était pour le film « Le Trésor de la Montagne Sacrée » (« Arabian Adventures »), qu’il achèvera peu de temps avant sa mort le 30 octobre 1978. Ce scénario sera novélisé par Keith Miles et est dédié à sa mémoire. 

Liste des scénarios écrits pour DOCTOR WHO : 
– The Celestial Toymaker (1966)
– The Smugglers (1966)
– The Ice Warriors (1967)
– The Seeds of Death (1969)
– The Curse of Peladon 
- The Monster of Peladon

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills / Le phénomène de la régénération

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



WHOVIAN’S WHO ! – Le phénomène de la régénération

WHOVIAN'S WHO ! - Le phénomène de la régénération dans Whovian's Who 17040608411815263614966947

Le Whovian’s Who, pour tout savoir sur l’univers étonnant de la série DOCTOR WHO grâce à Carine, infatigable fan experte qui voyage à travers l’espace et le temps pour extraire la moindre information sur les personnages, les créatures, les créateurs et les aliens de la série culte ! Pour tous les fans du Docteur, retrouvez le Whovian’s Who sur les Échos d’Altaïr ! Aujourd’hui :

17071206325115263615145794 dans Whovian's Who

LE PHÉNOMÈNE DE LA RÉGÉNÉRATION 

Lorsque la série est créée en 1963, ce phénomène n’avait nullement été envisagé. C’est lorsque la santé de William Hartnell s’est détériorée, son artériosclérose s’aggravant et sa mémoire lui jouant de plus en plus de tours, qu’il a fallu trouver une solution pour pouvoir continuer la série tout en permettant à son principal héros de se retirer.

17071206360615263615145795Dans un premier temps, le producteur John Wiles et le scénariste Donald Tosh avaient eu l’idée de changer d’acteur au cours de l’arc « The Celestial Toymaker ». Le Docteur devenait invisible et lorsqu’il redevenait visible, il aurait eu les traits d’un autre acteur. Cette idée fut finalement abandonnée et c’est une des raisons du départ de John Wiles. Son successeur, Innes Lloyd envisagea ce phénomène d’une façon plus biologique, comme un processus qui à l’époque ne s’appelait pas régénération mais renouvellement. Ce processus survient habituellement après une usure du corps ou des blessures dont la gravité mettent la vie du Time Lord en danger. Cette faculté n’est pas commune à tous les Gallifreyens mais uniquement à l’élite : les Time Lords (et Time Ladies).

17071206373015263615145796Lorsqu’un Time Lord se régénère, il ne subit pas seulement une transformation physique mais aussi psychologique. La nouvelle incarnation conserve les souvenirs de ses corps antérieurs mais change de personnalité.

Dans la plupart des cas, le Time Lord (et en particulier le Docteur) se trouve en état de choc juste après la régénération. Le Second Docteur n’est pas très sûr de son identité, le Troisième Docteur reste inconscient pendant un moment à l’hôpital, le Cinquième Docteur subit de grosses poussées de fatigue et doit se retirer dans la « chambre zéro » du TARDIS, le Sixième Docteur étrangle sa compagne, le Septième Docteur se fait duper par la Rani, le Huitième Docteur souffre d’amnésie et d’instabilité (peut être aggravées par l’anesthésie et après avoir été déclaré mort), David Tennant passe la moitié de son premier épisode au lit à récupérer, le Douzième Docteur ré-expérimente ses papilles gustatives, et Peter Capaldi confond Strax et Clara.

17071206404015263615145797

River Song et Romana quant à elles, n’ont pas l’air de subir de grands troubles post régénérations et sont opérationnelles dès leur premier instant, tout comme le Général qui était redevenu une femme dans l’épisode « Montée en Enfer ».

Au moment de la régénération, le Docteur subit une secousse de puissance pure alors que ses cellules sont restaurées et réorganisées. Cette puissance se manifeste par une énergie blanche (« The Tenth Planet », « Logopolis »), des tourbillons arc en ciel ( « The Caves of Androzani » , « Time and the Rani » , « Utopia »), crépitant d’électricité (« Doctor Who », le film) ou irradiant de lumière dorée (« À la Croisée des Chemins », « Allons Tuer Hitler », et plus récemment, « The Lie of the Land »).

17071206415315263615145798Lorsque le Docteur a reçu son nouveau set de régénération (dans « Le Temps du Docteur »), il a d’abord émis une très grande quantité d’énergie lumineuse, et lorsqu’il a changé d’apparence, il n’y avait plus qu’une décharge d’énergie très courte.

Lorsqu’un Time Lord se régénère, il est préférable de se tenir à distance, cela se révèle indispensable lorsqu’on voit combien la régénération de David Tennant à Matt Smith a causé des dégâts au TARDIS, à tel point qu’il s’est lui même complètement reconstruit dans un nouveau design.

Bien que les Time Lords se régénèrent habituellement sous forme humanoïde, il n’est pas exclu qu’ils deviennent quelque chose de différent. On sait qu’ils peuvent changer de sexe, de couleur de peau, mais dans un audio appelé « Spring », un Time Lord du nom de Cardinal Zero se régénère sous la forme d’un Avian (espèce intelligente d’oiseau).

Résultats de recherche d'images pour « doctor who regeneration gif »

Le nombre de régénérations octroyées à un Time Lord est de 12 pour un total de 13 incarnations. Il arrive cependant qu’un nouveau cycle de régénération soit offert par le Conseil des Time Lords comme ce fut le cas pour le Onzième Docteur (il ne faut pas oublier dans le nombre de régénérations du Docteur celle où il se régénère en « lui même » avec David Tennant).

C’est aussi David Tennant qui, alors qu’il porte encore en lui l’énergie de la régénération qu’il vient de subir (dans « L’Invasion de Noël ») peut faire repousser sa main alors qu’on vient de la lui couper.

Matt Smith, quant à lui, utilise de l’énergie de régénération pour soigner le poignet cassé de River Song dans « Les Anges prennent Manhattan », ce qu’elle considère comme un gaspillage d’énergie.

Résultats de recherche d'images pour « doctor who regeneration gif »

Le Douzième Docteur donne une petite partie de son énergie au Davros mourant pour lui permettre de voir un dernier lever de soleil, mais celui ci en profite pour aspirer un maximum d’énergie.

Les Sœurs de Karn possèdent des élixirs permettant de provoquer et de contrôler la régénération d’un Time Lord, elles s’en servent dans « Night of the Doctor » afin de donner naissance au War Doctor.

Il existe un cas rare de maladie lié à la régénération où le Time Lord, s’il change de corps, garde l’intégralité de ses personnalités et développe une personnalité multiple. Le seul exemple de ce cas est « The Eleven » (audio).

De toute évidence, le processus de régénération est une étape douloureuse et traumatisante pour le Docteur, étape néanmoins nécessaire s’il veut survivre mais qu’il n’utilise pour lui même qu’en dernier recours.

- Carine - (Les Enfants du Temps)

Image de prévisualisation YouTube

Autres articles du Whovian’s Who :

Les Voords / Le Studio D de Lime Grove / Les Tritovores / L’Académie des Time Lords / Aridius et les Aridiens / Les Mechanoïds / William Emms / Les Drahvins / Les Rills

Cliquez ici pour rejoindre le groupe des Échos d’Altaïr IV sur Facebook !

Cliquez ici pour visiter les tableaux des Échos d’Altaïr sur Pinterest !

Cliquez ici pour visiter la chaîne YouTube des Échos d’Altaïr !

Cliquez ici pour accéder à la page Facebook publique des Échos d’Altaïr !

INDEX DU BLOG / GUIDE ALTAÏRIEN / CARNET GEEK NC



12